Tous les jours, la passion du cyclisme

Petite salope

Quelques mots, échangés il y a des années au départ des courses.

Une fraternité dans l’effort, le cyclisme étant un sport si dur.

Le respect, toujours.

La Flamme Rouge, aussi. Ca rapproche parfois, malgré la distance physique entre nous.

Puis la vie qui te sépare, mais pas si différente au fond pour lui et moi.

Des enfants à s’occuper, une carrière. Métro, boulôt, dodo. Les années passent.

Survient la tuile. La vie est rarement un long fleuve tranquille. Surtout en vieillissant.

Tu espères le mieux, discrètement. Quelques mois plus tard, t’es heureux d’apprendre que l’enjeu est maîtrisé. Tu as certes gardé le silence, mais tu es fier de voir qu’une fois de plus, un coureur cycliste a montré de quel bois il était fait.

Après tout, nous sommes de sacrés gaillards.

De nouveau, t’es admiratif de ses exploits, de sa passion pour le cyclisme. De très bons résultats cette saison. Je suppose que souffrir sur un vélo n’est pas grand chose quant on a traversé l’enfer.

L’enfer se représente.

Petite salope.

Alors le compte-rendu de Milan-Turin attendra un peu. Jamais été là pour faire de l’audimat, encore moins du cash.

Aucun doute, la petite salope sera vaincue, car elle est seule: lui ne l’est pas.

Ce n’est qu’une question de temps, de patience: porter l’attaque au bon moment.

Sait pas à qui elle a à faire, cette petite salope: le gars est un teigneux, dans le bon sens du terme. Capable de rouler 250 bornes solo, pour les bonnes raisons.

Et de repartir le lendemain.

Lâchera jamais l’affaire.

Aujourd’hui, je pense à lui.

Prompt rétablissement, champ.

Demain, la route ne sera que plus belle.

Partager

Précédent

J’aime Milan-Turin!

Suivant

Lombardie: Roglic-Evenepoel, le match

  1. Seb

    Bon courage., pensées affectives.

  2. Bernard

    Beaucoup de force, de vérité et d’humanité dans ces mots.
    « On a tous traversé l’enfer plusieurs fois » dit souvent un ami. Et le sens de l’effort heureux et douloureux, inhérent à la pratique du cyclisme , est un des compagnons le plus fiables, ainsi que les amis qui partagent ce chemin .

  3. noirvélo

    Faire du vélo à notre niveau est une très bonne école de la vie , apprendre tout de l’existence , la santé par l’effort , le courage , le partage , le respect de l’autre … il en reste toujours quelque chose lorsque nous sommes à pied , face à des décisions difficiles à prendre et des nouvelles à priori impossibles à accepter … Notre corps et notre mental sont amenés à supporter tous les challenges !

  4. Tony Thibault

    Solidaire de ces mots qui aide énormément à traverser les épreuves qui ce dressent devant tous et chacun au fil de l’existence

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Répondre à Seb Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.