Faire la descente…

En attendant de pouvoir me refaire quelques belles descentes bien tirées dans les Alpes, on en regarde sur YouTube. Clean lines, trajectoires propres, et un vélo, ca se penche dans les virages! Belle usage sécuritaire également de toute la voie de droite, sur une route ouverte aux voitures.

12 Commentaires

  • Michel Garand
    Soumis le 27 juin 2020 à 8:40 | Permalien

    Belle exemple Laurent d’une descente sécuritaire et avec une technique quasi parfaite dans les courbes avec poids sur la jambe en extension et corps droit vélo couché gauche-droit. Malheureusement c’est cela qui nous manque dans la région des longues descentes de col pour la pratique!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)
  • Laurent
    Soumis le 27 juin 2020 à 8:45 | Permalien

    Bien d’accord avec toi Michel: être à l’aise et rapide dans les descentes de cols, surtout celles techniques comportant de nombreux lacets, ca s’apprend et ca s’exerce! Ici, pas facile à faire, même la descente de Whiteface est très simple. Je suppose que retrouver ces belles sensations grisantes attendra encore un peu… misère!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • mica
    Soumis le 27 juin 2020 à 10:16 | Permalien

    Bel exercice, qui plus est esthétique .
    Contrairement à ce que l’ on peut croire, le cycliste ne choisit pas son angle d’ inclinaison; celui ci est donné par les lois de la physique. (en fait, c’ est la combinaison entre le vecteur pesanteur et le vecteur accélération et ce vecteur accélération est proportionnel à : vitesse au carré / Rayon du virage.
    Ainsi, prenons un exemple sur piste: supposons un sprinter qui roule à 72Km/ h soit 20 m/ s…quel doit être le rayon (en métres) de cette piste pour que le cycliste soit « penché » à 45° par rapport à l’ horizontale ?
    v x v = 400.
    400/ R = 10 m/ s / s

    résultat : R (Rayon de la piste) sera égal à 400/10 = 40m.
    J’ ai délibérément pris un angle de 45° pour pouvoir égaler l’ accélération de la pesanteur avec l’ accélération du cycliste, afin de simplifier .
    On me dira « pas simple du tout et inutile »….tout simplement pour montrer que le cycliste ne choisit pas son angle d’ inclinaison ….Il choisit tout au plus sa vitesse dans le virage et il peut modifier, un peu , le rayon du virage, selon qu’ il le prend plus ou moins « tendu »!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 12 votes)
  • Steph
    Soumis le 27 juin 2020 à 11:29 | Permalien

    Certes @mica, mais en descente on a bien souvent peur davantage de la prise d’angle que de la vitesse intrinsèque. Du coup à l’approche d’une courbe, réduire sa vitesse n’est-ce pas choisir son angle ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • Djm
    Soumis le 27 juin 2020 à 1:05 | Permalien

    François Pignon, sort de ce corps!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -2 (from 10 votes)
  • mica
    Soumis le 27 juin 2020 à 3:15 | Permalien

    Steph: oui, bien sur, choisir sa vitesse impose l’ angle qui sera finalement pris.
    C’est finalement la réduction la vitesse (qui intervient au carré) qui permettra aux roues du vélo de ne pas déraper.( le risque de décrochage étant lié à l’ état de la route et des pneus , avec danger accru sur sol mouillé ou gravilloneux.)
    A noter que sur piste avec virages très relevés, ce risque de dérapage est pratiquement nul.
    Il est un sport, très spectaculaire, qui utilise cette limite de la vitesse de décrochage, c’ est le « short track », avec virages ultras courts et vitesse la plus grande possible….quoi que bien inférieure à la vitesse sur longue piste.
    En short track, l’ celui qui est en tête doit trouver le compromis entre la vitesse minimale qu’ il doit accepter afin de ne pas se faire doubler et la vitesse maxi qui doit lui éviter le décrochage rédhibitoire.
    Ceci nous éloigne du vèlo, ……mais pas tant que ça….un peu idem pour la moto…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 5 votes)
  • Micaël Tille
    Soumis le 27 juin 2020 à 3:27 | Permalien

    La seule inclinaison d’un véhicule, ou d’un cycliste, ne suffit pas sur la route. Une partie de la force centrifuge est reprise par le frottement entre le pneumatique et le revêtement. Avec les routes, qui usuellement ont une déclivité transversale limitée à 7 %, on peut totalement compenser le système en dérapage
    Si on prend le renversement latéral, il ne faut pas oublier le moment gyroscopique des roues qui tend à redresser le système (et à l’inverse, avec une chasse nulle, voir négative, à le déstabiliser)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Micaël Tille
    Soumis le 27 juin 2020 à 3:37 | Permalien

    Correctif : avec le dévers, on NE peut PAS totalement compenser la force centrifuge pour limiter le dérapage… Deux petits mots et je dis le contraire de ce que je voulais dire 🙂
    C’est pour cela que sur une route glissante (pluie voir glace (bon on ne roule pas là…)), on doit ralentir en courbe
    Mais le phénomène déterminant pour un vélo, contrairement à un véhicule,, c’est surtout le renversement. Trop penché vers l’intérieur, on tombe, pas assez penché, on risque aussi de tomber…

    Sinon, superbe vidéo, mais parfois c’est chaud (on est sur route ouverte quand même)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • noirvélo
    Soumis le 27 juin 2020 à 4:19 | Permalien

    OK , mais faut aussi que l’asphalte soit parfait pour prendre de l’angle , donc un maximum de plaisir !!! … et ce n’est pas souvent le cas !!!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • noirvélo
    Soumis le 27 juin 2020 à 4:33 | Permalien

    Faire des repérages , ( ce n’est sûrement pas sa première !) bien connaitre son matos , aussi … Mais comme lui , ce n’est pas pour moi , promis , juré , « craché » …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • mica
    Soumis le 28 juin 2020 à 4:20 | Permalien

     » Faire la descente » pour les pros crée rarement de grosses différences.
    A moins d’ un accident, toujours regrettable, dont on a , hélas, trop d’ exemples.
    Sans évoquer les drames absolus on peut regretter les traumatismes de tant de coureurs connus ou inconnus.
    En montagnes les précipices ne sont jamais loin.
    J’ évoquerais un certain Tour de Lombardie ou, dans la descente du mur de Sormano, le vélo d’ un coureur s’ est retrouvé pendu à 3 ou 4 m dans un arbre et le cycliste dans les broussailles plusieurs mètres plus bas….des blessures graves certes, mais pas irrémédiables; presque idem pour P. Gilbert qui passa par dessus un parapet lors du TDF d’ il y a 2 ou 3 ans, et s’ en « tira », si l’ on peut dire, avec une fracture de la rotule….ce qui ne lui empécha pas de terminer l’ étape.
    Oui, métier à risque, et pour une victoire ils passent quelquefois « à la limite » des trajectoires
    qu’ il est possible de prendre.Ce n’ est pas le cas de la vidéo, que tu nous propose Laurent, qui reste, plutôt, dans le domaine esthétique .

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 5 votes)
  • bigmouse
    Soumis le 30 juin 2020 à 4:17 | Permalien

    et les stops? 😉

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!