Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Sella positif à la CERA

De retour de petites vacances d’une dizaine de jours, La Flamme Rouge reprend aujourd’hui le fil de l’actualité et couvrira plusieurs sujets au cours des prochains jours. De l’action donc en perspective sur ce site très prochainement! Une mise à jour du pool de cyclisme après le Tour de France sera également disponible dès demain. Beaucoup de changements au classement, surtout avec le contrôle positif de Ricco qui perd tous ses points depuis le début de l’année.

Mon retour à l’actualité cycliste est cependant résolument déprimant avec plusieurs nouvelles très inquiétantes à l’égard des affaires de dopage.

D’une part, on apprend aujourd’hui que Sella a été contrôlé positif à la CERA (EPO retard) lors d’un contrôle inopiné le 23 juillet dernier. Rappelons que Sella avait dominé outrageusement les étapes de montagne du dernier Giro, en gagnant trois, dont deux de suite. On comprend désormais à quoi marchait ce jeune Italien… Il s’est fait prendre, cela prouve deux choses: d’une part, que les contrôles, notamment inopinés, sont de plus en plus efficaces. D’autre part, cela prouve qu’il convient toujours de demeurer extrèmement vigilant devant les performances des coureurs pro, certaines restant hors normes et donc suspectes.

Dans ce contexte, comment expliquer que Carlos Sastre a gravi l’Alpe d’Huez plus rapidement en 2008 et après 200 bornes qu’en 2004 lors d’un contre-la-montre ou il partait frais du bas ? Simple amélioration de ses performances avec le temps?

Par ailleurs, on apprend que Vladimir Gussev, un autre qui marchait fort depuis quelques mois, a été exclu de l’équipe russe des JO suite à son licenciement de l’équipe Astana pour paramètres sanguins anormaux. Ca se dope, ca se dope encore pas mal !

Enfin, et plus déprimant encore, ces contrôles positifs à l’EPO de deux jeunes coureurs italiens dont Giovanni Carini, champion d’Italie des moins de 23 ans en 2008. On nous affirme, notamment du côté de l’UCI, que les mentalités changent chez les jeunes coureurs… Pour moi, il n’en est rien: réussir au plus haut niveau exige toujours un dopage sanguin important et les jeunes qui n’ont d’autre avenir que le cyclisme n’hésitent toujours pas à faire le saut, question d’obtenir un contrat professionnel et vivre de leur sport en espérant gloire et argent.

À quand un contrôle positif de Nibali, de Chichi, de Cancellara, de Voigt ou encore de Valverde ? Comment ne pas croire que l’eldorado du dopage demeure pour l’instant l’Italie et l’Espagne ?

Dur retour pour La Flamme Rouge!

Partager

Précédent

Cadel Evans a gagné le Tour

Suivant

Dopage: voici venue l’ère du GW1516…

45 Commentaires

  1. jeff

    La seule trés bonne nouvelle est le retour en forme de Moncoutié – surement le meilleur coureur Français de la decennie – qui, sans les dopés aurai gagné Paris nice, le tour, etc…….

    0
    0
  2. Dan Simard

    Ca serait interessant de connaitre les previsions de La Flamme Rouge pour les Olympiques (course sur route samedi et CLM mercredi)

    0
    0
  3. Bark

    « On nous affirme, notamment du côté de l’UCI ue les mentalités changent chez les jeunes coureurs »

    Laurent, tu as surement manqué le tour de France avec les réactions après le contrôle positif de Beltran. La musique sur les-jeunes-qui-ne-se-dopent-pas, elle est venue d’ASO, de Laporte, de Jalabert et ses collègues.
    C’était bien sûr avant les cas Ricco et Duenas…
    Et là, les tenants du nouveau cyclisme propre se sont tus.

    Un bon point à l’UCI pour le ciblage de Sella…;-)

    0
    0
  4. legafmm

    oui laurent, taper sur l’uci aveuglément est inutile, tout le monde voudrait croire que les jeunes sont plus responsable que les anciens.

    Moi sur le Tour, c’est les responsables du sport français / journalistes / aso que j’ai entendu nous soutenir : « les-jeunes-ne-se-dopent-pas », on les a moins entendus après les contrôles de sella.

    0
    0
  5. Testocarbone

    Pour une fois, je suis d’accord avec Bark. Je ne vois plus de solution. C’est un cancer généralisé avec métastases à tous les niveaux.

    0
    0
  6. Erik Zabel

    C’est moi ou j’ai l’impression que les gars qui marchent « anormalement fort » à un moment donné se font vite prendre ? Landis 2006 après son impressionant dyptique alpestre, Ricco après son Giro et son début de Tour cette année, Sella après son Giro, Mayo en 2007 sitôt son retour en grâce après plusieurs années médiocres, pour remonter plus loin : Rumsas impressionant troisième du Tour 2002,…

    Comment l’interpréter ? Fausse impression ?

    0
    0
  7. Testocarbone

    @ Erik Zabel

    Malheureusement non. Certains et non des moindres ont encore un train d’avance. Personnellement, je ne crois, cette année, ni aux performances d’un Sastre, ni aux performances d’un Kohl, ni a celles d’un Menchov ou d’un Evans.
    Le ver est dans le fruit et depuis peu, contrairement à tous les hypocrites, ministres en têtes, qui voudraient nous faire croire que le changement est en route, je pense sincèrement que le combat contre le dopage est perdu.
    Ce combat était, à mes yeux un combat pour le vrai sport. Il va donc falloir accepter qu’une partie de la population n’est pas dérangé de savoir que les performances auxquelles elle assiste sont des performances d’illusionnistes, des performances de cirque.

    Demain, avec la thérapie génique, les dégâts seront encore plus impressionnants. Certes, les labos à l’origine de ces « modificateurs d’adn » pourront mettre des marqueurs qui permettrons leur détection, mais les labos de contrefaçon sauront prendre le relais et offrir aux tricheurs la possibilité de briller.

    Regarder ce qui se passe au niveaux des athlètes russes. Un dopage organisé à l’échelle de la fédération, selon le CIO.
    Malheureusement on en parle que sur Internet. ce matin sur Europe 1, les journalistes, ou disons plutôt, les pseudo-journalistes ont fait comme si tout se passait dans le meilleur des mondes, sans parler un seul instant de ces multiples exclus des jeux, en athlétisme, en handball, en hockey etc..etc….

    Le sport, c’est moi, seul sur mon vélo à me battre, seul, contre moi-même….et bien sûr tous ceux qui font comme moi. Le reste c’est du cirque….Même dans les compètes d’amateurs.

    0
    0
  8. vinnnch

    Je ne sais pas ce qu’il en sera, mais peut-être faut-il espérer que les échantillons conservés pourront un jour être testés avec des techniques plus nouvelles (cf Armtrong 1999), et que des sanctions pourront être rétroactives ?
    Peut-être cela pourra-t-il un peu en calmer certains ?…

    (je dis ça parce que je veux garder un fond d’optimisme, sinon ou va-t-on ?… 🙂 )

    0
    0
  9. Thierry Lemaire

    La conservation des échantillons n’apporte rien, puisqu’il existe encore aujourd’hui des gens pour dire qu’Armstrong n’était pas dopé (au moins à l’EPO et aux corticoïdes)

    0
    0
  10. toutouille26

    sauf si on change la loi , et qu’ils conservent de quoi faire 2 analyses sur les echantillons; la ça rigolera moins dans le peloton

    0
    0
  11. alain39

    bonne nouvelle Sella dont les performances étonnaient lors du giro a été bel et bien pris. C’était tellement flagrant avec notamment cette capacité à enchainer les exploits.
    Cela devrait calmer certaines vélléités et confirme combien les cyclismes italien et espagnol sont ravagés par le dopage.
    d’ailleurs ce sont eux qui dominent, comme par hasard.
    Les 2 meilleurs italiens de ces derniers mois tournaient à la CERA ce qui n’a pas empêché Contador de les battre. Ouch dur à expliquer et ce d’autant plus que de son propre aveux il était mal préparé.Plus très crédible comme ligne de défense car difficile de faire croire qu’un mec mal préparé peut battre des mecs bien préparés, qui plus est dopés à mort.
    Reste à tomber sur les CSC, l’équipe de tous les exploits ou un cancellara a su devenir un grimpeur et un grimpeur un rouleur.
    Vivement la suite mais il faudrait des suspensions d’au moins 4 ans histoire d’assainir..

    0
    0
  12. legafmm

    Et jeff, concernant Moncoutié, tu t’emballe un peu vite, il a certe de grosses qualités en montagne mais il a aussi d’énormes lacunes, les descentes, son placement dans le peloton, son inaptidude à frotter, son mental, etc …

    Même avec un peloton 100% propre, jamais il n’aurait gagné un Tour de France, il aurait par contre gagné pls autres étapes, terminé dans les 10, peut être dans les 5 mais pas plus.

    0
    0
  13. Vinnnch

    legafmm,

    je ne connaîs pas Moncoutié personnellement, mais à sa place, si je suis « clair » et que je sais que trop d’autres sont chargés, je t’avoue qu’effectivement je ne fais le tour que pour gagner des étapes, le classement général ce n’est pas vraiment pour moi.
    Par contre si je sais que tout le monde est clair, alors là, je reste aux avant-postes du pelonton constamment, puisque je sais que j’ai mes chances.

    Moi je suis justement très admiratif des cyclistes propres qui parviennent à se motiver pour s’entraîner et faire les courses, en sachant que les vainqueurs seront des chaudières !

    0
    0
  14. Roger13

    Oui quand on pense que même un tocard comme Moreau est dopé !

    Pour revenir sur la discussion concernant les stigmates de l’effort, je me souviens que certains sur ce site dénonçaient le manque de souffrance des coureurs dans les cols et invoquaient même le fait que: « Y transpirent même pas….. ».

    Autant que je sache le dopage sanguin n’empêche pas la transpiration. Si on développe 440 W de puissance utile, étant donné le rendement musculaire qui tourne autout de 25 %, cela fait encore pas mal de calories à évacuer. Ce rendement est peut être un tout petit peu augmenté par l’usage d’EPO car si on dispose d’une plus grande puissance il est plus aisé de soigner l’efficacité du geste mais ce rendement ne peut évidemment pas passer de 25 à 50 % et le problème de l’évacuation de la chaleur par la transpiration reste quasiment le même. Il n’y avait qu’à regarder Landis s’asperger tout au long de son exploit. Donc les coureurs dopés s’essoufflent probablement moins mais transpirent autant si non plus (plus de chaleur à évacuer).

    0
    0
  15. Erik Zabel

    @Testocarbone

    Tu ne m’as pas bien compris. Au fait, je pense comme toi que le dopage est un phénomène généralisé, et donc, ça me semblait bizarre de voir que les types dont les performances sont ostensiblement anormales (cf : les cas que je cite) se font plus facilement prendre que les autres, qui ne se dopent pas forcément moins.

    0
    0
  16. thierry Lemaire

    Armstrong a eu 6 échantillons positifs à l’EPO. Y a-t-il vraiment besoin d’une contre-expertise ?

    En 2002, Moncoutié court seulement le général et tente de suivre les meilleurs. Il finit 13ème du Tour de France.

    Il a devant lui 8 coureurs qui ont été convaincus de dopage par la suite. Donc, théoriquement, il finit déjà au moins 5ème.

    Le classement virtuel de 2002 :
    1. Azevedo (équipier d’Armstrong)
    2. Leipheimer (Rabobank, ancien équipier d’amrstrong)
    3. Sastre (CSC, ancien ONCE)
    4. Boogerd (Rabobank)
    5. Moncoutié (Cofidis)

    En outre, pour de multiples raisons, je vous avoue avoir peu de confiance dans les quatre premiers de ce classement.

    Donc théoriquement, si Moncoutié est bien un coureur propre, il est clairement un potentiel vainqueur du tour de france.

    0
    0
  17. Erik Zabel

    Ton analyse est intéressante, Thierry Lemaire, mais je rejoins l’avis de legafmm : faire 13ème d’un Tour en étant propre (ce qui reste tout de même à prouver…) derrière 12 charrues ne signifie pas qu’il terminerait premier si la justice était totale.

    Sur le papier, Basso ne devait faire qu’une bouchée du Giro 2004, et pourtant, son mental l’a lâché sitôt le maillot rose sur les épaules.

    Un gros potentiel (ce qu’a Moncoucou indéniablement, si sa propreté est avérée) ne fait pas forcément un grand champion. Il faut d’autre paramètres. En étant mauvais pour frotter, pour descendre et en n’ayant pas le mental suffisant, ça n’est pas tâche aisée de gagner un Tour de France.

    En me faisant l’avocat du diable, je dis que, même si on ne sait pas avec précision quel était le niveau intrinsèque d’un certain coureur texan septuple vainqueur du Tour, on peut quand-même affirmer qu’il avait le profil parfait du champion, qui parvient à l’emporter même en 2003 où les pépins physiques s’étaient accumulés (contrairement à Jan Ullrich qui passait systématiquement à la trappe dès la première contrariété).

    0
    0
  18. legafmm

    La tu refais la course, on ne peut pas savoir comment les évènements se seraient passés si untel n’aurait pas été présent, il ne suffit pas d’éliminer les coureurs dvt lui, le classement, la course aurait été completement changé.
    Pour conclure, j’aime bien moncoucou mais je pense qu’il a trop de lacune pour prétendre gagner un grand tour de 3 semaines.

    Tout à fait autre chose, l’afld (agence francaise de lutte contre le dopage) vient de publier ceci.

    —————————————————
    AFLD : des chiffres et un inconnu

    L’Agence française de lutte contre le dopage a donné son bilan chiffré une semaine et demi après la fin du Tour de France.
    L’agence a détecté 22 résultats anormaux concernant 13 coureurs. La détection de glucocorticoïdes est la plus fréquentes (14 cas) mais aussi la plus couverte par les autorisations à usage thérapeutique, dans tous les cas sauf pour un coureur qui risque donc d’être déclaré positif. On peut donc imaginer que quelques uns des coureurs positifs à l’EPO ont aussi pris des glucocorticoïdes.
    Si on en croit les chiffres de l’AFLD, tous les contrôles urinaires n’ont pas donné lieu à une détection de l’EPO : 205 prélèvements urinaires pour 91 détections d’EPO. 18 analyses ont utilisé la spectrométrie de masse, utilisée par exemple, pour reconnaître la testostérone exogène de la testostérone endogène.
    Enfin, aucun coureur de la Saunier Duval, à part Ricco, n’a été contrôlé positif à l’EPO. Ricco, qui a mis en doute l’efficacité de la détection de l’EPO.
    ————————————————

    un passage me laisse perplexe , qu’est que cela signifie, qu’ils ont trouvé de l’epo 91 fois pour slt 3 coureurs positifs ????

    0
    0
  19. toutouille26

    une faute de frappe surement…
    j’adore ta phrase « Sur le papier, Basso ne devait faire qu’une bouchée du Giro 2004, et pourtant, son mental l’a lâché sitôt le maillot rose sur les épaules. »
    alors tu crois que c’est son moral qui lui a fait perdre 45minutes;faut vraiment que tu reviennes dans la realité la!!
    parce qu’en 2005 il faisait mal aux jambes à armstrong dans la troisieme semaine et les pyrenees: la il avait retrouvé son mental??

    0
    0
  20. Thierry Lemaire

    Bien sûr que je refais la course. Oscar Pereiro est le vainqueur du tour 2006. Il ne l’aurait peut-être pas été si Floyd Landis n’avait pas couru.

    S’il est bien un coureur propre, Moncoutié a de toute façon un mental bien supérieur aux autres puisqu’il a su résister à l’appel du dopage.

    En outre, il a gagné moult courses en ligne, il n’a absolument pas le profil d’un perdant.

    0
    0
  21. toutouille26

    le pool est une aussi grosse farce que le cyclisme pro, toutes les semaines il faut enlever de tres bons coureurs

    0
    0
  22. Erik Zabel

    @Toutouille :

    Non, je ne crois pas que c’est son moral qui a fait défaut à Basso sur le Giro 2005, j’en suis sûr. Jouer le podium sur le Tour et s’accrocher à la roue de Lance (en plaçant l’un ou l’autre démarrage plus ou moins bidon pour faire croire quo’on joue l’attaque), ça n’a pour moi rien avoir avec porter le poids d’une course de trois semaines sur le dos.

    C’est l’exemple parfait pour moi du rôle du moral dans la vie du coureur cycliste. Basso qui est imbattable un jour, qui coince le lendemain contre toute attente alors qu’il goûte justement à son premier jour en maillot de leader sur un GT, puis qui s’écroule le surlendemain. Mais qui revient quelques jours plus tard à peine et gagne deux étapes de suite. Vue sa course, ça n’avait pas franchement l’air d’une maladie.

    On avait bien vu déjà en 2004 sur le Tour comme il manquait d’initiative et de caractère, malgré un beau potentiel. Beaucoup trop respectueux vis-à-vis de Lance Armstrong. Même Riis à l’époque disait de lui qu’il était presque trop gentil que pour être coureur. Manifestement, cette expérience l’a aidé puisqu’on l’a trouvé métamorphosé en début de saison 2006.

    Il n’y a pas de hasard. Tu me diras que cette défaillance fulgurante était le fruit d’un mauvais dosage de produit (hum…hum…), mais pourquoi serait-ce arrivé juste le jour où il s’emparait du maillot rose, ce qui, on le savait, serait une épreuve mentale pour lui ? Pouquoi est-ce que cette maladie ou ce mauvais dosage ne l’aurait touché justement que les deux jours qu’il ne fallait pas (parfaitement en forme avant, aucune séquelle après) ? Et pourquoi n’a-t-on jamais vu de coureurs au moral d’acier comme Armstrong, Pantani, Indurain, Simoni ou autres faillir de la sorte ?

    De toute manière, tu t’en tappes. Les coureurs, c’est tous des guignols, tu n’arrêtes pas de le dire. Sauf les coureurs français, mais ils viennent pas sur le Giro. Et puis, je n’ai pas franchement l’impression qu’il y a moyen de discuter intelligemment de cyclisme avec toi. Garde ton cynisme, tes sarcasmes, tes oeillières, je pense qu’on ferait mieux d’arrêter de réagir l’un par rapport à l’autre.

    @Thierry Lemaire :

    Ta comparaison ne me semble pas juste. Quelqu’un qui résiste à l’appel du dopage n’est pas forcément quelqu’un qui pourrait faire un leader de GT. Ce sont deux choses différentes. Et puis, c’est vrai qu’il a des victoires, mais rien de tonitruant. Pour l’essentiel, elles ont été acquises dans des échappées bidon. Là encore, on ne sait pas qui serait Moncoutié s’il devait porter l’étiquette d’un grand champion (en clair, il se contente un peu de ramasser les miettes).

    Et je suis à nouveau d’accord avec legafmm pour dire qu’on ne refait pas les courses. On n’aurait jamais du attribuer la victoire du Tour 2006 à Pereiro, on n’a aucune idée de ce qu’aurait été la course sans Landis. Pereiro n’aurait pas eu l’opportunité qu’il a eue, c’est certain. Certains ont alors aimé dire qe Klöden aurait été en jaune à Paris cetta année là sans Landis, mais je n’en crois rien. Il n’aurait pas pu assumer le poids de favoris, vu comme il s’est comporté en moussaillon quand il était sur le point de prendre le jaune en 2007.

    0
    0
  23. Roger13

    Non Basso ne perd pas 45 minutes à cause du moral, franchement je trouve cette explication ridicule. Les aléas des controles et la gêne occasionnée par ceux ci est une explication plus probante.

    Si Moncoutié n’est pas dopé, si en plus son tau d’hématocrite est moyen autour de 42 % (et moins avec l’enchainement des étapes), si les 12 devant lui le sont (sanguinement dopés), alors je dis que oui probablement il pouvait gagner le tour avec l’EPO.
    Car dans ce cas de figure l’avantage procuré par l’EPO est gigantesque.

    0
    0
  24. legafmm

    basso est tombé malade, rien à voir avec le mental, il avait été malade toute la nuit précédente, le lendemain il n’avait évidemment plus de force.

    j’ai retrouvé ce passage, une itw de gallopin directeur sportif chez csc, qu’il ait été malade ou pb avec le dopage, une chose est sure, c’est pas son mental qui a faillit

    3) Comment expliquer les prestations de Ivan Basso en dent de scie au giro ?
    Ivan a été malade, il a été très près de l’abandon. Ses problèmes ont commencé le vendredi soir, deux jours avant l’étape du Stelvio. Il a souffert de maux d’estomac et il passé deux ou trois jours difficiles. Déjà dans l’étape du samedi, il n’était pas bien et si ses adversaires l’avaient attaqué, il aurait perdu beaucoup de temps. Si on est pas bien dans une étape sur le plat, on peut le cacher mais quand on est malade sur le col du Stelvio, cela ne pardonne pas.

    0
    0
  25. alain39

    Basso me fait penser à bugno. A savoir un coureur qui tarde à mûrir « du type éternel espoir » et qui d’une année à une autre se trouve métamorphosé; En effet, avant 2004 il n’avait jamais démontré des qualités de grimpeur exceptionnel et d’un seul coup il suit Armstrong.
    Cette métamorphose a encore été plus notoire en 2006 ou de timide il passe à dominateur. Basso écrase ce giro 2006 et surtout chaque étape de montagne.
    A mon sens un des effets notoire du dopage scientifique est de permettre au coureur de multiplier les exploits, en maintenant un niveau identique de performances et ce de jour en jour. Rien ne semble pouvoir affecter le niveau de performance du coureur.
    Armstrong est le plus bel exemple. Il semblait inoxydable, même Merckx avait des variations dans ses erformances pas Armstrong. toujours la même pédalée, le même facies.
    Il survient quelques rares échecs qui d’ailleurs sont tellement ahurissants qu’on ne peut les ignorer et qui consistent des des pertes brutales de puissance. Landis, Zulle, basso et autres ont été des beaux exemples. Ce ne sont pas des défaillances au sens habituellement entendu, car les visages ne sont pas marqués et toute la gestuelle liée à une défaillance ne figure pas au tableau. Pour Indurain, même le coup de pédale n’était pas trop affecté, non simplement il pédalait encore souplement mais ne pouvait monter en pulsations, comme si son organisme avait été bridé. Pour Landis idem pas ou peu de rictus de souffrance sur son visage, il faisait plutôt même absent.
    Revoir Basso ne m’enchante pas car il n’a jamais été honnête et le ramener dans le peloton ne délivre donc pas un bon message.

    0
    0
  26. toutouille26

    oui il etait malade(diarrhees?) et surement à cause des controles; comme ullrich aux deux alpes ou sa contre performance etait a mon avis uniquement due à la dilution de son sang le matin meme, comme dans les vosges en 97
    erik certaines de tes opinions sont interessantes, dire que ce sont des champions, c’est vrai, ils gagnaient à peu pres tous en amateurs
    mais j’arrete car tu dis qu’on devrait arreter de reagir
    je me felicite d’avoir la meme vision que beaucoup de « flammerougiens », c’est agreable de savoir qu’on partage les memes opinions
    à patrick b: j’ai monte l’alpe ce jeudi en 1h, tu me mets donc 13 minutes
    j’ai perdu 3 min sur la fin car je n’avais que le 21 et je fatiguais…
    au debut, j’etais dans la queue pour prendre un dossard et puis on entend klaxonner, on se retourne: la voiture et tous les cyclistes derriere qui passent en trombe: experience inedite pour moi!!!
    on s’est precipité sur les velos…

    0
    0
  27. Erik Zabel

    Les maladies ont souvent une origine psychologique. Des vrais champions, avec mental en acier, ne tombent jamais malades. Armstrong n’aurait JAMAIS eu la défaillance de Basso (imaginez…) ; ou quand bien même il aurait eu des problèmes gastriques similaires, il n’aurait certainement pas sombré aussi spectaculairement. De même, si Jan Ullrich avait systématiquement ses soucis de santé en début d’année et dans le premier massif montagneux du Tour, j’attribue ça à une forme de complexe d’infériorité, ou manque de confiance en ses propres capacités.

    C’est en tout cas mon interprétation, et je trouve qu’elle rend bien compte de ces faits de course.

    @alain 39 :

    Dire que Basso n’avait rien fait avant 2004 est tout de même exagéré. Il a fait meilleur jeune du Tour 2002 (11ème) et 7ème du Tour 2003 (où il parvenait toujours à suivre les meilleurs en montagne). Avec le passage chez CSC, il a clairement travaillé son chrono, et a montré un vrai visage de leader dès la saison 2006. A priori, sa progression n’a rien d’absolument invraisemblable. Et puis bon, c’est quand-même quelqu’un qui montait le Mortirolo à 10 (ou 12 ?) ans sur un vélo de course sans triple-plateau !

    0
    0
  28. thierry Lemaire

    Erik Zabel, tu dis que Moncoutié ne pourrait pas être un leader de grand tour, mais je pense que ton analyse n’est pas juste.
    Dans un cyclisme de dopage sanguin, c’est une évidence, il n’est pas compétitif sur les grands tours. Le problèmes, c’est qu’on ne connaît pas ce cyclisme là. Quel coureur a bien pu faire un podium de grand tour ces 15 dernières années à l’eau claire ?

    Moncoutié (s’il est clean) a toujours couru dans ce contexte. Il a fait son chemin, pas légendaire, pas glorieux, mais très méritoire, cerné par les tricheurs. Eut-il été plongé dans un sport plus honnête, ses capacités physiques seraint celles d’un vainqueur de tour.

    Il a (semble-t-il) choisi un autre chemin et cela témoigne à mon sens d’une force morale bien supérieure à tous ces rats de laboratoire que furent Ullrich, Riis, Pantani, Armstrong ou Landis.

    0
    0
  29. toutouille26

    « Les maladies ont souvent une origine psychologique »
    tout à fait d’accord, mais… imagine qu’on t’injecte 2litres d’eau dans le corps….
    Dire que Basso n’avait rien fait avant 2004 est tout de même exagéré: d’accord mais il cassait pas des briques comme mancebo par exemple
    comme quoi on peut etre d’accord de temps en temps!

    0
    0
  30. alain39

    Vous pouvez me donner les grandes victoires de Basso avant 2004????
    Non parce que je voudrai être certain de ne pas avoir loupé quelque chose qui aurait permis à coup sûr de le considérer comme un futur grand champion capable d’écraser ses adversaires en montagne.
    J’avais bien vu venir A Schleck qui d’ailleurs doit confirmer ce qui n’est pas encore gagné mais pour Basso tout comme Indurain, Riis, Armstrong etc j’avais rien vu venir.
    Un bémol Armstrong qui pour moi avait dès le début démontré un gros potentiel sur les classiques, par contre sur les courses à étapes il avait très rapidement montré des limites rédhibitoires. Passait pas la montagne mais c’était sans compter sur les progrès de la science.
    J’ai maintenant ma petite idée sur les raisons de ses éclosions subites et ce à des âges avancés.

    0
    0
  31. marten

    Le cyclisme du renouveau: c’est que de plus en plus de coureurs avouent s’être dopés.

    0
    0
  32. Erik Zabel

    @Toutouille :

    Pourquoi deux litres d’eau dans le corps ? Sa défaillance serait due à un mauvais dosage ? Dans ce cas, pourquoi ne verrait-on pas plus souvent des défaillances de ce type ? Je reste sur mon avis.

    Il cassait pas des briques ? Moi, il me semble que sa progression est linéaire : 11ème du Tour 2002, 7ème en 2003, 3ème en 2004, 2ème en 2005. Rien d’anormal. C’est clair qu’il a eu une forme de déclic en passant chez CSC. Je crois que Riis était l’homme idéal pour faire du coureur timoré qu’était Basso un vrai leader en puissance. Et le travail qu’il a fait sur ses chronos s’est avéré bénéfique. Derrière les à priori, il y a souvent moyen de trouver des explications.

    @Thierry Lemaire :

    Je ne dis pas que Moncoutié ne ferait pas un vainqueur du Tour dans un cyclisme sans dopage, mais je pense juste qu’il faut éviter les raccourcis, comme dire : « Moncoutié est le premier coureur propre au général, donc c’est lui normalement qui devrait porter le jaune ». D’autant que son exploit de finir 13ème du Tour en 2002 est resté sans lendemain (il tourne depuis autour de la 40ème place).

    0
    0
  33. Thierry Lemaire

    En 2002, c’est la seule année où Moncoutié joue uniquement le général. Après ça, il a compris qu’il valait mieux se consacrer aux victoires d’étapes, c’est plus valorisant qu’une vague place d’honneur.

    0
    0
  34. legafmm

    moi qui suit sportif (footeux), j’ai eu pls fois des gastro, et bien je n’avais pas de jambe, aucune force, rien, les sportifs sont certe plus caustaud que nous, mais lorsqu’il sont malade, ils ne peuvent pas être à leur niveau habituel, et dans une étape de montagne, forcément ça se paye au prix cash. faut pas chercher plus loin,

    La replique les sportifs ne sont jamais malade, ça me fait bcp rire.

    La progression de basso a été linéaire, même si bien sûr il est arrivée à un niveau d’extra terrestre, mais il l’a fait progressivement, on ne peut pas le nier.

    Il n’est pas arrivé de nul part, comme virenque par exemple

    0
    0
  35. Flos

    A tour de Casper maintenant… ça n’inspire personne la victoire de Samuel Sanchez ?

    0
    0
  36. legafmm

    très belle course, bettini s’en veut d’avoir marqué valverde et laissé sanchez à rebellin, quant à sanchez, il a parfaitement négocié le sprint final.

    Cancellara a fait un sacré numéro, est sans doute le n°1 favoris pour le chrono.

    Andy Schleck était sans doute le plus fort, avec un peu plus de pourcentage, il aurait sans doute pu sortir seul et offrir une superbe médaille à son petit pays, mais voilà, le numéro du suisse (habituel coéquipié) l’a « condané »

    bo tir groupé des csc, avec andy, fabian, kolobnev, CA sorensen

    domage que les spectateurs n’ont pas eu l’autorisation de se mettre sur le bord de la route sur le circuit final, ça faisait un désert comme à la vuelta.

    Ah oui laurent, tu as douté de la sélection de barry, et bien il a été largement été à la hauteur, il prend une très belle 9e place, c’est l’une des surprise de ce top 10, avec le puertiste colombien Botero 7e (on le reverra à son avantage sur le chrono assurément, avec une chance de médaille, ça ferait grincer des dents), et le belge Aerts qui a surpris son sélectionneur.

    Niemec bien placé, c’est assez difficile de comprendre pourquoi ce coureur n’a jamais eu une chance d’integrer une grosse équipe, alors qu’il a un niveau sur les parcours montagneux largement au-dessus de la moyenne.

    0
    0
  37. legafmm

    dernière chose concernant les français.

    coment le sélectionneur a pu laisser goubert en france, un des meilleurs français en super forme, à la différence de fedrigo (très décevent), belle course de pauriol, à l’avant ds les échappés, il a encore trouvé de la force pour terminer honorablement.

    Bravo à pineau, il ne lui a pas manqué grand chose, il a fait honeur à sa sélection..

    0
    0
  38. Thierry Lemaire

    Pour la victoire de Sanchez, lisez ce très bon article de libération sur son « masseur »
    http://www.liberation.fr/actualite/sports/jo2008/actualite_jo/343994.FR.php

    legafmm : tu veux dire qu’à l’instar de Basso, Virenque n’arrive pas de nulle part ? ou bien que contrairement à Basso, Virenque arrive de nulle part ?

    0
    0
  39. legafmm

    non non, virenque vient de nul part, alors que basso a progresser régulièrement, même si les 2 ont « fautés ».

    virenque n’était pas un as chez les jeunes, ou je me trompe peut être ???, parce que dès ces débuts pros, et notemment sur le Tour, il a fait de grosses choses

    0
    0
  40. Thierry Lemaire

    premier tour de france, premier maillot jaune, 25 ème au général.
    deuxième tour de france, 19ème au général. Une belle progression lente et régulière.
    Ensuite, d’après ce qu’on sait depuis le procès festina, c’est là que commence la prise d’EPO. Et il fait 5 ème…

    Pour mémoire, un autre coureur à la progression lente et régulière : Lance Armstrong , abandon lors de ses deux premiers tours, puis 36ème place, puis abandon, puis sept victoires.

    0
    0
  41. ni-kho

    Hello tous !!!

    faut pas exagerer quant meme, Basso avant 2004 a un tres beau palmares (meme si je ne suis pas fan du repentis, beacoup de pro en voudrait autant) :

    2003
    33eme de la Classement Coupe du monde sur route avec 95 pts.
    10eme du Liège – Bastogne – Liège
    7eme du Grand Prix de L’ind & Art de Larciano
    8eme du Tour de Toscane
    5eme du classement général du Tour de Catalogne (Classement Général)
    11eme de la 3eme etape du Tour de Catalogne (La Pobla De Mafumet – And)
    7eme du classement général du Tour de France (Classement général)
    8eme de la 9eme etape du Tour de France (Sallanches – L’Alpe d’Hue)
    6eme de la 10eme etape du Tour de France (Bourg d’Oisans – Gap)
    20eme de la 13eme etape du Tour de France (Gaillac – Cap’ Découverte)
    6eme de la 14eme etape du Tour de France (Toulouse – Plateau de Bon)
    10eme de la 15eme etape du Tour de France (Saint-Girons – Loudenviel)
    6eme de la 16eme etape du Tour de France (Bagnères-de-Bigorre – Luz)
    2eme du Classica San Sebastian
    17eme du Championnat de Zurich
    7eme du Coppa Bernocchi
    6eme du Tour de Vénétie
    6eme du Coppa Placci
    11eme du Paris Bruxelles
    10eme du Firenze Pistoia
    39eme du Classement U.C.I.
    2002
    20eme de la Classement Coupe du monde sur route avec 81 pts.
    2eme du classement général du Tour de Valence ()
    3eme de la 3eme etape du Tour de Valence (Castellon – Segorde)
    2eme de la 4eme etape du Tour de Valence (Tavernes De Valldigna – A)
    3eme de la 5eme etape du Tour de Valence (Valencia – Valencia)
    9eme de la 7eme etape du Paris Nice (Saint-Raphaël – Col d’Eze)
    3eme du Liège – Bastogne – Liège
    11eme du classement général du Tour de France ()
    7eme de la 12eme etape du Tour de France (Pau – La Mongie)
    6eme de la 15eme etape du Tour de France (Lodève – Le Mont Ventoux)
    12eme de la 16eme etape du Tour de France (Vaison-la-Romaine – Les-D)
    7eme de la 17eme etape du Tour de France (Les-Deux-Alpes – La Plagn)
    5eme du Grand Prix Città’ di Camaiore
    9eme du Championnat de Zurich
    8eme du Les Trois Vallées Varésines
    6eme du Tour du Latium
    2eme du Tour d’Emilie
    46eme du Classement U.C.I.
    15eme du Tour de Lombardie
    16eme du Classement Coupe du monde sur route
    2001
    9eme du Grand Prix de la cote des Etrusques
    1er de la 1ere etape du Tour Méditerranéen (Antibes – Mt Faron)
    4eme du Trophée de l’Etna / Tour de Syracuse
    2eme du La Flèche Wallonne
    1er de la 6eme etape du Bicicleta vasca (Iurreta – Arrate)
    8eme de la 3eme etape du Tour de France (Calais – Antwerp)
    8eme du Trophée Melinda
    7eme du Coppa Placci
    6eme du Tour d’Emilie
    2000
    7eme de la 2eme etape du Challenge de Majorque (Manocor – Andratx)
    2eme de la 2eme etape du Semaine Internationale Coppi et Bartali (Chianciano-Montecatini Te)
    3eme de la 3eme etape du Tour d’Aragon (Benasque – Sabinanigo)
    6eme de la 4eme etape du Tour d’Aragon (Jaca – Borja)
    9eme de la 8eme etape du Tour d’Italie (Vasto -Teramo)
    19eme de la 15eme etape du Tour d’Italie (Selva Val Gardena – Bormio)
    6eme du Les Trois Vallées Varésines
    8eme du Tour du Latium
    5eme du Tour d’Emilie
    1999
    57eme de la Classement Coupe du monde sur route avec 32 pts.
    2eme du Trophée Matteotti
    6eme du Vattenfall Cyclassic – Hew – Cyclassics
    6eme du Les Trois Vallées Varésines
    11eme du Coppa Bernocchi
    2eme du Tour de Frioul
    7eme du Grand Prix de Prato

    0
    0
  42. alain39

    au total je ne vois que 2 victoires et un palmares consiste en une liste exhaustive des victoires.
    conclusion: avec 2 victoires en 5 ans on peut raisonnablement considerer que le palmares de basso est tres faible.
    merci a ni-kho d’avoir recupere cette liste qui vaut mieux que tous les discours pour se faire sa propre opinion

    0
    0
  43. ni-kho

    dans le meme genre…Cancellara 3eme au JO, apres un retour en trombe du peloton…vraiment il grimpe comme un mobilette et roule comme un fusée !!!!!….en effet les saxo bank toujours a fonds !!!!!!….sa me desespere…je me demande a combien de genération d’EPO ils sont ces gars la !!!!!…

    ce qui est malheureux c’est aussi chez les filles, Bastianeli, 23 ans chopé a l’EPO !!!!…quelle gangraine cette merde d’EPO !!!!

    0
    0
  44. ni-kho

    …si on reparle de ces « grands » coureurs apparu comme des étoiles filantes, y’en une tripotée :

    Chiappucci…Bugno..Belli…Lelli…Tonkov…Jaskula..etc..etc…des gars d’ont personne ne se souviens de leur fin de carriere

    0
    0
  45. delirium89

    schleck aurait pu et aurait du gagner. Il aurait pu partir seul s’il n’avait pas copié sa course sur ce vieux briscard de Rebelin, soit disant toujours juste , mais toujours deuxième. L’économie ça rapporte souvent l’argent mais pas l’or.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.