Comprendre Floyd Landis

Les réactions aux déclarations de Floyd Landis

C’était prévu, les réactions aux déclarations de Floyd Landis ont été musclées aujourd’hui et ne surprendront personne. La seule qui m’apparaît articulée, constructive et digne d’intérêt est celle de l’AMA qui, loin de s’attaquer à la personne de Floyd Landis, déclare plutôt être très inquiète des révélations de Landis et vouloir y donner suite rapidement : "WADA is aware of the serious allegations made by Mr. Landis. We are very interested in learning more about this matter and we will liaise with the United States Anti-Doping Agency (USADA) and any other authorities with appropriate jurisdiction to get to the heart of the issues raised. WADA looks forward to these further investigations and enquiries by those responsible. Generally speaking, WADA encourages everyone with knowledge of banned practices in sport, including athletes who were caught cheating and who denied the evidence for years, to be forthcoming in disclosing the information they may have to the proper authorities. This will further contribute to clean sport and strengthen existing anti-doping programs for the good of clean athletes worldwide." Le ton est posé, responsable et le message est conforme à ce qu’on attend d’une grande institution comme l’AMA.

Michael Barry

Le Canadien Michael Barry est un des cyclistes ayant été nommé par Floyd Landis comme faisant partie des coureurs avec qui il s’est dopé. Pas très surprenant considérant que Barry a été équipier de Landis au sein de l’équipe d’Armstrong. En vérité, pourquoi les coureurs canadiens seraient-ils différents des autres côté dopage ? Quoi qu’il en soit, son équipe actuelle, Sky, affirme, comme toutes les nouvelles équipes, que sa tolérance envers le dopage est zéro et qu’elle convoquera, très bientôt, M. Barry pour entendre ses explications. Si Michael Barry n’a probablement pas grand chose à craindre (il n’aura qu’à nier), sa réputation vient tout de même d’en prendre un coup, du moins à mes yeux. Sympathique, fils d’une famille cycliste à Toronto, c’est dommage que son éthique sportive n’aie pas résisté au milieu.

Comprendre Floyd Landis

Plusieurs personnes se posent une question, une seule, suite aux événements du jour: pourquoi le 20 mai 2010 ? Pourquoi diable Landis a-t-il attendu tout ce temps pour déballer la vérité ?

Personnellement, le timing ne me surprend en rien. Voici pourquoi. La suite est évidemment basée sur quelques hypothèses, je ne suis pas dans la tête de Floyd Landis après tout. Mais le suivi de l’actualité cycliste nous permet toutefois de penser que Floyd Landis a respecté une certaine logique chronologique. Cela va comme suit:

23 juillet 2006

Floyd Landis est au top. LE top. Il vient de rouler en jaune sur les Champs Élysées. Vainqueur du Tour de France. L’épreuve cycliste la plus prestigieuse du monde. Celle qui couronne LE meilleur cycliste du monde. Détail important, Landis est le premier vainqueur du Tour de l’ère post-Armstrong, les… 7 dernières éditions ayant été remportées par le Texan, non sans l’aide de Floyd pour plusieurs d’ailleurs. Bref, Landis est enfin calife à la place du calife. Le cyclisme est à ses pieds. C’est LE champion cycliste parmi tous les champions. Et le cash va enfin rentrer à la pelle. N’est-il pas américain ?

27 juillet 2006

Le monde de Floyd Landis s’écroule: positif à la testostérone. Comment ? Moi positif à la testo ? Ben voyons ! J’utilise le truc depuis 2002 ! Comment est-ce possible ? Jamais je n’ai été pris avant, pourquoi moi et maintenant ? 

Jours suivants

Sous le choc, déstabilisé, au centre d’un tourbillon médiatique que son nouveau statut de vainqueur du Tour lui confère, Landis s’emmêle dans ses explications. Évoque différentes raisons pour laquelle le contrôle est positif. Une erreur, c’est évidemment une erreur. Après quelques gaffes malheureuses, ses avocats lui conseillent évidemment de tout nier en bloc, ce qu’il fait. Pas question de tout balancer pour le vainqueur du Tour, il faut penser aux contrats juteux, à l’équipe, à la saison prochaine, à la gloire et l’adulation du public aussi…

Mois suivants

Landis pense qu’il est intouchable. Ses avocats vont forcément le tirer de ce mauvais pas. Évoquer le vice de procédure, LA méthode pour se sortir de ce merdier. Surtout, il faut continuer à tout nier en bloc, c’est le plus important pendant que les avocats travaillent. Mais le dossier s’enlise. Curieusement, ses appuis s’estompent. Se croyant protégé comme Lance Armstrong l’était (n’est ce pas la prérogative du meilleur coureur du monde, vainqueur du Tour), il commence à déchanter. L’UCI ne le protège en rien. On l’isole. L’Affaire Puerto n’arrange rien car manque de chance, le scandale a éclaté grâce à des enquêtes de journalistes, pas des contrôles positifs. Or, l’image du vélo est mis à mal dans le public. Il faut retrouver une crédibilité au cyclisme, par tous les moyens. L’impératif pour ce faire ? Prouver que les contrôles sont désormais efficaces. Et le seul gros poisson piqué par un contrôle, c’est Landis. Il commence à comprendre que l’UCI se servira de son cas pour gagner la bataille de l’opinion publique et prouver aux yeux du monde que les contrôles sont efficaces et que le travail d’enquête des journalistes n’est plus nécessaire pour débusquer les tricheurs. Et puis, sa défense coûte cher, horriblement cher. Landis découvre qu’il risque fort bien de tout perdre dans l’histoire, lui qui, quelques mois avant, figurait parmi les hommes les plus riches du peloton.

20 septembre 2007

Coup dur, on lui retire son titre de vainqueur du Tour 2006. Ce n’est plus drôle. Mais Landis continue de jouer le jeu du milieu: surtout, ne rien avouer. Tout nier en bloc. Tant qu’il n’a pas épuisé tous ses moyens de laver sa réputation, le seul chemin possible est de nier. Et il reste encore l’appel au TAS

30 juin 2008

Ruiné, Landis apprend que le TAS rejette son appel. Game over. D’immenses énergies et des sommes d’argent collossales qui n’ont rien donné. Le fond du baril. Landis est épuisé, rongé par des mois d’inquiétudes et de soucis. Son mariage y est passé. Mais Landis a un projet: revenir au cyclisme. Remonter sur le vélo. Dans ce contexte, il faut respecter la règle du milieu et continuer de se taire. Landis adopte alors une nouvelle approche: le mutisme. Ne plus parler de cette histoire, comme pour nier l’existence même du scandale. Refuser toute entrevue. Et pouvoir revenir tranquille. Comme David Millar. Comme Alexandre Vinokourov. Comme Ivan Basso.

30 janvier 2009

Landis peut recourir, ayant purgé ses deux ans de suspension. Après des années d’enfer, petit mieux: l’équipe Ouch-Maxxis l’engage, son nom attire donc encore. Plus encore, il dispute le Tour de Californie 2009. Enfin pouvoir faire la seule chose qu’il sait faire, c’est à dire du vélo. Avec l’espoir, probablement, de se refaire un peu financièrement.

15 février 2009

Landis constate que le peloton n’a pas ralenti et que le retour s’annonce plus ardu que prévu. Le dilemne se pose: comment gagner sans dopage, et comment se doper alors qu’il se sait très surveillé par les instances ?

Fin 2009

Auteur d’une petite saison sans grands résultats mais encore ambitieux, Landis lâche, à la surprise générale, Ouch-Maxxis malgré un contrat pour 2010. Il veut rejoindre une équipe plus importante et disputer des courses en Europe affirme-t-il. À son étonnement, aucune équipe ne se manifeste. C’est la surprise. Pourquoi donc ? Il a purgé sa peine comme les autres. Il comprend que le milieu l’a rejeté définitivement. Il ne comprend pas pourquoi puisque d’autres dopés, Vinokourov en tête, reviennent en toute quiétude dans le peloton européen. En désespoir de cause mais voulant courir en 2010, il signe pour la petite équipe continentale de 3e division, Bahati Foundation. 

Début 2010

Les démons ne le lâchent pas. Il apprend que son équipe, pourtant sélectionnable, n’est pas retenue pour le Tour de Californie, son unique chance de se faire valoir à ce niveau de compétition. Il comprend qu’il est définitivement cramé du sport cycliste. Pire, il est frustré : n’a-t-il pas respecté la règle, celle de ne jamais avouer s’être dopé ? Pourquoi alors le milieu le rejette-t-il ? Que lui reproche-t-on ?

C’est ainsi, je pense, qu’épuisé d’années de tourmente, Landis a décidé, quelque part ce printemps, de tout déballer, n’ayant plus rien à perdre puisque même s’il avait jusqu’ici respecté les règles de l’omerta du milieu, ce dernier l’a quand même rejeté. Il a choisi de tout déballer durant le Tour de Californie, plus importante épreuve cycliste aux États-Unis, ceci afin d’avoir une caisse de résonnance la plus importante possible. Sincère dans sa volonté de se libérer d’années de tourmente, de tourner la page définitivement (je ne serais pas surpris qu’on entende plus jamais parler de Floyd Landis à partir de maintenant), il a tout déballé sachant très bien ce qu’il l’attendait. Cramé pour cramé, autant essayer, une dernière fois, d’être utile à quelque chose, c’est à dire la lutte contre le dopage. Et de couler, oui peut-être par ressentiment, quelques ex-coéquipiers qui n’ont pas joué le jeu en lui donnant une chance de se ré-intégrer au peloton, alors que lui l’a joué le jeu, respectant jusqu’à ce jour la règle de l’omerta, ce qui a d’ailleurs largement servi le milieu dans l’intervalle…

Je persiste à croire qu’il fallait un sacré courage pour agir de la sorte. Je n’ai aucune hésitation à affirmer aujourd’hui que Floyd Landis a remonté dans mon estime au cours des dernières heures. Il faut encourager de toutes nos forces ce genre d’aveux susceptibles de nous faire bien comprendre les coulisses les plus ténébreuses du sport cycliste. C’est bien pour cela que les réactions des McQuaid, Armstrong, Bruyneel et autres sont si scandaleuses. La mesure de leur indignation prouve bien qu’ils ne sont pas tranquilles avec tout ca… 

24 Commentaires

  1. Soumis le 21 mai 2010 à 2:45 | Permalien

    convaincant.
    j’ajouterai que tous les « équipiers » de LA qui ont tenté de gagner le tour avec les « bonnes méthodes » en ont été « empêchés » ; tyler hamilton devrait avoir des choses à dire… (guillemets de rigueur sur ce sujet)

    – beau giro, par ailleurs !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  2. jmax
    Soumis le 21 mai 2010 à 3:44 | Permalien

    Je pense qu’il est tellement rare qu’un champion de ce calibre, vainqueur du Tour de France quand même, se mette à table qu’il faut collaborer totalement avec lui quitte à abandonner les poursuites et le mandat Interpol (toujours en cours?, en tout cas cette action judiciaire mériterait d’être rappelée dans l’article) pour intrusion informatique. C’est quand même un éclairage sur les pratiques 2000-2010 qui vaut de l’or en barre.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  3. Soumis le 21 mai 2010 à 3:45 | Permalien

    Bonjour, j’apprécie vos commentaires, recherchés, précis, professionnels, ils sont toujours réalistes et loin de toutes polémiques, je suis cette fois COMME SOUVENT en total accord avec vous, analyse pertinente et paticuliérement « couillu ».

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  4. francisponch
    Soumis le 21 mai 2010 à 4:24 | Permalien

    on peut aussi ajouter qu’il a l' »impunité judiciaire du doping », car il a depassé les 8 ans necessaire ayant commencé en 2002… donc il peut se permettre d’avouer

    Comme je l’avais dit il y’a peu,ENFIN,, depuis Khol les dopés parlent et balancent !!!… on peut se rendre compte de l’hypocrisie du systeme, de la ravité des produits , et surtout de l’UCI !!!… mais rien de nouveau. J’encourage la lecture du « sale tour » de Ballester et Walsh… la tout est dit et bien avant Landis

    OK avec Laurent, (Landis que j’ai toujours trouvé sympa), remonte dans mon estime… enfin… quant meme quid de son Landisthon et de la collecte d’argent et de son bouquin completement bidon !!!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  5. Morvan
    Soumis le 21 mai 2010 à 4:27 | Permalien

    Plutôt que de se pâmer sur les déclarations tardives de quelqu’un qui n’avait, de toute façon, plus rien a perdre, on ferait mieux de s’interroger sur les raisons qui ont poussé la totalité des personnages mis en cause à ne pas céder au chantage exercé sur eux depuis de long mois par Floyd Landis. Pourquoi Armstrong, Ochowitz et Rhis, tous trois millionnaires ont -ils préféré un déballage qu’ils savaient inéluctable ? Personne ne se serait étonné si RadioShack avait recruté Landis comme gregario l’hiver dernier. De même, on prête à Ochowitz suffisamment d’influence (lire LA Officiel) sur le cyclisme US pour lui dégotter une équipe Continental Pro qui lui aurait permis de participer au ToC et, accessoirement, de fermer sa gueule ? Comment ne pas penser que des cabinet d’avocats ont travaillé en amont pour s’assurer que tout était « sécurisé » et que le hillbilly de Pennsylvanie pouvait être mis à l’écart sans risque ?
    Question. Et si la personnalité même de Landis était en cause ? Pour sauver un maillot jaune, il a provoqué le suicide de son ex-beau-père, brisé son mariage, menacé Greg Lemond de révéler au monde un secret sordide, menti sous serment, volé des documents informatiques confidentiels, créé un fond de soutien en extorquant l’argent durement gagné de ses fans, fait chanter ses anciens employeurs…
    Et aujourd’hui que fait-il ? Honnêtement mettre en cause Armstrong et Bruynneel, c’est de bonne guerre mais s’en prendre à son ex-meilleur ami David Zabriskie, par exemple, un pote de chez pote, vous trouvez ça honorable ? Courageux ? Quand il mentait, Landis se défendait avec des méthodes de salauds. Quand il dit la vérité il accompagne son coming-out de toute la dégueulasserie typique des ordures. Ceux qui en font un héros devrait se poser des questions sur eux-mêmes…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  6. Dave
    Soumis le 21 mai 2010 à 4:31 | Permalien

    Excellent article, plein de psychologie, bravo.
    Bien vu aussi le fait que les plusieurs anciens lieutenants d’Armstrong se sont fait briser une fois mis à leur compte, Hamilton, Landis, mais aussi Heras, non ? On en parle depuis des années, d’une supposée impunité d’Armstrong, là on commence à avoir un début de preuve, pour la première fois en provenance du « milieu ». Gros scandale en perspective ou étouffement à prévoir ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  7. Jacques
    Soumis le 21 mai 2010 à 4:51 | Permalien

    D’accord quasiment à 100 % avec l’article.
    Ulrich nous a aussi promis quelques révélations qu’il ferait en temps et en heure, Non ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  8. Soumis le 21 mai 2010 à 5:28 | Permalien

    Je suis surpris que quelqu’un soit si naïf aujourd’hui de penser que les athlètes ne se dopent pas.

    en vélo professionnel, ILS sont TOUS dopes…point a la ligne.

    Réveillons-nous!!!!

    Informez-vous auprès des journalistes qui se sont fait taire ou acheter par des grosses equipes…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  9. Soumis le 21 mai 2010 à 5:33 | Permalien

    IL y même des témoins oculaires de tels dopages dans les Maitres en vélo…imaginez-vous au professionnel.

    Le courage s impose pour ouvrir la voie a la rectitude athlétique.

    La Loi de Cause a effet est très simple…elle est juste, stricte et équitable.

    TOUT sort tôt ou tard…comme les abus de l’église et le clergé…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  10. zboy
    Soumis le 21 mai 2010 à 7:03 | Permalien

    Amen

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  11. Dave
    Soumis le 21 mai 2010 à 7:10 | Permalien

    Pfff, dans l’article de l’Equipe, ils disent que d’après Landis, Armstrong aurait été positif à l’EPO en 2002 au tour de Suisse, pour n’avoir pas cru le Dr Ferrari et continué à en prendre. L’affaire aurait été enterrée après une entrevue de Bruyneel avec l’UCI.
    Très crédible aussi le passage qui explique comment chez l’US Postal, les transfusions avaient lieu dans l’avion en vol ou dans le bus prétendu en panne pour éviter les ennuis, car Bruyneel était devenu « parano ».

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  12. binzer
    Soumis le 21 mai 2010 à 7:22 | Permalien

    super historique.

    J’ai un petit doute sur la sincérité totale de Landis. espére t’il gagner de l’argent par le scandale.

    Il a en tout cas du courage car le minimum serait qu’il soit attaqué pour diffamation. ce que je ne crois pas car aucun des accusés ne veut se présentez devant un tribunal car ils pourraient se coincer eux même.

    De plus, je ne crois pas qu’il n’ait pas de preuve. Il a surement des éléments qui permettraient de coincer n’importe quel plaignant et tiendrait pour de bon sa vengeance.

    La vengeance proviendrait pour moi plus de rancœurs envers certains qui auraient dû le soutenir. Je me rappel de quelques essais de soutien qui sonnaient un peu faux.

    le scénario idéal serait une plainte de L’UCI et des éléments très compromettants qui seraient apporté. On aurait la plus salvatrice des explosions. Malheureusement, ils vont justes fuir l’affrontement en essayant de faire passer Landis pour un fou.

    Je suis tout de même heureux qu’un coureur dévoile un peu par quoi Amstrong tiendrait la fédération. quand je pense que certains soient même obligés de se dire amis ou faire des reportage sur lui…

    Gros spectacle ce week end sur le giro.
    on peut le voir sur le site de la gazzetta dello sport

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  13. Sébastien
    Soumis le 21 mai 2010 à 8:02 | Permalien

    ….j’irais avec une analyse encore plus simple:

    Landis demeure en Californie… et comme ça fait déjà plus d’une semaine que le tour passe dans sa cour: il n’en peut juste plus!

    Imaginez vous; ce serait comme si on faisait un BBQ chez votre voisin, et que vous êtiez le seul de la rue à ne pas y être invité. Vous auriez tout acheter….les bières et tout….l’odeur vous parviendrait… et ça se limiterait à ça. Du coup, vous feriez quoi pour les faire chier avec leur bonheur?!??….. il ne resterait plus qu’à crier que la viande est avarié, pour bousiller la fête!!!

    Alors voilà: « la viande est avarié!! » s’écria Landis!

    😉

    Seb

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  14. Michel
    Soumis le 21 mai 2010 à 9:24 | Permalien

    Dans les anciens lieutenants de Armstrong, on oublie l’un des tout premiers à avoir quitté la barque de l’US Postal: Kevin Livingstone qui s’est lui aussi fait pincer alors chez Telekom.

    Quant à Landis, ESPN.com l’a très certainement aidé financièrement pour cette exclusivité. Donc démarche lucrative de Landis…

    Laurent tu explique bien ce qui s’est passé dans la tête de Landis, mieux que lui même n’arrive à se l’exlpiquer certainement!

    Bon, on surveille quand même le Giro, captivant!!!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  15. Glock
    Soumis le 21 mai 2010 à 10:29 | Permalien

    Pour faire suite à l’affaire Landis et ses aveux. Il faut également souligner certains liens avec des histoires de dopage concernant d’anciens coéquipiers d’Armstrong. Il y a eu Tyler Hamilton, Roberto Herras et aussi notre ami Landis. Bizarrement ils se sont tous les trois fait prendre pour dopage après être passé chez US Postal… Sans doute que les moyens et méthodes étaient plus importants et plus élaboré chez l’équipe américaine que chez les équipes où avaient abouti ces nouveaux Leaders . Peut-être bien qu’Armstrong et les membres de son équipe Américaine de l’époque avec la complicité et la bienveillance de son ami Hein Verbruggen bénéficiaient d’une certaine protection pour ne pas dire une protection certaine… Pour ne pas créer un autre scandale Festina !
    Quand nous pensons à certains autres noms, Ulrich, Basso , Vinokourov , Mayo et même le pauvre Beloki. Tous ont été impliqués de près ou de loin à des affaires de dopages. Comment peut-on ne pas suspecter un coureur comme Lance Armstrong ou du moins émettre de sérieux doutes sur l’ensemble des ses réussites au Tour De France car après tout notre cher Lance a remporté ses victoires devant des coureurs convaincu de « doping«  … Il y a un gros nuage noir au dessus de sa tête et il ne faut pas trop vitre blâmer Landis pour ses propos même si à mes yeux il est un pure idiot.
    J’aimerais bien entre Tyler Hamilton sur ce sujet ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  16. michel legendre
    Soumis le 21 mai 2010 à 2:07 | Permalien

    bonjour,
    ces declarations de Landis ne me fond pas apprécier d’avantage le personnage, mais plutot comme le déclarait mme. Ayotte, directrice du laboratoire antidopage de l’INRS:
    «C’est de la vengeance pure et simple. C’est l’exemple d’une petite personne qui tente de régler ses comptes»

    Cependant loin d’etre remonté dans mon estime, Floyd Landis a selon moi tres bien fait de parler…même très tard.
    Cela fait tout de même étrange de percevoir maintenant Landis comme une victime…victime de la mafia du cyclisme.
    Mafia qui a peut-etre cherché à camoufler aussi le test positif de landis dans un premier temps(1 semaine) avant de « sauter » sur le poisson, comme le suggère le resumé historique de Laurent.

    Pour moi cet évenement est l’illustration parfaite d’une contradiction, d’un paradoxe car Landis nous signe une démarche misérable, petite et mesquine tout en fournissant des informations (alleguées seulement faut-il dire) importantes et vitales dans la comprehension du dossier du dopage dans le cyclisme et rajoute une lumière « tamisée » sur les carriéres de Armstrong et Johan Bruyneel.

    Falait-it balancer tout les anciens copains dans le meme geste sous pretexte qu’ils ne se sont pas fait prendre…eux???

    Paradoxe,contradiction et dilemme.

    mleg

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  17. michel legendre
    Soumis le 21 mai 2010 à 2:09 | Permalien

    Dans le « fond » ils me « font » pitié.
    Perdu dans mes conjug.
    salut

    mleg

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  18. Regis
    Soumis le 21 mai 2010 à 2:20 | Permalien

    j’attends toujours les révélations du dopage dans le football ou les millionnaires sont beaucoup plus courant que dans le cyclisme !!!!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  19. colt seevers
    Soumis le 22 mai 2010 à 7:50 | Permalien

    au cyclisme on a dix ans d’avance sur les autres sports… dans dix ans, les footballeurs et les tennismen feront des aveux sponsorisés par espn pour se racheter devant le tribunal de la conscience des hommes et pouvoir continuer à encaisser… Ce sera bien sûr Agassant… Il faut imaginer ce qui se passe dans la tête du pauvre Floyd pour trahir son milieu. Quand on a un esprit malin comme lui, on ne fait rien gratuitement ou pour « laver sa conscience »: il a vraiment eu l’impression à un moment qu’il pourrait se refaire la cerise en échange de tout balancer. J’ai pitié, comme dirait Guillaume Jéhova… Ayons pitié des mormons à la poitrine qui brûle!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  20. guillaumef
    Soumis le 22 mai 2010 à 12:26 | Permalien

    apparemment la nouvelle potion passe vraiment mal, apres les gastros chez les cyclistes, les maux de ventre touchent les footballeurs!
    http://www.lequipe.fr/Football/breves2010/20100522_181347_lassana-diarra-forfait.html

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  21. alain39
    Soumis le 23 mai 2010 à 1:47 | Permalien

    Ne sombrons pas dans l’angélisme à l’égard de Landis.
    Un homme qui a menti pendant 4 ans et sur la base de ses mensonges levé des fonds et vendu des livres pour payer ses différentes actions en justice reste un sacré voleur.
    Pire il a même proféré des menaces à l’encontre de Lemond et s’est introduit illégalement dans le système informatique du laboratoire de Chatenay.
    Ca fait beaucoup pour un seul homme et sa mauvaise foi n’est plus à démontrer.
    Oui Landis est un pourri et aujourd’hui il a seulement changé de tactique et s’est résolu à dire la vérité considérant qu’il est injuste qu’il soit le seul à payer.
    Oui tout le système est corrompu et il ne peut admettre d’être le seul à payer.
    Oui il veut faire tomber tous ceux qui ont profité du système et qui au contraire de lui continuent à en vivre grassement et qui l’ont laissé tomber.
    Faute de pouvoir retrouver sa place dans le peloton il a jugé opportun de monnayer la vérité auprès des médias. Car ne nous voilons pas la face (au grand plaisir de Hortefeux)ses aveux auprès des médias ne sont pas gratuits.
    Ceci étant, ils restent des aveux et doivent être pris avec le plus grand soin.
    Je ne considère pas qu’il fait montre de courage mais plutôt qu’il a lancé une vendetta.
    Normal dans un milieu mafieux que la vendetta prenne le pas et que nous assistions entre « délinquants » à un véritable réglement de compte.
    Les preuves sont a chercher et si la police décide de s’y mettre nul doute que l’on trouvera des commencements de preuve notamment auprès des fournisseurs et autres coureurs impliqués qui devront alors témoigner sous serment.
    La justice américaine va les amener à conclure des « plea bargain » et donc en échange de la vérité de réduire les peines encourues et limiter les frais de justice.
    Tout ceci impose des dépôts de plainte par l’UCI, la WADA et autres personnes vendues par Landis.
    Reste à savoir si la justice américaine va se décider à entamer des poursuites et donc rechercher dans le passé de Armstrong. Sa lutte contre le cancer en fait un martyr et quelque part un bon gars et par ce moyen il a réussi à se construire une virginité à l’égard des différentes allégations de dopage proférées à son encontre.
    Mais tout peut avoir une fin et qui sait.
    Ceci étant si les hommes forts du cyclisme veulent éviter le jeu de massacre qui se profile il va y avoir de sacrées tractations pour empêcher une quelconque enquête ou à tout le moins en réduire l’étendue.
    En toute logique ASO devrait suspendre l’équipe de Bruyneel comme elle a suspendu les équipes impliquées dans puerto en 2006. Imaginez un tdf sans Armstrong mais aussi sans Contador qui faisait parti de la squad Discovery gérée par Bruyneel.
    Ca serait une bombe et devrait générer un sacré foutoir et une multiplication des procédures judiciaires.
    Si d’autres coureurs décident de se joindre à Landis alors là le procédure prendrait une toute autre tournure et beaucoup de personnes devraient alors en faire les frais.
    Car n’oublions pas que la justice américaine a quand même sanctionné Marion Jones et qu’aux US on passe vite de star à has-been. Armstrong le sait et au peut compter sur lui pour vendre chèrement sa peau car il a tout à perdre. Il n’est pas près d’avouer car celà serait synomyme de descente aux enfers. Après avoir tout sacrifié jusqu’à hypothéquer sa santé il se trouverait traité en paria et presque fauché.
    Ca ne serait que justice mais ne nous emballons pas ce n’est pas encore fait.
    A suivre avec beaucoup d’attention.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  22. Soumis le 24 mai 2010 à 12:08 | Permalien

    OK pour le dopage dans le cyclisme, c’est bien connu, mais quel est le niveau des controles anti-dopage dans la future Coupe de Monde de Football ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  23. rolan
    Soumis le 24 mai 2010 à 2:52 | Permalien

    Un minimum! Au foot tout le monde qui gravite autour sont trop heureux pour s’embourber dans la chasse aux tricheurs. Pourque se ferait-il une sorte de hara-kiri comme dans le cyclisme.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  24. noirvélo
    Soumis le 28 mai 2010 à 1:23 | Permalien

    L’analyse est très bonne , très pertinente mais la fin est baclée et non conforme; pour moi Landis est une crapule pour 4 raisons:
    1: il s’est dopé, sacrément, c’est indéniable…
    2: il s’est fait attraper (manque de bol et surtout
    d’intelligence, il en faut pour passer au travers)
    3: il a menti, insisté, fort, longtemps, et encore et
    encore même si le mensonge dans notre société fait
    partie intégrante de notre oxygène!
    4: il a balancé ses ptits copains avec qui il a vécu
    sa carrière et l’ont aidé, c’est vraiment moche
    et prouve la bassesse du milieu!
    Mais je rajouterai que l’uci (en minuscule) ne sort
    pas grandie de l’affaire…Il y a des « passe-droit » et le futur TDF ne s’annonce pas sous les meilleurs auspices: l’AFLD est rejetée de la course…NAVRANT !!!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!