Il faut annuler le classement général du Tour 2007

La bombe a explosé en fin d’après-midi au Québec: Michael Rasmussen est out du Tour à la demande de son équipe Rabobank. Après les contrôles positifs de Vinokourov et Moreni, voilà une nouvelle exclusion qui jette un discrédit majeur sur le Tour de France et le cyclisme. D’ors et déjà, on peut dire que cette édition ne passera pas à l’histoire. Car même si Contador ramène le maillot jaune à Paris, quelle sera sa légitimité? Notre avis? Le Tour de France a raison d’évincer ainsi les coureurs soupçonnés de dopage comme Rasmussen. Ce n’est pas une tentative de sauver le cyclisme, mais bien de sauver une épreuve plus grande encore, le Tour de France. Mais ce faisant, les organisateurs devraient d’ors et déjà déclarer l’édition 2007 sans vainqueur officiel et recentrer l’épreuve sur l’unique chasse à la victoire d’étape. Il nous semble que ce serait un geste fort, unique dans l’histoire: Messieurs les coureurs, vous êtes invités à courir pour les victoires d’étape, mais oubliez le général qui est annulé en 2007. Rayé des tablettes. Point final. La Flamme Rouge est évidemment écoeuré par toutes ces nouvelles affaires de dopage qui nous prouvent sans l’ombre d’un doute que rien n’a changé dans le vélo, ou si peu. La merde ne fait que devenir plus grosse d’année en année. Jusqu’où? La Flamme Rouge fait relâche pendant les 8 prochains jours. Retour au service normal le dimanche 5 août prochain. Espérons que d’ici là, les choses se seront décantées un peu et qu’on y verra plus clair dans tout ce bordel!

88 Commentaires

  • Mitch
    Soumis le 25 juillet 2007 à 8:17 | Permalien

    Le premier geste de LFR doit être l’annulation du pool cycliste 2007!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Soumis le 25 juillet 2007 à 10:02 | Permalien

    un petit espoir en constatant l‘âge des cyclistes qui se font choper ou virer ? ma foi, Vino, Moreni et Rasmussen ne sont pas les perdreaux de l’année. Il faudrait peut-être faire un tour du renouveau l’année prochaine réservé au moins de 26 ans avec les mesures d’accompagnement qui s’imposent: exclusion à vie du cyclisme et confiscation des gains et salaires sur les 12 derniers mois.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Soumis le 26 juillet 2007 à 2:28 | Permalien

    Effectivement, on songe à annuler l‘édition 2007 du pool de cyclisme. Déjà perturbé en 2006 par l’affaire Landis, ce sera pire encore cette année! À très bientôt notre décision.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Bark
    Soumis le 26 juillet 2007 à 3:46 | Permalien

    Moreni(Cofidis) pris par la patrouille?
    Encore un qui a échappé au suivi longitudinal mis en place par Eric Boyer.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • nick
    Soumis le 26 juillet 2007 à 5:27 | Permalien

    Libé ne publiera pas de classements dans ses prochaines éditions.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • TOUTOUILLE26
    Soumis le 26 juillet 2007 à 6:46 | Permalien

    moreni ca m’etonne pas trop, on peut se demander d’ou chavanel sort ses perfs du dauphine et du tour; je suis curieux de savoir ses watts; menchov abandonne:il faut aller le controler!!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Fred
    Soumis le 26 juillet 2007 à 7:01 | Permalien

    Les perfs de Chavanel? A part 8eme du CLM d’Albi, sa spécialité… il est quand même à 50 minutes des… “meilleurs”

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • G.Lambert
    Soumis le 26 juillet 2007 à 7:20 | Permalien

    Moi je trippe vélo toujours autant.
    De la même façon que j’ai trippé sur Smoke on the water de Deep Purple ou Lucy in the Sky des Beatles.
    Quand on sait sous quoi on été fait ces chef-d’oeuvres, a-t-on le droit de continuer de les écouter?…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • alain
    Soumis le 26 juillet 2007 à 8:31 | Permalien

    il faut également annuler le classement du meilleur grimpeur et tant pis pour le colombien venu de nulle part, qui grimpe comme un avion et n’oublie pas de rouler plus que correctement. Ca me rappelle Rasmussen quand il avait tenu tête à Voigt et Moreau dans la plaine d’Alsace, il y a quelques années.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Gelone
    Soumis le 26 juillet 2007 à 9:22 | Permalien

    Vous êtes tous navrants. L’antidopage est en train de tuer un sport qui s’est toujours dopé, et vous en redemandez, sans vous rendre compte que le cyclisme “sale” aura toujours trois produits d’avance sur votre cyclisme “propre” et c’est plaisant, parce que la hargne impuissante des intégristes est notre doux réconfort.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • patrick B
    Soumis le 26 juillet 2007 à 9:55 | Permalien

    Gélone, tu affirmes que “l’antidopage tue le cyclisme”. Il semblerait bien que le dopage soit responsable de graves déficiences chez des nouveaux-nés.
    Préfères-tu le dopage ou l’antidopage?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Gelone
    Soumis le 26 juillet 2007 à 11:01 | Permalien

    Il semblerait ? Il semble tant de choses dans le monde où nous vivons. Je ne préfère ni le dopage ni l’antidopage, je vis simplement dans le monde tel qu’il est et non pas tel que je voudrais qu’il soit. Or, le dopage fait partie du monde dans lequel je vis. Comme le sida, comme la faim dans le monde, comme aussi l’extasy et le haschich, puisqu’il serait question de protéger la jeunesse.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • patrick B
    Soumis le 26 juillet 2007 à 11:39 | Permalien

    Bien entendu, j’aurais pu entrer dans ton jeu et affirmer (avec des références sérieuses) “le dopage est responsable de graves déficiences chez des nouveaux-nés”, j’aurais pu aussi m’exprimer en première intention sur un ton guerrier comme le tien, qui dénonce “la hargne des intégristes” (pas si “impuissante” que cela si j’en juge à ta réaction), dont tu utilises la charge historique et émotionnelle pour régler des comptes certainement avec toi-même et ton propre intégrisme non assumé. Je ne veux pas le faire, parce que j’en ai marre des discussions avec des gens qui n’aiment pas le cyclisme et n’ont rien à faire sur ce site. Ce qui t’embête surtout, c’est que l’antidopage te gache ton spectacle. Parce que tu situes tes sensations de télespectateurs au-dessus de tout. Ne t’en déplaises, l’antidopage fait aussi partie du monde dans lequel tu vis.
    Je reformule donc ma question, en espérant que tu aies le courage de répondre sur le fond:
    sachant que le dopage est responsable de graves déficiences chez des nouveaux-nés, l’approuves-tu? Voir l’article “les enfants du dopage” dans Sport et Vie n°83, et autres recherches immédiates sur un moteur de recherche.
    Et je rajoute une autre question, en te demandant une reponse certaine puisque tu fais partie de ces individus qui ne connaissent pas le doûte: sais-tu s’il y a dans le peloton des coureurs non-dopés? Tu me rendras service, parce que moi, je ne sais pas répondre avec certitude à cette question fondamentale pour le problème qui me préoccupe.
    Tiens, ne pas connaître le doûte, n’est-ce pas une bonne définition de l’intégrisme…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Roger13
    Soumis le 26 juillet 2007 à 12:25 | Permalien

    On peut très bien imaginer que “il professore Ferrari” est en train de mettre au point un dopage qui ne provoque aucune déficience chez les nouveaux-nés,et mieux encore, qui leur confère une augmentation du VO2 Max permanente et qui accroît aussi leur espérance de vie de 10 %. Je conteste le dopage parce que les mécanismes dont il procède sont justement les mêmes qui régissent la vie sociale sur notre planète et dont le résultat est: Victoire des plus malins, hypocrysie absolue, injustice totale. Ce qui est combattu aujourd’hui devant nous, n’est pas le dopage mais le manque de crédibilité du cyclisme pour reprendre les propres mots de Prudhomme. Car ils veulent que le cyclisme Pro soit le porte drapeau des firmes pour véhiculer les valeurs de l’effort du courage de l’abnégation…
    Tout le contraire de ce qu’elles sont pour de vrai. Le mensonge commence ici. Ceux qui comptent sur les sponsors ont donc perdus d’avance.
    Le pianiste Gould absorbait beaucoup de drogues pour produire ses interprétations géniales, certes, mais peu importe car la valeur recherchée est l’interprétation. Dans le cas de l’exploit cycliste la valeur n’existe que dans l’authenticité. Il faudrait alors associer les docteurs à la victoire. Je pense plus sérieusemet que le cyclisme dont nous rêvons ne peut exister que dans le cadre amateur après avoir supprimer les récompenses d’argent et de gloire.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • regis
    Soumis le 26 juillet 2007 à 1:51 | Permalien

    bonsoir,
    si le tour doit s’arreter il faut aussi arreter dans ce cas le foot,le tennis, l’athletisme … dans ces sports le dopage sanguin est connu de tous mais pas recherche et surtout pas mediatise, arretons surtout de ne parler que du cyclisme !!!!!
    ce sont les seuls qui font reelement des efforts pour que cela change, on doit les feliciter plutot que de les blamer !!!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Kramble
    Soumis le 26 juillet 2007 à 2:21 | Permalien

    Et le Contador qui se dit propre, il marche à quoi ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Gelone
    Soumis le 26 juillet 2007 à 2:39 | Permalien

    Je n’ai pas la moindre envie de poursuivre avec un thérapeute à deux balles – “pour régler des comptes certainement avec toi-même et ton propre intégrisme non assumé…” – et un type qui, à son tour, brandit un exemple émotionnel non chiffré à titre d’“argument-massue”. Le dopage ne représente peut-être qu’une cause tout à fait marginale pour les 2 à 3 % de nouveaux-nés affectés d’une malformation congénitale, alors que, si ça se trouve, le cannabis présente un bilan beaucoup accablant, ce qui n’empêche pas certains de le vouloir légaliser. Comme je n’ai aucun goût pour la discussion de bistrot et que je ne dispose pas du temps qui me serait indispensable pour vous opposer une réplique argumentée, étayée et référencée, je brise ici…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • TOUTOUILLE26
    Soumis le 26 juillet 2007 à 2:48 | Permalien

    contador il marche au kramble

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • vincent
    Soumis le 26 juillet 2007 à 3:54 | Permalien

    je pense que gelone n’a en effet rien a faire sur ce site car une première chose est évidente c’est que cette personne ne distingue pas le cyclisme amateur du cyclisme professionnel il l’appelle “le sport qui s’est toujours dopé” et point.Mais la passion ne se controle pas alors effectivement gelone a le droit de ne pas aimer le cylisme mais a quoi bon venir laisser des “post” aussi énervant pour la majorité des gens sur ce site qui sont passionés meme si j’avoue que pour le cyclisme professionel la passion du cyclisme rend assez triste et n’apporte pas grand chose de positif(^^dsol).
    Je pense que quand on voit que certains anciens dopés comme philipe gaumont qui se sont alors repenti devait certaienement penser comme gelone mais a un moment il y a forcément eu quelquechose qui n’arrivait plus a passer et je n’essayerai pas de convaincre gelone je pense qu’en effet beaucoup de gens doivent penser comme cette personne mais je sais que ces gens n’ont pas la passion ou ne l’ont plus.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Ec
    Soumis le 26 juillet 2007 à 4:13 | Permalien

    Pourquoi on evince Rasmussen alors qu’on garde Contador qui a trempé dans l’affaire Puerto.. Ce qui me facine le plus c’est on a mis Rasmussen out avec des rumeurs et des oui-dires.. incroyable! on va se retrouver avec 2 disco sur le podium et un australien propre propre propre..

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • nick
    Soumis le 26 juillet 2007 à 5:04 | Permalien

    Tiens, avec son caillot de sang, à l’ami Picador, il va vraiment finir par ressembler à l’autre miraculé. Et viva le rescapé ! M. Titi Adam et Jean-René ont l’air tout contents de leur trouvaille.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Thierry Lemaire
    Soumis le 26 juillet 2007 à 5:45 | Permalien

    Quel acharnement contre Rasmussen dans les medias en général et dans les medias associés à ASO (France télé et l‘équipe)
    Que ne se sont-ils réveillés en 1999 quand le maillot jaune de ce qui fut baptisé le “tour du renouveau” s‘était retrouvé avec un contrôle positif !!! On aurait évité ces sept années d’ennui. Au moins cette année, on avait des grimpeurs qui grimpaient, ça nous changeait.

    Quant à arrêter le Tour, c’est toujours la même rengaine qui revient aussi régulièrement que “il faut légaliser le dopage”.
    En politique, il y a des élus qui sont corrompus. Sans doute pas la majorité, mais il y en a beaucoup. La plupart ne se font pas prendre, mais certains y passent et servent parfois d’exemple. A-t-on pourtant vu un journal comme Libé proclamer “la mort de la démocratie” à la une et préconiser l’abandon temporaire du suffrage universel en attendant d’assainir les pratiques véreuses de certains politiciens ?
    Bien sûr que non, parce que c’est absurde. Il ne faut pas arrêter le tour, mais procéder à une révolution de tout le système. Arrêtons notamment cette dichotomie incroyable entre les instances dirigeantes et les organisateurs d‘épreuves. Chacun en profite pour renvoyer la faute sur l’autre. (ASO / UCI)
    Qu’on banisse définitivement de la compétition ceux qui ont été mêlés à une affaire de dopage. Qu’on interdise les médecins dans les équipes cyclistes, ils n’ont rien à y faire. Que les coureurs soient fliqués une fois pour toute, car il en va de la crédibilité de leur métier. Cela passe par la divulgation des caractéristiques physiologiques de tous les pros et l’analyse constante à longueur de saison (une fois par semaine) de tous leurs paramètres, notamment sanguins.
    Que les industries pharmaceutiques soient légalement obligées de travailler avec l’AMA.
    Et pourquoi pas créer un circuit parallèle ? ou bien fermer le tour de france aux coureurs étrangers et le faire courir par équipes régionales. Ou encore le réserver aux amateurs, pendant quelques temps.
    Il y a plein de choses à faire et qui peuvent être faites maintenant que c’est bien le bordel…
    Parce qu’en fait, ça peut difficilement être pire.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • bikelarue
    Soumis le 26 juillet 2007 à 7:52 | Permalien

    Ce site est devenu Européen, incroyable! Il n’y a pratiquement pas de Québéçois sur les commentaires j’en suis certain.

    Le dopage au Canada nous le vivons autrement. Ici un mec qui se fait prendre il est 4 ans out. Les athlètes y pensent à deux fois car ceci rime souvent avec la fin de carrière.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • patrick B
    Soumis le 26 juillet 2007 à 10:32 | Permalien

    Effectivement, Ec et Thierry, la façon dont les organisateurs, la presse et de nombreux cadors du peloton (Contador, Evans, Boonen, Cancellara…) crient haro sur le baudet Rasmussen met mal à l’aise. Jusqu‘à présent, Ec, je pensais comme toi qu’il n’y avait aucune raison réglementaire d‘évincer Rasmussen et ma tendance à choyer le droit était choquée. Après deux semaines de l’affaire Rasmussen, j’ai enfin lu hier dans l’Equipe un point du règlement qui permettait l’exclusion du Danois (j’espère que la citation au réglement par l’Equipe est rigoureuse). Il y est stipulé qu’un no show moins de 45 jours avant le départ d’un grand Tour entraîne la suspension à cette épreuve. Alors, je change d’avis. Il fallait bien exclure Rasmussen (plus précisement interdire son engagement). Mais cette décision ne devait absolument pas relever de son équipe, alors juge et partie, mais des instances disciplinaires du cyclisme. Celles-ci ont fauté par ce laxisme. Tout comme a fauté ASO (et les medias qui ont failli à leur devoir) qui auraient du communiquer sur ce point de règlement au lieu de s‘étendre lamentablement dans une paranoïa en de nombreux points infantiles. Car lamentable est la tentative de Prudhomme d’intriguer sur les cadavres encore chauds de Vinokourov et Rasmussen afin de replacer son organisation privée à la tête du cyclisme (et de ses retombées financières). Il accuse de tous les maux le système actuel du cyclisme. Il souhaiterait que l’UCI n’ait aucun pouvoir d’encadrement afin de libérer totalement les agissements des organisateurs. Rappelons simplement que, dans sa petite liberté de choix des équipes participatives d’inviter 3 équipes, ASO a invité… Astana! La peoplisation de Vino a plus compté que sa collaboration avec le médecin convaincu d’usage frauduleux de pharmacie à des fins de dopage. Et on devrait lui laisser les clés de la maison!
    Thierry, les choses pourraient très facilement être pire: il suffirait pour cela de renoncer à la lutte anti-dopage à des fins d’appaisement du climat. En réalité, même loin d‘être parfaite (on a laissé Rasmussen prendre le départ à Londres), la lutte anti-dopage dans le cyclisme donne des résultats remarquables. Et je crois qu’il faut tout simplement continuer dans cette voie, traquer les tricheurs, en coincer tant que faire se peut, accepter qu’on ne les coincera jamais tous, aider la recherche dans le développement des contrôles, la police dans le démantèlement des réseaux sans toutefois traîter les dopés comme des criminels qu’ils ne sont pas. La justice est un lent combat dont l’action ne peut qu‘être guidée par la patience, la persévérance, l’humilité (le livre de Baltazar Garzon, Un monde sans peur, est très instructif). L’oublier au profit de la précipitation mène à l’echec. Renoncer mène à la catastrophe.
    Et cela n’a aucun sens de prôner des solutions irresponsables telles que je le lis dans certains commentaires: mettre les dopés en prison, condamner des coureurs sur la foi (souvent visuelle!) de leurs performances, réserver le Tour aux français par équipes régionales, remplacer la notion de règlement (le droit) par celle de l’invitation et de l’exclusion expéditive (le fait du prince), etc… Je m’effraye de constater de telles pensées.
    Enfin, Régis, je me permet de rectifer une erreur: l’athlétisme recherche le dopage sanguin et obtient des résultats comme le montre les nombreux cas détectés ces dernières années. Des champions et même des grands champions sont tombés. Quant à sa sous-médiatisation que tu dénonces, il ne s’agit pas de la sous-médiatisation des affaires mais tout simplement d’une moindre médiatisation de l’athlétisme que du cyclisme, essentiellement due à une demande moindre du public dont nous sommes! Je partage ton avis quant au foot et au tennis, mais en fait je m’en fout! C’est le vélo qui m’intéresse, qu’on se dope ou non à côté (et on le fait!) ne change en rien mes convictions anti-dopage dans le cyclisme. J’admet que, égoistement, ça me ferait chier que la couverture télé du cyclisme se réduise au profit de celles de sports qui auraient placé la problématique anti-dopage comme un moyen de prendre sa place médiatique. Mais je ne peux accepter la solution, pour préserver cette place, consistant à fermer les yeux et à laisser libre cours au dopage (le spectacle est tout aussi bon avec que sans dopage). Cette position me distingue de nombre des commentateurs de ce site, dont certains me haïssent parce que je revendique une morale. Mais je l’assume et préfèrerai la fin du cyclisme à un cyclisme non réglementée.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Marc Gelone
    Soumis le 26 juillet 2007 à 10:50 | Permalien

    J’ai répondu, par mail, à celui qui se fait appeler Vincent. Et puis, j’ai décidé d’en faire profiter tout le monde :

    “Vous n’avez rien compris. Je suis un fou de cyclisme depuis l‘âge de 6 ou 7 ans. Mon premier souvenir est la victoire de Kubler aux championnats du monde de Varèse en 1950, que je me souviens écoutant à la radio, à plat-ventre sur le sol du salon.

    Je sais que les coureurs prennent des “produits” depuis la mort de Tom Simpson, au moins (1967)… Ayant appris à connaître le milieu cycliste, il me restait soit à renier mon sport favori, soit à l’accepter tel qu’il était. Je l’ai accepté tel qu’il était ! C‘était il y a quarante ans.

    Et je devrais modifier mon attitude pour faire plaisir à des petits cons de journalistes, et à des petits cons tout court, qui nous font une crise de pureté et de moralité, qui leur va aussi bien qu’une mitre à un baudet ?

    Tu rigoles, non ?”

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Yann
    Soumis le 27 juillet 2007 à 12:13 | Permalien

    Mark Gelone, Quel defaitisme decomplexe!
    Si je comprends bien ton raisonnement et en prenant tes exemples du Sida et de la faim dans le monde. C’est là, on n’y peut rien, donc autant ne rien faire contre. Des gens se battent pour heradiquer ces fleaux et y arriveront (ou n’y arriveront malheureusement pas), mais ils essaient. Pour le dopage, c’est pareil.

    Quant à “l’antidopage, qui tue le cyclisme”, c’est du n’importe quoi. Il y a des millions de gens qui aiment le velo, qui en font, mais qui ne s’interessent que peu ou pas au Tour de France. Eh oui! Et bien ceux-là, Tour de France ou pas, ProTour ou pas, UCI ou pas, du velo, ils en feront toujours. Et ils n’ont pas besoin comme toi, de passer leurs frustrations passees devant leur poste de tele, ni de drogues pour apprecier leurs performances et celles de leurs copains.

    Un petit con qui assume sa crise de purete et de moralite.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Marc Gelone
    Soumis le 27 juillet 2007 à 12:46 | Permalien

    Quand je dis “cyclisme”, je veux, seuls les pochetés n’ont pas compris, parler de cyclisme professionnel. Les cyclosportifs qui se chargent au Viagra pour quimper bobonne ne m’intéressent ni comme cyclistes ni comme reproducteurs !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • ronderg
    Soumis le 27 juillet 2007 à 12:47 | Permalien

    Les exemples du Sida et de la faim dans le monde. Ayoye! C’est poussé votre affaire! Le sport de compétition c’est d’abord un divertissement. Si on aime pas le sport de haut-niveau et ses dérives on ne le regarde pas et c’est toute.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Bark
    Soumis le 27 juillet 2007 à 12:58 | Permalien

    Thierry Lemaire qui tape sur ASO, c’est nouveau et amusant. On comprend après que c’est surement lié à l‘équipe du nouveau maillot jaune. En attendant LFR aussi qui ne parle pas du contrôle positif du courreur COFIDIS. Et pourtant cette équipe proclammait appliquer les contrôles les plus pointus.
    Et ce matin, L’Equipe présente le cas Contador sous un angle très positif.
    Ces dernières semaines auront au moins permis de comprendre que la lutte se gagnera quand tous défendront le même intèrêt. Contrairement aux allégations de la pravda (dixit Vayer parlant de l’Equipe) qui pointait le pro tour. Le plus gros scandale vient d’une équipe engagée, choyée, célébrée par ASO. On entend plus beaucoup cette thèse là…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • TOUTOUILLE26
    Soumis le 27 juillet 2007 à 1:04 | Permalien

    perso je trouve limite scandaleuse l’affaire rasmussen: d’une part il est viré quasi sans preuve la seule vraie preuve sont les watts, et on devrait s’en servir pour tous les autres) d’autre part l’autre gars lui sort une affaire de transport de dopants juste quand il devient celebre, ce qui est assez lache et temoigne que devenir celebre, ca derange;
    alors virer poulet et dire que contador est un “beau coureur” selon l’equipe, c’est lamentable; soit on fait le menage, soit on le fait pas (ce qu’on fait) mais qu’on arrete de faire un peu juste quand le public siffle et rien le reste du temps.
    ps: la faim et le sida? un peu comme avec rafael, on va pas tarder à atteindre le point godwin!!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • patrick B
    Soumis le 27 juillet 2007 à 2:03 | Permalien

    Bark, tu y vas un peu fort avec l‘équipe Cofidis. L’arrivée d’Eric Boyer a coïncidé avec une réelle volonté d‘équipe de se préserver du dopage. Mais tu sais tout comme moi qu’un coureur peut se doper malgré “les contrôles les plus pointus”, qu’il peut échapper au contrôle de sa propre équipe. La positivité de Moreni est un coup terrible porté au cyclisme. La leçon à en tirer est qu’il faut se garder d’une responsabilité juridique absolue de l’encadrement d’un coureur. Oui, un coureur peut leurrer tout le monde; cette possibilité peut être réduite, et je crois qu’Eric Boyer et son équipe ont agi en ce sens, mais elle ne peut être éliminée. Au nom du principe de réalité, j’aurais aimé que le reste de la Cofidis reste en course.
    Toutouille, en ce qui concerne Rasmussen, je te rejoins sur le fait qu’on ne peut le virer sur la foi du témoignage d’un homme, Davide Cassani (ex-coureur de l‘équipe Ariostea de la “grande” époque). Parole contre parole, on peut le croire plutôt que Rasmussen, ce dernier ayant un mobile évident de mentir, mais condamner sur cet élément me paraît un peu rapide.
    En revanche, le point de règlement rapporté (enfin!!!) par l’Equipe d’hier et que j‘évoque dans mon précédent commentaire me semble décisif.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Thierry Lemaire
    Soumis le 27 juillet 2007 à 2:27 | Permalien

    Ai-je tapé sur ASO dans mon commentaire ? pas plus que sur les autres. Ai-je défendu ASO dans d’autres commentaires ? j’en doute. J’ai toujours défendu la médiatisation du dopage qui est la seule à pouvoir faire avancer les choses. Ni la morale, ni l‘éthique n’y parviendront toutes seules. ASO, l’UCI, les sponsors, les encadrements et les coureurs l’ont suffisamment prouvé par le passé.

    Quant à mes solutions extrêmes, ce sont juste des pavés dans la mare, mais dans le fond, il faut absolument en finir avec ces instances bicéphales et cela peut passer par un circuit parallèle.

    Quand je parle de fliquage, il ne s’agit pas de mettre les coureurs en prison, mais de les obliger à une transparence absolue.

    La lutte contre l’EPO a commencé en 1997 avec les contrôles sanguins et les arrêts de travail. L’année suivante, l’affaire Festina devait mettre tout le monde devant ses responsabilités. Dix ans après, on n’a pas vraiment avancé, on compte toujours sur les seuls contrôles anti-dopage pour confondre les tricheurs. Tous les vainqueurs de grands tours sont parfaitement illégitimes. Un grand coup de pied dans la fourmilière est nécessaire.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • erik Zabel
    Soumis le 27 juillet 2007 à 2:37 | Permalien

    Quand j’ai appris le retrait de Rasmussen (qui était quand-même mon coureur de GT préféré de ces dernières années), je me suis dit que d’une, ça pouvait lui éviter la très agréable expérience de gagner le Tour 2007 et tout ce qui allait lui tomber dessus de négatif après et de deux, que ça permettrait de faire enfin bouger les choses sérieusement.

    Mais non, on parle de Contador comme du “vrai homme fort de ce Tour”, on déverse toute sa haine sur un coureur qu’on voudrait moins maigre et plus sympathique, on se sert de preuve “irréfutables” de sa culpabilité (watts, témoignages, absence de jours-sans…) alors que tous les autres coureurs du top 20 de ce Tour pourraient se voir infliger un traitement pareil. Tous dans un même sac, ça serait plus honnête. Et puis ces managers d‘équipe ou coureurs anciennement doppés qui crient à d’immondes scandales, c’est le sommet.

    Le Tour de France a prouvé qu’il était devenu comparable à l‘émission loft story : francetélévisions traficotte l’image d’un coureur, le public le fout dehors.

    Au moins, cet épisode aura fini de me conforter définitivement du côté de la lutte contre le dopage.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Yann
    Soumis le 27 juillet 2007 à 3:23 | Permalien

    Comme le precise Patrick, le cas Rasmussen aurait du être regle bien plus tôt, si le reglement avait ete applique, et sans faire beaucoup de vagues. La federation danoise semble être la seule à avoir pris ses responsabilites, mais pas l’UCI (voir le commentaires “à cote de la plaque” de McQuaid après l’expulsion de Rasmussen: http://www.velo-club.net/article?sid=39858).

    J’ai plutôt l’impression que Rasmussen ait surtout ete victime de sa singularite (il n’appartient apparemmment à aucun “clan”). Ce qu’on lui reproche n’a pas derange outre mesure ASO et ses adversaires (je suis persuade qu’il n’est pas le seul dans ce cas), du moment qu’il ne gagne pas. Après tout, tous les moyens sont bons pour eliminer celui qui gène. A une epoque, on jetait bien des clous sur la route pour retarder l’adversaire et Jacques Goddet a parfois arrange la course pour faire gagner untel et faire perdre tel autre. Ce ne serait pas nouveau.

    Mais tout va bien puisque le vainqueur potentiel est (encore) “propre”.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Roger13
    Soumis le 27 juillet 2007 à 3:36 | Permalien

    Je dois dire que je ne suis pas loin d‘être d’accord avec Erik en ce qui concerne la lutte AD au niveau pro. La guerre des gangs nous livre actuellement quelques grosses têtes (Vinokourov a peut être été trahi) mais je vois peu d’espoir pour la suite.

    Il faudrait que la lutte anti-dopage, avec l’argent des Pros, se concentre au niveau amateur du plus bas niveau à Elite 2. On pourrait ainsi protéger les jeunes qui aiment et veulent pratiquer ce sport. C’est une utopie de croire que l’on peut limiter le dopage chez les Pros. Je comprends que certains puissent avoir le sentiment d’une offensive hypocrite de “l’ordre moral” dans les affaires actuelles même si je suis sûr que Patrick. B est irréprochable de ce point de vue et que l’on ne peut en aucun cas, de près ou de loin, l’amalgamer avec les “integristes” de “l’ordre moral” où ceux qui veulent mettre les coureurs en prison. Et si il a raison d‘être optimiste, tant mieux. Je souhaite me tromper.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • TOUTOUILLE26
    Soumis le 27 juillet 2007 à 3:46 | Permalien

    question:
    que penser d’un vieux de 36 ans qui n’a plus ses jambes de 20 ans , d’une equipe dont les trois leaders n’ont aucune chance de gagner la course, d’un dirlo sportif qui dit que pour marquer le tour, il faut le gagner (impossible) ou le quitter, d’un controle positif qui avait une chance sur 7000 d’etre negatif sur un coureur qui a le meilleur medecin dopeur du monde et des rois de la seringue comme ostéos, d’un sponsor qui a gagné eneormement en notoriété en tres peu de temps (qui ne connait pas la capitale du kasakstan?) et qui savaitt que festina n’a jamais autant vendu de montres apres un scandale de dopage?
    perso je pense que le dopage va disparaitre d’ici deux ans, mais suivant le velo depuis 10 ans, je vais commencer à m’en desintéresser de + en +

    je vous recommande libe (chronique d’antoine vayer)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • patrick B
    Soumis le 27 juillet 2007 à 4:19 | Permalien

    Pour enchaîner sur l’intervention de Yann, dans un contexte de tentative de reprise en main absolue des organisateurs, j’ajouterai les non-sélection pour le Tour 1930 du luxembourgeois Nicolas Frantz (vainqueur en 27 et 28) et du belge Maurice Dewaele (vainqueur en 29) par Henri Desgranges. Le Tour 1930 fut le premier couru par équipes nationales (sélectionnées par HD) et fut gagné par le… français André Leducq. Lequel, vainqueur à nouveau en 1932, passa de la surpuissante Alcyon à la modeste Mercier en 1934, ce qui entraîna son éviction pure et simple par le même Henri Desgranges qu’on vénère toujours en 2007; Henri Desgranges à André Leducq: “je ne vous prends pas parce que vous n‘êtes plus chez Alcyon” (Il était une fois le Tour de France, Jean Roussel). Le grand Dédé avait alors 30 ans et il gagnera encore 4 étapes du Tour par la suite, sur un total de 23 (record jusqu‘à l’arrivée de Merckx). A l‘époque, l’organisation fournissait les vélos au coureur, et elle était en contrat avec le constructeur… Alcyon.
    Des penseurs ont élaboré des principes réflechis de séparation des pouvoirs. Ne les jetons pas au panier la première crise venue.
    Les organisateurs organisent, les fédérations nationales fédèrent, l’UCI légigère, les médecins assermentés détectent, les commissions disciplinaires disent le droit etc…
    Par ailleurs… Toutouille, j’ai la conviction qu’indépendamment du dopage, un individu peut être aussi fort à 36 ans qu‘à 20 ans.
    Mais pas à 42 qu‘à 25, ce qui prouve que lorsque j’avais 25 ans j‘étais loin d’optimiser ma condition physique.
    Par ailleurs encore, je vous signale le grand rendez-vous des grimpeurs des Alpes avec la montée d’Avoriaz le 12/08 à venir. Novel, Carriero, Deschamps, Labby, Ougier, Wachenbacher, Gallego, Buisson, Costechareyre, Ankri et l’ancien mais toujours vaillant Babytcheff devraient en être, ainsi que de nombreux autres cadors. Si Serge Garnier lit ce message, je l’incite à venir pimenter un peu plus la course. Que je ne suivrais malheureusement pas en direct depuis mes quelques minutes de retard. Si elle était télévisée, on s’apercevrait que ce n’est pas la vitesse qui fait le spectacle du cyclisme mais la confrontation; ces “petits” champions iront certes très vite, de l’ordre de 37 à 38 minutes, mais loin d’un Rasmussen ou d’un Contador qui gravirait la pente entre 30 et 31 minutes (record: Ugrumov en 31’41). Le spectacle serait pourtant grandiose. Le dopage augmente la vitesse mais pas le spectacle.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • TOUTOUILLE26
    Soumis le 27 juillet 2007 à 4:49 | Permalien

    tu n’as pas compris mon message; bien sur qu’on est aussi fort parfois, mais la je disais qu’apres plein d’annees à se doper au haut niveau et tous ces efforts, vino voudrait raccrocher apres ce tour et etait fatigue, ce qui se comprend, et donc je posais la question: selon vous, etait-ce un coup monte d’astana? moi
    je pense que oui

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • G.Lambert
    Soumis le 27 juillet 2007 à 5:29 | Permalien

    On s’acharne sur Rasmussen, mais s’il était vraiment au Mexique, une petite preuve, genre billet d’avion, passeport, carte de crédit ne serait pas difficile à trouver pour bien montrer qu’on y est allé.
    J’ai rien vu de celà. Drôle quand même de la part de celui dont la carrière semble se terminer.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • patrick B
    Soumis le 27 juillet 2007 à 5:34 | Permalien

    Toutouille, je suis parfois un peu long à la détente, et je ne suis toujours pas sûr de te comprendre! Veux-tu dire que Vino (et son entourage) aurait sciemment utilisé une technique de dopage qui lui aurait (quasiment) assuré la (et même deux) victoire-s avec un (double) contrôle positif (quasiment) certain, engendrant par-là une double (quadruple!) publicité à son sponsor-étatique? Bien sûr, ce serait assorti d’une énorme fortune pour le “coureur”.
    Ce serait énorme, et gagné! Franchement, j’ai du mal à me prononcer.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Didier as le bronchiteux asthmatique
    Soumis le 27 juillet 2007 à 5:36 | Permalien

    Cela fait bien longtemps que je n’avais plus posté ici même. Ni même venu. Malheureusement, les évènements récents et les commentaires de certains me poussent à sortir de ma retraite forumistique.

    Bark, lorsque tu parles du manque d’objectivité de LFR sur le cas Cofidis, je trouve cela quand même rude à avaler. Il y a quand même deux cas complètement différents. Dans le cas Cofidis, un coureur hors du coup au classement général s’est fait prendre par la patrouille pour usage de testostérone alors qu’il est tiré au hasard. Au passage, le dit coureur reconnait entièrement sa faute, sans même demander de contre-expertise, dédouanant totalement ses employeurs, qui sont parmi ceux qui surveillent le plus leurs coureurs sur le plan du dopage. Pour moi le cas est classé, sans appel, pas besoin d’un grand débat là-dessus. D’ailleurs, qui sur ce forum s’en est ému? Personne. Le cas est passé à la trappe.
    Dans le cas de Rabobank, un coureur en tête du Tour qui ne fournit pas ses lieux d’entrainement pour la période d’avant-tour, qui est dans un premier temps soutenu par son équipe, autorisé par l’UCI à courir malgré l’infraction manifeste aux réglements, avant d‘être lâché par ses employeurs lorsqu’ils découvrent qu’il leur a menti et que sa poition devient intenable, indéfendable. Je doute que ce coureur ait pris autant de risques vis-à-vis des réglements anti-dopage pour l’unqiue raison de se retrouver en tête à tête tranquille avec sa femme à la maison. Tout ceci n’aurait sûrement pas eu lieu si chacun avait fait son travail pour sanctionner une telle infraction en temps et en heure.
    Alors dire que la LFR manque d’objectivité, c’est du grand n’importe quoi. Comparons ce qui est comparable. Un dopage sanguin est quelque chose de planifié et pensé à long terme. Un dopage à la testostérone peut être quelque chose de plus spontané, presque “désespéré” de la part d’un coureur qui subit un gros coup de pompe et cherche un stimulant pour passer un coup de “pas bien” et l’aider à terminer le Tour. Le cas Rasmussen mérite débat de part son ampleur, son impact sur la course, les produits qui ont sûrement été utilisés. Celui de Cofidis est pour moi une affaire classée.

    Toutouille, contrairement à toi, je ne trouve pas l‘éviction de Rasmussen comme scandaleuse. C’est plutôt sa participation au Tour qui l’est. Il s’agit d’un homme qui a triché avec les réglements anti-dopage, même s’il n’a pas été contôlé positif. A partir du moment où il a triché avec le réglement anti-dopage, il doit selon moi être considéré comme coupable, au même titre qu’un Millar ou un Chiotti qui avoue s‘être dopé sans avoir jamais été testé positif. Mais je constate que les sanctions anti-dopage gérées par les différentes fédérations, c’est pas tout à fait normal non plus. Que ce soit sur la lourdeur des sanctions (4 ans ds certains pays, 2 dans d’autres) ou leur application. En Italie, Petacchi positif s’en sort blanchi… Ca en dit long sur la volonté de cette fédération.

    Bikelarue, LFR devient un site européen? Je n’ai pas vraiment ce sentiment non plus. Je dirai même qu’il ne l’est pas assez, compte-tenu de la densité de pratiquant et de fans dans les pays francophones européens par rapport au reste du monde. Qu’on le veuille ou non le cyclisme est un sport européen, dont l’intérêt, malgré toute la volonté de l’UCI, restera essentiellement en Europe. Autant que je me souvienne, je n’ai jamais vu de discussions enflammées sur le Tour de l’Abitibi ou le Tour de Beauce. Alors peut-être veux-tu que ce site reste réservé aux seuls francophones québécois et des maritimes, dans ce cas, je pense que LFR appréciera. En tout état de cause, il ne me semble pas qu’il s’agisse de la philosophie de ce blog.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • TOUTOUILLE26
    Soumis le 27 juillet 2007 à 6:40 | Permalien

    patrick tu m’as bien compris sauf sur un point: une victoire pour se faire controler suffit, le but n’etait pas de gagner mais de se faire prendre; j’imagine qu’un an de salaire à rembourser par les mafieux de la bas ne represente pas grand chose…
    j’aimerais avoir l’avis de plusieurss d’entre vous; je trouve le coup assez gros mais qu’est ce que ca rapporte!!
    didier : ce que je trouve scandaleux, c’est qu’on lui sorte des casseroles et qu’on s’occupe de lui quand il devient celebre, et que son exclusion soit la seule; soit on considere que les controles sont bons et on continue le cirque, soit on analyse les puissances et on les fait rentrer en parametres pour exclure les coureurs; la ca serait plus juste que d’exclure une brebis galeuse

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Roger13
    Soumis le 27 juillet 2007 à 7:04 | Permalien

    Entièrement d’accord avec Didier, le cas de l’italien de Cofidis n’a rien à voir avec celui des vedettes.

    Une des vocations de LFR est de produire des observateurs avisés (et non pas dupes) du cyclisme. L’objectif est louable et si tout le monde n’est pas d’accord sur ce que sera le futur ou sur ce qu’il faut faire, c’est bien normal. Je voudrais,ici attirer l’attention (pour ceux que cela pourrait interesser)sur les mesures de puissance dont parlent beaucoup Vayer et Grappe.
    La puissance produite par le coureur, est une donnée objective qui peut aider à voir plus clair sur ce qui se passe objectivement. Encore faut-il que l‘étalon Watt soit le même pour tout le monde. Or je suis persuadé que Monsieur Vayer et Monsieur Grappe n’ont pas le même étalon (même en reprenant la notion du coureur étalon de 70 Kg). J’ai l’impression que les Watts de Vayer sont plus “durs” à gagner. Je connais par exemple le coureur X qui après un test de PMA sur ergocycle Excalibur (ergocycle haut de gamme de recherche pro avec une précision au Watt près)se trouve une PMA de l’ordre de 450 Watt. A 85 % de cette PMA (ce qui est tout à fait raisonnable), il doit donc gravir un col à plus de 380 W. Or, selon les critères de Vayer, cette valeur,le rendrait plus que suspect pour un bon grimpeur de niveau départemental . Pas pour Grappe qui dans un de ces articles parle d’un coureur qui est loin d‘être Armstrong et qui peut rester longtemps à 400 W. D’ailleurs, effectivement les performances du coureur X sur la montée sèche d’un col célèbre lui donne une puissance de seulement 320 W quand cette puissance est évaluée selon les critères de Vayer.

    Tout ceci pour dire qu’il y a du boulot pour clarifier tout celà et qu’en général, la donnée brute de la puissance ne veut rien dire.

    Je ne parle même pas des pseudo-ergomètres (Tack, élite…) dont les puissances affichées sont fantaisistes (quand c’est un peu reproductible, c’est déjà bien).

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Bark
    Soumis le 27 juillet 2007 à 7:35 | Permalien

    Didier, si Contador est pris demain et qu’il fait les mêmes déclarations que Moreni( au passage c’est rapporté par Boyer), viendras-tu ici soutenir que ça dédouane le management de la DSC? j’en doute…et même très fort. Soutiendras-tu ici que c’est un cas isolé?
    Si on a l’esprit tordu, on peut également penser que Boyer et Chavanel ne chargent pas Moreni parce que celui-ci sait où sont planqués les cadavres de Cofidis!
    Quand on voit Boyer demander presque que les autres tricheurs soient fusillés et être si compatissant pour son courreur, on a le droit de mettre en doute ses paroles au vu de ses actes.
    Ma position n’a jamais changé sur ce site: il n’y a pas les bons ASO, l’Equipe d’un côté et les mauvais UCI de l’autre. C’est ce qu’on veut nous faire croire. LFR ne manque pas d’objectivité mais épouse trop souvent les thèses ASO. Et pourtant Laurent est devenu un fan de Vayer pour qui les gens d’ASO sont limites des escrocs.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Roger13
    Soumis le 27 juillet 2007 à 7:43 | Permalien

    Par rapport à ce que dit toutouille sur Astana, pour moi il y a une évidence: Les affaires de dopage augmentent l’audience du Tour. La stratégie idéale pour un Sponsor pourrait être d’avoir une affaire sur les bras et d’essayer de tout faire pour donner l’impression “qu’on” veut se racheter. On l’a déjà dit ici, mais Festina a largement augmenté ses ventes après le scandale de 1998 et je crois qu’on pourrait citer bien d’autres exemples. Celà dit, je ne crois pas que c‘était le but recherché par Astana dans l’affaire Vino. Par contre on a surement pesé le fait qu’en cas d‘échec,celà ne serait pas une catastrophe.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Bark
    Soumis le 27 juillet 2007 à 7:51 | Permalien

    Roger,
    le PDG de Phonak l’a confirmé. Les affaires de dopage sont de bonnes “affaires” pour le sponsor. C’est rigolo de voir la plaque “FESTINA” sur les voitures des DS lors des contre-la-montre. Voir Moreau rouler et la plaque FESTINA derrière ça fait une bonne photo.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • nick
    Soumis le 27 juillet 2007 à 8:06 | Permalien

    Assez d’accord avec Roger. D’ailleurs, Franco Polti, quand il avait engagé Virenque n’avait-il pas dit, en substance : “Ce qu’il a fait ou non, ce n’est pas mon pb, mais moi, avec lui, je veux faire un coup de pub qui me rapporte.” Si en +, on peut communiquer sur la lutte antidopage, c’est tout bénef.

    Après, c’est vrai que le contrôle de Vino, c’est gros comme une maison.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Bark
    Soumis le 27 juillet 2007 à 8:09 | Permalien

    Je pense quand même que COFIDIS s’en serait bien passé. Ils ont déjà donné.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • vincent
    Soumis le 27 juillet 2007 à 9:23 | Permalien

    bon ba moi je vien d’aprendre par gelone qu’entre le cycliste professionel et le cyclo il n’y avait aucune autre pratique du vélo possible. Intéressant quand je voit que je fai environ 15 heures de vélo par semaine et que je cours tous les dimanche j’ai quand meme du mal a considérer ma pratique de ce sport comme du cyclotourisme

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Etienne
    Soumis le 27 juillet 2007 à 9:32 | Permalien

    Ecoutez ca!

    http://video.lequipe.fr/video/iLyROoafteiB.html

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • patrick B
    Soumis le 27 juillet 2007 à 10:15 | Permalien

    Roger
    Personnellement, sur mon Tacx Cosmos étalonné à mon vélo (c’est une des propriétés de ce matériel), l‘évaluation de ma PMA suivant le protcole de Grappe donne un résultat de… 580 Watts! Même avec mes 90 kg, cette capacité comparée avec celle des coureurs mesurés par Vayer (en fait Portoleau) et même par Grappe me permettrait de rivaliser avec Rasmussen et Contador sur ce Tour de France. Et je ne vous parle pas du chrono sur le plat! Or, mes capacités sont à des années lumières de ces champions même non dopés. Par l’absurde, cela démontre que… soit le matériel soit les modèles de nos deux scientifiques, soit les trois, ne sont pas fiables.
    Le danger est d’accorder une valeur trop précise à ses mesures. Il faudrait ne travailler que sur les “delta”, et encore.
    La montée de la Colombière a été fortement exploitée par Vayer jusqu‘à son article d’aujourd’hui. Or cette montée est très irrégulière, comportant même des parties presque plates; de plus, des pentes peu élevées permettent un bon abri. Une précision acceptable du calcul de la puissance semble alors bien difficile à atteindre. De plus, la prise en compte du vent est très délicate et on sait, par expérience, à quel point il peut jouer.
    Lorsqu’en 2001, on voit Armstrong narguer Ullrich peu avant à La Garde puis lui coller 1’30 en 7’, les autres largués derrière, il y a un vrai problème: La courbe de Gauss des performances des coureurs comporte alors avec Armstrong une valeur hyper-abérante qui ne peut même pas être expliquée avec le dopage connu. Idem pour la performance de Landis à Morzine en 2006. Il y a quelque chose qui dépasse tout ce qu’on connait. J’ai déjà évoqué l’hypothèse d’un mini moteur de l’ordre d’une quarantaine de watts dans le pédalier. Cela a fait ricaner. Peut-être, et même probablement, est-ce faux, mais le ricanement n’est pas un argument scientifique. Alors, qui peut me convaincre que mon hypothèse est fausse (ce que je crois).
    Voilà, Toutouille, le point Godwin est atteint!
    Bark
    Effectivement et comme tu l‘écris, tu as bien “l’esprit tordu”. Boyer ne charge pas publiquement Moreni d’abord parce qu’il est un homme qui souffre pour un individu pour lequel il a de l’affection, et ensuite parce qu’il est un patron responsable qui ne charge pas ses employés en public mais en privé et qui assume sa position en quittant le Tour. Je trouve ses réactions très belles. Quant au mot “fusillés” que tu emploies, il ne correspond à rien d’autre qu’une incapacité de ta part à décrire la réalité par des mots justes. Un peu de sérieux et de respect tout de même.
    Ensuite, l’attitude de Vinokourov, qui lui est un patron, a été proprement odieuse et autorisait en conséquence des réactions proportionnées. Rappelons qu’après ses “victoires” d‘étapes et avant son contrôle, son interview dans l’Equipe (qui à plusieurs reprises lui a servi la soupe de façon éhontée), il se proposait d’aider le cyclisme à résoudre ses problèmes, dénonçait le manque de courage des coureurs français qui abandonnent au moindre petit bobo, et mettait en avant les qualités mentales et physiques des hommes de l’Est dans ce qu’on pouvait percevoir comme une allégorie d’une race supérieure venue redresser un milieu décadent.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • patrick B
    Soumis le 27 juillet 2007 à 10:35 | Permalien

    Etienne
    Excellent et effrayant, ton lien. Des individus osent parler, c’est une victoire. On pourra toujours trouver des incohérences et même des traîtres, mais c’est vraiment une bonne nouvelle que se soit instauré un climat où on ose publiquement de telles réactions. Le devoir de tous les acteurs du cyclisme est maintenant de soutenir ces courageux. Car ce document alerte sur un danger terrifiant et maintenant imminent: les conflits engagés sont d’un tel enjeu que la tentation d’actes délictueux voire criminels doit maintenant germer dans les esprits des gros tricheurs et de leurs commenditaires. Je dis attention, l’heure est très grave. J’ai peur d’actes odieux guidés par la vengeance, l’hystérie et le besoin de rentabiliser coûte que coûte les investissements. Les forces progressistes doivent être soudées pour faire preuve de dissuasion. Ce document m’a pour la première fois fait prendre conscience que le cyclisme de haut niveau et son inévitable (parce que recherché par tous) business, sport où on s’entraîne seul sur le voie publique, est en danger d’extinction.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • TOUTOUILLE26
    Soumis le 27 juillet 2007 à 11:53 | Permalien

    alors je suppose que moreau de dope comme moreni, en cachette; tout comme vino il y a qq annees chez casino….

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • patrick B
    Soumis le 27 juillet 2007 à 12:48 | Permalien

    Je n’accorde pas la même confiance à Lavenu qu‘à Boyer, un peu moins qu‘à Madiot et un peu plus qu‘à Legeay. Cependant, oui, il est possible que Moreau se dope, auquel cas il est probable qu’il le fasse à l’insu de son directeur sportif. Quant à Vino chez Casino, il était probablement à l’EPO et hormone de croissance comme une grande partie de son équipe. Est-ce aussi ton avis? As-tu des certitudes?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • TOUTOUILLE26
    Soumis le 27 juillet 2007 à 12:59 | Permalien

    je vais te dire: lavenu et legeay sont pourris, madiot est franc et bernaudeau est le mieux (quoique beloki…) il y a qq annees on disait le peloton francais propre et on s’est apperçu que 30 % des coureurs avaient des anomalies au suivi longitudinal..
    pour moreau qui gagne le dauphiné devant des chaudieres, soit lavenu est aveugle et n’a jamais ouvert libe de sa vie (chroniques de vayer) soit … il sait tres bien, tout comme legeay qui le dirigeait au temps ou il suivait ullrich dans l’alpe ou dans luz ardiden par exemple; je suis certain qu’ils savent; c’est clair que boyer ne savait rien, mais vu chavanel au dl en juin et sa façon de botter en touche les questions sur le dopage, je crois que c’est plus que louche et à sa place j’aurais fait plus attention; (rien n’est sur cependant, j’aimerais connaitre ses puissances);
    en faisant attention à leurs declarations, on voit tout de suite la politique de la maison, on voit si ils mentent ou cachent qqch, et si on compare les declarations de lavenu et celles de bernaudeau, y a pas photo!!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • guillaume
    Soumis le 27 juillet 2007 à 3:09 | Permalien

    http://www.passionveloblog.com/article-4700223.html
    je n’en reviens encore pas!
    c’est marrant cette montée produit toujours des résultats surréalistes et dans le brouillard : indurain/leblanc en 94, riis en 96, armstrong en 2000!
    j’y penserai bien attentivement la prochaine fois que le tour passe par là.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Saint-Just
    Soumis le 27 juillet 2007 à 3:12 | Permalien

    LU SUR UN BLOG :

    Mercredi, jour de son triomphe pyrénéen et de son éviction du Tour de France, Michael Rasmussen a été copieusement abreuvé d’injures, grâce au remarquable travail préparatoire des médias, par tout ce que les bords de route comptait de beaufs avinés, de gamins vicieux ravis de l’« aubaine », et de harengères aigries, frustrées par vingt-deux ans de victoires étrangères, autant que par les souffreteuses perspectives qu’offre le peloton hexagonal…

    Leurs insultes, on les imagine, mais il faut – qu’on nous en excuse – les proférer afin de les avoir bien présentes à l’esprit, pour mieux “goûter” la suite :

    « Salaud ! » « Salope ! » « Saloperie ! » « Fumier ! » « Ordure ! » « Pourriture ! » « Enculé ! » « Crevure ! » « Pédé ! »

    Charmant, n’est-ce pas ?

    Mais bien moins, tout compte fait, que ce qu’on lit dans L’Equipe de ce matin, indiquant parmi les meilleures raisons de ne pas interrompre le Tour de France :

    « …le respect à l’égard de ces milliers de spectateurs qui ont conspué Michael Rasmussen, avant-hier, sur les routes des Pyrénées… »

    Nous avons dû relire trois fois – c’est la stricte vérité ! – pour nous convaincre d’avoir bien compris…

    Le respect !

    Le respect dû à ce que la populace peut secréter de pire : le lâche en troupeau !

    C’est en page 2 de l’Equipe, quotidien sportif, du 27 juillet 2007, dans la deuxième colonne d’un éditorial, intitulé « Aller au bout » (de l’abjection ?), dans lequel il est aussi question de principe, de règles et d’éthique. Sans rire.

    * Voir ci-dessous : « Rasmussen positif à… l’unanimité »

    Source : http://soscoureurs.bleublog.ch/

    A quand les premiers lynchages ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • TOUTOUILLE26
    Soumis le 27 juillet 2007 à 3:16 | Permalien

    guillaume, la pire montee reste sans aucun doute sestrieres: chiapucci et l’arrivee de l’epo, riis et ses 60 %, armstrong et son cancer en 99

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • patrick B
    Soumis le 27 juillet 2007 à 10:46 | Permalien

    Revoilà Foncel sous un nouveau pseudo, Saint-Just, rien que ça. “A quand les lynchages”, conclue-t-il son intervention. Saint-Just avait plutôt tendance à les proner, et fut responsable de nombreuses et ô combien brutales amputations céphales, dont celle de Louis XVI, avant de se faire à son tour décapiter par l’incontrôlable machine à produire de la haine qu’il avait engendrée. La tyranie affichée au service de la vertu finit toujours par servir la tyranie elle-même…
    En se prostituant aux intérêts privés des grands propriétaires (j’allais écrire des fermiers généraux), la société en général et le cyclisme en particulier a cru se délester de la difficile tache de définir et d’assumer des principes moraux en les confiant à une seigneurerie; elle renonce à la démocratie, le pouvoir aux mains de tous.
    Voilà donc que ASO, l’Equipe, France Télévisions, dans la recherche effrénée de l’audience synonyme de rentrées financières, fabriquent une de ces vedettes permettant de fixer l’attention d’un auditoire qui se fout du vélo mais cherche une star à aduler: Vino est né. Il est invité par ASO malgré sa collaboration avec le dopeur (condamné pour cela) Ferrari; ASO qui maintenant intrigue pour s’octroyer le pouvoir d’un cyclisme intégralement régi par invitations. Ses valeurs de courage de belle bête virile mi-slave mi-hun font fantasmer la ménagère de plus et de moins de 50 ans et idéalisent le mythe du surhomme vers lequel courent leurs mâles de mari. Un Dieu vivant est construit en un mois. Mais le mythe s’effondre, parce que trop sûr de lui il commet une erreur. Je ne crois pas qu’il y ait de complot, je crois tout simplement qu’il a subi une puis une deuxième transfusion homologue qui ont été normalement détéctée alors qu’il était convaincu qu’il avait les moyens de passer au travers mais qu’un truc a cloché. Un petit lutin devient alors le maître du jeu. Tout le monde lui tombe dessus, parce qu’inconsciemment il est insupportable que ce “merdeux” de Rasmussen détrône le mythe. On cherche bien puis on trouve la faille, on le montre du doigt. Les responsables de la montée de la haine envers Rasmussen ont pris le risque d’un acte grave d’un cinglé dans le public. Ce sont des salauds. Ils ont ensuite réussi à s’en débarrasser certainenemt par un chantage odieux sur l‘équipe Rabobank. Puis ASO et l’Equipe ont sorti l’article des 45 jours pour se dédouaner. Messieurs les journalistes, messieurs Clerc et Prudhomme, pourquoi n’avez-vous pas évoqué ce point de règlement plus tôt? Y-a-t-il d’autres points que vous continuez de passer sous silence? Bien évidemment, Rasmussen est dopé, tout comme Vinokourov, Contador, Evans, Klöden, Moreau et tous les prétendants au classement général. Vous le savez, ils savent que vous savez. Le public ne sait pas, ou mal. Alors, gardez de la mesure dans l‘éloge comme dans le blâme, car vous jouez avec des hommes, car vous prospérez sur les instincts les plus bas de la foule.
    Maintenant, journalistes et passionnés plus ou moins éclairés doivent aussi rester mesuré dans leur prétention. Personne ne connait l‘étendue réelle du dopage. Je sais que le vainqueur du Tour se dope, c’est une condition malheureusement nécessaire due aux réels effets du dopage et à la psychologie humaine, je sais que les 10 premiers se dopent. Pour les 25 premiers, je commence à doûter. Pour les 50 premiers, je suis dans le flou total. Je crois sincèrement que la totalité du peloton n’est pas dopé, mais si je suis sûr qu’elle n’est pas lourdement dopée, il me reste un doûte quant au dopage léger. J’assume ces doûtes. Je demande à tous de les assumer aussi. Ce qui signifie qu’on ne peut élaborer des commentaires sur le principe que tous les coureurs sont dopés. C’est pourquoi, Saint-Just, je trouve particulièrement déplacé un site qui se permet de “défendre” le peloton pro comme un milieu où la dope est une nécessité vitale, peloton qui serait mis en danger part une lutte anti-dopage qui serait hypocrite et même complotée. Parce que s’il y a des coureurs totalement propres, donc affaiblis par rapport aux autres, tu les trucides. Je crois qu’il y a des coureurs propres, tu crois qu’il n’y en a pas, ces deux convictions se défendent et distinguent assez nettement deux catégories de commentateurs de ce site. Mais AUCUN DE NOUS NE PEUT ETRE SUR. A ce titre, gardons-nous de positions extrèmes. Et lorsqu’un écrivain talentueux, Olivier Dazat, met sa plume et son savoir au service de positions extrèmes, il verse dans l’igonominie.
    Défendre le fort qui s’est fait piéger et donc berné au profit d’un autre fort qui triomphe sur son cadavre alors qu’il est tout aussi pourri est une position, position qui revient à défendre un pourri contre un pourri. Plus pernicieux, cette position écrase encore plus le faible (faible parce que non pourri), qui lui aurait peut-être une chance si tous le défendait. Malheureusement, tous ne le défendent pas. J’ai fait mon choix, c’est lui que je veux défendre. Celui qui s’est fait avoir, ce n’est pas Rasmussen, c’est Lefèvre. Rasmussen et Vinokourov ont tenté de berner Lefèvre et Ladagnous, ils se sont fait berner par Contador, Evans et Lepheimer. Je ne vais pas les plaindre, ni faire l‘éloge du podium à venir.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Saint-Just
    Soumis le 27 juillet 2007 à 10:58 | Permalien

    La question était et reste :

    – A quand les premiers lynchages ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Danton
    Soumis le 27 juillet 2007 à 11:17 | Permalien

    On aura la réponse lorsqu’ils auront lieu.
    Mais tu poses des questions et ne donnes jamais de réponse.
    Deux questions.
    Les souhaites-tu?
    Pour ceux qui ne les souhaitent pas, quelle attitude adopter pour les éviter?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • TOUTOUILLE26
    Soumis le 28 juillet 2007 à 12:56 | Permalien

    ben vu les puissances des coureurs propres et leurs poids, moi je suis a peu pres convaincu qu’ils prennent quasi tous au moins des proteines genre grosse boite à decathlon

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • nick
    Soumis le 28 juillet 2007 à 4:28 | Permalien

    C‘était la curée. Pauvre Rasmussen, lu un article bizarre dans L’EQuipe hier (signé Brunel) sur les regrets de Davide Cassani (l’homme qui l’a vu dans les Dolomites s’entraîner sous des trombes d’eau, en juin) : “J’ai peut-être détruit la vie d’un homme…. Il m’a appelé, un mince filet de voix, il ne m’a pas insulté, pas reproché quoi que ce soit….” Impression assez étrange. Ils y ont pas été de main morte non plus. Auraient-ils des remords au quotidien ? C’est bien l’expression de deux poids deux mesures d’ASO. Et pour cela, au fond, l’exclusion de Rasmussen est choquante. POurquoi ne pas virer les Adam & co. Payés grassement pour proférer des mensonges à la mords-moi le noeud. “Ah ce Contador, c’est conquistador, il est beau et il ferait un beau champion, un beau vainqueur.” (la semaine dernière). “Mais calmez-vous Thierry !” Fignon commençait à en avoir marre. C’est vrai aussi que, soulagement passé et bonne conscience en moins, le nouveau Maillot Jaune n’est pas plus convaincant.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • guillaume
    Soumis le 28 juillet 2007 à 2:58 | Permalien

    Comment dire…
    Bravo, c’est je crois ce qu’il faut dire quand une équipe place 4 courreurs dans les 10 premiers d’un clm du tour …
    Bravo aussi à Astana donc et puis à la Gewiss tant qu’on y est…
    De superbes performances donc …
    Ca leur fait au moins un point commun indéniable à ces équipes!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • guillaume
    Soumis le 28 juillet 2007 à 3:04 | Permalien

    ah et puis bravo aux espagnols, 6 espagnols dans les 10 premiers, 14 dans les 30!_a c’est du beau tir groupé.
    Certains coureurs des pays de l’est diraient qu’il faut que les français aillent bosser plus dur….

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Soumis le 29 juillet 2007 à 6:27 | Permalien

    Je viens sur le site de lfr depuis quelques mois. J’ai plaisir à lire les échanges de ces amoureux du vélo. Bien sûr tout le monde n’est pas sur la même longueur d’ondes mais c’est la vie…
    Certains, au motif que le dopage est culturel dans le cyclisme, seraient prêts à le tolérer.
    D’autres pensent que même si c’est un combat de chaque jour (la tricherie est un facteur humain) il est nécessaire de rechercher et sortir du jeu tous les tricheurs.
    Certains disent qu’il est absurde de combattre le recours à des méthodes dopantes au motif que c’est admis dans tous les milieux professionnels ainsi que par les milieux artistiques (combien d’oeuvres ont été créées sous l’influence de substances illégales).
    Ceux-là oublient juste que le sport n’obéit pas aux mêmes règles que les autres activités humaines. Il s’agit là de faire se confronter plusieurs protagonistes pour déterminer quel sera le meilleur et cela dans des conditions d‘éthique sportive particulières. Ici, ce sont les qualités physiques intrinsèques du sportif, la qualité de son entrainement, celle de son intelligence en course, celle de son entourage, de ses équipiers qui doivent faire la différence.
    Utiliser des méthodes artificielles pour modifier les qualités intrinsèques relève de la tricherie et de la fraude sportive.
    Au niveau du cyclisme professionnel ça lèse potentiellement les autres coureurs, ça lèse les employeurs et sponsors des équipes concurrentes et ça lèse les suiveurs, les spectateurs qui sont dupés.
    Je remarque qu’une porte a été ouverte dans la pratique dopante ces dernières années due notamment par la banalisation des autorisations médicales données à ces coureurs atteints de différentes affections.
    Je crois que les qualités intrinsèques (dont je parlais plus haut) du coureur sont faussées dès que celui-ci prends un traitement médical en course. A mon avis un Petacchi souffrant d’une crise d’asthme doit se soigner mais ne pas courir pendant son traitement, sinon il modifie son métabolisme.
    Un Armstrong (sans porter de jugement) qui suivait évidemment un traitement médicamenteux même après son cancer n’aurait pas dû pouvoir courir. En effet à prioiri je crois que son organisme était obligatoirement affecté par ce qu’il absorbait.
    Certes tous les coureurs ne sont pas égaux intrinsèquement, mais c’est ce qui fait l’intérêt de la course cycliste, chacun se battant avec ses armes, certains moins forts physiquement devant être plus malins.
    Bref, tout ça pour dire qu’il serait temps de faire le ménage dans le sport cycliste.
    Il faut retirer sa licence à tout coureur convaincu de dopage…à vie.
    Il faut lui interdire toute activité dans le milieu cycliste à lui et aux personnes appartenant au staff technique (directeur sportif, soigneur, médecin), à vie aussi.
    Voilà, j’espère ne pas passer pour un intégriste en écrivant tout celà.
    Dernière chose, concernant les espagnols, y aurait-il un gêne propre aux activités cyclistes et tennistiques chez les ibériques ? Je ne crois pas à la prédisposition ethnique, alors ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Sébastien
    Soumis le 29 juillet 2007 à 10:02 | Permalien

    Je suis écoeuré par la manière dont Rasmussen a été sorti de la course. Non pas que j’approuve le dopage très probable de ce dernier. Mais la campagne calomnieuse dont il a été victime, par la presse française en tête (la même qui avait raillé Aimé Jacquet avant le mondial victorieux de 1998) et par l‘équipe de F2 est absolument gerbante. Rasmussen oui, mais quid de Contador dont les performances et l’association à l’affaire Puerto en faisait un suspect tout aussi idéal? Alors, délit de sale gueule? L’un est aujourd’hui porté aux nues par une équipe de journalistes nauséabonde, notamment Gérald Holtz et l’autre est aujourd’hui au fond de l’abîme, en pleine dépression. Pour s’acheter une image, le Tour a trouvé le bouc émissaire idéal. Rasmussen, maigre, pas télégénique, arrogant, … En le virant, on allait donner l’illusion que le sale boulot est fait et que le dopage est erradiqué du Tour puisque le mouton noir n’est plus là. Exit Rasmussen donc. Bienvenue à Contador, visage angélique presque enfantin qui pourrait presque parvenir à faire croire à sa probité tant il ne semble pas avoir été touché par les vicissitudes de la Discovery Channel. Le Tour s’est donc acheté une virginité en intronisant ce jeune espagnol qui présente l’avantage d’avoir une histoire dramatique dont il porte (malheureusement pour lui) encore quelques stigmates. Ils sont en train de refaire l’histoire de Marco Pantani, trainé dans la boue à coup d’articles haineux qui ne serait même pas réservés à des délinquants sexuels. Je suis vraiment peiné pour ce Danois et même pris de sympathie pour un coureur qui m’a longtemps agacé. Je souhaite qu’il ne commette jamais l’irréparable mais j’avoue que je n’aimerais pas être dans ses basquettes ce soir, en constatant le schisme qui sépare son destin de celui de son ex dauphin ce soir… Monde de merde …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • nick
    Soumis le 29 juillet 2007 à 11:02 | Permalien

    700.000 euros pour Discovery :
    L‘équipe Discovery Channel a gagné plus de 700.000 euros dans le Tour de France remporté par l’Espagnol Alberto Contador. La part la plus importante est représentée par le chèque de 450.000 euros remis à Contador.

    Les gains de Rabobank gelés :
    Les prix gagnés par l‘équipe Rabobank du coureur danois Michael Rasmussen, ont été gelés par les organisateurs du Tour de France qui ont publié dimanche soir la liste des gains des différentes formations.

    Prudhomme est bien le successeur de Leblanc.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Testocarbone
    Soumis le 29 juillet 2007 à 12:50 | Permalien

    Je rejoins Sébastien dans son analyse sur la logique de Prudhomme. Logique qui me donne aussi une grosse nausée. Certes, je suis moins affligé que Sébastien quant à Rasmussen, mais doit bien avoué que j’aurai, au pire, préféré voir le danois remporter ce tour plutôt qu’un membre de l‘équipe à Bruyneel qui est trés certainement une des plus grosse raclure du peloton et une crevure de la dope industrialisée.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Sébastien
    Soumis le 29 juillet 2007 à 1:09 | Permalien

    Merci, ca fais du bien de savoir que tout le monde n’adhère pas à cette pensée unique édictée par les journaleux de ce pays. J’ai tjrs trouvé très malsain cette manière de polariser toute sa haine et ses problèmes sur une personne certes en partie responsable mais en aucun cas l’origine d’un problème bcp plus global.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Bark
    Soumis le 29 juillet 2007 à 1:43 | Permalien

    Il faut être sourd ou aveugle pour dire que la pensée unique est en faveur des DSC. Quel journal français n’a pas mis en doute la perf de contador?
    On peut détester les DSC comme testcarbone mais de là à écrire que ASO est pour la DSC, c’est être aveugle ou sourd. Si ASO avait le moindre prétexte pour virer la DSC, elle l’aurait fait. Quelle publicité énorme? Après les articles sur Armstrong! L’UCI et ASO ont pour une fois dit la même chose sur Contador ces derniers jours, il n’y a rien de nouveau sur lui. Si vous avez du nouveau, merci de poster vos infos au lieu de crier à la théorie du complot. C’est quand même énorme de détester Contador pour son soit-disant dopage et soutenir Rassmussen!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • erik Zabel
    Soumis le 30 juillet 2007 à 2:17 | Permalien

    @Bark : Oui, il y’a eu traitement de faveur. Depuis sa prise de maillot jaune, on n’a su parler de Rasmussen que comme d’un coureur plus que suspect avec des performances ahurissantes. On a fait par exemple, tout un foin de la “boîte à chaussures”, alors que du temps d’Armstrong, les médias reparlaient peu de tous les témoignages semblables à son encontre “faute de preuve”. D‘ériger son chrono en “ultra-performance ahurissante” alors qu’on n’avait rien dit du diptyque alpestre de Landis en 2006. Et puis d’insister sur ses chiffres de puissance alors qu’on s’en fouttait encore il y’a un an. Je ne sais pas si tu as pu voir la fin de l’Aubisque sur France 2, les commentateurs n’arrêtaient pas de louer le courage absolu de Contador qui tentait d’attaquer ou celui d’Evans, coureur “humain” qui était régulièrement sur le point de recoller avec le trio de tête, mais de s’effondrer presqu’au larmes quand Rasmussen a laché ces personnes.

    Contador ne fait pas l’unanimité, mais beaucoup de médias ne se font pas fait payer pour louer la jeunesse, le panache, la gentillesse de ce merveilleux coureur. Lui, on a très peu reparler de ses casserolles.

    Il y’a très clairement eu un délit de sale gueulle contre Rasmussen, mais qu’il se rassure, une course aussi stupide ne mérite pas les grands coureurs, ni mon attention de spectateur (moi c’est clair, boycott définitif d’ASO).

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Didier as le bronchiteux asthmatique
    Soumis le 30 juillet 2007 à 2:55 | Permalien

    Bark, je tiens d’abord à te rappeler que je fais bien évidemment une très grosse différence entre le “dopage de papa” et le dopage sanguin, bien plus scientifique et demandant une logistique, une organisation, une volonté de dopage sans commune mesure avec le dopage aux corticos ou autrre testostérone.
    Alors si on me dit que Moreni en plus de se charger à la testostérone, tourne également aux hormones de croissance ou autres EPO ou transfusion, alors oui je dirai que les dirigeants de Cofidis sont complices et coupables de cela car ils ne peuvent pas être dupes de tels actes. Et j’irais même plus loin, je dirai qu’ils sont sacrément cons pour obtenir de si faibles résultats en utilisant un tel dopage.
    Maintenant, tu me parles de DSC. Autant mettre les choses au clair. Je n’ai jamais aimé cette équipe. Du temps de 7-Eleven (j’y fais volontairement référence puisque l’on retrouve encore et toujours le même boss à sa tête, vous savez, Jim O… et elle est pour moi l’ancêtre de USP et DSC), elle m‘était au mieux indifférente. Dans le cas de DSC et précédemment de USP, j’ai de bonnes raisons de croire qu’il y a effectivement un dopage organisé au sein de l‘équipe. Comme il l’a été auparavant dans d’autres équipes. Je peux citer au hasard Festina, ONCE, Banesto… Alors oui, si l’on m’annonce que Contador s’est fait tauper à la testo ou aux corticos sur le clm d’Angouleme, je dirai que ses patrons ne pouvaient pas être en dehors du coup, car il leur faut tout contrôler pour être sûrs que rien ne viendra mettre en péril leur organisation.

    Maintenant, je te rejoins sur le fait qu’il n’y a pas d’un côté les gentils d’ASO, la FFC, l’AMA et les équipes françaises et de l’autre l’UCI et le reste du monde. Ce que j’ai pu entendre et lire ces derniers jours de la part d’ASO et des journalistes français en général me fait bondir tout autant que d’autres ici même. Rasmussen était de toute évidence le bouc émissaire idéal. Le Tour était aux prises avec des problèmes concernant le dopage suite aux affaires Moreni et Vinokourov, il lui fallait un coupable à livrer à la presse. Et voila l’UCI ainsi que la fédé danoise qui livrent Rasmussen pieds et poings liés à ASO, croyant lui offrir une grenade dégoupillée et prête à exploser. Je goute assez peu les déclarations de MM. Clerc et Prudhomme ces derniers jours, qui manifestement désirent jouer cavalier seul dans le cyclisme d’aujourd’hui en faisant revenir l‘âge d’or des organisateurs. Vous savez, celui justement où M. Desgranges (dictateur patenté ayant droit de vie ou de mort sur SA course) pouvait récuser à tout moment tout coureur, interdisait l’utilisation de dérailleur.
    Je trouve ces dernières déclarations particulièrement déplacées à l’heure où, pour des raisons politiques et financières, ASO cherche à abattre l’UCI, ne mettant en avant que l’avenir et les intérêts du Tour, alors que l’enjeu n’est plus seulement de sauver le Tour, mais de sauver le cyclisme dans son intégralité. Lorsque j’entends certains du CIO avancer l’idée qu’il faut rayer le cyclisme des épreuves olympiques, lorsque j’entends M. Prudhomme demander l’aide de l’AMA pour résoudre le problème du dopage et sauver le Tour, lorsque je vois l’UCI rester de marbre face aux derniers événènements, je me dis que le monde du vélo et du sport en général ne tourne plus rond.
    Pour moi, il n’y a pas 50 solutions. Pour sauver le vélo, il est absolument nécessaire que les fédérations n’aient plus la charge du jugement des affaires de dopage. Il y a des agences anti-dopage dans de nombreux pays. Celles-ci pourraient être chargées de pister le dopage, faire pratiquer les tests et statuer au niveau national. Au niveau international et sur les épreuves internationales notamment, ce serait le rôle de l’AMA. Ensuite, les sanctions seraient appliquées au niveau national et international par les différentes fédérations sans possibilité de revenir sur la culpabilité de la personne en fonction d’un barême de sanction pré-établi et connu de tous.
    Ces sanctions devraient bien entendu être dures et harmonisées à l‘échelle internationale mais aussi de tous les sports. Il n’est pas normal qu’un cycliste canadien soit sanctionné deux fois plus sévèrement qu’un français ou un allemand. Il n’est pas non plus normal qu’un cycliste soit plus durement sanctionné qu’un footballeur, ni même qu’il ne subisse pas les mêmes tests anti-dopage. Il n’est pas normal qu’aucun test sanguin n’ait été réalisé lors de la dernière coupe du monde de football, alors que cela est systématisé depuis de nombreuses années dans le cyclisme. Pour cela, le barême des sanctions pourrait être décidé par le CIO. Egalement, tout sport ou toute nation n’acceptant pas les règles sur le dopage pourraient être refusés aux Jeux Olympiques. Compte-tenu de l’impact des jeux olympiques pour bon nombre de sports, je doute, que beaucoup aille contre ces obligations et règles.
    Ce ne sont que quelques idées issues de réflexions de ces derniers jours, mais cela me semble toujours plus constructif et intéressant que de m’occuper de savoir si untel est plus pourri qu’untel autre ou savoir qui gagnera entre l’UCI et ASO.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Sébastien
    Soumis le 30 juillet 2007 à 3:04 | Permalien

    @Bark : Erik Zabel t’a très bien répondu. Rien à ajouter.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Bark
    Soumis le 30 juillet 2007 à 3:22 | Permalien

    Didier, je continue de penser que ce qui a été dit et écrit sur Moreni est stupéfiant. C’est limite si on ne lui a pas remis des fleurs.Et on a bien insisté sur le fait qu’il était italien et qu’il s‘était dopé tout seul. Or avant le tour, on nous a bourré les oreilles avec des thèses contraires. Boyer nous expliquait qu’une équipe devait tout savoir sur son courreur. On peut détester la DSC et penser ce qu’on veut sur l‘équipe mais relativiser le cas Moreni dans l’environnement actuel c’est fausser le débat. Moreni a pris de la testo comme Landis et autres. On a bien vu aussi avec l’affaire Puerto que le dopage sanguin était loin d‘être une affaire de riches.
    Pour ce qui est spécialement de la DSC, je suis quand même surpris de constater que ceux qui raillaient leur perfs au Tour 2006 sont aujourd’hui les mêmes qui s‘étonnent.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Bark
    Soumis le 30 juillet 2007 à 3:29 | Permalien

    @Sébastien,

    Erik Zabel nuance tout de même tes propos. Personne ne peut nier que Rassmussen a été le plus diabolisé de ce Tour. Mais de là à prétendre que Contador a été chouchouté par les médias, il y’a un grand pas. Tu peux lire dans l’Equipe du jour une analyse du nouvel “Expert maison” Frédérique Grappe qui veut nous convaincre que Contador a fait des miracles sur la montagnes. Miracles bien sûr réservés aux dieux ou aux …dopés.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Didier as le bronchiteux asthmatique
    Soumis le 30 juillet 2007 à 4:43 | Permalien

    Bark, je suis tout à fait d’accord avec toi pour dire qu’un manager ou un directeur sportif doit tout savoir de ses coureurs. Mais il ne faut pas oublier qu’une équipe de vélo est un groupe qui ne se retrouve que lors des stages et des courses. Le reste du temps, les coureurs sont plus libres de leurs mouvements. Prendre de la testo est un acte qui peut être facile et rapide. C’est pour cela que je considère que cela peut être un acte isolé même au sein d’une équipe, même lors du TdF.
    Je ne cherche pas à dédouaner totalement Boyer and co. C’est clair qu’il y a une faute de l’encadrement. Mais sans commune mesure avec ce que l’on a pu reprocher à l’encadrement de Festina ou ce que l’on pourrait reprocher à l’encadrement de DSC si mes soupçons s’avéraient un jour être fondés.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Sébastien
    Soumis le 30 juillet 2007 à 5:06 | Permalien

    Bark, je vais moi mm nuancer mes propos. ASO n’est pas responsable. Mais l‘équipe de France 2 et même l‘équipe n’ont pas réservé le même venin à Rasmussen qu‘à Contador.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Testocarbone
    Soumis le 30 juillet 2007 à 6:16 | Permalien

    Contador est un vainqueur provisoire, comme l’est Landis. Son dossier n’est pas clos. Des surprises nous attendent.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Bark
    Soumis le 30 juillet 2007 à 7:48 | Permalien

    Si on se fie aux déclarations du futur patron de l’AMA, les prélèvements réalisés lors des tests anti-dopage seront conservés pendant 8 ans. Tous les vainqueurs deviendront donc provisoires.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Testocarbone
    Soumis le 30 juillet 2007 à 9:48 | Permalien

    Ce n’est pas tant le contenu des prélèvements sur Contador qui le met en péril, car le marché pullule de nouveaux produits indétectables, mais bien l‘évolution de l’affaire Puerto.
    Depuis sa pseudo victoire sur le tour plus d’une douzaine de journalistes enquêtent sur le miraculé.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • stagel
    Soumis le 30 juillet 2007 à 1:12 | Permalien

    Juste une remarque, à ceux qui pensent (ils sont nombreux ici) que la lutte pour le dopage, avec ses moments de crise purificatrice, sont indispensables. Les sponsors vont partir, les coureurs vont alors comprendre, nous retrouverons alors la vérité du sport -dit en substance cette théorie. J’aimerais qu’elle soit vraie, mais je ne crois pas. A mon avis, on va avoir un régime de test positif de basse intensité : les contrôles seront suffisemment fiables pour prendre, de temps en temps, de gros poissons (ex: Vino), mais pas assez pour empêcher les coureurs de tenter leur chance. Or, c’est la pire combinaison possible : d’un côté, on n’a pas le “il n’y a pas de positif, donc pas de dopé” type football, ce qui permet de maintenir la croyance générale dans la valeur du spectacle sportif offert, de l’autre, on n’a pas non plus un sport totalement propre, qui offre réellement un spectacle authentique. Dans cette situation intermédiaire, les positifs détruisent progressivement l’image du sport, et à la fin, il n’y a pas de raison particulière que ce dernier y résiste. Depuis Landis, on a totalement basculé dans cette ère du “positif de basse intensité”, où les coureurs qui font la course se dopent presque autant qu’avant, mais où – ce qui est nouveau – un certain nombre se fait prendre de manière régulière : trop peu pour que les autres cessent de se charger, mais trop pour que l’image du sport ne soit dégradé chaque fois d’avantage. Avec un tel “régime”, on ne retrouvera pas la “vérité du sport” (qui n’a, d’ailleurs, dans le cyclime jamais existé), on perdra tout simplement le sport.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Thierry Lemaire
    Soumis le 30 juillet 2007 à 1:34 | Permalien

    Mayo positif à l’EPO

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • guillaume
    Soumis le 30 juillet 2007 à 1:36 | Permalien

    mayo positif à l’epo…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Thierry Lemaire
    Soumis le 30 juillet 2007 à 3:42 | Permalien

    tu l’as dit

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • laumi
    Soumis le 31 juillet 2007 à 7:53 | Permalien

    http://www.velo-club.net/article?sid=39970

    au “tour” de contador maitenant !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Mitch
    Soumis le 31 juillet 2007 à 11:50 | Permalien

    Qu’est-ce que vous pensez de ce récit autobiographique de ce cycliste:

    http://www.racelistings.com/rzone/articles/article.asp?recid=329

    ex: So I went to the U-23 Team in Italy, and the first night in the building the first thing I noticed other than the different language was the fact that needles were all around the house and a lot of IV’s going into arms.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Danton
    Soumis le 1 août 2007 à 1:14 | Permalien

    Je crains Laurent que les choses ne soient pas décantées à ton retour de congés.
    Le Docteur Werner Francke est une pointure dans le domaine du dopage. Il n’est pas homme à s’exprimer sans de solides arguments. Ses accusations sur Contador sont précises et très incisives.
    En conséquence, une alternative.
    Soit les instances du cyclisme parviennent à continuer à étouffer l’affaire au nom d’un compromis sur la crédibilité du vélo de compétition de haut niveau; elles ont commencé en ce sens ainsi que le montre les déclarations de McQuaid et de Clerc, catégoriques (!) sur leur certitude d’innocence de Contador dans l’affaire Puerto.
    Soit la pression partie de Francke s‘étend et devient suffisamment importante pour contraindre McQuaid et Clerc (qui a supplanté Prudhomme, lequel après une relative mais intéressante émancipation de Leblanc s’est réfugié dans l’ombre de son patron banquier dont la morale s’appelle €uro et Dollar) à retourner leur veste et à remettre en question le résultat du Tour 2007 après celui de 2006; ils nous gratifieront d’acrobatiques arguties à propos de leurs déclarations sur Contador.
    Personnellement, Stagel, je préfère le deuxième terme de l’alternative. Je préfèrerai toujours la recherche de l’approche de l’inatteignable “vérité du sport” à l’abandon de toute volonté d’application des règles, même si le prix à payer est un appauvrissement (et non la mort) financier et médiatique du cyclisme. D’ailleurs, si on renonce à appliquer les règles, autant les supprimer. Les Jeux du Cirque étaient peut-être spectaculaires et populaires, mais ce n’est pas le monde que je veux. L’absence de règle, l’absence de morale, mène à la décadence puis à l’extinction. Non merci!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Fouillez nos archives!