Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Bormio – Jour 2 – Plein la vue!

C’est un des beaux – sinon le plus beau – circuits à faire si vous venez faire du vélo à Bormio: la boucle Umbrail Pass (2 500m d’altitude) – Passo di Stelvio (2 750m d’altitude). En fait, le Umbrail Pass n’est rien d’autre que le Stelvio côté Bormio, moins environ 3kms. Ca vous fait une bonne petite journée d’un peu plus de 3 000m de dénivelé positif, si vous voyez ce que je veux dire.

Retour en photo sur une longue journée à vélo (plus de 5h de selle).

Il fait beau, nous prenons rapidement de l’altitude au-dessus de Bormio en direction du Umbrail Pass.

Bormio_3_ - 1

Mon frère attaque sa première vraie journée de vélo en haute montagne depuis 13 ans. S’étant préparé sérieusement ces derniers 8 mois, pas de problème jusqu’au Umbrail.

Bormio_3_ - 2

Le classique, mais ça prend des preuves!

Bormio_3_ - 3

Juste au dessus de nous, on distingue les habitations au col du Stelvio, 3 kms plus loin. On y passera, mais seulement dans plusieurs heures (et aussi dans un autre état physique… mais sur l’instant, l’optimisme et la bonne humeur régnaient).

Bormio_3_ - 4

Après la descente et un court passage en Suisse, de magnifiques petits villages.

Bormio_3_ - 5

Quelques kilomètres tout plats dans la vallée, avant de recommencer à grimper.

Bormio_3_ - 6

Après un court arrêt à Prato, on attaque le morceau de bravoure du jour, les 26 kilomètres d’ascension du Passo di Stelvio. 1900m de dénivelé entre Prato (900m) et le col! Jusqu’ici, ça va, mais la fin sera une autre histoire…

Bormio_3_ - 7

Les lacets sont numérotés comme à l’Alpe d’Huez, ici le virage #48. Un peu décourageant!!!

Bormio_3_ - 8

Martin a trouvé son rythme, et grimpe bien.

Bormio_3_ - 9

Bormio_3_ - 10

Un peu plus haut, je grimpe aussi avec souplesse et détermination dans un cadre vraiment spectaculaire. Les glaciers de l’Ortler nous accompagnent.

Bormio_3_ - 11

Bormio_3_ - 12

Le Stelvio commence à être impitoyable pour mon frère, la pente est raide…

Bormio_3_ - 14

Garde le sourire Stéphane, plus que 10 bornes avant le sommet!

Bormio_3_ - 13

Beaucoup de motos dans ce col du Stelvio, et des tour-operator cyclistes que je n’aime pas beaucoup car ils arpentent la montagne avec leurs véhicules au service de leurs clients-cyclistes (sur la photo, ils ont même monté un stand dans un virage!). Je préfère mon autonomie, et j’aime grimper dans un environnement calme, en respect avec la nature majestueuse des alentours. Ca sera le seul point négatif du jour.

Bormio_3_ - 15

Bormio_3_ - 17

Mon frère grimpant prisonnier des tour-operator. Chiant.

Bormio_3_ - 16

À 7 kms du sommet qu’on voit là-haut, mon frère entre dans le dur. Ca se jouera désormais au moral, car des jambes, il en reste plus grand chose…

Bormio_3_ - 18

Je suis pas loin, j’encourage… sans savoir que je coincerai moi-aussi à 3 kms du sommet, rattrapé par des crampes et une bonne fatigue générale.

Bormio_3_ - 19

J’arrive néanmoins le premier au sommet, Martin ayant sévèrement coincé lui-aussi dans les 5 derniers kms. Il arrive au sommet très éprouvé, l’altitude ayant mis à rude épreuve les organismes.

Bormio_3_ - 20

Bormio_3_ - 21

Vue au sommet.

Bormio_3_ - 22

Mon frère en finit enfin. Sourire ou grimace?

Bormio_3_ - 24

Photo officielle, pour la preuve.

Bormio_3_ - 27

Au sommet du Stelvio, c’était un peu le bordel aujourd’hui, avec les marchands du temple, plus nombreux que jamais, et une faune vraiment très bigarrée. C’est le festival du souvenir et de la moto, et ça dénature un peu l’endroit qui reste de la haute montagne. C’est dommage…

Bormio_3_ - 26

Bormio_3_ - 28

Bormio_3_ - 29

Bormio_3_ - 34

Bormio_3_ - 23

Bormio_3_ - 30

Certains grillent des Merguez sur fond d’Ortler…

Bormio_3_ - 25

Encore ces maudits tour-operator…

Bormio_3_ - 32

Bormio_3_ - 33

Mon frère et moi, avec les lacets que nous venons de grimper dans les 5 derniers kms (sur 26…) afin de nous hisser au sommet du Stelvio. La vue est saisissante.

Bormio_3_ - 35

Demain

Demain, repos et retrait des dossards à Aprica en prévision de la Campionissimo dimanche, qu’on va sentir passer: Gavia en hors d’oeuvre (plus de 2500m d’altitude là encore…), suivi du redoutable Mortirolo et ses pentes à 19%, puis San Christina dans le final. 175 bornes, rien de moins! Ce soir, on se demande vraiment comment on va y arriver!

Vêtements La Flamme Rouge

Plusieurs d’entre vous l’auront remarqué: cette année, je roule avec des vêtements La Flamme Rouge, fabriqués par Louis Garneau. Pas de narcissisme, juste l’envie de porter mes couleurs. J’ai entièrement conçu l’ensemble qui se veut un concept à plusieurs égards: présence des logos « Race Clean » (Cyclisme Canada) et « Roulez gagnants au naturel » (FQSC) pour rappeler l’engagement de La Flamme Rouge pour un cyclisme sain, et présence de mes valeurs sur les poches arrière du maillot court. La demi-feuille d’érable du logo « Race Clean », ainsi que le choix des couleurs, rappelle également que La Flamme Rouge est un blog réalisé depuis le Canada, tout en donnant un look « racing ». La veste sans manche tranche, étant de couleur noire.

Ces vêtements seront bientôt disponibles à la vente sur La Flamme Rouge. Je ne réaliserai pas de profit sur ces ventes, vendant les items au prix de revient fixé par Louis Garneau. Évidemment, plus on est de fous, moins ça sera cher (qualité vêtements de l’équipe Europcar (race fit), le top quoi!). N’hésitez pas à me faire part de vos intentions, et à très bientôt pour cette possibilité.

Bormio_5_ - 1 Bormio_5_ - 2 Bormio_5_ - 3

Petit tour de l’actualité

Riis: « My credibility is not very high« . En effet! Et celle des autres ex-dopés qui occupent aujourd’hui même des responsabilités de directeur sportif ou d’encadrement de coureurs pro, voire de jeunes coureurs?

Dominique Rollin. Il ne fera pas le Tour cet été pour aider Bouhanni, une situation qui me surprend peu étant donné qu’il n’avait pas été sélectionné pour le récent Dauphiné.

Hugo Houle champion canadien du chrono, devant Roth et Meier, une grande victoire pleinement méritée puisqu’il est l’auteur d’une bonne saison. Le Giro lui a certainement permis de franchir un pallier.

Vélo Magazine enfin disponible en copie électronique: il était temps!

Lance Armstrong fera bien deux étapes du Tour avant les coureurs cet été. Reste à savoir l’accueil qu’il recevra du public massé le long de la route…

Ne manquez pas les championnats nationaux ce dimanche dans la plupart des pays.

Partager

Précédent

Bormio – Jour 1

Suivant

Bormio – Jour 3 – Tranquillo!

16 Commentaires

  1. AlainBcycle

    Merci pour les photos. Ça me donne le goût d’y aller !! Pour ce qui est de l’ensemble, j’en prendrait un c’est certain peut-être deux si le prix est bon. Je prendrais une seule veste par contre. Bon voyage !

    0
    0
  2. Pierre

    Laurent, Stéphane,
    BRAVO pour cette belle ascension que l on vit avec vous. Que la montagne est belle! Quelle belle aventure! Savourez-la….

    0
    0
  3. Patrick

    Manque la photo et la description du flash ressenti quand, sortant de la forêt, tu vois le mur final qui se dresse devant toi: 1000 m de dénivelée en petits lacets très pentus.
    Pour revenir au dit haut niveau, il y a eu sur ces pentes un des plus terribles bugne à bugne de l’histoire du cyclisme (déjà la veille). Le Giro 1975 s’achevait au col. Fausto Bertoglio contre Francisco Galdos, pas des vedettes commerciales donc on a oublié, n’est-ce-pas. J’avais 10 ans et suivi ça dans L’Equipe. Certes le Tour suivant fut grandiose (on oublie souvent aussi l’attaque de Merckx dans la descente de Vars, son erreur de persister seul contre le vent et le peloton ligué dans la Combe du Queyras, la victoire de Thévenet dans Izoard, et l’accident de Merckx à Valloire, la faiblesse de Thévenet dans le chrono de Morzine). Mais déjà j’avais compris que la position dominante du Tour faisait par occultation du mal au cyclisme spectacle.
    Dis-moi, ils ont goudronné toute la descente de l’Umbrail?
    On ne peut tout faire, mais le Timmelsjoch de St Leonhard, c’est l’autre truc du coin. Même effet que le Stelvio, avec aussi un mur final de 1000 m de dénivelée en 5 énormes lacets qui se dresse en sortie de forêt. Si ton programme te le permet, crois-moi, tu n’oublieras pas.

    0
    0
  4. plasthmatic

    Ce qui aurait tendance à me couper radicalement l’envie, ce ne sont pas les terribles pentes annoncées, au contraire, mais bien plus sûrement les quelques clichés du sommet.
    Les humains, naturellement, c’est comme la flotte : ça s’écoule. Que ça le veuille ou pas. Enfin, je veux dire : ça doit naître, vivre, et puis enfin mourir. Entre temps, si ça pensait plus à passer qu’à stagner, et bien, ça polluerait peut-être moins. Quelle horreur ce mini paysage humain, tellement humain.
    La nature confisquée, appropriée, mais pas que : tu te tapes 1900 m de dénivelée et surtout de calme et de silence, pour déboucher sur le marché aux gogos !
    Vive le Granon, bordel de Dieu.
    Bon, je sais, on fait bien pire, en matière de pollution.
    Merci Laurent pour le tuyau : faut pas que je me grimpe là-haut !
    C’est bon, ok, ok, je me casse.
    Mais j’l’ai dit.
    Bon courage demain, et salut à Martin, au passage.

    0
    0
  5. Simon Julien

    Merci beaucoup Laurent pour ces supers comptes-rendus et félicitation. Ça incite à modifier les priorités de ma liste des projets de voyage. Au Giro, ces parcours se déroulent souvent dans la purée de pois. Par temps clair, c’est vraiment autre chose Très réussi ton kit et je serai preneur. Il serait important de préciser le modèle et les tissus utilisés. Bonne continuation.

    0
    0
  6. jap

    @Laurent – J’ai porté l’ensemble LFR aujourd’hui pour escaladé l’alpe d’huez et les deux alpes. Je n’ai pu m’empêcher de remarquer que des dizaines de cyclistes étaient intéressés par le logo. Quelques uns sont venus me parler au sommet. Quand même intéressant comme attrait.

    J’ai quelques bonnes randonnées de prévues pour les dolomites la semaine prochaine. À bientôt.

    0
    0
  7. @Patrick,

    Vu pour le Timmelsjoch, c’est un peu plus loin mais jouable, on verra mardi prochain.

    Oui, ils ont asphalté ce qui manquait dans la descente de l’Umbrail, côté Prato. Récemment d’ailleurs, c’était tout frais à notre passage vendredi. Une belle descente assez technique, comme je les aime. On s’est fait plaisir.

    @Plasthmatic,

    Bien d’accord avec toi, ça gâche un peu tous ces vendeurs du temple sur le haut des cols. Je n’avais jamais rien vu de tel que sur le Stelvio vendredi: c’est le souk là-haut! Je préfère le sauvage et le pittoresque, c’est clair.

    0
    0
  8. plasthmatic

    Bonne route demain, Laurent. A ton frère que je ne connais pas aussi, et à Martin bien entendu.
    Tiens, je pédalerai dans « mes » Vosges alsaciennes au même moment. Qu’est-ce que c’est toujours beau là-haut aussi, j’ai beau connaître la plupart des virages par leur prénom, ça me (sur)prend toujours.
    Allez, forza, i ragazzi del Québec.

    0
    0
  9. Patrick

    a cote de sa difficulté le timmelsjoch est fabuleux de par son tracé dans une montagne grandiose. le motivé descendra à solden pour revenir, après avoir le mieux grimpé l inoubliable route des glaciers jusqu a 2840 m. il y a aussi le merveilleux versant sud du jaufen pass. a noter aussi que merano offre de magnifiques architectures. Que, plus petite, Brixen est une ville d’une beauté exceptionnelle.

    0
    0
  10. Régis

    Salut Laurent,

    Sympa la tenue, j’apprécie le look du cuissard et du maillot.
    Par contre, le coupe vent, là je n’accroche pas. Les tenus noires,ce n’est pas pour moi, et je les déconseille même aux autres…
    Pas envie de terminer en chaire à paté pour les automobilistes! 🙂

    0
    0
  11. france

    Bonjour Laurent,
    Tres élégant le costume de vélo aux couleurs de la Flamme Rouge. Existe-t-il un modèle pour Femmes?
    France

    0
    0
  12. J-Pierre

    Super reportage Laurent MERCI
    J’ai deja choisi mon maillot-souvenir pour l’an prochain !!

    0
    0
  13. godfrin

    Bonjour Laurent,

    Je suis preneur de la tenue complète.
    Elle est très belle !

    0
    0
  14. Bonjour,
    C’est toujours un plaisir de se balader sur le blog d’un cousin québécois et lorsque la qualité du contenu est au rendez-vous c’est encore mieux.
    La tenue m’intéresse. A voir si une expédition en France est possible.

    Bonne route.
    Patrick GILLES alias le cyclonaute
    http://www.cyclosportissimo.com & http://www.viamontagna.com

    0
    0
  15. Levesque Anne

    Modèle pour femme, j’achète!

    0
    0
  16. Petit Alain

    Bonjour,
    Super la tenue. Elle serait au TOP pour suivre avec mon vélo. Je suis intéressé par un cuissard et un maillot. J’attends avec impatience sa disponibilité à la vente.
    Bonne Continuation
    Un Ch’ti Cycliste

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.