La farce Aru

C‘était LE test de ce Giro, un chrono de 35 bornes hier.

En gros, la logique a été respectée, Rohan Dennis s’est imposé, Dumoulin et Froome sont parmi les meilleurs. Dumoulin n’a probablement pas performé au niveau attendu, preuve que sa condition physique sur ce Giro n’est pas celle qu’il avait l’an dernier à pareille date.

Froome quant à lui prend du mieux à chaque étape, et devrait finir ce Giro assez fort. Une surprise? Pas vraiment, le gus a l’expérience des grands tours et manifestement une sacré capacité de récupération.

Simon Yates a bien limité les dégâts, et repart désormais sur son terrain avec de belles étapes de montagne à venir. Sauf incident, il a gagné ce Giro. Dumoulin sera 2e, Froome peut-être troisième s’il parvient à combler l‘écart sur Pozzovivo, ce que je crois probable.

Les déceptions viennent de Thibault Pinot, victime d’un jour sans hier, au plus mauvais moment. Désormais 5e, il peut sauver son Giro par une victoire d‘étape… mais la question est de savoir quelle énergie cela lui coutera-t-il en prévision du Tour de France en juillet prochain? 5e du Giro, s’il est entre 5 et 10e du Tour pour des raisons de grosse fatigue, quelle impression laissera-t-il de sa saison 2018?

Le Canadien Mike Woods a également lâché pas mal de temps, et pointe désormais à plus de 11 minutes au général. Voilà qui devrait être bon pour obtenir un billet de sortie sur les prochaines étapes, et laisser sa marque sur le Giro 2018. Les victoires d‘étape sont définitivement son objectif à partir d’ici.

Sinon, LA surprise de ce chrono est la… 8e place de Fabio Aru, le sicilien grimpeur de poche. Il était en fait classé à la 6e place à… deux petites secondes derrière Chris Froome si ce n’avait été d’une pénalité de 20 secondes pour avoir pris la roue d’un adversaire, évidemment interdit sur un chrono.

Aru le grimpeur qui fait jeu égal avec Froome voire avec Dumoulin sur un chrono tout plat de 35 bornes, après avoir été à la ramasse durant plusieurs étapes de montagne sur ce Giro, c’est quant même assez surprenant.

L’Italien nous a abonné aux performances en dents de scie, ce qui regarde toujours assez mal… Tantôt très bien, il s’effondre souvent subitement, sans raison apparente, pour renaître tout aussi subitement quelques jours plus tard. J’avoue que ces écarts de condition me laissent perplexe… comment raisonnablement écarter le recours à des moyens illicites comme les auto-transfusions, capables évidemment d’expliquer ces variations atypiques dans sa condition?

On verra dans les prochains jours si Aru peut battre à la pédale tous les grands de ce Giro, Yates y compris. Sur ce qu’il a montré sur ce chrono, il devrait en être capable!

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!