Commission indépendante de réforme du cyclisme: pas sûr!

L’UCI a donc annoncé hier publiquement la création de la « Commission indépendante de réforme du cyclisme (CIRC) » dont le mandat sera « d’enquêter sur les problèmes auxquels le cyclisme a été confronté ces dernières années, en particulier sur les allégations selon lesquelles l’UCI aurait été impliquée dans des actions répréhensibles, allégations qui ont gravement nui à sa crédibilité et à celle de notre sport. » (dixit Bryan Cookson, président de l’UCI).

Cette commission sera sous la responsabilité de trois personnes, soit Dick Marty (président), un politicien suisse et ancien procureur d’État, Ulrich Haas, spécialiste allemand des règles et procédures antidopage notamment au Tribunal d’Arbitrage du Sport (TAS) ainsi que Peter Nicholson, un ancien officier militaire australien spécialisé dans les investigations criminelles.

Mouais.

Je sais pas vous, mais ma première réaction « à chaud » est plutôt mitigée. J’aimerais bien lire vos réactions!

D’une part, l’annonce m’apparaît quelque peu prématurée puisqu’il semble que les discussions avec l’Agence Mondiale Antidopage quant aux possibles dispositions dont les éventuels témoins pourraient se prémunir en échange d’aveux ne semblent pas terminées. Dans son communiqué de presse, l’UCI écrit en effet « Elle (ndlr: la commission) récoltera également des témoignages de personnes impliquées dans le sport ou qui l’ont été à l’époque, et les discussions avec l’AMA concernant la meilleure façon de les encourager à coopérer avec la Commission Indépendante arrivent à leur terme« .

Ce point m’apparait pourtant crucial car directement lié à l’éventuel succès de la commission! Comment en effet encourager Lance Armstrong et d’autres à venir tout déballer s’il n’y a rien à gagner à le faire? Armstrong a d’ailleurs déjà réagi assez négativement à l’annonce de la création de cette commission, et c’est vraiment très dommage. Si la commission est « mal née » dès le départ, ça la fout mal…

D’autre part, je ne suis pas très chaud à une commission UCI chargée d’enquêter sur l’UCI, ce qui est apparemment le cas ici puisque Cookson et l’UCI ont nommé les trois personnes chargées de la commission, et que celle-ci demeure sous la responsabilité financière de l’UCI. Il m’aurait paru préférable que l’UCI demande formellement à l’AMA – un organisme indépendant – de mener une commission sur le dopage dans le sport cycliste étant donné les récents scandales et allégations, commission dont les travaux auraient inclus tous les possibles acteurs d’un système de dopage, UCI y compris.

Ceci étant, il y a aussi matière à se réjouir puisque deux des trois personnes en charge n’ont pas de lien avec le milieu cycliste, mais plutôt une riche expérience soit avec le système judiciaire international, soit avec les processus d’enquêtes criminelles. Cela ne peut pas nuire et donne une certaine crédibilité à la commission.

Les travaux de la commission s’étaleront sur la prochaine année.

Bref, s’il est clair à mes yeux que les initiatives des responsables de la commission – entrevues, collaborations avec d’autres institutions et fédérations, notamment l’USADA, dépouillement du parc informatique saisi à l’UCI au lendemain de l’élection de Cookson, etc. – pourront contribuer au succès de l’entreprise, je demeure convaincu que sans de forts incitatifs à venir témoigner, peu de témoins pourraient se présenter devant cette commission, limitant grandement son possible impact positif et à long terme sur le cyclisme. Ca serait vraiment dommage qu’Armstrong et d’autres n’y témoigne jamais, faute d’un petit bonbon en échange…

8 Commentaires

  • Thierry Lemaire
    Soumis le 9 janvier 2014 à 6:24 | Permalien

    Avec le livre d’Hamilton et l’enquête de l’USADA, on sait déjà beaucoup sur Lance Armstrong. Et même si ce n’est pas tout, c’est déjà suffisamment énorme.

    La vérité n’est pas venue de lui et ne viendra jamais de lui. Qu’il assume ses fautes, aucune raison de lui donner une remise de peine sous prétexte qu’il balance quelques copains.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +10 (from 16 votes)
  • Soumis le 9 janvier 2014 à 8:21 | Permalien

    @Thierry,
    Pas du tout d’accord! Lance Armstrong connait tous les acteurs de son entourage l’ayant permis de pratiquer le système de dopage le plus complet de son époque. On est loin d’un gus qui bricole dans son coin. Sans des aveux complets de sa part, comment comprendre comment le système a réellement fonctionné?
    C’est clair qu’Armstrong « monnaye » actuellement des aveux complets. C’est de bonne guerre selon moi, et sa sanction actuelle est peut-être en effet disproportionnée si on la compare à d’autres.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 15 votes)
  • toutouille26
    Soumis le 9 janvier 2014 à 9:38 | Permalien

    Pas du tout disproportionnée, au vu de la mentalité.
    On sait très bien qu’il s’est dopé en 2009 pour finir 3ème, et il a pas avoué car avait encore à perdre.
    Il retrichera surement dès qu’il en aura l’occasion , même pour gagner un vire vire

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 6 votes)
  • Vincent C
    Soumis le 9 janvier 2014 à 10:32 | Permalien

    Laurent,

    Encore faut-il que Armstrong balance du monde. Dans les aveux fait à Oprah, il n’a balancé personne, parlant toujours au JE.

    Il risque des poursuites en balançant du monde. Ce n’est pas une commission Charbonneau, il n’aura pas l’immunité en disant tout. Il ne peut pas échapper aux risques de poursuites civiles en diffamation.

    Comme dit Thierry, les aveux sous serments d’Hamilton ont 10 fois plus de poids que les choses dites par
    Armstrong.

    Armstrong ne monnaye pas son retour mais il cherche l’immunité pour les Zambito de ce monde. Armstrong pourrait très bien faire de la prison si il avouait tout; parjure, mise en place d’un système de dopage, fraude.

    Y’a pas juste l’immunité sportive de l’UCI mais bien plus l’immunité civile et criminel contre d’éventuelles poursuites.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Vincent C
    Soumis le 9 janvier 2014 à 10:34 | Permalien

    *comme les Zambito

    (désolé, j’aurais dû me relir, réflexe Facebook de ne pa se relire!)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Vincent C
    Soumis le 9 janvier 2014 à 10:43 | Permalien

    Ce que je veux dire, est que Armstrong ne risque rien en ne disant rien. Ses aveux à Oprah était plus que stratégique; aucune obligation légale, défilement aux instances du sport, pas de collaboration avec les procureurs (aveux total, délation).

    Jamais Ô grand jamais, il ne balancera quelqu’un à moins d’y être forcé et qu’on lui donne un sauf-conduit. Et je ne crois pas que l’UCI peut offrir ce sauf-conduit légal contre les poursuites criminelles et civiles.

    D’ailleurs, à ce fait, il est bien triste que les actions entammées par les fédéraux n’ont pas aboutis. Ces actions auraient été bien plus payant que n’importe quelle commission. Faut-il répêté que Marion Jones a fait de la prison grâce à ce genre d’actions?

    J’préfèrais voir Armstrong déchu, ruiné et en prison que le voir se faire donner une immunité par une commission. Ça donnerais sûrement une leçon aux prochains comme Froome.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +7 (from 9 votes)
  • schwartz patrick
    Soumis le 9 janvier 2014 à 1:01 | Permalien

    ok avec Vincent C

    Il n’a en aucun cas à recevoir une quelconque imunité,
    c’est un criminel à mettre en prison, et s’il parle, il fera quelques années de moins !Il s’est fait prendre,on lui a mis la pression, arrêtons de lui donner des circonstances atténuantes « post-affaire »au
    cas où il déballe …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  • thierry mtl
    Soumis le 10 janvier 2014 à 8:51 | Permalien

    Premier point hors focus dans le cadre que projette Cookson. Est-ce que cette tache brouillée envahira toute l’image dans les prochains mois ?
    Je suis soudainement bien moins intéressé par la suite du processus.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!