La bête Jelle Wallays

Une bête.

Un sacré flahute que ce Belge Jelle Wallays, vainqueur hier de la plus belle manière qui soit la course À travers les Flandres (Dwars Door Vlanderen) où on a vu son équipier chez Top-Sport Vlanderen-Baloise Edward Theuns prendre la 2e place.

Les deux autres coureurs de l‘échappée, Kwiatlowski le champion du monde excusez-un-peu, ainsi que Dylan Van Baarle chez Cannondale-Garmin, sont battus. À la régulière.

Un sacré doublé donc pour cette petite équipe belge, ce qu’avait été incapable de faire la puissante formation Etixx-Quick Step sur le Het Nieuwsblad.

Payez-vous ci-bas les images de la course: on y voit un Wallays prendre de gros relais dans l‘échappée, et donc ne ménager aucun effort. Il roule, il roule, il roule encore.

Puis on pense, à l’approche du dernier kilomètre, qu’il va amener au sprint son équipier Theuns qui, avec raison et stratégie, ne prenait plus de relais depuis un moment.

Il n’en est rien: Wallays attaque à 1100m de la ligne, tablant sur l’effet surprise ainsi que sur la neutralisation de Kwiatlowski et Van Baarle. Bien joué! car c’est exactement ce qui s’est passé.

Et Theuns derrière qui, dans ces circonstances favorables pour lui, avait l’occasion de moucher les deux autres pour la 2e place, ce qui fut fait.

On pourra déplorer selon moi l’attitude de ce Van Baarle, qui a refusé de collaborer avec Kwiatlowski pour essayer d’aller chercher Wallays dans le dernier kilomètre. La chicane est d’ailleurs prise entre les deux équipes, Etixx reprochant à Van Baarle sa passivité, Van Baarle estimant que c‘était au champion du monde de rouler. Je donne raison à Etixx sur ce coup-là.

Quoi qu’il en soit, ce fut une belle classique, disputée encore une fois sous une météo difficile, et avec un bien beau vainqueur. De quoi faire de belles images pour nos séances de home-trainer qui s‘éternisent au Québec en ce moment!

Et mine de rien, ce Jelle Wallays, 25 ans, commence à se forger un beau palmarès chez les pros puisqu’il avait déjà gagné… Paris-Tours l’an dernier devant Thomas Voeckler, là encore après avoir été très généreux dans l‘échappée.

Assurément un coureur avec une grosse caisse et une grosse volonté. Un vrai de vrai flahute que celui-là! Gageons qu’il sera au sein d’une formation World Tour en 2016.

Le Québécois Hugo Houle a pour sa part terminé 28e de l‘épreuve à plus de 6 minutes du vainqueur.

Et soulignons la performance intéressante du français Cyril Lemoine chez Cofidis, 7e hier. De quoi donner confiance à Bouhanni pour avoir un équipier avec lui dans le final le week-end prochain!

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!