Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Beaucoup de nouvelles…

Les nouvelles à traiter s’accumulent et La Flamme Rouge vous propose un petit tour d’horizon ce soir:

1 – Insolite: un gel d’acide lactique (Agave Lattico). L’idée est qu’une prise exogène de lactates permettrait à l’organisme, sur le long terme, de mieux s’y adapter à l’effort et de mieux récupérer après l’effort. Avant d’acheter un tel produit, vous avez intérêt à lire cet article scientifique autrement plus crédible

2 – On connaît désormais le programme de Contador en préparation au prochain Tour de France. Ca commence en Algarve puis sur Paris-Nice, puis sur le Tour de Castille-Leon, le Pays Basque, le Dauphiné et enfin le Tour. Hormis Paris-Nice et le Dauphiné, le programme est donc très espagnol et devrait lui permettre d’éviter Lance Armstrong.

3 – Contador devrait en revanche rencontrer plus souvent sur ses routes Carlos Sastre dont l’objectif #1 en 2009 est la défense de son maillot jaune (ca sera difficile…). Sastre sera lui aussi sur le Tour de Castille-Leon et au Pays Basque, mais pourrait prendre le départ du Giro, si la condition est bonne.

4 – Basso, quant à lui, ne devrait pas prendre le départ du Tour pour se concentrer plutôt sur le Giro et la Vuelta. Permettez-moi de demeurer sceptique… Le coureur italien a choisi l’Argentine pour débuter sa saison tranquillement, loin de l’agitation du Tour Down Under. J’aurais fait pareil…

4 – À quelques jours du départ du Tour Down Under, Lance Armstrong se dit en grande forme pour la période de l’année. Wait and see, mais s’il se teste sur cette épreuve, on verra rapidement où il en est.

5 – Robert Gesink, Roman Kreuzinger et Gerald Ciolek sont, dans l’ordre, les trois meilleurs coureurs pro qui n’ont pas encore 23 ans. Gesink, en particulier, apparaît être un phénomène de la nature. Pensez-y, en prévision du pool de cyclisme

6 – On ne sait pas vous mais les nouvelles tenues des équipes Milram et Columbia-Highroad ne nous emballent guère. Ni les vélos d’ailleurs (le Scott des Columbia est ici).

7 – Ne partez pas sans votre… baignore ! Beaucoup de coureurs pros utilisent désormais, dans leur arsenal visant à maximiser leurs performances, des baignores portatives dont l’intérêt réside dans le fait qu’elles produisent du froid. Il apparaît que des bains d’eau très froide (6 degrés) auraient de multiples avantages: ils abaisseraient plus rapidement la température corporelle après l’effort donc favoriseraient un sommeil plus précoce (une température corporelle élevée est néfaste au sommeil) et ils renforceraient le système immunitaire de l’organisme par un effet antalgique et stimulant. Les reportages ne parlent cependant pas de la motivation nécessaire pour se plonger dans un bain à 6 degrés ! On vous laisse essayer et nous en parler plus tard !

8 – Intéressant article dans le dernier numéro du magazine cycliste Cycle Sport: le nombre d’équipes appartenant au ProTour et au ProContinental est à la baisse depuis 2004, étant passé de 50 équipes à… 36 en 2009. C’est éloquent, ce sont des chiffres dont l’UCI ne parle jamais et cela témoigne de tout l’effet négatif qu’engendre le dopage sur le sport cycliste. Je doute que le nouveau calendrier mondial puisse y changer quelque chose.

9 – Le cycliste pro français Mickael Buffaz semble motivé à l’entrainement ces jours-ci malgré la vague de froid qui secoue la France et toute l’Europe. Remarquez que pour les cyclistes québécois, cela ne nous impressionne guère ! Merci à Frut pour le lien vidéo.

10 – La société québécoise bien connue Louis Garneau sera sponsor de l’équipe professionnelle américaine Team Type 1 en 2009. Cette équipe présente la particularité de ne pas se concentrer uniquement sur le cyclisme sur route mais aussi sur le triathlon et sur le cyclisme féminin.

11 – Patrice Halgand, ce coureur pro français, excellent grimpeur (il a gagné la Marmotte lorsqu’il était encore amateur), a mis un terme à sa carrière, victime de la débandade annoncée de l’équipe H2O et du retrait de son sponsor en 2008, le Crédit Agricole. C’est triste, car j’aurais voulu que ca ne s’arrête pas comme ca pour lui.

Partager

Précédent

Pool 2009: faites vos jeux!

Suivant

Cinq Canadiens en Europe en 2009

50 Commentaires

  1. aplg

    le maillot colombia est affreux (je trouve) ! mais facile à distinguer pour les commentateurs télé et les spectateurs, là où il en reste. souvent, les contraintes des sponsors s’avèrent aussi désastreuses en terme d’esthétique (les « petites équipes » italiennes parsemées de logos invisibles), mais profitables en termes commerciaux. souvenez-vous de domina vacanze et ses zébrures. high road était très bien (mais n’était pas un sponsor). A-style est ambigu. et là, cette cage thoracique… etc.

    0
    0
  2. alain39

    Le programme de Contador est assez intéressant en ce sens que mis à part Paris Nice et le Dauphinée il ne quittera pas son Espagne natale. Des séances d’entraînement en californie viennent parachever le tout.
    Des esprits chagrins pourrait considérer que Contador semble privilégier les destinations où nous savons parfaitement que les contrôles anti dopage ne sont pas des plus efficaces.
    idem pour Basso qui se prépare en Argentine (Rasmussen allait bien au Mexique) et Armstrong à Hawaï (jusque là c’etait plutôt une destination de surfers).
    2 constats s’imposent, à savoir que nos champions ne connaissent pas la crise et qu’ils sont devenus de véritables globe trotters insensibles aux effets des décalages horaires et autres contraintes des voyages au long court.
    Et dire que Contador jouait les victimes de ASO l’année dernière, se plaignant de ne pas pouvoir participer aux épreuves majeures.
    Il est vrai que ses résultats 2008 plaident en faveur de cet isolement.
    A l’inverse j’entends les coureurs français et autres néo pros se plaindre des manques liés à l’absence de participation aux épreuves majeures et ce notamment au niveau de l’endurance.
    La vérité des uns n’est pas celle des autres.De là à considérer qu’il existe encore un cyclisme à 2 vitesses il n’y a qu’un pas à franchir.

    0
    0
  3. aplg

    bien vu, alain39.
    et encore beaucoup de points intéressants (par exemple, 9 : buffaz est un vrai passionné de vélo, qui pratique aussi le demi-fond, ce qui est plutôt rare.)
    on notera aussi que F. Bouyer (le seul à être victime d’une maladie non-autorisée !) et basso vont s’éviter… hasard du calendrier ?

    0
    0
  4. Tiphaine

    Alors je ne sais pas si vous savez, mais Francis Mourey à conservé son titre de champion de France de cyclo-cross… Oui, il n’y a pas que L.A dans la vie cycliste, n’est-ce pas.

    Deuxièmement, Basso ne participe pas au Tour parce-que les organisateurs ne veulent pas de lui. L’Equipe l’annonce officiellement paraît-il. Sans doute qu’Armstrong a expressemment manifesté un avis défavorable… Puisque maintenant il fait ce qu’il veut, n’est-ce pas.

    Milram, le sponsor, c’est bien une marque de produits laitiers, non ? Eh bien, dans la droite ligne de leur secteur d’activité, les coureurs ont droit à un maillot « vache Milka », mais en bleu. Logique.

    Columbia… hum. Il y a du Saunier-Duval pour la couleur & du CSC d’il y a quelques années pour le graphisme (les pectoraux), dans ce maillot, rien d’innovant, que du très moche sans originalité, un comble pour une marque de vêtements sportswear « rando-chic » ! Franchement, ces minables pectoraux… lamentable ! Déjà à l’époque du maillot CSC, j’avais tiqué. C’est quoi ?, la nostalgie des péplums, la bénédiction de Gladiator, la cuirasse des conquérants antiques & plus récents (= l’homme futuriste mussolinien, le surhomme, l’art nazi… tous les régimes dictatoriaux, totalitaires, tortionnaires, machistes, oppresseurs, etc., en fait), les muscles hypertrophiés du bodybuilder ? Ben elles sont belles les références, dites-donc ! Même les coursières de l’équipe en sont affublées !!! Les pauvres ! Pourquoi pas l’équivalent féminin tant qu’à faire, mais pour ces messieurs plutôt ! Allez hop ! la parité et-que-ça-saute !

    Bref, nul, nul, nul…

    0
    0
  5. AL

    Les bains de glace fonctionnent pour la récupération. C’était un de mes trucs depuis une douzaine d’années pour récupérer. Faites-en l’essais après un entraînement ou une courses longue et difficile à la chaleur. Faut se faire un peu violence, mais les bénéficient vous convaincrons

    Il s’agit d’acheter une ou deux grandes poches de glace au dépanneur.
    Vous videz la poche de glace dans un bain froid. Lorsque vous êtes assis dans le bain, il faut que l’eau du bain vous arrive au nombril. Restez-y 10 à 15 min, pas plus. Je vous conseille de bouger le moins possible dans l’eau, après quelques secondes on ne sent plus vraiment le froid…ni nos jambes douloureuses.

    À la sortie du bain, on couvre bien nos jambes ou encore mieux, on fait une sieste. La récup total.

    0
    0
  6. thomAL

    les bains de glace peuvent aussi servir à conserver l’EPO, c’est une methode de pro pour recuperer

    0
    0
  7. legafmm

    21 continental pro + 18 pro tour = 39 équipes
    stats depuis 2004 (merci cqranking)
    2009 : 39
    2008 : 43
    2007 : 47
    2006 : 46
    2005 : 43
    2004 : 50

    une perte de plus de 20% des équipes de l’élite depuis 6 ans, c’est important, mais avec toutes les affaires, ça paraît logique, je trouve même qu’ils s’en sorte pas mal.

    D’accord avec toi pour le maillot Columbia, c’est moche, son seul merite est de ne pas ressembler au autres avec la dominance du jaune, il sera dc facilement identifiable.

    Je ne suis pas d’accord avec toi alain concernant basso, pourquoi n’aurait il pas le droit de courir le Tour de San Luis en argentine, une grosse partie du peloton est bien en australie (le décalage horaire y bien plus important), c’est trop facile de balancer des insinuations a l’emporte piece.

    tient allons y, les équipes bouygues & francaises des jeux participent a la tropicale, bien loin des inspecteurs de l’uci, une epreuve cycliste au milieu de la brousse tranquille pour préparer la saison loin des regards tels rasmussen au mexique ou botero en colombie, qu’il est bo le cyclisme français plein de credibilité (avec comme porte drapeau madiot qui s’est fait prendre la main ds le pot pdt sa carière, tient tient c’est son équipe qui va chaque année sur cette epreuve, a le madiot il aime bien se cacher), l’afld va t’il y envoyer ses inspecteurs pour y faire des contrôles, certainement pas, bien jouer les gars.

    bien vu tiphaine pour le raprochement entre le maillot csc (rouge et noir) et le maillot de coloumbia (jaune et blanc, ils s’en sont bcp inspires.

    0
    0
  8. plasthmatic

    @ Legafmm : tu as (manifestement) changé la forme de ce commentaire-là. Le contenu reste polémique, et sous cette forme, je me permets de trouver ça bien, je veux dire, que tu continues d’être polémique. En espérant qu’il ne s’agisse pas d’une posture, mais je ne crois pas ça. Et tu fais ainsi la preuve que polémique et agression, c’est pas la même chose.
    Bon, mon ton à moi est professoral, certainement, je voulais juste souligner le truc, pas te donner une leçon hein, je ne suis personne. Alors si tu peux, oublie … la forme !
    Je te rejoins plutôt sur l’essentiel (en dehors de la question des équipements dont je me fiche éperdumment) : j’ai vraiment des difficultés à accéder aux « thèses du complot », même quand les arguments de surface semplent plausibles. Que Basso se prépare à la Basso, Contador à la Contador, avec ce que ça peut signifier, pourquoi en douter. Que la géographie de leurs entraînements et programmes de courses en soit la preuve, même étayée par le précédent Rasmussen, je ne parviens pas à franchir le pas. C’est vraiment toujours comme ça : les médias sont aveugles dès qu’il s’agit de pousser un cocorico. Je n’ai jamais lu ou entendu la moindre analyse sur l’outrancière domination d’un Julien Absalon, gendre parfait et parfaitement français. Ne prenons que la manière dont il a gagné les JO (et aucultons que depuis qqs années, il prépare, il vient, il gagne, sans faillir) : 8 tours d’un quart d’heure environ, le premier câlé, un démarrage à l’amorce du second, course terminée. Si Contador gagne de cette manière, sa domination n’est pas outrancière, elle est outrageuse, elle devient une insulte. Non ?
    Tiens, écrivant cela, me parviennent encore aux oreilles les restes de cocoricos et autres manifestations de ruts collectifs qui accompagnent ce qu’on peut appeler l’Exploit Permanent. Oui, nos magnifiques nageurs français. Que des gentils garçons. Un des derniers en date : quatre gars d’un même club (on parle de natation française, pas du Barça ou du Milan AC) se payant le luxe d’un record du monde en compétition interclubs, donc sans les deux meilleurs spécialistes du pays (Bernard et Leveaux), collant au passage chacun une seconde à leur vis-à-vis direct américain de l’ancien chrono mondial.
    Rappelant cela, je n’affirme pas le dopage de Julien Absalon, des coureurs français. Je n’affirme pas plus la probité de Basso et Contador (ce serait prendre un sacré risque, hein Alain !). Je veux juste souligner quelques incohérences ou inégalités de traitement, en tous cas qui m’apparaissent comme telles, selon qu’on est du terroir ou non. Le diable est actuellement espagnol, et comme le satan américain a signé son retour, les agneaux français n’ont pas fini d’être tout blancs.
    Une dernière chose à Legafmm : il est vrai qu’adopter un ton plus convenu ou plus neutre comporte le risque de soumettre un peu de sa liberté de jugement au conformisme ambiant, tellement confortable. Comme si le contenu devait épouser insidieusement la forme du contenant ; c’est vrai pour les liquides, pas pour les idées.
    Je crois qu’il est tout à fait possible, au contraire, d’exprimer un jugement totalement indépendant, et même anticonformiste comme ils disent les gens biens comme il faut, pour peu qu’il soit honnêtement ressenti, sous des formes plutôt classiques. La solution : « travailler », autrement dit rester vigilant à ça.

    0
    0
  9. Vinnnch

    Plasthmatic,

    je suis entièrement d’accord avec tes critiques car elles sont adressées aux media français qui ne sont que veulerie, compromission, suivisme et chauvinisme, une horreur totale (je peux développer si vous voulez, mais on n’est pas là pour ça).
    Mais je ne pense pas qu’Alain puisse être accusé des mêmes maux. Ce n’est pas parce qu’il dénonce le comprtement de Basso qu’il donne un blanc-seing aux équipes françaises, enfin je crois.

    0
    0
  10. alain39

    Oh loin de moi l’idée de donner un blanc-seing à qui que ce soit.
    Je ne fais que constater et aujourd’hui le cyclisme français si brillant par le passé est frappé d’atonie.
    Au contraire des nations multiplient les champions avec un vivier bien plus faible que le vivier français.
    Je ne crois pas à la génération spontanée de champions qui frappe l’Espagne, l’Italie, le Luxembourg pour ne citer qu’eux.
    Idem avec la natation française dont les résultats spectaculaires sont très « inquiétants ». Je veux bien croire à l’avènement d’un champion mais pas d’une génération entière de champions.
    L’Espagne en est le plus bel exemple. Pensez donc depuis Indurain ce pays a gagné 8 tdf en 15 ans avec 4 champions différents. Jamais vu une telle domination en 1 siècle, pas même la Belgique à un temps ou le cyclisme était bien moins international.
    Que dire des US qui avec 15 pros ont réussi à en placer au temps de leur splendeur 5 dans le top 20 du classsement UCI. Idem pour le Kazakstan qui avec une poignée de licenciés arrive à faire de bien meilleurs résultats que la France. Rappelez vous cette vuelta 2006. On appris ultérieurement à quel prix ses résultats étaient acquis.
    Enfin, cette prolifératioon de lieux d’entrainements tous plus exotiques les uns que les autres et des reprises dans des compétitions aussi éloignées qu’inconnues sont pour le moins étonnants.
    Pensez vous que ces compétitions « mineures » offrent les garanties de sécurité habituelles???? Pourquoi les pros iraient prendre de tels risques, sans compter les complications au niveau de la récupération.
    Un Contador qui selon son programme va aborder le tdf avec 25 jours de compétition dans les pattes et ce sans avoir participé à une quelconque course majeure (hors d’Espagne)exception faite de PN et le Dauphinée est pour le moins inhabituel et ce d’autant plus que ce coureur montre des qualités qui devraient lui permettre de briller dans bon nombre de classiques et autres épreuves internationales majeures.
    Dans les années 80 on expliquait les difficultés rencontrées par les nations éloignées de l’Europe (notamment Colombie)par le manque de participations aux épreuves internationales.
    Aujourd’hui nos stars vont se préparer à l’étranger dans des épreuves de catégorie B voir C dont pour certaines nous ignorions même jusqu’à l’existence.
    Tout ceci est tellement en contradiction avec ce qui a prévalu pendant des décennies que franchement il est bien difficile de ne pas suspecter le recours à des pratiques peu recommandables.

    0
    0
  11. Patrick B

    Les critiques, pour reprendre le mot de Vinnnch avec trois « n » (quelques admiratrices que je me berce à croire sincères m’appellent avec encore plus de « i »), et bien les critiques de Plasthmatic ne me semblent pas être concentrés sur les médias français, mais plutôt sur l’essentiel du milieu sportif, français en France. « Supporters », « fans » et autres « passionnés » inclus. Comme une dénonciation d’une malhonnêteté ambiante. Inhérente à la compétition, là est une question?

    Un exemple:
    Au beau milieu des derniers JO, le DTN de l’athlétisme français, un certain Bernard Absalem me semble-t-il, s’attaque au jouet de ces jeux en mettant publiquement en doute les performances d’un certain Usain Bolt. Que tout le monde encense sans réserve (c’est qu’il rapporte, en audience donc en Euros etc…). Le lendemain, le magazine L’Equipe, cette fois bien inspiré, pose la question: s’il y a doute sur le champion jamaïcain, du fait de ses performances certes énormes mais aussi dans la lignée d’une progression, pourquoi pas de doute sur le français Mekhissi Benabad (bronze au 3000 steeple), du fait d’une progression étonnante et aussi de quelques ratés lors de contrôles au printemps?
    Le surlendemain, phénomène extraordinaire, une réunion de crise à sens unique est organisée en direct sur le plateau de France 2, 100% à charge contre le quotidien français. En falsifiant et les propos d’Absalem (à protéger), et les écrits de L’Equipe (pour protéger le même Absalem, et aussi Mekhissi).
    Le langage, la logique et la vérité y sont odieusement malmenée.
    En un mot, c’est cette malhonnêteté qui est insupportable.

    Pour revenir au Pool, l’intérêt est de trouver dans la cotation de Laurent des points de grande divergence avec sa propre cotation, et de mettre à profit ces divergences. C’est pourquoi je choisis de garder pour moi, au moins jusqu’à l’ouverture, moi mes impressions sur ta cotation, Laurent. Et il y en a.

    0
    0
  12. francisponch

    la saison redemarre !!!…et deja victoire du petit ladagnous a la Tropicale Amissa Bongo.cooool 🙂

    je suis impatient, cette saison s’annonce sympathiquement entre le come-back des vieux et jeunes loups !!!…Chavanel, Pineau a la quick step…team cervelo, la dream team astana…un giro qui devrait etre d’un haut niveau pour son centenaire…un tour de france au tracé interessant !!!!!…place au sport et aux aléas !!!!!! 🙂

    0
    0
  13. Alain Bernard est passé un jour (en mars 2008) dans l’émission de Canal Plus « Le grand journal ».
    Là on lui a demandé s’il se dopait. Sa réponse a été : « non, puisque je n’ai pas gagné le Tour de France ».

    Sur un autre blog j’avais écrit ceci en réaction aux propos de Bernard:

    « Que voilà une jolie pirouette, il devrait faire du plongeon tremplin à 10 mètres.

    J’ajoute que la pirouette d’Alain Bernard est habile.

    En effet, à la question de savoir s’il se dope, il ne répond pas un simple et honnête « non ». Au lieu de ça il dit « non puisque je n’ai pas gagné le tour de France ».

    C’est habile parce que partant du postulat que pour gagner le Tour il faut obligatoirement être dopé il laisse entendre que n’étant pas un vainqueur de ce même Tour il est impossible qu’il se soit dopé.

    C’est habile, sauf qu’Alain Bernard n’a pas participé au Tour de France et ainsi il ne pouvait pas le gagner dopé ou pas !

    Alors, partant du principe que « puisque je n’ai pas gagné le Tour de France » est une affirmation fausse, un esprit torturé comme peut être le mien parfois a tôt fait de penser que le « non » qui le précède est faux lui aussi. »

    0
    0
  14. Patrick B

    Sur le coup, mon esprit est un peu moins torturé. Je trouve que la réponse d’Alain Bernard était débile. Y compris d’un point de vue stratégique puisque cette notion semble prendre partout le pas sur l’honnêteté. Certes il a peut-être fait un peu rire, mais sincèrement je ne pense pas que beaucoup de téléspectateurs soient dupes. Ils est possible qu’ils s’en fichent, du moment qu’ils ont le spectacle et en plus la Marseillaise, mais je pense que la population française qui connait leurs noms ne croit Alain Bernard ni plus ni moins propre que Carlos Sastre.

    0
    0
  15. francisponch

    lol…et ben johnson !!!

    0
    0
  16. plasthmatic

    Merci Vinnnch d’avoir noté que je passais, pour la position tenue par Alain, d’un « j’ai des difficultés à accéder », à un « pénible et insupportable » concernant l’attitude des médias … et des gens en général comme l’a souligné Patrick.
    Alain, pour dissiper cet éventuel malentendu (j’ai su te dire très directement mon opposition à une époque !), j’ai du mal à accéder aux thèses un peu teintées de machiavélisme. Même si j’ai bien noté que pour de nombreux asoiffés de pouvoir, de fric et de gloire, la fin justifie tous les moyens. Cela doit donc plus résider dans la naïveté de ma nature. J’ai donc du mal à accéder, mais j’entends très bien ta position, surtout telle que tu viens de la formuler dans le commentaire 10.
    Au sujet des générations spontanées, l’ancien pas trop mauvais coureur à pied que j’ai été se souvient de l’époque, milieu des années 90, où l’Espagne et le Portugal nous ont soudain proposé une kyrielle de marathoniens sous les 2h08 (au passage, temps devenu presque ridicule aujourd’hui …). Quand on sait que les 2h06min50sec de Dinsamo représentaient alors un temps tenu pour incroyable, et qui a duré bien longtemps … Plus encore que les sauts de performances suspects au niveau individuel, je pense que les sauts de performances « statistiques », si on peut le dire comme ça, plaident très nettement en faveur de la suspicion fondée de triche.
    Dernière chose : cela fait la seconde fois en qqs mois que je lance, pas tout à fait innocemment, le cas Absalon dans la discussion. Personne n’a jamais relevé. Des tabous ?
    Je me lance : mes questions me semblent justifiées.
    Si j’avais à parier, j’en suis là : pourquoi pas, il est possible que ce coureur soit propre.
    C’est la certitude quant à sa probité qui me gêne, intellectuellement parlant. Parce que moralement, je m’en fous bien ; on en revient au traitement médiatique, Vinnnch. Et à l’utilisation politique des images qu’on crée. On l’a bien fait avec Douillet … Tiens, un soupçon de machiavélisme dans mes thèses !
    Alors stop.

    0
    0
  17. nikkos

    Absalon dopé, pourquoi pas ? Mais il s’agit de vtt. Si c’est comme au cyclo-cross il y a rarement de surprise, c’est le meilleur qui gagne, je veux dire le favori. Il doit y avoir rarement de vainqueurs surprise. Je dis ça mais c’est juste l’impression de quelqu’un qui ne maitrise pas du tout le sujet.
    Sinon, Plasthmatic, si personne ne te suit sur Absalon c’est peut-être juste parce qu’il ne représente pas grand chose. Pour moi le vtt c’est un amusement de gamins, pas une réserve à champions (il n’y a qu’à voir la carrière routière de Miguel Martinez). Mais je me trompe peut-être.

    0
    0
  18. Vinnnch

    Plasthamtic,

    je me souviens de ta question sur Absalon il y a quelque temps, et je me souviens avoir parlé de mon écoeurement devant le quasi-orgasme exprimé par les commentateurs des JO devant le doublé français. En direct, les mots utilisés allaient bien au-delà du dithyrambique, ils franchissaient allègrement le stade du grotesque… Comme quoi je radote en fait, il faudrait peut-être simplement que je coupe systématiquement le son quand je regarde une retransmission télévisée… Et que je ne lise aucun commentaire sur les courses ou matches dans la presse. C’est triste quand même…
    Quant au manque de réactions par rapport à tes questions, je pense simplement que peu de gens ici ont un réel intérêt pour le VTT de compétition, je crois qu’il ne faut pas chercher autre chose…

    0
    0
  19. Patrick B

    S’il y a peu de vainqueur surprise en VTT (un peu plus en cyclo-cross), cela vient essentiellement du fait que la vitesse moindre (et les trajectoires sinueuses) élimine l’effet d’abri. De plus, il y a très peu de grandes épreuves, où donc chacun arrive au top niveau. Si la saison de routes se limitaient à quelques épreuves de courses de côtes raides, on assisterait au même phénomène… avec tout autant de dopage!

    Oui, Plasthmatic, la plupart d’entre nous pense comme toi à propos du traitement d’Absalon. Par bonheur, il ne semble pas pourri comme Douillet, donc, en supposant qu’il se dope, au moins l’homme reste-t-il humble.
    Ce n’est pas rien.

    0
    0
  20. thomAL

    championnat de cyclo cross dimanche: commentaires enflammés de jean rené alors qu’il ne s’est absolument rien passé: ça devient une habitude à france tele de voir des exploits partout

    0
    0
  21. Patrick B

    Exact. J’ai notamment relevé un truc du genre « tout le milieu s’accorde à affirmer que le circuit de Pontchâteau est le plus beau du monde ».
    Connaissant le personnage, j’ai entendu le contraire. J’avais raison. Le circuit était beaucoup trop dépourvu de difficultés.
    Qu’un minable pareil puisse arriver à un tel poste montre bien l’état de décadence de notre société.

    0
    0
  22. legafmm

    concernant le championnat de france de cyclo, le parcours sec est évidemment bcp moins sélectif qu’un circuit bouilleux.

    JR s’est enflammer évidemment pour pls raisons, il sort tout juste du placard, il est dc tout frais, son poto Lance est de retour et enfin la course, a défaut d’être passionnante, est restée indécise jusqu’au bout.

    Je reviens sur les propos d’alain (il va finir par croire que je lui en veut)
    « Un Contador qui selon son programme va aborder le tdf avec 25 jours de compétition dans les pattes et ce sans avoir participé à une quelconque course majeure (hors d’Espagne)exception faite de PN et le Dauphinée »

    moi je compte 32 jours de compétitions avt le Tour, et puis sur les 5 courses auxquelles il va participer (Tour de l’Algarve, Paris-Nice, Tour de Castille-et-Leon, Tour du Pays Basque et Dauphiné Libéré), ça fait 3 courses majeures, 3 sur 5 c’est pas mal (pour moi le dauphiné, paris-nice et le pays-basque sont des courses majeures).
    C’est vrai, son programme ne comporte pas de classiques ni son championnat national (?), alors qu’il serait adversaire plus que redoutable sur Liège.

    Il aime peut être pas la belgique et ses baraques a frite …..

    0
    0
  23. plasthmatic

    Pour finir (en tout cas moi) avec Julien Absalon : étant lorrain, il m’est arrivé de l’apercevoir au cul des voitures de certaines courses élites auxquelles il participe. L’homme respire la modestie, le calme, enfin, ce qu’on perçoit de lui à la télévision. A tel point qu’il ne se balade pas avec des courtisans aux basques …
    Ce qui me permet de redire ceci : « juger » la triche, dans le milieu si particulier du sport de compétition, n’est pas « juger » l’homme. Je répète que j’ai un jugement sur Vinokourov depuis qu’il s’est exprimé, pas depuis que je sais qu’il se dope …
    Vinnnch : je vais te faire du mal, pardon, et à moi aussi un peu : et ce cocorico ridicule accompagné d’effet bleu blanc rouge clignotant quand il a franchi la ligne, tu t’en souviens !
    La télé ne montre plus le spectacle, elle se montre elle-même. Dans toute sa connerie. Quel orgueil. France Télévision, des pros …

    0
    0
  24. alain39

    @legafmm
    Je ne considère pas le tour du pays basque comme une course majeure mais comme une course d’entrainement pour les grands rdv que sont les classiques.
    Duclos avait pour habitude d’y préparer Paris Roubaix et tant d’autres les ardennaises.
    Ce que je veux dire c’est que ce type de course à étapes permet aux hommes forts du moment (coureurs de classiques) de se préparer alors que les protagonistes des grands tours ne sont pas encore affutés. Idem pour le tour de Castille Leon.
    Au contraire des PN et Dauphinées sont des objectifs majeurs pour nombre de coureurs et donc le niveau est plus relevé.
    Pour le nombre de jours de courses de Contador j’arrive à 28 jours ce qui est très faible surtout si on tient compte du peu de participation à des épreuves majeures.
    Très clairement des méthodes d’entrainement très performantes ont remplacé la compétition.
    Ce changement de préparation est apparu avec l’EPO car pendant près d’un siècle le sport était régi par cet adage « rien ne vaut la compétition ».
    Aujourd’hui on pourrait dire « rien ne vaut une bonne préparation » avec ce que celà sous entend.
    Personnellement, malgré des entrainements poussés je n’ai jamais réussi à remplacer la comptétition pour acquérir du rythme et encaisser les accélérations. Même des entrainements derrière mobylette, interval training, séries de sprints, ne m’ont jamais permis de trouver d’emblée le rythme de la compétition.
    C’est comme ces lieux d’entrainements insolites qui sont contraire au besoin de pouvoir jauger sa forme sur des parcours connus et d’éviter les fatigues inutiles. Habituellement les grands sportifs sont très casaniers et s’accrochent à leurs points de repères que ce soit les lieux d’entrainement, les parcours ciblés et repérés de longue date, les soigneurs et entourage.
    Comment alors expliquer des entrainements, à Hawaï, au Mexique et maintenant en Argentine. Plus loin de l’Europe on peut difficilement mieux faire. Pas facile pour les inspecteurs de l’UCI de se déplacer et puis celà augmente singulièrement les coûts des contrôles.
    Rappelez vous Lemond à qui on reprochait (Guimard surtout) ses débuts de saison laborieux pour être resté en hiver aux US, ce qui expliquait son manque de rythme patent. D’ailleurs son bon début de saison de 86 avait été notamment expliqué par le fait qu’il était resté en Europe.
    Enfin ces voyages aux 4 coins du monde coûtent très cher et franchement il faut de bonnes raisons pour justifier de tels investissements.
    Tout ceci doit nous appeler à la plus grande vigilence.

    0
    0
  25. Vinnnch

    plasthmatic,

    Argh, figure-toi que non, je me souviens pas du clignotement ridicule, pour la simple raison qu’à ce moment je n’étais plus devant mon écran, je faisais la cuisin (je crois qu’on avait du monde qui venait manger, je suis certain que ce point de détail vous intéresse). Du coup je n’avais plus que le son.
    Faut-il être perturbé pour suivre du cyclisme sur France2 avec uniquement le son… 🙂

    0
    0
  26. legafmm

    Tour de l’Algarve (18-22 février) : 5 jours
    Paris-Nice (8-15 mars) : 8 jours
    Tour de Castille-et-Leon (23-27 mars) : 5 jours
    Tour du Pays Basque (6-11 avril) : 6 jours
    Dauphiné Libéré (7-14 juin) : 8 jours

    5 + 8 + 5 + 6 + 8 = 32 jours, j’ai refait le calcul pls fois j’arrive a chaques fois a 32, j’me suis dit que peut être il compte pas les prologues, ce qui fait 30, frachement je vois pas comment tu arrives a slt 24, a part ta mauvaise fois légendaire.

    32 jours, j’te comprend pas, tu vas quand même pas me dre que tu sais pas compter jusqu’à 32 quand même …

    concernant ton avis sur le tour du pays basque, tu me dis que duclo s’en servait de preparation pour paris-roubaix, ok, mais si j’utilise ta reflexion, la vuelta qui sert chaques années de preparation aux mondiaux n’est pas une grande epreuve, le giro/dauphiné/le tour de suisse sert e préparation au Trour de France, ce sont donc pas des epreuve majeures, paris-nice / tirreno sert de préparation à milan-san remo ce ne sont dc pas de grandes epreuves, tu vois bien ça ne tient pas puisqu’en dehors du tour toutes les epreuves servent de preparation a d’autre epreuves

    le palmares et le plateau est chaque années d’1 haut niveau, tous les meilleurs coureurs (puncheur / grimpeur) sont présents, et je peux te dire que peu d’entre eux en gardent sous la jambe, bcp moins qu’au dauphinée par exemple qui a vraiment perdu de sa superbe ces dernières années.

    je trouve tes reflexions sur le fait que le cyclisme ne doit se pratiquer qu’en europe un peu retrograde, évidemment faire un aller-retour en plein milieu de saison a l’autre bout de la planete n’a pas de sens, mais en debut de saison, faire une course ailleurs sur un autre continent (australie, am sud, afrique, asie), je pense pas que ce soit si mal que ça, surtout lorqu’on a un objectif lointain comme basso (giro).

    0
    0
  27. rolan

    Euhhh…
    « Tout ceci doit nous appeler à la plus grande vigilence. »

    Vigilence pourquoi ? Qui doit-on surveiller et surtout quelle est la raison de cette vigilance, ça rend service à qui ?

    0
    0
  28. plasthmatic

    Je note qu’Alain passe de 25 jours de course (commentaire 10), à 28 jours(commentaire 24).

    Legafmm passe lui de 32 jours (commentaire 22) à 32 jours (commentaire 26).

    Chez l’un ça bouge, chez l’autre pas.
    Et pour celui qui ne compte pas, faute d’intérêt et d’envie, cela fait quand même trois valeur pour une seule donnée ?!
    C’est une vraie question, quand même, que d’étayer une thèse sur des données chiffrées, c’est solide, le chiffre, c’est d’ailleurs pour ça qu’on fait appel à lui, et d’avoir un rapport léger avec elles.
    Les idées, les points de vue, les arguments, sont ce qu’ils sont, notamment susceptibles d’évolution, de demi-tours intempestifs, etc …
    Mais les chiffres sont les chiffres, une quantité finie est une quantité finie. Etayer sa thèse par des données non fiables revient à l’étayer d’un bois vermoulu.
    C’est comme quand on indique citer quelqu’un : en substance, ou au mot près ? La rigueur (l’honnêteté ?) exige qu’on soit au clair sur ce point.
    Qu’est-ce que cette « réflexion » vient faire là ? Et bien, j’ai lu le mot de rentrée de la Flamme : Laurent y mentionne plusieurs fois que les débats doivent répondre à une exigence de qualité minimale. Je crois que la rigueur concernant les sources participe de cette qualité.
    De 25 à 32 jours de courses, je compte 7 jours de compétition supplémentaires. S’il s’agit de courses d’un jour, cela représente 7 courses. S’il s’agit d’une course par étape, cela commence à ressembler à un Dauphiné supplémentaire, un Tirreno, sauf erreur. Dans les deux cas, la différence me semble très signifiante, quant à la question posée par Alain.
    Avantage à Legafmm. Service Alain.

    0
    0
  29. Patrick B

    Un peu d’huile sur le feu.

    Je pense que:

    Toutes les courses sont disputées à fond par tous.
    Les cadors programment leur montée en puissance pour que leur condition soit au top pour les plus grandes courses.
    Il est maintenant possible d’arriver en forme en courant très peu.
    Basso a brillé pour sa course de retour après deux ans sans course.

    C’est effectivement une belle hygiène que de toujours citer ses interlocuteurs dans le texte.

    0
    0
  30. Vinnnch

    Je suis totalement neutre sur le sujet, mais à propos des demandes de Laurent, je note qu’avec « a part ta mauvaise fois légendaire » et « tu vas quand même pas me dre que tu sais pas compter jusqu’à 32 quand même … », on s’approche doucement des attaques personnelles.

    Je cite Laurent : « La Flamme Rouge croit toutefois fermement que des attaques personnelles ne sont jamais nécessaires pour défendre une opinion contraire ».

    N’ayant procédé que par copier-coller, je ne pense pas pouvoir être soupçonné de falsification ! 🙂
    En tout cas je crois me souvenir que legafmm était impliqué dans les conflits de fin 2008, donc ne repartons pas sur les mêmes bases !!!

    0
    0
  31. alain39

    2 constats.
    Nous entrons dans des batailles de chiffres alors que le fond du sujet et de mettre en exergue que Contador a un programme « léger » et déséquilibré.
    Pensez donc entre le tour des pays basques et le dauphinée il ne court pas pendant 2 mois. Son programme est très concentré sur mars et avril alors que ses objectifs sont en juillet. Allez comprendre.
    Si on contre balance ce constat avec les révélations de Gaumont et Menthéour et autres on a de quoi s’inquiéter.
    En effet, ils expliquaient en long et en détail ces périodes hors compétitions qui correspondaient aux cures de EPO et autres produits dopants.
    Le 2eme point intéressant est l’echelle de valeur des épreuves.
    Car chaque jour de course n’a pas la même valeur selon qu’il s’agisse d’une longue classique, un prologue, un chrono.
    A chaque fois celà fait mathématiquement 1 jour de course mais ils n’ont pas la même valeur.
    Plus que la quantité nous devons analyser la qualité.
    Par exemple l’absence de classiques et d’épreuves de plus de 220 km au calendrier de Contador est étonnant.
    Par ailleurs, le rythme sur une classique est différent de celui des étapes de plaine de PN et autres épreuves d’une semaine durant lesquelles les leaders restent au chaud. Et quand bien même Patrick B considère que toutes les épreuves sont courues à fond il suffit de voir les palmarès pour constater que le palmarès des classiques est majoritairement composé de champions. Ce n’est pas le cas des étapes des tour d’Algarve, de PN, et autres épreuves au programme d’el Contador. D’ailleurs, qui d’entre nous se rappelle les 3 derniers vainqueurs de ces épreuves????
    Parlant de Basso et son retour immédiat au plus haut niveau je ne pense pas que ce soit le bon exemple. L’histoire nous a chaque fois démontré que ces retours tonitruants avaient une explication autre que l’entrainement intensif.
    En conclusion j’aurai aimé un débat plus ouvert mais j’ai le sentiment que pour beaucoup le dopage existe seulement au moment des scandales et que mes remarques sont tombées comme un mauvais rappel des évènements du passé.
    Mais dès le 1er cas de dopage avéré, tout le monde et surtout les médias joue la vierge effarouchée et s’étonne. Celà me fait penser aux sdf dont on ne parle qu’en hiver et sont oubliés si vite le printemps arrivé.
    Je voulais seulement marquer cet étonnement à la 1er manifestation suspecte et pour moi le programme de Contador est suspect au vu de ce que l’on sait.
    Grand mal m’en a pris et j’en suis donc pour une volée de critiques mettant en exergue mes faiblesses arythmétiques dont je suis parfaitement conscient.
    Seulement le sport et la vie ne se limitent pas à une suite de chiffres et équations et les évènements de ces derniers mois sont là pour nous le rappeler.

    0
    0
  32. Patrick B

    Alain, j’ai effectivement écrit: « Toutes les courses sont disputées à fond par tous. »
    Et aussitôt après: « Les cadors programment leur montée en puissance pour que leur condition soit au top pour les plus grandes courses. »

    0
    0
  33. plasthmatic

    Alain : les coureurs se dopent, dans leur grande majorité. Mon billet de ce matin n’était que ce qu’il était, je ne crois pas qu’on peut en déduire que je ne vois le dopage que quand on nous en parle, quand une affaire éclate.
    Je me souviens déjà avoir écrit, en substance : « l’objectivité, au point où on en est, plaide malheureusement pour la présomption de culpabilité de tous, et particulièrement des costauds », parmi lesquels … Contador et Basso. Je ne peux pas être plus clair ?
    Disons que je n’ai même plus besoin d’arguments supplémentaires, donc qu’ils aillent s’entraîner où ils veulent, et qu’ils programment leur saison comme ils veulent …
    Vinnnch : j’ai noté comme toi, concernant Legafmm. Je m’en suis tenu à la question de précision.
    Alain : je souscris, pour la seconde fois, à ton commentaire 10. Je m’en fous des 25 ou 28 ou 32 !
    Le cyclisme professionnel est, à mes yeux, un sport de dopés, et le monde un monde de tricheurs.

    0
    0
  34. legafmm

    alain entre le tour du pays basque et le dauphiné, je ne compte que 15 jours sans compétiton, ça me parait donc normal cette petite coupure afin de faire les reconnaissances nécéssaires.

    J’ai regarder le programme de valverde, slt 11 jours de compétitions avt le tour, là ca me parait un poil exagérer.

    L’équipe bouygues elle ne participera qu’a des compétitons hors d’europe avt le tour, tropicale amiss bongo, down under, langkawi, puis basta jusqu’au départ du tour, c’est très etrange, comment est ce possible de preparer un gt sans competition, j’ai cru comprendre qu’ils vont faire un stage en colombie aupres de grand pro tels hernan buenhahora & don jose castelblanco, ils pourront aussi compter sur les conseils de libardo nino puisqu’il est suspendu en ce moment, il aura donc tout le temps de les faire progresser en montagne et ds les chronos.

    0
    0
  35. legafmm

    c’est fini pour moi, plus jamais je ne repondrais a une reflexion d’alain, je ne comprend pas ses motivations ni sa logique.

    0
    0
  36. alain39

    Malheureusement les évènements du passé me poussent à être très critique à l’égard des costauds.
    Mes commentaires ont seulement pour objectifs d’une part de relever certaines incohérences et d’autre part d’appeler à s’interroger sur les raisons de ces comportement étonnants.
    Ceci étant, je suis étonné que personne ne s’interroge de l’absence de compétition pendant 2 mois et ce dans à proximité du principal objectif de Contador.
    C’est tout le contraire de ce que nous avons connu jusqu’aux années 90.
    Continuer à voir des agissements identiques à ceux des années 90 me semble témoigner du maintien des pratiques de cette époque.
    Merci à Patrick B de m’expliquer son commentaire 32.
    A mon sens si les plus forts ne font pas la course on ne peut pas dire que la course se dispute à fond.
    C’est quand les gros embrayent que la course se joue à fond. C’est mon analyse à l’aûne de ma petite expérience de compétiteur.
    Il y a une expression qui colle à ce cas de figure, « une course d’attente » qui décrit une course où on voit les seconds couteaux aux avants postes mais pas les leaders.
    Même si mes propos peuvent être considérés comme accusateurs à l’égard de certains coureurs, ils n’engagent que moi et ne remettent pas en cause la présomption d’innocence que seule la justice peut lever.
    C’est mon opinion et j’aime à la partager sur ce site de qualité en comptant sur ses membres pour en discuter librement et sans arrière pensée.
    Comme le mentionne vinnnch il serait dommage que celà débouche sur un débat enflammé où chacun camperait sur ses positions sans prendre soin d’écouter les autres.
    Aussi, j’arrête de soulever des interrogations sur la préparation de Contador puisque à part moi personne n’y trouve à redire.
    Bon week-end à tous que ce soit à la maison ou sur vos bikes.

    0
    0
  37. Patrick B

    Alain

    Programmer sa montée en puissance pour parvenir à son meilleur niveau ne signifie pas ne pas courir les autres à fond. Cela signifie réaliser des charges d’entrainement à différentes intensités et volumes pour optimiser le moment où la condition physique sera la meilleure.

    Ta définition de la « course d’attente » n’est pas la mienne. La mienne est une course où les plus forts (du jour, mais quoi d’autres) craignent de se livrer avant leurs adversaires de peur de se faire contrer.

    0
    0
  38. plasthmatic

    Alain : la « présomption de culpabilité », c’est une manière pratique de formuler un sentiment, en ce qui me concerne.
    Absolument pas un principe de justice.
    Je m’autorise à manipuler la formule uniquement parce que je n’influencerai jamais en rien aucun jugement officiel. Dans un cas inverse, même pas besoin de réfléchir pour que le principe de présomption de l’innocence prenne tout son droit.

    0
    0
  39. aplg

    la passion du vélo mène souvent (je parle pour moi) à défendre l’indéfendable, quand l’incrédulité était parfaitement justifiée. on voudrait bien croire à cette saison qui débute, et qui s’annonce si mal. d’où peut-être le ton que prennent les échanges ici ?
    sinon, sur l’équipe bouygues, comment écrire une chose pareille ?
    et commet expliquer que l’équipe soit désormais un relai pur et simple de la communication de armstrong (ils recopient « ses » notes sur twitter) (ok, on sait pourquoi…)

    0
    0
  40. toutouille26

    et encore, bouygues a quand meme engagé beloki!!! etaient ils naifs à ce point??

    0
    0
  41. Patrick B

    Bon, je ne veux pas me relancer profondément dans un débat dans lequel chacun de nous tourne en rond à ressasser ses positions, parfois ses arguments. Je me suis suffisamment étendu là-dessus.

    Mais c’est sans problème que je crois que dans des équipes comme La Française des Jeux et Bouygues Telecom (et dieu sait si je supporte mal la violence de JR Bernaudeau), il n’y a non seulement pas de dopage institutionnalisé mais même une réelle volonté de combattre le dopage.

    Je crois même qu’en 2009, assez rares doivent-être les équipes où on organise le dopage. Même s’il me semble probable que certaines doivent fermer les yeux sur les comportements de ses coureurs.

    La rentrée approche: plus qu’un mois avant la première belle épreuve, le Tour de Californie.

    0
    0
  42. toutouille26

    patrick peut tu me dire quelles epreuves je peux esperer voir sur eurosport (chez ma mere)

    0
    0
  43. Patrick B

    Il me vient qu’on y donnait l’an passé les grandes classiques, les trois grands tours, Romandie, Suisse, Dauphiné, Paris-Nice, Tirreno, Pays-Basque (une belle course, en-passant-je-donne-mon-avis!), Allemagne, Pologne, Bénélux.

    0
    0
  44. toutouille26

    pas d’australie alors?

    0
    0
  45. plasthmatic

    J’ai ouï-dire qu’Alberto Contador passerait l’essentiel de son temps non pas à lire des journaux aux toilettes mais bien loin de sa terre natale. La rumeur publique colporte aussi qu’il aurait projeté de gagner le Tour de France avec un minimum de courses dans les jambes. Quelqu’un aurait-il des informations sur cet épineux sujet ? Quelqu’un aurait-il un avis sur cette information ?

    0
    0
  46. toutouille26

    vu le changement de controleur anti dopage, il est clair qu’ils vont tous aller se charger dans des iles isolees; on l’a bien vu ces dernieres annees, un bon dopage à l’entrainement vaut mieux que toute competition

    0
    0
  47. Patrick B

    Il y a d’autres bonnes raisons de s’entrainer dans les Iles où plus près des Tropiques: le climat. Parce que s’entrainer loin du verglas lorrain présente l’avantage de réduire le risque de voir arriver d’inopportuns hématomes, n’est-ce-pas Plasthmatic? Il s’agirait d’apprendre à piloter avant de se lâcher sur un VTT comme sur un jeu vidéo! La console, ça a du bon, mais on prend des habitudes de risques purement fictifs!

    Plus sérieusement, sans faire de parallèle excessif avec la course à pied, je pense que même complètement dépourvu de dopage, l’avenir de l’optimisation de la condition physique à vélo passe par une réduction quantitative de la participation aux courses.
    Il y a deux freins à cette évolution: le professionnalisme sous la forme du sponsoring floqué, la paresse à se soumettre jour après jour à un entrainement sérieux.

    0
    0
  48. plasthmatic

    Ouais Patrick, j’ai quand même bien volé hier, en contrebas dans le fossé, puis la pente. Et le haut du corps en papier mâché de ce matin au réveil, et encore maintenant, s’est chargé de me le rappeler avant toi.

    Même si Laurent a bien précisé qu’on n’a plus droit aux insultes, je te précise, moi, que tu es un salopard, parce que un, je ne joue à rien, et encore moins aux jeux videos, et que deux, tu aurais pu préciser que tu es toi-même passé par dessus ton guidon pas plus tard … qu’avant-hier … pour avoir même pas été foutu de prendre une décision concertée de trajectoire avec un chat.
    Même que j’aurais pas voulu être à la place du bitume. Tiens, prends-ça.
    Non mais.

    0
    0
  49. P Desproges

    Provocation quand tu nous tiens!

    0
    0
  50. Patrick B

    Aie.
    Provocation quand tu nous tiens!

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.