Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Week-end noir en cyclisme

Antoine Demoitié. Plus jamais ca.

Antoine_Demoitie_2-large_trans++Y4-XNG_7v-V2jIZ3ghNYKOVpSgDomDLZ8AADwsgaFEo

Daan Myngheer

rlm_2016_daan_myngheer_photo_jean_marc_hecquet.800_670-1

Partager

Précédent

Le Tour de l’actualité

Suivant

Astana à La Panne: un rare niveau d’incompétence!

  1. Patrick

    Gardons deux points à l’esprit.
    – En compétition (surtout), pour des raisons aérodynamiques, le cycliste colle aux cyclistes le précédent, et même l’entourant. Il n’a pas le choix, car sinon il ne peut survivre dans la course.
    – Le motard, le conducteur automobile, doit être maître de son véhicule. Si ça freine, embouteille, chute devant lui, il doit être capable de s’arrêter, au pire d’éviter. S’il ne le peut, il est en faute, tout simplement. Toute excuse du type « il ne pouvait pas éviter » est irrecevable. Ce n’est jamais à autrui de devoir subir le défaut de maîtrise.

    0
    0
  2. Patrick

    Stephen Roche: « je suis souvent dans les voitures derrière les échappées avec des invités et ça s’affronte durement entre motos et voitures ».
    Ca s’affronte dur! Terrible, ça, parce qu’il y a aussi des cyclistes (sans protection, eux). D’ailleurs, mais que fait une voiture emmenant des invités sur une course de vélo? Qu’ils regardent la course à la télé ou au bord de la route s’ils aiment ça, qu’ils aillent dans des cocktails à Deauville ou à St Moritz sinon, ou sur un yacht!
    Des invités, pfff…
    « Qu’on les envoie sur la lune, ils arrêteront de nous emmerder », disait feu mon grand-père il y a bien longtemps!

    0
    0
  3. thierry (mtl) bécyk

    Ne me dites pas que c’est un accident inévitable. Le premier à blâmer est le motocycliste et l’enquête devrait le cibler. S’il n’a pas pu l’éviter, c’est qu’il était vraiment trop proche. Et que faisait t-il si proche du cycliste ? Son positionnement est sa responsabilité.

    Une moto réagit plus vite qu’une auto à cause de sa légèreté et de l’accès plus directe au freinage. Mais ce n’est pas une raison pour suivre la roue du cycliste. La moto doit toujours être à plus de 2 secondes (C’est le minimum) de distances des coureurs, pour permettre la réaction d’évitement.

    0
    0
  4. zenon

    Aujourd’hui dans l’équipe, excellent article scanné et twitté par Walter Benetteau https://twitter.com/WalterBeneteau/status/714748555563499520

    0
    0
  5. bigmouse

    zenon> article tiré de l’équipe! sinon ds un autre article j’ai ou lire que la moto était derrière la voiture ag2r qui elle a évité les coureurs après la chute car selon eux il avait respecté la distance de sécurité!

    autre chose selon gouvenou le nbre de moto est en diminution

    0
    0
  6. NicoD

    http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0167610516302306?utm_medium=email&utm_source=other&utm_campaign=notifications.auto.hhcY2ir6EeaLWQ6fTmPRWw

    De l’influence des motos dans les courses. On peut dorenavent mettre des nombres serieusement sur la
    Monomanie de notre ami mica.

    0
    0
  7. Patrick

    Peut-être que ce lien, fera changer d’avis Laurent sur la distance d’influence de la moto sur le cycliste?

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.