Tous les jours, la passion du cyclisme

 

De Cadel à Andy…

Quel final mes amis, mais quel final!

Payez-vous ce spectacle de regarder les 4 derniers kms de l’étape d’hier sur le Dauphiné Libéré.

Trois coureurs sont sortis à 5 bornes de l’arrivée: Coppel, Kashechkin et Evans.

Et ils sont allés au bout, en n’ayant jamais plus que 50m d’avance sur le peloton.

Incroyable!

Je sais pas vous, mais Cadel Evans m’a fait une très grosse impression. J’ai bien peur que nous devions compter sur lui sur le prochain Tour de France! Dans le dernier kilomètre, il ne s’est pas posé de questions, a roulé en tête et a fini le travail en remettant une couche pour battre Coppel au sprint. Costaud vous dites?

Bref, une leçon de cyclisme, celle de ne jamais jeter la serviette même si l’avance n’est que peu de choses. Surtout, du cyclisme comme je l’aime, à la pédale.

Andy largué

Si Wiggins a pris la tête du général avec Evans 2e à une petite seconde, c’est pas terrible pour Andy Schleck, largué aujourd’hui dans un petit col et qui termine à plus de 3 minutes. Pour un prétendant à la victoire sur le Tour, disons qu’il n’est certainement pas en avance dans sa préparation et qu’il sème plutôt l’inquiétude, à commencer chez son directeur sportif Johan Bruyneel qui ne semble pas l’avoir en odeur de sainteté par ailleurs…

Mais attendons, Andy Schleck nous a promis un feu d’artifice dans le col de Joux-Plane samedi prochain. Parti comme c’est, ça sera un gros pétard mouillé… s’il est toujours en course au pied du col!

Partager

Précédent

Des calculs de puissance…

Suivant

Confirmé: Hesjedal sera au Tour de France!

  1. Batrick P

    Il a vraiment « promis un feu d’artifice »? Si oui, ce n’est pas tout à fait son style (la promesse).

    Le Dauphiné sur les routes de l’Ardéchoise aujourd’hui. Sympa, mais…
    Tout de même, on n’aurait pu faire courir les pros sur la totalité du parcours sur lequel ferraillent les cyclosportifs. L’édulcorer est un peu décevant.
    L’organisateur de la cyclosportive Gérard Mistler justifie cette amputation par une certaine étroitesse des routes. Mouais. Personnellement, je ne les trouve pas si étroites, et certainement beaucoup moins étroites et beaucoup plus faciles à emprunter par les voitures suiveuses (puisque c’est de cela qu’il s’agit) que celles parcourues par, par exemple, une épreuve beaucoup prestigieuse: le Giro d’Italia.
    Un peu gagne-petit, ASO, dans une tradition tellement ancrée chez les organisateurs qu’il n’y a depuis longtemps plus grand chose à espérer avec les personnes en place (malgré les effets d’annonce de Leblanc puis Prudhomme et Pescheux année après année depuis…).

    0
    0
  2. Éric Tardif

    Décidément les Schleck donnent beaucoup dans le discours! Toute une performance d’Evans qui prend goût aux victoires, c’est rare cette année chez BMC… Hushovd fait l’impasse sur le Tour de France. Chez BMC cette année c’est beaucoup d’effort pour peu de résultats. Mention pour Kashechkin et Coppel pour la rapidité d’organisation avec Evans, la preuve que le cyclisme c’est plus de l’intelligence et de l’instinct que de grandes promesses verbales!

    0
    0
  3. thierry mtl

    Schleck va s’injecter un gros pic de forme pour juillet. Comme d’habitude. Clair qu’il pratique ce genre de cyclisme.

    Beaucoup de mononucléose, d’Epstein Barr et de virus sanguin chez les coureurs pro. Rujano et Hushovd actuellement. Plusieurs pro sont passés par là dans les dernières années. Hincapie, Cunego entre autres. Ils reviennent rarement au niveau d’antant.

    0
    0
  4. schwartz patrick

    ok avec Thierry mtl
    encore des bizzareries avec ces virus; çà arrive souvent aux sportifs de haut niveau et ce ne sont pas des refroidissements spéciaux ou des indigestions de prises de chocolats …quand on ne supporte pas la « dope », on laisse tomber la poudre de perlin pinpin!

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.