Il faut s’inscrire à la Gatineau Loppet!

Capture d’écran 2017-01-23 à 22.18.56La Gatineau Loppet, c’est le plus grand événement de ski de fond au Canada. L‘événement aura lieu les 17, 18 et 19 février prochain.

Cette course fait partie de la WorldLoppet, une série internationale de courses de ski de fond dont fait également partie la Transjurassienne par exemple.

Le lien avec le cyclisme? Simplement que le ski de fond est, pour ceux qui vivent comme les Québécois avec l’hiver six mois par an, un excellent complément au cyclisme pour maintenir la forme, et faire travailler d’autres parties du corps. De plus, en continuant d’aller jouer dehors, le ski de fond est excellent pour la santé mentale (ce que le home-trainer dans son sous-sol n’est pas…)!!!

Créée en 1977, la survie de la Gatineau Loppet est aujourd’hui en péril, et c’est inquiétant. Le froid mordant durant les dernières éditions n’a pas aidé à attirer les participants. La baisse du nombre de participants depuis plusieurs années est d’ailleurs une situation paradoxale puisque le ski de fond n’a jamais été aussi populaire, merci notamment aux exploits d’Alex Harvey et de l‘équipe canadienne en Coupe du Monde.

Plus que jamais en 2017, il est donc capital de soutenir l‘événement, et de s’inscrire. C’est presque une responsabilité pour tous les amateurs de ski de fond de la région de l’Outaouais, et du Québec tout entier.

Cette année, l’offre de courses a continué de se diversifier, et on trouve au programme de l‘événement des courses de ski de fond bien sûr (classique et style libre), des courses de raquettes, des courses pour les enfants et… des courses de… fat bike! Les conditions de neige sont excellentes dans le magnifique Parc de la Gatineau cette saison, gage d’une édition 2017 réussie de la Loppet.

Il n’y a donc pas juste les fondeurs qui peuvent (doivent) s’inscrire, il y a aussi tous les amateurs de fat bike du secteur.

Je serai (à ski) de l‘édition 2017… après tout, j’ai un titre à y défendre! Je vous invite à y participer vous aussi, et je termine en mentionnant que j’ai rédigé ce texte de ma seule initiative, personne de l’organisation de la Gatineau Loppet ne m’en ayant fait la demande. J’y crois, tout simplement!

5 Commentaires

  1. Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 24 janvier 2017 à 7:18 | Permalien

    Vous avez quand même de la chance d’avoir de la neige (et du froid)! Signé un couillon qui ne peut se résoudre à ne plus skier (fond) et qui en abîme ses skis sur les cailloux.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  2. rocheto
    Soumis le 24 janvier 2017 à 8:03 | Permalien

    Le ski de fond c’est vraiment très technique et pour avoir fait 2x la Transjurassienne, cela nécessite une préparation/entraînement très soutenue. Je comparerais plus le ski de fond à l’effort du VTT. De plus c’est compliqué de s’entraîner sérieusement en ski de fond en France ces dernières années car on a plus de neige. (D’ailleurs l’an passé la transju n’a pas eu lieu)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  3. rocheto
    Soumis le 24 janvier 2017 à 8:05 | Permalien

    je rajoute que la transjurassienne lutte également pour sa survie… (sponsors –, contrainte écologique ++, participant –, enneigement —, …)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  4. missbecaneenfolie
    Soumis le 24 janvier 2017 à 4:29 | Permalien

    Effectivement la Gatineau 55 demeure un incontournable pour les souvenirs nostalgiques de vos vieux jours et vous pourrez alors dire:  »J’y étais! ».
    Mes participations dans les années 80′ sont vivaces. À l’époque le style libre et classique était présent en même temps, comme un flou salutaire car le pas alternatif et à la double poussée, vous évitiez l’ennuie du pas de patinage pendant plus de 3h. Maintenant, il s’agit de deux courses distinctes dont le samedi, classique et dimanche en style libre. 51 km à chaque jour pour les costauds et malheureusement aussi pour ceux qui sont prêts à payer les frais d’inscription de 130 $ en classique et 110$ en skating avant le 15 février! Jadis, le coucher en dortoir était possible pour un tarif modique. Maintenant à la dépense, il faut ajouter le coucher en hôtels (3 nuits probables pour qui fait les 2 compétitions).
    De plus, les événements se bousculent cette fin de semaine-là avec les Championnats canadiens masters au Nouveau-Brunswick (Charlo) du 12 au 18 février. Et ajoutons en mode loisirs, la Virée nordique de Charlevoix, mode classique seulement, sur des pistes tracées expressément pour l’événement participatif, soit le 18 février, circuit long  »montagnes » de St-Siméon à Grand-Fonds (30 km) et le lendemain, trajet du site Des Sources joyeuses dans un rang d’arrière-pays et longeant le fleuve jusqu’à La Malbaie (30 km), chaque journée coûtant 65$ incluant navette comme à la Gatineau 55.
    Et voire même dans un registre complémentaire, un Défi du Parc Mauricie en thriathlon la même fin de semaine!
    C’est bien dommage car les 3 événements ski de fond exclusifs sont de beaux défis!
    Bien sûr, toutes ces possibilités offrent des variantes de moindres distances et des frais moindres.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  5. Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 25 janvier 2017 à 12:34 | Permalien

    Augmenter à ce point les tarifs permet à ceux qui ont les moyens de monter dans les classements (le niveau baissant). Flattés, ils paient leur petite gloire, et l’organisateur bâtit sa petite fortune. Un exemple frappant est la Haute Route, les Haute Route, qui sont un club select de sport de bourgeoise entre soi. On appelle ça du sport.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!