Un cyclo-cross technique

Alors que je m’accorde une petite pause de ressourcement, voici le sommaire de l‘épreuve de cyclo-cross de la Coupe du monde, le week-end dernier. Un cyclo-cross technique, souvent dans le sable, et d’une rare intensité. Le champion du monde Van Der Poel en profitait pour faire sa course de rentrée après sa blessure, et termine à une belle troisième place.

16 Commentaires

  1. thierry mtl
    Soumis le 24 novembre 2015 à 1:17 | Permalien

    Dans de telles conditions, je n’ai pas de doute qu’un vélo de montagne (VTT) hardtail 2015, monté en Shimano XTR avec des roues de 29 pcs (jantes 622cm), pneus de 2,0 ou 2,1 tubeless et freins à disque serait plus rapide. Pour sauver du poids, ils pourraient changer la fourche suspension par une fourche rigide en carbone.
    Ils auraient beaucoup plus de maîtrise et de fluidité dans le sable et surtout dans la boue. L’énergie du coureur serait davantage consacrée à faire avancer le vélo.

    Qu’elle est votre avis, les spécialistes ? Certains ont-ils déjà fait des essais comparatifs chronométrés ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -6 (from 18 votes)
  2. J-Man
    Soumis le 24 novembre 2015 à 2:23 | Permalien

    Je suis de ton avis Thierry. Il est possible d’assembler un VTT full rigide avec tous les avantages que cela procure, et qui de plus rivalisera en légèreté. Quoi que maintenant plusieurs en CX ont des freins à disques donc l’avantage est réduit.

    J’irais même jusqu’à monter des pneus de cyclocross s’il n’y avait pas de sable. Le gain en stabilité sera indéniable, mais avec pt un compromis sur la position du corps idéale pour un pédalage extra puissant dépendant des pilotes.

    Pour avoir fait le Pentathlon de Qc en hiver lors des 5 dernières années (2 premières CX rim brake et 3 dernières XC 29er en pneus CX), je dois dire que je compense aisément ma coche de forme inférieure aux cadors à l’avant grâce au 29er en bouchant les trous lors des nombreux virages, freinages et descentes. Plus les conditions sont difficiles, plus c’est évident.

    Mais bon, l’idée et le challenge du CX ce n’est pas justement de ce donner de la misère inutile ? 😉

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 5 votes)
  3. regis
    Soumis le 24 novembre 2015 à 3:15 | Permalien

    Salut Thierry,
    Le pb du vtt 29 c est au il aseptiserait beaucoup trop les courses car étant plus facile, les différences en technique seraient moindres.
    Moi même pratiquant du vtt je trouve qu il est plus difficile de faire la différence en 29 ou 27,5 avec des pneus actuels au en 26 début des années 2000.
    Aussi au niveau du plaisir de pilotage, les sensations ont changé et il faut s attaquer a des parcours plus techniques pour les retrouver.

    Les courses de cx sont tjs spectaculaires et nijs est un showman par excellence , il faut le voir a l oeuvre en vrai pr comprendre.
    Ciao

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 3 votes)
  4. Vincent C
    Soumis le 24 novembre 2015 à 4:31 | Permalien

    Qu’est-ce que l’avis sur MTB vient faire ici? C’est du cyclocross pas du MTB. C’est comme si je disais pendant le Tour de France, un vélo à assistance électrique serait plus efficace lors d’une monté de col.

    Alors on s’en tient au CX pour ceux qui s’y connaissent merci.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 20 votes)
  5. Vincent
    Soumis le 25 novembre 2015 à 11:32 | Permalien

    J’y étais, de vitesses de passage hallucinantes, l’impression de vitesse et de puissance dégagée est atténuée à la tv. 90% du public est pour Nijs, véritable « idole demi dieu » en Flandres. LE CX est vraiment la discipline des Flandres, cette partie du Nord de la Belgique, et c’est difficile à expliquer, mais ce sport correspond aux valeurs ancestrales des Flahutes : abnégation, dur au mal,… Imaginez, il faisait un temps de chien dimanche, du vent, quelques degrés, de la pluie, etc et on était des milliers à suivre l’épreuve… C’est le grand show tous les WE!!!!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 6 votes)
  6. Gervais
    Soumis le 25 novembre 2015 à 11:44 | Permalien

    Le cyclocross est une discipline a part entière il faut arrêter de l’associer avec le vélo de montagne

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 8 votes)
  7. Landry
    Soumis le 25 novembre 2015 à 11:51 | Permalien

    OK avec Vincent
    CX avec velo CX
    VTT avec velo VTT
    Piste avec velo de piste
    Route avec velo de route

    Laurent : bel article

    Pour Info : les épreuves Élites et Élites Féminines sont visible en totalité sur YouTube
    => UCI en anglais
    => Roderic Kreunen en Néerlandais (Flamand)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  8. Patrick
    Soumis le 25 novembre 2015 à 1:41 | Permalien

    « il faut »…
    J’imagine que le cyclo-cross n’interdit ni les guidons plats ni les pneus larges, et l’avis de Thierry me semble acceptable.
    Bon, je pense qu’il a tort, qu’on irait sur ce circuit moins vite avec des pneus larges.
    Aucun intérêt…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -2 (from 4 votes)
  9. thierry mtl
    Soumis le 25 novembre 2015 à 2:11 | Permalien

    A lire certains commentaires, y a pas seulement les vélos de cyclocross qui sont rigides. Bon, je comprends que novembre c’est pas facile…

    La question mérite d’être posée, même si elle est à contre-courant de la tradition. Ces coureurs sont payés pour gagner, pas pour parader dans la tradition (une illusion de la permanence).

    L’évolution des vélos de routes et des vélos de montagne en compétition a pour objectif d’aller plus vite et de gagner. Sinon, on revient aux cadres et aux roues en acier.

    Sur ce, je m’habille en blanc, je prends ma raquette en bois en je m’en vais jouer au tennis sur le gazon… en silence.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 6 votes)
  10. Soumis le 25 novembre 2015 à 3:55 | Permalien

    La question n’est pas là de toute manière… Le CX c’est une heure de course à bloc avec un cahier des charges bien précis pour le vélo utilisé et le parcours ; c’est ce qui fait la beauté et la difficulté de ce sport.
    Les courses en 29″ semi-rigide voire rigide s’appellent du cross-country : 1h30′ maxi de course, à une intensité à peine moindre avec des franchissements « chaud-patate » et une habileté technique encore supérieure des top pilotes (ex : Schurter, Absalon).
    La comparaison des deux disciplines s’arrête là… Et le récital que continue d’offrir « maître » Sven Nys est de toute beauté (dire que ce gars-là gagnait déjà des Coupes du Monde à mes débuts cyclistes… en 1995 !).

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  11. Vincent C
    Soumis le 25 novembre 2015 à 6:20 | Permalien

    Ok, Y’a des règles en cyclocross: pas de guidon plat et des pneus de 33mm de largeur MAX. Alors lâchez-nous avec votre MTB.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 11 votes)
  12. Arnaud D
    Soumis le 26 novembre 2015 à 5:26 | Permalien

    Je pratique les 2 disciplines : VTT et cyclocross.
    De ce que je vois du parcours sur cette vidéo, je suis absolument certain d’aller globalement plus vite avec mon vélo de CX plutôt qu’avec mon VTT : le parcours n’est pas cassant et donc ne justifie pas l’utilisation de pneus de plus de 2 pouces ou de suspensions.
    En outre, les boyaux de 35 mm seront bien plus performants sur terrain meuble et sur la route tout en permettant l’utilisation d’un cadre à bases courtes (par rapport à un VTT 29 »), plus nerveux en relances.
    De toute façon, qui dit cyclocross dit réglementation technique spécifique et les parcours sont généralement conçus pour avantager les vélos de cyclocross. Il suffit de se rendre sur les organisation régionales en France qui autorisent l’utilisation de VTT pour se rendre compte que ces derniers ne sont pas à la fête.

    A titre personnel, je ne trouve pas ce circuit particulièrement technique : il y peu de virage très serrés, les dévers sont essentiellement dans du sable ce qui est moins délicat à négocier que dans l’herbe/boue et les parties vraiment boueuses sont essentiellement en ligne droite. D’ailleurs, la victoire finale se joue entre 2 bourrins dans un bourbier en ligne droite et non sur la technique de pilotage.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 6 votes)
  13. J-Man
    Soumis le 26 novembre 2015 à 9:16 | Permalien

    Le point de Thierry et moi n’est pas de savoir si on a le droit de courir ou non avec un VTT en CX. Ni si à l’absolut lequel serait le rapide tant il y a de variables de toutes façon. Ce n’est qu’une discussion de taverne.

    Parfois, certains secteurs techniques et critiques en CX ne seraient probablement que des sections sans intérêt en XC, en ayant des pneus de CX ou de XC (en effet, un 29po accepte merveilleusement bien des pneus CX tubeless) et ont des freins à disques.

    À l’inverse (quoi que non plus de nos jours en coupe du monde) certains parcours de XC serait très bien praticables en CX avec quelques portages. C’est encore plus le cas en XCM (Xc marathon, longues distances).

    L’idée que les bases courtes favorisent les relances ou la transmission de puissance est plutôt fausse. Si le pilote est ergonomiquement bien placé et le vélo rigide, la puissance sera au rendez-vous.

    La longueur des bases influence le placement du centre de gravité ainsi que l’empattement du vélo. Couplé à la « trail » (effet de l’angle de fourche et de l’offset de celle-ci), cela résulte en un paramêtre de stabilité et manoeuvrabilité du vélo. Un FATBIKE ne procure pas vraiment plus de grip, mais est surtout beaucoup plus facile à maintenir en dérapage qu’un XC, qui lui l’est plus qu’un CX, qui lui l’est plus qu’un Rd.

    Si les routiers utilisent un vélo plus stable pour quelques KM de pavés (Speci Roubaix, Domane, etc), pourquoi pas un CX spécifique pour les parcours plus défoncés ou glissants ?

    Alors l’idée d’un VTT full rigide en pneus CX n’est que la vision extrème d’un ajustement lucide apporté à un vélo CX classique.

    Bon je suis le premier contre la multiplication des vélos spécialisés qui font la joie des fabricants qui nous vendent alors 5 vélos au lieu de 1.

    Mais de bien comprendre la réalité peut grandement aider à faire des choix judicieux lors de la sélection d’équipement dans cet univers de fausses croyances et de marketing douteux.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 6 votes)
  14. Vincent C
    Soumis le 29 novembre 2015 à 10:26 | Permalien

    « Bon je suis le premier contre la multiplication des vélos spécialisés qui font la joie des fabricants qui nous vendent alors 5 vélos au lieu de 1.  »

    Le CX existe dans sa version actuelle depuis plus de 40 ans, avec les cantileviers.

    Les vélos qui ont le plus changés en tant que spécialités c’est justement le VTT avec les standards de roues, les suspensions et la largeur de pneus.

    En route et en CX, ils mettent justement des règles pour standardiser tout ça. Mais on passe notre temps à leur dire qu’ils sont conservateur.

    Votre faux débat reflète juste ça.

    Ça donnait quoi au départ d’affirmer que dans cette course, un vélo de VTT serait plus efficace? Mais qu’est-ce qu’on s’en fou? C’est une course de CX pas de VTT.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 6 votes)
  15. J-Man
    Soumis le 30 novembre 2015 à 8:33 | Permalien

    Vincent C, je crois que tu ne comprends pas grand chose aux questions (pas vraiment essentielle à la vie c vrai) que l’on soulève.

    Je doute fortement que les CX ont la même géométrie depuis 40 ans. Je peux te faire un frame de CX demain matin qui aurait des caractéristiques de pilotage proches d’un fatbike, en bon vieux chromoly ça coche, sans que l’oeil ne le distingue d’un CX classique.

    Et pourquoi pas une transmission interne 11 vitesses pour éliminer le problème ridicule de la bouette dans les vitesses en CX ?

    Avec ça il n’y aurait aucun niaisage de standard différent, ni aucun problème avec les règles actuelles.

    Mais bon qui suis-je pour te convaincre d’un raisonnement éclairé quand je ne m’appelle pas Specialized ou Sven Nys?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 4 votes)
  16. thierry mtl
    Soumis le 30 novembre 2015 à 9:53 | Permalien

    Avec l’arrivée massive des feins à disque dans le peloton en 2016, y en qui vont se taper un trouble d’adaptation.
    Surtout ceux qui viennent de se payer un vélo neuf à 12 000 $, dont le système roues-freinage sera désuet dans deux ans.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!