Tous les jours, la passion du cyclisme

Tour de France 2021: bof?

Pas moins de huit étapes de plat sur un total de 21 étapes.

Deux chronos eux-aussi tout plats lors des 5e et 20e étapes.

Deux « petites » étapes dans les Alpes, 151 et 145 kms.

Un petit air de « flashback » des années 1990, chronos de première et dernière semaine obligeant, mais en plus pâle.

Je sais pas vous, mais moi ce parcours du Tour de France 2021 ne m’enthousiasme guère.

Après, ce sont évidemment les coureurs qui font la course.

On retiendra de cette 108e édition qu’elle fait surtout la part belle aux Pyrénées, avec pas moins de quatre étapes dans ce secteur de la France.

Prévu du 26 juin au 18 juillet 2021 – Jeux olympiques obligent – le parcours propose en tout 3 383 kms. En comparaison, la plupart des Tours de France des années 1980 et 1990 proposaient près de 4000 bornes, parfois même plus. Dans les années 1920, plus de 5 500!!

Quelques étapes sont toutefois très intéressantes, sachant bien sûr qu’on ne peut pas faire que des étapes de montagne et qu’il faut de la diversité dans les profils, pour toucher à toutes les qualités du sport cycliste.

Surtout la 11e étape Sorgues-Malaucène, qui présente deux ascensions complètes du Mont Ventoux, la première par Sault, la deuxième par son versant classique (Bédoin). Ce sera un beau spectacle ça c’est clair. Pour nous, pas pour les coureurs!

Bien que courtes, les deux étapes alpestres sont d’intérêt, avec chaque fois assez peu de vallées entre les dernières ascensions. L’enchainement Saxonnex-Romme-Colombière fait toujours des dégâts, j’en sais quelque chose et Plasthmatic aussi 😉 et la montée sur Tignes est longue, surtout après les Saisies et le Cormet de Roseland.

Dans les Pyrénées, l’intérêt sera l’étape qui enchainera Tourmalet et montée vers Luz-Ardiden, un classique toujours exigeant. Courte (130 kms), je pense que l’étape verra du mouvement, les coureurs ne seront pas sur la retenue surtout si le classement général est serré.

Sinon, l’étape du col de Portet pourrait aussi créer des écarts, avec une arrivée en altitude, l’une des trois au programme de ce (pâle?) Tour de France. À titre de comparaison, à la fois le Giro et la Vuelta 2020 en comptaient six!

Les favoris

Un parcours aussi accessible veut dire que beaucoup de coureurs pourront prétendre à une belle place au général de l’épreuve.

Moi, j’ai pensé en premier lieu à… Julian Alaphilippe, nombre d’étapes se terminant au terme d’une descente et les étapes étant très diversifiées, propices à la course audacieuse et aux effets de surprise. Les coureurs voudront, sur un tel parcours, exploiter toutes les opportunités incluant le vent et les bordures, les descentes et les… bonifications. Je pense aussi qu’une équipe forte, incluant plusieurs gros rouleurs capables d’emmener longtemps, sera un avantage certain sur ce profil. La Deceuninck est outillée.

Il vaut mieux des attaques à 12 bornes de l’arrivée qu’à 800 mètres.

Christian prudhomme, directeur du Tour

C’est également un très beau parcours pour… Mathieu Van Der Poel à son premier Tour de France. Pas trop montagneux, piégeux, diversifié, cela lui correspond bien selon moi. Mais c’est aussi un parcours qui pourrait convenir à un Wout Van Aert, sur ce qu’on a vu en 2020. Il préfèrera peut-être jouer les sprints.

Justement côté sprinters, pas impossible que la lutte au maillot vert soit difficile et âprement disputée sur un tel parcours présentant pas mal d’étapes de plat. Ce ne sont pas les occasions qui manqueront.

Chose certaine, c’est probablement les purs grimpeurs qui seront les plus à plaindre en juillet prochain!

Partager

Précédent

Vuelta: deux étapes pour un titre

Suivant

Vuelta: chacun une étape pour faire la différence

20 Commentaires

  1. Edgard Allan Poe

    On dirait un tour tracé par Mica, corrigé par ASO qui aurait divisé la longueur des chronos par 2! 😬🤣
    Tous les médias relaient « 2 montées du Ventoux dans la même étape », mais il faut relativiser cette info : le Ventoux par Sault, c’est très beau, mais ça n’a rien à voir avec les versants nord (Malaucene) ou Sud (Bedoin).
    Il semblerait qu’ASO rencontre un problème de taille aujourd’hui dans l’Hexagone : la fronde de nombreux maires qui refusent d’accueillir le tour, essentiellement par rapport au coût, et pour des questions écologiques. Si ces dernières doivent effectivement être posées, il me semble qu’il y a pire avec d’autres activités sur lesquelles on ne s’interroge pas, et qui ont elles aussi un coût exorbitant pour les collectivités, notamment par le biais des PPP : Partenariat Public/Privé

    10
    2
    • mica

      Eh bien oui, ce tracé du TDF me plait assez sur le papier……Ils se sont enfin séparé du concept du « no chrono » et semblent avoir pris leur distance avec « Pinot – Bardet »; 2 chronos assez dignes sont enfin programmés, sans que l’ on ait des distances importantes, mais c’ est déja ça, et je ne vais pas faire la fine bouche.
      Au fait, auraient ils pensé a Alap……j’ espère que non, sinon on retournerait dans ces vieux travers…..peut être ont ils pensé à Démarre pour un maillot vert? Allez, j’ arréte!
      On s’ est encore aperçu hier, à la Vuelta que les montées assassines ne faisaient pas obligatoirement de gros écarts….. et puis, excusez, mais ras le bol de ces montées (passages) à 10 à l’ heure, voire moins.
      ASO lirait il la Flamme rouge?……Si oui, c’ est une bonne chose.
      Dans l’ actu, va t’ on avoir le 3 emme grand tour se jouant au finisch dans les deux ou trois derniers jours et en CLM ? C’ est possible……qui aurait dit ça en début de saison? ( Aout cette année).
      EAP, bonne remarque pour la fréquence de Fromme , démentielle en montagne et paradoxalement bien trop faible en CLM…
      N’ en déplaise à Lbi, les « grands du clm » tournent les jambes », sans remonter trop loin en arriére on peut citer Indurain, Armstrong (ce n’ est pas un gros mot!), maintenant Ganna, même Fignon (j’ ai vu une vidéo lors d’ un GP des Nation à Cannes ou c’ était flagrant.)
      Et, n’ oublions pas qu’ un bon 8 , 5 m de dévelop. à 105 tours par minutes, ça fait 892,5 m/mn soit 53, 55 Km/ h…..
      Et surtout retenir que, en terme de dents (je sais, certains vont rire…!)
      ça fait, au choix :
      60 : 16 , ou, 58 : 15, ou, 56 : 14 , ou 50 : 13
      En aucun cas çà n’ implique d’ utiliser le 12, le 11 ou le 10 dents qui sont contre productifs au possible voire dangereux………idem et encore plus flagrant pour les sprints.
      Mais, je ne nie pas qu’ il faut, peut être, une réserve pour les descentes et les jours de vent favorable…….encore que, cela doit être trés rare.
      Lbi : ton « exemple » de Honchar, n’ est pas le plus… »exemplaire » possible

      11
      11
    • ob1w4n

      Il y a un contentieux entre EELV et ASO, rien de plus. Le nombre de candidatures en France et à l’étranger pour le TDF est en augmentation.

      Quoiqu’en dise ses détracteurs, Le TDF reste peu cher et aux retombées économiques importantes et beaucoup moins hasardeuses que veulent le faire croire ses détracteurs.

      Le TDF pollue 10x moins que les JO, et 20x moins que la CDM de football. Même ramené sur une année, le TdF polluent moins que ces autres évènements.

      Et puis 700000 euros (pour un Grand Départ), ce n’est même pas la somme dont fait cadeau la mairie de Rennes au Stade Rennais pour la location du stade de la ville pour 6 mois (le loyer est bradé).

      7
      1
  2. wolber

    Le concept du grand départ par ASO consiste a faire effectuer 3 ou 4 étapes ds la même région , ce qui implique l abandon du tour de la France et lèse de fait, des régions intéressantes à traverser. On sert celles qui paient, probablement;

    Je n ai jamais aimé les Tours qui abordent les Pyrénées en premier.

    il y a longtemps que ces présentations ne m emballent plus car les formats de course imposés par les grosses équipes réduisent souvent à néant nos espérances.

    2 fois le Ventoux..; et pourquoi pas trois, j ai l impression qu’ ASO n avait que ça sous la main . De plus, il est vrai que par Sault, jusqu’ au Chalet Reynard, ce n est pas non plus insurmontable…sauf pour la presse

    Apres le Tour pour Pinot , le Tour d Alaphillipe… mais aussi celui de JUMBO et D INEOS , du coup…

    5
    0
  3. noirvélo

    BOF de toutes façons pour moi qui ne porte pas les Grands Tours dans son coeur , à part peut-être , un peu , le Giro … Que les Classiques qui sont de vraies courses , mais c’est mon opinion …

    4
    0
  4. VincentL

    Je confirme l’enchaînement Romme-Colombière , même en passant par le Reposoir, ça fait des dégâts. Au petit jeu des pronostiques , je vois bien le même podium qu’au derniers Championnats du monde.

    1
    0
  5. Edgar Allan Poe

    Oui, OB1 pour la question de la pollution, ce que je sous-entendais dans mon post, et oui pour le coût pas si démesuré que ça e’ comparaison de bien d’autres événements… qui en plus ne sont pas gratuits pour les spectateurs, et dont on peut donc considérer qu’ils paient deux fois!
    Par contre, l’edile de la ville de Châteauneuf sur Rhône qui accueillera le TdF explique ce jour dans la presse locale que la ville n’était même pas candidate!
    Par ailleurs, les retombées sont toujours difficiles à évaluer. Le tour est arrivé à proximité de chez moi, dans une ville sans atouts touristiques réels, et aux alentours du 14 juillet quand la grande majorité de la ville était en vacances. Globalement, ce qu’il est resté en mémoire, est le coût elevé pour accueillir l’événement, financé par le Conseil Général – qui a été dénoncé… comme il se doit par les listes d’opposition – et le ratiboisage de deux pins séculaire au milieu d’un rond point proche de l’arrivée, mais qui au final, à été dévié sur une chicane à quelques centaines de mètres.
    On n’est quand même pas super fort pour dialoguer en France… 🔋😱

    6
    0
  6. thierry mtl

    8 étapes de plat, c’est 7 de trop. Peu d’enchaînement en haute montagne, c’est dommage.
    J’espère qu’on pourra voyager en juillet, parce que ce n’est pas un Tour pour me clouer à mon fauteuil.

    Sinon, sur la Vuelta, Roglic est encore dans le siège du conducteur après ce weekend pentu.

    5
    2
  7. Lemond

    Sur le papier, ce Tour parait plate. Ca rappelle celui d’il y a 3 ans avec ses interminables étapes de plat… ce qui avait conduit au Tour de cette année, très montagneux. Retour de balancier?

    Maintenant, il faudrait voir en détail les étapes, notamment en Bretagne. Je suis d’origine bretonne et je connais assez bien ces routes. Il y a moyen de faire de vraies classiques. Cependant c’est en théorie car généralement le Tour évite toutes les difficultés our presque lorsqu’il est en Bretagne. Pourtant il y a de quoi faire, surtout les 2 premières étapes, avec la traversée du parc régional d’Armorique, très vallonné, avec les fameux Roc’h Trevezel et Roc’h Ruz à près de 400 mètres tout de même! 🙂 Si les courreurs font la course, ca pourrait être pas mal.

    Pour le reste, je salue le retour des chronos. Les écarts sont maintenant très réduits. On peut s’en féliciter pour l’intérêt de la course. Mais ces écarts réduits n’incitent pas à attaquer de loin et à faire sortir les grimpeurs, cela nuit finalement au spectacle lors des étapes de montagne. On voit les courreurs après 180km et plus de 4000 mètres de dénivelé… attendre le dernier km pour attaquer.

    En fait, avec l’arrivée à Mur de Bretagne + le 1er chrono, on pourrait avoir un beau maillot jaune, donnant quelque-chose d’intéressant pour la suite. Ce qui serait bon serait de revenir aux demi-étapes, avec par exemple une étape en ligne le matin et un chrono l’après-midi. Ces demi-étapes avaient été fantastiques en 1990 et 1991. Dommage qu’on ne le fasse plus.

    Une étape arrive à Tours, ca aurait été sympa de reprendre quelques chemins de vigne, en dépit du risque de crevaison, on aurait eu un beau spectacle!

    Selon moi, le plus gros risque est qu’une équipe domine la course comme Jumbo ou Ineos. Dès que ces équipes n’ont plus le maillot, elles arrêtent de contrôler et ca rend la course plus ouverte. Il faudrait réduire encore le nombre d’équipiers.

    Au chapitre des idées pour dynamiter la course, mettre plus de boni un peu partout pour favoriser une course de mouvement.

    A voir donc!

    4
    0
  8. yvon

    J’ai eu la même pensée Mica à été entendu par À.S.O retour des C.M pas trop longs peut-être pour Dumoulin qui a un nom français alors que quelques coureurs français à 50 /100 ont pris l.autre nationalité , serait moins pointilleux à l.etranger pour le dopage. Souvenez-vous des Jalbert et Virenqe licence suisse en leur temps

    3
    1
  9. Tchmil

    Un Tour tracé avec l’idée Alaphilippe (et Démare accessoirement) derrière la tête, imaginez on arrive chez lui à Andorre, la Principauté « hors-la-loi » des pauvres (Monaco étant celle des riches). Les arrivées en descente en prime… (pas celles de la police non plus, en souvenir de Quintana)
    Les Pyrénées, comme la Bretagne, il y a moyen de faire plus difficile c’est certain. Mais il semble qu’ASO ait épuisé le commis à la recherche de l’originalité (Mr Gouvenou) depuis sa prise de fonction. En plus de satisfaire les petits copains d’affaire, Landerneau étant le domaine des Leclerc (pas Félix pour les québécois) ils n’ont pas osé aller du côté de Vannes pour flatter Lappartient (bien servi cette année du reste avec les championnats de France, d’Europe, etc…). Les ronds de serviette sont bien en place, la soupe peut tourner.

    @Lemond,
    L’étape de Landerneau se finirait par une montée de 3Km (5-6% de moyenne) et un passage à 14%, La « Fosse aux loups » (pas une blague dans le contexte, surtout chez les Leclerc), Prud’Homme a trouvé le nom rigolo, bref… Mûr de Bretagne, beaucoup connaissent maintenant, bonjour l’originalité encore une fois. Et Lorient-Pontivy pour les sprinters alors que c’est un coin où il y a des enchaînements de belles bosses sur des routes sinueuses … sans doutes trop petites pour le Tour comme le sont les chemins du Tro Bro Léon, zappés une fois encore. L’arrivée à Fougères pouvant être encore intéressante mais pas d’infos sur le profil, et puis de toutes façons c’est déjà la France 😜

    7
    0
  10. Lbi

    Ah ah mica, et tes exemples indurain et armstrong, ils sont exemplaires ? Fignon? Tous des grosses chaudières, difficile alors de parler vélo avec des exemples pareils.
    Tout comme la bonne longueur des jambes est celle quand les pieds touchent par terre,la bonne cadence est celle qui te fait gagner 😉

    8
    1
    • mica

      De toute façon, les coureurs exemplaires de ces 30 derniéres années doivent ce compter sur les doigts d’ une main………et Honchar nous arrivait semble t’ il d’ une ancienne « république » soviétique ou c’ était (c’ est encore) open bar sur les produits

      2
      5
  11. mica

    De toute façon, les coureurs exemplaires de ces 30 derniéres années doivent ce compter sur les doigts d’ une main………et Honchar nous arrivait semble t’ il d’ une ancienne « république » soviétique ou c’ était (c’ est encore) open bar sur les produits

    1
    5
  12. Bigmouse

    Moi je l’aime bien ce tour et notamment grâce au retour de chronos! Ca fera peut-être bouger les choses en montagne ! J’aurai aimé aussi des étapes plus longue, quitte à ce quelle soient sans intérêt (de tte façon que ce soit 150 ou 250 c’est peu passionnant jusqu’à 10km de l´arrivee) histoire de retrouver cette notion d’endurance et de récupération

    6
    0
  13. Cycloliv71

    Plus ça semble facile plus c’est dur diraient les Shadoks !
    Sinon, je verrais bien Remco 🙂

    PS : Thibault fera son meilleur tour puisqu’il n’est pas attendu

    3
    0
  14. slam99

    C’est vrai que la montée du Ventoux par Sault n’a rien à voir avec Bédouin, mais se taper deux fois le cône sommital à partir du chalet Reynard… s’il fallait que ce soit l’une de ces journées de vent violent, on ne rira plus. Sinon, Sault, au coeur du pays de la lavandes, ça fait de chouettes images. Et la côte de Gordes, magnifique. Ça me rend nostalgique de l’été dernier et de mon accession au club des Cinglés du Ventoux, 4500m de D+ et souffrance en pleine canicule. À quand la prochaine virée dans ce beau pays, COVID de mes d…?

    3
    1
  15. Thierry mtl

    Côté positif:
    Les arrivées en descente après les sommets sont souvent plus intéressantes que les arrivées au sommet.

    5
    0
  16. Carril

    Je trouve très bien ce nouveau parcours, plus proche de ce qui se faisait avant avec des terrains de jeu pour tous les types de coureurs. La montagne, il n’y a pas besoin d’en mettre à la pelle pour faire du spectacle. Ces dernières années ASO a proposé des orgies de cols et ça n’a pas changé grand chose sur le déroulé de l’épreuve, les grosses équipes s’adaptent et se préparent en fonction du parcours. Résultat, les meilleurs sont au même niveau et l’intérêt sportif est médiocre puisqu’on attend le haut de la dernière côte pour se dévoiler avec l’angoisse de faire l’effort de trop.
    Sur ce parcours, à part les étapes de montagnes, on ne connaît pas encore les profils. Mais on peut penser, comme c’est le cas depuis un moment, que l’organisateur va dégoter des difficultés, passages, routes propices à mettre de l’animation dans les étapes. Après, ce sont les coureurs qui décident.
    Mais déjà, dès la première étape ils vont être servis. Le centre Finistère est du genre casse-pattes. Je ne connais pas le dénivelé de cette étape mais ça devrait être conséquent. Et la rue de la Fosse aux Loups qu’ils vont monter sur 3 km pour atteindre la ligne d’arrivée, certains vont la sentir passer.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.