Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Une deuxième partie de Tour très difficile

L’avis est unanime si on prend le temps de lire les déclarations de nombreux coureurs à l’occasion du premier jour de repos: le peloton est déjà très fatigué, les 10 premiers jours de course ayant été très exigeant.

Pour certains coureurs d’expérience, c’est du jamais vu: ils n’ont jamais été aussi fatigués avant d’aborder les grosses difficultés de l’épreuve.

Car cette semaine, on aborde les Pyrénées, puis il y a le chrono vendredi, et on enchainera rapidement avec les Alpes après deux étapes « de transition » (si elles existent encore!) vers Nîmes puis Gap.

Autrement dit, ce Tour de France se jouera beaucoup sur la fraicheur physique. Et à ce chapitre, force est de reconnaitre qu’Ineos, Geraint Thomas et Egan Bernal en premier lieu, ont un avantage. Ils ont couru au millimètre jusqu’ici, ils bénéficient également d’années d’expérience au chapitre de la récupération et de son optimisation. L’équipe a également les moyens financiers.

Aujourd’hui vers Toulouse, l’étape est promise aux sprinters. L’arrivée est large, ca sera un sprint massif avec les Colbrelli, Sagan, Ewan, Matthews, Viviani, Groenewegen, Kristoff, Greipel et autres spécialistes de l’exercice.

Misez Groenewegen!

Partager

Précédent

Ennuyant, le Tour?

Suivant

Tour de France: les enjeux du chrono

38 Commentaires

  1. alano39

    Les Ineos avec Bernal et Thomas sont dans une situation idéale. Ceci dit, je reste interrogatif sur le niveau réel de l’équipe qui contrairement au passé ne contrôle pas autant la course. Les étapes de St Etienne et planche des belles filles ont aussi montré que Poels et Kwiatkovski ne sont pas aussi forts que ça. Les autres leaders n’ont qu’une option: attaquer soit pour gagner les étapes soit pour reprendre du temps aux Ineos.
    Si les équipes sont malines et la Deceuninck en premier elles ont intérêt à laisser le poids de la course sur les Ineos car leur seule chance de les battre et des les user. Charge pour Ineos de pourchasser les échappées et donc de griller des équipiers.
    Maintenant avec les classements UCI et autres accords possibles ce n’est pas certain qu’ils adopteront cette tactique.
    La fatigue va largement peser et certains vont avoir un jour sans. Alaphilippe qui n’a pas ménagé ses efforts va connaitre un coup de moins bien mais il s’en moque car le général n’est pas son objectif.
    Quintana fait un début de tdf dans un relatif anonymat alors que c’est l’un de ses tous meilleurs. Attention à lui car il est l’un des rares qui peut attaquer de loin dans la dernière semaine. Il a son mot à dire car Landa va devoir jouer l’équipier.
    Coté français nous verrons bien mais je reste assez pessimiste pour Bardet et Pinot qui est psychologiquement fragile devra se remobiliser.

    0
    0
  2. Wolber

    Au regard des années passées , le niveau en montagne des Inèos sera celui qu on lui connaît habituellement. Les variations de niveau étant parfaitement compensées dans le cyclisme actuel, les enseignements de  » la planche » n étant , à mon sens , pas significatifs.

    0
    0
  3. mica

    Si le peloton est déa trés fatigué, j’ ai une suggestion; dans les années à venir, construisez un tour d’ environ 17 ou 18 jours (idem Giro et Vuelta) ce serait largement suffisant pour une belle course d’ endurance et même d’ usure. Et, quand même, nous ne sommes pas des voyeurs et les petits ou grands « drames » de fin de Tour ne sont pas ma tasse de thé (rapellez vous Pinot au Giro il y a un an)
    Cette fatigue sera certainement amplifiée dans les années à venir par les canicules à répétition qui ne manqueront pas de survenir de Mai à Septembre (Vuelta: l’ Espagne en plus, Tdf: Juillet, les pics caniculaires).
    Alors, de grace, une course plus courte, des étapes plus courtes des A M Télévisés plus courtes…on aurait tous à y gagner.
    Attention, ce n’ est pas moi qui l’ ai dit; les coureurs sont trés fatigués…je suis constructif et je propose une solution; il ne faudrait pas de drames…et, par exemple, certaines images du Ch. de France de CLM pouvaient faire peur. (c’ était au coeur de la canicule précédente.)
    Vu le programme des 10 derniers jours du Tour et la nouvelle canicule annoncée….on pourrait avoir droit à quelques « processions » et il ne faudra pas se plaindre.
    (ces jours ci dans un post précédent je me permettais, immodestement, de faire une esquisse de ce que pourrait être un Tour raccourcis, ce qui ne veut pas dire édulcoré!)

    0
    0
  4. noirvélo

    Si le peloton est fatigué c’est parce qu’il se fatigue lui-même , non ? Il n’y a pas d’ordre de qui que ce soit de rouler « encore plus vite » , non ?
    Inéos a très bien géré , sans rien cacher , ils sont « 2&3 » sans avoir pesé sur la course . Oui , ils attendent la montagne et il y a 3 chances sur 4 qu’ils vont adopter « le rouleau compresseur » des dernières années à savoir faire le train à l’avant sans trop se préoccuper des attaques (qui enthousiasment le public mais usent les organismes ). Tous les grands champions savent revenir « au train » , patiemment et sans panique !
    Quintana , oui , mais Kruijswick (ouf à écrire!) aussi !son équipe est forte et dans la bonne spirale , même si j’en conviens , ce n’est pas une équipe de grimpeurs (sauf Benett encore) .Mais l’important c’est de faire la course en tête dans le paquet de favoris , au train (savoir niveler ses efforts!), sans prendre de jour « sans » évidemment … N’oublions jamais qu’un Grand Tour est une course d’endurance , pas de vitesse , et ceux qui jouent les « matadors » séduisent plus qu’ils ne « ramassent » au final ! gestionnaire , pragmatique (comme les Bataves et les Flahutes) , et non pas impulsif et romantique (comme le veulent les peuples latins!) …

    0
    0
  5. bigmouse

    « c’est de faire la course en tête dans le paquet de favoris , au train (savoir niveler ses efforts!), sans prendre de jour « sans » évidemment …  »

    d’autant plus facile à faire avec un capteur de puissance ^^

    Pour les inéos, il a clairement été décidé de préserver une partie de l’équipe pour la dernière semaine

    me rappelle de l’etape de la planche des belles filles ou on voit furtivement poels se relever, prendre un bidon a sa voiture et le DS lui signe du bras de se calmer et se préserver!

    ils vont probablement encore asphyxier tout le monde et l’explication se fera ds les 2 dernier km (mais il y aura double ration de bonif ^^ 18s par jour). SI les écarts restent acceptable après le CDM, ça peut Etre intéressant

    0
    0
  6. Edgar Allan Poe

    Peloton fatigué, certes, mais seulement 6 abandons en 10 étapes.
    Pas de chute collective. Pas de nervosité à outrance lors des premières étapes, dixit « La Musette ».
    Par contre, un retour béant du cyclisme à 2 vitesses, et des coureurs certainement fatigués par les conditions météo subies depuis le début de l’année…et les programmes ciblés sur objectifs…les stages en altitude dont on récupère, ou pas !

    0
    0
  7. plasthmatic

    Alain, concernant la moindre forme de Poels et Kwiatkovski, j’attends encore la vérité de la montagne et la nécessité de leur secours.
    Sur la Planche, il n’y avait pas tellement de besoin, somme toute.
    Cette équipe a tellement l’habitude de prévoir le plus de trucs possibles à l’avance qu’ils sont bien foutus de demander à leurs gars de se mettre au chaud, ou au frais comme on voudra, dans l’attente des circonstances décisives.

    Mica, on pourrait aussi bien ramener la distance du marathon à 34 ou 35 km. Cela aurait pour énorme avantage d’augmenter les chances de ne pas taper le mur (qu’on assimile traditionnellement à l’épuisement du stock de glycogène), mur qu’on se prend assez classiquement dans ces kilométrages, à partir d’un certain niveau.
    Et puis, pourquoi ne pas réduire le 200 m à 175 m, ça va vachement mal aux jambes 20 secondes à ces vitesses !
    « Les coureurs sont fatigués ». Oui, comme chaque année. Comment peut-il en être autrement après tant de jours de compétition ?
    C’est tout le paradoxe de ces longues épreuves à étapes : on rêve d’y être, et une fois dessus, on attend paradoxalement la quille. Sagan l’a un peu dit l’autre soir, en réponse à une question sur le repos du lendemain ‘qui allait faire du bien’, avec son humour propre. En substance : « Si on nous évitait les deux jours de repos, on serait tranquilles deux jours plus tôt ! ».

    0
    0
  8. bigmouse

    Pour en revenir au cyclisme à deux vitesse, un article dans l’équipe parlait de cétones (a mettre en relation avec le post de laurent sur les Ketones) et avançait que seule la moitié du peloton en prenait

    les jumbo étant les derniers en date a priori. Funny fact, quand les journaleux de l’équipe ont voulu en parler au doc de cette team, la réponse du service press a été  » qu’est ce qu’un doc a a voir avec les cetones? ce ne sont pas des médicaments .. »

    0
    0
  9. mica

    Plasthmatic: sauf que je n’ ai jamais entendu des marathoniens au cours de leur épreuve se plaindre qu’ ils étaient fatigués!
    Et je pense qu’ il faudra bien prendre en compte ce fameux réchauffement climatique.
    Tiens, pourquoi ne fait on pas des étapes de 400 km comme jadis ou déja le marathon faisait 42 Km et le 200m précisemment 200m?
    Pour l’ étape du jour, l’ « échappée du jour » est partie on peut faire la sieste jusque vers 17 h.

    0
    0
  10. mica

    Bigmousse: les journalistes de l’ équipe feraient donc une enquête sérieuse ? pour une nouvelle, c’ est une grande nouvelle!

    0
    0
  11. Lbi

    Wolber, au contraire, la première etape de montagne donne un état précis des formes en présence..
    Sky va gagner, comme dhab. Elle se fait habilement oublier, non pas pour ne pas se fatiguer a contrôler la course, car elle ne se fatigue mas, mais pour laisser quelques miettes.

    0
    0
  12. nick

    hum, s’ils voulaient attendre la retraite de froome pour sortir qq chose (cf damien ressiot sur armstrong en 2005), c’est raté :

    https://www.lequipe.fr/Cyclisme-sur-route/Actualites/Chris-froome-ineos-sur-un-velo-fin-aout/1040658

    0
    0
  13. pijiu

    Pour tenir compte du rechauffement climatique, on pourrait deja adapter le calendrier. Honnetement, dans une bonne partie de l’Europe occidentale, on souffre plus du froid que du chaud sur un velo. La premiere mesure evidente serait de decaler les grands tours d’une ou deux semaines. Cela eviterait au Giro de se prendre la pluie et les cols bloques par la neige. Pour le Tour, ca ne changerait rien. Et ca eviterait le non sens de commencer la Vuelta un 20 aout (45 degres en Andalousie si tout va bien…). Pourquoi arreter la saison le 15 octobre alors que le mois d’octobre est souvent si beau pour rouler?

    0
    0
  14. Wolber

    Lbi , je pense aussi que Sky va gagner.

    0
    0
  15. bigmouse

    mica=> c’est aussi l’équipe qui a confondu pour la première fois amstrong et jalabert^^

    ne soit pas si médisant ^^

    0
    0
  16. mica

    ouah! le dépit de Rosseto à l’ arrivée…
    Pendant la course aussi ou, en plus, il semblait indiquer à coups de grands gestes un certain sillage pris par le Belge. D’ ailleurs le gain chronométrique de De Gent fut rapidement d’ une vingtaine de secondes alors que tout le monde était à fond, sans conséquences au final je vous l’ accorde, mais tout de même c’ est toujours un peu confus…ça manque de la rigueur élémentaire.

    0
    0
  17. plasthmatic

    C’est très pénible. Qui es-tu, Mica ?

    0
    0
  18. Wolber

    Dommage, à 4 km de l arrivée , une bosse , du moins un bon faux plat , propice pour une attaque de types déterminés , Van Avermaet, Calmejanne ( parti ds une échappée bidon) Mathews, Benoit….à plusieurs . Il y a bien des anneés , on serait sort dans cette petite bosse.

    0
    0
  19. Eric Fruttero

    Pour ceusses qui ont accès..

    0
    0
  20. Djm

    J »ai la conviction que mica est Francis Lalanne.

    0
    0
  21. Edgar Allan Poe

    Pense à moi, comme je t’aimeeeeuuuhhh….
    Et tu me délivreras,
    Tu briseras l’anathème…

    0
    0
  22. Edgar Allan Poe

    Oh oui, Piju, ta réflexion est marquée au coin du bon sens : sur une année, et même sur une saison cycliste de route, on passe beaucoup plus de temps à se geler les c……. sur un vélo qu’à transpirer sous la chaleur.
    L’avantage de la chaleur, pour moi, est aussi qu’elle élimine rapidement les coursiers qui s’entraînent mal, ou ne savent pas s’entraîner eux-mêmes, je veux dire sans un « coach » qui leur vend des plans d’entrainement.
    Si les printemps sont parfois pluvieux et/ou froid en Europe de l’Ouest, il y a bien longtemps que la saison des feuilles mortes nous chante du Joe Dassin et son été indien !
    On pourrait facilement courir jusqu’au 15 novembre, notamment en raison d’une pluviométrie assez faible jusqu’à cette date.
    Sur le calendrier amateur, cyclosportives compris, les organisations n’excèdent quasiment pas la 3ème semaine de septembre. Je le déplore.

    0
    0
  23. tylerkay

    C’est raté Laurent, c’est Caleb Ewan, qui dépasse, comme Groenewegen, les 70kmh au sprint (72kmh pour Viviani).

    Je pense d’ailleurs que les vitesses live sont fausses et sous-évalués car il fait les 150 derniers metres en 7,20 maximum, soit 72kmh. De plus, sur la vidéo, on le voit passer de 70 à 67 lorsqu’il double Groenewegen, et surtout le doubler à une vitesse inférieure…

    Le lien ici : https://www.dailymotion.com/video/x7dj750

    De Gent, il a pris la même moto que Pinot et Alaphilippe? C’est juste pour prévenir Fulsang.

    0
    0
  24. KO

    commentaire de Lucien Van Impe à propos du prétendu parcours montagneux du tour 2019; http://www.leparisien.fr/sports/cyclisme/lucien-van-impe-ma-victoire-sur-le-tour-de-france-a-change-ma-vie-05-07-2019-8110350.php

    Si les coureurs vont trouver le tour difficile c’est parce que le parcours de la plupart des étapes alpestres ( je ne connais pas les cols des Pyrénées ) permettent à une grosse équipe de mener un train d’enfer jusqu’à peu de kilomètres de l’arrivée.

    0
    0
  25. Thierry mtl

    Sacré Froome, même en convalescence, il gagne un grand tour.

    0
    0
  26. mica

    Tylerkay: oui, j’ ai été « bluffé » par ce sprint qui a dépassé, globalement, les 72 Km/ h, peut être pas loin des 74, j’ ai essayé moi aussi d’ analyser les images et les temps.
    ( y avait il une légére pente descendante, et (ou) vent un peu favorable? Quoi qu’ il en soit çà allait très très vite!
    Plasmathic: peu importe qui je suis, mais surtout, un observateur passionné, qui ne peut se résoudre à laisser passer certaines choses; tellement ce sport peut être beau, mais aussi, hélas, parfois dévoyé.

    0
    0
  27. plasthmatic

    –  »observateur passionné » : oui, pas de souci. Il y en a des tas d’autres, des passionnés, fréquentant LFR, à commencer par son auteur.
    Certains même commentent, mais aucun ne rabâche et ne ramène tout à sa passion, c’est-à-dire son nombril.

    –  »peu importe qui tu es » : eh, je m’en fous ! La question n’était que, comment dire, rhétorique !

    –  »je ne peux me résoudre à laisser passer certaines choses » : mais tu te prends pour qui ? Tes commentaires, pas plus que les miens, n’ont la moindre influence sur le déroulement présent et futur de la course cycliste ! Si tu veux bagarrer ou faire la guerre, commence déjà par te rendre sur le terrain ou le champ de bataille ! Tu risquerais bien, là, de rencontrer le réel …

    – « certaines choses » : des faits, quoi.
    Il t’est arrivé même (et je t’avais écrit) d’analyser des faits auxquels tu n’avais pas même assisté, de ton aveu après les avoir imaginés ! Hier, ton interprétation d’un fait, le geste de Rossetto, est celle d’un mec qui ne comprend rien à rien et ne sens rien du vélo ! Rossetto, il est fatigué, il avait tout donné, et un mec plus fort que lui avait encore du jus, les a largués, plutôt de bonne guerre à mes yeux, en tout cas rien de scandaleux en soi. Son geste n’était fondé que sur une putain de mauvaise humeur associée à des états de fatigue et de frustration immédiates que tu n’as certainement jamais connus. N’importe qui de vivant sent ça. Toi, non. Pour sentir, il faut être branché sur l’extérieur, l’altérité, non sur son petit moi. Rossetto, sa frustration si grande, que je comprends, l’a même conduit à dire un peu des bêtises, une fois au bus, et c’est la vie.
    Rossetto gueulait après la moto aspirante !!??

    Le souci avec ton commentaire sempiternel est le suivant : chacun ici, quand il s’y colle, apporte son regard sur les choses. Mais l’essentiel, c’est-à-dire les choses, demeure. On n’y touche pas.
    Toi, tu supprimes les choses, et inonde ce site non de ton regard, mais de ton moi intérieur.
    C’est assez insupportable, et même au fond, pour le dire simplement, plutôt malpoli.

    0
    0
  28. Nikko

    +1 Plasthmatic !

    Mica rabâche depuis quelques années sur ce blog au point que sur chaque article de Laurent il écrit près de 30% des commentaires, vous pouvez vérifier.

    Ce qui donne malheureusement l’impression qu’on est souvent sur le blog de Mica !!

    Je le lui ai déjà écrit : Mica, si tu as un combat à mener fais le sur ton propre blog et arrête de troller celui-ci !

    0
    0
  29. alano39

    Une étape pour rien au niveau du GC.
    ça a seulement servi à user les organismes car elle a été courue très vite.
    Ineos s’est comporté en patron du peloton et a pris les reines de la course.
    Ils ont pris leur responsabilité sur la seconde partie de la course et ce au lieu et place de Deceuninck.
    Ce tdf est favorable aux échappées.
    Aucune équipe n’a décidé de supporter tout le poids de la course dès le début de l’étape.
    Les cadors attendent l’étape de demain et celle de ce weekend pour se tester et commencer l’écrémage.
    Le faible kilométrage de l’étape de samedi va influencer la façon de courir et certains vont tenter de prendre du temps sur Ineos. Je ne vois pas de gros écarts mais certains vont toutefois perdre le tdf. ceux qui sont moyens ne pourront plus se cacher sur la montée sèche du Tourmalet. On verra où en sont Porte et Quintana sont les 2 grosses inconnues à ce stade de la course.
    Le tdf entre dans sa phase finale et on y verra plus clair dimanche soir.

    0
    0
  30. Christian

    Étape totalement ennuyeuse. Bravo a Gouvenou pour ces 30km de plat final la veille d un chrono. Beau boulot!

    J ai malheureusement peur que le reste soit a l avenant. Gouvenou a en apparence mis plus de montagne mais quand on regarde de près, on se rend compte que la façon dont les difficultés sont agencées fait en sorte de réduire le spectacle.

    Par exemple les 30 derniers km de la dernière étape de montagne seront a 5% de moyenne. Une sorte de long faux plat montant… Qui donnera un avantage incroyable aux ineos. Les attaquants n auront quasiment aucune chance.

    Rendu là, après le tour de l an dernier, particulièrement plate, j en viens a me demander si cela n’est pas délibéré (pour permettre aux lâchés de finir dans les délais comme il l expliquait l an passé?).

    0
    0
  31. lbi

    Bagnères de bigorre a payé le prix pour être ville étape, d’ou les 30km. Si on avait fini en haut de la hourquette, ils auraient appelé ça hourquette d’ancizan-bagnères de bigorre, histoire de citer la ville.
    L’argent, c’est bien la le premier pilier du tour.
    Quant à Val thorens, il y a bcp d’autres étapes pour attaquer. Bardet attend sagement les alpes au lieu d’essayer de reprendre du temps, et il va surement se faire lacher à la pédale comme l’an dernier…
    Bref, le vélo est un sport avec 180 coureurs et à la fin c’est inéos qui gagne…

    0
    0
  32. Delirium 89

    Peut être que les leaders vont faire un groupetto jusqu’a Val Thorens

    0
    0
  33. Delirium 89

    Nanard il doit bien se marrer lui qui attaquait même ses propres équipiers (Fignon ou Lemond)

    0
    0
  34. p'tit lucien

    [de l’art de jeter de l’huile sur le feu] Allez Mica, ne te laisse pas abattre ! il y a encore de jolis sujets sur lesquels tu peux nous entretenir : la position zarbi de Caleb Ewan au sprint, l’abandon curieux de Rohan Denis, l’étonnante résistance de Thomas De Gendt au retour en trombe d’Alaphilippe et de Pinot après 200 km d’échappée et malgré (ou grâce aux) oreillettes, etc…
    vas-y lâche-toi, la journée de repos est passée 🙂

    0
    0
  35. Christian

    @ delirium 89

    C était le bon temps lol

    0
    0
  36. Thierry mtl

    J’espère me tromper, mais en cette veille de Clm, je vois un duo d’Ineos en tête jusqu’à Paris. Seul Pinot aurait pu y changer qq chose. Mais peut-il encore ?
    Aucun autre membre du top 20 n’est vraiment inquiétant pour les ineossiens. Le pire est à craindre si Thomas et Bernal se transforment en Schumacher et Barrichello et pré décident les positions.
    Je m’ennuie de Dumoulin, Roglic et même… Froome. Tom et Primoz doivent aussi regretter leurs choix.

    P.s.: Woods est beaucoup blessé 🤕. En mode survie.

    0
    0
  37. Edgar Allan Poe

    Il y a effectivement peu d’espoir de voir la course se dérouler de manière différente, Thierry Mtl.
    Pinot aurait pu contrarier les desseins d’Ineos, Landa aussi, certainement leur adversaire le plus dangereux, mais Barguil l’a éliminé, bien involontairement !
    Quintana peut dire merci à son futur équipier, car à mon avis, son leadership au sein de Movistar n’était pas acquis.
    Reste Kruijswijk, très bon coureur, qui court chez les bouffeurs de cétones. Pas sûr que Buchmann puisse lutter.
    Je rajoute Fuglsang, et pourquoi pas la vieille chaudière au maillot irisé, pas à une surprise prêt, peut-être pour son dernier tour.
    Le débat sur les cétones est intéressant, mais amha, il est loin d’expliquer certaines performances collectives.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Répondre à Christian Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.