Tous les jours, la passion du cyclisme

Un Giro (très) compliqué

Vous pensez que le récent Tour de France était difficile?

Vous n’avez rien vu!

Le profil du 103e Giro d’Italia, qui s’élance aujourd’hui de Sicile, fait peur. Voyez un peu:

  • Plus de 65 kms contre-la-montre, en trois chronos distincts. Le dernier, le dernier jour. Le premier, le premier jour. Quasiment en descente! (misez Ganna)
  • Huit étapes de plus de 200 bornes, et une autre de 198 kms. Sur le récent Tour? Une seule.
  • Six arrivées en altitude, ou presque (parfois une petite descente juste après la dernière ascension).
  • Un final dantesque, avec trois grandes étapes de montagne dans les cinq derniers jours de course, juste avant le dernier chrono.

Avec la 3e semaine en haute montagne qui se déroulera tard en octobre, la météo pourrait aussi compliquer les affaires très sérieusement. Cette météo, ca sera assurément l’invité surprise sur ces trois semaines.

Bref, ce Giro va être toute une course, à ne pas manquer. Rebondissements garantis!

Les étapes à surveiller:

3e étape et son arrivée au Mont Etna, par le versant nord, inédit sur le Giro.

5e étape, l’occasion de nouveaux écarts sur une étape longue (225kms).

9e étape, casse-pattes, sur 208 bornes.

15e étape, arrivée en altitude du côté de Piancavallo.

17e étape, mythique arrivée à la Madonna di Campiglio. 203 kms quand même.

18e étape, l’étape-reine, 207 kms, le Stelvio avant l’ascension finale vers le Laghi di Cancano, magnifique.

20e étape, l’Agnel, l’Izoard avant l’arrivée à Sestrières, un grand classique.

21e et dernière étape, le chrono de 15 bornes vers Milan. Parce qu’un chrono le dernier jour, ca peut toujours créer de sacrés surprises si les écarts sont faibles!

Les favoris

Rappelons d’entrée que le vainqueur sortant, l’Équatorien Richard Carapaz, n’est pas présent sur ce Giro.

Pour moi, ils sont trois grands favoris. D’abord Geraint Thomas chez Ineos. Frustré de sa non-sélection pour le Tour, il a su rebondir et retrouver une excellente condition, sa récente 4e place sur le chrono des Mondiaux en attestant. Son équipe Ineos n’est toutefois pas très forte surtout pour la haute montagne ou seul Tao Geoghegan Hart semble être en mesure de bien l’épauler.

Ensuite, et surtout!, Jakob Fuglsang chez Astana. Il a fait de ce Giro son principal objectif, et sa 5e place aux Mondiaux ne fait pas de doute non plus sur sa condition. Vlasov, Felline et surtout Miguel Angel Lopez l’accompagnent, sur le papier l’équipe est très forte. Peut-être la plus forte de ce Giro.

Enfin Steven Kruijswijk chez Jumbo-Visma, un coureur capable de grande chose en montagne. Son équipe apparait cependant nettement moins forte que ce qu’on est habitué de la formation néerlandaise, beaucoup de coureurs de premier plan ayant besoin d’un break après un gros début de saison et une présence sur le Tour.

Il faudra aussi faire avec plusieurs outsiders.

D’abord Vicenzo Nibali, en progression, déjà double vainqueur du Giro (2013 et 2016), qui court à domicile et qui aura donc le soutien du public, pour le peu qu’il y en aura sur le bord des routes… Dans son cas toutefois, on sera vite fixé s’il pourra être ou non dans le coup. Peut-être dès l’Etna lors de la 3e étape.

Simon Yates sera aussi à surveiller, mais dans son cas les garanties sont moins présentes, et son équipe apparait plus faible. On sait toutefois que s’il est en grande condition, il sera présent en 3e semaine.

Rafal Majka ensuite, chez Bora. Excellent grimpeur, coureur mature, la dernière semaine lui est favorable.

Louis Meintjes, le parfait joker, tout comme Wilco Kelderman. Ces deux-là inspiraient de grande chose, puis rien, ou si peu. Le Giro de la rédemption pour eux? Meintjes aura en tout cas la pression de bien faire avec son équipe NTT qui a annoncé son retrait en fin de saison!

Des choses incongrues

Je ne comprends pas l’alignement d’Education First sur ce Giro. Ils ont des hommes en forme actuellement, tout plein: Uran, Woods, Bettiol, Higuita, Cort Nielsen… aucun d’entre eux sur le Giro. Si on peut penser qu’Uran et Higuita ont besoin d’un break après le Tour et les Mondiaux, il y avait toutefois moyen d’envoyer une équipe plus solide en Italie… et je reste persuadé que Woods aurait pu y faire des dégats, compte tenu du profil des étapes.

Je ne comprends pas non plus la présence de Peter Sagan sur ce Giro, pour Bora-Hansgrohe. Sagan sort d’un Tour de France difficile, où il n’est pas apparu en grande forme et où il est resté sur l’échec du maillot vert. Avec les Flandriennes qui se pointent, il me semble qu’un repos puis un focus sur les courses d’un jour où il a l’habitude de bien faire aurait été un meilleur programme pour le Slovaque… Que vient-il faire sur ce Giro?!

Un seul Canadien au départ par ailleurs, Alexander Cataford chez Israel Start-Up Nation.

À la télé

En France, la chaine L’Équipe.

Ailleurs en Europe, surtout Eurosport.

Au Canada, le diffuseur officiel est FloBikes.

En stream gratuit sur Internet, le best call est probablement tiz-cycling.

Le buzz

Le maillot de l’équipe Education First, réalisé par Rapha en collaboration avec la compagnie de skateboard Panache. Original.

Partager

Précédent

404 kms, 5000m de dénivelé, à 34 de moyenne! (solo)

Suivant

LBL: Alaphilippe-Hirschi, le clash!

28 Commentaires

  1. Wolber

    EF, on aimera ou pas, mais quel décalage , quelle imagination! Les concepteurs ne doivent pas venir du vélo. Rien à voir avec  » total direct energie ».
    Quant au velo, Les stylistes de chez Cannondale devraient en prendre de la graine car les coloris proposés en magasin en ce moment sont d une tristesse ..

    0
    0
  2. Stelvio et Agnel fin octobre.

    Quel sont les itinéraires de repli ?

    Il y a malheureusement des chances pour que la course se transforme en une longue procession de voitures avant que le départ soit donné au pied ou à l avant dernier col de l arrivée.

    Le vélo est un sport annuel sur les bords de la mer adriatique mais il reste un sport saisonnier au cœur des Alpes, à plus de 2700 m d altitude.

    Les directeurs sportifs peuvent équiper les voitures de pneux neige.

    0
    0
  3. La coupe du monde de ski alpin s’ouvrira les 17 et 18 octobre avec deux géants à Sölden en Autriche.

    0
    0
  4. marius

    Les news du jour que je tient de mes amis Siciliens.
    La météo, temps caniculaire et sec, 36,5 degrés à Palermo intra muros. Les coureurs ont atteint 90 km/h dans la descente de Monreale, en reco du premier chrono, avec la circulation. Nul doute qu’on approchera les 100 km/h en course. Pour ce faire, montage d’un plateau de 58 dents, il se murmure que chez Ineos, un coureur bénéficierait d’un plateau sur mesure de 60 dents. A ces allures, le matériel, position, aéro, vont faire la différence. Attention aux routes siciliennes, le goudron est très compact est lisse. Interdiction de mettre des angles de folie, sinon, ça finira au tas, (j’ai testé) à l’instar d’un Froome sur le prologue du Tour d’Italie 2018 en Israël.
    Les favoris des bookmakers sont Thomas Geraint qui partira de bonne heure à 14h36 et Vicenzo Nibali, départ à 15h57.

    0
    0
  5. noirvélo

    wolber ,

    EF et Total direct énergie aux antipodes l’un de l’autre , je n’aime ni l’un ni l’autre , peut-on trouver un « consensus » ? Peut-on d’ailleurs imaginer un peloton rempli d’équipes à la mode « EF-Rapha »?
    Pour le Giro , moi , c’est « Kruikruik » , je le « sens » bien … et il aime le « frais » , je pense …

    0
    0
  6. thierry mtl

    James picolli ne devait il pas être là chez ICA?

    Et pourquoi Ineos n’a pas amené Yvan Sosa ?

    0
    0
  7. noirvélo

    Super Giro ! il manquait des CLM au Tour (des vrais !) , le Giro en donne , je ne vois pas pourquoi un Grand Tour est uniquement réservé aux Grimpeurs ! Maintenant , reste le problème de la neige en montagne et le virus évidemment …

    0
    0
  8. marius

    Petit message au diffuseur l’Equipe 21. Je sais bien que la pub sert à payer les programmes, mais là franchement, trop c’est trop. Il y a autant de pub que d’images. D’habitude ce n’est pas autant. Si on me lit, essayer de réduire, trop de pub tue la pub et perso, je zappe, au grand dam des annonceurs.
    C’est dit.

    0
    0
  9. marius

    Le Scirocco en plus de jouer les troubles fêtes à sans doute fait chuter et éliminer Miguel Angel Lopez qui se retire du Giro.
    Quelques images fugaces.

    https://www.sportface.it/ciclismo/giro-ditalia-2020-brutta-caduta-di-miguel-angel-lopez-video/1144892

    0
    0
  10. Wolber

    Effectivement Noirvelo, un consensus parce que chez EF , on ose l vraiment l originalité . Trop? Mais pour un coup de pub , j aime bien.

    Côté route, j immagine Fuglsang, un beau coureur, le style, le coup de pedale,avec déjà un beau palmarès …même si la dernière semaine lui sera peut être longue.

    0
    0
  11. Joao Almeida à fait un super CLM. Il pourrait devenir la révélation de ce Giro. Il y a une petite possibilité pour qu il prenne le maillot rose demain.

    0
    0
  12. noirvélo

    Ganna ! qu’est ce qu’il est beau à regarder dans l’effort , le maillot de Champion du Monde sur le dos ! et maintenant le rose ! mais bon , en ce qui concerne la montagne ça va être une autre paire de manches ! 1.95 m et 75 kg , mais pas si lourd que ça … et braquet maxi : 60 x 11 !!! info spéciale « mica »!

    0
    0
  13. jmax

    A propos du 60×11 de Ganna, Audrey Cordon-Ragot avait un 54×10 sur le chrono des championnats du monde. C’est comparable.

    0
    0
  14. marius

    Après la chute de Chloé Dygert au Clm d’Imola et la chute de Miguel Angel Lopez au Clm du Giro, tous deux sur des vélos de chronos, n’est t’ont pas allez trop loin dans la conception de ces vélos ? Les raisons sont diverses mais la finalité c’est un guidonnage irrattrapable.
    On pourra dire pour Lopez, la faute à pas de chance. Il change de position et se retrouve bancale, une main sur le prolongateur et l’autre sur la poignée, au moment où sa roue avant prends un caniveau sur la chaussée. Avec les deux mains aux prolongateurs, il perds le contrôle ou pas? Normalement, une bonne géométrie doit pouvoir empêcher ce genre de cabrioles. Sinon, pas d’infos concernant la santé du colombien.

    0
    0
  15. Wolber

    Ganna , 195cm, pour 75 kg…j imagine que chez Ineos on réserve une évolution à la Thomas, en mieux avec un tel moteur . La génération montante paraît très très impressionnante. J aimerais voir un Ganna à 20 km du vélodrome de Roubaix.

    0
    0
  16. noirvélo

    marius ,

    les vélos de chrono (comme les vélos de route ) c’est RI GI DI TE maximum , tout pour le rendement , les boyaux gonflés à bloc , tu as intérêt à te cramponner, les bras et les mollets sont les amortisseurs … On ne doit pas beaucoup rigoler sur de tels engins … sans compter la géométrie comme tu dis !!!

    0
    0
  17. noirvélo

    Oui wolber ,

    Ganna vers Roubaix , j’y ai déjà pensé ! lorsque ses bielles de paquebot se mettent en route , ça doit « souffler » …

    0
    0
  18. Sa très grande taille restera un handicap dans les courses en ligne.

    Il doit en manger du vent.

    Je lui imagine plutôt un destin à la Tony Martin. Un spécialiste des chronos capable de chasser quelques étapes mais surtout un futur équipier ultra spécialisé sur les grands tours. Pour cette année, il n est pas encore assuré de voir Milan.

    Pour les classiques, sera t il un jour en mesure d être performant sur 250 km ? Rien n’est moins sûr.

    Mais quel beau coureur de CLM !!! Et quel grand pistard !!!

    0
    0
  19. Si l an prochain il y a un CLM par équipe au TdF, il sera d un grand service à Bernal.

    0
    0
  20. marius

    Des nouvelles rassurantes de Miguel Angel Lopez.
    Traduites par Google du site Astana.

    Médecin de l’équipe Serge Niamke, «La radiographie n’a montré aucune fracture, il a subi une blessure profonde très proche de l’artère iliaque, qu’il a subi une intervention chirurgicale à réparer et qui guérira dans les semaines à venir. Concernant ce crash, Miguel Angel n’a plus subi de blessures graves. Il a pu quitter l’hôpital à pied et est retourné à l’hôtel de l’équipe. Nous verrons comment il se sent demain à l’idée de rentrer chez lui.

    Tout d’abord, le plus important, c’est que nous sommes tous heureux que Miguel Angel ait pu quitter l’hôpital à pied. Je souhaite à Miguel Angel un prompt rétablissement, je suis sûr qu’il reviendra plus fort. L’étape a été difficile avec des virages délicats et une montée rapide. Le vent a rendu les choses encore plus difficiles mais aussi très dangereuses. Que dois-je dire, espérons qu’à partir de demain, nous aurons plus de chance de notre côté. – Jakob Fuglsang

    0
    0
  21. Merci Marius pour l éclairage intéressant et documenté que tu nous apportes au fil des commentaires.

    0
    0
  22. MDVP est prêt pour les Ardennaises. Il gagne aujourd’hui au mur de Graamont.

    0
    0
  23. Pour demain, je joue Matthews pour l étape et Almeida pour le rose.

    0
    0
  24. marius

    Demain arrivée en bosse à Agrigento. Dommage pas aussi raide que celle des championnats du monde 1994 (j’y étais en spectateur), mais le dénivelé reste. Je vois bien Ineos, faire monter à bloc pour éviter quelques attaques opportunes d’un Yates ou Nibali. Il se pourrait que Ganna conserve sa tunique rose. A ce petit jeu, les sprinteurs qui passent une bosse comme le Poggio, pourraient bien s’inviter à la fête, à moins qu’un puncheur…
    Au fait, 108 km/h pour Ganna. Je ne sais pas si c’est le record.
    PS. Merci Eric, j’essaye à mon niveau, comme beaucoup d’autres, d’être à la hauteur de cet espace de liberté et des efforts du taulier. Ça tombe bien, c’est un peu chez moi la Sicilia.
    Le paysage sera bien différent de mai 2018. Il a encore ses habits de Sahel.

    0
    0
  25. Steph

    @marius : « n’est on pas allé trop loin dans la conception de ces vélos (de chrono ) ? »

    Ouch !! la gamelle de Lopez !!!

    Mais j’imagine assez bien car j’ai enfin fait l’expérience, il y a un peu plus d’un an, d’un de ces vélos de Triathlon/CLM (TREK speed concept réglé à mes cotes). Tabarnak ! comme on dit sur les rives du St-Laurent, y’a pas intérêt à avoir le nez qui gratte !

    C’est d’une totale instabilité dès que
    a) la route n’est pas un billard,
    b) il y a des sautes de vent (même juste un poil !)
    c) il y a des changement de directions secs et rapides (pif paf , épingles…), d) le freinage est mal dosé ou mal réparti, surtout en descente.
    Donc en fait, l’instabilité est quasi permanente !

    Rigidité certes, mais bon ce n’est pas si choquant… j’ai plutôt eu la sensation que le vrai problème c’est la répartition des masses.

    cela me semble du à :
    a) la géométrie extrêmement compacte,
    b) les angles et la position qui en découle et qui transfère une grande partie du poids du cycliste sur l’avant (j’aimerais bien connaitre l’écart de distance du barycentre par rapport à l’axe de pédalier versus un vélo traditionnel).
    c) l’association pernicieuse d’une roue arrière lenticulaire qui est une vraie voile avec le fait que celle-ci se trouve delestée d’une grande partie de la masse du cycliste …

    j’ai réalisé mon essai sur une route côtière avec une très très légère brise de mer et je n’arrivais pas à maintenir le roulage sur la bande blanche plus de 10 mètres ! Au bout de deux heures, j’étais toujours incapable d’atteindre les vitesses que je réalise habituellement sur ce parcours avec mon vélo traditionnel 🙂 Au final, j’étais plus fatigué de l’effort de concentration que de pédalage. Je n’aurais même pas tenté sur route mouillée.

    J’ai alors compris qu’ il faut une sacrée dose d’ entrainement pour exploiter sereinement et efficacement ce genre d’outil et je ne suis pas sûr que certains des pros que l’on a vu hier s’y consacrent suffisamment. Vu les conditions de vent et leurs aptitudes, je me demande si certains n’auraient pas fait mieux avec un vélo traditionnel ou au moins une roue arrière normale.

    108 kmh la dessus !!!!

    0
    0
  26. marius

    Merci Steph, c’est le meilleur éclairage que j’ai pu lire sur un vélo de chrono, n’en ayant jamais testé. J’ai déjà guidonné et chuté sur un vélo de route. Les causes, avant très léger, route bosselée, prise de cintre pas assez ferme et vitesse. Un guidonnage et quasi irrattrapable surtout avec un angle de fourche redressé. Ne pourrait-on pas, comme sur les motos, installer un petit amortisseur de direction? Sur ce genre de bolide, cela fait sens.

    Pour revenir au Giro et les nombreuses chutes sans raisons apparentes. Je roule chaque été sur ces routes Siciliennes, en temps normal.
    Je peux en dire:
    -1 le goudron est extrêmement lisse et compact, sans aspérités.
    C’est très confortable mais très peu adhérent.
    -2 La météo, il pleut surtout en hiver, du coup, les routes sont chargés de poussières.
    -3 La vétusté, beaucoup d’affaissements, de fissures, chaussées gondolés.
    Pour le Giro, la région a réparé, resurfacé les portions de routes les plus abîmées.
    Mon conseil côté matériel (pneus,boyaux).
    Éviter les chapes lisses, le surgonflage et limiter la prise d’angle.

    0
    0
  27. marius

    Seconde journée sur le Giro, ou on a vu un Thomas de Gendt avec une jambe de plus que ses co-échappés du jour. Arnaud Démare a faillit tenir dans la montée finale, mais les lois de la gravitation l’ont empêché de disputer le sprint final. Diego Ulissi s’impose très nettement. On a assisté à des chutes »anormales « , voir post plus haut pour les raisons. Demain, première explication entre les favoris. La montée de l’Etna versant Nord est HC. Altitude 1793m, 18 km1168m D+. Ça va monter fort, mais attention de ne pas se bruler les ailes. Les 3 derniers km sont à +10%.
    Côté paysage, l’Etna, je recommande.

    Hier, sur la chaîne Equipe 21, j’avais l’impression de voir des spots de pub en continus, coupés par la retransmission du Giro.
    Aujourd’hui, j’ai voulu en avoir le cœur net en regardant l’étape sur l’Equipe 21.
    Résultats : 2h50 de course , 6 coupures Pub qui font cumulées, 0h34 d’espaces publicitaires.
    En pourcentage cela fait 20%.
    Rapporté à un match de foot, c’est 18 minutes de jeu en moins.
    Le plus gênant, c’est la longueur des coupures pub. La première est survenu après seulement 13’ de course et a duré 6’50’´.
    J’ai le sentiment que c’est plus que l’an dernier. l’Equipe 21 préparerait-elle une version payante de la chaîne, sans pub ?
    Je me demandais, il y a t-il des pubs sur les chaînes payantes ?
    Pendant les retransmissions bien sûr.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.