Tous les jours, la passion du cyclisme

 

La Classique des Appalaches de retour en 2016!

Capture d’écran 2016-04-06 à 17.35.43C’est une bonne nouvelle à la fois pour les coureurs et les cyclosportifs du Québec, et c’est une primeur sur La Flamme Rouge, la 2e en deux jours (!): la Classique des Appalaches sera de retour en 2016!  L’organisation en fera l’annonce officielle lundi le 11 avril prochain.

Le saviez-vous? La Classique des Appalaches se compare avantageusement avec la… Strade Bianche gagnée récemment par nul autre que Fabian Cancellara.

La Classique des Appalaches, c’est un ratio gravier/bitume de 33%, contre 30% pour la Strade Bianche.

La Classique des Appalaches, c’est un dénivelé positif de quelques 2700m, contre  3000m pour la Strade Bianche. Mais comme la Classique est plus courte que la Strade Bianche (135 kms versus 176 kms), le ratio dénivelé/distance est plus élevé sur la Classique des Appalaches! En d’autres termes, les difficultés y sont plus concentrées.

Bref, c’est tout un défi, et c’est ici au Québec. Rien de tel d’ailleurs pour découvrir, si vous êtes d’ailleurs, la Belle Province, ses habitants et ses produits du terroir.

Bloquez déjà votre calendrier: ça sera le 17 septembre prochain, toujours du côté de Victoriaville et sa région.

Élue événement de l’année au mérite cycliste FQSC l’an dernier à la première édition, cette 2e édition n’était pourtant pas gagnée d’avance, et c’est la raison de son annonce tardive: en parlant avec les organisateurs, regroupés au sein d’un organisme à but non-lucratif, j’ai pu mieux comprendre tous les défis qu’impliquent l’organisation d’un tel événement. Dates, sanctions, budget et commanditaires, logistique, sécurité, sans oublier les précieux bénévoles, je vous assure que ce n’est pas toujours simple et qu’il faut une bonne dose de passion, de persévérance et de patience pour mener à bien un événement d’une telle envergure. Au cours des derniers mois, alors que la 2e édition était dans la balance, l’équipe a cependant pu bénéficier du soutien indéfectible de la MRC d’Arthabaska (au total, ce sont plus d’une douzaine de municipalités qui se retrouvent sur les parcours), de Victoriaville, de même que des autorités locales et de toute la population.

Aujourd’hui, je peux vous assurer d’une chose : l’équipe d’organisation est 100% motivée à faire de ce double événement – course sanctionnée et cyclosportive – une réussite en 2016, aussi nous devons faire notre part: y participer! Je serai de la prochaine édition, et je reviendrai d’ici quelques semaines vous entretenir de cet événement ici même sur La Flamme Rouge, avec de belles surprises en lien avec mon texte d’hier d’ailleurs.

Ce sera une grande fête, comme le souhaitent les organisateurs: fête sportive bien sûr, avec la course sanctionnée et la cyclosportive, mais aussi fête populaire, où produits du terroir seront à l’honneur.

Les grands événements ont aussi de grands vainqueurs: c’était deux coureurs de la région d’Ottawa-Gatineau (la la lère…) l’an dernier, soit Mike Woods chez les hommes et Véronique Fortin chez les femmes. Le premier court désormais chez Cannondale en World Tour et a connu un début de saison en fanfare sur le Tour Down Under, la seconde avait remporté, quelques semaines avant la Classique, la Haute Route en France.

Qui, cette année, leur succéderont et décrocheront ce graal? Très bientôt, les inscriptions seront ouvertes, je vous tiendrai au courant.

Demain, tout ce que vous devez savoir sur la 114e édition de Paris Roubaix!

Partager

Précédent

Un must : Je suis le cycliste masqué

Suivant

Votre guide de Paris-Roubaix

  1. David Maltais

    YYYEAAAHHHH!!!

    0
    0
  2. Fred

    Une des plus belles cyclo au Québec. J’ai fait le 135 kilomètres l’an dernier. Tout était parfait: organisation, parcours (outch) et surtout les nombreux bénévoles remplis de sourires et d’encouragements. On se refait ça cette année, c’est sûr.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.