Vuelta: les échappées vont au bout!?

Douze étapes de complétées sur la Vuelta, dont un chrono individuel.

Sur les onze étapes en ligne, cinq ont vu les échappées aller au bout, jusqu’à l’arrivée.

Sur le Tour, aucune!

Dans ce contexte, il est intéressant de se demander pourquoi la dynamique de course est si différente à la Vuelta comparativement à celle observée sur le Tour…

Je n’ai pas de réponse, mais des hypothèses.

En premier lieu, les enjeux, tellement plus élevés sur le Tour qui demeure la plus grande course cycliste du monde. Du coup, des équipes comme la Sky ou les équipes de sprinters ne peuvent se permettre le luxe de laisser filer des échappées jusqu’à l’arrivée, les enjeux sont trop grands.

Deuxièmement, le plateau de coureurs présents, souvent moins relevé au Giro et à la Vuelta que sur le Tour. Du coup, ca roule toujours très vite au Tour, tout le monde veut gagner une étape, être devant, ce qui limite la capacité des échappées à aller au bout. Plusieurs équipes présentent également dans leur alignement des coureurs moins connus, moins forts et qui en sont à leurs premières expériences à ce niveau.

Troisièmement, le moment de l’année? Les coureurs qui arrivent en fin de saison seraient-ils parfois moins volontaires pour « ramener » compte tenu qu’ils ont déjà donné, et pour certaines équipes déjà réussi leur saison? Quant on a moins faim, on roule peut-être un peu moins vite… et n’oublions pas que sur le circuit WorldTour, les équipes WorldTour sont tenues de participer à toutes les épreuves.

D’autres raisons? Je n’ai malheureusement pas vu beaucoup d’images télé de la course, peut-être que certaines choses sautent aux yeux? N’hésitez pas à commenter!

68 Commentaires

  • LaVoitureCaPue
    Soumis le 7 septembre 2018 à 12:54 | Permalien

    J’y vois les mêmes raisons que toi.

    Au tour, chaque étape est gagné par un « leader ». Sur la vuelta plein d’étapes sont gagnés par des équipiers, voir des 3° couteaux. C’est l’une des rares courses WT ou un modeste équipier à sa chance de remporter une étape. Mais bon du coup, elle a moins de valeur aussi.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 5 votes)
  • ECR77
    Soumis le 7 septembre 2018 à 2:32 | Permalien

    L’approche des mondiaux ne réunit pas forcement tous les leaders ou ceux présents ne se donnent pas totalement à fond pour ne pas entamer leur capital physique, de même que certains équipiers, simple équipier de leur formation mais leader de leur equipe nationale.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 7 septembre 2018 à 3:42 | Permalien

    Moins de longues lignes droites plates sur de larges routes dans la Vuelta (et le Giro) que dans le Tour, surtout en fin d’étape.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 6 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 7 septembre 2018 à 4:25 | Permalien

    ECR77, tu as raison…oui et non ! A savoir qu’au TdF, il y a aussi des coursiers qui font la course « en dedans » : ce fut le cas de Valverde cette année, par exemple.
    Le parcours joue, mais surtout, c’est la fin de saison, et produire et reproduire des efforts violents tous les jours devient plus compliqué pour beaucoup de coureurs. Je crois que c’est Vuillermoz qui expliquait qu’à partir de juillet, il perdait près de 10 pulsations maxi à l’effort. C’est très important.
    Je n’ai pas vu l’étape d’hier, mais ce fut visiblement un peu cahotique : j’ai juste vu qu’un membre de l’organisation a fait chuter les 4 premiers après qu’ils eurent passé la ligne. Pas sûr que Van Baarle ne s’en relève.
    Buchman a twitté que la route était très large du 10ème au 2ème kms avant l’arrivée, puis suivait une descente dangereuse sur une route de 3 mètres de large avec 2 camions de l’organisation stationnés pour moitié sur la route. ASO n’a pas une société qui dispose de plus de 50% des parts de l’organisation de la Vuelta ?
    Ça devient récurrent quand même…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • legafmm
    Soumis le 7 septembre 2018 à 4:36 | Permalien

    S’il y avait le même parcours que sur le Tour avec les mêmes conditions climatiques, je pense que les échappées auraient été bien moins récompensées.

    Sur la Vuelta, la chaleur est bien présente en Andalousie, du coup, les équipiers ne peuvent pas rouler comme des bourrins ardéchois tous les jours, surtout que le parcours n’est jamais plat.

    En France, les rares côtes de la 1ere semaine font 1 km au maximum, alors qu’en Espagne, on a des cols de 15 kilomètres dès le 2e jour de course, cela n’a rien à voir, tous ces facteurs favorisent les baroudeurs.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  • mica
    Soumis le 7 septembre 2018 à 5:41 | Permalien

    On sait bien ce que cela veut dire « l’ échappée qui va au bout ». Aprés que celle ci ait été « filtrée », aprés que les téléphones aient fonctionné dans les voitures, les images télé décortiquées, les oreillettes, bref aprés que tous se soient mis d’ accord mis d’ accord, l’ échappée qui va au bout n’ y va qu’ avec la bénédiction de tout ce petit monde.
    Pas de grand intéret dans tout cela, sinon une diversion qui peut faire plaisir à certains et qui arrange beaucoup de monde….bref..le vélo ordinaire et ses longueurs et ses langueurs.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -10 (from 14 votes)
  • mica
    Soumis le 7 septembre 2018 à 6:08 | Permalien

    Et voila, aprés les multiples arrivées en faux plat montant, voila qu’ ASO nous sort un Paris Tours qui empruntera des « chemins de vigne »!
    Encore une fois, les vrais sprinteurs sont bannis, pourtant les autres ont, tout au long de la saison, de multiples terrains d’ expression, et la seule classique, qui pouvait aller trés vite et se terminer par un vrai sprint est rayée d’ un trait de plume.
    Aprés avoir banni le CLM, ASO bannit à son tour le sprint, spécialité pourtant intégrante du cyclisme.
    Tout cela au grand dam des fondamentaux. Un peu comme si en athlétisme, on rajoutait,au 5000m, un tour du 3000m steeple et tous ses obstacles.
    Bref, plus rien de cohérent, que du tape à l’ oeil.
    Au moins, les organisateurs d’ il y a 60 ans avaient proposé quelques Paris Tours sans dérailleur, à l’ ancienne, avec une moyenne sup. à 45Km/h…Maintenant, par manque d’ imagination, on propose des chemins de chévres…triste..débile le cyclisme dans sa décrépitude.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -9 (from 11 votes)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 7 septembre 2018 à 6:33 | Permalien

    Allez, Mica, pour sortir de la répétition, après que est suivi de l’indicatif et non du subjonctif (au contraire de avant que, et on comprend pourquoi). Ceci dit en toute cordialité. Mais il faut bien tirer quelque chose de différent de ton commentaire!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
  • Yvon
    Soumis le 7 septembre 2018 à 6:45 | Permalien

    En plus du terrain il n’y a pas de rouleau compresseur en terrain accidenté la SKY et les équipes de sprinteurs car il n’y a pas beaucoup de monde J’attends d’y voir ou revoir Demare

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 7 septembre 2018 à 7:27 | Permalien

    legafmm : tu décroches la timbale ! La chaleur, depuis le mois de juin, a raison de la résistance de beaucoup d’organismes. Et ça cagne, ça tape, chez les Espingouins ! C’est certainement le facteur prépondérant même actuellement. Une saison de cyclisme où il fait très chaudn ne se déroule jamais de manière linéaire. Certaines catégories de cyclistes sont particulièrement touchées.
    Le prochain Giro devrait voir un prologue avec une grosse bosse. 5 kms de course dont une bosse de 2 bornes 11% de moyenne.
    On évoque aussi une grande étape Maddalena, Izoard, Vars, Montgenèvre, Sestrières…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 7 septembre 2018 à 7:37 | Permalien

    On attend toujours le retour de la Fauniera, ou son enchainement avec Sampeyre et Agnel. Cuneo – St Veran Queyras, voire Briançon, waow.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 7 septembre 2018 à 8:41 | Permalien

    Un fait m’interpelle : l’équipe UAE n’est pas vraiment au top cette année. Aru est l’ombre de lui même et de ces années chez Astana, Dan Martin, coureur que j’apprécie, n’est pas à un niveau lui permettant de se battre avec les GC de la Vuelta…Rui Costa…bof bof…Kristov bof bof…Ben Swift…
    Dire que cette équipe était composée de chaudières à l’époque où elle s’appelait Lampre, et qu’elle trustait les victoires sur tous les terrains !
    C’est peut-être une évolution positive.
    A noter que le manager initial…Guiseppe Saronni a été remplacé par …Carlo Saronni, le fiston, quand l’équipe est devenue UAE.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 7 septembre 2018 à 8:44 | Permalien

    Virenque aux commentaires sur la Vuelta aujourd’hui : pas de chance, il était malade le jour où le conseiller en communication est passé!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Tchmil
    Soumis le 7 septembre 2018 à 8:51 | Permalien

    – Sinon Froome et Thomas ne seront pas à Innsbrück pour se disputer le titre mondial.
    C’est assez étrange pour moi. Thomas a eu 1 grand objectif et l’a emporté. Froome se dit fatigué de sa saison, qui suit sa Vuelta de l’an passé, soit…
    Même si un maillot irisé sur la poitrine de ces 2 coureurs pendant 1 an m’aurait été un cauchemard en 2019 (pas pire qu’Olano me direz-vous? ou Costa, ou Astarloa?).

    Le parcours hyper-montagneux du Tirol était taillé pour eux et une super-équipe de grimpeurs britanniques (?).
    Sont-ils vraiment épuisés de leur saison ou être champion du Monde ne les intéresse pas, malgré tout le prestige historique de ce maillot (supérieur au maillot jaune?) porté pendant une saison ? Sky et l’image, la communication, etc…
    Ou bien autre chose ???

    – Et puis les français qui remportent 3 étapes en Espagne, 3 jours en Amarillo. Le tout en moins de 2 semaines. C’est plus qu’Alaphilippe seul sur le TDF ? En fait, ASO teste les parcours en Espagne pour voir quelle combinaison conviendra aux français sur le Tour 🙂
    Sans blagues, c’est le niveau général qui y est moins bon ou bien les cyclistes tricolores ne sont pas si mauvais que certains veulent le faire croire ?
    On nous aurait menti…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 3 votes)
  • Fore
    Soumis le 7 septembre 2018 à 8:55 | Permalien

    Le Bourrin, Fauniera et Sampeyre on va les attendre encore longtemps, les descentes côté Nord empruntées par les Giro 95 et 03 sont chaque année plus défoncées et les italiens n’ont pas les moyens de les réparer. Fauniera côté Sud (Giro 99) est plus praticable mais les coureurs modernes hurleraient à la mise en danger d’autrui.
    Reste qu’un Agnel-Izoard-Montgenevre-Sestriere, voire au dessus (Colle Basset) aurait de l’allure

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 7 septembre 2018 à 9:04 | Permalien

    Toujours ces mêmes a priori.
    Pinot ou de nombreux autres auraient gagné Vuelta et Giro dans la foulée, puis 3ème du Tour, et tu n’aurais pas associé son absence à la Vuelta et au Mondial à une suspicion de dopage (« ou bien autre chose??? »). Et d’oublier que Thomas a gagné le Dauphiné, devenu de fait quantité négligeable.
    Puisque ça semble compter autant pour toi que leurs victoires te sont un cauchemar, il faut te faire une raison (ainsi qu’à tant d’autres): ils t’ont baisé, les anglais. Dire qu’Alaphilippe, Bardet, Pinot, font eux du vélo sans tricher, c’est injuste à ne pas en fermer l’oeil, ou si c’est le cas à, pire, souffrir jusque dans son sommeil.
    Il suffirait de s’en foutre…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 5 votes)
  • mica
    Soumis le 7 septembre 2018 à 9:12 | Permalien

    Vous pouvez toujours réver sur les parcours hyper difficiles, sur les enchainements de 5 cols (ou plus), sur les dénivellés démentiels, ce sont les coureurs qui font la course et non les parcours.
    Souvent les premiers cols sont quasiment neutralisés et les réves de l’ automne quand on dévoile les parcours sont rarement féconds.
    Un prologue au Giro avec une cote de 2 Km à 11% : aberrant…il n’ y en a que pour les grimpeurs, nous avons un cyclisme totalement déséquilibré.
    Un cyclisme ou l’ on ne pense plus qu’ a des chemins de terre et de pentes à 18%. il existe le VTT et le cyclo cross pour çà.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -2 (from 4 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 7 septembre 2018 à 9:17 | Permalien

    Vu le niveau qu’il y aura à Innsbruck, et le niveau global du peloton qui se nivelle par le haut, on peut comprendre que ces 2 coureurs, déjà richement victorieux en 2018, ne veuillent pas aller sur une épreuve où ils ne seront de toute façon pas à 100%. C’est même presque bon signe qu’ils ne s’alignent pas et acceptent de céder leurs places à des coursiers peut-être en devenir.
    En plus, ce genre de chpt, c’est tout ou rien : qui se souvient du 2ème ou du 3ème (sans wikipédia !) des deux années précédentes, par exemple ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 3 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 7 septembre 2018 à 9:27 | Permalien

    Objectivement, Mica, le dernier « vrai » grimpeur vainqueur d’un grand tour, c’est Quintana sur la Vuelta 2016.
    Et avant, c’est encore Quintana sur le Giro 2014.
    Froome, Thomas, Dumoulin ne sont pas classés dans la catégorie des vrais grimpeurs, que je sache.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
  • Wolber
    Soumis le 7 septembre 2018 à 9:48 | Permalien

    Moi je ne comprends pas pas comment certains leaders du cyclisme mondial puissent ne pas être sur des championnats du monde. Surtout quand il correspond à certaines de leur qualités.
    Effectivement comprenne qui pourra.
    Ç est surtout le cyclisme qui est bien baisé au final…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 3 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 7 septembre 2018 à 10:28 | Permalien

    Thomas et Froome ne sont pas non plus spécialistes des courses d’un jour.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 4 votes)
  • mica
    Soumis le 7 septembre 2018 à 10:42 | Permalien

    EAP/ Mauvais exemple de citer Quintana sur la Vuelta 2016 avec sa trés étrange étape n° 15. Ce jour là Quintana avait des alliés dans le peloton et certainement « hors peloton »….une étape de moyenne montagne (avec arrivée au sommet) qui se court à 40 a l’ heure avec les 2/3 de l’ effectif hors délais, mais repéché….oui plus qu’ étrange…ce jour là Fromme « s’ est fait avoir comme un bleu », sans doute encore un peu naif…ce n’ est pourtant pas si vieux!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -2 (from 4 votes)
  • mica
    Soumis le 7 septembre 2018 à 10:46 | Permalien

    Vuelta: victoire de Rodriguez ce jour…un instant, j’ ai cru que Purito était revenu…il en serait capable le bougre…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 7 septembre 2018 à 10:52 | Permalien

    Mica,
    Mon commentaire tenait à démontrer qu’à l’inverse de ce que tu dis, les grands tours sont encore l’apanage des rouleurs/grimpeurs et non pas des purs grimpeurs, à l’exception des Vuelta 2016 et Giro 2014 gagnés par Quintana. Les victoires de Quintana, pur grimpeur vont donc dans ton sens.
    Mais si tu penses qu’il faut enlever la victoire de Quintana en 2016, on l’enlève : ça fait donc 14 grands tours sur 15 gagnés par des rouleurs. Ton raisonnement est donc contredit par les faits.
    OK, cher Ami ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • mica
    Soumis le 7 septembre 2018 à 11:14 | Permalien

    EAP: je pense que tu as raison: il faut une sacrée « caisse » pour remporter un grand Tour et c’ est vrai que dans l’ histoire des G. tours, rares sont les purs grimpeurs vainqueurs le dernier étant peut étre Quintana en effet.
    On voit, de plus, la limite actuelle de nos 2 meilleurs Français qui finissent souvent les G.T. exténués. (faute précisemment de la « caisse » indispensable)
    Merci d’ enlever Quintana 2016 de la liste.
    En ton fort intérieur, et sans refaire l’ histoire, que penses tu de cette édition de la Vuelta 2016? j’ aimerai aussi avoir l’ avis des autres.
    Et même si les G. T. au final reviennent majoritairement à des coureurs complets, il faudrait de toute urgence « réhabiliter » les CLM, domaine essentiel du cyclisme.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -3 (from 3 votes)
  • Clartman
    Soumis le 7 septembre 2018 à 11:44 | Permalien

    Selon moi le profil des étapes proposées joue un rôle. Sur le Giro ou la Vuelta il y a pas mal d’étapes au profil escarpés, qui ne correspondent pas vraiment aux grimpeurs et leaders du général car ne présentant pas de cols longs ou d’arrivée au sommet ; mais ne correspondant pas non plus aux sprinteurs car trop vallonés. Dans ce cas là, au briefing, les DS le savent et on se retrouve avec la plupart du temps une 10aine de coureurs, voir plus, à l’avant.
    Un groupe d’échappés conséquent + des équipes pas motivés pour rouler car n’ayant pas de leader pour la victoire d’étape, et voulant se préserver aussi sur une course de 3 semaines = echappées qui vont au bout !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • Wolber
    Soumis le 7 septembre 2018 à 1:01 | Permalien

    Olano et Leblanc non plus, n étaient pas des spécialistes de course d un jour.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Christian
    Soumis le 7 septembre 2018 à 1:10 | Permalien

    Clartman, belle analyse!

    C’est exactement ca et le parcours joue un rôle MAJEUR, quoiqu’on en dise, sur le spectacle proposé.

    Le Tour offre soit :
    – que du plat avec des routes larges et ultra-roulantes et des finals pour pur sprinters.
    – des étapes ultra dures que seuls quelques courreurs peuvent remporter.

    Bref, du fait du parcours, comme il y a peu de candidats à la victoire, il est facile de contrôler.

    Sur la Vuelta il y a des bosses un peu partout. Tout de suite, on a une myriade de courreurs qui peuvent y croire. Du coup les échappées sont plus nombreuses, beaucoup d’équipes sont représentées à l’avant. Comme le final n’est pas une longue ligne droite de 15km ultra-plate, les équipes de sprinters hésitent, et on se retrouve avec ces belles étapes, indécises jusqu’à la fin.

    Je me répête: Thierry (Gouvenou), il est temps de laisser la place!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  • Christian
    Soumis le 7 septembre 2018 à 1:15 | Permalien

    @ Mica

    Je comprends qu’il est dommage de voir les contre-la-montre réduits de plus en plus.

    Mais comme déjà dit par certains, ce sont les rouleurs qui remportent les grands tours! On n’a pas le choix d’aider les grimpeurs si on veut un minimum de spectacle! Et pourtant, ce n’est même pas suffisant!

    Concernant la Vuelta 2016, j’espère que Quintana ne s’est pas montré trop pingre à l’endroit de Contador, car il la gagne grâce à lui et son attaque au début de la 15ème étape. Sans elle, Froome l’emportait facile.

    Il est cependant en effet étrange de constater comment Froome s’était fait avoir, alors que je crois que son équipe entière avait terminé hors-délai, sur une étape de moyenne montagne! Un problème de dosage peut-être? 🙂

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)
  • Tchmil
    Soumis le 7 septembre 2018 à 1:43 | Permalien

    LBA,
    je m’en fout déjà un peu. Quand je dit « cauchemard » c’est juste une façon de parler (et de faire réagir).

    Le fait est que Pinot n’a pas réalisé les performances que tu cites. Il a même dû abandonner le Giro à bout de forces.
    Quant à Bardet ou Valverde, Alaphilippe ou Dumoulin je ne sauterais pas au plafond s’ils devenaient champions du Monde (réf. à Olano, Astarloa, etc…). Je ne suis pas naïf à ce point.
    Mais bon, voir tous les leaders nationaux présents au Tirol pour une championnat du Monde qui se présente pour les « grimpeurs » (une fois tous les 20 ans?). Pas sûr que Thomas et Froome soient encore là en 2038… ça m’interpelle, c’est tout.

    Anglais, Américains ou Chinois confondus…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 7 septembre 2018 à 1:46 | Permalien

    Toujours la même conclusion… Le jour où Chris Froome fera son caca à 9h au lieu de 7h, ce sera une conséquence du dopage…
    Christian, je suis candidat à la place de Thierry Gouvenou. Christian, je te garantis une très nette hausse de la seconde de pub à la télé pendant les retransmissions, donc une hausse des droits TV. Un rendez-vous pour un entretien d’embauche?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 3 votes)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 7 septembre 2018 à 1:49 | Permalien

    Tchmil, ça t’interpelle et pourquoi pas, mais tu ne peux t’empêcher de conclure par « ou bien autre chose??? » (3 points d’interrogation). Comme un réflexe.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 7 septembre 2018 à 3:19 | Permalien

    LBA,je peux te « préparer » pour l’entretien d’embauche…
    Olano et Leblanc avaient un point commun.
    Froome est certainement un gars loyal en course qui n’a pas tous les codes, à l’inverse des européens rodés à la culture centenaire de ce sport.
    La Vuelta et le Giro, intègrent fréquemment des étapes très accidentées dès les premiers jours de course. Ce terrain de jeu existe aussi chez nous…l’Auvergne par exemple.Tout est question de volonté, de politique !
    Par contre, les coureurs du tour d’Espagne déplorent quand même de grands transferts (4H30 de bus avant hier), ce qui crée une iniquité car on sait très bien que certains se déplacent en hélico, comme le dit JP De Mondenard, hélicos affrétés par les organisateurs.
    En résumé, au vu des propos de tout un chacun, le déroulement haletant de la Vuelta tient en 3 critères !
    – un parcours bien pensé
    – des coups tordus organisées par des mafias.
    – l’open-bar qui permit par le passé de sacrer Héras, Horner à 41 ans, Cobo (!!), Zulle, Menchov, Vinokourov…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • Nikko
    Soumis le 7 septembre 2018 à 4:13 | Permalien

    De l’actu :
    https://mobile.lemonde.fr/cyclisme/article/2018/09/07/la-double-championne-olympique-de-cyclisme-kristina-vogel-accidentee-restera-paraplegique_5351888_1616656.html

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Tchmil
    Soumis le 7 septembre 2018 à 4:41 | Permalien

    On a simplement le droit de se poser des questions sur ces absences.
    Ce ne sont pas n’importe quels coureurs, le vainqueur du Tour sortant et le vainqueur de 4 éditions précédentes. C’est une information importante de la semaine.
    Après tu peux ignorer mon avis sur cette équipe et ses coureurs, comme sur le cyclisme en général.

    Armstrong a été champion du monde et à l’époque ça ne m’avait pas choqué de le voir avec le maillot irisé toute une saison. S’il était devenu champion du Monde en 2004 cela m’aurait beaucoup plus dérangé.

    Quand Laurent dit ressentir un malaise vis-à-vis de l’histoire de cette équipe, personne ne trouve à redire. Le malaise est pourtant partagé par quelques uns.
    Nous sommes tous des passionnés du cyclisme avec des opinions différentes, c’est tout. Rien pour changer nos vies non plus.

    ***************************
    « Puisque ça semble compter autant pour toi que leurs victoires te sont un cauchemar, il faut te faire une raison (ainsi qu’à tant d’autres): ils t’ont baisé, les anglais. »

    Il y a des gallois qui te jetteraient dans le port de Cardiff pour les avoir qualifié « d’anglais ».
    Et Perso, un breton ne peut pas être insensible à une victoire galloise pour le peu qu’on connaisse le trait culturel qui unit ces 2 nations celtes 🕵️‍♂️

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • lbi
    Soumis le 7 septembre 2018 à 5:02 | Permalien

    Merci Nikko pour l’article, cette championne a une réaction incroyable, très positive!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Thierry mtl
    Soumis le 7 septembre 2018 à 7:21 | Permalien

    Quebec, même course même scénario

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 7 septembre 2018 à 10:27 | Permalien

    Nikko, 34. Terrible info. S’il n’est pas négligeable, le reste n’est tout de même pas très important. A garder en tête.
    Tchmil, pour être compétitif au Mondial, qui ne sacrera qu’un gars et sur une course d’un jour somme toute assez aléatoire, bien que le parcours soit dur mais pas non plus très dur (à regarder de près). Et pour être compétitif, il faut s’imposer des cycles de charge d’entrainement très lourdes, et un régime alimentaire privatif très sévère. En plus de ceux nécessaires à un Giro et un Tour pour la gagne (et on sait que ça passe par un premier pic de forme deux à trois mois avant), c’est juste violent pour l’organisme et le mental. Que des vainqueurs potentiel de grand tour choisissent de délaisser cet investissement pour refaire de la fraicheur pour l’année suivante est une option respectable, si tant est que leur seule liberté de choix n’est pas respectée par les fans.
    Ce n’est pas très important, comme ne l’est pas la nationalité écrite sur un bout de papier.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Wolber
    Soumis le 8 septembre 2018 à 12:02 | Permalien

    Quel etait le point commun de Olano et de Leblanc?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Wolber
    Soumis le 8 septembre 2018 à 12:19 | Permalien

    L open bar etait encore ouvert pour sacrer Froome en 2011.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 8 septembre 2018 à 12:21 | Permalien

    Open bar ou private bar?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Wolber
    Soumis le 8 septembre 2018 à 12:22 | Permalien

    Grossière erreur , pour le 40, mais Froome est un Cobo qui a réussi.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Wolber
    Soumis le 8 septembre 2018 à 12:32 | Permalien

    Oui, private bar…très sélect . Avec un accès très restreint, réservé à certains membres.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 8 septembre 2018 à 12:48 | Permalien

    Par quelle poudre doit-on blanchir sa patte pour rentrer? Tu penses qu’un bourrin quinqua pourrait encore envisager d’y trouver la potion lui apportant la gloire et ses dividendes jusqu’aux plus osés?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • noirvélo
    Soumis le 8 septembre 2018 à 1:30 | Permalien

    La Vuelta arrive en (pre?) fin de saison (les saisons sont de plus en plus longues , on commence en janvier dans le désert!) , les organismes ont déjà beaucoup donné, sont fatigués … et les « contrats & transferts » sont signés pour l’année prochaine ! il y a donc une petite « dépression » de fin de saison , sauf pour les qualifiés du mondial qui doivent rester concentrés . Reste pour briller les jeunes ambitieux ou les « revanchards & frustrés » de la saison , les blessés ou malades de début du saison qui ont quelque chose à rattraper ou à prouver … Ceci explique peut-être cela !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Wolber
    Soumis le 8 septembre 2018 à 1:36 | Permalien

    l accès est resté libre avec la possibilité de tout consommer pendant des années . On a cru bon de mettre des videurs à l entrée et maintenant tout le monde ne peut plus avoir accès à tout. Certains essaient pourtant mais ç est sans espoir. Les videurs ont viré un français et meme un gars des pays de l Est avec de sacrés états de service cette semaine. Il faut être recommandé !!!
    Deux pays ont meme fait des lois pour punir l accès à ce bar!!! T imagines? Alors les mecs , ils consomment …mais du bout des lèvres. Ça n a pas la même saveur…forcément. Et surtout ça fais rire.
    Et puis tu sais bien…dans ce genre d endroit les conso sont horriblement chères..ça sélectionne. Et y en a qu en ont du pognon.
    Les amerloques ont longtemps eu leurs entrée mais les patrons ont changé depuis.
    Je crois savoir qu il y a des bars clandestins qui se montent, ils ferment très vite dès qu ils sont repérés…ç est une façon de faire quand tu n as pas les moyens d accéder â l open.. One short.

    N espéreres rien il faut être jeune …un américain avait ouvert un bout boui clandestin qui a très bien fonctionné en Espagne …mais il avait seulement 40ans .

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • noirvélo
    Soumis le 8 septembre 2018 à 1:47 | Permalien

    Le Tour est une course stéréotypée sans réelles surprises oreillettes et combines entre équipes de priorité !c’est un spectacle , une foire , une scène de théatre …Chaque équipe son leader , on compose autour.
    C’est aussi pour çà que ça marche pour la Quick , chercher l’une ou l’autre étape suffit à son bonheur, juste pour l’image …Que des électrons libres mais qui sont présents toute l’année dans toutes les courses et les Classiques (belges!) en priorité .Le « peuple » s’en fiche du vainqueur du Tour qui est un produit de « juillet » , les passionnés de vélo comme nous s’intéressent  » à l’année » des exploits des bleus !c’est aussi pour çà qu’ Alaphilippe est une bonne pioche « française en France » , un bon ambassadeur , qui commence à gagner partout , et se faire voir toute l’année contrairement à Barguil ou Bardet qui se consacrent (sans réussite ou si peu!) au Tour …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)
  • esteban
    Soumis le 8 septembre 2018 à 3:01 | Permalien

    @tchmil: Et Perso, un breton ne peut pas être insensible à une victoire galloise pour le peu qu’on connaisse le trait culturel qui unit ces 2 nations celtes 🕵️‍♂️

    => gwir eo!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Tchmil
    Soumis le 8 septembre 2018 à 6:35 | Permalien

    et oui Esteban, si le gouvernement français donnait aux langues la même importance que celui de Grande-Bretagne accorde au gallois, ça serait déjà un début de reconnaissance. On en est très loin.
    Donc pas de leçon à donner aux anglais là-dessus 😉

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 8 septembre 2018 à 7:39 | Permalien

    Entendu Wolber, c’est trop tard pour les maillots de leader comme pour les pin-up. Les artères sont usés, et le reste avec. Si j’avais su il y a 30 ans…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • mica
    Soumis le 8 septembre 2018 à 9:25 | Permalien

    Dans l’ actu et pour faire basculer le 50èmme post, bientôt le premier anniversaire de la grande course de St Michel de double avec sa dizaine d’ engagé et ou un quidam s’ était fait « chopper » comme un bleu, le seul avec la Miss Belge du cyclo cross. ( il y a eu à coup sur du plus gros poisson que ces 2 là)
    Oseront ils organiser cette « course » cette année, elle avait eu droit quand même à une sacrée pub. télévisée.
    Quand je vois que le moindre « trail » attire des centaines de personnes, 10 ou 12 engagés, ça fait bien « maigrelet » quand même.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -5 (from 7 votes)
  • Wolber
    Soumis le 8 septembre 2018 à 11:13 | Permalien

    Très beau mano à mano entre Stannard aussi moche qu efficace et Potits , quel style, mais un peu juste. Quel niveau !!!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • Wolber
    Soumis le 9 septembre 2018 à 12:00 | Permalien

    Et oui Mica, 15 coureurs à un départ ça me desole. Comme ça doit désoler aussi tout ces bénévoles qui se cassent le cul à essayer de faire vivre le sport cycliste. Alors même si les cons osent tout et ç est à ça qu on les reconnaît , moi je leur tire mon chapeau à ces organisateurs de courses de clocher. Passes ton dimanche après midi à un carrefour, avec ton gilet fluo ,sans te faire tuer ou te battre, pour permettre à des cyclistes de courir. Simplement.
    Moi , contrairement à des trailers , des cyclistes qui passent , ça me fout encore la chair de poule. Ç est comme ça.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • Wolber
    Soumis le 9 septembre 2018 à 12:06 | Permalien

    Ça me fait à « Dans Paris » de P Bordas , à voir sur on site « La bordure ». Pour les amoureux du sport cycliste . Uniquement.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • mica
    Soumis le 9 septembre 2018 à 1:52 | Permalien

    Oui, Wolber, la magie du cyclisme opère toujours et pour moi aussi. Sans doute est elle liée à la notion de peloton et de vitesse, même si cette derniére est quelquefois relative. Cependant, ce sport cycliste est un peu « passé de mode », mais ne tenons pas compte des modes, le vélo ira bien au dela.
    Cependant, le trail, pour ne citer que lui, est devenu un véritable phénoméne de société et la course à pied en général. Sans doute sont elles moins difficiles à organiser… (et la descente d’ un pierrier en haute montagne peut aussi donner le frisson, idem pour les montées ou il faut mettre les mains, là même ou courir est plus efficace que pédaler, même à VTT.)
    Il faut noter, de plus, que les comportements déviants des gens du vélo (dopage, moteurs, combines, manque de combativité….) ne sont pas pour rien dans la désafection que l’ on ne peut que constater.
    Et oui aussi un grand coup de chapeau aux bénévoles des carrefours et autres, il leur faut une certaine foi!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -3 (from 7 votes)
  • Tchmil
    Soumis le 9 septembre 2018 à 6:56 | Permalien

    Mica,
    pour la majorité des montées en trail on ne peut heureusement pas courir, même les « pros » sont obligés de marcher, certes rapidement, mais marcher quand même. Sur un col de 7-8 km c’est impossible de courir tout le long, même sur les talus à très fort pourcentage de moins d’1 km tu es obligé de stopper la course.
    Et voir une course cycliste, locale ou Tour de France, ne me fait plus frissonner du tout. Alors qu’avant, la musique, l’odeur des merguez et des crèmes chauffantes 🙂
    Le trail a le vent en poupe, certains des travers des sports d’endurance qui guettent, mais quel respect pour ces coureurs au long cours. Et aussi pour celui qui s’y met simplement pour perdre du poids, arrêter de fumer tout en étant dans la nature en la respectant.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 3 votes)
  • lbi
    Soumis le 9 septembre 2018 à 9:24 | Permalien

    Des courses annulées tous les week ends, très peu de séniors dans les clubs. Je crois vraiment que le cyclisme ffc meurt. Les courses sont toutes à 100 ou 200km, et encore j’habite une agglo de 400 000 habitants!
    Le cyclisme comme on l’a connu, avec des vire vire par exemple, est vraiment en train de disparaître, voire est disparu tout court.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • Wolber
    Soumis le 9 septembre 2018 à 10:58 | Permalien

    Sur cette dernière étape du tour de Grande Bretagne , je lui trouve aussi un gros ventre à Vasil Kiryenka. Bon , on s en fout, je sais.
    En tous cas cet un sacré vire vire qui est proposé aux coureurs dans les rues de Londres.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 9 septembre 2018 à 11:05 | Permalien

    L’entrainement sur la route était devenu trop dangereux, Ibi. Le VTT pose d’autres problèmes (à moins d’être bien situé, il faut prendre la voiture, et puis c’est cher en matos, et quand même bien dangereux). Orienter les jeunes vers la course à pied est plus raisonnable, et relève tout simplement du principe de réalité.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • lbi
    Soumis le 9 septembre 2018 à 12:09 | Permalien

    Es tu sur que ce n’est pas du à ton âge, ta frilosité? Regarde il y a 4 fois moins de morts que dans les années 80, et tu en faisais à cette époque!

    https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/11/30/hausse-de-22-du-nombre-de-morts-a-velo-en-six-ans-vraiment-les-limites-d-un-chiffre_5222717_4355770.html

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 9 septembre 2018 à 2:15 | Permalien

    En vrac :
    – les routiers, par exemple, en France, sont nettement plus respectueux, et prudents avec les cyclistes qu’ils ne l’étaient il y a 20/25 ans.
    – le VTT…avec les coups de feux qui claquaient de partout ce matin, présente aussi bien des dangers pendant 5/6 mois
    – la course à pied…avez-vous déjà parlé de ce sport avec un ostéo, ou un médecin en traumatologie ? Je suis entouré de gens qui courent, et c’est une longue litanie de blessures accumulées avec le temps. Alors qu’en vélo, en dehors des chutes, les risques traumatologiques sont quasi nuls, sauf pour les effets secondaires des produits dopants, mais chacun le sait !
    – beaucoup de coureurs à pied m’expliquent qu’ils aimeraient bien faire du vélo, mais n’ont pas le temps. Les mêmes qui passent 2 à 3 heures/jour devant leur TV
    – les trails sont pour moi une mode, comme l’a été le VTT il y a quelques années.
    – il y a aussi beaucoup de coureurs à pied qui basculent vers l’ultra-trail…avec certains qui mettent plus de 20 heurs pour faire 100 bornes. Où est la performance ?
    LBA, tu conviendras quand même que la C.A.P., c’est pas le même plaisir : la tactique en fonction des adversaires, la météo, le matos, l’abri par les autres concurrents…etc…tout cela n’existe pas en C.A.P.
    J’ai couru un trail de 25 kms où j’ai pourtant eu un bon résultat, mais rien de comparable aux sensations procurées par une course en peloton, à fortiori en montagne.
    lbi : tu vis dans quelle région ? Rhône-Alpes ? Je déplore les mêmes choses que toi.
    Les 3 dernières étapes de la Vuelta ont été sympas, même si elles laissent beaucoup de questions en suspens !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 4 votes)
  • Dany
    Soumis le 9 septembre 2018 à 4:44 | Permalien

    Commentaire de Nans Peters sur la 5eme étape:
    http://www.nanspeters.com/actualites-saison-resume-nans-peters.php?date=180829

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • lbi
    Soumis le 9 septembre 2018 à 5:05 | Permalien

    lbi= le bourrin isérois 😉
    Je te rejoins à 100% sur la course à pied, mon frère en a fait qq années, et même pas de compétition… Opéré des 2 genoux!
    LBA, en plus, le poids énorme sur les genoux pour ta corpulence… Ouch!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 10 septembre 2018 à 1:59 | Permalien

    Aïe, 400.000 habitants, un presque Lyonnais…!!!
    Très poignant ce témoignage de Nans Peters qui prouve bien qu’il y a, sur certaines courses du moins, un cyclisme à 2 vitesses.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • lbi
    Soumis le 10 septembre 2018 à 4:13 | Permalien

    J’habite presque à Chicago!
    Toujours intéressant de lire un journal de course, en plus sans faute d’orthographe! Cela dit, c’est son premier tour, normal qu’il soit toujours à fond! C’est quand on lit des trucs comme ça qu’on voit à quel point ce sont des champions..

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 1 vote)
  • Ukiyo
    Soumis le 10 septembre 2018 à 3:57 | Permalien

    Je ne suis plus sûr qu’il existe une si grosse différence de visibilité entre le Giro et le Tour. Pour la Vuelta je ne me prononcerais pas, mais le parcours a l’air très accidenté, ce qui doit faciliter les échappées. Autre facteur potentiel: le recours aux produits dopants est sans doute plus facile sur la Vuelta, en raison des faiblesses de la lutte anti-dopage en Espagne.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Lbi
    Soumis le 13 septembre 2018 à 3:29 | Permalien

    Exact
    L enorme difference,abyssale, entre le tour et la vuelta, c est l afld

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Wolber
    Soumis le 13 septembre 2018 à 10:31 | Permalien

    L AFLD et l OACLAEPS.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!