À quand au Québec?

J’ai toujours soutenu que la sécurité des usagers de la route – surtout des cyclistes – passait d’abord et avant tout par la prévention au moyen de l’éducation – surtout des automobilistes -, une éducation qui évidemment fait cruellement défaut au sein d’une population dont le niveau de littératie est inquiétant.

Dans ce contexte, j’aime beaucoup cette publicité visible en Tasmanie à propos du corridor de sécurité que les automobilistes devraient réserver aux cyclistes qu’ils croisent.

Espérons que cela pourra inspirer le ministère des Transports du Québec, mais je n’ai pas grand espoir…

 

6 Commentaires

  • Patrick
    Soumis le 20 octobre 2015 à 1:15 | Permalien

    Salut Laurent
    Ta prolificité enrichit mes petits déjeuners, je t’en remercie une fois encore. Même pas encore eu le temps de lire ton article-entrevue précédent qui s’annonce intéressant, ni donc de le commenter, que je le fais de celui-ci, plus court et demandant moins de concentration. Bien, le lien vidéo.
    Et merci de m’avoir appris le mot « littératie », utile et à la fois effrayant par son existence dans un monde qui, peut-être, se préoccupe trop…
    A propos, sur un point, je me demande si les bandes cyclables n’ont pas pour conséquence une réduction de la distance de sécurités par les automobilistes qui dépassent (et non croisent) les cyclistes.
    Vite, vite, pédalons, l’hiver approche.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Patrick
    Soumis le 20 octobre 2015 à 8:23 | Permalien

    Qui peut m’aider à trouver le parcours du prochain Tour de France?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Dan Simard
    Soumis le 20 octobre 2015 à 9:07 | Permalien

    Un jour, disons 10 ans, l’intégrations des puces neuromorphiques (reconnaissance d’objets) avec les autos, vélos, motos, piétons rendra notre environnment plus sécuritaire.

    Par exemple, un régulateur de vitesse diminuerait automatiquement la vitesse d’un véhicule lorsqu’il passe près d’un vélo ou piéton 🙂 La vitesse est maintenue s’il passe à 1.5m

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Patrick
    Soumis le 20 octobre 2015 à 10:58 | Permalien

    Le parcours du Tour…
    Méprisants au point de nous refuser une classique version en 2D sur images fixes, ils nous infligent une vidéo rapide en « musique » et il faut connaitre et vite pour deviner.
    C’est fait et ça gonfle.
    Bon, ce devrait être chouette à Culoz. Dommage que pour le clm ils ratent le gros coup avec la fabuleuse route des Gorges de l’Ardèche.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • claudio
    Soumis le 20 octobre 2015 à 8:47 | Permalien

    Inspirer le MTQ? Pas impossible car l’idée est bonne. Mais une pub ne peut à elle seule changer la mentalité du chauffard québécois moyen, surtout quand il est abreuvé par nos fameuses radios poubelles qui carburent à l’intolérance.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • mikael
    Soumis le 21 octobre 2015 à 12:04 | Permalien

    @Dan : Pour être efficace, il faut que ce soit légiféré et obligatoire, donc avec sanctions en cas d’infraction. Dans ton exemple, cela ne servirait qu’aux conducteurs de bon volonté, qui ne font pas « exprès » de nous frôler. Donc une minorité. Les autres s’empresseront de désactiver l’option.

    Pour prendre un parallèle, les limitateurs de vitesse n’existent en France qu’à cause des radars.

    Sinon dans 20 ans, il n’y aura plus de conducteurs humains. Trop accidentogènes pour les compagnies d’assurances.

    @Laurent : Une ou plusieurs publicités ne suffiront pas. En France, tout le monde connait la règle des 1,5m. Pourtant personne ne la respecte, beaucoup considérant que les cyclistes n’ont rien à faire sur la route et/ou les voyant comme une simple gêne. Il n’y a qu’en mettant des gens sur un vélo que leur comportement changera. Sans oublier les sanctions, inexistantes aujourd’hui.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!