La bombe Gaimon à propos de Cancellara

… mais dans le cyclisme pro, tout le monde dit oui, Cancellara avait probablement un moteur à certains moments“.

C’est à peu de choses près ce qui est écrit dans le livre de l’ex coureur pro Phil Gaimon, et ce qui fait le buzz actuellement dans la planète vélo.

Une nouvelle? Ben non! Pour moi il est évident que Cancellara avait un moteur caché dans son vélo lors de ses victoires sur le Tour des Flandres et Paris-Roubaix 2010. Son aisance à décrocher un Tom Boonen en grande condition, ses changements de vélo tout juste avant sans raison apparente (pas de crevaison, pas d’incident mécanique), ses petits gestes de la main pour actionner quelque chose avant ses accélérations foudroyantes, tout cela ne me laisse que peu de doutes.

Revoyez ces vidéos “Cancellara n’a pas tout dit“ ou “Bike with engine and Cancellara“ pour en apprendre plus.

Non, pour moi la nouvelle est ailleurs: tout le peloton sait…

C’est ca qui est dérangeant. Faute de preuves formelles, Cancellara n’a jamais pu être inquiété. Ceci étant, si des gens du milieu savent des choses, il faut qu’ils parlent! Que les gens déballent, pour que les autorités puissent recueillir des témoignages, et augmenter la pression sur Fabian Cancellara…

Je vous rappelle que Lance Armstrong n’a jamais échoué de tests antidopage ; c’est la pression populaire devant l’ampleur des témoignages qui l’a fait craquer, à l’usure. Ce fut aussi cette recette gagnante avec le Dr. Mabuse… pourquoi pas Cancellara?

Pour ca, il faut que les gens parlent.

Il manque probablement dans cette histoire de bons journalistes d’enquête comme Walsh et Ballester pour poser les bonnes questions, aux bonnes personnes…

38 Commentaires

  1. u2pitchjami
    Soumis le 14 novembre 2017 à 4:37 | Permalien

    Bonjour, je me pose une question juridique (et surtout arrêtez moi si je dis des bétises).
    Suite aux différents soupçons de ces dernières années (Cancellara, Froome, etc).
    Il me semble que l’UCI se serait aperçue que rien dans les règlements n’interdisait explicitement un moteur (tellement logique que ça soit les jambes qui fassent avancer un vélo). Je crois que c’est en 2014 ou 2015 que la notion de traction par la force des jambes (excluant toute aide externe de fait) est arrivée dans les règlements.
    Si je ne dis pas de bêtise, cela voudrait dire que rien ne pourrait être fait juridiquement, aucune condamnation (hormis morale…) ne pourrait avoir lieu même avec preuve(s).
    Qu’en pensez vous ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  2. Muddler
    Soumis le 14 novembre 2017 à 8:49 | Permalien

    En effet, En occident on vit dans des systèmes de droits, ( prescrit ou non) donc si ce n’est pas défendu c’est permis.

    Muddler

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  3. Thierry mtl
    Soumis le 14 novembre 2017 à 8:53 | Permalien

    Désolé de vous l’annoncer M. Kluszcinzcky, mais en 2010, la batterie pouvait déjà être camouflée dans les tubes du cadre selon le concepteur Vargas.
    Donc, cette défense du bidon n’est pas valable.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  4. mica
    Soumis le 14 novembre 2017 à 9:46 | Permalien

    Bien dit Thierry, de plus Mr Kluszczynski semble trés bien informé sur la pratique des moteurs électriques et, de fait, accrédite la thése qu’ ils existaient bel et bien avant 2010, puisque selon lui les batteries étaient dissimulées dans le bidon du tube central.
    De plus la revue dans laquelle il écrit(sport et vie
    présentait dans son N° 31 Hors Série une photo de Cancellara escaladant un mont des Flandres vélo sur l’ épaule et légendait cette photo comme si Cancellara escaladait de cette maniére par « commodité » en quelque sorte.
    Renseignement pris, le Suisse venait de briser sa chaine. Donc approximation pas trés sérieuse.
    Ce journal est assez flou, en particulier en voulant légender ses photos avec des jeux de mots plus ou moins mal venus.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 1 vote)
  5. lbi
    Soumis le 14 novembre 2017 à 10:37 | Permalien

    Si la batterie est dans le bidon, et que tu gagnes de millions, pas de problème pour en faire une qui rentre dans le cadre. La preuve, elle est dans le chronomètre, chaque année, les dopés comme tommy montaient entre 24 et 26 sec la bosse, et cancellara est monté en 19 secondes…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)
  6. Vincent L.
    Soumis le 15 novembre 2017 à 4:13 | Permalien

    Le Suisse accusé de la plus ignoble tricherie depuis que le sport cycliste existe, se contente de demander des excuses à Gaimon. A croire qu’il chercherait un accord à l’amiable avec l’auteur du livre.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  7. u2pitchjami
    Soumis le 15 novembre 2017 à 5:23 | Permalien

    Visiblement, c’est bien cela, le règlement UCI aurait évolué en 2014.
    Donc même si une preuve d’utilisation d’un moteur est apportée (sur des événements antérieur à 2014), il ne pourra avoir aucune condamnation de quelques sortes puisque pas interdit dans le règlement.
    Le seul impact sera en terme d’image et moral, comme cela n’arrangerait personne d’avoir une nouvelle « crise » (orga/institution/équipes/médias/etc…), je pense que Spartacus et les autres mobylettes de montagnes risquent peu.
    Personne ne prendra le risque qu’un titre retiré (arbitrairement) pour fraude technologique, soit récupéré par un avocat qui pointera les failles du règlement de l’époque.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  8. alano39
    Soumis le 15 novembre 2017 à 5:48 | Permalien

    @u2pitchjami
    Au plan juridique il y a matière à poursuivre CAncellara en droit français. Reste toutefois à vérifier les délais de prescription.
    En effet, la tricherie s’apparente à du dol qui est réprimé en droit français.
    Idem au niveau du respect de son contrat de travail qui normalement interdit le recours à la tricherie.
    L’employeur serait alors en, mesure à minima de demander le remboursement de son salaire indûment perçu.
    Au plan pénal il peut certainement être poursuivi, mais je ne suis pas un spécialiste.
    Le problème est que le droit applicable sera celui de la nationalité du coureur voire celui stipulé au contrat si on l’attaque pour non respect de son contrat (si c’est encore possible).
    Il faut distinguer les sanctions UCI de celles des ordres juridiques nationaux lesquelles ont leur propre existence et autonomie. Virenque a été jugé en application du droit français tout comme le sera Armstrong avec le droit US.
    De toute façon il est évident que le comportement de Cancellara sur ces 2 classiques (notamment changements de vélos prémédités, le temps record de la montée) est inexplicable et que depuis longtemps une enquête aurait dû être diligentée.
    je crains fort qu’au plan juridique ce soit tardif et que Cancellara bénéficiera de prescriptions.
    Concrètement, l’aveu du recours au dopage mécanique dans le peloton est déjà de facto entériné avec la mise en place de contrôles.
    Personne ne cherche si les coureurs utilisent des piles atomiques et donc on voit bien qu’en orientant les recherches sur le dopage mécanique les autorités ont bien conscience qu’il s’agit d’un risque avéré.
    On cherche ce que l’on pense trouver.
    Maintenant avec Cookson on a vite compris eu égard aux moyens mis en place que l’on cherchait sans vouloir trouver. Et même dans certains cas des représentant de l’UCI ont prévenu les équipes.
    Mais entre nous je me demande si ce n’est pas déjà un combat d’arrière garde. Je pense que d’autres moyens de dopage sont en vigueur et qu’il faudrait étendre les recherches au dopage « génétique ».
    A mon sens les coureurs, les équipes et les médecins qui suivent les coureurs devraient communiquer une comptabilité de leurs dépenses. Le dopage étant devenu de plus en plus complexe et cher il faut plus orienter les recherches sur la traçabilité que sur les flagrants délits.
    Quand Vargas parle d’une exclusivité à 2 millions de US$ ça laisse forcément des traces et on identifie vite l’origine du virement. A partir de là l’enquête va vite se concrétiser et les langues se délier.
    En fait il faut seulement donner à une instance supranationale un pourvoir renforcé d’enquête et ainsi unifier le mode opératoire des enquêtes avec à son sommet une instance qui prononcera des sentences applicables à toutes les équipes et coureurs des pays membres de l’UCI. Les pays non membres ne pourront voir leurs ressortissants et équipes participer au world tour.
    C’est complexe au plan de la mise en place mais ensuite bougrement efficace.
    Cette problématique illustre bien une des difficultés de la mondialisation si on veut maintenir une équité dans le sport.
    On mesure à la lumière des enjeux que le sujet est lourd de conséquences et qu’il dépasse les nations prises en leur individualité. A un sujet global il faut une réponse globale et ce pour tous les sports.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 4 votes)
  9. mica
    Soumis le 15 novembre 2017 à 7:48 | Permalien

    Tout ce qui est écrit ci dessus par différents intervenants est vrai et cela nous oblige à constater que notre cyclisme est bien triste!

    Nous ne déballons pas, nous n’ exagérons pas, ce n’ est pas de la délation ou du linchage, mais, enfin pourquoi « ceux qui savent » ne disent rien à propos de toutes ces maniéres de tricher. Pourquoi ne pas en finir avec la « langue de bois?

    Pourquoi les « consultants » sont ils tellement « inconsultables » pourquoi ces silences, ces no-comment?
    il y en a marre de voir tous ces dopages, ces moteurs, Ces aspirations, ces arrangements. Des titres mondiaux ont peut être été acquis grâce a des moteurs.
    Il n’ y aurait donc qu’ un pays qui serait capable de juger la tricherie et le mensonge? Peut être et même certainement, nous on dissimule, on s’ « arrange », on fait avec, on fait même des ponts d’ or à ceux qui ont le plus triché.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 3 votes)
  10. J-Man
    Soumis le 15 novembre 2017 à 7:59 | Permalien

    Quelqu’un a la référence des temps de montée de 19 à 25 secondes ? Je ne l’ai jamais vu, mais je me souviens avoir vu une échappée qui incluait je crois P Gilbert passer plus rapidement que Cancellara en possible e-bike.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  11. u2pitchjami
    Soumis le 15 novembre 2017 à 8:12 | Permalien

    @alano39 :
    J’aimerai qu’ils le soient mais j’ai des doutes.
    Notamment parce que pour Virenque et coureurs de cette époque il y avait un côté « substances illicites » d’un point de vu du droit courant qui s’applique à tous.
    En gros même si un règlement sportif ne stipule pas clairement qu’un produit est interdit, peu importe le droit général le prend en compte.
    Par contre je ne crois pas que cela soit tout à fait pareil pour les moteurs.
    Je ne pense pas qu’il y ai un texte de loi stipulant cela, en gros en temps que cycliste du dimanche je ne peux pas me faire arrêter par la police parce que j’ai un moteur dans mon vélo (mais oui si j’ai consommé des substances).
    Mais je ne suis pas un expert du sujet, je réfléchis un peu tout haut.
    ps : la question qui me vient à l’esprit, pour le droit, comment celui ci peut encadrer et sanctionner une utilisation abusive de produits « légaux » ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  12. Tchmil
    Soumis le 16 novembre 2017 à 4:53 | Permalien

    comme tu l’as dit u2pitchjami la conséquence sur l’image seule peut être fondamentale pour une équipe, un partenaire, une organisation. On l’a vu avec Lance Armstrong et l’US Postal et ses partenaires. L’exemple des chaînes TV allemandes et leur décision de ne plus diffuser le Tour peut aussi faire boule de neige si trop de suspicions et une confiance générale dans le cyclisme s’effondre (ce qui est en cours).

    Et comme l’a dit Laurent dans son article j’ai aussi peur qu’il faille encore des journalistes d’investigation hyper-sérieux pour mettre à jour ces formes de tricheries.
    Le fait qu’on en parle est déjà une bonne chose en tout cas…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  13. mica
    Soumis le 16 novembre 2017 à 5:21 | Permalien

    Il est certain que l’ image du cyclisme de compétition se dégrade de plus en plus, et nous ne sommes pas à l’ origine du probléme, nous qui postons.
    Prenez par exemple l’ image d’un Dimanche aprés midi en Périgord: à peine 15 « coureurs » au départ, dont pas mal de vétérans, un junior héritier du « savoir faire » d’ une dynastie qui écume le cyclisme régional depuis des decennies…et un « pauvre diable » qui se fait intercepter pour utiliser un vélo-moteur…Ah, elle est reluisante l’image du vélo!
    Je me demande encore comment une chaine publique peut s’ associer encore à cela, voyez aussi, par exemple les 10 derniers Km de Paris Tours…
    Je pense que pas grand chose ne peut « redorer » le vélo en France, une éventuelle victoire de Pinot ou Bardet dans la grande boucle n’ y changerait pas grand chose.
    Des champions emblématiques, la France en a:
    T. Rinner et les judokas, en athlétisme, une petite dizaine d’ athlétes de niveau mondial, les handballeurs, les nageurs (quoi qu’ en perte de vitesse provisoirement)
    En vélo, pas grand chose, sinon du bla..bla et des polémiques.
    Il est grand temps de remettre de l’ ordre.
    Bon courage Mr Lappartient!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 1 vote)
  14. lbi
    Soumis le 16 novembre 2017 à 6:02 | Permalien

    j man:
    https://www.ouest-france.fr/leditiondusoir/data/12787/reader/reader.html#!preferred/1/package/12787/pub/18333/page/14

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  15. Wolber
    Soumis le 16 novembre 2017 à 7:15 | Permalien

    Il y a aussi des courses dignes de ce nom les dimanches, Mica,
    En fait , il y a de tout les dimanches et en ce moment des gamins sur velo de cyclo cross , sans moteurs , qui se font mal sur des parcours qu on aurait dû mal à passer . Ils n utilisent pas de corticoïdes et se fichent pas mal si l image de leur sport est reluisante comme tu dis. Ils n y peuvent rien et subissent tout ça en VRAIS amoureux de ce sport.
    Et moi je ne vois pas en quoi un Manaudou serait plus emblématique qu un Pinot ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  16. mica
    Soumis le 16 novembre 2017 à 7:50 | Permalien

    Wolber: est tu certain qu’ il y ait tant de jeunes que cela , même en cyclo cross, pour ma part je ne vois pas que cela bouge beaucoup.
    Et même s’ ils sont sur un vélo à 12, 13 ou 14 ans, sur gentille pression familiale peut être, je ne suis pas sur qu’ ils y restent à 18 ou 20 ans. A propos de Manaudou (frère et soeur), je ne les ai jamais vu avec des hélices électriques dans le dos pour nager plus vite, pour le reste (dopage), cela doit être comme dans tous les autres sports.
    Tiens, cela n’ a, peut être, rien à voir mais il semble que, pour l’ instant, « le torchon brûle » entre ASO et E. Merckx. On ne sait pas trop ce que ce dernier reproche aux organisateurs, qui pourtant « offrent » en son honneur un Grand départ du Tour à Bruxelles en 2019.(a l’ occasion du cinquantenaire de la 1ere victoire du Belge).
    Bon, les motifs de grief envers l’ organisateur mercantile peuvent être tellement nombreux que l’ on peut comprendre, par avance le grand Eddy.
    Cependant, ne nous méprenons pas, on peut être
    sûr qu’ un « terrain d’ entente » sera trouvé d’ ici 2019, il existe des arguments sonnants et trébuchants auxquels le plus vertueux ne saurait résister.
    Là comme ailleurs ASO mettra la poussière sous le tapis.
    Le tout étant de sauver les apparences, comme pour tout le reste.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  17. Wolber
    Soumis le 16 novembre 2017 à 10:41 | Permalien

    Pinot, Bardet ,Alaphillipe ne sont pas soupçonné d avoir des moteurs non plus.
    Et du coup pour le dopage si c’est comme ds les autres sports les comparaisons n ont pas lieu d être.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  18. lbi
    Soumis le 16 novembre 2017 à 11:08 | Permalien

    j’ai rêvé ou tu as écris le plus vertueux en parlant de merckx?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  19. mica
    Soumis le 16 novembre 2017 à 12:10 | Permalien

    Wolber, comme toi, j’ accorde un large crédit aux coureurs Français que tu cites. Par ailleurs la France dispose d’ une génération de jeunes assez incroyable, malgrés une « base » qui parait assez mal assurée, que c’ en est presque miraculeux.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  20. Wolber
    Soumis le 16 novembre 2017 à 1:06 | Permalien

    On a des bons jeunes , Mica , sur piste , en cyclo cross, sur route, en vtt. Rien de miraculeux. La base est bonne .
    Si tu as l occasion ç aller voir une fédérale ou nationale junior… ne t en privé pas.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  21. mica
    Soumis le 16 novembre 2017 à 2:07 | Permalien

    Je ne demande qu’ a te croire Wolber, mais pourquoi tant de désafection dans nos courses régionales, pourquoi ces vétérans toujours présents à 45 ans, pourquoi 15 engagés dans une course ordinaire qui est devenue célébrissime un dimanche d’ automne?
    ( Un dirigeant du club organisateur, Mussidan, disait, dans son blog, qu’ une vingtaine d’ années auparavant cette même course réunissait prés de 100 concurrents. Donc, quelque chose m’ échappe!
    Tu ne pourras qu’ étre en accord avec moi si je constate , par exemple, l’ engouement pour la course à pied, quand le moindre « trail » réunit sans probléme 500 engagés et il y en a partout en France et chaque semaines!
    En cyclisme on est loin de tout cela et je trouve que la base s’ effrite quoi que l’ on en dise.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  22. Wolber
    Soumis le 16 novembre 2017 à 2:47 | Permalien

    Il y a 30 ans , le journal du lundi comportait au moins une page complète aux résultats cyclistes. Et le mardi , il y en avait encore…
    Plus rien de tout ça aujourd’hui.
    Bien évidemment , je ne nierais pas la désaffection dont est victime le cyclisme. Beaucoup on écrit sur ce probleme à la Flamme rouge.
    Mais des courses de qualités avec des coureurs de qualités existent toujours qui ne méritent pas d être dénigrés et surtout d être comparés aux autres sportifs.

    On est hors sujet ,Mica, mais le cyclisme suit vraisemblablement le même sort que la boxe , sport roi , qui n est plus au goût du jour.

    Le cyclisme est un sport technique ,à l inverse du Trail et donc de la course à pied, avec un volume d d’entraînement à assurer pour acquérir le fond et le rythme.
    Les nombreux coureurs ,au départ d un Trail , sont pour la plupart des joggers « améliorés et viennent souvent pour finir avec un temps à la clef.
    On retrouve cette caractéristique sur les cyclosportives où la place importe peu au final. D alilleurs c est ce qui est mis en valeur, ç est Finir.
    Et comme il est plus facile de finir que d aller chercher un résultat , il n est pas étonnant , à mon sens, que ces types de pratiques soient recherchés et donc à la mode ds notre société moderne.
    Attention , rien de méprisant dans mes propos.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  23. Soumis le 16 novembre 2017 à 5:34 | Permalien

    Guimard : « Cancellara ? L’UCI n’a rien fait »

    http://www.cyclismactu.net/news-chronique-guimard-cancellara-l-uci-n-a-rien-fait-70870.html

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  24. lbi
    Soumis le 17 novembre 2017 à 4:23 | Permalien

    C est ce que je disais, il faut faire 2h de voiture pour aller courir, et le vélo, c’est dur, et très technique. Combien de nouveaux a t on entendu dire « je viens pour gagner » et sauter au premier tour!!!
    Après un immense avantage, c’est que c’est pas traumatisant par rapport à la course, et encore plus au trail. Mais les pros ont tellement été pourris, merckx compris, que personne ne rêve plus de faire le tour de france ou d’inscrire son fils dans un club.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  25. mica
    Soumis le 17 novembre 2017 à 6:58 | Permalien

    Les interventions de C. Guimard à travers la presse seraient elles le signe que, enfin, les choses changent?
    Le D S, consultant, sélectionneur se « lache » pas mal dans ses interwiews, et c’ est salutaire et fait contraste avec pas mal de ses confréres consultants qui eux se drapent dans une réserve plus que malsaine.
    Merci à Otto lilienthal de nous faire partager ces lignes.
    Oui, les instances et fédérations n’ ont rien fait pour dénicher les fraudeurs dans quelque domaine que ce soit. Seule la police est intervenue quand elle en a le mandat, c’ est a dire pour des problémes sanitaires, pour le reste, police et justice ne pourraient étre saisies que si il existe un soupçon d’atteinte aux réglements.
    Mais ou sont ces réglements, depuis quand existent ils?
    On ne peut que regretter aussi la complicité, duplicité, des organisateurs, qui « organisent » la pagaille.
    A propos des moteurs, souvenez vous des mots de Mr Prudhomme qui intimait l’ ordre de se taire aux journalistes, au pied des Pyrénnées.
    Idem pour le dopage (« nous ne savions pas », ils étaient bien les seuls à ne pas savoir)
    Idem pour les aspirations, et là ils sont totalement responsables, car ils préférent, pour le spectacle, une course qui avance à 55Km/h plutot qu’ à 35.
    IL est vrai que le « travelling » télévisé est plus spectaculaire quand « ça défile »!
    Pour en revenir aux moteurs, je parcourrais un article de « Top vélo » et le phénoméne est devenu furtif, presque banal.
    Il est vrai que fournir 80, 100 ou 120 watts à un coureur de l’ élite peut devenir déterminant, ne serait ce que quelques minutes dans un col par exemple
    Si l’ on donne 100 W. suplémentaire à ma pauvre personne,cela ne fera pas grand chose, si on les fournit à un champion de l’ élite, celui ci va s’ « envoler » en début de col ,par exemple.(cela ne vous rapelle t’ il pas quelque chose ou quelq’ un?

    Le cyclisme en est arrivé à un point tel qu’ il faudrait tout poser sur la table (dopage, moteurs, sécurité, présence des motos et voitures etc…etc), ouvrir une sorte de Grenelle des multiples problémes, il faudrait, qu’ a l’ image de Guimard, les parties prenantes (qui savent beaucoup de choses) parlent enfin ce n’ est qu’ à ce prix là que le vélo peut redevenir crédible. Il n’ y a pas que le dopage médical, et celui ci n’ est pas spécifique au cyclisme. Par contre, tous les autres problémes sont spécifiques à notre sport.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  26. mica
    Soumis le 17 novembre 2017 à 8:30 | Permalien

    Donc une sorte de Grenelle du vélo, et une vraie rupture dans l’ organisation du vélo: des G. Tours de 15 jours, réhabiliter les clm, distance mini des motos(50m), couverure télévisée plus réduite, remplacer les vieux journalistes par des jeunes, indépendants qui poseraient les vraies questions, ne plus multiplier à loisir les difficultés montagneuses…etc..

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -4 (from 4 votes)
  27. Vincent L.
    Soumis le 17 novembre 2017 à 10:39 | Permalien

    En 2010, les règlements de l’UCI ne prévoyaient l’interdiction des vélos à assistance électriques. Aujourd’hui nous savons tous que la technologie existe et que ce type de machine est en vente libre. Personnellement je ne crois pas aux victoires du Suisse. Je suis persuadé qu’il a utilisé une aide motorisée. Qu’il soit sanctionné ou déchu de ses victoires n’est plus très important, car nous ne savons pas si les autres n’ont pas utilisés d’autres formes de triches. Par contre, nous devons savoir, comment il à fait, pour ridiculiser le meilleur puncheur du moment dans les murs pavés. Le vélo, les vélos, les prototypes, n’ont pas tous disparus dans un broyeur à métaux. Les constructeurs capables de faire un vélo furtif doivent se compter sur les doigts d’une main. Il y a des plans, des mails, des transactions financières, des intermédiaires, des mécaniciens, des voisins, des coéquipiers, sans oublier le directeur sportif (bien connu de tous), les sponsors… tout n’a pas disparu ! Les langues doivent se délier. Le cyclisme n’est pas mort. Il ya eu l’après Festina, l’après Armstrong, l’après EPO. Il y aura aussi l’après vélomoteurs. Toutes ces articles dans les médias, sont même une sacrée publicité pour la promotion des Vélos à Assistance Electrique. 2018, sera l’année du vélo loisir, avec aide motorisée, pour le plaisir de pédaler différemment.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  28. Soumis le 17 novembre 2017 à 5:26 | Permalien

    Lappartient vise les anciens dopés :

    http://www.cyclismactu.net/news-route-lappartient-vise-les-anciens-dopes-rasmussen-repond-70875.html

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  29. legafmm
    Soumis le 17 novembre 2017 à 6:33 | Permalien

    je ne sais pas d’ou tu viens et dans quel monde tu vis (je te trouve complètement à coté de la plaque très svt), mais ta vision du cyclisme qui serait quasiment au bord du précipice, je ne la partage pas du tout.

    Le cyclisme s’en sort pas si mal ces derniers temps en France, 2 équipes WT, 5 CP, c’est bien la preuve que les annonceurs trouvent tjr le « produit » intéressant.

    Les audiences du Tour et du cyclisme en général sont bonnes, voire très bonnes, bien meilleures que celle de teddy, le gars qui fait des culbutes en pyjama face à des types qui auraient bien du mal à attraper une poule !!

    L’image du vélo est bien meilleure qu’il y a 10 ans, et mr Lappartient a l’air de prendre le pb du dopage mécanique au sérieux (plus que son prédécesseur), c’est une très bonne chose afin de ne plus revoir des images qui sèment le doute dans l’esprit des fans et des autres.

    Ce qui me désole malgré tout, c’est que le vélo doit toujours se justifier devant les médias de bien lutter contre les tricheurs, alors que pour d’autres sports, le foot par exemple, la triche ne pose aucun problème aux médias.

    Voir un type simuler une faute dans la surface et obtenir un péno, ça ne pose aucun pb à la FIFA, au médias et aux fans, je n’ai jamais entendu quelqu’un dire qu’il fallait mettre après-coup 10 matchs de suspension au fraudeur, jamais, la triche est entrée dans les mœurs du foot, c’est toléré, alors qu’en cyclisme, tricher, c’est intolérable (6 ans de suspension pour la belge Femke Van den Driessche).

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 7 votes)
  30. mica
    Soumis le 18 novembre 2017 à 1:10 | Permalien

    Legafmm: ce genre de « triche » que tu décries dans d’ autres sports n’ a rien a voir avec celles qui nous préoccupent.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)
  31. mica
    Soumis le 18 novembre 2017 à 1:18 | Permalien

    Quand à Femke van den Driessche, elle n’ est pas la 1 ere féminine a avoir triché, et le Périgourdin n’ est pas le premier non plus.
    Quand une triche dénature complétement le sport et jette l’ opprobre, oui, elle mérite une large sanction, mais c’ est vrai ces 2 individus pris payent pour des dizaines d’ autres, et ça aussi c’ est scandaleux.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  32. legafmm
    Soumis le 18 novembre 2017 à 3:01 | Permalien

    donc lorsqu’on on apprend aux joueurs à l’entrainement ou dans les centres de formations comment simuler des fautes pour abuser l’arbitre et donc de fausser le résultat d’une rencontre, ce n’est pas pareil qu’utiliser un protocole de dopage chimique, sanguin ou mécanique dans le but la aussi de fausser un résultat, moi je trouve que ça s’en rapproche.

    Je ne trouve pas les 2 cas si différent, je ne dis pas que la sanction soit la même, mais pour moi, il devrait y avoir sanction suffisamment dissuasive afin d’empêcher l’idée de recommencer.

    Et ta réflexion me conforte dans ce que j’ai dit plus haut, en foot, tricher fait partie du jeu, c’est accepté.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 7 votes)
  33. mica
    Soumis le 18 novembre 2017 à 3:53 | Permalien

    Legafmm : c’ est malheureux, mais je ne suis pas d’ accord avec toi car il y a une différence incommensurable entre une faute contre l’ esprit du jeu(football), qui peut étre sanctionnée immédiatement par un arbitre et ses accesseurs, et les escroqueries récurrentes du cyclisme. (Que l’ on nous dissimule le plus possible)
    Lappartient veut « virer » les anciens dopés du milieu, eh bien, il aura du boulot, car il peut sortir presque tout le monde!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 3 votes)
  34. wolber
    Soumis le 18 novembre 2017 à 9:37 | Permalien

    On pourrait commencer a enquêter sur l ascension de Froome en 2013 , au Ventoux.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  35. mica
    Soumis le 18 novembre 2017 à 10:25 | Permalien

    Oui pour le point 34 wolber je pense que tu as raison.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  36. lbi
    Soumis le 18 novembre 2017 à 1:14 | Permalien

    et celle du plateau de bonascre, ou richie aussi fumait la pipe 😉

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  37. Soumis le 19 novembre 2017 à 1:23 | Permalien

    Quand Fabian Cancellara provoque Phil Gaimon :

    http://videosdecyclisme.fr/quand-fabian-cancellara-provoque-phil-gaimon/

    un peu étrange comme réaction..nous sommes dans la cour des petits…la vitesse des cyclistes augmente, celle du raisonnement baisse.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  38. lbi
    Soumis le 19 novembre 2017 à 5:44 | Permalien

    Depuis quand les pros raisonnent? 🙂

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!