Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Tour: les favoris

Le Tour s’élance samedi depuis Nice, beaucoup de sites Internet et d’experts y vont de leurs favoris ces jours-ci.

Voici les miens, et ils sont un peu différents!

1 – Tom Dumoulin. 2e en 2018, il est pour moi celui qui pourrait causer la plus grande surprise, tout le monde parlant plutôt de Primoz Roglic, Egan Bernal ou encore Thibault Pinot. Il était très clair que Dumoulin était en forme ascendante sur le Dauphiné, et une fois son travail d’équipier fait pour Roglic dans le dernier col du jour, Dumoulin ne se relevait pas, preuve qu’il était là pour s’entrainer le plus sérieusement du monde. Ce coureur a une sacré caisse, il passe la montagne, il est teigneux, n’abandonne jamais, et c’est une formidable machine à rouler et à grimper, donc le chrono sur la Planche des Belles Filles l’avant dernier jour devrait logiquement être pour lui. Le vainqueur du Giro 2017 présente une formidable équipe autour de lui, un avantage certain.

2 – Thibaut Pinot. Parce que c’est mon coup de coeur. J’aimerais tant que le Franc-comtois gagne! La France attend toujours un successeur à Bernard Hinault… Le Tour 2020 a été dessiné avec les qualités de Pinot en tête: pas de chronos roulants, pas de grands cols en haute altitude sauf trois (Madeleine, La Loze et le Cormet de Roseland), un Tour montagneux par ailleurs, plein de beaux petits cols culminants autour de 1500m, bref, parfait pour lui. C’est cette année ou jamais pour Pinot! Ceci étant, il faudra voir comment il a récupéré de sa chute au Dauphiné. Son point faible est selon moi son équipe, surtout dans les cols plus longs.

3 – Primoz Roglic. Surpuissant au Dauphiné, il est LE coureur de l’heure et logiquement le grand favori de ce Tour. Sa chute au Dauphiné a été cependant plus sérieuse qu’estimée dans un premier temps, et il existe même une incertitude quant à sa capacité de prendre le départ du Tour samedi. Pour moi, Roglic ne présente qu’une faiblesse: la troisième semaine, en haute montagne. C’est là qu’il sera le plus vulnérable. Mais il aura toute une armada de « guêpes jaunes » autour de lui pour veiller au grain.

4 – Egan Bernal. Vainqueur sortant, il a la pression, surtout depuis que la toute puissante équipe Ineos en a fait son seul leader désigné, écartant même de la sélection Geraint Thomas et Chris Froome. Bernal ne peut pas vraiment se louper sur ce Tour de France! Il aurait été touché au dos sur le Dauphiné, petite incertitude donc pour le coureur colombien. Ce Tour sera plus compliqué pour lui que l’an dernier, il y a moins de cols à plus de 2000m d’altitude où, il y a 12 mois, il a fait la différence (rappelez-vous l’Iseran). Bref, pour Bernal, je pense que ce Tour de France sera compliqué.

Les outsiders

Ils sont nombreux derrière ces quatre grands favoris.

Nairo Quintana. Le coureur colombien a montré des signes de forme cette saison. Mais ce Tour de France est-il assez montagneux pour lui? Coureur souvent peu offensif, je ne suis pas sûr du tout qu’il a ce qu’il faut pour s’imposer sur cette Grande Boucle, en premier lieu l’équipe. Et à 30 ans, on peut se poser la question: ses meilleures années sont-elles derrière lui?

Julian Alaphilippe. Tellement excitant à voir courir! Alaphilippe est un attaquant, et gageons qu’il usera de tous les terrains pour tenter des coups. L’an dernier, c’est la très haute montagne qui a eu raison de ses ambitions, et cette année cette très haute montagne est quasi-inexistante, alors pourquoi pas? Son énergie semble inépuisable, alors s’il se pare de jaune en première ou deuxième semaine, attention à lui, il ne lâchera pas le morceau facilement!!!

Richard Carapaz. Depuis le Giro l’an dernier, il a prouvé qu’il peut être imprévisible. Comment l’exclure de cette liste d’outsiders? Deux points en sa défaveur cependant: il a su tardivement qu’il prenait le départ du Tour, et il est d’abord là pour épauler Bernal.

Pavel Sivakov. Parce qu’un Ineos peut en cacher un autre! Sur ce que j’ai vu au Dauphiné, Sivakov a une sacré condition en ce moment et si Bernal et Carapaz étaient lâchés, Ineos pourrait compter sur lui. À 23 ans, il débute toutefois son premier Tour de France, et il faudra voir s’il peut tenir la distance et la pression. Sa 9e place du Giro l’an dernier apporte toutefois certaines assurances.

Tadej Pogacar. Si l’ouverture se présente, lui aussi peut rêver d’une très belle place, surtout s’il revêt le maillot jaune en 2e semaine. Son équipe UAE a de quoi « tenir la distance » et rappelons qu’il a terminé 3e de la Vuelta l’an dernier.

Mikel Landa. Un gros talent, sans l’ombre d’un doute. Landa nous a habitué à « tout ou rien ». Plus souvent rien d’ailleurs, mais quand il fait « tout », il tient jusqu’au bout. Pour moi, c’est le plus gros joker de ce Tour de France.

Miguel Angel Lopez. Déjà deux podiums sur les grands tours (3e du Giro et de la Vuelta en 2018). Récent 5e du Dauphiné. Une équipe Astana à son service. Bon puncheur, beaucoup d’arrivées sur ce prochain Tour lui conviendront, il peut y jouer les bonifs. De quoi y croire!

Daniel Martinez. Encore un Colombien! Récent vainqueur du Dauphiné, il a créé la surprise. Sur trois semaines toutefois, il n’a pas vraiment de grandes références. Mais je le place comme outsider, alors que je ne vois pas son compatriote Rigoberto Uran dans cette liste.

Emanuel Buchmann. Excellent grimpeur, tempérament porté sur l’attaque, 4e du Tour 2019, il peut aussi surprendre et il a une équipe à son service. Je crois toutefois que ce Tour de France n’est pas assez montagneux pour lui, et davantage réservé aux puncheurs-grimpeurs qu’aux purs grimpeurs comme lui. Touché suite à une chute sur le Dauphiné, sa préparation récente a toutefois été perturbée, et c’est dommage. S’il est « tranquille » en première semaine, qui sait il pourrait se refaire une santé en vue de la 2e et 3e semaine de l’épreuve.

Wout Van Aert. Même si ce Tour de France risque d’être trop montagneux pour lui, le meilleur coureur de cette reprise de saison semble pouvoir tout faire. Et s’il prenait le maillot jaune tôt dans la course et décidait de le défendre à fond? Il a l’équipe pour le faire, et la condition!

Les Canadiens

Sale temps pour les coureurs canadiens dans le contexte du Tour: Woods éjecté de son équipe, pas de coureurs canadiens au sein du line-up d’Israel Start-Up Nation, et voilà qu’Antoine Duchesne à la FDJ est au prise avec une mononucléose.

Partager

Précédent

Canadiens sur le Tour: que de rebondissements!

Suivant

Le matos du Tour

15 Commentaires

  1. plasthmatic

    Laurent, Thibaut Pinot n’est pas Lorrain.
    Là, c’est la gaffe. Elle pourrait bien te coûter une trempette dans le tonneau de cancoillote mêlée de plumes.
    A l’instar du Corse, le Franc-Comtois est jaloux des produits de son terroir.

    0
    0
  2. noirvélo

    @ Plasthmatic ,

    Laurent désire être trempé dans un tonneau de pinot, qu’on se le dise , son erreur est froidement calculée !
    Plus sérieusement , j’aimerais aussi que Pinot gagne ,parce que je trouve ce garçon non seulement « attaquant et talentueux » mais aussi , simple et émotionnellement fragile ce qui le rend profondément attachant et humain . Il a connu de sacrées galères , gérées comme il a pu , il est toujours là et puis …il a gagné Milan-Turin et le Tour de Lombardie ! pour moi , les Classiques ,ce n’est pas rien …
    Et je vois Bernal vainqueur parce que ce n’est pas qu’un très bon grimpeur , il est complet et il a déjà gagné le Tour , il sait …

    0
    0
  3. Tchmil

    Pour Quintana il semble qu’il ai trouvé chez Arkéa une équipe où l’ambiance lui convienne et c’est quand même important pour le mental (entouré de son frère, Anacona et Rosa). Il ne devrait pas finir sur le podium mais, même chez Movistar, il nous réservait une ou deux étapes mémorable dans une ambiance délicate. Donc à voir.
    Et puis Landa, il a une équipe pas dégeulasse autour de lui non plus. Un gros joker pour moi aussi.
    Quant à la FDJ le collectif en montagne ferait envie à beaucoup d’équipes…

    0
    0
  4. alano39

    On pourrait ajouter Bardet sur ce tdf très montagneux. Il ne fait pas parler de lui mais il a affiché une belle forme sur le Dauphiné. En plus libéré et sans pression sur le dos il peut se faire plaisir et attaquer. Courir comme il le faisait en début de carrière et donc surprendre. Personne ne sait s’il va jouer les étapes ou le général.
    Ce tdf s’annonce bizarre sur tous les plans. Sa date, la météo, le manque de repères, le profil très spécial, et puis le nombre de coureurs blessés ou pas en forme. Roglic, Quintana, Bernal ne semblent pas au mieux.
    La brièveté de la saison fait que les coureurs arrivent presque tous en forme au même moment. Ca change le paradigme. Jusqu’au Dauphiné 3 coureurs sortaient du lot: Evenepoel, Van Aert et Roglic. Le premier ne participe pas au tdf et est gravement blessé le troisième a pris une grosse gamelle et sa préparation a été bien perturbée. Van Aert va faire un grand tdf mais il n’est pas taillé pour la montagne.
    On risque d’assister à un tdf étrange et peut être à une victoire surprise.
    Un élément très important est la multiplication d’étapes de moyenne montagne (on ne dépasse pas 1500 m d’altitude) qui vont entamer les organismes. Pas de hauts cols comme l’an passé là où justement les colombiens font la différence.
    l’absence de Froome et Thomas donne le ton d’entrée. Nous sommes grandement dans l’inconnue.

    0
    0
  5. Laurent

    @plasthmatic,
    Merci d’avoir signalé! C’est corrigé. Je suppose qu’on aurait pu presqu’ecrire Vosgien aussi?

    0
    0
  6. plasthmatic

    Oui Laurent, ‘Vosgien’ eut été plus juste, moins sacrilège, du point de vue de la situation géographique. Le secteur Mélisey peut être considéré comme le contrefort sud-ouest du massif vosgien, tout proche Ballon de Servance, Planche des Belles Filles, Ballon d’Alsace, voire col du Hunsdruck.
    Mais tu sais ça mieux que moi : toi et Martin étiez allés rouler dans le secteur en juin 2019, histoire de goûter notamment au fameux col des Chevrères, la veille de notre virée commune.

    Mine de rien, Thibaut Pinot dispose d’un sacré potentiel de routes pour s’entraîner, et avec en prime le si joli cadre de son pays des Mille Etangs, calme et beauté naturelle assurés sur une belle surface de jeu et de mal aux pattes.
    Bon, ça ne doit pas être facile tous les jours, car chez nous dans le Nord-Est, aux jours mauvais il fait si gris que même le ciel se fait la malle parfois pour fort longtemps …

    @ Noirvélo : tu ne crois pas si bien dire ! Il ne crache jamais sur un verre de blanc, ou deux, le Laurent, même à la veille d’une Alsacienne, ou plus simplement une grosse sortie. A la limite de l’ivrognerie !

    Je ne sais pas s’il sera possible de finir ce Tour à plus de quatre équipes, avec cette règle des deux cas positifs … Encore hier la Bora sur la Bretagne Classic.

    0
    0
  7. guillaumef

    Il manque quand même le petit plus à Alaphilippe cette année (il n’a toujours pas gagné non?). En tous cas, s’il vise secrètement le général, son DS n’a pas vraiment fait une sélection pour! IL sera juste dans les victoires d’étapes, mais qui sait, il peut peut être entraîner le bazar au général sur une étape de moyenne montagne (un peu comme l’étape que Jalabert gagne à Mende).
    Buchmann a un profil d’attaquant? Il ne me semble pas l’avoir vu beaucoup essayer l’an dernier. Il suivait comme Krusjwick. D’ailleurs la réflexion d’Alaphilippe le soir de l’arrivée était destinée à ceux de là non? Pas qu’au hollandais.

    0
    0
  8. thierry mtl

    Les deux premières semaines conviennent trop bien au profil de Roglic. Il va prend beaucoup de bonifications et il entrera dans la troisième semaine en jaune.

    La troisième semaine, c’est le bon terrain pour Pinot, Bernal et Dumoulin. Tom Tom sera toutefois au service de Roglic (alors en jaune) et le restera à moins d’une défaillance significative du slovène… ou qu’il lui prenne l’envie soudaine de sauter une falaise en souvenir de sa première carrière.

    Je dirais Bernal pour la victoire finale, mais ce sera limite. Sinon, c’est Roglic de Nice à Paris.

    … mais je souhaite Pinot, sinon Dumoulin.

    0
    0
  9. slam99

    J’ai l’impression que les Colombiens vont voler le show au TDF. Après cette préparation printanière en altitude, tranquilo, loin des tracas et des contraintes du grand confinement européen…

    0
    0
  10. slam99

    La fois où Hugo Houle aurait préféré se taire?

    17 août 2020: «Je suis plus proche de Fuglsang que de Lopez. Je préfère de beaucoup ce groupe-là. On aura une très grosse équipe pour le Giro et on peut y faire de belles choses.»

    0
    0
  11. thierry mtl

    La non sélection de Woods est ridicule sous tous ses angles.
    EF s’affaiblie pour le Tour et se prive du meilleur nord américain pour ses sponsors et la visibilité de son équipe.
    Ce n’est pas la première décision douteuse de Jonathan Vaugthers. Je comprend Woods de faire ses valises.

    0
    0
  12. noirvélo

    @ Laurent et Plasthmatic …

    Les Vosges , c’est avant tout un département (88) qui fait partie (avant le regroupement idiot Grand Est) de la région Lorraine qui comprend aussi la Meuse , la Moselle et la Meurthe et Moselle .
    La Région « Franche Comté » est constituée de la Haute Saône , du Jura et du Doubs .
    Il est clair que lorsqu’on parle « montagne » dans l’Est de la France on parle « Vosges » et il est clair que ces magnifiques massifs « proéminents » empiètent sur la Franche Comté au sud et même sur l’Alsace au Nord d’où certaines confusions qui n’ont aucunes importances vu la beauté des sites et le plaisir qu’on a à y rouler …

    0
    0
  13. dany

    Ça m’a fait mal de lire l’Equipe : « Fabio Jakobsen « Les médecins lui ont enlevé 130 points de suture du visage. Il n’a plus qu’une dent, son palais n’est pas encore guéri et l’une de ses cordes vocales est toujours paralysée. Il ne sait pas encore respirer correctement. Il est dans un bien pire état que Remco Evenepoel », dont les images de la chute au Tour de Lombardie ont choqué le monde du vélo, il y a dix jours. « Les fractures de Remco devraient être guéries en six semaines selon les médecins mais pour Fabio Jakobsen, on parle d’une convalescence de plusieurs mois ».Courage,Fabio, on veut te revoir sur un vélo…

    Je reviens avec retard sur les commentaires précédents: nous connaissons tous dans le passé l’engrenage des amphets et des somnifères. @ François Au sujet de Karstens, il avait la réputation d’avoir trouvé une autre solution: avant de se coucher, une intraveineuse de whiskey…

    Au sujet du débat éternel des braquets, on vient de me prêter des revues  » le Cycliste » de Vélocio. Dans un numéro de 1936, une pub de la marque »Cyclo » propose des roues libres « 2 vitesses », »triple », « quadruple » avec un départ à 13 dents! Alors que plus de 3 décennies plus tard, R Poulidor était un des derniers pros à encore utiliser le 14 dents…Double et triple plateau. Plateau de 52 dents. il est vrai que le marché du tandem représentait une grosse part du marché et je suppose que les gros braquets leur étaient destinés mais apparemment, les pros sont restés à l’écart.

    0
    0
  14. Edgar Allan Poe

    Aurais tu oublié Lutsenko, Laurent ?
    À classer au moins parmi les outsiders.
    Il marchait comme un avion l’an dernier.
    C’est un poulain à Vinokourov… 🤔
    Il se dit aussi que Ferrari, le toubib ami de Vino, était dans les environs de Monaco pendant le confinement. Il aurait été vu avec 2 coureurs d’Astana. Les 2 qui ont le plus progressé en 2019. Ça n’a pas échappé à Marc Kluszczynski.
    Et comme Fuglsang n’est pas au tour, il reste Lutsenko. Lopez n’est peut être pas le (seul) leader d’Astana…

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.