Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Giro, Valverde, dopage sanguin et mécanique, Charlevoix…

1 – Ivan Basso a donc remporté le Giro dimanche au terme d’une course pleine de rebondissements. Au final, c’est l’équipe la plus forte, Liquigas, qui s’est imposée, la seule vraiment à avoir été capable de contrôler un tant soit peu le peloton durant les trois semaines de course.

Ivan Basso signe évidemment son grand retour après sa suspension pour son implication dans l’affaire Puerto. La grande question qui se pose bien évidemment: a-t-il gagné ce Giro à l’eau claire? Difficile à dire… Quoi qu’il en soit, Basso annonce qu’il sera au départ du Tour en juillet prochain, avec Nibali. Ce dernier a aidé Basso à gagner le Giro, le retour d’ascenseur est prévu en juillet prochain, d’autant que Nibali a terminé 3e de ce Giro, juste derrière Arroyo Duran qui se sera accroché à cette 2e place jusqu’au bout.

Les surprises de ce Giro auront été Scarponi, solide sur les trois semaines de course et qui termine à une belle 4e place. Vinokourov aura également bien fait dans l’ensemble et termine 6e. Mais la révélation du Giro est selon moi Richie Porte, 25 ans, 7e du général avec au total trois jours en rose. Attention à lui dans les prochaines années.

Les déceptions ? Cadel Evans, qui loupe le podium. Il aurait été malade en milieu de Giro, une fièvre et des maux d’estomac. Son équipe apparaissait également un peu faible pour rivaliser dans un Giro très ouvert. Carlos Sastre a également déçu selon moi, il parle beaucoup Carlos mais les résultats ne suivent pas toujours derrière… Enfin Cunego termine honorablement (10e du général) mais sans se montrer de la course: vous l’avez vu en échappée ou dans les cols, vous ? 

Enfin, le fait cocasse de la course reste celui-ci: tous les classements connexes du Giro auront été gagné par des… Australiens: les points à Evans, la montagne à Lloyd et le meilleur jeune à Porte ! Le cyclisme australien se porte bien et c’est à mon sens une leçon pour le… Canada, un pays comparable en de nombreux points à l’Australie, et notamment au niveau de la taille de la population. 

2 – Intéressant article du Courrier international sur le dopage sanguin par microdose d’EPO. Ca fait déjà plusieurs années qu’on sait que cette technique est abondamment en usage dans le peloton pro (avec les auto-transfusions), permettant non seulement d’éviter les contrôles positifs mais aussi de n’éveiller aucun soupçon au passeport biologique. 

3 – La rumeur court à propos de l’usage, dans le peloton pro, du dopage mécanique via un système qui permet de loger discrètement un moteur électrique dans le tube de selle. Ce moteur permettrait de générer une assistance non négligeable au pédalage. Certains sont convaincus que ce système explique l’aisance il est vrai très surprenante de Fabian Cancellara dans le Muur de Grammont sur le Ronde. Il est vrai que Cancellara a changé au moins une fois de vélo durant la course, sans apparence de bris mécanique pourtant. Alors, rumeur sérieuse ou non ? Difficile de dire mais les propos de Davide Cassani sur le récent Giro n’ont rien de rassurant, ce dernier ayant affirmé savoir que certains coureurs avaient utilisé le système en course. La rumeur est assez sérieuse pour que Patrick Lefevere, directeur sportif de Tom Boonen chez Quick Step, émette lui-aussi des doutes. Ca devient sérieux… et je suis très perturbé par la nouvelle. Je crois qu’il faut la prendre très au sérieux. Dans tous les cas, il faut regarder ce reportage qui soulève beaucoup de questions.

 4 – La nouvelle est tombée aujourd’hui: le TAS a finalement étendu la suspension de Valverde à l’ensemble des pays. Du coup, voilà l’Espagnol suspendu pour deux ans à compter du 1er janvier dernier. On lui retire ainsi toutes ses victoires en 2010, Tour de Romandie inclus, ainsi que son premier rang mondial. Le TAS lui laisse cependant ses victoires acquises avant 2006, estimant qu’il n’y a pas de moyens de prouver qu’elles ont été acquises grâce au dopage. La décision a de quoi surprendre, le TAS nous disant d’un côté "un poche de sang contaminée à l’EPO était bien celle de Valverde" et de l’autre "Valverde n’était pas forcément dopé lorsqu’il gagnait". 

Évidemment, la réaction de Valverde a été musclée (quoi d’autre chez un cycliste habitué à se battre en course?) et il a décidé de porter l’affaire devant… la Cour suprême en Suisse ! Sa défense ? Le manque de cohérence du jugement du TAS: après tout, le TAS ne reconnaît-il pas qu’un doute raisonnable existe à son endroit en refusant de lui enlever ses victoires acquises avant 2006 ? Valverde avancera également qu’il n’a jamais échoué de tests anti-dopage… Je lui donne cependant de très faibles chances que son appel donne quelque chose. 

Après Ullrich et Basso, Valverde est donc le troisième gros poisson pris dans l’Affaire Puerto. C’est ironique de constater que Valverde est suspendu par le TAS le lendemain de la victoire de Basso, un revenant de Puerto, sur le Giro…

5 – C’était le difficile GP de Charlevoix le week-end dernier au Québec. Victoire au classement général d’un garçon de l’Outaouais, Jean-Sébastien Perron, qui s’est forgé, mine de rien, un sacré palmarès depuis 2 ans, avec notamment la Classique Montréal-Québec. L’équipe Louis Garneau de Perron aura donc réussi à vaincre le grand favori, Charles Dionne, pourtant une jambe au dessus de tout le monde dans la première étape contre-la-montre. Voilà qui prouve qu’à ce niveau, le cyclisme demeure un sport d’équipe. Isolé, sans soutien d’équipiers, Dionne ne pouvait pas grand chose durant la course sur route et il convient, chez Louis Garneau, d’avoir le triomphe modeste dans ces circonstances selon moi.

6 – Je participais pour ma part au Défi métropolitain, une randosportive de 153 kms dans le nord de Montréal. L’épreuve était organisée dans le cadre des activités de la Féria du vélo de Montréal. Les jambes étaient là, je me suis beaucoup employé à tirer mon petit groupe de 7 dans un vent somme toute assez soutenu. De bonne augure pour la suite du programme… Quoi qu’il en soit, je tiens à souligner la très bonne organisation de l’épreuve, et notamment l’excellente qualité du repas remis à tous les participants à mi-parcours. Celeri-rémoulade, sandwich smoke-meat sur pain multi-grain, fromage, fruits frais, c’était vraiment excellent. Le personnel était également suffisamment nombreux pour éviter les longues attentes souvent au rendez-vous dans de tels événements. Bravo ! et j’invite tous les lecteurs du Québec à découvrir cette randosportive l’an prochain.

Partager

Précédent

D’autres brèves

Suivant

Le tour de l’actualité

41 Commentaires

  1. David

    Bonjour, je lis avec attention votre site depuis plusieurs mois maintenant et j’apprécie la philosophie du site, j’aimerais savoir si une contribution extérieure serait accepté en vue d’écrire des articles.

    Cordialement

    0
    0
  2. Christian

    Bonjour Laurent,

    Je comprends que tu apprécies beaucoup le défi métropolitain suite à ta première participation. J’avais adoré également. Mais le temps passant, on se rend compte de nombreux irritants (je pourrai t’en raconter pas mal) et le tarif parait élevé pour simplement rouler sur la route, avoir un repas et un chandail…

    Ce qui m’a le plus déçu avec Vélo-Québec c’est de voir qu’ils se obstinés à programmer le Défi métropolitain exactement le même jour que la coupe du monde féminine. Ils en faisaient exprès, car les 2 organismes se détestaient, ils sont même allés en cour à cause du nom des épreuves! Bref, ils se tiraient dessus alors qu’ils auraient du s’allier (ce qu’avait d’ailleurs déclaré le juge qui avait tranché l’affaire)! Je trouve ca pitoyable car les 2000 personnes (et plus) qui roulaient n’étaient pas sur le Mont-Royal à donner davantage d’ampleur à la coupe du monde. Et je ne parle même pas du retentissement qu’aurait eu l’épreuve si Vélo-Québec avait aidé à en assurer la promotion vu qu’ils ont les coordonnées de dizaines de milliers de cyclistes! Maintenant je laisse faire tout ce qu’organise Vélo Québec. Remarque, maintenant que la coupe du monde n’existe plus…

    Pour ce qui est des nouvelles techniques d’usage de l’EPO, je comprends pourquoi soudainement l’UCI a accepté le passeport biologique. Vu que les coureurs avaient la parade… Également, il est pitoyable de voir que la directrice de la « lutte antidopage » de l’UCI ne soit pas au courant des toutes dernières recherches sur l’EPO et que ce soit un média grand public qui l’informe. Tout est dit je pense!

    Pour les vélos, il faudra faire comme en F1: ceux des vainqueurs devront être inspectés par des spécialistes.

    0
    0
  3. Marc

    Je ne veux pas faire le procès de Vélo-Québec ici, mais je suis d’accord avec les propos de Christian. Cet organisme qui se dit promouvoir le cyclisme au Québec semble souvent occupé à promouvoir sa propre image au détriment des autres. Notamment du côté des voyages où les couteaux volent très très bas. J’ai pu voir Vélo-Québec utiliser toutes les bassesses pour détruire la compétition. Je ne comprends pas cette attitude qui à long terme va finir par leur donner une mauvaise image. Cela dit, les évènements de Vélo-Québec sont habituellement très bien organisés. Il est seulement déplorable de voir se qui se passe en coulisse…

    Je suis très troublé par la possible utilisation de moteurs… Déjà que le dopage terni grandement l’attitude « sportive » des athlètes y ayant recours, si cette histoire s’avérait vrai, comment pourrait-on encore parler de sport?

    0
    0
  4. thierry mtl

    « Également, il est pitoyable de voir que la directrice de la « lutte antidopage » de l’UCI ne soit pas au courant des toutes dernières recherches sur l’EPO et que ce soit un média grand public qui l’informe. »

    En effet Christian, les instances UCI ont déclaré être surpris par « l’usage simultané des micro-dosage et des transfusions ». Comment peuvent -ils en être surpris, pusiqu’on le sait depuis longtemps. Ils n’ont même pas honte de l’avouer, pour te dire comment ils sont pitoyables…

    En passant, L’UCI n’inspecte pas les vélos des gagnants après les coursres ?
    Dans tous les domaines sportifs avec usage mécanique (moto, auto, bateau), il y a vérification du matériel à l’arrivée, surtout du gagnant.
    Juste par le poid, on aurait une bonne idée de l’usage d’un moteur d’appoint.
    Quelqu’un peut m’informer ?

    0
    0
  5. Batrick P

    Avec tous ces doutes sur la régularité des courses, comment critiquer un coureur? « Sastre parle beaucoup etc… », « Cunego ne se montre pas etc… ».
    Et si eux ne trichaient pas, ou tricher moins que leurs concurrents directs? Qui sait? Mois pas. Tout semble tellement biaisé.
    Mais surtout, même s’il n’y avait aucun doute sur cette régularité, sur quels fondements se donne-t-on le droit de critiquer les performances d’un coureur?
    Il serait intéresser d’observer et même d’enquêter sur l’accueil à venir de Cancellara dans le peloton, dans le milieu.
    L’idée qui va forcément se propager dans le grand public que l’on gagne des courses cyclistes sur une mobylette va faire mal, très mal. Quand bien même elle serait fausse. Pas de fumée sans feu. Très mal.

    0
    0
  6. Zenou

    Pour les contre la montre j’ai souvenir de problème de poids pour certains vélos pour le Tour de France.
    Ils étaient pesés au départ.
    En ce qui concerne les courses en ligne, aucune idée

    0
    0
  7. Kan

    J’ai souvenir de pesées de vélos sur des étapes de montagne du Tour de France.

    Par contre, si on pouvait m’expliquer l’article du Courrier International…

    « Pour diverses raisons pratiques, les tests pratiqués dans le cadre de ce système antidopage ne mesurent que la concentration d’hématocrite dans le sang des sportifs, et non la quantité totale d’hématocrite dans leur organisme. »

    La « quantité totale d’hématocrite », ça ne veut rien dire du tout. La « concentration d’hématocrite », c’est un pléonasme. Pas très professionnel, tout ça…

    0
    0
  8. stef

    S’il y en a un qui «pourrait» utiliser ce genre de dopage mécanique c’est probablement Contador je vous rappelle que sur le tour l’an dernier il a mis quasiment tout le monde d’accord.
    Taillé dans un frame de chat et pourtant il rivalise avec Cancellara sur un TT.

    0
    0
  9. Batrick P

    C’est vrai, après Contador qui bat Cancellara sur le tour du Lac d’Annecy, le suisse battrait l’espagnol à L’Alpe d’Huez.
    Beaucoup d’amateurisme dans ce Giro: Evans fait le prologue avec un bidon, il récidive lors du dernier chrono sur 20 minutes, et Basso grimpe le raidard en chrono de 40 minutes avec deux bidons…

    0
    0
  10. Regis

    Pas besoin de vélo électrique, un bon hématologue vous fait monter les cols comme une mobylette !!!!
    Franchement à mon avis c’est un gag car l’autonomie d’une batterie dans un tube doit-être forcement ridicule pas de quoi faire plus de 15Km, les vélos électriques classiques ont maxi 30 km d’autonomie avec une grosse batterie.
    Je doute fortement de cette utilisation.

    0
    0
  11. 26toutouille

    effectivement armastrong n’a pas eu besoin de ça, vu tout ce qu’il prenait dans ses « belles » annees; maintenant 15 km d’autonomie, ça suffit a larguer tout le monde sur paris roubaix

    0
    0
  12. Cyclick

    J’y ai souvent pensé au truc du vélo électrique. Si les pros gagnent à des vitesses moyennes vertigineuses et qu’en plus ils sont clairs après les tests sanguins, c’est quoi leur truc ? On a peut-etre la réponse.

    Basso, il l’a utilisé pour le Giro ?

    Recommandation: Les instances supérieures devraient fournir au départ des vélos aux coureurs qu’ils savent réglementaires, quelques minutes avant le départ à chaque matin, en sachant d’avance les mensurations de chaque coureur… Et les vélos de rechange durant la course seraient fournis par ces mêmes instances, les sachant également réglementaires…

    0
    0
  13. Raf

    La vidéo indique clairement à quel endroit il est possible d’actionner le moteur. Ainsi que les manoeuvres douteuses de Spartacus.
    J’étais sur de la supercherie après avoir vu le petit film de propagande.
    Mais aujourd’hui je me dis que l’investigation doit pouvoir aller plus loin. Dans quelle mesure ne serait-il pas possible de récupérer une photo d’un photographe pro (il y en quand même toujours aux endroits stratégiques/intéressants) et de procéder à un agrandissement? Cela permettrait peut être d’en avoir le coeur net ???
    Qu’en pensez-vous?

    0
    0
  14. max

    Pour l’affaire de la mobylette, on peut trouver suspectes ses attaques en facteur. Mais les arguments de la RAI, c’est un peu une blague! Ces mouvements de mains sont typiquement ceux d’un passage de vitesse (ce qui justifie donc une accélération). A cette distance, je vois mal pourquoi on pourrait douter du fait qu’il touche un petit bouton bien caché plutôt que sa manette.
    Si on veut trouver là des preuves, il faudrait pouvoir voir sur la vidéo si son braquet change. Dans le mur de Grammont au moins, les supporters auront pu le noter. Par ailleurs, si l’autonomie pouvait lui suffire pour être décisif sur le Ronde (dans le mur), il a forcément dû utiliser un peu de ses jambes à Roubaix.

    De plus, sur la vidéo on voit que ça fait quand même pas mal de bruit. En peloton, ça devrait s’entendre, et sur une course avec beaucoup de public aussi. Peut-être a-t-on insonorisé le tube, mais je doute de la viabilité de la chose sur une course en ligne. Après en CLM je dis pas…

    Mais bon, le dispositif est discret, mais il se voit. Les vélos sont quand même inspectés, pesés, souvent exposés aux journalistes ou au public. Surtout que la monture d’un leader comme Cancellara doit attirer particulièrement l’attention. Je serais lui, je trouverais hasardeux de me livrer à telles pratiques alors que j’ai des chances de gagner avec mes seules jambes.

    Bref, je trouve le scoop de la RAI bien monté, mais si on y réfléchit deux minutes on trouve des contre-arguments. Néanmoins la rumeur devrait être prise au sérieux et faire l’objet d’une enquête, parce que c’est un peu n’importe quoi de ne laisser au grand public que la version édulcorée de journalistes qui cherchent à vendre.

    0
    0
  15. legafmm

    Cunego n’a pas été si mauvais, il a été à la hauteur pdt 2 semaines (2e de l’étape des strade bianche, avec les meilleurs au terminillo, 4e au monte zoncolan), mais il a coincé en 3e semaine.

    nibali est incertain pour le tour de france, il n’a pas encore pris de décision, il fera un 2e grand tour, mais il n’a pas encore décidé si ce sera le Tour ou la Vuelta.

    Lloyd vainqueur du grand prix de la montagne, je sais pas pour vous, mais faut arrêter de déconner, ce classement n’a aucune légitimité, il ne ressemble à rien, lloyd doit termiller à plus de 2 heures au général, il a fait 2 étapes de montagne en tête puis a ensuite glané quelques pts ici ou là, mais ça n’en fait pas le meilleur grimpeur du giro.

    faut que les organisateurs se penchent sur ce pb et redonnent de la valeur a se classement.

    Ils peuvent pas ailleurs créer un autre classement pour récompenser les baroudeurs, il suffit de créer un autre maillot.

    0
    0
  16. bécyk

    Outre celui du meilleur jeune, ces maillots de second plan ne veulent pas dire grand chose.

    Cunego maintient être clean en donnant des exemples et des références très personnelles. Ses déclarations n’ont que très peu d’égal dans le peloton. Il est loin des généralités superficielles habituelles. S’il est effectivement propre, c’est le meilleur, et de loin. Hors, j’ai de plus en plus tendance à le croire.

    0
    0
  17. A propos de Valverde et l’affaire Puerto : En dehors de la cinquantaine de cycliste impliquée et dénoncée par l’UCI, où est passé les 150 autres sportifs concernés, footballeurs, tennismen, boxeurs…?

    0
    0
  18. alain39

    Revu la vidéo de la montée du Mur de Gramont et c’est vrai que le geste de Cancellara sur sa cocotte de frein droit n’est pas naturel.
    Il semble appuyer 3 fois brièvement et pourtant il ne change pas de rythme de pédalage donc n’a pas changé de braquet.
    Alors pourquoi ce mouvement alors même qu’il est sur le point de lancer son attaque. Sauf à ce que ce soit un tic il n’y a pas de raison rationelle.
    Le documentaire de la RAI explique que le système à l’image d’un limitateur de vitesse garde en mémoire une vitesse de rotation et ce en appuyant 2 fois. Ainsi le coureur peut à l’avance préparer son attaque en ayant mémorisé la puissance du moteur.
    Le fabricant aurait confirmé à la RAI que des coureurs ont déjà utilisé ce système.
    Pour Spartacus on peut voir qu’il accélère sans jamais se lever de la selle et surtout avec une fluidité de pédalage incroyable compte tenu du pourcentage. C’est du 18% à cet endroit. Il faut s’arracher pour avancer notamment lorsque l’on pèse plus de 75 kg.
    Selon Cyclismag il aurait pulvérisé les records partiels sur cette montée. Et je veux bien le croire car Boonen ne craque pas et passe en force sans jamais se désunir. Même au sommet on le voit relancer et donc il n’a pas craqué mais seulement ne peut délivrer la même quantité de watts.
    Sur PR c’est différent car il part sans démarrer alors qu’à l’image on voit bien qu’il accélère fort. Et puis derrière il enquille un chrono de 45 bornes.
    Il faut vraiment se savoir bien plus fort que les autres pour se permettre cette tactique et ce est encore plus vrai lorsque celà intervient sous d’excellentes conditions climatiques. La pluie aurait interféré dans la poursuite et un homme seul aurait eu alors plus de chances de succès.
    Dans les 2 cas il est assis et semble se promener.
    De toute façon les prestations de cancellara sur ces 2 courses sont tout bonnement exceptionnelles et malheureusement l’histoire nous a démontré depuis quelques années qu’à chaque fois que nous assistions à de tels exploits l’ombre du dopage n’était généralement pas loin. Qu’il soit motorisé ou médical le « dopage » procède de la même logique à savoir la tricherie. Il est vrai que le 1er semble tellement énorme qu’il apparait encore plus grave. Une mobylette au milieu d’un peloton c’est plus flagrant et puis c’est tellement prendre les autres pour des cons.
    Depuis avril Cancellara se fait tout petit et au tour de californie il n’ a même pas fait un bon chrono.
    D’ailleurs Riis est muet sur le sujet au contraire de lefévère. Les 2 incriminés pourraient menacer de poursuites judiciaires pour diffamation. Il faut dire que si c’est vrai il y a de quoi l’avoir mauvaise se faire battre par un gars qui avait un moteur c’est vraiment insupportable. Après la main de Titi Henry le moteur de Spartacus. Le sport est en train de se fourvoyer et se perdre ses fondamentaux.

    0
    0
  19. plasthmatic

    Est-ce qu’on mesure bien ce que cela signifierait, je veux dire, de celui, ou ceux qui ont, auraient eu recours à « ça » ?
    Regardez, écoutez, ressentez Fabian Cancellara, interviews, en course, en relation aussi, par exemple avec Tom Boonen. Imaginons (je n’ose l’imaginer, mais, et c’est la toute première fois, comme Laurent je suis très troublé), imaginons donc « qu’il l’ait fait ». Regardez-le, écoutez-le, ressentez-le à nouveau. Et mesurez ce qui reste …

    Si toutes les tricheries ont pour point commun de se rendre insupportables, aux yeux de qui place la mesure morale au-dessus de l’intérêt partisan en tout cas, une sorte de paradoxe me fait pressentir, pressentir, mais très nettement, qu’elles ne se « valent » pas toutes, les tricheries.

    Comment dire : j’ai mis du temps, beaucoup de temps, non pas à passer d’un sentiment en faveur de la peine de mort à son abolition (j’aurais voté, et voterais toujours contre), mais à comprendre, ressentir profondément, autrement que comme une évidence donnée et « de bon ton », l’absolue nécessité de son non-usage. Et bien, si Cancellara, ou un autre, a déjà « fait ça », si on en a la preuve, alors il y a des chances pour que ce chemin, je suis bon pour le refaire.
    Non, il ne s’agit pas de lire que je vote la peine capitale pour les utilisateurs d’un vulgaire moteur électrique en vue de gagner une vulgaire coursotte et au passage d’empocher de la vulgaire monnaie, je répète que le cas échéant je voterais contre même pour le pire des assassins.
    Qu’ils vivent, et heureux, étant donné qu’alors, je ne pourrais rien leur souhaiter de pire …

    Est-ce qu’on mérite bien cette existence, quoi, les humains …

    Comment peut-on vivre « comme ça » ?

    Des rats, on est des rats. Non, encore dessous. Eux se protègent mutuellement. On parle d’humanité. Concept très pratique, très utile à toutes les gentilles pensées. Mais concept vide. Les rats, eux, « même eux », ont plus que nous « le sentiment de leur espèce ». L’homme est peut-être dans le monde vivant l’unique cas où l’individu est « au-dessus » de son espèce. Voilà ce qu’on en fait …
    Laurent, quand j’ai découvert ton site, la première chose que j’ai notée, c’est « tiens, ce mec a une relation particulière à Cyrano », c’est forcément un bon mec. Laurent, Cyrano, c’est la noblesse, la noblesse de l’inutile, la noblesse du désintérêt. Et pourtant, son égo n’en souffre pas, il me paraît énorme, disproportionné peut-être même, son égo. Il doit y avoir de grands égos, et des tout petits.
    Longue vie à ces derniers.

    0
    0
  20. plasthmatic

    C’est grave quoi.

    0
    0
  21. Kan

    Au fait, est-ce que quelqu’un pourrait m’indiquer où trouver les fameuses données biologiques de Basso, qu’il met gracieusement à disposition du public pour prouver qu’il est propre ?
    J’ai cherché sur son site web (mal foutu), rien trouvé.

    0
    0
  22. spe

    difficile d’envisager que Specialized accepte l’idée d’une pollution de sa bonne image par une tricherie aussi grossière, mais il n’y a peut-être pas de droit de regard du sponsor vélo sur ce qui se passe dans le team;

    c’est tellement énorme que la vidéo me fait penser à celles qui démontraient que les twin-towers n’avaient pas été percuté par un ou des avions mais détruites par le mossad

    0
    0
  23. SEK JJ

    Peut-on imaginer que le bruit d’une assistance électrique soit plus ou moins masqué selon le type de roues que l’on emploie et qui sont plus ou moins bruyantes selon leur type?

    0
    0
  24. alain39

    Concernant le bruit c’est un faux débat.
    Qui a couru dans un peloton sait que le seul bruit de roulement plus celui des dérailleurs permet de dimimuer la perception auditive.
    Ajoutez à celà les hélicos, les voitures,les motos et le public et vous comprenez que les petites vibrations émises par un moteur électrique passent inaperçues.
    Qui a déjà participé à des courses a pu ressentir combien certains repères auditifs étaient aux abonnés absents. Avec les voitures et le public on entend même plus l’adversaire changer de développement si il prend soin de se reculer un petit peu.
    Le comportement de Cancellara est pour sa part étonnant. Il refuse le débat et d’ailleurs ne semble pas se défendre avec la véhémence que l’on pourrait attendre. Pourtant il vient de signer 2 exploits à part entière et devrait être outré que l’on puisse mettre en doute sa probité. C’est le fruit d’efforts et donc il ne peut se contenter de refuser le débat pretextant que ce sont des idioties.
    Il devrait être vexé et blessé au plus profond de lui même.
    Et bien non il feint l’ignorance drapé dans sa haute dignité.
    Et que dire de la réaction de l’UCI. A pleurer de désespoir. Pensez donc un coureur de sa trempe n’aurait jamais osé faire celà, ni son sponsor et encore moins le fabricant de vélos. Ben voyons comme si Spartacus avait informé tout le monde dans un email.
    Si il l’a fait c’est en catimini et avec la seule aide de son équipe technique. Le technicien était forcément au courant et donc forcément tout l’encadrement. En ce qui est du fabricant et des sponsors je reste plus réservé. De toute façon ce système n’est pas commercialisé par son fabricant qui peut être en ignorait l’existence.
    On pouvait attendre de l’UCI la mise en place d’une enquête et un interrogatoire du soit disant inventeur. Qui plus est, l’UCI aurait pu au moins demander à examiner ledit système. Ben non, elle se contente de réfuter son emploi par Spartacus.
    Et que dire de Riis qui est aux abonnés absents. Service minimum. Du genre j’attends que ça se passe et l’actualité se chargera bien de passer à un autre sujet. En attendant il efface les preuves et calme ses troupes afin que personne ne lâche le morceau.
    Le documentaire de la RAI est édifiant et on apprend que l’inventeur est hongrois et revendique avoir vendu ce système à des pros. Clairement le système existe et ce depuis 2004.
    Soit la RAI nous a fait un poisson d’avril soit c’est vrai. Mais si c’est vrai, ça confirme bien les rumeurs qui circulaient depuis quelques semaines. Et puis le comportement de Lefévère (un pourri parmis les pourris) est plutôt révélateur car il prend celà très au sérieux. Pensez donc se faire avoir comme un bleu par un coup d’arnaque de bas étage. Pensez aux sommes englouties dans le dopage sanguin alors que Spartacus s’est contenté de mettre un moteur électrique. Simple et efficace et puis pas cher. Qui plus est pas d’empreinte carbone, c’est le cyclisme à l’heure du développement durable. Spartacus le 1er coureur bio au palmarès biodégradable.
    Avant on dopait les coureurs maintenant on dope les vélos. Il fallait seulement y penser.
    Je me rappelle avoir émis sur le ton de la boutade que par moments Armstrong me semblait avoir un moteur notamment dans ses montées de l’Alpe d’huez en 2001 et 2004. C’était pour donner une image sur sa vélocité qui était tellement inhumaine et tant il semblait faire abstraction de la pente. Peut être que ce n’était pas une image mais la réalité.
    Quand la réalité dépasse la fiction.
    Quelle époque formidable où tout est permis avec la bénédiction de l’UCI. Je pensais à un moment que le cyclisme était devenu Disney. Mais non je m’étais trompé c’est du Spielberg, du Cameron. Va falloir changer l’appellation du tdf en tdp (Tour De Pandora ou encore Tour De Pendards).

    0
    0
  25. Dave

    Heu Alain, je crois que si ce vélo électrique existe, il ne se substitue pas au dopage sanguin… il s’y ajoute.

    0
    0
  26. Julien

    Un autre lien intéressant à propos du dopage mécanique :

    0
    0
  27. Batrick P

    La mesure, là est la question, effectivement.
    Avec son orgueil facilement posé sur un organisme supérieurement doué pour pédaler, Bernard Hinault disait souvent, en substance: « j’ai deux bras, deux jambes, comme eux, on est chacun sur un vélo, je n’ai pas de raison de craindre qui que ce soit ».
    Bien entendu on n’a pas tous les mêmes jambes. Oui, le dopage sur-naturait les organismes et c’est une triche monstrueuse, avec le risque de se détruire. Mais un moteur, c’est une dénaturation totale de la course cycliste. De l’homme, déjà.
    Le vélo a été le sport populaire qu’il reste encore un peu par sa confrontation d’homme à homme auquel s’ajoutait la variété des situations, l’aspect tactique donc ludique du fait de la notion d’abri selon les pentes et le vent, et son déroulement « par chez nous ». Là, le coup va faire très mal. La suspicion la plus terrible va faire son nid partout, de l’intérieur des pelotons aux discussions de comptoir (comme ici). Et aussi, ce qui concerne certains d’entre nous qui pédalons, sur la route, entre copains plus ou moins proches, lors de nos courses.
    je me répète, mais j’ai personnellement ces deux derniers années reçu un premier coup qui m’a exclu d’un sport que j’aime, avec les chronos d’Usain Bolt. Là, il me semble qu’on a mal mesuré à quel point il s’est passé quelque chose. L’athlétisme est un sport intellectuel, il intéresse très peu.
    Le foot ne s’encombre pas de détecter la triche notamment car ça ne gène que peu son public, qui au contraire de celui du vélo ne se sent pas proche des sportifs (qu’on peut doubler à l’entrainement par exemple, voire aborder); il n’y verrait pas de trahison. C’est un sport qui ne base pas son succès sur l’admiration, contrairement au cycliste, mais sur la recherche d’appartenance à un clan, et un peu aussi parce que discuter foot c’est souvent l’occasion de boire. La main de Henry, que dis-je, la double main (contrôle puis poussée), l’absence de réaction alors plus instinctive du joueur, de ses coéquipiers et de l’encadrement lorsque l’Irlandais qui rouspète se fait expulser, est un acte considéré comme noble par la plupart de ses supporters (mot très adapté à ce sport). Je doute que, s’il était avéré que Cancellara ait gagné le Ronde sur une moto, grand monde l’en applaudisse.

    0
    0
  28. 26toutouille

    « Pensez aux sommes englouties dans le dopage sanguin alors que Spartacus s’est contenté de mettre un moteur électrique. Simple et efficace et puis pas cher. Qui plus est pas d’empreinte carbone, c’est le cyclisme à l’heure du développement durable. Spartacus le 1er coureur bio au palmarès biodégradable. »

    trop drole alain!!

    ça y est, l’affaire est passée au JT de 13h de france 2…

    Ce sera bien plus facile de detecter cette triche, heureusement; par contre, le dopage…

    0
    0
  29. plasthmatic

    Nouvel indice, attrapé de manière totalement imprévue, qui m’empêche de rejeter la possibilité « qu’il l’ait fait » : en revoyant les images du changement de machine, que j’avais en direct trouvé bizarre, mais sans pousser plus loin, donc sans même un début de soupçon, je viens de constater autre chose : le second vélo arrive, Fabian Cancellara se baisse un peu sur sa première monture qu’il tient encore, passe vaguement la main sur le flan de jante, ou le pneu, puis la descend en direction des manivelles, enfin, sans qu’on ne puisse comprendre le sens de ces gestes.
    Comme si ces mouvements étaient le jeu d’un mauvais acteur. Vraiment.
    D’habitude, le gars en panne, quand le vélo de remplacement arrive, il ne se préoccupe jamais de celui qu’il jette ?
    C’est vraiment troublant : les « preuves » de l’impossibilité sont si friables (je viens d’entendre Jalabert, de l’autopersuasion face à l’impensable quoi), pendant que les indices contraires se multiplient, parmi lesquels celui avancé par Alain : la mollesse de la défense face à l’énormité de la salissure éventuelle. Bon, une absence de défense, c’est jamais une preuve de culpabilité, même des aveux n’en constituent pas toujours une suffisante. Mais bon, on est dans un domaine où l’image, c’est tout … Tu as raison de souligner ça, Alain.
    Je veux bien qu’on me dise si ma perception de ce moment a déliré, ou non. Trouble …

    0
    0
  30. 26toutouille

    c’est clair le gars il touche sa roue pour faire genre..
    en plus dans la montee du tour des flandres, il change pas de cadence donc pas pas de changement de vitesse, et pourtant il appuie sur sa manette et puis il accélère de manière incroyable

    0
    0
  31. colt seevers

    http://www.youtube.com/watch?v=pu88AdxIyPo

    285 watts moyens, 143 pulses cadence moyenne 73.

    190 pulses max pour 1450 watts cadence maxi 147.

    Et guillaume prébois le cycliste slash journaliste slash témoin de jéhova slash le justicier du vélo s’y met… http://www.facebook.com/gprebois.journaliste.cycliste?v=app_2373072738#!/gprebois.journaliste.cycliste?v=wall

    Il ne comprend pas qu’on puisse déclipser un srm en changeant de vélo… alors que ce serait à ce niveau une faute professionnelle de ne pas le faire 🙂

    Et dire que j’attaque Prébois et que je défends le poulet aux hormones maintenant… Le monde tourne vraiment pas rond!

    à propos, http://www.gruberassist.com a sauté… pas assez costaud pour supporter tant de visites! Le marketing viral, quelle belle idée du XXIème siècle!

    Remarque au moins on s’amuse bien à regarder tout le monde s’agiter pour rien

    0
    0
  32. Batrick P

    Il me semble aussi qu’après avoir touché la manette de dérailleur, sa cadence de pédalage ne change pas. Mais je ne suis pas sûr de voir ça facilement.
    Il est vrai que ceux qui n’y croit pas sont dans la foi, l’injonction, les yeux levés au ciel, les mots chocs faisant appel à l’émotion. Voir par exemple les articles de Vélo 101.
    Etonnante aussi la prétention dont font montre certains dans le domaine de l’infaisabilité à cause du bruit, du poids et je ne sais quoi encore. Enfin, nous rendons-nous compte à quel niveau la technique humaine est capable de réaliser des engins sophistiqués, miniaturisés? et là il y a des budgets. Un exemple lointain, que n’a-t-on pas fait depuis, trois hommes sont allés sur la lune, je suis absolument incapable de le comprendre, au sens propre, et pourtant c’est bien vrai.
    Je suis (quasi) certain qu’on peut trouver dans les
    jouets pour enfants je ne sais quel animaux en peluche ou véhicule qui se déplacera à la demande et sans faire de bruit à une puissance de 20 W.

    0
    0
  33. Batrick P

    Maintenant, je le dis, je suis suspicieux a priori; pas accusateur, suspicieux.
    Au Tour du Luxembourg, Engoulvent colle 9 secondes au suivant sur le prologue de 2,6 km, et tous les autres derrières à se départager au dixième de secondes, je suis suspicieux. Pas du dopage, du moteur.

    0
    0
  34. colt seevers

    si c’est pour 20W de plus, fais un peu de fractionnés, boonen et perds du bide…

    0
    0
  35. 26toutouille

    Moi je suis suspicieux pour le moteur, mais accusateur pour le dopage: cancellara est une chaudière, tous les avertis le savent

    0
    0
  36. Batrick P

    Sans être averti, mes doutes sont réduits à un minimum très bas: les vainqueurs à la pédale des courses pros les plus réputées et les plus dures ne pourraient l’être sans en prendre, vu que certains en prennent (il y en a qui tombent chaque semaine) et que cela apporte. McQuaid est une fripouille quand il affirme sa certitude qu’avec Basso et Evans, le Giro a deux protagonistes 100% propre. Certitude; fripouille.
    Je suis cependant heureux que Cancellara, et d’autres, ne soient pas condamné sur cette conviction partagé par tant d' »avertis ».
    Engoulvent l’emporte avec 9″ d’avance sur 2,6 km. J’ai imaginé que Heulot fasse un coup, sous contrôle d’huissiers. Qu’à l’arrivée, il démonte et démontre un moteur devant des caméras et les commissaires. Comme ça. Pour sûr, ces couillons de l’UCI l’auraient eux condamné. C’est toujours comme ça que ça se passe dans ce genre de situation, c’est d’ailleurs très intéressant à étudier.

    0
    0
  37. 26toutouille

    Antoine vayer dissipe mes doutes chaque année, quel bonheur ce gars; la ou toute la presse fait son beurre sur « un tel vainqueur d’étape », lui titre « contador du kérosene dans les veines  » en plein tour et démonte les « perfs » chiffres à l’appui…

    0
    0
  38. 26toutouille

    … »Ils encourageront toujours un Cancellara qui, comme à Compiègne, après avoir torché le prologue à Londres à plus de 500 watts, gagnera, les mains en haut du guidon, des sprints d’une ­minute équivalents à deux chevaux-vapeur (1 ch = 736 watts). « 

    0
    0
  39. Alexis Zanetti

    J’ai visionné toutes les vidéos disponibles sur le web. Sur les deux changements de vélo (un filmé par la tv, l’autre par un téléphone portable)il est manifeste que Cancellara ne décroche pas son compteur SRM. Dans les 2 cas. Donc la vidéo Specialized est une supercherie, ça c’est sûr. Ensuite, sur le moteur, ce qui me frappe, c’est la fuidité du pédalage du Suisse qui n’accroche à aucun moment, facile facile, toujours. J’accepte qu’il soit supérieur, mais pas inhumain.

    0
    0
  40. Alexis Zanetti

    Pour info, voici le lien You Tube du 2ème changement de vélo suspect de Cancellara:

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.