Ils se mobilisent pour l’avenir du cyclisme

Il faut saluer la création d’un groupe de pression international qui vise à réformer les instances dirigeantes du cyclisme mondial: ChangeCyclingNow.

Le groupe, composé de quelques experts reconnus en matière de dopage dans le cyclisme, se réunira pour une première fois à Londres au début décembre avec pour but d’arriver à proposer un plan d’action incluant des solutions concrètes afin de revigorer le cyclisme qui a été si malmené par les récentes affaires de dopage, en premier lieu l’Affaire Armstrong.

Dans le viseur, l’UCI bien évidemment que le groupe tient responsable pour le ternissement de l’image du cyclisme.

Parmi les experts présents à Londres, on retrouvera notamment Travis Tygart, directeur de l’USADA, mais aussi Michael Ashenden, Paul Kimmage, Antoine Vayer, David Walsh et Jaimie Fuller, l’entrepreneur australien PDG de la société Skins (vêtements de compression) et qui a récemment intenté une poursuite à l’encontre de l’UCI, estimant que son inaction avait ternie l’image de sa société sponsorisant le cyclisme.

Selon Fuller, « La création de Change Cycling Now reflète la frustration et la colère que je ressens et que de nombreuses personnes directement impliquées dans le cyclisme partagent envers l’UCI et leur gestion. Je crois que nous avons mis en place un groupe très solide qui représente les sentiments de milliers de personnes au sein du cyclisme, qui souhaitent voir un changement définitif. Il serait plus simple de se réunir pour critiquer et accuser, mais nous devons discuter d’actions concrètes pour renouveler ce sport, le rendre propre, crédible et intègre. Je suis persuadé que ce groupe représente également les millions de fans qui partagent l’opinion de ceux qui seront autour de la table. Nous allons également explorer des voies pour nous assurer que ces fans pourront nous rejoindre afin d’envoyer un message sans équivoque à l’UCI et ses dirigeants pour qu’ils comprennent que leur approche actuelle n’est tout simplement pas suffisante. »

ChangeCyclingNow tiendra une conférence de presse dans la foulée de cette première réunion, toujours dans le but d’envoyer un message clair à l’UCI, aux fédérations nationales et au cyclisme en général. De plus, le groupe communiquera ainsi rapidement avec les millions de fans du cyclisme le fruit de leurs travaux.

L’initiative m’apparaît intéressante puisqu’elle est indépendante des instances dirigeantes actuelles du cyclisme, donc crédible. Plusieurs des experts qui seront présents ont été au coeur de vastes enquêtes sur le dopage dans le cyclisme et leur connaissance et leur compétence à ce sujet ne sauraient être remis en doute.

Greg LeMond, un ancien coureur pro, aurait également mérité de faire partie d’un tel groupe selon moi, auquel il manque peut-être actuellement un coureur pro encore en activité, comme Jérémy Roy par exemple.

Il serait également intéressant de créer un site Internet permettant aux fans de cyclisme voire au grand public souhaitant proposer des solutions de les soumettre au jugement de ces experts. Ainsi, les solutions dégagées seraient renforcées par le poids du nombre, rendant plus difficile leur ignorance par les instances dirigeantes du sport.

Il sera également intéressant de voir si certaines de nos propositions récentes pour mieux lutter contre le dopage dans le cyclisme seront retenues par ce groupe d’experts au terme de leur rencontre prochaine.

Enfin, espérons surtout que l’UCI et les fédérations nationales sauront accorder une attention toute particulière à ces travaux. Il en va de l’avenir du cyclisme et force est de reconnaître qu’actuellement, nous sommes nombreux à trouver que les choses ne changent pas très vite.

Et l’idée qu’Alexandre Vinokourov soit actuellement au camp d’entrainement de l’équipe Astana en tant que manager général m’est carrément insupportable. C’est un affront à tous les fans de cyclisme. De qui se moque-t-on? Ces gens aiment le vélo? Vraiment?

Le communiqué de presse Change Cycling Now est disponible ici.

7 Commentaires

  • mikael
    Soumis le 28 novembre 2012 à 7:07 | Permalien

    Salut Laurent,

    Le dernier paragraphe m’a juste plié.

    Fuller annoncera jeudi la liste des participants.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -2 (from 2 votes)
  • Francois
    Soumis le 28 novembre 2012 à 8:18 | Permalien

    Belle initiative en effet.
    Par contre, je ne crois pas que le comité devrait avoir des coureurs tel Greg Lemond car bien que j’ai été un de ses fans, on ne peut pas présumer qu’il soit plus clean que les autres.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • thierry mtl
    Soumis le 28 novembre 2012 à 9:33 | Permalien

    Laurent,
    Vino est le plus récent champion olympique de cyclisme. Il est donc considéré comme le meilleur cycliste au monde. C’est un peu le Kim Jong Il du vélo.

    p.s. : lire ce texte au second degré SVP.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 4 votes)
  • Eric
    Soumis le 28 novembre 2012 à 12:49 | Permalien

    J’aimerais moi aussi voir un coureur pro au sein de ce groupe de pression.
    Malheureusement, il ne serait pas étonnant que le groupe de pression en lui-même refuse les pros de peur qu’un de leur membres présente un échantillon honteux, ce qui enlèverait toute crédibilité au mouvement.
    Puis, quel coureur pro actif aura le courage de se lever pour vrai pour critiquer la culture du dopage?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • alain39
    Soumis le 29 novembre 2012 à 6:07 | Permalien

    La création d’un tel groupe de pression est un désaveu des instances en place.
    C’est grave de voir que ce sont des initiatives privées qui se substituent à l’UCI.
    Ce qui me fait peur c’est de voir que des intérêts privés veulent intervenir car on ne peut enlever que certains membres ont également des intérêts personnels financiers et ne sont donc pas impartiaux.
    Franchement le mal du cyclisme est l’UCI qui par son comportement à laissé le dopage se généraliser et en plus a mis en place un système qui le protège.
    il est évident que l’UCI a atteint un degré de corruption qui entache sa légitimité.
    Ceci étant, face à une telle paralysie du système il est évident que des lobbies vont essayer de prendre le pouvoir et ce par tous moyens.
    C’est très dangereux et clairement il est maintenant domaine des fédérations de demander un vote de confiance et de changer le board de l’UCI.
    Mc Quaid n’a plus sa place et idem pour Heinz Verbruggen.
    Ca fait 21 ans qu’ils dirigent cette instance et leur bilan est catastrophique puisqu’ils vont laisser ce sport dans un véritable marasme financier, juridique, sportif et médiatique.
    Comme je le disais il est encore trop tôt pour mesurer les conséquences de l’affaire Armstrong mais il semble toutefois évident que le système implose et que les dirigeants de l’UCI sont en train de perdre la maîtrise et qu’à terme la situation ne sera plus supportable.
    Quelque part toute initiative qui va dans le sens de changer de système est bonne encore faut-il prendre soin de connaitre les motivations. Car si c’est enlever 2 brigands pour donner le pouvoir aux marchands du temple on n’aura rien gagné sauf le plaisir de ne plus voir les têtes de faux-cul et de voleurs de Mc Quaid et Verbruggen. Mouais ce serait vraiment une victoire de dupes indignes des enjeux et surtout incapable d’assurer la pérennité du cyclisme car il est clair que l’avenir de ce sport est en train de se jouer.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Roger Wielgus
    Soumis le 29 novembre 2012 à 6:26 | Permalien

    J’aimerais me tromper, mais je crains fort que cette initiative ne soit qu’un coup d’épée dans l’eau.
    Rien à redire sur la sincérité des participants « confirmés », mais manquent les responsables de toutes les fédérations nationales, l’AMA, le CIO, sponsors encore présents etc….
    Et au final, si tout ce beau monde était réuni, il faudrait qu’ils se décident d’assigner l’UCI devant le tribunal arbitral du sport pour ne pas avoir rempli sa mission, et devant une cour pénale suisse pour non assistance à personne en danger.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • cavaroc michel
    Soumis le 29 novembre 2012 à 10:16 | Permalien

    En dehors des problémes de dopage et de corruption,le cyclisme souffre d’ un mal tout aussi grave; Je veux evoquer ici le fait que les epreuves se dèroulent de plus en plus au milieu d’ un veritable peloton de motos et de voitures.C’est a qui prendra le mieux la roue de ces vehicules motorises afin de s’echapper puis de creuser un ecart.Ceci est un veritable scandale et l’on ne peut imaginer le nombre de courses qui ont été faussèes de cette maniére.Un assainissement du « Millieu » devrait aussi prendre ce probléme tres grave en compte

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!