Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Jalabert préserve les apparences… et nous prend pour des imbéciles

Il y a des questions qui fâchent chez les coureurs cyclistes professionnels, autant chez les retraités que chez les actifs.

Convoqué par la Commission d’enquête du Sénat français visant à estimer l’efficacité de la lutte contre le dopage, Jalabert a eu à faire face aux questions qui fâchent plus tôt cette semaine.

Et visiblement, Jalabert veut préserver sa popularité et sa réputation au sein du peuple français, qui sont plutôt bonnes malgré qu’il ait couru à une époque terriblement gangrénée par le dopage.

La popularité de « Jaja » est tellement bonne qu’il a souvent occupé, ces dernières années, un poste de commentateur pour la télévision nationale (France Télévision) lors de courses cyclistes, ainsi que le poste de sélectionneur national jusque récemment.

Jalabert a notamment bâti cette popularité à la fin de sa carrière, en décrochant en 2001 et 2002 le classement de meilleur grimpeur du Tour, avec à la clef quelques belles victoires d’étape en montagne, dont le 14 juillet 2001 à Colmar, jour de la fête nationale des Français.

Mais on sait également que Jalabert a passé une bonne partie de sa carrière au sein de l’équipe espagnole Once de Manolo Saiz, qui n’est plus à présenter en matière de dopage puisque toute son équipe avait pour médecin, dans les années 2000, un certain Eufamiano Fuentes…

On sait également que Jalabert a couru sous licence… espagnole en 1999, refusant de se soumettre au suivi médical rendu obligatoire par la Fédération française de cyclisme.

Et on sait aussi que Jalabert a terminé sa carrière chez CSC, l’équipe de Bjarne Riis, pas spécialement vierge lui non plus côté dopage…

Enfin, on sait également que Jalabert était un client du médecin italien Michele Ferrari, qui incarne à lui seul le dopage dans le cyclisme professionnel depuis 25 ans.

Pour les observateurs éclairés du cyclisme, il ne fait aucun doute que Jalabert a fait usage de produits dopants lors de sa carrière, même s’il n’a jamais échoué de contrôles anti-dopage. Sa position personnelle envers ce fléau a également été souvent ambiguë: on se souviendra de sa colère injustifiée lors du Tour 1998, celui de l’Affaire Festina et dont il claqua la porte, promettant de ne jamais plus y revenir. Paroles en l’air…

Bref, pas vraiment net, M. Jalabert, face au dopage. Et pas vraiment clair dans ses propos non plus.

Hier, il aura tenté de s’en sortir élégamment, affirmant devant le Sénat ne pouvoir exclure d’avoir pris des produits interdits à un moment de sa carrière.

Ca me rappelle un certain Richard Virenque mis en boîte par les Guignols de l’Info: « comment, on m’aurait dopé à l’insu de mon plein gré? »

Là où Jalabert nous prend vraiment tous pour des cons, c’est en affirmant « Chez Once, le soir des étapes, le médecin nous faisait un soin, une récupération, mais on ne savait pas vraiment ce que c’était. Une relation de confiance s’installait avec les docteurs, et on ne posait plus de questions. On était soigné, je n’ai jamais dit le contraire. Mais était-on dopé ? Moi je crois que non … »

Ben voyons! Un coureur cycliste pro? Je suis absolument convaincu que Jalabert savait très bien ce qu’on lui administrait, savait très bien ce qui se passait dans le peloton, était parfaitement bien informé des produits dopants en vogue et de leur efficacité, et surtout savait pertinemment le prix de la victoire…

Bref, si je peux comprendre que « Jaja » essaie de s’en sortir du mieux possible, en limitant les dégâts, je déplore d’être une fois de plus pris pour un imbécile par ce type.

Un autre à reléguer aux oubliettes et auquel je refuserais une poignée de main!

Partager

Précédent

Hesjedal devrait abandonner le Giro

Suivant

Le Tour de l’actualité

21 Commentaires

  1. Chris

    100% d’accord. Triste le panda.

    Comment peut-il prétendre à offrir des commentaires lucides sur le cyclisme pour France Télévisions et d’autres alors qu’il a vraiment du mal à être honnête?

    Il sortait la langue du bois, une linguistique polito-politicienne pour éviter la vérité.

    En plus il voulait taper sur d’autres sports mais sans se regarder dans la glace.

    0
    0
  2. Tres juste Laurent. Ces types, Jalabert et Virenque nous prennent pour des imbeciles, mais ce qu’il y a de pire, c’ est leur popularite.

    Ca fait reflechir sur le dopage et l’image que projette le cyclisme pro: on va revoir cet ete, au TDF, des foules de beaufs, de gueulards, se jetant sur les echantillons de cochonou et ces types adorent Jalabert et Virenque et n’importe quel tocard hyper-charge, surtout si c’est « un p’tit francais qu’a pas peur des grands »…
    Alors, pour des « observateurs eclaires du cyclisme » , on se demande a quoi sert cette lutte contre le dopage, puisque de toutes facons, une grande partie du public s’en fout, et que des Riis, Virenque et plein d’autres continuent de toucher leurs dividendes.

    0
    0
  3. Régis78

    et oui jean-michel !!! entièrement d’accord avec toi, le cyclisme pro comme tous le sport pro d’ailleurs c’est les jeux du cirques les spectateurs se foutent de ce que prennent les compétiteurs tant qu’il y a du spectacle.
    Malheureusement on connait le résultat quand on voit le décès de GAUMONT à 40 ans !!!!
    Maintenant si je n’aime pas du tout le procédé, quel intérêt JAJA aurait à « avouer » aucun si ce n’est de perdre sa place de commentateurs et d’autres activités rémunératrices et après tout il ne faisait rien de plus ni rien de moins que les autres !!!!
    Il avouera peut-être à la prescription !!!!

    0
    0
  4. toutouille26

    Merci de la clairvoyance de ton article
    Effectivement il a tout à perdre, donc autant continuer dans son mensonge!!
    Je me souviens qu’on se foutait bien de sa gueule à l’époque, le sprinteur devenu grimpeur

    0
    0
  5. thierry mtl

    Il n’est pas accusé. Il n’est pas sous enquête. Il n’est pas nommé dans des livres de coureurs repentis. Il n’est pas sous pression.

    Pourquoi avouer? Quels seraient les avantages vs les désavantages.

    Regardez ceux qui ont avoué. Vous trouvez qu’ils sont dans une meilleur situation psychologique et socio-économique qu’avant ?

    0
    0
  6. Fore

    Le programme de Jalabert chez Fuentes en 2001-2002 est dans le dossier de l’affaire Puerto, mais dans un des tomes qui n’ont pas fuité (sauf le calendrier de Cippolini, le « Tomo III » si je me souviens bien). On peut rêver qu’un journaliste qui en a une copie fasse un article dessus mais vu les risque de poursuites (et comme le procès n’est pas terminé, appels en cours), c’est pas gagné.

    0
    0
  7. Fore

    Rien à voir, mais quelqu’un sait où est passé le blog de Patrick Bernard (« BP »). Déjà qu’il boude laflammerouge, voilà son blog disparu :o(

    0
    0
  8. nikko

    Toutouille > oui, Jalabert le sprinteur devenu grimpeur et Virenque grimpeur devenu rouleur-finisseur. C’est beau le cyclisme, c’est miraculeux !

    0
    0
  9. En effet ils nous prend pour des imbéciles, mais certainement moins que la juge espagnole qui dans l’affaire Puerto a clôturer le dossier en voulant détruire les preuves à charge! Une bonne affaire pour les fédérations espagnoles du football et du tennis qui n’ont elles pas donné les noms de leurs sportifs traités par le docteur Fuentes… (qui en son temps avait été menacé de mort si ils les révélaient.)
    Il faut noter que Jalabert lors de son intervention au Sénat à dénoncé le vrais scandale : les différences quantitatives et qualitatives des contrôles anti-dopages selon le pays et le sport.

    Si Jalabert, avec les mêmes préparations, aurait joué au football, il serait aujourd’hui tranquille, ne croyez-vous pas ?

    0
    0
  10. schwartz patrick

    ok avec Lagnose,
    la juge espagnole, c’est une honte, non seulement pour le sport, mais pour la société; en fait , on comprend
    là, que tout est perdu, malgré ce combat à la fois héroique et romantique de nous autres…

    ok avec jean michel
    que veux tu faire quand une majorité de beaufs les encense(jalabert et virenque)? et quand tu avoues pratiquer le cyclisme, tu te fais traiter avec un
    humour bien gras, bien « chargé »!!! de dopé …

    0
    0
  11. Arnaud

    Juste un commentaire sur le Jalabert commentateur sportif: Ultra nul !!!
    J’ai les écouté sur les chaine françaises. Pathetique ! Que des banalités !

    Son opinion est generalement fausse. Combien de foi, il a annoncé des pronostics faux.

    Maintenant je regarde les chaines Suisses ou Italiennes.

    Salutations cyclistes et long vie à La Flamme Rouge !

    0
    0
  12. Nelson

    Quand tu as porté le maillot vert du Tour et soudainement tu te mets à grimper et que tu portes le maillot à pois et que tu trouves ça normal sans demander de question ……… il y a comme quelque chose qui cloche ou eu une intervention divine.

    De plus toute personne intelligente va demander à un médecin qui veut lui administrer une piqure ou un comprimé, c’est quoi cette affaire-là que tu veux me donner. Jalabert fait juste jouer le jeu de ce que plusieurs autres font, plaider l’ignorance.

    0
    0
  13. mica

    Si Armstrong etait Fracais il serait consultant sur une chaine de television nationale….

    0
    0
  14. ferrerg

    Jalabert nous prend pour des cons, c’est pas nouveau.

    Parlant de sa transformation de sprinteur à grimpeur, j’avais lu une interview de Manolo Saiz dans le hors-série annuel de So Foot de 2012 (qui s’appelle Pédale) qui expliquait comment ils avaient faits ça. En gros de mémoire, j’ai malheureusement jeté cette revue: « on a profité du fait que tous ses muscles avaient fondus pour les refaçonner de manière à ce qu’ils correspondent à des muscles de grimpeurs ».
    Ca m’avait fait froid dans le dos parce que ça avait un côté Frankenstein, ou Robocop, c’est selon : il n’est pas/plus tout à fait humain, on a fabriqué un prototype.
    Sinon Saiz disait aussi que Jalabert ne pouvait pas gagner le TDF car il avait 2 limites :la première c’est qu’il avait du mal aux 2000m d’altitude et la seconde, flûte encore un trou de mémoire!

    0
    0
  15. EricL

    Toutes (presque) les auditions sont filmées et disponibles à voir ici: http://videos.senat.fr/video/commissions/commDOPE-p1.html

    Virenque a aussi été entendu mais malheureusement à huis clos (on se demande bien pourquoi) et on ne saura donc jamais ce qu’il a dit.

    J’en ai regardé pas mal. A voir donc:

    Tour de table sur les enjeux (TRES INTERESSANT, avec entre autres, Basson et Menthéour, vrais philosophes, et une des personnes à l’origine de l’EPO dont je ne me rappelle plus le nom, et qui explique qu’avec ce qu’ils ont dans le pipeline, ce n’est pas prêt de s’arrêter): http://videos.senat.fr/video/videos/2013/video17709.html

    Pour chaque intervenant, il y a 2 vidéos: une où la personne fait un exposé, et une, plus longue, où la commission pose des questions.

    De Mondenard: exposé bien construit, réponses intéressantes.
    Vayer: a perdu pas mal de crédibilité à mes yeux après l’avoir entendu. Très fouilli, n’a pas l’air de comprendre comment il faut présenter les choses à cette commission
    Bordry: à voir, explique bien les batons dans les roues à l’afld
    Prud’homme: Ha ha ha….
    Tygart (USADA): pas vu encore
    Jalabert: pas vu encore

    Et, juste pour rire, ne ratez pas les 2 vidéos de David Douillet. Quel nul celui là…

    0
    0
  16. alain39

    Je pense qu’il ne faut pas non plus sombrer dans un mauvais procès sur les qualités physiques de Jalabert. Il a dès le départ démontré des qualités assez complètes. Un peu comme Sean Kelly, Criquélion. D’ailleurs bon sprinter il était toutefois un ton en dessous des spécialistes car pas assez puissant. Idem pour la montagne. Un profil de bon coureur de classiques et de courses par étapes sans haute montagne car il ne supportait pas l’altitude. Son autre faiblesse était une endurance quelque peu limitée avec des fringales.
    Avec le dopage il est devenu bien plus fort en montagne et surtout a amélioré notoirement son endurance qui pourtant par rapport aux tous meilleurs était encore un ton en dessous. Son année 95 fut une sorte d’apothéose des méthodes Saiz qui à cette époque avaient un petit avantage. Sur la vuelta il est passé de coureur complet au statut de super champion en dominant sur tous les terrains. Ensuite il a été rattrapé par la concurrence car l’avantage des méthodes Saiz avait fondu.
    Aussi ce n’est pas ses maillots de grimpeur qui doivent nous étonner le plus mais sa façon de les gagner avec des échappées monumentales bien aidées par la dope. Il ciblait une étape et raflait tous les points.
    Pour Virenque il n’est jamais devenu super rouleur et sa victoire dans Paris Tour relève plus d’un coup de chance que d’une réelle domination. Il a profité d’une échappée et a pu conserver quelques longueurs.
    Par la suite nous ne l’avons jamais vu à pareille fête.
    Pour le reste Jalabert a bâti son palmarès grâce à la dope et il sait très bien qu’il est comme tous les dopés un imposteur. Difficile de l’avouer sauf à être contraint ce qui n’est pas le cas. Il est un champion de cette génération, ni plus ni moins, un voleur de palmarès qui maintenant vit da sa popularité qu’il protège de toutes ses forces. C’est une question de fric. C’est que la retraite n’est pas pour demain et il a une famille à faire vivre. Et puis le mensonge ça le connait et les scrupules ne l’étouffent pas.
    En résumé ce sont les tribulations d’un être symptahique mais vil. Rien de nouveau sous le soleil.

    0
    0
  17. mica

    N oubliez pas qu il etait domicilie en suisse pour echapper au FISC Francais il courrait en Espagne pour mieux se doper il s est rapproche de France Television pour gagner encore beaucoup d argent au depends des contribuables Francais.

    0
    0
  18. schwartz patrick

    à Arnaud (11),tu as raison!

    toi tu suis les commentaires chez les suisses et les
    italiens, moi chez les flamands, comme çà, je ne sors pas vraiment des classiques !!!et comme il pleut encore
    pas mal chez les ritals…
    ps: mais c’est vrai que l’italien bien parlé,c’est le
    must …

    0
    0
  19. Hans Vandeweghe

    Que les Français commencent une action pour arrêter Jalabert de donner commentaire pendant le Tour. Ce guignol ne peut plus (des)informer le public.

    0
    0
  20. BARDIN

    Jalabert nous prend vraiment pour des idiots.pendant toutes ces années il n.a jamais su ce que les médecins lui administraient.Il n.a jamais constaté de différences dans son état de forme et quand une nuit sur le tour il a du être évacué en hélicoptère pour l.hopital cela ne l.a pas inquièté.
    Certes de nombreuses disciplines sont touchées par le dopage et les espagnols comme les allemands de l’est à une époque sont en première ligne.
    Au tennis un joueur étonne particulièrement il s’agit de Ferrer les commentateurs s’étonnent de sa façon de jouer.Il est tout le temps a fond et récupère instantanément vraiment impressionnant.
    Toujours en tennis,il y a peu de temps Guillermo Coria était dans le top 10 et alors qu’il avait de très bons résultats(finaliste a Roland garros)il a disparu complètement de la circulation.Comme par hasard 2 ou 3joueurs Argentins avaient été contrôlés positifs juste avant .Il ne pouvait se faire prendre sans que son pays et son sport ne soient ridiculisées .
    Dominique 31

    0
    0
  21. L’heure est venue, pour moi aussi, de tourner la page. Le dopage était, est et sera. J’ai tenté, dans mon coin, de crier et dénoncer. Toutefois, nager à contre-courant finit par vous tuer (demandez aux saumons). A l’heure où j’écris ces lignes, de nouvelles molécules sont testées dans le peloton. Les laboratoires antidopage ont dix ans de retard

    pcc guillaume prebois

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.