Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Dauphiné Libéré: ca sera sans répit!

La 70e édition du Critérium du Dauphiné Libéré s’élance ce dimanche depuis Valence.

Ce sera un bon test en vue du prochain Tour de France tant le parcours cette année n’offre aucun répit!

On y trouve en effet sept étapes et un prologue. Aucune étape n’est vraiment plate, c’est accidenté tout le temps, et le chrono par équipe sur 35 bornes lors de la 3e étape est un exercice intéressant, car collectif. Après ce chrono, quatre étapes de montagne, jamais très longues et donc propices à une course de mouvement, une course ouverte. Je pense que la course sera difficile à contrôler pour une seule équipe! Ca sera usant, piégeux, le maillot jaune ne sera jamais vraiment tranquille sur aucune étape.

Les deux dernières étapes, en particulier, favoriseront les grimpeurs. La course se jouera probablement là.

Les favoris

Sur le papier, ils sont plusieurs à pouvoir nourrir des ambitions sur ce Dauphiné.

On pense d’abord à Vicenzo Nibali, qui sort de deux semaines sur le Mont Teide à Ténérife pour préparer son principal objectif cette saison, le Tour de France.

On pense à Romain Bardet, à Warren Barguil et à Tony Gallopin, trois Français qui eux-aussi ont des ambitions sur le Tour, bien que pour Gallopin ca ne soit pas le général.

Dan Martin et Geraint Thomas sont aussi des coureurs qui peuvent s’imposer sur cette course, aucun doute là-dessus. Martin était un peu court sur les Ardennaises, a-t-il progressé ces dernières semaines?

Il sera également intéressant de suivre Julian Alaphilippe, qui sait qu’il peut gagner des courses par étapes d’une semaine. Pour lui, ca se jouera lors des deux dernières étapes.

Marc Soler est peut-être l’outsider #1, attention à lui car un sacré bon grimpeur, qui sait aussi rouler contre le chrono.

Je vois enfin un Adam Yates, dont les chiffres de puissance étaient impressionnants il y a peu, ou un Ilnur Zakarin bien faire durant ce Dauphiné.

Ca fait quand même pas mal de beau monde!

Et chez les baroudeurs, prévoyez une longue échappée de Thomas DeGent, il nous fera assurément le coup cette fois-ci encore!

Les Canadiens

Ils sont deux au départ, deux Québécois: Hugo Houle et Antoine Duchesne.

Partager

Précédent

Accident dans le Parc: espérons du jugement

Suivant

GP du Nordet: une édition difficile

100 Commentaires

  1. LaVoitureCaPue

    Julian Alaphilippe ??? Je suis un grand fan, j’adore ce coureur mais faut pas déconner. IL peut à la rigueur dans un bon jour accrocher dans une course de côte d’un grand col alpestre. Mais il ne peut certainement pas suivre un enchaînement d’étape d’enchaînement de grands cols.
    Je le verrais plus dans une stratégie de sprinter. IL a coché l’étape 1 et 2. Eventuellement la 4 si le 1° col n’est pas monté trop vite. Et après il abandonne.

    0
    0
  2. Edgar Allan Poe

    La course n’est quand même pas très difficile jusqu’à l’étape de jeudi. Vu le niveau moyen des coureurs aujourd’hui, ce n’est pas les cols à 4/5% qui vont faire la différence. L’étape de samedi devrait être très belle. Mais c’est justement les coureurs qui font la course, qui promet d’être animée au vu des inscrits : grosse équipe SKY, LOTTO, BAHREIN.
    Coté franchouillard, je vais suivre Guillaume Martin, 25 ans le dernier jour du Dauphiné, 23ème du TdF en 2017, qui progresse doucement mais surement. J’ai la naïveté de croire que ce coureur, titulaire d’un master de philo, ne peut pas ne pas être clean ! Coquard aura les 2 premières étapes pour s’exprimer. Pour moi, il a le même problème que Barguil : un exil sur des équipes très moyennes.

    0
    0
  3. Marius

    Il sera intéressant de suivre David Gaudu de la FDJ. Vainqueur du Tour de l’avenir en 2016. Une des plus grosses VO2max du peloton associé à un poids plume, en fait un excellent grimpeur . Il avait impressionné le milieu en 2017 lors de sa première année. Assurément un bon test pour lui. Mais il est encore très jeune, 22 ans en octobre.

    0
    0
  4. Tchmil

    Je ne sais pas trop où en est Bob Jungels, mais il sera aussi intéressant à suivre.
    Zakarin comme Buchmann sont aussi souvent présents sur ces Tours d’une semaine, mais qu’est ce que Katusha a régressé dans la hiérarchie des équipes ces derniers temps, c’est faible pour le CLM par équipes!

    Peut-être pas autant que chez Fortunéo qui ne sait plus trop où ils en sont. Ce Dauphiné est assez attendu pour Barguil, qui n’a pas l’air de le prendre avec trop de pression, mais ça monte quand même en vue du Tour. S’il est dans les 10 premiers ou vainqueur d’une étape ça sera réussi pour l’équipe et validera sa progression vers Juillet.
    J’ai vu que FDJ-Groupama avait préparé Gaudu avec un stage aux Canaries (il n’a jamais enchaîné 3-4 cols en course depuis qu’il est chez FDJ!).
    Barguil et ses équipiers se sont contentés d’Andorre. Pourquoi cet attrait des Canaries alors que les Pyrénées c’est aussi très bien pour préparer ces courses? (et sans doutes moins cher pour le budget).

    Et vu que le Tour de Beauce approche, pourquoi ne pas suivre aussi le grimpeur Sepp Kuss (Lotto NL) vainqueur au Mont Mégantic en 2016, Tom Skuijns (Trek Segafredo) le vainqueur de 2014 et Peio Bilbao (Astana) qui vient de finir 6è du Giro et vainqueur en Beauce en 2015.

    Et pas de chance pour Grmay, le meilleur coureur africain actuel, il n’y aura pas de routes de montagne en terre pour lui rappeler son Afrique natale 🙂

    0
    0
  5. jmax

    Pour les Canaries en cette saison, c’est simple et rappelé par Pinot: grand beau temps quasi perpétuel qui te permet de de taper chaque jour des bosses avec des deniv de 2000m sous le cagnard et à peu près en sécurité vis à vis des automobiles.
    Je ne pense pas que les Pyrénées puissent être ce petit paradis.

    0
    0
  6. Le Bourrin Ardéchois

    Une belle course en soi et non un test! Je suis curieux de revoir Benoot à l’oeuvre, rappelons-nous qu’il avait l’an passé bien marché notamment dans l’étape du Mont du Chat, dans un critérium plus accidenté que celui de cette année.

    0
    0
  7. Le Bourrin Ardéchois

    Bien que courte, l’étape de la Rosière présente un enchainement propice à une belle course, avec en point d’orgue la montée finale par le Châtelard.

    0
    0
  8. plasthmatic

    Le Critérium du Dauphiné Libéré est une course, pas forcément indolore, pour coureurs rapides.
    Le dépistage du cancer colorectal est un test, rapide, indolore, pas forcément inodore.

    Alors Laurent mon ami, que tu le veuilles ou non, et puisque Dieu, lui, le veut, comme tu es un cacagénaire, pardon, un quinquagénaire en puissance, je te demande de bien relire le tout début du commentaire 6, signé le Grand.

    Sinon, bon vent à toi dans les Dolomites, ça approche si j’ai tout compris, mais, bien que plus entraîné qu’il y deux ans, je ne passerai pas t’y voir, pour cause d’une fracture de tête de radius en cours de (un peu longue) récupération.

    0
    0
  9. Marius

    @Plasthmatic, bienvenu au club pour la fracture de la tête radiale. C’est benin mais ça m’a privé de vélo pendant 25 jours. J’ai pu ainsi regarder quasi tout le Giro. Courage, c’est meilleur quand on reprend et la pose est bénéfique. Tu peux faire du home traîner, même avec un plâtre..fin du HS

    0
    0
  10. plasthmatic

    25 jours !? Je prends ! Alors, c’était le 8 mai à Luxembourg (en skate, un ‘rock to fakie’ qu’a pas fait), j’en suis donc à 24 jours … demain je roule dehors !
    Mais je n’y crois pas tellement : je ne sens pas mon bras (déballé il y a trois jours) prêt à tenir un cintre, ni soutenir les vibrations. Et puis, il va falloir qu’il se déplie et se plie un peu plus !

    Cela étant, merci Marius, tu me donnes à nouveau l’espoir de pouvoir profiter de ‘mes’ Vosges alsaciennes en juillet, puis des Hautes-Alpes (‘mes’ Izoard, Galibier, Granon, Agnel, Montgenèvre, Echelle, Sestrières et pourquoi pas Le Finestre, jamais fait, un peu loin), puis des tours de Gorges du Verdon en août. Oui Patrick (LBA), cette année j’étais reparti sur du classique, ça faisait un moment. Mais cette faute d’inattention m’a bien contrarié le truc.
    Pour mes âneries (quoique) écrites tout à l’heure, je précise aux résidants d’outre-atlantique ainsi qu’aux lecteurs français-mais-jeunes qu’ici, une fois cinquante ans, on ne nous dit plus joyeux anniversaire, mais joyeux colorectal ! Bientôt mon deuxième test dis donc, si je suis le protocole, et en matière cycliste, on s’y entend en protocole …
    Commentaire très cycliste aujourd’hui, chacun l’aura constaté. M’en fous, le taulier est de mes amis.

    0
    0
  11. tylerkay

    @mica, un point sur les motos?

    Sinon en ce moment il y a Rolland-Garros. Un beau sport, sans dopage. Les femmes sont bien représentées, avec Maria « meldonium » Sharapova et Alize « no-show » Cornet.

    Le cyclisme devrait s’en inspirer.

    0
    0
  12. wolber

    les favoris de ce criterium du dauphine libéré , ben…G Thomas, mais pas celui du tour de Romandie? et Kwiatoski avec ce qu il avait démontré ds l Izoard , l année passée ds sur le Tour.

    0
    0
  13. mica

    Tylerkay: tu te trompes de combat, tu crois défendre le cyclisme, mais tu le défends à la maniére des « anciens » qui occultaient tout ce qui pouvait étre génant et bien sur tu sais très bien de quoi je veux parler.
    Pour ce qui est du tennis, oui c’ est un trés beau sport, quoi que tu en dises.
    Il se heurte, aussi, au probléme du dopage(mais un dopage différent de celui du vélo.)
    Enfin, ce que l’on peut affirmer c’ est qu’ ils n’ ont pas un petit moteur dans la raquette, ni un coach qui viendrait donner une impulsion, à la maniére des motos, aux moments opportuns.

    0
    0
  14. Le Bourrin Ardéchois

    Ce qui a crevé l’écran, dans ce prologue du Dauphiné disputé ce chaud dimanche dans les rues de Valence, c’est la très très faible présence de spectateurs le long des 6 km.

    0
    0
  15. Le Bourrin Ardéchois

    Regardez cette image:
    http://www.cyclismactu.net/news-criterium-du-dauphine-latour-je-n-etais-plus-trop-dedans-74873.html
    Appui dorsal, carénage? Licite?

    0
    0
  16. Marius

    Rien d’illicite Pour Latour, juste les blancs de l’image numérique qui sont cramés. Je n’ai jamais vu beaucoup de spectateurs sur le Dauphiné. Sortie du Tour et de Paris Roubaix, c’est le désert sur le bord des routes.

    0
    0
  17. Le Bourrin Ardéchois

    Bien vu, le dossard inclus. Pour le nombre de spectateurs, tu manques un peu d’esprit de nuances, non?

    0
    0
  18. Marius

    Sans doute plus de spectateurs en Bretagne, mais le peu d’images du Dauphiné 2017 que j’ai vu, ne m’incite pas à l’optimisme. Pas grand monde dans le col de Sarenne, pourtant un samedi. Je n’ai pas regardé le critérium cet après-midi, pas dispo. A la sortie du clm par équipe, le leader de la Sky va avoir un bon matelas de secondes, au delà de la minute.
    Restera à voir si les autres leaders sont ici pour gagner ce Criterium ou faire des jours de courses. Beaucoup sont là pour faire l’etape de la Rosière en mode course.

    0
    0
  19. Wolber

    Du monde sur les côtés, à Laval, pour les boucles de la Mayenne…alors quoi?.

    0
    0
  20. Wolber

    Le Dauphiné sans répit? Et si il etait déjà plié , ce critérium? Kiatoswki bon rouleur impressionnant ds l izoard l année passée , qui perdra peu ds le clm par équipe.
    Peut être meme le meilleur coureur du monde , le polonais

    0
    0
  21. Edgar Allan Poe

    Aïe! Si Mica a vu Alaphilippe planté sur son gros braquet dans les 200 derniers mètres, Laurent va devoir fermer le forum !

    0
    0
  22. mica

    Eh oui, EAP, je l’ ai vu, et je me suis même fait la remarque. Je n’ aurais rien dit si tu ne m’ avais pas interpellé, gentiment , car, c’ est vrai, je me répète souvent…et je comprends que ça puisse lasser.
    Tiens, Nibali a tenté son coup favori à environ 1 Km de l’ arrivée. On ne l’ a pas vu, mais une moto ne devait pas être très loin devant. (même Pozzo, devenu son équipier le disait l’ an dernier dans le Giro)

    0
    0
  23. Le Bourrin Ardéchois

    Sur son braquet de bûcheron, Alaphilippe, il fait quand même 2ème (et le vainqueur avait déjà fait le trou aux 200 m).

    0
    0
  24. mica

    LBA: c’ est vrai, Alaphilippe termine deuxiéme, ce qui est bien, mais tu sais, à propos des braquets ils commettent tous à peu prés la même erreur, finalement la hiérarchie est respectée..mais quand même ils se trompent tous, ce n’ est pas nos consultants qui vont le dire, Jalabert disait même que hier, dans le prologue, Ermenault moulinait trop et qu’ il devrait mettre quelques dents de moins (sous entendu derriére)…discours unique, pensée unique esprit moutonnier….
    A propos de consultants, Marion Rousse vantait cet aprés midi,à l’ occasion d’ une apparition de Nibali « sa trés belle victoire dans Milan san Remo…encore une qui ne trahira pas le moins du monde l’ esprit de clan….elle a d’ ailleurs été choisie pour ça et pour au moins une autre raison….on la verra reconnaitre, en gros plan, les principaux cols du TDF avec N. Gay, tous ces cols, on les connait en long en large et en travers….mais, je le concéde, avec elle l’ image est toujours…agréable alors …l’ audience sera en partie assurée…mais est ce encore du sport?

    0
    0
  25. Le Bourrin Ardéchois

    S’ils se trompent tous et que tu as raison, s’il suffisait à l’un d’entre eux (bon sprinter) de mettre plus petit pour l’emporter (et tant que les autres ne suivent pas l’exemple), alors, avec tous ces enjeux, c’est qu’ils sont tous niais…
    Quant à l’autre sujet, c’est comme qui dirait la demande qui fait l’offre… Bon, les deux autres aux commentaires tiennent la route, et j’apprécie de les entendre prioritairement, ce qui est un autre automatisme puisque, c’est vrai, elle n’a pas grand chose à dire…

    0
    0
  26. mica

    LBA: bien sur que je ne suis pas certain d’ avoir raison, mais je l’ ai déja dit: regardes l’ arrivée au sprint du GP DE Denain 2016 (sur You tube) et dit moi honnétemment ce que tu en penses.
    Ce jour là, le vainqueur, sprinter moyen, remonte une douzaine de concurrents, en moins de 200m assis sur sa selle, en moulinant, presque par hasard.
    Alors, supercherie…..? Peut étre pas et plus surement une façon de sprinter en souplesse et vélocité, asszis sur sa selle, un peu à l’ ancienne et pour le coup plus moderne que les sprints à « l’ arrache ».

    0
    0
  27. Edgar Allan Poe

    Si Alaphilippe avait tombé 2 dents aux 200 mètres (quand Jalabert répétait insideusement « là, il faut y aller maintenant »), il aurait probablement gagné.
    Néanmoins, quand un sprint est lancé, il est difficile de descendre des pignons, et impossible de remonter des dents.
    Et puis surtout, on était pas dans les jambes du français.

    0
    0
  28. Christian

    Un peu hors sujet mais je reviens sur le problème du spectacle dans le cyclisme.

    Les étapes de plat du Dauphiné sont assez valonnées, on verra si cela a un impact sur la dynamique de course. On ne peut pas dire cependant que cela ait rendu l’étape de lundi plus intéressante. Attendons les jours suivant, avant la montagne.

    Sinon, je vois que le problème du spectacle commence a vraiment inquiéter en haut lieu. Voir cet article : https://www.eurosport.fr/cyclisme/tour-de-france/2018/65-bornes-grille-de-depart-la-17e-etape-du-tour-de-france-2018-sera-vraiment-en-mode-cyclo-cross_sto6792336/story.shtml

    Le Tour va mettre en place une étape de 65km, avec 3 cols… et une grille de départ!

    Supprimer les oreillettes serait surement plus efficace puisque c’est depuis qu’il y a les oreillettes (début années 90) qu’il n’y a plus de spectacle ou presque).

    Mais saluons tout de même l’initiative et attendons de voir!

    En fait, on remarque qu’ASO est assez actif et conscient du problème, avec ces tests d’étapes de plaine valonnées dans le Dauphiné et ce concept de grille de départ. Ils ont enfin compris qu’il y avait un problème, c’est déjà ça.

    0
    0
  29. Wolber

    Etape de 65 km avec départ à 19 h et arrivée à 21 h 30 …

    0
    0
  30. Le Bourrin Ardéchois

    Bien sûr qu’il y a des choses à faire pour diversifier les étapes. Et les étapes courtes avec enchainement sans répit de 3 montées en font partie, comme par exemple celle de l’an passé où Contador et Landa avaient fait le spectacle (mais le tracé contenait trop de faux plat descendant à la fin). Je ne crois pas que le départ en sas avec le feu vert apporte autre chose que du tape à l’oeil. Avec un peu de chance au vu de l’horaire (je ne le souhaite pas), on aura de l’orage avec en plus des chutes (non plus). A mon sens, la perspective de la très dure montée finale (que j’ai faite il y a 18 ans) risque de refroidir les ardeurs dans les deux premiers cols où les pentes permettront la présence de pas mal d’équipiers. Il me semble que pour ce type d’étape, il vaut mieux commencer par le très dur pour laisser le plus possible les cadors entre eux. A la limite, cette étape aurait pu démarrer à St Lary. Ceci dit, je la trouve opportune.
    Si le but est d’innover, il y a d’autres choses à faire du côté sportif (j’ai déjà écrit là-dessus, ici-même).

    0
    0
  31. Clartman

    Nn mais sans deconner vous allez quand même pas apprendre à Alaphilippe quel braquet il doit mettre dans un sprint ?!?!?
    Pour info Daryl Impey au sprint c’est loin d’être un plot, bien au contraire….

    0
    0
  32. Edgar Allan Poe

    Je ne tiens pas de statistiques, mais j’ai l’impression que les coureurs de la SKY tombent souvent. Ou est-ce que leurs chutes sont plus médiatisées que celles des autres équipes du fait du rang qu’ils occupent dans la hiérarchie cycliste ?
    Les chutes viennent-elles de leurs vélos Pinarello ? Improbable. De leurs boyaux/pneus et/ou de la pression qu’ils y mettent ? Probable !
    LBA : commencer par le très dur n’élimine pas forcément les plus faibles. Il y a une question de mise en route pour les coureurs « diesel ». Certains passent très bien le 1er col, et beaucoup moins bien les enchaînements de cols qui se durcissent. Enfin, tu le sais…
    J’ai du mal à cerner l’intérêt du sas de départ. OK pour une cyclo avec 2000 gars, mais avec un peloton de 150 coureurs, sauf en cas de route très dangereuse dès le départ, le principe du sas ne devrait pas créer de bouleversements, non ?

    0
    0
  33. Le Bourrin Ardéchois

    Tu vouvoies Mica, Clartman?

    0
    0
  34. Le Bourrin Ardéchois

    A moins que la pente ne soit très dure d’entrée et l’épreuve très courte, et encore, la mise en place de ces sas (et du feu vert!) est un aveu de manque d’imagination…
    Tiens, comme ça, une suggestion: un chrono de 1 km plat sur une double ligne droite avec un rond-point demi-tour aux 500 m (pour atténuer les effets du vent), deux essais par coureur, le meilleur temps gagné, les écarts multipliés par 50.

    0
    0
  35. Edgar Allan Poe

    Les italiens et les espagnols se débrouillent encore assez bien pour concocter des épreuves haletantes, même si parfois, c’est plus « l’open-bar » qui crée les rebondissements (remember Cobo sur la Vuelta 2011).
    Monter à l’Alpe d’Huez par Sarenne comme au Dauphiné 2017 serait intéressant par ex.
    L’équivalent du col del Finestre doit exister en France, quitte à neutraliser la partie en descente si jugée trop périlleuse.
    Pas d’oreillettes et de voitures de dépannage. Juste une voiture ouvreuse comme dans certaines courses amateurs. Les équipes affineraient des stratégies de dépannage et les fabricants de pneus étudieraient la question de la résistance aux crevaisons…nous en profiterions tous.
    LBA : demain, faut aller au Mont Noir ou à l’arrivée à Lans, 38 bornes plus loin ?

    0
    0
  36. Le Bourrin Ardéchois

    On peut arriver au Parpaillon par exemple, mieux au Mont Jovet ou mieux encore à la Batterie de Viraysse (il y en a d’autres). Ce serait juste exceptionnel. Souvenirs du temps où j’écrivais la Traversée des Alpes à VTT…
    D’autres me ramènent au Vercors de mon enfance. Le Mont Noir bien sûr, dont je fus c’est sûr le pionnier à vélo de manière assidue, et depuis 35 ans le promoteur par tous ses versants en découvrant les évolutions routières.
    Tant et tant de fois montés au chrono.
    Tous me plaisent, et par le Faz ça va être terrible. A mon sens le moins beau versant, mais je conseille le grand cirque 1 bon kilomètre avant le Faz comme meilleur endroit pour voir la course (et de s’offrir le chrono de la route nationale au coffre béton EDF juste avant la très légère redescente au Faz…). Le plus beau reste à mon goût par Maleval…
    L’arrivée à Superlans, où Herrera laissa jadis la victoire à Parra, c’est bien aussi. Surtout qu’ils ont eu le bon goût de prendre la petite route accidenté entre Villard et Lans, laquelle permet par anticipation le déclenchement de la bagarre dans le Mont Noir. Depuis 30 ans que je préconise les petites routes bosselées et sinueuses entre les cols: enfin! Il y a là une innovation majeure pour le Tour de France, bien mieux que leur départ tape à l’oeil type cyclo-cross!

    0
    0
  37. mica

    Ils viennent de nous « pondre » un CLM par équipe. Ce n’ est pas moi qui vais m’ en plaindre, amateur que je suis de ce genre d’ épreuve athlétique et estéthique au plus haut point.
    Cependant, il faut dire que l’ existence des CLM (par équipe ou pas) semble soumise uniquement au bon vouloir des organisateurs. Ce qui me gêne encore plus c’ est le dictact des sponsors qui sont sur lors de ces épreuves d’ entendre cité leur non maintes et maintes fois. c’ est à mon avis uniquement pour cela que celui du TDF a été programmé, et non pas dans un but purement sportif. Donc au grès des « petits cadeaux » aux sponsorts, de leur générosité ou pas, on a, ou on n’ a pas droit au fameux clm par équipe. C’ est dommage et j’ aimerais bien qu’ il soit « perennisé » . Qu’ il soit réservé dans les courses d’ une semaine CLM par équipe d’ environ 20Km et dans les grands Tours , un d’ une quarantaine de Km ( et que ceci soit inclus dans un « cahier des charges » que chaque organisateur devrait respecter. (même principe pour les chronos individuels et les « arrivées aux sommets »)
    J’ ai trouvé remarquable les moyennes réalisées par les équipes. (rendez vous compte..un petit marathon réalisé en 36 mn, c’ est du vrai cyclisme..et trés beau à voir.
    Autre chose un peu surprenante: la réalisation TV semble incapable de fournir une moyenne de la course, et hier, c’ est Jaja qui s’ y est collé…bravo à lui sur ce coup là!
    Bon, il est vrai qu’ avec une calculette (ou un smartphone..? ) c’ est bien vite fait…mais merci à lui quand même.

    0
    0
  38. Marius

    Je n’aime pas les clm par équipes dans les courses par étapes, car ils renforcent encore plus les équipes dominantes. Un leader grimpeur d’une équipe plus faible, perd toutes ses chances ensuite. ASO l’avait supprimé du Tour pour ces raisons et ils le remettent. Incompréhensible. Ils avaient aussi instauré des forfaits de temps pour limiter les écarts.
    Pour la suite du Criterium, la Sky peut jouer à
    Am, stram, gram ; pic ! monsieur ; pic ! madame.
    Mais comme le Roi ne le veut pas, ça sera toi!
    Certains leaders sont là pour repérer l’etape de La Rosière, copie de celle du Tour et se fichent du classement général. Autant je le comprend pour Nibali qui a déjà un beau palmarès, mais un Bardet, non. Avant de vouloir prétendre gagner le Tour, il faut déjà gagner une épreuve d’une semaine. Après, étonnez-vous du peu de spectacle, si la course se résume à un attentisme. Vous allez me dire, il a déjà terminé second. De toute manière, après le clm, la course est pliée pour lui et comme je ne suis pas fan de la Sky, pour moi ce sera
    Am, stram, gram,
    Pic et pic et colégram,
    Bour et bour et ratatam,
    Am, stram, gram.

    0
    0
  39. mica

    Marius: je comprends parfaitement ton point de vue, mais le cyclisme est diversifié et il faut favoriser cet aspect multiple.
    Pourquoi tant et tant « d’ arrivées aux sommets » qui se sont multipliées ces derniéres années dans les courses par étapes. Et pourquoi avoir quasiment supprimé tous les clm?
    Je te le donnes en mille: si Bernal se met, dans le futur, à gagner toutes les arrivées en côte, les organisateurs réduiront celles ci de maniére drastique.
    Je le répéte, il devrait exister un « cahier des charges » que les organisateurs seraient tenus de respecter afin de ne pas favoriser certains, selon les nationalités, voire les « amitiés ».
    Car, comme dirait Coluche, « on était les meilleurs aux haies et ils les ont supprimées ».
    Tout ce qui est chrono fait partie du vélo, c’ est même souvent sa véritable composante athlétique il faut absolument la pérenniser.

    0
    0
  40. Tchmil

    mica,
    tu ne m’as déjà pas convaincu sur le fait que les chronos sont l’essence même du cyclisme (une grande partie de l’histoire du cyclisme est aussi en montagne, dit la dernière fois).
    Aujourd’hui, le cyclisme continue a être bouleversé par des coureurs « hybrides », si bien qu’on n’a plus de véritable grimpeur capable de faire la différence en haute montagne. Ou plutôt les coureurs apparentés à de vrais rouleurs sont désormais capables de suivre sans problèmes, voir de déposer, les rares grimpeurs : l’extrême étant Wiggins qui n’avait rien à faire à ce niveau en haute montagne. Et je reste convaincu qu’un Moncoutié (voilà un vrai grimpeur) valait sans doutes à minima 15 min. de moins que Wiggins sur une étape de haute montagne.

    Ce sont bien les grimpeurs qui sont en voie de disparition aujourd’hui, pas les spécialistes de chronos (Dumoulin, British Cycling Academy) qui se disputent déjà les classements des GT. C’est sûr que les organisateurs ont eu tendance à vouloir réduire cet écart en introduisant des étapes à plus fort dénivelé … en vain. Cela n’a pas empêché Froome de réaliser un chrono en pleine étape de montagne sur le Giro par exemple et de faire valoir ce que tu appelles la « véritable composante athlétique » du cyclisme : il l’aurait démontré sur un chrono tout autant, mais là au moins on s’en souviendra dans 10 ans.

    Après le nationalisme dans le cyclisme, ça a toujours plus ou moins existé. Alors favoriser Bardet ou Quintana en rajoutant du dénivelé ça m’importe peu. C’est toute la structure du cyclisme moderne qui a été bouleversée et s’en prendre aux organisateurs est trop réducteur je crois. De même le CLM par équipes pour exposer les sponsors OK, mais c’est tout le sport cycliste qui vit (et qui est né) par les sponsors : si le Tour existe c’est bien par la volonté d’un journal d’augmenter ses ventes, non?

    0
    0
  41. Wolber

    Bravo France 3 , pas foutue de nous diffuser la montée du Mont noir… Aso ferait mieux de diffuser ses courses via l équipe 21.
    Cependant il est toujours bon de fourguer ses produits a une boite publique .

    0
    0
  42. Tchmil

    Pour faire la preuve que je n’en ai rien à faire des nationalités, 2 coureurs que j’ai vraiment apprécié, excellents rouleurs et grimpeurs (anciens vététistes de surcroît) qui n’ont jamais râlé sur le manque de chronos : JC Péraud (tiens, un français qui roule) et Cadel Evans (oh un anglo-saxon admis chez les méchants latins) … je te taquine un peu, bon c’est vrai qu’au moins tu as la qualité d’amener du débat et de faire vivre le forum 🙂

    0
    0
  43. Wolber

    Combien de coureurs ds le peloton après le Mont noir? On a compris qu’il n y aurait pas de course aujourd’hui.
    Sur France 3 on dit que ça a roulé vite oui mais les coureurs n ont pas fait la course. L etape etait faite pour ça , un col très dur, un apres col de 30 km parfait pour des échappés ( des vrais , qui partent de l avant) , mais je n ai rien vu de ce que j espérais.

    0
    0
  44. Le Bourrin Ardéchois

    Effectivement, Wolber, si les plus costauds avaient voulu bagarrer, les groupes auraient été très réduit dès avant le Mont Noir. Ils ne l’ont pas fait, par peur certainement. La peur, émotion souvent inhibitrice présente partout et en tout temps dans les orientations du monde, individuelles comme collectives, pas forcément néfaste, sauf ici pour le téléspectateur…

    0
    0
  45. Wolber

    Oui, tu ne crois pas si bien dire.

    0
    0
  46. lbi

    Supprimer les oreillettes changerait bcp de chose; ne soyons pas trop exigeant, ça a roulé vite, très vite, en montagne, sous la pluie; on est bien sur notre canapé, hein?
    Alaphilippe a gagné à la valverde à courchevel. Imbattable dans un petit groupe en côte.

    0
    0
  47. mica

    Tchmil: O K pour J C Perreault et C Evans.
    Pour les CLM je pourrais encore tenter d’ expliquer que rouler en groupe sur du plat est relativement facile dans un groupe de son niveau. (en un mot, « on peut se planquer »), j’ ai bien dit dans un groupe homogène, comme l’ est un peloton pro.
    Cela devient plus difficile si l’ on doit faire sa part de travail, on le voit bien dans les CLM par équipe ou, après avoir beaucoup donné, certains lâchent, ou sont obligés de lâcher.
    C’ est pour tout cela que les clm individuels sont le véritable « test de puissance » sur terrain plat, un véritable « défi » aérodynamique…bref l’ épreuve de vérité comme aimaient à dire les anciens. A ne surtout pas retirer de la boite à outil du cyclisme, bien au contraire à réhabiliter!

    0
    0
  48. Edgar Allan Poe

    Wolber, dans le Mont Noir, à 7 km du sommet, le peloton était déjà assez maigre (35 coureurs environ), et encore 43 bornes à accompliur.
    Feillu, par ex, avoisinait les 3 minutes de retard, Gaudu au moins 10, et Daryl Impey ou Van Baarle encore plus. Ils ont du beaucoup rouler en fin d’étape et descendre à tombeau ouvert ! Il faisait 33°C, et les 7 derniers kms du col étaient vent de face. Vu le profil du col, beaucoup étaient dans le rouge. Certains ont pris de sacrés éclats dans ces 10 premiers kms.
    LBA évoque une composante psychique de la course cycliste qui n’est jamais abordée, mais qui joue pourtant un rôle majeur dans le déroulement des courses. Même les plus forts ont peur au départ d’une étape de montagne : peur de la souffrance à endurer, peur du coup de barre, des conditions climatiques, peur de la chute, de l’ennui mécanique au mauvais moment, et surtout peur de se retrouver seul à l’arrière.
    Et en plus, il faut soigner l’image du sponsor, le classement par équipe, et penser aux étapes suivantes. Pas étonnant que les courses ne se décantent maintenant que dans les derniers kms.
    Quelle beauté brute ce Mont Noir!
    Latour, 5ème, à 5 secondes, après avoir travaillé pour son leader, le potentat d’AG2R.
    Vivement la fin de contrat !

    0
    0
  49. Marius

    Romain Bardet pointe à 1’41’´ au général. Il a perdu 23’´ au prologue, 2’´ à l’étape 2, 1’27’´ au clm par équipe, soit 1’52’´.
    Hier pour la première arrivée en côte (sur 4), il reprend 11’´.
    Donc potentiellement il peut reprendre encore 45’´.
    Le compte n’y est pas. Le clm fait partie du cyclisme et de son histoire, sauf que du temps d’Anquetil, les courses étaient moins contrôlables et les leaders grimpeurs pouvaient refaire une partie de leur retard, sinon des Bahamontes, Van Impe, n’auraient jamais gagné le Tour. Personnellement, je plaide pour la limitation drastique des clm dans les grands Tour et leur interdiction dans les courses d’une semaine. Le Giro l’a très bien compris en proposant en plus des itinéraires propices à une course de mouvement. Je préfère voir un Froome s’echapper 80 km, plutôt que le retour des clm de 50 km et voir un Indurain prendre 5 min aux grimpeurs. Et je ne parle pas du matériel, les équipes ne sont pas à armes égales. Et aussi, arrêtons avec les bonifications en haut des arrivées. Vous voulez prendre du temps, bougez-vous et n’attendez pas les 50 derniers mètres.

    0
    0
  50. mica

    Marius: je ne peux pas étre d’ accord avec ce que tu proposes, tu parles de réduction drastique des clm alors qu’ ils ont déja été trés réduits.
    Tu parle « ‘ interdire » les clm dans les épreuves d’ une semaine, outre que je n’ aime pas trop le verbe « interdire », je trouve que ce serait aberrant, décidemment, je ne peux pas te suivre.
    Cela veut dire, par exemple, quid de la montée chrono du Col d’ Eze dans Paris Nice? C’ était pourtant devenu une sorte de référence dans le cyclisme.
    Il faudra donc se contenter des courses ou tout le monde s’ épie et se regarde en chien de faïence…
    Je suis triste de voir disparaitre tout un pan du cyclisme qui a pourtant fait son histoire, et aucune grande voie ne semble capable de se lever (Merckx, Hinault, Lemon, Indurain….des gens qui ont marqué l’ histoire.avec en particulier les clm…

    0
    0
  51. Marius

    Ton avis se respecte Mica.
    Pourtant dans ce cyclisme moderne, ce sont les clm qui rendent les courses si ennuyeuses ou le leader qui a pris du temps dans un clm se contente ensuite de suivre en montagne. Sur le tour 2017, je note les efforts considérables d’un Bardet pour grappiller des secondes en sprintant après une étape de 4000m de dénivellation, face à des suiveurs comme Uran, qui à la fin, lui chipe sa 2ieme place lors du clm de Marseille.
    Il faut savoir si on veut voir un cyclisme de mouvement ou un cyclisme athlétique, contrôlable à distance. Ça existe déjà, on appelle cela de la Formule 1 et c’est chiantissime à voir.

    0
    0
  52. Marius

    Je rajouterai que je préfère un Giro 2018 ou Simon Yates va chercher chaque seconde en attaquant à toutes occasions ses adversaires, plutôt qu’un Giro 2017 ou Tom Dumoulin prend 2-3 min lors du clm et qui gère ensuite. Pas du tout la même course au final.

    0
    0
  53. mica

    Marius: je ne peux décidemment pas étre d’ accord.
    Supporterait on, en tennis par exemple de voir supprimée une surface historique comme la terre battue
    (qui est considérée comme plus lente que les autres surfaces mais qui permet de construire des points en élaborant une tactique…)
    Pas plus que l’ on n’ oserait toucher à l’ herbe de Winbledon sous pretexte qu’ elle peut engendrer quelques faux rebonds.
    Et voila qu’ en vélo, au grés de la fantaisie d’ un organisateur on « rogne » et on « ringardise » une composante essentielle.
    Marius, regardes les tours 64, 68 ou celui de Lemond Fignon, trés influencés par les CLM et parmi les plus beaux…
    Pu…n le cyclisme saigne en moi….plus de Ventoux clm…. plus de clm de 50 Km…non, un parcours tarabiscoté en ville comme le « bide » de Marseille l’ an passé (une vingtaine de KM en ville, tarabiscoté au possible, descente tortueuse, virages à 180°…une honte, et au bout, le super bide à l’ arrivée au stade vélodrome…Prudhomme malméne le cyclisme, mais tente une opération séduction en tentant d’ écarter Fromme du TDF. Pourtant, à propos de ce dernier, il donnait ,il y a quelques années l’ ordre aux journalistes de se taire…
    g gardes les tours 64, 68 , ou le tour Lemond fignon

    0
    0
  54. Marius

    Mica, je me rappelle aussi un Tour de France ou sur un clm, Indurain rattrape Fignon, parti 6 min avant lui…
    L’effort est beau mais bien trop payé par rapport au temps que peut reprendre un grimpeur. Pour moi, le matériel ne doit pas influencer le résultat dans un sport comme le cyclisme. Si c’est le cas sur les étapes en ligne, ça l’est moins sur les clm. A plus de 45 km/h, une petite différence comme les combinaisons, donne un avantage gratuit trop important. On est loin des vélos traditionnels des Anquetil, Hinault. Tout ce que je demande, c’est de retrouver un cyclisme de mouvement, pas gagné avec l’hyper matos, l’hyper squadra, les clm, les oreillettes et les parcours type Tour de France. Depuis quelques années, alors que beaucoup se plaignent de l’etat des routes, les départements se mettent en quatre pour rétablir une chaussée rutilante, avant le passage du Tour. Chose que je comprends dans les descentes, mais dans une montée de col ?
    Je me souviens d’un Tour, ou le mexicain Raoul Alcala passait à la corde une épingle, sans se soucier du goudron fondu et autres gravillons, sans se plaindre…Au moment où on parle d’insecurité pour les deux roues, cet argent pourrait servir pour construire des pistes cyclables.

    0
    0
  55. Wolber

    Bien sur EAP, la composante psy fait parti du jeu pour un cycliste comme pour un policier, un pompier, un boxeur.
    Et comme cette composante prend de plus en plus d importance, nous avons les courses que nous regardons. Je précise que j ai moi aussi un profond respect pour tous ces cyclistes.
    Tu te souviens sûrement du Dauphiné 84 , Hinault ds la Chartreuse et le Vercors avait oublié , 2 jours durant , cette composante

    0
    0
  56. mica

    Marius: au niveau pro ils doivent avoir le même matériel, sinon, ce serait à l’ uci d’ imposer des régles strictes.
    Je n’ ai pas souvenir du fait qu’ Indurain avait rattrapé Fignon parti 6 mn avant lui, en effet cela est impressinant. (quelle était la longeur de l’ étape et les enjeux pour le C. G.)
    En fait on voit que les « sprinteurs » ont quasiment 7 ou 8 étapes réservées, les grimpeurs une dizaine et les rouleurs royalement une de 20 ou 30 Km!
    Verrait on les organisateurs de meeting d’ athlétisme supprimer 1 ou 2 haies, ou une « riviére » dans un 3000m steeple, ou modifier les régles des courses….Je trouve que le cyclisme devient arbitraire et au delà bien triste dans ces courses ou l’ on remet à demain le moment d’ attaquer…

    0
    0
  57. Marius

    @Mica, Tour 1992 clm du Luxembourg de 65 km avalé à 50 km/h

    0
    0
  58. mica

    Marius: perdre 6 mn en moins de 60Km n’ est pas normal,(entre 2 champions d’ exeption) il y avait quelque chose qui « clochait », cherchez quoi!
    De toute façon, Fignon était en fin de carriére je suppose…mais quand même.
    Bon, si l’ on s’ en tien à ça pour justifier la quasi suppression des clm, ce n’ est pas un bon argument, mais l’ explication doit étre ailleurs, allez, je le dis…EPO dont le sport Espagnol était gavé à l’ époque et peut étre encore maintenant.( Je parle de tous les sports…à l’ EPO ou autre chose, j’ ai bien dit:pas que le vélo.)

    0
    0
  59. Marius

    @Mica, Bien sur qu’une partie des 6 minutes et du à L’EPO. Dans son livre, Fignon écrivait qu’à la fin de sa carrière, il avait refusé le dopage à l’EPO. Par choix, trop intrusif sans doute. Il regrettait alors le tournant pris par le cyclisme et lui, vainqueur de grands Tour, de se faire déposer dans les bosses, comme un vulgaire cadet, par des coureurs moins forts que lui avant.
    J’ai retrouvé une déclaration de Bardet lors de la présentation du Tour 2018, au sujet du clm par équipes.
    « Reste que les 35 kilomètres de contre-la-montre par équipe pourraient créer à eux seuls autant d’écart que les six étapes de haute montagne, si la tendance des dernières années se confirme. Et que la formation AG2R-La Mondiale est plutôt mal équipée pour l’exercice ».
    Voilà, c’est trop déséquilibré, 45 min d’effort divisé par 8 d’un côté, contre combien de temps pour les 6 étapes de montagne ?
    J’a pu regarder la montée finale vers Valmorel. Il est encore bien tendre Le Romain, face au Sky Boy. Les deux prochaines étapes (ou plutôt demie) ne devraient pas changer la donne.

    0
    0
  60. mica

    Marius: merci de nous avoir ramené un peu en 1992 donc au siécle dernier.
    Nous n’ avions bien sur à l’ époque pas la moindre possibilité de nous exprimer et on nous en faisait « avaler » bien des choses, même de la part de journalistes les plus reconnus…Chapatte ou Chany..mais paix à leur âme. Aujourdhui, nous avons la possibilité de nous exprimer, un peu, même si je ne crois pas à un quelconque contre pouvoir, de notre part, nous avons des choses à dire; et ça peut revenir quelquefois aux oreilles des grands « manitous »qui voudraient bien continuer leurs salades et fermer les yeux sur tout.

    0
    0
  61. Marius

    Ce qui me désole aujourd’hui c’est que le cyclisme navigue de nouveau en eaux troubles. Je m’en suis rendu compte car j’ai pu regarder la quasi intégralité du Giro (repos forcé) et ma mémoire visuelle a fait le reste.
    Ce que j’y ai vu me surprend et me désole, tout comme notre hôte Laurent, qui s’en était déjà ému avec son billet du 19 juillet 2013.
    J’en suis désenchanté (intoxiqué plutôt) et cela ressort sur mes écrits.
    Mais j’ai le plus grand respect pour ces coureurs qui respectent les règles. Il doit en falloir du mental pour accepter l’innaceptable. Rapporté d’une interview parue dans le Temps, Il y a un coureur qui a refusé de passer Pro, alors qu’il était stagiaire chez Festina en…1998. Lorsqu’il a compris que sans dopage, il lui serait impossible de remporter la moindre victoire, il a renoncé. Il n’a jamais regretté son choix. Son nom vous dira quelque chose, Nicolas Roux.
    Pour finir un extrait de l’interview :
    à la question, « Continuer vous de regarder le Tour?
    Réponse : « Oui, puis j’éteins la télé « .

    0
    0
  62. Maxime R

    Marius Mica

    débat intéressant je trouve

    personnellement j’adores les CLM, je trouve ça beau, un beau mélange de technique et de puissance, j’adore voire un beau rouleur comme T. Martin, F. Cancellara (même si je ne l’aimais pas), B. Wiggins,… rouler, je trouve ça vraiment beau et passionnant.

    Et comme le dis Marius tout avis se respecte, et je comprends que des gens n’aiment pas, moi j’adore regarder ça pour la technique et la beauté des vélos.

    Je comprends tes arguments MArius mais concernant l’argument que les écarts se font sur les CLM à eux de le bosser (et ne pas faire comme Jurdie l’avait fait l’année passée à supprimer les CLM du tour pour voir -enfin- un français gagner https://www.lequipe.fr/Cyclisme-sur-route/Actualites/Tour-de-france-l-appel-de-julien-jurdie-ag2r-a-prudhomme-pour-un-parcours-adapte/820155 )

    Et aux adversaires d’essayer, en 2016 Bardet a essayé (19e étape ou il gagne et monte sur le podium) et il a mis Froome en difficulté et en 2017 je n’ai pas l’impression qu’il ai vraiment essayé (après oui c’est facile à dire dans son fauteuil, je parle juste de mon impression).
    J’avais lu que dans l’étape du Galibier il avait un équipier devant, il a dit à son DS qu’il allait attaquer et ce dernier lui a déconseillé.

    Voilà ma petite pierre à ce débat 🙂

    belle journée à tous

    sportivement

    0
    0
  63. Christian

    Apparemment, 62 messages, les 50 premiers sont portés disparus!

    En effet, le débat sur les contre-la-montre est intéressant.

    Je comprends que l’on veuille que cette discipline historique du cyclisme ait sa place dans le Tour. L’idée est que les grimpeurs aillant perdu du temps doivent attaquer pour refaire leur retard.

    Mais il faut bien se rendre compte que c’est ennuyeux à regarder (désolé pour ceux qui pensent l’inverse, ca fait justement penser à une cours de F1, avec aucun dépassement).

    Ensuite, les écarts sont effet tellement énormes que comme le dit Bardet, finalement la montagne à coté c’est presque rien. Une fois le contre-la-montre passé, on connait déjà le vainqueur final (ou presque).

    Dans de très rares cas, le contre-la-montre a été un élément déclencheur de spectacle, comme au Tour 89. Mais c’est beaucoup trop peu, les contre-la-montre tuent le spectacle (ennuyeux à regarder et tue l’intérêt au classement général).

    Je me rappelle très bien des années Indurain. C’était épouvantable. Je ne comprends pas comment à cette époque ASO persistait à mettre 2 contre-la-montre de plus de 50km par Tour. C’était ridicule.

    Indurain mettait le 2ème à plus de 3 minutes. Le 2ème, pas le 20ème!! Lors de ce fameux contre-la-montre de Brusselles, il me semble (de mémoire) que le 2ème est Bugno à plus de 3 minutes.

    Après c’est Lemond à 4 minutes, puis Chiapucci à 6mn avec ce pauvre Fignon! Le Tour n’avait pas commencé, il était déjà fini. Ca a été comme ca 5 ans. Puis pareil avec Armstrong (7 ans) puis maintenant Froome (qui lui est cependant battu par des spécialistes).

    En gros, quand on place un contre-la-montre de plus de 50km AVANT la montagne, le vainqueur est déjà quasiment connu.

    Il faut donc laisser une place très limitée aux contre-la-montre. Et il faut recréer les Nations pour plaire aux amateurs.

    0
    0
  64. lbi

    La sky a encore fait l’us postal, et donc les courses de résument à un sprint de 3km.
    Peut être aussi que 4 étapes de montagnes à la suite, on a peur pour les jambes du lendemain…

    0
    0
  65. Edgar Allan Poe

    Ah Wolber…le Dauphiné 1984, un de mes grands souvenirs de cyclisme. J’écoutais cela dans l’auto-radio de la voiture de mes parents : Hinault, pourtant déjà en tête au classement général, avait cherché le KO face aux Colombiens sous des trombes d’eau comme hier, et s’était écroulé en fin d’étape dans le col du Rousset, pourtant pas très dur, si je me souviens bien.
    Grandiose…
    Mince, je radote !
    Il se disait que Fignon n’avait jamais touché à l’EPO. 4 minutes sur Lemond, qui était un sacré rouleur et qui a toujours été un précurseur au niveau matériel.
    Jamais rattrapé par les scandales le Miguel. Blanc comme neige !

    0
    0
  66. Marius

    Les meilleurs cyclistes Français des courses par étapes (Bardet, Pinot) ont un profil de grimpeur et Bardet est très maigre pour améliorer son rapport poids puissance, qui lui procure un avantage dans les cols. Mais ce n’est pas suffisant en clm. Exemple : le grimpeur de poche David Gaudu au clm en montée du Tour de Romandie, prends 2min 40 sec par Bernal, alors qu’il a développé 6,5 W/kg soit 365W pour son poids de 56 kg. A rapport poids puissance équivalent, mieux vaut avoir plus de puissance, qui est ensuite favorable sur terrain plat ou vallonné et donc en clm.
    Maintenant, difficile d’augmenter sa puissance sans prendre du muscle, donc de ma masse, nuisible aux ascensions. Encore plus lorsque l’on est membre du MPCC.

    0
    0
  67. Wolber

    L organisation du cyclisme moderne comprenant la préparation medicale et physique des coureurs, les tactiques de course, les technologies employées sont les causes du désintérêt des courses à etapes ( surtout celles organisées par Aso)

    Les clm long ( jusqu a 87 km en …87) font partie intégrante de la course cycliste de grand fond . Ils n ont pas toujours été ce qu on leur reproche aujourd’hui.
    Jusqu a la fin des années 80 , on les attendait même avec impatience.Mais …le cyclisme a basculé , des chronos écrasés , des etapes de montagnes stéréotypées .et nos français qui ne roulent plus depuis …longtemps’

    0
    0
  68. mica

    Maxime R : Je ne peux étre que d’ accord avec toi au sujet des CLM et c’ est parole sensée!
    Quand à ceux qui disent que les écarts sont trop grands en clm, je leur réponds: combien perdent des coureurs type Cancellara, T. Martin, ou Boonen dans une étape de montagne type 5000 m de deniv.
    Il est sur que si l’ on veut réserver le cyclisme aux « anorexiques », il faut continuer dans la voie empruntée depuis quelques années! Combien d’ arrivées au sommet au Giro, je n’ ai pas compté…7 ou 8 je pense, dans le TDF ? 5 ou 6, la Vuelta, passé partout certainement une dizaine. ( et au Dauphiné actuel 4 sur 7 étapes..? )
    Il faudrait que nos « historiens » du cyclisme se penchent sur le probléme et nous disent quand ont été « institutionalisées les arrivées au sommet. Mis à part une arrivée à l’ Alpe d’ Huez dans les années 50, ce mode d’ arrivées est relativement récent. (eu égard à la longue histoire du cyclisme).
    La question ne devrait pas se poser et le type de course (clm, arrivées aux sommets…etc ..) devrait être encadré par un règlement UCI ou il faudrait respecter un quota. (donc à inclure dans un maxi mini, par ex.: arrivées au sommet entre 2 et 5, Kilométrage clm plat entre 40 et 60 sur 2 étapes, inclure, en plus un clm en col, pour les purs grimpeurs, entre 10 et 20 km.)
    Remarquez je ne fais pas, là non plus, trop confiance à l’ UCI quand je pense qu’ ils ont rayé d’ un trait de plume la poursuite ind. et le Km du programme des JO il y a quelques années…donc ne comptons pas trop sur l’ « instance suppréme » pour sauver les CLM.
    Pourtant, quels rendez vous incontournables c’ étaient il y a quelques années!….nom, Mr Prudhomme, je ne vous dirai pas merci…

    0
    0
  69. mica

    Pour ceux qui disent que les CLM sont « ennuyeux », peu spectaculaires…je leur demande 2 jours de vrai sport, inclus dans 21 jours plus approximatifs.
    2 sur 21, ce n’ est pas la mer à boire, il me semble..
    Et s’ ils veulent du « spectacle », rendez vous en Italie, par exemple, ou on a échappé de peu l’ an dernier à des épreuves de descentes comptant pour le C G.
    ou aux gadjet dans le TDF ou l’ on veut promouvoir un départ « en grille »…
    ou, à l’ ineffable étape des pavées dans laquelle l’ intéret principal sera de surveiller les chutes ou crevaisons.
    ou l’ étape du gua ou on les ferai bien courir dans quelques Cm d’ eau…
    Alors, du spectaculaire pourquoi pas, mais aussi et surtout du vrai sport et non pas une course à géométrie variable au bon vouloir et fantasmes de Mr Prudhomme…enfin ASO,  » L’ Equipe »… France 2….c’ est pareil!

    0
    0
  70. Wolber

    Les pavés font aussi partie intégrante de la course cycliste pro. En revanche des etapes de montagnes de 65 km , ça ç est du spectacle.

    0
    0
  71. mica

    Wolber: les pavés font aussi partie du cyclisme pro, d’ accord avec toi, mais plutôt sur les courses d’ un jour.
    Dans les courses par étapes, le coté « couperet  » que les chutes induisent ne doit pas étre exagéré artificiellement; d’ autant plus que certaines chutes peuvent étre suspectes. (bien que souvent passées sous silence voir affaire Moscon Reichembach).
    Tiens, dans l’ aspect gadget, ils pourraient nous « pondre » une arrivée au sommet en station de ski, et hop…..on leur fait prendre un VTT et escalader une piste verte (ou bleu, pas rouge ou noire tout de même) afin de gagner 3 ou 400m de dénivellé supplémentaires.
    Je crois que dans leur imagination délirante on n’ est pas loin de ça. L’ an dernier, ils les ont bien fait arriver dans les Pyrennées en haut de la piste d’ un altiport, pour avoir encore un peu plus de pourcentage…
    Ou, une étape de nuit…ah non…la télé et les sponsorts…

    prend un VTT

    0
    0
  72. Marius

    Le sport à la télé est un spectacle, sinon pas d’audiences, pas de spots de pubs et de revenus. Sortir des sentiers battus, pourquoi pas si on propose un défi sportif dans le respect des coureurs. Je verrais bien une arrivée en haut d’une station comme Val Thorens à 3000m, les 500 derniers se faisant sur piste 4×4 (je l’ai fait 2 fois en vtt). Les vélos existent, les fameux Gravel, cela raviraient les constructeurs et donneraient des images vintage (c’est à la mode aussi). Reste à convaincre le Tour et son immense barnum (qui pourrait rester en bas à la station). Les spectateurs, suiveurs et coureurs redescendraient à la station par le télésiège.
    En parlant de chemins Gravel, il y aura 2km au sommet du terrible col des Glieres. Petite appartée sur la gabegie des deniers public. Le département de la Haute-Savoir a rénové à grand frais la montée du col des Glieres, soit 900000€ pour 7 km, uniquement pour le Tour. Quel intérêt puisqu’il reste encore 2 km non asphalté pour rejoindre la route vers l’autre vallée ?

    0
    0
  73. mica

    Marius: j’ étais sur que mon idée n’ était pas bête, on en est pas loin…déja dans les pyrénées l’ an dernier..
    Mais le Tour doit rester le Tour. Les autres grands sports ne changent pas de format chaque année. (même s’ il peut y avoir quelques ajustements à la marge).
    Alors, la formule que j’ ai évoquée, sur le mode dérisoire, pourquoi pas dans le cadre d’ une autre course….mais pas le TDF, s’ il vous plait…arrétez de le « tordre » dans tous les sens….il va finir par craquer. Respectez les FON DA MEN TAUX!
    J’ ajouterai qu’ un vrai trailer suivrait, voire dépasserait,en la circonstance, nos vaillants cyclistes sur les pistes ou sentiers évoqués ci dessus….

    0
    0
  74. mica

    Marius: en parlant de gabegie des deniers public, voir aussi France 2 et les « moyens » mis au service du TDF avec ses hélicos, ses voitures, ses motos, ses journalistes, ses consultants (qui ne font pas du bénévolat et nous « entourloupent » un peu plus chaque jour.. en période de rigeur budjetaire on pourrait peu étre faire un peu moins et nous proposer à la place des 7 h de « direct » quelques programmes éducatifs….

    0
    0
  75. Marius

    Vu les audiences, le Tour est un programme très rentable pour Francetelevisions et encore plus pour ASO. Je ne suis pas contre les retransmissions intégrales, cela permet à beaucoup de gens de découvrir les paysages de la France, du reste, un hélicoptère est réservé pour faire découvrir les monuments et autres sites remarquables avec des images de Drones prisent en amon et des story board pour les commentaires.
    Je trouve dommage que sur le Criterium, des étapes aussi courtes comme aujourd’hui et demain, ne soient pas retransmisent intégralement, surtout un week-end.

    0
    0
  76. Wolber

    La façon dont Thomas domine ce Dauphiné est impressionnante. on pourrait le comparer à M Indurain. R Bardet , pourtant déjà 2 fois sur le podium du Tour est impuissant à le mettre en difficulté sur des vraies pentes pour grimpeurs.

    0
    0
  77. mica

    Nous avons eu droit à une belle étape du dauphiné aujourdhui.
    Il y a eu une certaine « bagarre » et quelques stratégies mises en place, qui n’ ont pas abouti cependant.
    2 ou trois choses me chiffonent encore.
    Après avoir longtemps cru inconditionnellement à ce sport, je suis devenu trés circomspect.
    Dans le désordre:
    Les motos( il y avait longtemps) trés, trop proches des coureurs en côte, je sais bien qu’ à moins 20 à l’heure ce serait quasiment négligable, mais à 25 , 30 ou 35 (en attaque) cela redevient prépondérant.
    On ne peut pas dire que c’ était pour fendre la foule lors de cette étape; bref, c’ est jamais net.
    L’ Espagnol Soler qui préfére réaliser l’ ascension dans la file des voitures,car il est bien plus abrité que dans le petit groupe, c’ est encore pas trés net… Je sais bien que certains vont dire qu’ au contraire il était désavantagé à cause des pôts d’ échappement des voitures…à voir…le « retour dans les voitures n’ est de toute façon jamais trés clair. (sans parler des appuis sur les dites voitures, mais c’ est vrai, on n’ a pas vu ça lors de cette étape).
    Alaphilippe que l’ on a vu remettre son  » K Way » au passager d’ une moto de France Télé..anodin,
    mais un peu génant, on ne sait pas ce qu’ ils peuvent demander en certaines circonstances….et passer directement du rôle de coureur à celui de commentateur motorisé est un peu surprenant, en tout cas là aussi pas trés net….Ils se connaissent tous..et c’ est, peut être la porte ouverte a d’ autres….turpitudes..je sais bien pas de nature à faire basculer un TDF, mais, ces derniéres années furent tellement troubles que l’ on a le droit d’ étre circonspect.

    0
    0
  78. Le Bourrin Ardéchois

    Qui a vu comment le simple passage d’une moto à proximité d’une équipe du clm par équipes du jour à explosé le groupe par la simple prise d’air des uns par rapport aux autres?
    Qui a vu le pédalage en force diablement efficace du vainqueur du jour de l’autre grande course par étapes télévisée ce samedi?

    0
    0
  79. Wolber

    Moi, je l ai vu…c est ce qui s appelle mettre de la braquasse.

    0
    0
  80. lbi

    Bah alors mica, les énormes braquets du vainqueur du jour, terriblement efficaces, qu’il en va plus vite que les leaders de la course… On ne t’entend plus, la!

    0
    0
  81. Djm

    Oui mais le vainqueur du jour aurait été plus vite sur un braquet plus réduit comme MacLay au grand prix de Denain et cela aurait été plus esthétique que c’est gros braquet utilisé de nos jours………

    0
    0
  82. Christian

    Le gars en échappée depuis quasiment le début de l’étape… Les leaders à 10 secondes, en pleine bagarre… le voilà sur le grand plateau et il les dépose pour terminer avec 21 secondes d’avance.

    Si quelqu’un y croit, il faut qu’il m’explique.

    Mica n’a pas tort de vouloir respecter « l’institution » Tour de France. Cependant, à ne rien vouloir changer ou presque, ca finira par ne plus fonctionner.

    Mais pourquoi pas tenter de lancer une épreuve avec toutes les formes de cyclisme? Route, vélo de montragne, cyclo-cross, etc.

    0
    0
  83. mica

    lbi, djm: j’ ai toujours dit qu’ en montagne, le coup de pédale est différent et que l’ on peut se permettre de tirer plus gros.
    Le dos est plus redressé, même assis les bras sont souvent très sollicités et peuvent, véritablement, tirer sur le guidon, au lieu d’ être simplement posés sur le cintre(comme on le voit sur le plat quelquefois, à la manière de prolongateurs fictifs), les muscles au niveau des reins sont encore plus sollicités que sur le plat, la position « en danseuse » peut être utilisée. A moins de 25 km/h, il n’ y a pas trop à se préoccuper d’ aérodynamisme .
    Donc et je l’ avais dèja dit, le coup de pédale étant tout à fait différent de ce qu’ il est sur le plat, un braquet relativement plus important peut (doit) étre utilisé en montagne, je n’ ai jamais rien dit d’ autre, de même,qu’ en peloton, on n’ est pas obligé de mouliner à tout va, à l’ aspiration, on peut aussi tirer plus gros.
    Sur le plat, en clm, ou en sprint, on doit rester le plus compact et le plus aérodynamique possible et là, en effet on n’ utilise pas la musculature de la même façon et l’ on doit mouliner.
    Je ne comprends pas que des études systématiques ne soient pas faites quand aux braquets..le style »en danseuse », la longueur des manivelles, les plateaux ovales…. ne soient pas menées (en intersaison par exemple)

    0
    0
  84. Wolber

    Nibali a 11 minutes, Barguil, obligé de « prendre l échappée », Gerraint à la dérive il y a un mois en Romandie. Le velo devient compliqué.

    0
    0
  85. mica

    Djm: La montagne n’ a, bien sur, rien à voir avec Mc Lay….si tu n’ as pas compris la différence entre l’ escalade et un sprint ou CLM…tu n’ as rien compris au vélo. Mais, en effet, certains s’ acharnent à ne rien vouloir comprendre…ou alors je m’ exprime trés mal.

    0
    0
  86. mica

    lbi, djm: vous étes de mauvaise foi, car aprés les victoires de Froome en montagne au Giro, vous auriez pu tout aussi bien vanter les vertus de la « moulinette ».
    Non je pense, comme je l’ ai démontré plus haut, qu’en montagne on peut se permettre de mouliner moins, et que même Fromme mouline (beaucoup) trop.
    (mais je ne vais pas me permettre de donner des leçons à l’ Anglo Kenyan).
    Paradoxalement, il mouline beaucoup moins en CLM…ce qui est aussi une erreur. (mais, je ne vais pas………..)

    0
    0
  87. Christian

    Perf ahurissante aujourd’hui de Geoghegan.

    Le type roule 20km seul en tête et il revient au train sur tous les courreurs qui attaquent, et pas que des 2 de pique (Bardet par exemple).

    C’était complètement fou.

    Etrange stratégie aussi de Yates qui avait les jambes… mais qui attaque trop tard pour géner Thomas au classement général. Petit arrangement entre british?

    J’aimerai enfin revenir sur les motos dans ce Dauphiné: lors de la première étape de montagne, je suivais distraitement (je travaillais en même temps) et j’ai entendu à plusieurs reprises les commentateurs d’Eurosport rigoler lorsqu’ils voyaient un français (je ne sais plus son nom) attaquer dans le sillage d’une moto. Il l’a apparemment fait à 2 reprises et ils trouvaient ca très drôle.

    J’ai trouvé un super système pour suivre le vélo au Canada: j’ai acheté un boitier Android TV et on a toutes les chaines francaises et beaucoup plus encore! 🙂

    0
    0
  88. mica

    Christian: et oui, en Fance aussi on maitrise parfaitement le « démarrage dans les motos » Ce n’ est donc pas qu’ une « spécialité Siciliéne » à la sauce Nibali (dixit Pozzovivo)
    il existe aussi la spécialité échappée du Km 0 tout juste derriére les motos et les voitures (directoriales et autres).
    Une autre spécialité fameuse est celle de l’ aspiration du traveling, moto caméra, de fin d’ étape.
    Celle ci est souvent réservée au petit gars de la nationalité s’ il est échappé en fin d’ étape, ceci pour entretenir une flamme vascillante.
    J’ en passe et des meilleures…
    moi aussi j’ ai vu le French bondissant, je crois bien que c’ était N. Edet.
    Remarquez que là, çà n’ a rien changé au final….mais ça ne fait pas trés sérieux.
    Certains, sans rire, nous dirons qu’ il fallait étre encore là à ce moment de la course …et qu’ il y avait exploit…triste à pleurer.

    0
    0
  89. Wolber

    Moi, ce qui me fais pleurer ç est de voir un Dauphiné totalement insipide. Et les motos n y sont pour rien.

    0
    0
  90. mica

    Wolber: tu as toujours l’ habitude d’ évacuer les vrais problémes avec une petite phrase assassine qui n’ a pour but que de dissimuler un point crucial du cyclisme. En fait, tu ne débat pas.
    Le Dauphiné a été ce qu’ il a été , il y a eu course tout de même et parfois belle…
    Tu es nostalgique des échappées d’ antant avec plusieurs minutes d’ avance et quand un cycliste gagne une étape du Giro avec 3 minutes d’ avance, tu (on) le soupçonne de tous les maux.
    Pourtant le cycliste en question devait subir une surveillance « spéciale » de la part de l’ UCI compte tenu des accusations dont il est l’ objet.
    Si son Giro est clean, c’ est que le coureur est clean; sinon c’ est à desespérer de tout contrôle (matériel et physio.) et,cela voudrait dire que tout le systhème de contrôle est nullissime! ce qui est possible aussi.

    0
    0
  91. Wolber

    Les vrais problèmes ne sont a mon sens pas ceux que tu dénonces inlassablement
    Le cyclisme a bien changé et les échappées d antan n existe plus et d apres toi elles n avaient existé que par complaisance ou trucage.Donc on a déjà eradiquer un probleme.

    Tu as trouvé ce Dauphiné beau? On peut tous avoir des avis différents. Pour moi, une course verrouillée de la sorte , qui rappelle à tous ,les courses cadenassées des anneés Banesto, us postal et Sky sont la mort du sport cycliste.
    Tu devrais le dénoncer plutôt que de répéter que les gros braquets usent les coureurs , alors qu ils n ont jamais été si performants apres 30 ans , comme Gerraint.Thomas.

    D autre part un coureur se faisant des bouffées de ventoline en direct, pris avec le double de la dose autorisée qui gagne de fort belle manière ( tiens en 10 de carrière , il ne l avais jamais fait) avec 3minutes d avance tu admettras , toi qui dénonces toutes les embrouilles de ce sport, que c est un peu douteux.
    Mais j oubliais le Kenyan ne fais que ce que les latinos flamands ont tjrs fait.

    0
    0
  92. Edgar Allan Poe

    Je me suis toujours interrogé sur cette prise de ventoline en tête de peloton, au pied du col du Béal, me semble-t-il, dans le Dauphiné 2016, en direct à la TV. Quand on sait qu’il n’y a rien d’innocent chez SKY, je me demande quel était le but recherché.
    Je trouve cette saison 2018 très particulière, avec de grosses performances qui cohabitent avec de grosses débacles.
    Il y a aussi beaucoup de coureurs qui misent uniquement leur saison sur le TdF et n’ont rien fait de prégnant depuis le début de l’année : Porte, Uran (où est-il ?), Quintana, Fuglsang, SPilak, Landa, et à un degré moindre Nibali qui a quand même gagné MSR, Pierre Rolland…
    Si Landa a le même niveau qu’en 2017, il risque de jouer gagnant.
    En cas d’échec, il leur restera toujours la Vuelta.

    0
    0
  93. Thierry mtl

    Christian
    Precise svp

    0
    0
  94. Wolber

    Je me pose aussi la question de savoir qu est devenu Roglic qui faisait du 30/30 ds les cols au Tour de Romandie.

    0
    0
  95. mica

    Wolber: je ne dis pas que j’ ai trouvé ce Dauphiné p

    0
    0
  96. mica

    Wolber: je ne dis pas que j’ ai trouvé ce Dauphiné particuliérement beau, mais il était interessant.
    Les échappées d’ naguéres étaient souvent le fait de coureurs hyper « chargés ».
    Rappelle toi de l’ expression de jadis: « celui là, il a salé la soupe pour casser la baraque »….tu ne peux pas la méconnaitre, et ça voulait tout dire!
    Pour Fromme, il étai l’ objet d’ une surveillance « rapprochée » de la part des comissaires (6 controles vélos.. et contrôles physios …) s’ il est déclaré propre (sur ce Giro), il faut le reconnaitre, ou alors tout systéme de contrôle serait définitivement a rejeter, et l’ UCI définitivement disqualifiée (ce qui est possible aussi).
    Tu dis que j’ exagére les problémes de drafting motorisés. On en a eu pourtant encore quelques exemples au Dauphiné, outre ceux que j’ ai évoqués au post 38, on peut ajouter le trafic incessant des moto, allant d’ un groupe à l’ autre, doublant complaisament tel ou tel coureur en prenant son temps, le ballet des photographes, de l’ ardoisier (qui ne sert plus à rien, mais que l’ on garde à dessein), les consultants motos…
    Bon, tu balayes tout ça d’ un revers de main…en sous entendant que ce n’ est pas grave…on n’ est pas à ça prés…Remarques tu n’ es pas le seul.
    Le cyclisme est toujours le « sport de l’a peu prés »…à la bonne Franquette Je comprends que de plus en plus de gens (hors de notre petite communauté, aux pouces baissés) ne le prennent plus au sérieux!

    0
    0
  97. Marius

    Je n’ai pu regarder que l’étape de la Rosière. Beau spectacle de Bardet, en descente et dans la montée finale menée tambour battant.
    Une chose est sure, par rapport aux années Hinault, les cols sont montés beaucoup plus vite. C’est devenu un cyclisme athlétique et je comprends mieux pourquoi les coureurs ciblent un seul grand Tour. Une remarque de Warren Barguil à l’interview post Rosière qui répondait à des critiques de coureurs. « Je ne suis pas comme tous ces grands champions, je ne peux pas être au top tout le temps, j’ai besoin de faire des pauses ». Pas besoin de décodeur, j’ai compris le message. A propos de l’efficacité thérapeutique de la Ventoline, Julien Absalon, le plus grand vetetiste français, a stoppé sa carrière en cours de saison. Souffrant de graves allergies aux pollens, les médecins lui ont dit que pendant ses crises, il perdait 80 à 90% de capacité pulmonaire et que la prise de Ventoline, lui ferait récupérer seulement 10%. Évidemment, pendant ses crises, il n’etait plus à son niveau. Étant opposé aux AUT qui en plus dans son cas ne résolvent rien, il a dit stop. Question d’un béotien médical.
    Il y a t-il des cas de petites allergies qui guérissent avec la Ventoline ou bien elle t-elle utilisé par certains comme « petit doping »?

    0
    0
  98. thierry mtl

    chistian : android tv ??
    explique

    0
    0
  99. Wolber

    Mica, les problèmes d aspirations à l aide des motos sont aussi un des problèmes du cyclisme. Et imagines l époque où il n y avait pas d helicos.
    Simplement je considère qu il est encore parfaitement possible d utiliser des poches de sang et de passer au travers des contrôles modifiant de manières très sensibles le déroulement des épreuves par la domination de certaines équipes.
    Ç est encore pour moi je probleme majeur dont souffre ce sport.

    0
    0
  100. Wolber

    Et à la réflexion de EAP sur des prises de ventoline en direct ( pour un type qu on a jamais vu en crise aux arrivées Froome pas Eap) je me demande si tout ça n etait pas un cache sexe.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.