Un Tour plus propre ?

Pour le moins qu'on puisse dire, on a eu du mal à comprendre les performances offertes par de nombreux coureurs sur ce Tour de France.

Un Contador incapable de faire la différence. Des leaders – Evans, les Schleck, Basso, Sanchez – incapables de se départager lors des ascensions finales.

Et surtout, les performances des coureurs français, en premier lieu Voeckler et Rolland mais aussi Jérémy Roy. On ne les avais pas vu à pareil niveau depuis 10 ans.

Comment comprendre tout ca ?

Difficile à dire, mais on a tout de même quelques indices. 

Le premier, c'est que les temps d'ascension sur les principaux cols ont tous reculé par rapport aux temps des 15 dernières années. L'Alpe d'Huez en plus de 41 minutes, alors que le record est d'environ 37 par Pantani. C'est comme ca dans toutes les ascensions, au Plateau de Beille, à Luz Ardiden

Le deuxième, ce sont les calculs de puissance de Portoleau et Vayer, qui prouvent bien toute leur utilité. Des valeurs étalon proche de 400-410 watts, pas plus.

Enfin, il y a ces déclarations très instructives d'Armand Mégret, qu'on ne présente plus. Il affirme que le dopage a probablement reculé sur ce Tour de France, enfin le dopage des autres. Celui des Français montrerait certains signes inquiétants.

Et si la réponse était là ? Des coureurs étrangers moins capables d'user de produits dopants, notamment en raison de la pression mise par l'AFLD qui a épaulé l'UCI sur ce Tour lors des contrôles antidopage, et des coureurs français qui se préparent un peu mieux ? On aurait donc un nivellement des valeurs, ce qu'on a bien vu par ailleurs sur le vélo. 

31 Commentaires

  1. jmax
    Soumis le 24 juillet 2011 à 5:46 | Permalien

    peut-on avoir un éclaircissement sur « des coureurs français qui se préparent un peu mieux  » ?
    que veut dire se préparer un peu mieux? saler la soupe ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  2. schwartz patrick
    Soumis le 24 juillet 2011 à 6:55 | Permalien

    mais non JMAX !
    enlever la soupe ! boire du jus de carotte et te planquer dans un caisson froid (très!)pour te préserver les glaouis …
    Plus sérieusement, je suis tellement heureux que les « super chaudières » Riis et Andersen, avec leurs sourires de carnassiers hyèneux (sûr qu’ils ne mangeaient pas non plus de la viande bio à leur epo que …) s’en prennent dans la tronche ! Maintenant, nul n’est innocent même chez les D.S. , quoique en France, la présomption d’innocence absout même l’abruti, le couteau de boucher dans la main …alors!
    C’est vrai aussi que je n’ai jamais autant vu les dents de Contador dans la montagne et Roland intérioriser son effort en fermant la bouche; en ce qui me concerne,dans ces moments là, et par ailleurs, j’ouvre toujours ma gueule, le « besoin d’air »,même en plaine !!!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  3. zboy
    Soumis le 24 juillet 2011 à 7:16 | Permalien

    C’est exactement ce que je pense question dopage Laurent.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  4. Flos
    Soumis le 24 juillet 2011 à 8:03 | Permalien

    En même temps finalement ce sont toujours les mêmes devant qu’en 2009 et 2010, à très peu de choses près mais avec 4 min de +… C’est intéressant non ? Les meilleurs resteraient les meilleurs ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  5. PANTARULES
    Soumis le 24 juillet 2011 à 10:44 | Permalien

    Effectivement, plus que troublant…

    2 faits marquants :

    1. Les meilleurs sont les mêmes, cela confirme juste ce que beaucoup de gens subodorent, la hiérarchie n’est pas bouleversée par le dopage.

    2. L’incroyable performance de VOECKLER, encore hier sur le chrono. Clairement, sans sa bourde au Galibier, il finissait deuxième !!!
    Une telle révélation à 32 ans, c’est du jamais vu !!!!
    Si on couple ça à la performance collective des EUROPCAR depuis le DAUPHINE, cela amène à se poser des questions,juste des questions !!!!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  6. Alain
    Soumis le 24 juillet 2011 à 10:44 | Permalien

    Etant en Espagne en ce moment et ayant l’avantage de comprendre cette belle langue, j’ai regardé l’étape du Galibier (la 2ème) à la télé et je peux vous dire que les commentateurs espagnols ne se privent pas de faire plus que des allusions aux performances des coureurs français et notamment Europcar. Du genre (avant la défaillance de Voeckler): « les français qui donnaient des leçons de propreté, aujourd’hui l’équipe Europcar est la plus nombreuse du groupe de tête » « la performance d’ensemble de l’équipe Europcar est plus que suspecte » « P. Rolland a un rendement hors norme » etc, etc …
    Bref, on n’a pas fini de parler. Personnellement, je pense comme Laurent : le Pantani de 98 aurait collé 4 minutes à tout le monde, et ça ça me rend plutôt optimiste.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  7. spé
    Soumis le 24 juillet 2011 à 11:16 | Permalien

    un peu de retenue ne ferait pas de mal, ces athlètes méritent le respect et tant qu’ils ne se font pas prendre la seringue dans la veine, n’est ce pas Ricco ? ils ont droit à être présumés dans les clous.

    pour les français, l’autorisation des corticoïdes a pu permettre aux directeurs sportifs de ressortir les ordonnances du Dr Bellocq, célèbre pour « rééquilibrer » les coureurs des seventies …..

    et puis, soyons optimistes, l’interdiction des injections et la présence des douanes et police en a sans doute calmé un paquet.

    le spectacle était plus excitant, il y avait plus d’engagement et d’incertitude, ne cherchons pas les recettes de cuisine si le plat nous a convenu…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  8. spé
    Soumis le 24 juillet 2011 à 11:18 | Permalien

    http://www.cyclisme-dopage.com/portraits/bellocq.htm

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  9. Nicolas
    Soumis le 24 juillet 2011 à 2:49 | Permalien

    Personnellement, je crois que l’incident Contador en a probablement effrayé quelques <-uns cette année. Je ne serais pas surpris d'un retour à la "normale" dès l'an prochain.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  10. regis_91
    Soumis le 24 juillet 2011 à 3:07 | Permalien

    Franchement ce tour était l’un des plus incertains et des plus intéressants depuis plusieurs années.
    C’est quand même mieux que les « robots » qui écrasaient tous et qui n’avaient jamais de défaillance.
    Quand au dopage dans le vélo franchement il est le même que dans le tennis ou dans le foot, alors pourquoi s’acharner sur les coureurs français qui marchent mieux.Perso mon favori était evans et il à gagné c’est parfait, mais j’aime les coureurs en général car c’est dur de faire du vélo avec ou sans aide chimique et pour cela je les respecte tous du premier au dernier.
    Comme je respecte aussi les coureurs du dimanche (dont je fais partie) qui s’arrachent les tripes.
    Le vélo est un beau sport, parlons de la course et pas de la trousse à pharmacie.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  11. zut
    Soumis le 24 juillet 2011 à 9:08 | Permalien

    Faut quand même les rouler ces 3430 km en 3 semaines !
    Dopé ou pas…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  12. Thierry Lemaire
    Soumis le 25 juillet 2011 à 3:18 | Permalien

    En tout cas, tirons notre chapeau à John Lelangue, ce directeur sportif remporte son deuxième Tour de France. Après Landis en 2006, Evans en 2011.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  13. Thierry Lemaire
    Soumis le 25 juillet 2011 à 6:40 | Permalien

    Pour mémoire, Cadel Evans possède un indice de suspicion de 4 / 10 dans la liste de l’UCI utilisée lors du tour 2010. Comme Armstrong, mais moins que Contador, et plus que les Schleck, plus que Cunego, plus que Basso.
    Rolland et Vœckler sont tous les deux à zéro sur cette liste (comme Jérémy Roy et Fabian Cancellara)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  14. Ray Neuville
    Soumis le 25 juillet 2011 à 3:18 | Permalien

    Décidément, je n’aimerai jamais le TdF avec un CLM comme avant dernière étape. Ça tue la magie. Une première semaine pour la parade des sponsors. 2 jours de montagne puis petit répit pour panser les plaies. 3 autres jours de grimpe et c’est fini car les métronomes étaient tous déjà réglés sur cette avant dernière. Andy n’a jamais défendu son maillot jaune à partir du moment où il l’a revêtu. À quoi ça sert de courir en équipe, s’il faut que le tour se gagne par une épreuve individuelle. Le même tour avec le CLM à la fin de la première semaine et vous verrez de l’action.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  15. Matthieu
    Soumis le 25 juillet 2011 à 4:25 | Permalien

    « Andy n’a jamais défendu son maillot jaune à partir du moment où il l’a revêtu. »

    Il me semble qu’il l’a revêtu le vendredi soir de la dernière semaine et qu’il l’a perdu le lendemain sur un contre-la-montre. Par contre, pour l’avoir, il est parti en solitaire dans l’Izoard et est allé chercher le Galibier en vainqueur.

    C’est quoi cet indice de suspicion de l’UCI??? Rolland et Cancellara: 0/10; Evans: 4/10… ouarf, c’est crédible.

    Au jeu du pouce en haut, pouce en bas: 3/3 pour la remarque de Thierry Lemaire: « En tout cas, tirons notre chapeau à John Lelangue, ce directeur sportif remporte son deuxième Tour de France. Après Landis en 2006, Evans en 2011. » C’est pourtant un propos pertinent. Moi, je ne lève ni ne baisse le pouce, je trouve ça nul. Sur la flammerouge, le type qui écrit « TOUS DOPES » aura 0/15, et celui qui écrit « BRAVO LES CHAMPIONS » aura 15/0; sur cyclisme-dopage, les scores seront inversés. C’est trop simple de baisser ou de lever un pouce sans argumenter.

    Peut-être que le Tour est plus propre. Franchement, j’y crois plutôt, mais le Tour reste une grosse machine publicitaire avec un peloton de 200 coureurs téléguidés par oreillettes et encadrés par 5000 bagnoles/camions/motos. Apologie du tout compét’. Pas vraiment pour moi; même si bon, depuis que je suis petit, le Tour fait un peu parti de ma culture et que j’ai dû mal à ne pas m’y intéresser au moins un petit peu.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  16. plasthmatic
    Soumis le 26 juillet 2011 à 12:48 | Permalien

    Matthieu, c’est étonnant et en même temps pas étonnant non, cet indice de suspicion « qui semble t’étonner ? Y a beaucoup de l’humain, dans le concept comme dans l’utilisation de l’outil : beaucoup d’orgueil, autant de certitude. Il faut reconnaître une chose : son usage semble très, comment dire, pratique. Facile même.
    T’es tombée amoureuse d’un jeune soldat allemand qu’avait pas plus demandé que les autres à vivre là ?
    A la tonte ! Publique, la tonte !
    Tu participes religieusement aux festivités épuratives ? Bien, ça c’est un bon citoyen.
    A l’indice de scepticisme, je lui mettrais, disons, zéro. On ne choisit pas ses valeurs …
    Te précisant que c’est pas le mot qui me gêne, suspicion est un mot comme un autre, ayant un sens bien précis, tout à fait compréhensible. C’est l’usage, me semble-t-il, et d’un bord comme de l’autre, qui en fait la connotation. Soupçonner, c’est pa

    Patrick (Schwartz) : j’ai vu, pour Greg Balland. Et si j’ai tout compris, il l’avait gagnée en 1991, il y a vingt ans. Sa « classe naturelle » (on n’est pas obligé d’admirer pour constater les choses, quand même), elle transpire. Si j’ai tout compris, malgré les nombreuses sollicitations jusqu’à tard dans la carrière, il a choisi son métier de prof d’EPS.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  17. plasthmatic
    Soumis le 26 juillet 2011 à 12:50 | Permalien

    … « soupçonner, c’est pas immoral ou je ne sais quoi en soi, mais enfin … »
    (Reprise pour fausse manip. sur clavier intempestif)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  18. plasthmatic
    Soumis le 26 juillet 2011 à 12:53 | Permalien

    Ah oui : les Hautes-Alpes, me voilà, jeudi !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  19. Dave
    Soumis le 26 juillet 2011 à 2:51 | Permalien

    De que côté des H-Alpes plasthmatic, Gap, Embrun, Briançon ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  20. Zardoz
    Soumis le 26 juillet 2011 à 4:40 | Permalien

    Pour le cyclisme français, on s’est aussi pas mal questionné sur la TV belge francophone, y compris Cédric Vasseur, en poste de consultant. La vitesse de ce Tour est semblable à celui de l’an dernier (39,7 cette année, 39,6 en 2010, contre 41,6 en 2005), donc l’argument comme quoi une baisse de dopage qui serait tout-à-fait particulière à cette année, permettant la brusque résurgence des Français au général, est un peu faible. Rappelons qu’en 2010, le meilleur Français au général était Gadret, 19ème seulement, et le plus étonnant encore, c’est que les leaders habituels du cyclisme français (Chavanel, Casar, Moncoutié, Gadret) ont été au mieux à leurs places, pour ne pas dire moyens, et qu’on a vu à la place des seconds couteaux briller bien au-delà de ce qu’on en aurait attendu (Roy, Coppel, Jeanesson, Perraud, Voeckler, Kern).

    Et que dire de ces Europcar ? Prétendue petite équipe qui recrute la majorité de son effecitf dans son noyeau régional vendéen, tout-d’un-coup surreprésentée dans les étapes de montagnes. Il faut voir l’étape de l’Alpe où, alors que tous les autres leaders sont esseulés, Voeckler récupère quatre équipier dans la descente du Galibier (qui finiront d’ailleurs ensemble à l’Alpe sans avoir attendu le gupetto) sans parler de Rolland, resté à l’avant, et Kern qui avait déjà abandonné et était considéré au départ comme la meilleure carte de l’équipe au général. Rolland, Kern, Voeckler, le reste de l’équipe, on peut retourner ça dans le sens qu’on veut, c’est louche sous tous les points de vue.

    Etonnant cette évolution du cyclisme français, longtemps très courageux dans sa lutte contre le dopage, quitte à se contenter de résultats médiocres, et qui nous fait maintenant on ne sait pas trop quoi au moment où on voit enfin des progrès significatifs des coureurs d’autres pays. Ce qui m’inquiète le plus, c’est l’impression qu’à domicile, ils feront ce qu’ils veulent. Dans la majorité des cas de dopage de ces dernières années, il y a eu un certain climat de suspicion avec plus ou moins de pression des médias et de l’opinion avant qu’un coureur soit finalement confondu (Gerolsteiner et Saunier Duval sur le Tour 2008, Rasmussen en 2007, Landis en 2006). Mais vu la ferveur du public français quand leurs coureurs brillent, ils risquent de rester à l’abri quoiqu’il arrive. On a l’impression que si l’an prochain, Michel Duchmol, coureur amateur de 42 ans, passe pro chez Europcar et gagne le Tour, y aurait pas un Français sur cent qui trouverait à redire. Les organisateurs vont-ils abuser de cette position dominante ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  21. plasthmatic
    Soumis le 26 juillet 2011 à 6:07 | Permalien

    @ Dave : Briançon. Toujours Briançon.
    A portée de Granon, Galibier, Izoard, Agnel, Montgenèvre, Sestrières, Echelle, Vars, Bonette. En général ce sont ceux-là (seulement le versant Jausiers, pour La Bonette). Et Alpe d’Huez pourquoi pas, mais plutôt bof. Et cette année, j’emmène aussi le VTT.

    Sinon, pour avoir grandi (enfin, grandi …) à Fameck et y avoir encore mes parents, un frère et ma belle-mère, je connais bien le Luxembourg aussi, et je pense que tu n’as pas tort, concernant « la rage de vaincre » des frères Schleck. C’est forcément, un peu au moins, une composante.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  22. Dave
    Soumis le 26 juillet 2011 à 8:33 | Permalien

    Ah, oui, Briançon, il y a de quoi faire… Mon coin c’est plutôt Gap (où je suis né) on trouve quelques cols courts sympa comme celui de Moissières, 700m de dénivelé côté Sud, au dessus de la Bâtie-Neuve, le Mont Colombis aussi, ou plus près de Briançon toutes les routes en balcon au dessus d’Embrun (les Puys, là ou passe l’Embrunman le 15/8, de retour de l’Izoard), Patrick B en a décrit quelques uns sur son blog… Et en VTT, en partant d’Embrun, tu as le col du Parpaillon, un tunnel au sommet, une route creusée par les appelés du contingent comme Galibier ou Izoard, mais jamais goudronnée car sans intérêt commercial ou touristique.
    Tout ça vaut le coup de remettre les vélos dans la voiture au moins une fois 😉
    Bonnes vacances !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  23. Soumis le 26 juillet 2011 à 2:46 | Permalien

    Du côté de Gap, le Col du Noyer est tranquille et plutôt pentu. Je l’aime bien. Le Parpaillon doit être beau, il mérite très certainement qu’on mette le vélo dans la voiture… n’ayant pas l’intention d’avoir une voiture, j’aimerais aller lui rendre visite sans faire monter mon vélo dans l’une d’elle. Peut-être un jour…

    Izoard, Granon, Galibier, Agnel, Bonette… tous ces cols font rêver: il va falloir en profiter au maximum!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  24. koba
    Soumis le 31 juillet 2011 à 3:27 | Permalien

    Les jugements sur les performances françaises me laissent pantois. Certes, le sport français affiche une bonne santé inquiétante (les nageurs, les athlètes…) pouvant laisser penser que des changements importants ont eu lieu à l’abri des regards, dans les vestiaires… Deux possibilités, soit celle d’un recul du dopage méthodique, lourd, massif. le signe qui nous rassure, c’est l’incontestable recul des Espagnols (ouf car il y en avait assez). regardez par exemple cette chère Movistar ou la stagnation de Contador et de Sanchez… Soit on assiste à un nouveau système technique du dopage : de nouveaux produits, de nouveaux protocoles qui profiteraient aux Belges (n’est ce pas Gilbert et Vanendert) et aux Français… Cela semble possible pour les premiers (outranciers, arrogants dans leurs victoires et pas seulement sur le tour), moins avec les Français. Qu’ont ils gagné en réalité? Pas grand chose…Les Europcar : un bilan de deuxième classe pour une équipe de deuxième division. Le passé des équipes de JR Bernaudeau plaide en sa faveur et la seule chaudière avérée de l’encadrement est passée chez Cofidis. Voekler : on ne peut nier qu’il présente une progression régulière, presque logique.Et à quelles circonstances de course devait il son avance? Une échappée qu’il finit épuisée, une chute dans le peloton… La présence de quatre de ses équipiers dans l’étape de l’Alpe d’Huez? certes mais combien étaient – ils dans les jours précédents? Et combien d’équipiers défendant d’autres couleurs se laissent aller dans le gruppetto parce qu’ils n’ont rien à défendre ou dilapident leurs forces dans des échappées « je montre le maillot »? Rolland, il est signalé comme un crack potentiel depuis trois ans. Gauthier? C’est un futur très bon coureur. Charteau? grand prix de la montagne en 2010…Et puis, dans les Alpes n’a t on pas vu moult BMC et pléthore de FDJ, d’AG2R sans que cela ne suscite le moindre doute…De plus, on ne peut pas dire que les Europcar aient joué les « roule toujours », ils ont su bluffer, montrer leurs faiblesses supposées ou réelles et laisser les autres rouler dans les moments cruciaux. Ils n’ont jamais fait exploser le peloton…Ce n’est pas la PDM de Rooks et Theunisse ou la Banesto d’Indurain et encore moins l’US Postal version terminator…
    Je trouve la saison de l’équipe Omega pharma lotto beaucoup plus problématique et je me demande ce que la présence de VDB aurait pu donner dans les Alpes.
    Dernière remarque : le même tour sans les oreillettes, cela aurait eu de la gueule non.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  25. bertrand pivert
    Soumis le 31 juillet 2011 à 2:52 | Permalien

    Et pas un mot sur super Gilbert? Non franchement, jamais vu un truc pareil! Pourtant je suis de sa région. Je l’aime bien mais j’ai le sentiment qu’il me (nous?) prend pour un (des) con(s)! Quel saison! quel tour! quel fin de saison!

    ALICE AU PAYS DES MERVEILLES!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  26. alain39
    Soumis le 1 août 2011 à 11:03 | Permalien

    Ne nous emballons pas.
    Notons des points positifs et notamment les montées finales.
    Comme je le disais dans mon précédent post la montée de l’alpe d’huez peut être un beau baromètre.
    Mais une colombe ne fait pas le printemps.
    Certes les mêmes coureurs dégagent moins de watts et il leur est bien difficile d’expliquer cette baisse collective de performances.
    Ce que je constate c’est que les supers héros du type contador 2009-2010, Armstrong, Indurain ont été absents.
    Fini l’époque ou le super héros dès la 1er étape difficile atomise tout le monde et ensuite se montre au quotidien d’une supériorité infaillible.
    Contador n’était pas a la ramasse mais seulement pas capable de faire ses numéros de navette spatiale type Armstrong.
    Quand on attaque c’est que l’on est bien.Et sa défaillance dans le Galibier a pour cadre une longue étape avec des montées à plus de 2300 m là ou on sait que certains coureurs souffrent plus que d’autres.
    Depuis des années nous avions oublié que l’altitude a toujours été un facteur déterminant et que nombre de potentiels vainqueurs du tdf ont montré leurs limites lorsque le tdf atteignait les plus hautes cimes.
    A cela vous ajoutez des corps moins hyper oxygénés et vous assistez à des baisses de régime.
    D’ailleurs les plus vieux d’entre nous se rappelleront qu’il se faisait un distinguo entre les étapes de montagnes et de hautes montagnes. Celles qui empruntaient les cols de plus de 2000.
    Ils ont tous eu des hauts et des bas. Et le vainqueur est celui qui a été le plus constant.
    Ceci étant, la moyenne reste élevée et dans bien des montées les puissances développées sont restées au delà de 410 watts.
    Je ne suis pas d’accord avec certains qui disent que les meilleurs sont restés les mêmes.
    Non Contador n’a pas gagné et c’est énorme.
    On met fin à 4 années de suprématie totale.
    Voekler fait 4. Enorme qui aurait parié la dessus au départ.
    Un français gagne à la pédale à l’alpe d’huez en battant les cadors. Enorme du jamais vu depuis 86.
    Pensez que cet illustre inconnu pour le grand public a lâché contador et sanchez à la pédale. Et pas sur un démarrage à la Riis mais sur une accélération qui fleurait bon le cyclisme avant l’EPO. Repassez vous les attaques Contador Rasmussen, Verbier 2008 et vous allez voir que Rolland semble se trainer.
    Et puis est ce un signe ou pas mais les équipes dominatrices du passé occupent les dernières places et nous avons eu la joie de ne pas avoir à supporter la suffisance de Bruyneel.
    D’ailleurs soit dit en passant le tdf ne s’en porte pas plus mal preuve que c’est le tdf qui fait vivre les champions et non le contraire.
    Il reste des interrogations notamment la suprématie de Gilbert qui atteint des sommets et qui éveille une certaines méfiance.
    Il fait mouche à chaque fois et cela rappelle le côté infaillible des rois de la dope.
    Enfin un beau tdf dont les audiences tv ont bien été aidées par une météo des plus capricieuses.
    Relativisons; c’est peut être bien ce dont nous avons le plus besoin en ce moment et ne sombrons pas dans une béatitude naïve.
    Les loups ne deviennent pas de gentils agneaux, sauf dans les films américains (voir même au Texas).

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  27. touille
    Soumis le 2 août 2011 à 2:45 | Permalien

    Voekler fait 4. Enorme qui aurait parié la dessus au départ.
    un peu trop énorme d’ailleurs

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 1 vote)
  28. lison
    Soumis le 10 août 2011 à 8:49 | Permalien

    A noter que Andy Schleck a fait une ascension record à l’Isoard (mieux de 2 minutes/Amstrong), soit une puissance de 423 watts – Une puissance supérieure à 410 watts constituerait du dopage avéré ! Idem F. Schleck dans les Pyrénées (Luz-Ardiden), et cela alors qu’il n’était pas encore lancé.
    Evans aussi a dépassé les 410 watts, Voeckler aussi…
    Pourquoi s’acharner sur Contador/clenbutérol. La dose retrouvée étant infime et inefficace(400 fois inférieure à sans une dose dopante).
    Ce produit est facilement décelable. Il est intelligent. Pourquoi aurait-il pris un risque suicidaire ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  29. Thierry Lemaire
    Soumis le 11 août 2011 à 10:46 | Permalien

    @lison : Il ne faut pas être complètement naïf. Floyd Landis a finalement avoué s’être dopé lors du Tour 2006, notamment à l’EPO, mais pas à la testostérone. Il peut s’agir d’un reste de produit qui viendrait d’une poche de sang réinjectée. Il a finalement été pris à cause d’un produit anecdotique dans sa préparation. C’est sans doute la même chose qui est arrivée à Contador. L’arbre clenbuterol cache la forêt de produits pharmaceutiques et de préparations médicamenteuses.

    Ce qui est finalement le plus choquant sur le Tour 2011, c’est que le pic de performances des cadors (Contador, Evans, Schlecks) intervient dans la troisième semaine, après la journée de repos, moment traditionnellement propice aux transfusions sanguines.

    C’est l’inverse pour Vœckler, il termine le tour très difficilement après avoir pioché dans ses réserves et finit par craquer. Une fatigue normale après trois semaines de course. On a très envie d’y croire.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  30. alain39
    Soumis le 12 août 2011 à 3:42 | Permalien

    La cas Gilbert.
    En effet depuis un peu plus de 1 an il truste les victoires et dès que le terrain lui est favorable il domine aisément tous ses rivaux.
    Sur cette années Gilbert sort un taux de concrétisation digne de celui d’un Merckx au temps de sa splendeur.
    Le personnage est fort sympathique et son passé chez FDJ lui donne une certaine virginité.
    Sa constance dans le haut des classements depuis des années milite également en faveur de sa probité.
    L’absence de contrôle positif finit par lui donner un blanc-seing que personne n’ose remettre en cause.
    Gilbert est le mec bien du cyclisme actuel.
    Pourtant je le trouve inquiétant de part cette constance à écraser ses adversaires.
    Plus inquiétant encore est le côté répétitif du scénario de ses victoires. A la Armstrong il fait rouler à fond ses équipiers et ensuite pose une accélération que personne ne peut suivre.
    Accélération qui intervient assez loin de l’arrivée comme en atteste sa victoire sur l’ENECO.
    Il semble ne pas trop s’embarrasser de choix tactiques.
    Or nous savons que ces dominations outrageantes (Rebellin, Di Lucas etc…) ont invariablement débouché sur un dopage avéré.
    Certes Gilbert a toujours été un très bon puncheur mais qui jusqu’à l’an passé n’avait jamais réussi à écraser ses adversaires. De placé mais pas souvent gagnant il est passé à toujours gagnant.
    Autre élément inquiétant, cette domination s’étale sur toute l’année. Pas de pic de forme.
    Or il court de plus en plus. Sur 2010 on pouvait penser que son absence au tdf expliquait en grande partie sa fin de saison tonitruante.
    Kelly avait atteint le même degré de réussite (notamment en 84) mais il avait à son arc 2 grandes qualités: très bon sprinter et très complet.
    Nombre de ses victoires se sont jouées au sprint.
    Il fallait le lâcher et comme il était très complet et pouvait contrer à tout moment ça se compliquait.
    Kelly avait plusieurs cordes à son arc et ses tactiques de course variaient selon son degré de forme.
    Il pouvait soit jouer une tactique défensive soit offensive comme en atteste ses victoires sur PR le Ronde ou encore MLS.
    Gilbert prend toujours la course à son compte et c’est immanquablement sur des attaques qu’il fonde ses victoires.
    C’est une stratégie bien plus difficile à mettre en oeuvre non pas sur le plan tactique mais sur le plan physique car à chaque fois il doit être très au dessus de ses adversaires.
    Jamais les puncheurs arrivent à un taux de concrétisation aussi élevé que les routiers sprinteurs (terme qui a disparu du vocabulaire contemporain qui désignait les sprinteurs complets comme Maertens, Saronni, Goodefrot, van Loy, vansterbergen, Kelly, De vlaeminck, Argentin, Bartoli etc…).
    Ces derniers au sommet de leur art peuvent contrer les puncheurs et les dominer au sprint.
    Le Gilbert avant 2010 ne faisait pas partie de cette catégorie et s’inclinait souvent.
    Pire ses attaques bien que tranchantes lui permettaient rarement de s’isoler mais tout au plus de créer un petit groupe qui allait se jouer la victoire.
    D’ailleurs il payait souvent cette attaque et était victime de contres auxquels il ne pouvait pas répondre ou alors était dominé au sprint.
    Depuis un an chaque attaque lui permet de s’isoler et personne ne peut le contrer.
    Ce changement radical rappelle ceux opérés par d’anciennes gloires du dopage.
    Or l’histoire nous a démontré, immanquablement, que de tels changements physiques ne trouvent leur explication que dans un mot « dopage ».
    Je m’interroge vraiment sur Gilbert et ce d’autant plus que son équipe sur ce tdf a multiplié les victoires avec des coureurs que l’on attendaient pas.
    Gilbert aurait-il trouvé la nouvelle potion magique?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  31. p'tit Lucien
    Soumis le 13 août 2011 à 3:30 | Permalien

    Je comprends qu’on puisse s’inquiéter ou soupçonner quelque chose à propos de la réussite exceptionnelle de Philippe Gilbert ces derniers temps, mais je trouve tes considérations un peu exagérées quand même. Quand Gilbert gagne, c’est souvent de justesse, et c’est quand il trouve l’occasion de placer son punch dans les 1-2 derniers kilomètres, grâce justement à une bonne préparation tactique et au soutien d’une bonne équipe. S’il était à ce point supérieur et sûr de lui, c’est avec des échappées au long cours et plusieurs dizaines de secondes (voire minutes) d’avance qu’il gagnerait.
    Mais il a quand même montré qu’il a aussi des limites dans ce dernier TdF, alors qu’il convoitait non pas une mais au moins trois ou quatre étapes. En plus, il n’en touche pas une en haute montagne, ce qui n’était pas le cas de Di Luca par exemple (vainqueur d’un Giro). Donc personnellement je trouve sa domination actuelle pas forcément exagérée, même si son extraordinaire semaine d’avril reste quand même incroyable, c’est vrai.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!