Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Les nouvelles autour du Tour

Alors que McEwen remportait cet après-midi une 2e étape dans une autre arrivée désorganisée qui voyait deux coureurs envoyés au tapis dans les tous derniers mètres, voici quelques éléments qui ont retenus notre attention ces dernières 24h:

1 – le maillot jaune passe à Hushovd de chez Crédit Agricole, une équipe française qui, à chaque Tour, réussit un bon coup, notamment grce à l’intelligence de son directeur sportif, Roger Legeay. Voilà de quoi se réjouir pour l’avenir du cyclisme français qui devra, ma foi, un coup de chapeau au sponsor Crédit Agricole d’être resté si longtemps dans le peloton, malgré les affaires et l’ambiance morose des dernières années. Espérons que Hushovd puisse conserver le maillot au-delà du clm par équipe, ce qui est tout-à-fait réaliste puisque Crédit Agricole possède un beau palmarès dans cette épreuve.

2 – les dopés ont toujours une grosse longueur d’avance et voici un autre élément permettant de croire que c’est toujours le cas : la CERA (pour Continuous Erythropoiesis Receptor Activator) serait actuellement en usage dans le peloton, sorte de super-EPO puisque les effets d’une injection perdureraient longtemps. Non recherchée dans les tests anti-dopage, la CERA est par conséquent indétectable et permet très certainement à ses adeptes d’affirmer haut et fort devant les caméras qu’ils sont 100% clean et que les dizaines de tests auxquels ils se soumettent en apportent la preuve… Il faut lire l’article, c’est très intéressant.

3 – Dans ses aveux, David Millar aurait mis en cause le médecin de l’équipe Euskatel-Euskadi, Jésus Losa. Le lien ? Comme Millar vit à Biarritz tout près de la frontière espagnole et au coeur du pays basque, c’est ce médecin qui aurait supervisé ses « cures » d’EPO. videmment, le médecin comme l’équipe basque nieront le tout avec force (surtout dans le contexte du Tour de France…), mais après les interdictions de départ servies à David Etxebarria sur la Bicyclette basque et à Gorka Gonzalez vendredi dernier en raison d’un taux d’hématocrite supérieur à la limite permise, disons que les soupçons commencent à être lourds sur l’équipe, dont Mayo et Zubeldia ont présenté des performances et une progression surprenantes dans la dernière année…

Partager

Précédent

I-N-S-U-P-P-O-R-T-A-B-L-E

Suivant

OLN la suite

3 Commentaires

  1. runnsborg

    Je viens d’aller lire l’article sur le CERA, et je commence à croire que les contrôles actuels obligent les tricheurs à faire des expériences qui finiront bien par se retourner contre eux. Un jour ou l’autre.

    Et ça ne me dérange pas outre mesure.

    De toutes façons la perfection dans les sports, ça n’existe pas, dans aucun d’eux. Je trouve simplement dommage que le velo, que j’adore, soit le seul sport à attirer l’attention des médias avec autant de zèle sur ce côté sale. C’est sans doute ce qui finira un jour par détruire le cyclisme. Et sans que la problèmatique du dopage soit résolue pour autant.

    L’age d’or du cyclisme, à mon sens, c’était avant la mise en place des contrôles anti-dopage en 1967.

  2. runnsborg

    Je viens d’aller lire l’article sur le CERA, et je commence à croire que les contrôles actuels obligent les tricheurs à faire des expériences qui finiront bien par se retourner contre eux. Un jour ou l’autre.

    Et ça ne me dérange pas outre mesure.

    De toutes façons la perfection dans les sports, ça n’existe pas, dans aucun d’eux. Je trouve simplement dommage que le velo, que j’adore, soit le seul sport à attirer l’attention des médias avec autant de zèle sur ce côté sale. C’est sans doute ce qui finira un jour par détruire le cyclisme. Et sans que la problèmatique du dopage soit résolue pour autant.

    L’age d’or du cyclisme, à mon sens, c’était avant la mise en place des contrôles anti-dopage en 1967.

  3. runnsborg

    Je viens d’aller lire l’article sur le CERA, et je commence à croire que les contrôles actuels obligent les tricheurs à faire des expériences qui finiront bien par se retourner contre eux. Un jour ou l’autre.

    Et ça ne me dérange pas outre mesure.

    De toutes façons la perfection dans les sports, ça n’existe pas, dans aucun d’eux. Je trouve simplement dommage que le velo, que j’adore, soit le seul sport à attirer l’attention des médias avec autant de zèle sur ce côté sale. C’est sans doute ce qui finira un jour par détruire le cyclisme. Et sans que la problèmatique du dopage soit résolue pour autant.

    L’age d’or du cyclisme, à mon sens, c’était avant la mise en place des contrôles anti-dopage en 1967.

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.