Vos cyclosportives au Québec en 2019 (et ailleurs)

Question de continuer à bien planifier votre saison de vélo 2019, il est utile de faire un petit tour d’horizon des cyclosportives du Québec.

Et en matière de cyclosportives, je peux modestement écrire que j’ai un peu d’expérience: 25 ans, ma première grande cyclo remontant à… 1993. Ce qui trahit mon âge… mais j’ai commencé très jeune le vélo dans les Alpes!

La doyenne des cyclos

Assurément pour moi, celle du Parc de la Mauricie, connue sous le nom « le Défi du Parc » (7 septembre 2019). Un très beau parcours, exigeant, au coeur du Parc de la Mauricie, au nord de Trois-Rivières. Une très belle ambiance grâce à une organisation rodée et une participation toujours à la hauteur des attentes. D’ailleurs, la cyclo faisait partie des 50 meilleures épreuves du genre au monde dans un palmarès établi par le magazine Le Cycle il y a quelques temps.

Les inscriptions débutent le 13 février prochain.

Le meilleur esprit cyclosport

Sans l’ombre d’un doute, le GranFondo Mont Tremblant (25 mai 2019), dont les divers pelotons sont encadrés par des encadreurs cyclistes sur la route, du km 0 au dernier km. Aussi très bien organisée, ce premier GranFondo de l’année au Québec offre une sécurité et une assistance imbattables. Plusieurs choix de distances cette année encore: 40, 80, 125 ou 160 kms, et diverses vitesses sur chacun de ces parcours. Très agréable cyclo, que je recommande de faire au moins une fois. Sans compter le cadre du village Mont Tremblant, ses restaurants, ses boutiques, sa microbrasserie, ses hôtels et ses activités connexes. Que du bonheur!

Les plus longues

L’esprit cyclosportif, particulièrement en Europe, c’est aussi le défi de la distance. Parmi les plus longues au Québec, on remarque le Challenge cycliste des bleuets (1er septembre 2019), en gros le tour du Lac Saint-Jean: 203 kms. Deux choix de vitesse pour le peloton, et une possibilité de faire ce GranFondo par équipe. Je rêve d’y participer un jour!

À ne pas oublier également, le 235kms « Super Fondo » disponible dans le cadre du GranFondo Ottawa, le 13 juillet 2019 prochain. Le parcours est très roulant, mais il faut quand même se taper plus de 200 bornes. Beaucoup de choix d’autres distances sur ce GranFondo par ailleurs. Je déplore toutefois les tarifs d’inscription, élevés.

Évidemment, on a aussi dans le registre l’ultra-cyclisme, avec des épreuves de très longue haleine. Le Défi des 21 (338 km! le 6 juillet 2019) fait partie de ces épreuves, au sein desquelles j’inclus également le Défi 808 Bonneville (12 septembre 2019) au Mont Tremblant. Le Défi des 21 se déroule sur des routes présentant un réel défi (beaucoup de dénivelé) et s’adresse plutôt à des cyclistes très motivés.

La plus authentique

Pour moi, c’est la Classique des Appalaches (24 août 2019), au coeur des Bois-Francs. Très engagée à faire partager le terroir de la région, cette cyclo se démarque par son engagement envers les populations traversées par l’épreuve et sa volonté de valoriser les produits locaux. La cyclo présente également des airs de Strade Bianche car comportant des secteurs en terre battue. J’adore!

Mention très bien également au 100 à B7 (date à confirmer, 30 septembre l’an dernier), cette cyclo se déroulant en Estrie, près de Knowlton, patrie de la championne cycliste Lyne Bessette. Pourquoi authentique? Parce qu’on trouve difficilement plus authentique que Lyne elle-même! Son authenticité procure à cette épreuve une atmosphère un peu différente des autres, à moins que ce soit le fait qu’il s’agit souvent du dernier événement de la saison, donc sans pression aucune? Ou encore parce que l’esprit « cyclocross » commence à flotter dans le peloton, cette cyclo empruntant souvent des petits chemins de terre où la circulation automobile est réduite à presque rien. Pour les Européens, c’est une cyclo à découvrir car se déroulant dans les couleurs flamboyantes de l’automne au Québec.

La plus originale

Sans conteste, L’échappée belle (date à confirmer, 15 septembre l’an dernier), réservée à… Mesdames uniquement! Le rêve pour Messieurs… Plusieurs distances offertes, se déroulant dans la région de Bromont en Estrie et non loin de Montréal. C’est pas compliqué, je ne connais pas d’équivalent dans le monde!

La plus belle

Choix très subjectif, car la beauté d’une cyclo peut se définir de diverses façons. Du côté des paysages, peut-être le GranFondo Mont Sainte-Anne (14 juillet 2019), dans le cadre enchanteur de la côte de Beaupré près de Québec?

Les autres belles cyclos du Québec

Il existe plusieurs autres très belles cyclosportives au Québec. Parmi elles, notons en 2019:

GranFondo Charlevoix (date à confirmer, le 27 mai l’an dernier)

Défi Tour de Beauce (date à confirmer)

GranFondo Cantons de l’Est (2 juin 2019)

GranFondo Gatineau (9 juin 2019)

Cyclo San Donato (date à confirmer, le 9 juin l’an dernier)

GranFondo Garneau (11 août 2019)

GranFondo Centre-du-Québec (18 août 2019)

GranFondo de la Jacques-Cartier (15 septembre 2019)

GranFondo Lac Mégantic (22 septembre 2019)

Les grandes cyclos internationales

Elles sont très nombreuses, et je ne souligne ici que quelques unes de mes préférées.

Les Haute Route. L’offre s’est considérablement diversifiée au cours des dernières années. Sur presque tous les continents, de durées variables (une semaine, 3 jours, une journée), de difficultés variables, il y en a pour tous les gouts!

Whiteface Hill Climb Race (31 mai 2019). Court mais intense, l’ascension sèche de Whiteface aux États-Unis. Ambiance sympathique, avec l’hymne national américain juste avant le départ (et c’est du sérieux, don’t mess with it). Depuis deux ans, l’épreuve a lieu un vendredi soir, 17h30. Pas top pour ceux qui viennent de loin. La descente est le petit plus après l’épreuve: votre défi est de la faire sans toucher aux freins une seule fois. Oui oui, fastoche.

GranFondo Gavia&Mortirolo (23 juin 2019). La grande lessive, avec le Mortirolo à passer après avoir déjà avalé le Gavia. Si vous voulez vous mesurer à la légende du Giro, y’a pas mieux. Arrivez affuté comme une dague; les autres participants à cette cyclo le seront, c’est moi qui vous le dit. Pas de tocards sur cette épreuve, que du monde nourrit au grain.

L’Alsacienne (30 juin 2019). Assez nouvelle dans le portrait, cette cyclo s’est rapidement taillée une excellente réputation. Au coeur des Vosges, entre Alsace et Lorraine, un parcours magnifique et difficile. Le plus dur sera de résister au riesling juste à côté…

La Grand Bo (30 juin 2019). Celle-là, je l’aime beaucoup. Superbe parcours, super-ambiance à échelle humaine, loin des très grandes manifestations cyclistes. Presque bucolique, voire romantique.

La Marmotte (7 juillet 2019). L’une des toutes premières, l’une des plus difficiles, l’une des plus mythiques, l’une de mes préférées (je sais, je radote). Glandon, Galibier, Alpe d’Huez avec 175 bornes et plus de 4500m de dénivelé. Une référence: 37min35, soit votre cible pour l’ascension de l’Alpe…

Marathon des Dolomites (7 juillet 2019). Un parcours exceptionnel au coeur des Dolomites. Une organisation exceptionnelle également, hyper-rodée, au coeur d’une région très accueillante pour ces milliers de cyclistes. Mais aussi un peu de gigantisme parfois désagréable… et pas mal de tocards.

La Trilogie de la Maurienne (ex-Arvan Villard, 12 au 14 juillet 2019). Un seul mot, wow! Deux jours de bonheur garanti.

Le Tour du Mont Blanc (20 juillet 2019). Parce que quand je serai grand, je ferai cette cyclo d’enfer, 338 bornes, 8450m de dénivelé (oui oui!). Un sacré défi, sur un parcours magnifique. L’occasion de rencontrer durant une seule journée l’homme au marteau et la sorcière aux dents vertes… plus d’une fois.

L’Étape du Tour (21 juillet 2019). Déjà « sold out », comme disent les Français. La cyclo qui fait rêver, car on peut se prendre pour un coureur du Tour l’espace de quelques heures, la vitesse et les motos (…) en moins. Toujours de beaux parcours en massif montagneux.

Ötztaler RadMarathon (1er septembre 2019). 229kms, 5500m de dénivelé au coeur des Alpes autrichiennes, des passages à 18% partout, on dit de cette cyclo qu’elle est l’une des plus difficiles, point final. J’espère m’y frotter un jour, mais les inscriptions apparaissent très compliquées en raison de la forte demande.

16 Commentaires

  • Christophe
    Soumis le 18 janvier 2019 à 9:00 | Permalien

    Ah tiens, une bosse a été rajouté sur le TMB.
    Il est vrai que c’était pas assez dur.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Christian
    Soumis le 18 janvier 2019 à 1:14 | Permalien

    Tout cela est bien alléchant (encore que les tarifs peuvent refroidir) mais j’avais une petite question : d’ou vient le terme grandfondo? C’est différent d’une « cyclosportive »? 🙂

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Yvon
    Soumis le 19 janvier 2019 à 4:06 | Permalien

    Bonne année Laurent et à tous et sans oublier le sprinter assis. Connais tu le ratio Canadiens et Francophones européens parmi tes correspondants,je compte les réactions selon les sujets.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • mica
    Soumis le 19 janvier 2019 à 10:02 | Permalien

    Merci Yvon, mais,ne t’ en déplaise, je persiste et signe.. et,Bonne année à toi et à tous!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -5 (from 9 votes)
  • mica
    Soumis le 20 janvier 2019 à 7:50 | Permalien

    Je me permets de faire un hors sujet, mais c’ est de l’ actualité quand même:
    A la flamme rouge, on ne parle pratiquement jamais de la piste, c’ est pourtant un sujet passionnant.
    Je suis de prés la coupe du monde de la spécialité et, ces jours ci je viens de voir que l’ équipe du Canada de poursuite par équipe vient d’ établir des temps « canon » en terminant 2emme de l’ épreuve courue en N elle Zélande, avec des temps de l’ ordre de 3 mn 52s, ou 3 mn 53s (sur les 4 Km départ arrété ), cela représente une vitesse de croisière d’ environ 63,4 Km/h, un bel exploi pour les Canadiens (Caves, Lamoureux, Gee, Jamieson)
    Quand une équipe est capable de cela, c’ est qu’ elle possède en son sein, au moins 1 ou 2 coureurs de valeur internationale, lequel, ou lesquels?….à voir peut étre sur la route ces prochaines années…
    L’ équipe féminine est elle aussi trés compétitive.
    Question: Le Canada posséde t’ il actuellement des infrastructures piste adaptées genre vélodromme couvert? Les gens du pays doivent avoir la réponse et pourraeint nous en faire part. Merci.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -2 (from 8 votes)
  • Danny Cote
    Soumis le 21 janvier 2019 à 9:19 | Permalien

    Mica, la piste est assez marginale au Canada. Nous avons un nouveau vélodrome près de Toronto (600 km de Montréal). Un nouveau sera construit dans les prochaines années à Bromont au Québec. La communauté francophone du Canada connaitra bientôt les joies de rouler sur un vélodrome couvert bientôt. J’ai très hâte d’essayer. De plus, cyclisme Canada a changé son orientation récemment vers la piste plutôt que la route. Plusieurs étaient mécontent lors de l’annonce, mais semble-t-il que les résultats y sont. Je crois que pour la plupart des canadiens, nous découvrons tranquillement la piste. Malheureusement, c’est pratiquement impossible de voir les courses. Aucun diffuseur ne les présentent. Il y a quelques années, le réseau RDS présentait les championnats du monde, mais depuis 2-3 ans, plus rien. Les journaux n’en parlent jamais. Donc, si tu n’es pas fan de vélo, tu ne sais même pas que ça existe.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 6 votes)
  • Muddler
    Soumis le 21 janvier 2019 à 11:52 | Permalien

    On en avait un à Montréal pour les jeux de 1976 mais on l’a transformé en zoo, j’ai rien contre, s’était difficile de rentabiliser cette piste, trop gros, peu d’intérêt de la population. Il y a eu des courses de 6 jours quelques fois, j’ai eu l’occasion d’y rouler 2 fois( je demeurais à plus de 100km de Mtl) très belle sensations, la piste avait 333 mètres, un peu long pour les critères d’aujourd’hui. Comme le mentionnais D. Côte on attend celui de Bromont mais je suis trop vieux maintenant pour essayer, j’espère qu’il sera utile, des installations sportives on en a jamais assez.
    Hors sujet encore je suis présentement au sud de l’Espagne pour 2 mois avec mon vélo, tané de l’hiver chez nous même si j’adore le ski de fond mais je suis de plus en plus frileux donc un peu de chaleur pour janvier et février. 2 petites sorties à date, aujourd’hui 47 km mais 21 en montée, pour commencer la saison c’est assez rude.
    J’espère revenir en forme. Bonne saison .
    Muddler

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • mica
    Soumis le 21 janvier 2019 à 11:58 | Permalien

    Danny Cote: merci d’ avoir bien voulu répondre à mes interrogations.
    Les perfs. des cyclistes sur piste Canadiens sont remarquables, d’ autant plus que vous n’ avez pas de vélodrome couvert(pour l’ instant).
    En France aussi la piste est assez marginale; un peu moins maintenant que naguére car il existe 5 ou 6 vélodromes couverts dans l’ exagone, dont le futur olympique de ST Quentin en Yveline, doc des outils de travail intéressants. Malgrés cela, je reste persuadé que la France ne fait encore « pas le poids » en poursuite par équipe face aux Canadiens et Canadiennes qui sont désormais, respectivement dans le top mondial.
    On peut citer aussi l’ équipe féminine qui est arrivée en finaleà Cambridge:
    -Ariane Bonhomme
    -Allison Beveridge
    -Annie Iorema
    -Georgia Simmerling
    Dans une interwiew du site de la fédération Quebecquoise des sports cyclistes, A. Bonhomme déclarait que son équipe avait un peu accusé le coup en fin de parcours pour avoir utilisé un braquet un peu plus gros que lors des qualifs.
    Et oui, il ne faut pas trop jouer avec les trop gros braquets, c’ est aussi vrai sur la piste que sur
    la route. (et sur la piste, les temps ne mentent pas).
    Citons aussi les trés bons sprinters Hugo Barette et Joel Archamdaud et la sprinteuse Laurianne Genest, transfuge,je crois, du patinage…artistique!
    Toujours en ce qui concerne la piste et pour finir, je regreterai encore une fois la marginalisation ,par l » UCI, des épreuves du Km et de la poursuite individuelle: c’ est un véritable scandale! Je ne comprends pas que certains « grands anciens » ne le dénoncent pas! (Rousseau, Tournant,Rebillard, Morelon, Gané, Ermenault père et fils….et bie d’ autres

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 5 votes)
  • mica
    Soumis le 21 janvier 2019 à 2:09 | Permalien

    Muddler: je te souhaite un parfait séjour en Espagne et je voudrais rectifier une petite erreur de ta part.
    le vélodrome olympique de Montréal 1976 ne mesurait pas 333m, mais exactement 285,71 m ….alors pourquoi cette étrange longueur? c’ est trés facile, mais le premier qui trouve aura droit à un pouce vert (ou levé)!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 4 votes)
  • mica
    Soumis le 22 janvier 2019 à 6:53 | Permalien

    Bon, mon petit jeu n’ a pas remporté un franc succès, pour tout dire je m’ y attendais un peu. Donc, pourquoi 285m 71, tout simplement parce qu’ il faut faire 3 tours et demi pour accomplir 1 Km, donc, par exemple, 35 tours pour 1 Km, ou, autre exemple 17,5 tours pour 5 Km…(dans ce cas là, départ dans la ligne opposée).
    Avec toutes les possibilités kilométriques.
    Il est sur que une piste de 333,33m , ou 250m ou 200m sont plus faciles à « programmer », puisque cela tombe juste au Km. (respectivement , 3, 4 ou 5 tours au Km).
    Une bizarerie que je vous rapporte: le Vigorelli à Milan (qui fut jadis le thêatre de nombreux records de l’ heure) mesurait exactement 397,37 m. Pourquoi? Tout simplement parce que construit pour mesurer 400m son implantation avait donné lieu à des erreurs, et lors de son homologation officielle avec mesure exacte, les officiels s’ aperçurent qu’ il lui manquait donc 2,63 m….Sacrés Italien!
    De nos jours, je ne suis même pas sur qu’ il existe des mesures de contrôle trés sérieuses lors de l’ homologation d’ un vélodrome…à voir!
    En Belgique, il existait dans l’ entre 2 guerres, à Saint-Trond une piste qui elle était trop longue(2001,24 m pour 200m) Sacrés Belges…mais les Français ont bien du faire des « bourdes » de ce type, sans que cela se sache obligatoirement.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 4 votes)
  • François
    Soumis le 22 janvier 2019 à 8:07 | Permalien

    ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Muddler
    Soumis le 22 janvier 2019 à 9:51 | Permalien

    @ Mica, merci pour la correction de la dimension de la piste du velodrome de Mtl, j,avais pensé avoir entendu qu’elle mesurait 333,33 m. N’y a pas une ligne de mensuration ( noire) au bas de la piste ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Muddler
    Soumis le 22 janvier 2019 à 11:08 | Permalien

    À Mica, merci pour le correctif, j’étais dans l’erreur. N’y a-t-il pas une ligne de mensuration qui détermine la longueur de la piste ou les coureur ne peuvent pas descendre?
    Muddler

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • mica
    Soumis le 22 janvier 2019 à 11:41 | Permalien

    Muddler: je crois que la ligne de mensuration est la ligne noire en bas de la piste, cependant un peu plus haute que la large bande bleue dite « cote d’ azur »
    Lors des épreuves de poursuite ou tentatives de record (heure…) des « boudins », sacs de sable et maintenant plastique, sont disposés 20 cm au dessus de la ligne noire de mensuration afin que les coureurs ne « mordent pas ».

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 1 vote)
  • rocheto
    Soumis le 23 janvier 2019 à 5:12 | Permalien

    pourquoi « fondo » ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Tchmil
    Soumis le 23 janvier 2019 à 8:58 | Permalien

    Tiens un peu d’eau au moulin de Mica avec l’entrevue de ce jeune coureur sur piste :

    http://www.be-celt.com/2019/01/18/le-champion-du-monde-juniors-titouan-renvoise-arrete-la-piste-faut-etre-realiste/

    Belle lucidité d’un jeune de 18 ans devant l’absence de cadre dans l’organisation de son sport. Lui a une autre voie à envisager, mais celui qui met tant d’espoir dans une carrière cycliste ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!