Velon, c’est crédible?

La nouvelle dans le monde du cyclisme, c’est la création de Velon, une initiative de onze équipes pro (aucune n’est française…) et dont le but est de proposer quelques réformes du cyclisme professionnel, notamment pour rendre les courses plus attractives pour le grand public, repenser le calendrier de course et assurer la viabilité économique à long terme du sport.

Un ancien directeur commercial dans le foot (au Liverpool FC) et marketing chez Nike, Graham Bartlett, a été nommé président de cette entreprise commune (joint venture).

Je pense que je ne prends pas grand risque en vous disant que Dave Brailsford, manager général de Sky, a joué un rôle clef dans la constitution de cette structure. Pas surprenant donc de voir un anglais à la tête du mouvement!

Pour la petite histoire, l’UCI est également dirigée par un Anglais, Brian Cookson. Décidément, il y a beaucoup d’anglais non seulement sur les cyclosportives en Europe, mais aussi dans la gouvernance du cyclisme pro!

Quoi qu’il en soit, l’annonce de la création de Velon est entourée de mystère. On annonce simplement qu’il faut que le modèle économique du cyclisme, qui repose à 95% sur le sponsorship d’équipe selon eux, cesse.

Lisez que le groupe visera, très rapidement, à s’approprier une partie des revenus publicitaires et de droits télé qui appartiennent actuellement pour l’essentiel aux organisateurs de courses. C’est là la réelle démarche de ce groupe.

Le groupe tente déjà une percée en ce sens via le développement de l’usage des caméras embarquées sur le vélos des coureurs, question de vivre la course « de l’intérieur ». Si l’idée est bonne, la manière est insidieuse car Velon essaie de monnayer ces vidéos auprès des rediffuseurs. Selon Velon, tout ce qui est installé sur un vélo appartient aux équipes. Mais voilà, l’équipe compétitionne dans une course organisée par une autre instance, et cette course se déroule selon les règles établies par une troisième instance, le plus souvent l’UCI.

Un beau casse-tête juridique si l’UCI ou les organisateurs de course sentaient que Velon prend trop de place…

La réforme du calendrier maintenant? Velon chercherait à créer une cohérence à l’ensemble des courses d’une saison, possiblement sous la forme d’une « Coupe du Monde », c’est à dire d’un classement cumulatif visant à désigner le meilleur coureur au terme d’une saison.

L’idée n’est pas nouvelle, la dernière tentative remontant à la Coupe du monde des années 1990. Sans grand succès.

Pourquoi ne pas simplement puiser dans l’histoire du cyclisme et de ressusciter le classement Super-Prestige, dont l’immense avantage serait de relier le passé au présent (la liste des anciens vainqueurs de ce trophée, entre 1958 et 1987, est prestigieuse)?Pour qu’un tel classement fonctionne, il faudrait selon moi l’ouvrir aux équipes continentales et s’assurer que le barème de points reflète bien la hiérarchie des courses cyclistes pro.

Bref, je ne crois pas trop au projet Velon, surtout dans le contexte où l’UCI a pris les devants sous l’impulsion de Cookson et planche déjà à une révision du calendrier des courses pour 2017. Je peux comprendre les intérêts des directeurs sportifs et managers d’équipe qui, chaque fois que leurs sponsors arrêtent, sont exposés à une certaine précarité et à une incertitude liée à la recherche de nouveaux partenaires. L’idée de mieux partager les droits télé entre organisateurs et équipes est bonne, mais cette négociation doit être menée par un partenaire externe crédible et indépendant. Je ne vois aucun partenaire actuellement mieux placé que l’UCI, qui peut arriver à la table de négociation avec l’affirmation qu’elle travaille toujours dans le meilleur intérêt du sport cycliste.

Déplorons enfin que Velon ne dise mot sur les réels enjeux du cyclisme: la lutte contre le dopage d’abord, mais aussi l’élimination des oreillettes, pourtant un élément clef qui permettrait de rendre les courses beaucoup plus excitantes pour le public.

Crédible, vous dites? Pas vraiment!

3 Commentaires

  • Yvan
    Soumis le 25 novembre 2014 à 12:30 | Permalien

    Si on pouvait entendre les conversations dans les oreillettes (un peu comment en F1), ça pourrait rendre le tout plus excitant.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • Soumis le 25 novembre 2014 à 12:50 | Permalien

    Grands projets qui reviennent naturellement chaque fois que l’activite baisse, et qui disparaitront des le debut de saison.
    Aussi grands discours pour en arriver tout betement aux cameras sur le velo, ce qui a deja commence a se faire.
    Si on veut du spectacle,il n’y a qu’a regarder en ce moment les manches de CM de cyclo cross…spectacle royal! Pas trop d’argent implique, mais il y a derriere un vrai support populaire, en Flandres, Hollande en particulier et c’ est cette proximite qui s’acquiert avec le temps qui attire les foules.
    Mais on veut du fric tout de suite.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)
  • Delirium 89
    Soumis le 26 novembre 2014 à 3:01 | Permalien

    Places payantes dans certains secteurs on va y arriver

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!