Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Froome à la Ruta del Sol: je ne comprends pas

Chris Froome et l’équipe Sky a donc annoncé que le britannique d’origine kenyane fera sa rentrée lors de la prochaine Ruta del Sol en Espagne dans une petite semaine.

Je ne comprends pas!

D’ordinaire, un coureur pro faisant l’objet d’un contrôle irrégulier est automatiquement suspendu de son équipe, le temps de clarifier la situation. Il s’agit d’une protection pour l’équipe d’abord, cette dernière ne voulant trainer un cas de dopage en son sein, mais aussi de respect pour le sport cycliste tout entier.

Pour Chris Froome, pas de suspension!

Au contraire, Dave Brailsford, manager chez Sky, a plutôt apporté son soutien hier à Froome, mentionnant qu’il était sûr à 100% que le coureur n’avait « rien fait de mal ». Feu vert donc pour une participation au Tour d’Andalousie.

Il faudra pourtant expliquer pourquoi on a retrouvé chez Froome plus du double de la limite autorisée de Salbutamol!!!

Certains coureurs, dont Romain Bardet, ont également dénoncé cette situation où Chris Froome prend le départ de courses cyclistes professionnelles. C’est un geste courageux car des représailles en course pourraient suivre.

Un petit sondage sympathique sur L’Équipe montre que la vaste majorité des répondants se sont exprimés en désaccord avec Froome et son équipe, estimant que le coureur devrait s’abstenir de courir dans les circonstances.

Cyrille Guimard, actuel sélectionneur national français, y voit de la provocation, et a suggéré une solution originale: que les autres coureurs pro refusent de courir aux côtés de Froome! Si je vois mal comment cela serait possible étant donné les pressions du milieu, c’est vrai que ce serait une belle solution pour envoyer un message clair.

Quoi qu’il en soit, j’ai vraiment hâte de découvrir comment Froome et son équipe expliqueront le contrôle anormal qui s’est déroulé lors du dernier Tour d’Espagne. Certains évoquent la possibilité que Froome mette de l’avant une défaillance rénale pour expliquer une rétention anormale de Salbutamol dans son organisme… wait and see, mais chose certaine je pense qu’il y a des fortes chances pour qu’on nous serve encore une explication boiteuse, sinon loufoque. Ne sous-estimons pas la capacité des coureurs cyclistes d’être créatifs lorsque vient le temps d’expliquer un contrôle anormal!

Partager

Précédent

Voici venu le monoplateau en cyclisme sur route!

Suivant

La Suisse, aussi un paradis du vélo

  1. thierry mtl

    Le promoteur de la course peut aussi empêcher Froome d’y participer, puisque son hypothétique victoire pourrait lui être retirer par la suite, en cas de suspension rétroactive. Ce qui crée un désintérêt relatif pour la course.

    Je suis certain que Froome ne pourra pas prendre le départ du Tour si son dossier n’est pas réglé. ASO s’y opposera, avec raison. Les organisateurs du Giro pourraient faire de même. Ils ont déjà annoncé qu’ils ne voulaient pas d’un coureur sous probation qui pourrait se faire retirer son titre a posteriori. Le Giro a déjà vécu cette ridicule histoire avec Contador.

    La SKY est de plus en plus décevante. Elle peut faire semblant d’être sourde, mais le cyclisme devrait surtout arrêter de crier et agir.

    0
    0
  2. mica

    Pauvre cyclisme totalement discrédité sur tous les plans….et il n’ y a pas que Fromme et les sky!
    Tiens, le « pauvre type » largement quadragénaire de Dordogne a pris 5 ans suite à son usage de vélo moteur, il n’ était pourtant pas le seul a en faire usage ici ou là.

    0
    0
  3. Marius

    Je crains fort que cela se termine devant le TAS.
    Froome (tout comme Contador avant lui), veut prouver son innocence et n’acceptera aucune suspension sans arbitrage.
    Est-ce que les organisateurs du Giro et du Tour vont prendre le risque de l’accepter au départ ?
    Si Froome est condamné, bonne pioche.
    S’il est innocenté, ils peuvent préparer leurs chéquiers avec un montant à 6 zéros.
    C’est déjà une bonne chose que certains coureurs montent aux créneaux, un changement des valeurs dans le peloton, mais le cynisme de la Sky est à pleurer.

    0
    0
  4. noirvélo

    Si vraiment toutes les autres équipes « étrangères à la SKY » refusaient de rouler en course avec une contestation vive, crédible , solide , d’un commun accord , si les organisateurs étaient , pour le coup , courageux, le problème se règlerait de lui-même évitant même à l’UCI de prendre toutes ses responsabilités ! On a pas besoin d’une équipe complice d’une brebis galeuse , on se passe de la SKY qui n’est en fait pas crédible depuis (très) longtemps et qui , par Brailsford soutient en plus Froome…
    Dans le cas contraire l’ensemble des équipes ne serait pas « en odeur de sainteté » , via une omerta , dans les règles avec tout ce qu’on peut malheureusement en déduire
    Les crottes de chien se voient et se sentent , perso ,je les évite , sinon , dans le cas (!!!), je nettoie mes pompes , vite et fort …

    0
    0
  5. Marc Alain

    Le Giro a déjà annoncé qu’il n’empêcherait pas Froome de courir. Plus Froome va courir et plus il obtiendra de résultat plus une suspension et l’annulation des résultats feront mal au cyclisme. Je ne serais pas surpris que cela fasse parité de la stratégie de la Sky. Imaginez que Froome réussisse le doublé Giro-Tour…. Est-ce que l’UCI va vouloir le suspendre et avoir l’air fou une deuxième fois comme pour Contador ? En tout cas si il gagne de grosses courses et n’est pas suspendu, encore une fois ça ne fera que rendre plus sombre l’image du cyclisme qui finalement continué toujours de s’enfoncer….

    0
    0
  6. tom

    C’est pourtant simple, il reste beaucoup de tricheurs, et si tu crois que quintana ou d’autres n’avait pas de vélo électrique, ou ne prenait pas de produits juste en dessous de la limite…

    0
    0
  7. tom

    tous pourris!!
    Tiens, un petit parallèle, pendant des mois, les prisonniers d’alcatraz on entendu, entre autre, creuser dans les murs. Tu crois que l’un d’entre eux aurait parlé aux matons? Que dalle!

    0
    0
  8. garolou

    Question comme ça, et si Vroome à vraiment eu une « malfunction rénale »
    Je ne vois pas pourquoi il s’entête autant s’il n’était certain de gagner sa cause. D’autant plus qu’il peut bénéficier d’une sentence allégé s’il plaide coupable maintenant.
    Il est vrai que l’image du cyclisme en prend un coup avec cette saga.
    En tout cas à sa place j’aurais la chienne de faire des courses de peur de me faire bousculer par les spectateurs…

    0
    0
  9. alano39

    Les règles n’étant pas assez claires pour imposer une suspension de Froome à titre préventif et comme la Sky ne veut pas le faire il me semble nécessaire que l’UCI mette la pression. Qui plus est, eu égard les délais d’ores et déjà accordés à froome pour sa défense cette position est tout à fait justifiable.
    Elle pourrait consister en une demande officielle adressée à la Sky de suspendre Froome à titre préventif comme le font toutes les équipes.
    Cette demande préciserait que faute de suspension si d’aventure il est condamné la suspension courra alors à compter du prononcé de la décision avec bien évidemment le retrait des résultats obtenus depuis septembre 2017.
    Il faut à mon sens distinguer le retrait des résultats et le prononcé de la suspension afin que cette dernière tienne compte de la position de la Sky qui contrairement aux autres équipes qui ont signé la charte éthique n’a pas suspendu Froome à titre provisoire. La Sky qui est la seule équipe du pro-tour a avoir refusé de signer cette charte ne peut bénéficier du même régime au niveau de la prise d’effet de la suspension.
    C’est juste la mise en place d’un traitement équitable pour toutes les équipes. Je pense que c’est dans les pouvoirs de l’UCI que d’imposer cette condition et ainsi de mettre la Sky devant ses obligations.
    Clairement en refusant d’obtempérer la Sky se trouverait confrontée à ses contradictions, à savoir ses engagements pour un cyclisme propre et équitable et sa position de ne pas suspendre Froome comme le ferait toute équipe signataire de la charte éthique.
    Ce ne serait plus l’UCI contre Froome (avec la Sky qui le back), mais au contraire l’UCI contre la Sky. De facto ce serait à la Sky de se justifier et donc à occuper le devant de la scène. Ca deviendrait le dossier Sky.
    Ce changement de paradigme qui aurait pour principale conséquence de faire sortir ce dossier du pur juridisme pour le faire entrer dans l’équité de traitement et l’engagement de lutter contre le dopage mettrait la Sky dans une situation inconfortable avec tous les risques que ça emporte au niveau de son image de marque.
    C’est jouable et c’est à mon sens une solution à explorer. Reste à savoir si l’UCI a les cojones pour le tenter.
    On peut prendre les paris.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.