Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Un complôt ?

Victoire du néo-pro Emanuele Sella de l’équipe Panaria aujourd’hui dans la 11e étape du Giro, une étape qui se terminait à Cesena, tout près de la ville natale de Marco Pantani, Cesenatico. Le Giro lui rendait d’ailleurs hommage aujourd’hui, un hommage toutefois terni par les récentes déclarations de sa mère qui en veut décidemment beaucoup aux organisateurs du Giro.

Tonina Pantani avance que Marco aurait été exclu du Giro en vertu d’un complot contre lui, et non pour une réelle affaire de dopage. S’il sera vraissemblablement impossible de savoir, un jour, la vérité, les révélations sont néanmoins troublantes parce que corroborées par les équipiers de Pantani à l’époque, notamment par le crédible Marco Velo.

Les Italiens ont en plus des précédents, notamment la très célèbre affaire de Savone au Giro 1969 qui avait exclu Merckx de la course pour un faux contrôle anti-dopage positif. On sait aujourd’hui que Merckx fut victime, à l’époque, d’un coup monté pour favoriser la victoire d’un Italien à Milan, Gimondi en occurence.

Et plus récemment, l’affaire Moser en 1984 (annulation d’une difficile étape de montagne peu de temps avant l’arrivée à Milan afin de priver le Français Laurent Fignon de chances d’accroître son avance sur Moser, grimpeur médiocre, et permettre à ce dernier de tirer pleinement profit du dernier CLM) n’est pas pour donner confiance en l’organisation de cette course…

Et il y a d’autres exemples… parlez-en à Hinault !

Bref, l’exclusion de Pantani, qui dominait outrageusement ce Giro 1999, aurait bien pu arranger beaucoup de monde, moins d’un an après l’affaire Festina lors du Tour 1998. Comme redonner une certaine crédibilité au cyclisme qui ne pouvait alors pas se permettre de voir un seul coureur dominer autant la compétition…

Vos commentaires sont les bienvenus !

Partager

Précédent

Michael Barry out !

Suivant

Médusé !

12 Commentaires

  1. L’hypothèse du “complot” est plausible, surtout dans un milieu cycliste de plus en plus affairiste au comportement parfois quasi mafieux. Que Marco fôt dopé, je crois que là n’est plus la question. Mais qu’on ait voulu le faire “tomber”, il me semble que c’est très crédible. A cet égard, on se sera toujours étonnés de ce contrôle positif sur CE champion, là où tous les autres sont passés à travers les mailles du filet. CE champion, ce jour-là, et seulement lui. Non seulement Marco avait une voix qui portait, presque plus haut que les sponsors et l’UCI (ce qui n’était pas le cas d’un Indurain qui ne parlait jamais), mais en plus sa domination pouvait en effet discréditer le vélo, quoique ce dernier aspect ne me convainque pas.

    Je pense qu’il est intéressant de voir que sur ses notes, Marco ne se défend pas de d’être dopé, mais se lamente toutefois d’un complot. Bien sôr, on pourrait le penser en proie à une certaine paranoïa. Mais si même des équipiers accréditent cette thèse, je me permets de garder un doute sérieux.

  2. L’hypothèse du “complot” est plausible, surtout dans un milieu cycliste de plus en plus affairiste au comportement parfois quasi mafieux. Que Marco fôt dopé, je crois que là n’est plus la question. Mais qu’on ait voulu le faire “tomber”, il me semble que c’est très crédible. A cet égard, on se sera toujours étonnés de ce contrôle positif sur CE champion, là où tous les autres sont passés à travers les mailles du filet. CE champion, ce jour-là, et seulement lui. Non seulement Marco avait une voix qui portait, presque plus haut que les sponsors et l’UCI (ce qui n’était pas le cas d’un Indurain qui ne parlait jamais), mais en plus sa domination pouvait en effet discréditer le vélo, quoique ce dernier aspect ne me convainque pas.

    Je pense qu’il est intéressant de voir que sur ses notes, Marco ne se défend pas de d’être dopé, mais se lamente toutefois d’un complot. Bien sôr, on pourrait le penser en proie à une certaine paranoïa. Mais si même des équipiers accréditent cette thèse, je me permets de garder un doute sérieux.

  3. L’hypothèse du “complot” est plausible, surtout dans un milieu cycliste de plus en plus affairiste au comportement parfois quasi mafieux. Que Marco fôt dopé, je crois que là n’est plus la question. Mais qu’on ait voulu le faire “tomber”, il me semble que c’est très crédible. A cet égard, on se sera toujours étonnés de ce contrôle positif sur CE champion, là où tous les autres sont passés à travers les mailles du filet. CE champion, ce jour-là, et seulement lui. Non seulement Marco avait une voix qui portait, presque plus haut que les sponsors et l’UCI (ce qui n’était pas le cas d’un Indurain qui ne parlait jamais), mais en plus sa domination pouvait en effet discréditer le vélo, quoique ce dernier aspect ne me convainque pas.

    Je pense qu’il est intéressant de voir que sur ses notes, Marco ne se défend pas de d’être dopé, mais se lamente toutefois d’un complot. Bien sôr, on pourrait le penser en proie à une certaine paranoïa. Mais si même des équipiers accréditent cette thèse, je me permets de garder un doute sérieux.

  4. stf le patineur

    En anglais on dit que la pomme ne tombe pas très loin de l’arbre lorsque que l’on parle des enfants en relation avec leurs parents. Le paranoia et les problèmes dépressifs semblent courir dans cette famille. C’est triste de voir çà.

    En passant, la semaine dernière il y a eu un reportage, fort objectif d’ailleurs, à “Complément d’enquête” sur France 2 amenant des preuves, pas seulement des pleurs de partisans aveugles, que Pantani aurait commencer à se doper autour de 1998.

    Les preuves sont basées sur une enquête interne du Ministère du sport italien au sujet d’un certain Dr “Canconi”, un distributeur à grande échelle d’EPO et d’autres produits dopants. Cette enquête a révélé des listes d’utilisateurs d’EPO ainsi que leur volume d’entraînement. Sur cette liste on trouve les noms de Cipollini et bien sôr Pantani. Il était très instructif de voir les taux d’hémato de Pantani grimper comme par magie lorsque la saison avançait.

    Pantani fut un grand coureur qui se dopait, qui est mort d’une overdose de cocaine puisqu’il n’a pas pu résister à la pression de son statut. SVP arrêtez vos rumeurs et vos potins, non informatifs d’ailleurs, sur ses histoires amoureuses et les frustrations maternelles. a sent le roman-savon cette histoire.

  5. stf le patineur

    En anglais on dit que la pomme ne tombe pas très loin de l’arbre lorsque que l’on parle des enfants en relation avec leurs parents. Le paranoia et les problèmes dépressifs semblent courir dans cette famille. C’est triste de voir çà.

    En passant, la semaine dernière il y a eu un reportage, fort objectif d’ailleurs, à “Complément d’enquête” sur France 2 amenant des preuves, pas seulement des pleurs de partisans aveugles, que Pantani aurait commencer à se doper autour de 1998.

    Les preuves sont basées sur une enquête interne du Ministère du sport italien au sujet d’un certain Dr “Canconi”, un distributeur à grande échelle d’EPO et d’autres produits dopants. Cette enquête a révélé des listes d’utilisateurs d’EPO ainsi que leur volume d’entraînement. Sur cette liste on trouve les noms de Cipollini et bien sôr Pantani. Il était très instructif de voir les taux d’hémato de Pantani grimper comme par magie lorsque la saison avançait.

    Pantani fut un grand coureur qui se dopait, qui est mort d’une overdose de cocaine puisqu’il n’a pas pu résister à la pression de son statut. SVP arrêtez vos rumeurs et vos potins, non informatifs d’ailleurs, sur ses histoires amoureuses et les frustrations maternelles. a sent le roman-savon cette histoire.

  6. stf le patineur

    En anglais on dit que la pomme ne tombe pas très loin de l’arbre lorsque que l’on parle des enfants en relation avec leurs parents. Le paranoia et les problèmes dépressifs semblent courir dans cette famille. C’est triste de voir çà.

    En passant, la semaine dernière il y a eu un reportage, fort objectif d’ailleurs, à “Complément d’enquête” sur France 2 amenant des preuves, pas seulement des pleurs de partisans aveugles, que Pantani aurait commencer à se doper autour de 1998.

    Les preuves sont basées sur une enquête interne du Ministère du sport italien au sujet d’un certain Dr “Canconi”, un distributeur à grande échelle d’EPO et d’autres produits dopants. Cette enquête a révélé des listes d’utilisateurs d’EPO ainsi que leur volume d’entraînement. Sur cette liste on trouve les noms de Cipollini et bien sôr Pantani. Il était très instructif de voir les taux d’hémato de Pantani grimper comme par magie lorsque la saison avançait.

    Pantani fut un grand coureur qui se dopait, qui est mort d’une overdose de cocaine puisqu’il n’a pas pu résister à la pression de son statut. SVP arrêtez vos rumeurs et vos potins, non informatifs d’ailleurs, sur ses histoires amoureuses et les frustrations maternelles. a sent le roman-savon cette histoire.

  7. Andy

    Le vélo est un TRS beau sport, mais qui a beaucoup de tches sur son présent et son passé. Nos avons aussi eu aussi nos problèmes au Canada. Je me souvient, lors des championnats Vétérant Canadien de vélo a Hamilton aux alentours des années 1979, un groupe de spectateurs avons vue et entendu l’officiel de la course, se placer sur le bord de la piste et dire aux coureurs coureurs en piste, de se bouger le cul, car les deux Québecois qui étaient devant en échappé étaient des sérieux candidat a la victoire. Lorsque plusieurs spectateurs lui ont reproché son intervention il nous a traité de menteur, mais que voulez vous, il était seul et nous étions au mons 10 a 12 personnes a l’avoir vue et entendu dire cette quotation. De ces 10 a 12 personnes tous étaient de l’Ontario ou de la B.C. j’étais le seul du Québec. Loin de moi de partir une guerre ici, mais nous avons aussi nos problème avec le sport du vélo au Canada.

  8. Andy

    Le vélo est un TRS beau sport, mais qui a beaucoup de tches sur son présent et son passé. Nos avons aussi eu aussi nos problèmes au Canada. Je me souvient, lors des championnats Vétérant Canadien de vélo a Hamilton aux alentours des années 1979, un groupe de spectateurs avons vue et entendu l’officiel de la course, se placer sur le bord de la piste et dire aux coureurs coureurs en piste, de se bouger le cul, car les deux Québecois qui étaient devant en échappé étaient des sérieux candidat a la victoire. Lorsque plusieurs spectateurs lui ont reproché son intervention il nous a traité de menteur, mais que voulez vous, il était seul et nous étions au mons 10 a 12 personnes a l’avoir vue et entendu dire cette quotation. De ces 10 a 12 personnes tous étaient de l’Ontario ou de la B.C. j’étais le seul du Québec. Loin de moi de partir une guerre ici, mais nous avons aussi nos problème avec le sport du vélo au Canada.

  9. Andy

    Le vélo est un TRS beau sport, mais qui a beaucoup de tches sur son présent et son passé. Nos avons aussi eu aussi nos problèmes au Canada. Je me souvient, lors des championnats Vétérant Canadien de vélo a Hamilton aux alentours des années 1979, un groupe de spectateurs avons vue et entendu l’officiel de la course, se placer sur le bord de la piste et dire aux coureurs coureurs en piste, de se bouger le cul, car les deux Québecois qui étaient devant en échappé étaient des sérieux candidat a la victoire. Lorsque plusieurs spectateurs lui ont reproché son intervention il nous a traité de menteur, mais que voulez vous, il était seul et nous étions au mons 10 a 12 personnes a l’avoir vue et entendu dire cette quotation. De ces 10 a 12 personnes tous étaient de l’Ontario ou de la B.C. j’étais le seul du Québec. Loin de moi de partir une guerre ici, mais nous avons aussi nos problème avec le sport du vélo au Canada.

  10. erickk

    Difficile d expliquer a monsieur et madame Tout-le-monde que le sport cyclisme est un sport d’équipe, eux qui peinent à appuyer sur les pédales seuls contre le vent.

    Et oui, des accords existent, au sein d’une équpe, comme entre les équipes et comme malheureusement entre organisateurs et équipes.

    Poue le cyclisme sport individuel, il vous reste soit la montagne (et encore) soit le CLM sans oreillettes…

    erick

  11. erickk

    Difficile d expliquer a monsieur et madame Tout-le-monde que le sport cyclisme est un sport d’équipe, eux qui peinent à appuyer sur les pédales seuls contre le vent.

    Et oui, des accords existent, au sein d’une équpe, comme entre les équipes et comme malheureusement entre organisateurs et équipes.

    Poue le cyclisme sport individuel, il vous reste soit la montagne (et encore) soit le CLM sans oreillettes…

    erick

  12. erickk

    Difficile d expliquer a monsieur et madame Tout-le-monde que le sport cyclisme est un sport d’équipe, eux qui peinent à appuyer sur les pédales seuls contre le vent.

    Et oui, des accords existent, au sein d’une équpe, comme entre les équipes et comme malheureusement entre organisateurs et équipes.

    Poue le cyclisme sport individuel, il vous reste soit la montagne (et encore) soit le CLM sans oreillettes…

    erick

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.