Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Whiteface en préparation de la Haute Route

Vous êtes nombreux à me demander des précisions à propos de mes escapades du côté de Lake Placid aux États-Unis afin de grimper Whiteface Mountain, une ascension très proche de l’Alpe d’Huez autant en longueur qu’en pourcentage moyen.

J’y suis allé ce week-end, pour deux ascensions samedi et une dimanche. Reportage façon VéloGessien, que je salue au passage en continuant de me délecter de leurs aventures.

Lake Placid, d’Ottawa-Gatineau, c’est trois heures de route. Samedi midi, pas de doute, nous y voilà. Site des Jeux Olympiques de 1932 et 1980. Au loin, Whiteface Mountain se dresse devant nous. Le théâtre de nos exploits. Il faudra, tout à l’heure, se hisser tout là haut!

Tous les cyclistes et triathlètes qui vont s’entrainer à Lake Placid connaissent Placid Planet, la belle boutique de vélo du coin.

Mirror Lake, en plein coeur de la ville. Le site de natation du célèbre Ironman chaque année. Ce week-end, c’était une compétition de kayak.

Le stade olympique et son centre d’interprétation. Bonjour le drapeau! (mais aux States, des drapeaux américains, c’est pas ce qui manque…)

À la sortie de Lake Placid direction le pied de Whiteface, les deux tremplins à ski se détachent sur l’horizon. Je préfère le vélo à me lancer du haut d’une de ces tours, dans le vide!

Entrée du centre de ski. Whiteface, c’est tout là haut, 1500m d’altitude. La dame couchée? Connait pas: je n’ai pas osé troubler son repos pour prendre une photo!

Mountain Brook Lodge à Wilmington, notre pied-à-terre du week-end. Rustique, mais très bien. Le proprio Al est très sympathique et les chambres sont confortables, même si ce n’est pas spécialement moderne. Une bonne adresse située à 200m du début de la montée de Whiteface.

Les vélos sont prêts. Photo « façon VéloGessien ».

Petit réchauffement avec mon coéquipier Martin, lui aussi participant à la Haute Route, autour de Wilmington, question de chauffer un peu les cuisses avant l’épreuve.

Ca commence ici. Km 0 au carrefour.

Au départ de la montée, ça promet: direction le Pôle Nord et la boutique du Père Noël!

Bienvenue au Pôle Nord, après 2 km d’ascension.

La « gate » du Veteran’s Memorial Highway. À ce stade, vous en avez terminé des 5 premiers kms d’ascension. Les plus costauds mettront moins de 19 minutes pour arriver à cet endroit. Tout ceux qui y arrivent en moins de 20 minutes ont déjà bien grimpé.

Les conditions au sommet. Aux States, c’est en pied et en farenheit. La route est ouverte de 8h30 à 17h30 tous les jours. Le préposé m’accueille avec un « the price of pain today is 6 bucks »! Six dollars pour le droit de poursuivre. À chaque passage (pas de tarifs de gros pour galériens de Whiteface comme moi).

Altitude 2638 pieds, ou 800m.

Le décor commence à devenir intéressant, on prend de la hauteur.

Le sommet de Whiteface hier matin était dans les nuages.

Altitude 3307 pieds, ou 1000m.

Altitude 3893 pieds, ou 1200m. Bientôt fini.

Le premier des deux seuls lacets de la montée, le Lake Placid turn. Une fois à cet endroit, vous y êtes presque et l’effort est plus facile, la pente s’adoucissant.

Votre serviteur au Lake Placid turn. Derrière, le lac Placid, en fer à cheval.

Deuxième et dernier lacet avant la rampe finale, le Wilmington turn. C’est là qu’il faut relancer pour les derniers 800m!

Le dernier droit, altitude 4499 pieds, ou 1400m.

Le refuge du haut dans les nuages, altitude 1405m. Pour moi samedi, une première ascension en 56min45 et une deuxième en 59min, malgré un bon vent de face sur la première partie de l’ascension, avant la gate. Et dimanche matin, 59 minutes là encore.

Mon coéquipier Martin en termine avec son ascension.

Dans la descente. Nous étions bien dans les nuages deux lacets plus haut.

Prochain rendez-vous avec Whiteface dans deux semaines, pour une nouvelle journée d’entrainement avec, peut-être, trois ascensions dans la journée!

Partager

Précédent

Hesjedal out

Suivant

Le tour (et autour) du Tour

  1. Chouette reportage !

    0
    0
  2. Roger Wielgus

    C’est ça le vélo que j’aime. Pas le spectacle suranné, artificiel et truqué de la caravane du cirque des professionnels de la profession.

    0
    0
  3. Roger Wielgus

    C’est ça le vélo que j’aime. Pas le spectacle suranné, artificiel et truqué de la caravane du cirque des professionnels de la profession.
    Ce n’est la lutte sur-armée contre les autres, mais la lutte contre soi-même.

    0
    0
  4. Daniel Levasseur

    Bonjour

    Plus une question que commentaire…
    Le matin, à quelle heure avez vous traversé la
    « gate »? On m’a déjà refusé l’accès à 8h00 parce que
    je serai en conflit avec les voitures lors de ma descente
    et à une autre occasion,un ami passe la « gate » à 8h00
    et se fait littéralement arrêter & sermonner par le
    surveillant lors de sa descente (car il est passé 8h30)
    lors de son retour à la gate !! On nous avait expliqué dans les 2 cas, il faut avoir évacuer les lieux avant 8h30 point à la ligne.
    J’ai remarqué dans vos photos des voitures sur la route lors de votre arrivée au sommet.

    0
    0
  5. pierre lacoste

    Alors, pas de tarif spécial journalier pour les masos?
    Sont chiches!
    Santa’s Workshop, North Pole…j’y suis allé à l’âge de 8 ans environ…et j’en ai 55 aujourd’hui. Ça existe encore?!!

    J’ai un copain qui m’invite toujours à aller courir ou faire un entraînement à Whiteface mais n’étant pas spécialement grimpeur, j’ai toujours une raison pour ne pas y aller; faudrait bien que je me grouille pour essayer ça avant qu’il ne sois trop tard…

    Merci pour les photos!

    0
    0
  6. Salut Laurent
    Je vois que notre règle d’or pour parquer les vélos a du succès !
    Magnifique reportage avec de belles photos… comme on aime !
    Bon courage pour la Haute route, profitez bien.
    Sportivement Patrick
    Vélogessien

    0
    0
  7. Dan Simard

    Excellent montage, que de beaux souvenirs!

    Avoir inclu quelques photos de la rue principale, avec ses multiples boutiques, cela pourrait être utile pour ceux désirant y laisser leur famille pendant qu’ils vont rouler 🙂

    0
    0
  8. JP

    Je serais intéressé à avoir tes commentaires sur la descente. J’ai fait l’expérience de mon premier « speed wooble » dans cette descente et c’est tout sauf amusant.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.