Foglia a tort

Ca y est, le Tour est parti! "Remarquable performance de Fabian Cancellara aujourd’hui dans les rues de Londres":http://grahamwatson.com/gw/imagedocs.nsf/updateframesetcall?openform&07tdfPrologue puisqu’il est parvenu à repousser son dauphin, Kloden, à 13 secondes, une valise si on considère que l’épreuve était un prologue de 8 bornes, plates comme la main. On ne veut pas trop gâcher la sauce, mais rappelons que Cancellara est suivi par Cecchini… Parmi les enseignements de ce prologue, on note les deux leaders d’Astana parmi les 10 premiers (Kloden 2e et Vinokourov 7e). Voilà une solide performance qui met la table pour les trois semaines de course. On vous le répète, ca devrait être un festival Astana et pour le moment, c’est avantage Kloden. Gageons que Vinokourov voudra rapidement passer à l’offensive afin de se positionner seul leader au sein de son équipe. Les Discovery ont aussi placé deux coureurs parmi les 10 premiers, Hincapie et Gusev. Attention à ces deux là pour des victoires d’étape! Parmi les déceptions, Zabriskie bien sûr, mais aussi Millar et, dans une moindre mesure, Wiggins. Ces spécialistes des prologues n’ont pu s’approcher de la fusée Cancellara. On attendait également mieux de Christophe Moreau qui s’est déjà imposé dans ce genre d’exercice. Devancé par Pereiro, Valverde n’a pas impressionné non plus. C’est bizarre mais on le sent pas trop bien, Valverde. *Autour du Tour* On a suivi le prologue sur la chaine anglophone OLN, préférant ce poste à Canal Évasion, qui présente pourtant ses reportages en français. On a trouvé Phil Liggett et Paul Sherwen mieux que ces dernières années, Lance Armstrong étant absent et les Discovery nettement moins dominants. On a l’impression de retrouver un peu le Phil Liggett des années 1980, avec un discours comportant moins de superlatifs. Ca fait du bien! Par ailleurs, "Pierre Foglia, le populaire journaliste du journal montréalais La Presse, s’est laissé aller sur le thème du dopage aujourd’hui":http://www.cyberpresse.ca/article/20070707/CPSPORTS09/707070593/6879/CPSPORTS. En gros, il affirme que le dopage ne l’a jamais dérangé puisque cela fait partie du métier de coureur cycliste. Ce qui le dérange, c’est plutôt l’hypocrisie du milieu, et notamment des instances dirigeantes du sport, en particulier de l’UCI. Pourquoi demander à Riis de rendre son maillot jaune et non à Virenque de rendre ses maillots à pois? Sur ce dernier point, Foglia voit juste. Nous partageons la même opinion quant à l’UCI. Mais Foglia se trompe quant il affirme que _le problème du cyclisme professionnel, c’est justement qu’il n’y a pas de tricheurs. Quand tout le monde triche, il n’y a pas de tricheurs_. Ce raisonnement tiendrait la route si tous les coureurs se dopaient de la même façon. Mais on le dit et on le répète, il n’y a pas un dopage mais bien des dopages dans le cyclisme. C’est comme partout: c’est l’argent qui décide de quel dopage on parlera pour tel ou tel coureur. Les ténors du peloton, hauts salariés, ont les moyens de se financer des programmes sophystiqués de dopage coûtant plusieurs centaines de milliers d’euros par année. Le porteur d’eau du peloton, qui émarge à 15000 euros par mois, n’a pas cette possibilité, ou réserve ses cures sophystiquées aux grands événements. Alors quoi ? Alors tout est faussé, M. Foglia. Riis, un modeste coureur, se transforme en tombeur d’Indurain. Armstrong, un coureur de classique, se transforme en rouleur/grimpeur et remporte 7 Tours de France consécutifs. Si tout le monde pouvait se doper pareil, d’accord, il n’y aurait, au fond, plus de tricheurs. Mais c’est justement parce que tout le monde ne se dope pas pareil que le dopage demeure inacceptable. Parce que ce dopage des années 1990 et 2000 fausse la première règle du sport: que le meilleur gagne. Ce qui n’était pas le cas avec le dopage d’avant les années 1990. Jour J-365. 30 bornes à 33 de moyenne. Cumul: 30 bornes. Puls max 176. Poids 61 kg. PAM estimée 310 watts. Pouls au repos 54.

27 Commentaires

  • Soumis le 8 juillet 2007 à 12:00 | Permalien

    Dommage que cette année il n’y ait pas de CLM par équipes.
    Valverde n’est pas un spécialiste à franchement parler du CLM, son terrain c’est la montagne, il fera un bon dernier chrono s’il joue la gagne à Paris (comme toujours même pour les grimpeurs).

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • patrick B
    Soumis le 8 juillet 2007 à 12:03 | Permalien

    A propos de Gusev, attention aussi à lui pour le classement général. Voilà un coureur qui a brillé au plus haut niveau à moins de 25 ans sur tous les terrains: Paris-Roubaix, chronos, montagne (victoire au Grimsel il y 3 semaines). C’est suffisamment rare pour être signalé. Parler sans arrêt de Vinokourov et jamais de Gusev, c’est un signe d’un cyclisme qui a placé le people avant le sport.
    Côté commentaires à la télé française, Thierry Adam est (forcément!) mieux qu’Henri Sannier, mais il ne faut pas être difficile; Laurent Fignon a bien débuté pour qui supporte sa suffisance (pour l’instant, c’est mon cas). Ceci pour France 2. Sur Eurosport, pour ne pas dire “Europub”, ce n’est pas mal tant que Patrick Chassé et Jacky Durant rattrapent les bourdes de Richard Virenque. Un petit plus grâce à de meilleurs infos chronométriques.
    D’accord avec ton analyse de la pensée de Foglia, et j’ajouterai qu’il y a des non tricheurs, qui de fait ne font pas partie du peloton pro (attention, je n’affirme ni qu’il n’y a que des tricheurs chez les pros, ni que tous les non tricheurs ne sont pas pro de ce fait, mais qu’il y a des non tricheurs qui ne sont pas pro de ce fait). De plus, si on part du principe de Foglia que tous les coureurs sont forcés de se doper parce qu’il y en aura toujours un pour le faire, et que tous se dopent de la même façon, alors même dans ce cas le dopage modifierait la hiérarchie du fait que les effets du dopage varient selon les individus. Et quand bien même, ce qu’il défend, le dopage n’y changerait rien, le fait qu’il est mauvais pour la santé justifie en plein la lutte contre le dopage à défaut de la lutte contre les dopés.
    Pour finir, on a tous pris note de ta prise de rendez-vous pour la Marmotte 2008. Ton rapport puissance/poids est bon, tu sembles plutôt endurant et grimpeur. Reste à bien t’entraîner, à augmenter la distance, faire plus de dénivelée, travailler la résistance par des fractionnés divers et bien choisis, renforcer tes chaînes musculaires par de la musculation, insister sur la qualité du coup de pédales par des séquences de vélocité à intensité assez élevée, etc… Je te souhaite beaucoup de plaisir, Laurent.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Rolan de Gilead
    Soumis le 8 juillet 2007 à 1:08 | Permalien

    Normal que les meilleurs puissent avoir accès aux meilleurs préparateurs, c’est de la pure logique. Pourquoi un équipier quelconque qui n’a jamais été un crak dépenserait une fortune inutilement en “soins personnalisés”?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Vinnnch
    Soumis le 8 juillet 2007 à 3:09 | Permalien

    Pourquoi un équipier quelconque qui n’a jamais été un crak dépenserait une fortune inutilement en “soins personnalisés” ?

    PArce que pour toi Riis faisait partie des meilleurs, avant de faire une carrière en tant qu’ “expérience de chimie” ?
    Justement les porteurs d’eau ne sont pas devenus pros en dse disant “aaah, je vais etre heureux dans la vie, je serai porteur d’eau”. C’est justement ca qui fait que des types sot devenus brillants sur le tard. Ils ont pris plus ou mieux que les autres. Ou leur corps a mieux supporté.

    C’est justement l’un des problemes, c’est qu’aujourd’hui un mec “moyen” peut devenir un phenomene (non je ne citerai personne…)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Eric Fruttero
    Soumis le 8 juillet 2007 à 8:56 | Permalien

    > Jour J-365. 30 bornes à 33 de moyenne. Cumul: 30 bornes. Puls max 176. Poids 61 kg. PAM estimée 310 watts. Pouls au repos 54. <

    Uh ?!?..
    Kesaco ?..
    J-365 Marmotte ?
    Ben y’a du boulot !.. 😉
    BAN-ZAI !!

    Eric “J-21 6000D” F.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • patrick B
    Soumis le 8 juillet 2007 à 9:06 | Permalien

    Certes, le sprint de McEwen était superbe, mais je ne regrette pas de n’avoir pas regardé cette étape à la télé (“on ne pouvait pas faire plus plat”, Bradley Wiggins). L’attente de la montagne a commencé!
    Etes-vous passionné de vélo?
    Avez-vous regardé l‘étape à la télé?
    L’auriez-vous regardé si les 40 derniers km auraient comporté 6 ou 7 raidairds de 500 m à 2 km?
    Vous connaissez mes réponses: oui, non, oui (regarder à la télé signifie suivre et non pas allumer son poste et faire autre chose). Petit sondage: quelles sont les votres.
    Sur France 2, on a entendu le “journaliste” à moto Laurent Belay raconter que lui et son pilote avaient tenté d’aider Mark Cavendish à rentrer dans le peloton et qu’ils avaient joué au chat et à la souris avec un commissaire; rien que ça. Ce “journaliste” restera-t-il le “bienvenu “sur ce Tour de France?
    Laurent, à propos du compte à rebours vers la Marmotte 2008, Vinnch connait un truc avec lequel “un mec moyen peut devenir un phénomène”! Je te prends dans mon pool 2008!
    A propos du pool 2007, quels sont les coureurs dont le total est ramené à zéro suite aux récentes affaires de dopages? Certains parieurs risquent une belle dégringolade avec le passage de Di Luca devant le CONI!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • didier
    Soumis le 8 juillet 2007 à 11:52 | Permalien

    tres interessante position que celle de monsieur Foglia ,et qu’il est regrettable de ne pas pouvoir lire cela dans un journal français.

    seul bemol , le dopage a l’epo elimine de façon quasi certaine le risque de defaillance,et associé aux oreillettes permet des courses sur mesure pour les favoris;

    et finalement tue le spectacle sportif qui repose essentiellement sur l’incertain,l’imprevu et souvent le dramatique..

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • patrick B
    Soumis le 8 juillet 2007 à 12:20 | Permalien

    Je constate que le début du Tour ne suscite aucun commentaire. Voilà qui apporte de l’eau à mon moulin. Jetez donc un oeil sur le Tour d’Autriche (www.hervis-tour.at), pas très montagneux mais qui promet tout de même par un parcours assez difficile et un beau plateau. Si seulement les télés françaises pouvaient passer les 3ème et 4ème étape au lieu des 3ème et 4ème étape du Tour de France, mais c’est sans espoir. Dommage, parce que les montées et les sites du Kitzbüler Horn et du Hocthor sont exceptionnelles. Un jour peut-être porterons-nous notre regard ailleurs que sur notre nombril…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Flos
    Soumis le 8 juillet 2007 à 1:52 | Permalien

    Apparemment pas si plat que ça quand même même si on voit pas vino ou valverde attaquer sur ce type de parcours… Dopage, nivellement des valeurs quand tu nous tiens…

    http://fr.sports.yahoo.com/08072007/29/tour-de-france-londres-canterbury-plat-comme-l-alpe-d.html

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • alain39
    Soumis le 8 juillet 2007 à 1:57 | Permalien

    Je ne connais pas le susdenomme Foglia mais pour sur il est a ranger dans la categorie des gens qui raisonnent comme des casseroles.
    Le pauvre a oublie de relire la definition et la raison d’etre du dopage.
    Le dopage est la mise en oeuvre de moyens techniques humains et technologiques afin d’obtenir des performances superieurs a nos dispositions naturelles et de la en tirer un avantage sur les autres competiteurs.
    Le dopage est motive par l’idee de trouver en 1er le produit ou la methode qui donnera un avantage determinant sur les adversaires.
    Donc se doper est une tricherie car le but est de battre ses adversaires et ce non pas sur des crietres purement sportifs mais par l’emploi de subterfuges, startagemes et autres supercheries.
    Accepter le dopage c’est accepter la tricherie et a ce titre le meme Foglia ne devrait pas s’emouvoir devant des retro poussettes lors des sprints, des ecarts intentionnels, les poussettes dans les cols et tout le toutim d’actes antisportifs.
    Non decidemment Foglia n’a rien compris au sport et ce sont des mecs comme lui qui portent prejudice au sport.
    Allez Foglia merci a l’avenir de garder pour toi tes commentaires sur le dopage ca nous fera du bien et ca sera plus respectueux a l’egard de toutes les victimes du dopage et notamment celles qui y ont laisse la vie.
    Monsieur Foglia permettez que je ne vous salue pas.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Bark
    Soumis le 8 juillet 2007 à 2:27 | Permalien

    Tiré de Cyclisme Mag

    Dans son édito daté du samedi 7 juillet, Jean-Philippe Leclaire, rédacteur en chef de L’Equipe magazine demande à Laurent Jalabert de revenir sur sa carrière. “Parle-nous, Jaja, Parle-nous !” titre le journaliste. Il regrette le fait que Jalabert, “l’un des meilleurs consultants de la télé française”, n’évoque jamais le dopage dans ses interventions. Le journaliste demande à l’ancien numéro un mondial de revenir sur ses années ONCE, et ses collaborations avec Manolo Saiz et Bjarne Riis. “Si Laurent Jalabert a su résister à la tentation, son exemple doit inspirer les nouvelles générations. S’il a été moins héroïque, sa confession ternira, certes, les exploits du champion, mais donnera à l’homme une nouvelle dimension” estime Jean-Philippe Leclaire.

    Quand Jalabert jouait au consultant dans son journal, Leclaire ne disait rien…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Foncel
    Soumis le 10 juillet 2007 à 2:48 | Permalien

    Vous ne comprenez rien au cyclisme et rien à ce que vous appelez le dopage ! Et Foglia a entièrement raison !

    Vous devriez lire “L’honneur des champions” d’Olivier Dazat (éd. Hoebeke, 2000), ça vous changerait de votre bouillon d’inculture.

    Jalabert ne parlera jamais, parce qu’il appartient au vrai monde du vrai cyclisme, qui n’est pas celui des truffes qui transforment les coureurs en criminels, et qui n’a jamais considéré le dopage comme une tricherie !

    Et, pour commencer d’en savoir un peu plus et de comprendre que c’est l’antidopage qui tuera le cyclisme, s’il doit mourir :

    http://soscoureurs.bleublog.ch/

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • alain39
    Soumis le 10 juillet 2007 à 4:35 | Permalien

    @foncel
    Quel manque de respect pour tous les coureurs qui sont morts du dopage et pour tous les jeunes qui ont mis inconsideremment leur sante en danger car etant dans l’obligation de se doper.
    Le monde selon Foncel est celui de la decadence et de l’ammoralite.
    Rien a ajouter tellement le contenu de cet ad est nauseabond et prouve que l’interesse ne connait rien au monde du dopage.
    Heureusement la honte ne tue pas sinon feu Foncel ne nous jetterait pas en pature ses textes frappes au coing du non sens.
    Adieu Monsieur Foncel.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • patrick B
    Soumis le 10 juillet 2007 à 9:27 | Permalien

    Ravi de constater que je ne suis pas un “vrai cycliste” au sens d’un dénommé “Foncel”, qui traite ses opposants d’inculte et qui n’est pas foutu d’apporter d’autres arguments que “allez lire le livre d’untel” ou “allez voir le blog de tel autre”.
    J’ai lu Dazat, son crédo est le romantisme et la recherche de la belle phrase, éventuellement au dépens de la vérité qui passe au second plan. Il ressasse les mêmes anecdotes qui composent les mêmes livres depuis 30 ans. Certes, il est plus plaisant de lire Olivier Dazat, qui est un écrivain, plutôt que Jean-Paul Brouchon, Patrick Chène, Henri Sannier, qui ne sont que des arrivistes sans aucun talent, mais le fond est le même et il y a longtemps que ce type d’ouvrages n’apportent plus rien à la connaissance.
    Quand au blog qui ose s’appeler “s.o.s. coureurs” (les imposteurs commencent toujours par s’approprier les grandes actions), il est également complètement creux. Simplement, il y a toujours eu des individus dont le besoin premier est de se mettre en avant, et qui choississent à ce titre les positions les plus indéfendables, sans aucun argument valable d’ailleurs. Il y a ces “médecins” qui demandent la libéralisation du dopage, ces “scientifiques” qui nient que le réchauffement climatique aient des causes humaines (Claude Allègre), etc… Ces gens, dont fait visiblement partie “Foncel”, sont des petits cons qui se croient géniaux parce qu’ils disent le contraire. S’il est vrai que les génies sont souvent des incompris, la réciproque est frausse: les incompris sont rarement des génies. La différence, c’est que le génie a une pensée construite, et sur des arguments qui fondent leur matière et non leur nombrilisme!
    Tu écris “Jalabert ne parlera jamais, parce qu’il appartient au monde du vrai vélo”. Cela n’a pas de sens: c’est quoi, le “vrai vélo”? Bjärne Riis, il ne faisait pas du vélo? Je t’affirme, moi, que Jalabert parlera, et même qu’il en a envie, et il parlera le jour même où cela ne comportera plus de risque pour sa carrière d’homme plublique, parce qu’il vit de son image, pour sa carrière de “journaliste” et autres représentations construites sur un entregent qui n’existe encore que sur le déni public de son dopage. C’est uniquement pour cela qu’il ne parle pas, non pas pour sa façon de faire du vélo, mais pour continuer à “en être” (et à bénéficier des rentrées financières consécutives). Le jour où pour “en être”, dans le “monde du cyclisme”, il faudra parler, il parlera. Tout simplement.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Foncel
    Soumis le 11 juillet 2007 à 1:01 | Permalien

    “Quel manque de respect pour tous les coureurs qui sont morts du dopage et pour tous les jeunes qui ont mis inconsideremment leur sante en danger car etant dans l’obligation de se doper.”

    Quoi qu’il en soit, ce n’est pas votre respect, que je subodore infini, qui empêchera qui que ce soit de se livrer à des excès qui, peut-être joints à d’autres circonstances, comme pour le pauvre Simpson, déboucheront sur une issue fatale

    “Le monde selon Foncel est celui de la decadence et de l’ammoralite.”

    Une décadence qui conserve alors, puisque le vélo est ce qu’il est depuis tantôt 150 ans.

    Quant au triste Patrick B. je n’ai rien d’autre à lui dire que ceci, qui est signé Olivier Dazat, « auteur romantique » donc :

    « Il y a donc bien ici deux morales qui s’affrontent tragiquement. Une morale publique – un terrorisme angélique qui, brandissant une improbable éthique du sport, s’autorise à placer des coureurs en garde à vue pour leur fouiller le cul ! Et la morale primitive du peloton, fondée sur un terreau profondément impur où se mêlent le recours effréné aux stimulants et à la combine. Déclasser un seul coureur, c’est déclasser toute l’histoire du sport cycliste. »

    Alors, B., votre « morale publique », votre « terrorisme angélique », votre « improbable éthique du sport », je vous les abandonne avec le sourire, tout comme vos astrologiques prévisions sur la « repentance » de Jalabert. Tsssss…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • alain39
    Soumis le 11 juillet 2007 à 7:44 | Permalien

    La lecture des articles de Foncel a le merite de nous donner un apercu de ce que peut etre le vide intersideral.
    Nous pouvons l’en remercier car chaque lecture de ses messages est un regal de confusions, absurdites et totalement vide de sens.
    D’ailleurs, comme tout incompetent qui se respecte le susdenomme Foncel ne cesse de citer des auteurs ( en l’occurence un seul ce qui confirme la faiblesse de son argumentaire)et autres references livresques comme si ceci pouvait donner quelque consistence a ses propos denues de bon sens.
    Merci encore a Patrick pour ses commentaires oh combien plus interessants et enrichissants. Le contraste est flagrant.
    Sieur Foncel merci a l’avenir de parler de cyclisme avec votre ami Dazat qui tout comme vous partage le gout de l’absurde et cultive une image d’intelectuel en adoptant systematiquement une position contraire a la majorite quand bien meme cela revient a nier les evidences.
    Au fait comme vous considerez normal d’utiliser tous les moyens existant pour ameliorer les performances, vous concernant je vous conseil la Cocaine qui effectivement aide a la concentration et a la creativite.
    Alors chiche de pousser jusqu’au bout votre raisonnement et de vous soumettre vous aussi a la dope puisque le contraire releve du terrorisme angelique. Allez Foncel liberez vous de vos chaines et en qualite d’homme enfin libre adonnez vous au pot belge qui selon vos dires est si bon pour les cyclistes.
    Ce sera ma derniere ligne (histoire de vous familiariser a votre nouveau vocabulaire de toxicomane)ah ah.
    Salut a vous tous les amis et bon tdf.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Foncel
    Soumis le 11 juillet 2007 à 9:58 | Permalien

    « D’ailleurs, comme tout incompetent qui se respecte le susdenomme Foncel ne cesse de citer des auteurs ( en l’occurence un seul ce qui confirme la faiblesse de son argumentaire)… »

    En fait, alain39, c’est l’hommage de la modestie au talent :o)

    « …une position contraire a la majorite… »

    Non, non, il s’agit d’une minorité qui ne se résigne pas à ce que le vélo ne soit pas exactement comme dans ses rêves de gosses, dont ils sont incapables de se défaire. La génération des Adam, les Chassé, les Prudhomme, et leurs gregari, ne forment pas une majorité.

    Les jérémiades, vitupérations, anathèmes, excommunications, de cette minorité, le public s’en fout, Bernard Hinault le notait encore samedi passé, sur Eurosport. Je déconne pas, vous pouvez vérifier quand vous voulez :
    http://www.eurosport.fr/cyclisme/tour-de-france/2007/mcplayervideo_vid45555.shtml

    Le reste de vos attaques personnelles m’indiffèrent complètement, comme bien
    vous pensez…

    Un petit coup de Dazat pour la route ? Pas de prob’ Bob :

    « Les coureurs cyclistes sont désormais aussi menacés que les Indiens d’Amazonie. Un champion n’est pas un citoyen. Il se dope, et alors ? Se doper, chez eux, n’est pas tricher. Le haut niveau est par nature dommageable. »

    Et n’oubliez pas de faire un petit détour par http://soscoureurs.bleublog.ch/ , on y trouve vraiment plein de choses.

    « bon tdf. »

    J’imagine que ça ne s’adresse pas à moi, mais, de toute manière, je ne peux pas passer un bon Tour de France… Comment voulez-vous vous enthousiasmer pour les exploits d’un coureur, tout en sachant que, dans cinq, dix , vingt jours ou trente jours, il tirera peut-être un mauvais numéro à l’inepte Loterie de Châtenay-Malabry ?

    Quand on aime vraiment le vélo et les coureurs, ça gâche tout le plaisir, je vous assure… Alors, j’attends avec impatience ce merveilleux petit bijou sportif, qu’est le Tour du Portugal qu’on verra sur RTPI, du 4 au 15 août… A des années-lumières de votre Grande Boucle en forme de cortège funébre.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • patrick B
    Soumis le 11 juillet 2007 à 10:24 | Permalien

    Voici aussi mes dernières lignes de réponse à Foncel.
    J’ai la chance de connaître deux coureurs du Pro Tour. Je peux te garantir que leur morale n’est pas celle que ton maître Dazat décrit, et même qu’ils font partie de ces coureurs qui se dépouillent pour combattre le dopage, et souvent loin des media. Non, leur morale n’est pas “fondée sur un terreau profondément impur où se mèlent le recours effréné aux stimulants et à la combine”. Ils font simplement partie d’un groupe de quelques centaines d’individus en situation de terrible compétition qui est leur gagne-pain. Peut-être suis-je aveuglé, mais je les crois fondamentalement sain. En tout cas, le peloton est un groupe composé d’individus aux caractéristiques très diverses.
    Dazat est un poète dont visiblement certains lecteurs n’ont pas compris que, sortis de l’esthétique, les poètes qui s’attaquent à des sujets sensibles privilégient souvent le romantisme aux faits, sauf les meilleurs qui parviennet à les concilier, tout l’art de la poésie est là, et Dazat n’en fait pas partie. Une bonne maîtrise du verbe ne suffit pas à faire le bon poète, car “la première condition d’un bon style est d’avoir quelque chose à dire” (Schopenhauer). Et sur le fond, Dazat ne dit rien, n’a pas de pensée personnelle, ce qui serait sans dommage s’il n’y avait des ignorants complexés et nombrilistes qui ne retirent de ses textes que le dérisoire, le fond, sans voir que seule la forme présente un intérêt.
    L’improbable éthique du sport te semble hypocrite. Si demain tu apprenais que Lance Armstrong avait caché, dans sa boîte de pédalier, un mini moteur de 40 Watts actionable au guidon, crierais-tu au génie? Et s’il avait réussi à intoxiquer ses adversaires par un lâcher de gaz affaiblissant et inodore depuis la voiture de Bruyneel montée à côté du groupe des leaders dans la montée de Luz-Ardiden, te prosternerais-tu?
    Enfin, la Grande Boucle n’est pas la nôtre, personnellement je n’ai ni sentiment d’appropriation, ni fierté ni honte de ce dont je ne suis aucunement responsable. J’observe, j’approuve, je désaprouve, en essayant d’argumenter, rien de plus. Quant au Tour du Portugal que tu sembles placer très haut (tiens tiens, serais-tu un adepte de la morale de la pureté, et du terrorisme angélique, “Grande Boucle en forme de cortège funèbre”, dénoncées par ton maître?), crois-tu qu’il soit préservé de la triche du Tour que tu dénonces à la phrase précédente.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Foncel
    Soumis le 11 juillet 2007 à 11:02 | Permalien

    “Quant au Tour du Portugal (…) crois-tu qu’il soit préservé de la triche du Tour que tu dénonces à la phrase précédente.”

    Et pourquoi est-ce que je croirais ça ? Je n’ai pas besoin de me bercer avec des contes de fées pour aimer le vélo… Il a rien compris, Patrick B… Simplement, au Tour de Portugal, c’est la course qui fait l‘événement, tout l‘événement, pas les gesticulations à McQuaid…

    Dazat n’est pas plus mon maître que Pierre Foglia. J’ai trouvé dans son bouquin, publié en 2000, ce que je pensais sur le sujet depuis au moins vingt ans !

    “Si demain tu apprenais que Lance Armstrong avait caché, dans sa boîte de pédalier, un mini moteur de 40 Watts actionable au guidon, crierais-tu au génie?”

    Absolument !

    “Et s’il avait réussi à intoxiquer ses adversaires par un lâcher de gaz affaiblissant et inodore depuis la voiture de Bruyneel montée à côté du groupe des leaders dans la montée de Luz-Ardiden, te prosternerais-tu?”

    Tout à fait !

    Et aussi s’il avait accompli tout le parcours avec un hélicoptère qui le déposait à 5 km de la ligne… Qu’est-ce qu’on peut répondre d’autre à des conneries pareilles ?

    Pour ce qui est de la triche dans le vélo, Jean Stablinski l’explique très bien, dans…

    Et puis non, dans rien du tout, je m’en fous…

    Mais si ça intéresse quelqu’un, un e-mail, je réponds, promis-juré…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • alain39
    Soumis le 11 juillet 2007 à 11:40 | Permalien

    Ok Foncel tout est dit et merci de cesser de polluer ce site avec vos inepties.
    Ca devient franchement lourd et totalement insupportable.
    Pour ma part j’en arrete la car le personnage ne merite plus qu’on s’y attarde et repondre et lui donner bien trop d’importance ce dont il reve.
    la boucle est bouclee et si d’ailleurs si il pouvait la boucler ca ne serait pas du luxe.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Foncel
    Soumis le 11 juillet 2007 à 2:04 | Permalien

    Vous auriez dû penser, alain39, que je ne suis pas du genre à me plier aux injonctions d’un gamin mal élevé, ulcéré d‘être bousculé dans quelques-unes des petites certitudes, qui lui tiennent lieu de références.

    Je vais vous dire ce qui va vous arriver. Un jour, il y a une goutte d’EPO qui fera déborder votre vase. Le coupable sera le coureur pour lequel vous auriez mis, dans un même mouvement, une main et votre tête à couper…

    Ce jour-jà, vous maudirez le cyclisme et vous agonirez les coureurs, tous les coureurs. Et définitivement. Ce jour-là, aussi, peut-être vous souviendrez-vous de moi, et quitte à ce que ça vous torde les boyaux, en coliques insupportables, vous serez bien obligé de convenir que j’avais raison.

    Voyez Patrick B. Il connaît, dit-il, deux coureurs Pro Tour, c’est peut-être vrai. Or, qu’en dit-il de ces deux coureurs ? Ceci :

    « Je peux te garantir que leur morale n’est pas celle que ton maître Dazat décrit, et même qu’ils font partie de ces coureurs qui se dépouillent pour combattre le dopage, et souvent loin des media. Non, leur morale n’est pas “fondée sur un terreau profondément impur où se mêlent le recours effréné aux stimulants et à la combine”.»

    C’est beau comme l’antique… Malheureusement, il y a un mais. Et ce n’est pas moi qui l’introduit, c’est Patrick B, lui-même. Il dit, parce que le doute le taraude quand même, et qu’il prend ses précautions pour ne pas passer pour un con à ses propres yeux, au cas où… :

    « Peut-être suis-je aveuglé, mais je les crois fondamentalement sain. »

    Tout est là, croire au cyclisme « propre », croire aux cyclistes « sains », c’est obligatoirement croire à 95 %, jamais à 100 %. Moi, un sport dont tous les pratiquants me seraient suspects malgré tout, fut-ce à 5 %, je m’en serais désintéressé depuis longtemps.

    Connaissant le milieu, connaissant ses pratiques, je les accepte, c’est mon affaire.

    Mes déceptions à moi se produisent lorsqu’un brave type NI PLUS NI MOINS coupable que les autres, a la poisse de se faire cravater par le biais d’analyses aux résultats aléatoires, du type « Un coup, je te détecte, vingt coups, je te détecte pas ». C’est ce que j’appelle la Loterie de Chetenay-Malabry.

    Et si vous, Patrick B, – l’Alain39, je m’en fous, de ce qu’il voit ou ne voit pas – vous voyez de l’équité sportive dans la « victoire » de Denis Menchov au Tour d’Espagne 2005, ou le cas échéant, dans celle d’Oscar Pereiro au Tour de France 2006, vous êtes un sacré farceur !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Cerv
    Soumis le 11 juillet 2007 à 4:51 | Permalien

    À un point tel où l’on se dit: ce n’est pas un certain Mr. Armstrong qui a été atteint d’un cancer très jeune!!!

    C’est alors que naturellement notre cerveau fait des analogies directes lorsque cela arrive à d’autres coureurs.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • patrick B
    Soumis le 11 juillet 2007 à 10:37 | Permalien

    Foncel
    Ni Alain, ni moi n’a mis sa tête à couper pour un coureur, ni qui que ce soit d’autre. Si tu lis nos propos, nous n’avons justement jamais idôlatré personne. Et si tu lis les miens, tu te rendras aussi compte, mais le souhaites-tu dans ton manichéisme, que j’ai toujours doûté sur le niveau de dopage général du peloton. Oui, je me dis que, ne serait-ce que pour suivre et donc survivre dans cette compétition terrible, peut-être qu’une majorité (et peut-être même tous ou presque tous) des coureurs doivent passer par des soutiens médicaux dont le caractère dopant est plus ou moins important, et auquel cas je ne leur jette pas la pierre a priori (en ce sens je confirme mes accords avec Foglia). C’est d’ailleurs pourquoi j’ai toujours combattu le dopage plutôt que les dopés (et là est mon désaccord fondamental avec Foglia qui dit l’accepter pour le spectacle et parce que les coureurs l’auraient choisi). Car même si tous se dopaient, mais certainement pas tous au même degré, je veux croire que la majorité le ferait par nécessité et demande qu’on limite ce fléau; la majorité des dopés n’ont pas choisi le dopage, c’est le dopage qui les a choisi. Mais oui aussi, et tu me trouveras naïf et peut-être qu’Alain aussi me trouveras naïf (parce qu’on a de nombreux points de désaccord, mais au moins pouvons-nous échanger puisque ceux-ci sont basés sur des raisonnements et des arguments et non pas le nombrilisme), oui aussi je suis sensible au discours d’un Marc Madiot (entre autres), et je veux croire en une certaine sincérité de sa part lorsqu’il avoue entre les lignes en avoir croqué jusqu’en 98, puis affirme tout axer sur les paramètres légaux depuis (entraînement, diététique, gymnastique, convivialité, acceptation des résultats tels qu’ils sont, etc…).
    Donc, oui, je n’ai pas de certitude à 100%, et oui je me méfie des gens qui en ont, donc je me méfie de toi. Es-tu sûr à 100% qu’il n’y aura pas de contrôle hasardeux au Tour du Portugal?
    De mon côté, je ne sais pas où est l‘équité sportive dans de nombreuses victoires, y compris celles que tu cites. Simplement, je crois dangereux les individus qui dénient toute morale au nom d’une morale imparfaite, les individus incapables d’accepter les inévitables compromis de la vie en société, et qui affirment à ce titre ne plus rien respecter. C’est une insulte à ceux de nos ancêtres qui se sont battus pour élever au mieux le niveau d’acceptabilité du monde tel qui l’est, imparfait certes mais pas totalement barbare non plus. Tu et je avons la chance d’en profiter, je constate que tu n’es même pas capable de reconnaître que tu en es redevable à certaines personnes. De tout temps, des fripouilles de ton genre ont oeuvré à détruire le monde de ses enfants, et s’ils n’y sont que partiellement parvenu, c’est parce qu’il y a toujours eu une opposition. Je m’opposerai. Bien entendu, je ne suis pas Castellion, je n’en ai ni le courage ni la grandeur, mais je soutiendrais toujours les Castellion contre les Calvin.
    Je suis persuadé que dans la Rome Antique, les possédants qu’on retrouvait dans les gradins des arènes devaient se dire que les gladiateurs qui s‘étripaient n‘étaient de toute façon que mus par une morale impure et prêts à toutes les tricheries et autres subterfuges.
    Cerv
    Ainsi, tu a osé faire publiquement des analogies incertaines à propos d’un homme en grande souffrance! TU NE SAIS RIEN, alors ferme ta gueule! Tu n’es qu’une petite merde qui instrumentalise la souffrance d’un homme pour en toucher un autre!
    Laurent, je suis désolé pour ces propos, mais je les assume. Et puisque tu diriges ce site, j’attends que tu exclus publiquement ce merdeux de Cerv. Si ce n’est le cas, je ne m’exprimerais plus. Ce n’est pas un chantage, mais la demande d’exercer ton pouvoir de gardien de certaines règles. Je ne pourrai continuer à participer à un site dans lequel on accepte le franchissement de certaines lignes…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Foncel
    Soumis le 12 juillet 2007 à 1:02 | Permalien

    Je vous parle de l’univers si particulier du cyclisme, vous me parlez Réforme, jeux du cirque, barbarie, « niveau d’acceptabilité du monde »…

    Je ne vous suivrai pas sur ce terrain, me contentant de quelques considérations sur la morale. Le peloton a la sienne qui n’est pas celle du vulgum pecus, quantité d’interviews le démontrent.

    J’ajouterai simplement que l’argument « morale » est en l’occurrence le plus dérisoire, le plus cynique et le plus déplacé, quand on voit qu’un des voltigeurs de pointe de l’antidopage est un canard qui, depuis près de quarante s’enorgueillit de défendre toutes les transgressions, ou presque, et qui fait de violentes poussées prurigineuses, à toute perspective, même minime, d’un retour à l’Ordre Moral, je veux parler de « Libération », vous l’aurez compris.

    Ce que je n’ai jamais compris, en revanche, ce sont les raisons qui ont poussé le quotidien du « Il est interdit d‘interdire » à chausser les bottes du sénateur McCarthy pour s’engager sur le terrain du dopage, peut-être dans le sport en général, mais avec une nette prédilection tout de même, pour le cyclisme…

    Jusqu’à payer un certain Antoine Vayer, passé d’entraîneur Festina à Chevalier Blanc, pour dégommer le Tour, jour après jour, dans une rubrique « Roue Libre », par endroit sibylline et ésotérique… Malgré quoi, la gazette en question rétribue aussi un envoyé spécial pour suivre les péripéties d’une course que l’éthique, Vayer et Dick Pound réprouvent. Au royaume de la morale aussi, il y a quelque chose de pourri…

    Alors, s’il vous plaît, pas à moi !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Rafaël
    Soumis le 12 juillet 2007 à 2:52 | Permalien

    “Les analogies incertaines” ont été faites à plusieurs reprises sur LFR depuis au moins deux ans au sujet de Lance Armstrong. J’avais à plusieurs reprises regretté qu’on en arrive à taper aussi bas. Et je ne suis pas loin de penser qu’on aurait eu droit à des allusions bien dégueulasses de la part des mêmes qui s’indignent aujourd’hui si le coureur en grande souffrance s’appelait Fränk Schleck ou David Zabriskie… Je note aussi que certains préfèrent appeler publiquement à la censure plutôt que de tirer pour eux-mêmes les conséquences du “franchissement de certaines lignes”. C’est un peu facile. Et ça nous ramène à Foncel. À quoi bon débattre avec des néo curés qui semblent persuadés d‘être (par essence ?) plus purs, plus vertueux, plus probes que leurs contradicteurs quand ils ne sont que les diffuseurs conformistes de la moraline petite-bourgeoise ambiante ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Foncel
    Soumis le 12 juillet 2007 à 3:17 | Permalien

    Le problème, avec certain intervenants, c’est que pour chercher à comprendre ce qu’ils ont voulu dire, on devrait commencer par déterminer ce qu’ils ont compris…

    Or, comme la vie est courte, et les obligations prégnantes sont nombreuses, on renonce tout simplement… Vous ne pouvez donc pas, Rafael, m’en tenir grief.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Cerv
    Soumis le 12 juillet 2007 à 6:20 | Permalien

    Vous parliez de doute, d’incertitude constante sur une performance à une autre.

    Je vous pris de me pardonner Patrick B. Malgré que je ne crois pas du tout à l’analogie que j’ai faite, celle-ci avait seulement pour but de démontrer qu’aujourd’hui, depuis cela quelques semaines, la suspicion peut pointer vers tous les coureurs, de toute les équipes. Je ne connais pas personnellement le coureur qui est proche de vous, il est pour moi un probable coureur qui peut avoir un comportement (hors course) aussi hasardeux qu’un autre.

    Dans la ville où je vis, il y a une championne de MTB que l’on croit blanche comme neige! Pourtant, sa progression pourrait paraître pour certain (plus éloigné d’elle) relativement questionnable.

    Les amateurs en sont rendu la, d‘être suspicieux sur tout. Ca devient maintenant une seconde nature. Vous êtes des connaisseurs du cyclisme PRO. Ce n’est pas tous le monde qui ait vos conaissances historiques du peloton. L’ironie des amateurs passagers est devenu a un point tel…

    Par contre, qu’est-ce que tu sais toi à propos d’Armstrong ou de tout autres coureurs qui te donne le droit d’en discuter?

    Votre susceptibilité à ce sujet est déplacé. PLusieurs ont franchi la ligne à propos d’autres coureurs. Mais celui là fait parti de votre entourage, donc il devient un intouchable!! C’est ca? Mais bon, je continuerai de lire votre prose et je me taierai pour vous faire plaisir.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)

Fouillez nos archives!