Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Contador: l’hypothèse de l’autotransfusion serait la bonne?

Ca se complique pour Contador. Il pourrait bien nous avoir menti. Surpris ?

Le journal L’Équipe révèle en effet ce matin que les échantillons urinaires prélevés le 21 juillet dernier contiendraient des traces de di(ethylhexyl)phtalates, des résidus plastiques. Résidus plastiques dans le sang ? Oui, résidus qui pourraient venir d’un sac plastique ayant servi à entreposer du sang…

Le résultat découle d’une nouvelle méthode de détection des autotransfusions et mis au point par un laboratoire de Barcelone. Seul hic, la méthode n’a pas encore fait l’objet d’une approbation de l’AMA, ce qui complique les choses au plan juridique.

Contador aurait donc bien procédé à une autotransfusion le 21 juillet dernier. Pas une grosse nouvelle par ailleurs, il est connu que les autotransfusions, jusqu’ici indétectables, sont la panacée du dopage professionnel depuis quelques années déjà.

À prévoir: les coureurs pro entreposeront désormais leur sang dans des fioles de verre plutôt que de plastique !!!

Partager

Précédent

Guillaume Boivin 3e des Mondiaux U23 !

Suivant

Mondiaux sur route: les favoris

35 Commentaires

  1. delirium89

    comment ça marche ?

    0
    0
  2. Robert

    Hé! Hé! Hé! ça regarde comme si je vais remonter dans le classement du pool !!!

    0
    0
  3. Testocarbone

    Les phtalates sont des composant en partie hydrosoluble présent dans la composition du plastique des poches utilisées pour la collection de sang. Comme le sang est congelé, et conservé de nombreux mois avant son utilisation en compétition, ces phtalates ont le temps de se dissoudre et de se mélanger au sang.
    Probablement que lors de son prélèvement en hiver, Contador avait encore des résidus de Clenbuterol, sans le savoir, car les coureurs usent et abusent de cette molécule hors compétition, pour prendre du muscle et surtout ne pas prendre de graisse difficile à perdre en début de saison.
    Nous autres cyclosportifs, savons ce que cela nous coûtent de perdre ces quelques kilos superflus pris en hiver à force de gueuletons bien arrosés.
    Elementaire, mon cher Watson, aurait dit Sherlock.

    0
    0
  4. tonio labille

    Mais voyons, Contador avait mangé de la tortue. Et une tortue ça mange des sac en plastique en croyant manger des méduses.

    0
    0
  5. regis

    Dopé !!!!! je suis surpris, pourtant vous en connaissez beaucoup qui montent le tour malet sur le grand plateau sans souffrir.
    Il faut arrêtez l’hypocrisie les performances des coureurs pro sont hors-norme donc il y a bien une aide et ce n’est certainement pas un moteur électrique dans le cadre.Ce qui m’enerve c’est que le cyclisme morfle toujours pour les autres sports ou là aussi on se charge.

    0
    0
  6. toutouille

    Erreur
    comme je viens de le lire, contador vient de déclarer qu’il avait mangé l’emballage de la viande aussi
    ceci explique cela

    0
    0
  7. G.Lambert

    Est-ce qu’on peut oublier Contador un peu et parler plus de Guillaume Boivin?
    La dope, on va en avoir 50 histoires avant janvier.

    Le kid vient de faire 3 aux championnats du monde. Emboité au 150m, il revient sur tout le monde.C’est quand même la meilleure performance masculine canadienne depuis 1984.Il bat Greipel en Allemagne, il y a un mois. Se débrouille très bien au Pro-Tour de Québec et Montréal. Son sourire dans Camilien-Houde, une fois lâché, voulait tout dire.

    Lâche pas Guillaume, on n’a pas fini d’entendre parler de toi.

    0
    0
  8. p'ti lucien

    A mon avis, Contador a dû assurer ses deux mains à un milliard d’euros chacune, autrement il ne prendrait pas un tel risque… A moins qu’une fois ses deux mains coupées, il se soit fixé le grand défi d’être le premier coureur manchot de l’histoire à gagner un grand tour, ou peut-être les trois grands tours !

    Ceci étant dit, euh, bravo à Guillaume Boivin, c’est super pour lui !

    0
    0
  9. salut
    j’ai pacouru tout les forums sur contador et les comentaires sur le dopage…..
    je suis un peu surpris de la méconnaissance de la plupart des intervenants sur ces sujets….
    ok,j’ai baigné dans le velo de 17 ans(4eme caté) a 35 ans (1ere ffc)j’ai connu le temps du dopage simple(amphétamines,heptamil,trinitrine,auto-transfusions)
    j’ai eté surpris par le synacténe,qui etais utilisé dans l’hopital ou j’etais stagiaire infirmier..
    j’ai pris des amphés en « billes »(peu)mais jamais de « fléches »(piqures)l’epo m’a epoustouflé…..
    je pense qu’actuellement,tout cela est dépassé,et de loin(génétique,macro,molécules,etc)les analyses ont toujours 2/3 temps de retard sur les traitements sportifs….alors les doses ridicules de contador me font rigoler
    A+

    0
    0
  10. Bécyk

    Contador a été avisé de son test à la fin d’août. C’est presqu’au même moment qu’Andy Shrrreck a été avisé par Riis de quitter la Vuelta. C’est à se demander si Andy et son coéquipier n’auraient pas reçu un avis eux aussi. Ils achètent probablement leurs sacs « Ziploc » au même marché (supermarket, pour les lecteurs français).

    p.s. : Qui d’autres que des cyclistes pros comme cible pour pousser les analyses à vers des quantités aussi minimes de Clanbuterol et de résidus de sac de transfusion ?
    Etre membre de l’UCI c’est aussi être un cobaye pour la détection antidopage. Pourquoi ce genre d’acharnement scientifique n’est pas pratiqué sur d’autres disciplines. J’ai des questions comme ça. C’est comme s’il y avait une sous-culture sportive sur laquelle on peut s’acharner. Au dernier mondial de foot, est-ce que cette technique de détection de résidu de plastique a été appliquée ? Parfois je comprend l’UCI de ‘protéger’ ses coureurs de ce genre de pratiques inéquitables.

    0
    0
  11. Sylvain

    @Batrick P. (de Sylvain)

    Il semble que les journaliste de l’Équipe et de la chaîne de télévision ARD* dégringolent dans le « populisme », pour utiliser ton propre terme, puisqu’il partage mon opinion quant au camouflage par l’UCI et une opération de relation de Presse en mode « Damage Control » suite à une fuite…

    D’ou, la conclusion que l’UCI n’a nullement l’intention d’enrayer le dopage et met plutôt ses énergie à camoufler tous scandales pouvant compromettre ses intérêt pécunier et ses projets d’expension; comme le font les institutions religieuses, gouvernementale, etc,…

    Sans volonté véritable, pas d’effort donc pas de résultats!

    *
    http://road.cc/content/news/25022-speculation-grows-over-contador-blood-doping-and-ucis-delay

    P.S.
    Cher Batrick P, la beauté de ce site, comme bien d’autres, réside dans le fait qu’il nous est possible d’émettre opinions et commantaires permettant d’élargir la discussion et d’ouvrir nos esprits à l’opinion des autres (même si l’on ne partage pas celle-ci). De dire d’un commentaire qu’il est « populiste » ou que toutes les hypothèses n’ont pas été envisagées n’enrichit en rien la discussion.
    Il serait intéressant de te lire et de te voir élaborer ton propre point de vue sur la situation et non pas lire ta critique sur les commentaire des autres. Peut-être pourras tu ainsi me faire sortir de cet enfer qu’est le « plebe » auquel j’appartiens et faire de moi un membre de ton groupe d’élite intellectuel.

    @ Laurent
    Merci pour ton site
    Rassures-toi, c’est a dernière fois que je fais une telle sortie.

    0
    0
  12. Batrick P

    S’écarter des propos réels est chose courante pour ne pas assumer une erreur (et hop, de modifier « la conclusion »). Et de fait d’en ajouter une deuxième, plus lourde.

    Je persiste à trouver le propos suivant populiste:
    « Si l’UCI voulait vraiment éliminer le dopage elle y arriverait en peu de temps. »
    C’est tout.

    Tes moulinets sur la liberté d’expression n’y changent rien. Tes amalgames quant aux positions des journalistes de l’Equipe et d’ARD non plus. Quant à ta conclusion sur la plèbe et le groupe d’élite intellectuel, tu vas pas un peu loin dans les fantasmes, non?

    Tu veux mon point de vue. Je t’en donne un. Je ne crois pas que quiconque soit en mesure « d’éliminer le dopage en peu de temps », ce qui inclut l’UCI. Et cette (quasi-) certitude me semble utile à ce que certains appelleront débats. Si je me fous un peu du sort de Contador et même du cyclisme-business, je me fous un peu moins de certaines déviances qui consistent à désigner un ennemi sous le titre d' »intellectuel » pour une telle affirmation.

    D’ailleurs, qui ici croit que « Si l’UCI voulait vraiment éliminer le dopage elle y arriverait en peu de temps. »? Toi, Sylvain?

    0
    0
  13. rolan

    Pour moi il est clair que si l’UCI avait une recette miracle pour éliminer le dopage sans tuer son sport, elle l’adopterait dare-dare! Car si les coureurs ne peuvent plus rien prendre, on assistera à un spectacle beaucoup plus grandiose avec des revirements de situations, des effondrements, des larmes et des abandons hors délais en tous genres.
    Ah!
    Quelle plaisir sadique, mais sain à la fois!

    En attendant je vais regarder le tennis
    tranquille…

    0
    0
  14. lebeltel

    Je vais de ce pas prendre mon café et lire l’équipe dans mon café habituel ( cafe la Java à saint malo voire son site) une fois de plus je serais accueilli par des sarcasmes liés au cyclisme,que vais je répondre cette fois? Je crois que je vais me fondre dans l’avis populaire car je suis lassé de défendre les cyclistes de tout bord car une telle attitude conduit désormais à passer pour un grand naif , donc je vais lire tranquillement mon équipe je vais rouspèter car une fois de plus l’équipe aura vendu un championnat de france de foot comme plus important qu’un championnat du monde du vélo, et ne décrira toujours pas le travail d’acharné d’un cycliste,¨et demain matin j’irais faire 100 KM à 32 de moyenne avec un groupe de cyclosportifs dans lequel il n’est plus possible de parler du vélo professionnel, meme les quelques pros qui viennent de temps à autre nous disent que leur monde est « chargé » sauf eux . Allez ,je vais continuer ma lecture journalière de l’équipe et mensuelle de vélo mag, et me souvenir de l’arrivée à marseille de Merckx avec plusieurs minutes d’avance sur Ocana, la seule journée où je suis arrivée en retard à mon travail d’été ,je devais commencer à 13H30 , à la fin du contrat j’ai acheté mon premier vélo, j’avais 13 ans………..

    0
    0
  15. Sylvain

    @Batrick P

    Tu as raison. Entièrement raison.

    Mille excuses pour mes erreurs et ce besoin incontrolable de les masquer, sans aussi oublier de m’excuser pour cette déviance qu’il m’est impossible de contrôler (que veux-tu, c’est une déviance).

    Mais que peût-on attendre d’autre d’un vulgaire populiste*.

    * va voir la définition dans un dictionnaire, ça va t’amuser!

    Note que bien des qualificatifs me viennent à l’esprit lorsque je te lis, mais « ennemi », n’est pas un de ceux-là.

    En terminant,lorsque tu verras des commentaires de « Sylvain », je ne serai nullement offensé si tu ne perds plus ton temps à les lire et à les commenter. C’est là ce que je vais faire au sujet des tiens.

    Ceci clos nos échanges.

    Sylvain

    0
    0
  16. plasthmatic

    Sylvain,
    Si l’UCI voulait éradiquer le dopage, non, elle ne le pourrait pas. Il y a la liberté humaine, ou plutôt le libre-arbitre.
    Alors constat d’impuissance ? Non.
    Les fonctions de police et de justice de nos états ne les engagent pas à faire « place nette ». Malheureusement ? je sais pas trop répondre. Tiens, on a en a un qui en ici a eu la tentation, le Kärcher, qu’il avait dit vouloir utiliser ! Populiste alors ?
    L’UCI, en tant qu’instance fédératrice, a le devoir, le devoir, de traquer la triche. Faut pas qu’ils oublient que leur autorité se fonde sur un mandat. Mac Truc a mandat, mandat. Il a des comptes à rendre. Sur ce point de dopage, c’est la protection des coureurs propres qui est tout simplement en jeu. Et s’il n’en existe aucun dans les rangs professionnels, et bien il doit bien s’en trouver dans les rangs amateurs …

    Bon, eh, sans esprit polémique hein (et sans maladresse j’espère), je continue de te lire !

    Sinon, pour votre petit accrochage qui ne me semble pas très grave, pour bien le connaître, je peux te donner raison sur un point : c’est un intellectuel, le Patrick. Il mouline autant son bulbe que ses manivelles !

    0
    0
  17. Batrick P

    Dictionnaire… Et ensuite, lequel…
    Les mots…
    J’entends, moi, qu’affirmer que là-haut (l’UCI), habituellement on personnifie (McQuaid), que là-haut il y a une institution qui pourrait éliminer tous les problèmes (du dopage), et vite, que cette affirmation est populiste.
    J’attends que ceux pour qui je compte (pas Sylvain, donc) ne feront pas l’économie de me le faire remarquer si je commets cette erreur. A défaut, je déduirai que je ne compte pas.
    A voir si je tomberai dans le définitif « je parle et après stop »…
    Oui, Sylvain, parce que tu lis, là, tu m’as désigné comme ennemi dans la fin de ton commentaire 11; pour l’avoir dit. Si tu ne peux entendre ça, rien que ça, aie…

    Bon, on va partir sur une base saine: la reconnaissance que nul n’a le pouvoir d’éradiquer le dopage.
    Partant de là, il y a ceux qui pensent qu’il faut le combattre, l’UCI en tête, et ceux qui pensent qu’il serait plus sain de l’accepter. A ce stade, il y a déjà des divergences sur ce site. Depuis le temps que j’y viens, ceux qui en ont une expérience substantielle connaissent ma position. D’autres sortiront des paroles définitives sur l’instant, s’exciteront dans la passion puis iront jeter leur venin ailleurs. C’est la règle des forums. C’est fatigant, on perd du temps et de l’énergie.

    0
    0
  18. touille26

    pour moi, ce qui est clair, c’est qu’on veut se debarasser de contador comme ça avait été fait avec rasmussen: on sort une histoire à dormir debout, (400 fois moins que la limite, des traces de plastiques) tout en sachant qu’il n’y aura jamais de sanction, mis à part celle du peuple et de son equipe;
    contador aurait du s’inspirer d’armstrong: acheter la moitié des gars de l’uci; lui, il avait pas d’urines troubles, il avait des controles positifs… et s’en sortait facilement

    0
    0
  19. Batrick P

    Je partage ton avis sur un point: il y a du mal de fait pour l’image de Contador. Pour le reste, j’avoue beaucoup d’ignorance sur la signification des chiffres, l’existence des substances, etc…
    Quand Louis Garneau envoie à mon fils un bidon de vélo (et de superbes lunettes) pour sa victoire (haut la main, hé!) au pool 2009 (Contador dans l’équipe!), je lis qu’il y est garantit l’absence de ce plastique qu’on dit cancérigène; le Canada a toujours été en avance sur la France en matière de santé publique, voire aussi les graisses trans. Comme je crois savoir que tout ce qui entre en nous, disons presque, passe par le sang, je me dis que ce plastique aussi. Alors, Contador, je ne sais pas. Par ailleurs, s’il y a des traces de substances plastiques chez les buveurs d’eau en bouteille ou chez les bébés au biberon, alors pourquoi ose-t-on ces liens (je n’ai pas lu l’Equipe ni regardé la télé allemande, c’est vrai)?
    Ignorances…
    Faire confiance aux pontes de l’UCI, je ne peux plus depuis longtemps, à la direction de l’Equipe, hum… De Mondenard, il y a quelques temps j’avais tendance, Bordry peut-être… On est un peu perdu. Il y a aussi la crainte que les doutes offrent autant de possibilités aux voyous puissants de triompher… Et celle de clouer au pilori et a priori tout puissant (Contador l’est, forcément) comme voyou, démarche… populiste.

    0
    0
  20. Testocarbone

    @ Touille26

    En fait ce n’est pas une histoire à dormir debout. Le laboratoire anti-dopage de Cologne avait affirmé bien avant la fin du tour qu’il y avait certains coureurs au profil anormal. Probablement Contador en faisait partie. Pour comprendre ce qu’ils entendaient par anormal, il faudrait bien entendu avoir le dossier. Certaines sources parlent de variations de taux d’hémoglobine et d’hématocrite qui n’ont rien à voir avec mère nature. Tant que ces valeurs sont en dessous des limites, 50% pour ce qui de l’hématocrite, un coureur ne peu être déclaré comme positif, même s’il a un taux de 44% le jour d’une étape de transition et 49,8% le jour d’une étape décisive de montagne. A partir de là, l’intime conviction du biologiste est faite: il y a manipulation, donc triche, mais vis à vis du règlement, il n’y a pas lieu à sanctionner.
    Donc, pour confondre le coureur, ces biologistes, agissent comme des investigateurs et vont chercher plus loin et mettre en évidence des éléments chimiques conforme à leur conviction.
    Les traces de Clenbuterol sont dans ce sens extrêmement parlantes, justement si sont infimes, car elles permettent, ajoutées aux traces de phtalates, de démontrer qu’il y a eu transfusion sanguine. Tout le reste n’est que folklore classique du cyclisme. Landis avait parlé d’un verre de whisky de trop pour justifier son taux de Testosterone, et, dans la même ligne, Contador parle d’une viande contaminée et emballée dans du plastique. PATHETIQUE.
    Maintenant populiste ou pas, une majorité de personnes s’accordent à dire que l’UCI a fait des pieds et des mains pour couvrir Contador. L’affaire serait en instruction depuis la dernière semaine du tour. C’est dire l’énorme couvercle que met l’UCI. Mais n’oublions pas qu’il y a malgré tout des personnes intègres, comme le sont certainement les biologistes du labo de Cologne et comme l’étaient les biologistes de Chatenay Malabry, écartés du tour par la sainte volonté de Pat McQuaid, qui n’aime pas les empêcheurs de se doper en rond.
    Personnellement je partage l’idée qu’il sera très difficile de combattre le dopage, surtout au vu de ce qui se profile dans le domaine des cellules souches et du génie génétique, mais tant que l’UCI ne sera qu’une machine à sous qui ne combat le dopage que parce l’opinion publique l’y oblige, les coureurs et leurs entourage toxique auront toujours une avance par rapport au biologistes des laboratoires agrées par l’AMA.

    0
    0
  21. plasthmatic

    Testocarbone, exposé d’une parfaite clarté. Vraiment.

    0
    0
  22. Batrick P

    Il y aussi de profondes raisons politiques, disons de lutte de classes. Chez nous en France, où se déroule le Tour et où, semble-t-il, l’AFLD a été sabrée pour laisser le Tour tranquille, est-ce un hasard que le gars qui se prend pour dieu l’omniscient vienne de prendre publiquement parti en faveur de Contador. Dans un registre semblable de celui qu’il tenait en faveur de son « ami » Lance Armstrong: « il prend des produits, qu’on me donne les mêmes ». Toujours le principe de solidarité des winners qui raflent tout, aux dépens du travail des autres.
    Comment, encore lui?
    Et bien oui, je n’invente rien de ses prises de position. Ni de la réalité de sa tendance à s’occuper de tout, par la terreur si nécessaire (que de journalistes brimés!). Il y aurait 5 millions de personnes dans la rue aujourd’hui, Délirium-merci-d’en-être, que cette classe ne cèderait rien… de ses monstrueux avantages. Seule la force pourrait le faire, je résiste à l’espérer, avec une part de lâcheté et une autre de paresse, ce n’est pas facile.
    Au même moment où nos scolaires se voient contraints par le gouvernement à suivre des conférences et à visiter des expositions sur « les grands hommes », cette classe a bien compris qu’il faut protéger les winners, Contador en est, leur probité affichée légitimant l’existence de la pyramide, l’existence d’une pointe.
    Merci à ceux qui ont permis que l’affaire sorte. Chez nous, Le Monde a sorti le scandale (illégal) sur l’utilisation de l’appareil d’état le plus pointu pour localiser les auteurs de fuites sur des dénonciations inassumables (les plus hauts dignitaires du parti qui rendent visite à tour de rôle à la vieille sénile, et qui repartent avec ce que vous savez…). Merci à ceux qui ont permis que l’affaire sorte.

    0
    0
  23. Testocarbone

    Lu dans la presse allemande:

    « Il n’y aura pas de cas Contador.Dans quelques jours, le dossier sera classé sans suite. »

    Ces propos ont été tenu aujourd’hui, « off the record » par Pat McQuaid en marge des championnat du monde. Tout est dit.
    DIE WELT, très sérieux journal allemand, affirme par ailleurs que l’UCI, qui a bien couvert Contador depuis la découverte du Clenbuterol dans l’échantillon A et B, aurait même suggéré au coureur l’hypothèse de la viande contaminée pour sa défense.
    Comme par hasard, Contador a retrouvé la facture de la viande en question, qui proviendrait d’une boucherie d’Irun et qui devrait mener à l’éleveur indélicat, qui moyennant quelques dizaines de milliers d’euros acceptera probablement de porter le chapeau en s’excusant platement.
    Je présume que vous tous, ici, avait soigneusement gardé les factures de viandes achetés chez votre boucher il y a trois mois, Non?
    Pour qui nous prend cette crapule de McQuaid?

    Nous avons affaire, et je l’affirme depuis des années, à de vrai mafieux, dans tous les sens du terme, car leurs méthodes sont indignes d’une fédération internationale du sport.

    Je rejoins bien, sûr Patrick, dans ses propos sur le petit timonier à talonnettes qui est entrain de détruire la France, et qui, bien entendu, ne comprends pas que l’on puisse s’en prendre à un winner comme Contador.
    Il aurait croisé Luc Leblanc au Salon de l’Auto et aurait tenu des propos désobligeants vis à vis de tous ceux qui luttent contre le dopage.
    Il va finir par téléphoner à Angela Merkel pour lui demander de révoquer les empêcheurs de se doper en rond du laboratoire de Cologne qui risquent bien de finir comme de celui de Chatenay Malabry, au placard.

    C’est un scandale énorme. Mais j’ai confiance dans la presse allemande pour ne pas se laisser anesthésier, comme le sera probablement la presse française par notre pouvoir de fétichistes de la performance à tout prix.

    0
    0
  24. Batrick P

    Enlève le conditionnel, l’échange Leblanc – Sarkozy est enregistré et disponible sur le web. En passant, on retrouve l’extraordinaire flagornerie du Luc, un tout petit bonhomme lui aussi, que Fignon n’avait pas manqué dans son bouquin.
    Tes paroles prouveraient une chose. Si McQuaid et des complices oeuvrent à protéger Contador (entre autres), le fait que l’affaire soit sortie (et il y a du mal de fait) montre que l’UCI n’est pas une.

    0
    0
  25. Testocarbone

    Je pense que l’affaire est sortie via les biologistes du laboratoire de Cologne écoeurés par les manoeuvre de McQuaid.
    L’affaire fait bien plus de bruit en Allemagne qu’en France. C’est par un ami munichois que j’ai pris connaissance de l’affaire, quelques temps avant sa sortie en France.

    0
    0
  26. rolan

    Je vais tout de même continuer à préférer me détendre avec le sport de haut niveau, qu’avec la politique de caniveau.

    0
    0
  27. Testocarbone

    @ Rolan

    Pour ce qui du cyclisme pro, au lieu de « sport de haut niveau », je trouve plus adaptée la formule: « spectacle » de bas niveau.

    0
    0
  28. rolan

    @Testo
    et pourquoi toi tu t’intéresses tant à ce spectacle de bas niveau qu’est le cyclisme ?

    0
    0
  29. Trudo

    Comment ils font pour savoir si c’est une poche qui contenait du sang ou une poche qui contenait une solution de glucide et protéine ? car ce genre de transfusion est fréquent et légal.

    0
    0
  30. Testocarbone

    @ Rolan,

    Parce que j’ai connu le cyclisme d’avant le dopage scientifique médicalement supervisé. Un cyclisme qui avait du panache, des défaillances, un cyclisme qui était imprévisible, parce qu’humain, avec la limite des humains, dans la mesure où le dopage de l’époque ne permettait au mieux qu’un petit mieux, l’espace d’une journée, où l’espace de quelques kilomètres pour s’effondrer le lendemain. Crois-moi, je sais ce que c’est que de prendre des amphétamines, ou de la cortisone, voir de la cocaïne. L’euphorie générée par ces molécules te donne l’impression d’être invincible, mais tu ne va pas bien loin, et gare à la descente.
    Je me suis retrouvé à grimper l’Alpe d’Huez à une époque où tu n’étais vraisemblablement pas né, ou au mieux où tu ne savais pas encore ce qu’était un vélo. Le premier tour à éveillé un intérêt pour le vélo était celui gagner par Roger Walkowiak, parce qu’on partageait le même prénom. Ca tient à peu de chose une passion pour le cyclisme. Cette passion dure toujours encore et je sors toujours encore régulièrement, lorsque mon travail me le permet, mon beau coursier, et crois moi qu’il y a une flopée de jeunes que je croise dans mes sorties qui aimerait avoir mon moteur.
    Alors, Rolan, la manière dont tu formules ta question fait preuve de ton ignorance dans la matière, car il y a cyclisme et cyclisme. J’aime d’abord le cyclisme que je pratique, et je continu de vouloir croire qu’il devrait être possible de revenir à ce cyclisme d’avant l’ère des supercheries et des performances frelatées, dont Miguel Indurain est le premier de la liste. Du moins en ce qui concerne le Tour de France, qui est ancré en moi comme les cicatrices de mes chutes en vélo.
    Alors, oui, aujourd’hui on ne peu plus parler de cyclisme, mais que de spectacle de bas niveau pour spectateurs peu exigeant de bas niveau, car s’émerveiller devant des chaudières qui ont accepté de jouer aux cobayes de l’industrie pharmaceutique de pointe, à cause du fric qui est en jeu, me donne la nausée.
    La prise en main mafieuse de l’UCI, qui veux transformer ce sport populaire en manne à fric à l’image de ce qu’ont fait la FIA et la FOA avec la formule 1 est très certainement une des principale raison de cette course à l’armement chimique. Hein Verbrueggen, qui en est l’initiateur devrait un jour se retrouver sur les bancs d’un tribunal international pour incitation à l’utilisation de médicaments ayant entrainé dans des dizaine de cas la mort de jeunes sportifs.

    0
    0
  31. spe

    Je persiste à trouver le propos suivant populiste:
    « Si l’UCI voulait vraiment éliminer le dopage elle y arriverait en peu de temps. »
    C’est tout.(Batrick P post 12)

    ces propos n’ont rien de populiste,quels pourraient etre des dispositifs de controle et de regulation au sein du monde sportif professionnel.

    proposition principale: la mise en place d’un systeme de surveillance medical des sportifs professionnels sur le modele de la medecine du travail assuré par des medecins independants voire anonymes qui delivreraient un certificat d’aptitude

    parmi les criteres de refus d’aptitude : la suspicion de dopage à partir des resultats du passeport biologique avec sa mise en place des l’age de 16 ou 18 voire 14 selon les disciplines( la gymnastique ne peut etre sur le meme pied que le foot , le tennis ou le cyclisme, la natation et l’athlé plutot entre les deux, les autres sports rugby ou judo ? )ou en cours d’epreuve , des perfs trop « surhumaines » les evaluations seraient basées sur les calculs de puissance.

    autre proposition; des labos agrées, qui eviteraient d’aller faire du prelevement inopiné dans des zones à risque comme la Jamaique, l’afrique de l’est ( là ou le marathon se court à 30km/h), mais aussi la chine , la russie, l’espagne , la grece. mode de fonctionnement: un mail au sportif supposé etre à tel endroit : veuillez vous presenter dans une heure dans tel labo pour une prise de sang qui serait envoyée ensuite dans les labos de depistage, ça compliquerait beaucoup les cures de tel ou tel produit à l’autre bout du monde et ça les rencheriraient.

    autre proposition: le droit d’examiner le corps des sportifs, là aussi de façon inopinée et par des medecins assermentés, avec rapport au service medical et photos eventuelles des traces bizarres ou de tel point d’injection (pour quel produit avec quelle prescription datée de quand), là encore complication et surcout pour les tricheurs

    c’est sur, ça ressemble à Orwell, mais il faut etre coherent, on ne peut pas se plaindre d’avoir un train de retard sur les tricheurs et les laisser continuer à prendre le public pour des cons-sommateurs sans chercher des debuts de reponses à leurs mensonges permanents comme la consommation de viande baladée à travers l’espagne dans une glaciere au mois de juillet pour un cycliste qui doit peser l’eau des pates pour eviter de grossir.

    ah juste une boutade, si c’est vrai cette histoire d’auto-transfusion, ça montre qu’astana sans Bruinnel ce n’est plus tout à fait la meme chose qu’avec!!!parce que lance lui, il ne se faisait pas prendre sur des details.

    0
    0
  32. Régis

    « Quand Louis Garneau envoie à mon fils un bidon de vélo je lis qu’il y est garantit l’absence de ce plastique qu’on dit cancérigène;  »

    Salut Patrick, Salut Laurent,
    Je pense que les bidons « bio » mériteraient un article ou un débas afin de partager vos expériences/connaissances. Ainsi que leur contenu .

    Merci!
    Régis

    0
    0
  33. Batrick P

    Je n’ai pas bien le temps, ne suis pas très expert, et ai peu de lecteurs sur ce site, donc je me contente de t’envoyer sur Bisphenol A, par exemple http://fr.wikipedia.org/wiki/Bisph%C3%A9nol_A

    C’est un cas parmi d’autres du profit au dépens de la santé (je crois qu’on est débordé). Dans les magazines de vélo, on voit fleurir les pubs de vêtements aux extraordinaires vertus (annoncées) quant au froid et aux perméabilités. Derrière, il y a les nanotechniques qui permettent l’intégration de nanoparticules dans les tissus (comme le carbone). Mais il semble bien que ces particules extrêmement petites franchissent la peau par simple contact et se retrouvent dans notre sang puis les nôtres, de tissus, et qu’elles puissent y faire des dégâts.

    Oui, Laurent pourrait nous faire des articles là-dessus, ouvrir des débats, questionner des gens qui s’y connaissent. Seulement voilà, ça prend du temps, de l’énergie, et ce n’est pas son boulot. Tout le problème est là. Ceux qui ont des intérêts dans les nanotechniques (entre autres) peuvent investir dans de la com’, avec un retour sur investissement. Ceux qui les dénonceraient doivent le faire sur leur temps, leur énergie, sans retour sonnant et trébuchant. C’est foutu, ça s’appelle le capitalisme.
    Remarque 1: dénoncer le capitalisme n’est pas aprouver le communisme. Ni le dénoncer.
    Remarque 2: il n’y a pas de libéralisme, nulle part et à nulle époque, et pas plus le capitalisme que le communisme ne s’en encombre, jamais.

    0
    0
  34. Testocarbone

    @ Trudo

    Parce que la molécule retrouvée, où du moins sa composition chimique ne sera pas exactement identique si le plastique a été en contact avec une perfusion glucosée ou avec des protéines présente dans le sang humain.

    0
    0
  35. Claude Bouffard

    Il n’est pas faux qu’il y a dopage dans plusieurs sports et celui-ci a une bourse intéressante.

    Alors, qu’est ce que je mériterais si je me faisais attraper à frauder le gouvernement ou une banque pour 500,000$ et bien plus ailleurs ? …deux ans de suspension de quoi !!!

    Peu importe, cette histoire est rocambolesque et il y a certes de beaux commentaires ici. Je me demande comment ils peuvent dormir la nuit ces gens-là.

    Certains s’amusent à jouer les alchimistes et par ailleurs notre société est inconciente des dangers de tout ce qui nous entoure à croire la hausse des cancers dans ce monde de produits chimiques.

    Certes, la médecine a fait des progrès, nous vivons tous plus vieux mais la fin est abrute et cela affecte de plus en plus de personne.

    La performance, le spectacle sont tous des attraits de ce grand cirque; est-ce le miroir du 21ième siècle ou de notre décennie ?

    Sommes-nous dans le berceau de la révolution verte du sport ou du cynisme dans laquelle cette planète s’enlise à croire ?

    Sommes-nous de plus en plus ingorants dans notre complexité ?

    Il y a les bouteilles dites « safe« , mais quoi d’autres – regardez au supermarché – par ou commencer – ces légumes bio venant des USA – par quel moyen de transport.

    Un malheureux portrait – chose certaine – j’aime bien les rides de la semaine et du week-end avec les amis au grand air quand il y a pas de caves en auto qui nous frolent les oreilles ou qu’ils ne font pas décrasser leur moteur huileux dans le nez.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.