Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Tour 2010: comme prévu !

Présentation officielle du Tour de France 2010 du côté de Paris aujourd’hui en compagnie de tout le gratin du cyclisme mondial, Alberto Contador, Andy Schleck et Lance Armstrong en premier lieu, ce dernier en ayant profité pour déjeuner avec nul autre que Sarko juste avant, question de rentabiliser le déplacement. Tant qu’à faire…

Le Tour de France dévoilé aujourd’hui est fidèle à l’image qu’on s’en était faite grâce à quelques blogueurs bien informés.

En gros, on pourrait le résumer à un hommage en trois temps: hommage à Eddy Merckx avec le passage du Tour à Meise, en banlieue de Bruxelles, question de souligner les 65 ans du plus grand champion cycliste de tous les temps. Deuxième hommage, celui, plus discret, du rattachement à la France de la Savoie avec deux villes-étapes dans ce département, soit St-Jean de Maurienne et Chambéry. Troisième hommage, vibrant celui-là, au massif des Pyrénées pour souligner les 100 ans de leur introduction dans la plus mythique course cycliste du monde.

En général…

Dans l’ensemble, c’est un Tour de France plus montagneux qu’en 2009 qui est proposé aux coureurs, avec pas moins de 23 cols à franchir, soit un dans le Jura, 8 dans les Alpes, 2 dans les Cévennes et 12 dans les Pyrénées. En comparaison, les Tours 2008 et 2009 comportaient respectivement 17 et 20 cols à escalader.

En revanche, les clm sont réduits puisque le Tour 2010 ne comporte aucun clm par équipe. Une fois le prologue de 8 bornes passé, il ne restera aux rouleurs que les 51 kms entre Bordeaux et Pauillac la veille de l’arrivée pour s’exprimer. Pas de quoi faire de grosses différences même si cela suffirait à départager deux coureurs dans un mouchoir à la sortie des Pyrénées…

Bref, davantage de montagne, moins de clm, j’aime ! surtout si on rajoute l’incertitude des premières étapes piégeuses puisque reprenant des portions des Classiques d’avril et notamment certains secteurs pavés de L’Enfer du Nord. Ce Tour pourrait proposer plusieurs rebondissements et ce, dès les premiers tours de roue. Nice.

Le fil de la course

Dépourvu de grosses difficultés comme à Monaco, le prologue de 8 kms à Rotterdam ne devrait pas créer de gros écarts parmi les favoris. Si la première étape devrait revenir aux sprinters, il faudra être très attentif lors des 2e et 3e étapes, les parcours évoluant sur les routes des Ardennaises et de l’Enfer du Nord. C’est là que certains coureurs – on pense à Devolder, à Boonen, à Hincapie, à Pozzato, à Hushovd et d’autres encore – pourraient être déterminants pour les favoris de la course afin de passer en tête et sans encombre ces secteurs délicats. Rappelons l’épisode du passage du Gois sur le Tour 1999 et qui avait condamné Alex Zulle dès le départ de la course… Les Espagnols, peu rompus à ce genre de cyclisme (exception faite de Flecha), pourraient être ceux ayant le plus à perdre du côté du nord de la France…

La descente vers les Alpes lors des 4e, 5e et 6e étapes devrait revenir aux sprinters qui voudront en découdre à cette occasion. Il en faut pour tout le monde !

L’arrivée aux Rousses lors de la 7e étape sera la première occasion pour les favoris de se démarquer. Si les 14 kms d’ascension proposés ne sont pas si terribles, ce sera surtout l’occasion à tout le monde d’essayer de se rassurer et de montrer qu’on est bien présent en montagne. L’étape sera par ailleurs superbe, ces routes du Jura étant magnifiques et, dans une certaine mesure, similaires à celles qu’on peut souvent retrouver au Québec, qualité du revêtement en moins !

Les affaires se corseront lors des 8e et 9e étapes vers Morzine-Avoriaz puis vers St-Jean de Maurienne. Avec le col de la Ramaz avant l’ascension finale vers Morzine, le terrain sera propice pour la première fois du Tour aux ténors pour tenter de se vêtir de jaune. Le lendemain de la journée de repos à Morzine, l’enchainement Colombière, Aravis, Saisies et Madeleine sur une étape comportant 204 kms sera l’occasion de frapper un grand coup et il est probable que l’explication vienne dans la Madeleine, ce col étant suffisamment long et pentu depuis La Léchère pour faire des écarts. Pour moi, c’est l’étape-reine de ce Tour 2010.

Arrive ensuite le 14 juillet et la 10e étape entre Chambéry et Gap. S’il est probable que plusieurs petits cols soient placés en début d’étape, ce qui favoriserait les échappées en début de course, le classement général ne devrait pas changer cette journée-là.

Les 11e, 12e et 13e sont intéressantes en ce sens qu’il se passe toujours quelque chose sur les routes du côté de Revel ou de Rodez. Il peut y faire chaud et les routes sont sinueuses, propices à une course de mouvement.

On entrera finalement dans la dernière semaine du Tour avec un copieux menu dans les Pyrénées. Ca commence par une arrivée en altitude à Ax-3-Domaines après le difficile port de Pailhères, faisant du final de cette étape un excellent terrain pour faire des écarts entre les favoris qui, à ce stade-ci, devront se dévoiler s’ils ont du retard à combler.

L’étape du lendemain, la 15e, se résumera pour les favoris à une course de côte dans le port de Balès, pas facile. Pour les autres, ca partira de loin, c’est sûr !

La 16e étape est présentée comme l’étape-reine de ce Tour 2010. Pour moi, c’est une déception, l’arrivée étant située beaucoup trop loin du sommet du dernier col, l’Aubisque. Les coureurs auront en effet 58 kms pour refaire un éventuel retard accumulé lors de l’ascension, plus tôt dans l’étape, des cols de Peyresourde, Aspin et Tourmalet. Il me semble que l’étape aurait dû être renversée, c’est à dire présenter 50 kms plats en début d’étape pour se terminer par l’enchainement des 4 cols mythiques des Pyrénées, clin d’oeil aux pionniers du Tour qui avaient également franchi ces cols en 1910. Ou alors, une arrivée à Luz Ardiden aurait été dantesque !

Après la seconde journée de repos, les coureurs auront encore deux importants défis, soit la 17e étape et l’arrivée non pas à La Mongie comme sur le Tour 2004 (victoire à l’époque d’Ivan Basso) mais bien au sommet du Tourmalet, tout en haut. Avec le Soulor juste avant, il y a définitivement de quoi faire basculer la course sur cette étape.

L’arrivée à Bordeaux lors de la 18e étape sera normalement réservée aux sprinters. Tradition oblige.

Le dernier clm, de 51 kms, est évidemment la dernière occasion de lutter pour le maillot jaune. Mais après un menu si copieux dans les Pyrénées et avec d’excellents grimpeurs comme Contador ou Andy Schleck probablement au départ, on peut penser que la course sera jouée à ce moment.

Enfin, la dernière étape des Champs Élysées m’apparaît particulièrement courte en 2010, 105 kms seulement (habituellement, ca tourne davantage autour de 140-150 bornes). Il est vrai que le transfert, la veille, est assez long.

D’autres détails

Pas de bonifications au temps. C’est important.

Comique

Le Tour 2010 fêtera également les 100 ans de l’introduction de la… voiture-balai derrière les coureurs.

Les réactions

Contador aime – c’est normal considérant ses qualités – ce Tour plus montagneux qu’à l’habitude ces dernières années. Les Pyrénées étant situées près de l’Espagne, on peut penser qu’Alberto aura l’appui du public dans la dernière semaine.

Armstrong semblait un peu déçu de l’absence d’un clm par équipe qui aurait été, pour lui, l’occasion de prendre du temps sur plusieurs adversaires directs. Il aime évidemment les premières étapes, piégeuses. Ceci étant, ce n’est pas un Tour facile à négocier pour Armstrong puisque les kms de clm sont peu nombreux. Il est probable qu’il tente de la jouer tactique, n’ayant plus les capacités physiques pures pour rivaliser en montagne avec l’explosivité de Contador ou d’Andy Schleck.

Ce dernier se montre pour sa part satisfait. Seul problème, Contador est à la fois meilleur grimpeur et meilleur rouleur que lui ! Le Tour 2010 ne lui donne pas beaucoup de chance de se démarquer !

À ne pas manquer

Ce petit reportage photo de la présentation officielle aujourd’hui à Paris.

L’étape du Tour – Mondovélo

Ce sera le dimanche 18 juillet 2010 entre Pau et le sommet du col du Tourmalet sur une distance de 174 kms. Moins dur que la Marmotte mais tout de même, un sacré morceau !  

Partager

Précédent

Les brèves de l’actualité

Suivant

Tour de Lombardie: Gilbert encore

29 Commentaires

  1. Vinnnch

    Armstrong a mangé avec Notre Président ?
    PAs de souci pour Astana alors, on peut être sûr qu’ils ne trouveront rien parmi les seringues suspectes.
    La dictature qui s’installe pas si sournoisement en France verrait d’un bon oeil un Lance Armstrong euh, ministre des sports pour commmencer.

    0
    0
  2. guillaumef

    il est plutôt bien ce parcours non?
    il manque juste une étape de clm pour que les chances des uns et des autres soient plus équilibrés (enfin maintenant que contador est fort en clm ça ne change rien au final!) et évidemment le dernier sommet à 60 km de l’arrivée dans les Pyrénées ne paraît pas favoriser une course d’attaque entre favoris.

    0
    0
  3. guillaumef

    @ Vinnch : effectivement le président a dit à Rama Yade lors de son intronisation qu’il nétait pas un grand partisan des histoires de dopages. Au moins les consignes sont claires pour elle.

    0
    0
  4. titi

    L’arrivée de la 7ème étape est à LAMOURA et non aux Rousses !
    LAMOURA est un village faisant partie de la station des Rousses aux 4 villages ( Prémanon, Lamoura, Les Rousses, Bois d’amont)

    Le départ de la 8ème étape se fera de Bois d’amont !

    merci d’en tenir compte !

    Un lamourantin

    0
    0
  5. Zenou

    Est ce qu’on sait quels secteurs pavés seront concernés lors de l’étape 3 ?
    Est ce qu’on a des chances de voir les favoris du tour sur Paris-Roubaix ?

    0
    0
  6. plasthmatic

    à Vinnch : Ton président, pas « notre » (je plaisante, je crois avoir compris depuis longtemps …). Est-ce qu’au cours du déjeuner avec LA (ils aiment se retrouver les puissants hein) ils ont décidé quel coureur serait écarté de l’équipe une pour faire place au jeune roi de Rome (Napoléon II, fils du sanguinaire numéro I, pour mémoire) ? Ben oui, comme il a suffi de lui couper avant-hier le cheveu ras et de l’affubler d’une paire de lunette pour en faire un compétent directeur à La Défense, peut-être un rapide relooking façon cuissard court et pattes huilées au camphre lui permettra de grimper les cols devant la meute, et d’emmener l’affreux américain grand vainqueur sur les champs. Quand je pense qu’il y en a qu’ont besoin d’EPO, d’hormones et de testostérone pour en arriver là, quelle bande de p’tits joueurs. En Italie, ils ont Berlusconi, et voilà qu’en France, on est en train de le griller … Est-ce qu’alors les justifications de l’entourage des vieux courtisans qui doivent bien se la ronger dans leur coin seront du même niveau que la dernière en date, de Luc Chatel, ministre de l’Education Nationale, quelle honte, et mon patron en plus : « délit de faciès contre le pauvre petit ».
    Bon, pas très cycliste comme commentaire, mais quand on a très fort envie de vomir, on ne choisit pas toujours l’endroit … De toutes les manières, le vélo est bien assez souillé, par ses propres soins d’ailleurs. Mais c’est vrai que c’est pas la faute à Laurent.
    Dernière chose, qui transpirait hier à la présentation du Tour : il y a au moins une différence entre un Contador et un Armstrong. L’arrogance, le sentiment, la certitude de sa toute puissance. Tous deux se chargent, à l’évidence. Peut-être pour des raisons profondes qui n’ont rien à voir … Qu’en pense Alain ?

    0
    0
  7. Patrick B

    Une grande nouveauté, la société du Tour annonce que les détails du parcours seront gardés secrets jusqu’en… juin!
    Et les détails, ça compte. Ainsi, au vu du niveau global atteint par le peloton pro, les quelques 50 km de vallée entre les Saisies et le pied de la Madeleine puis la quinzaine de bornes de vallée avant St Jean de Maurienne me font douter que cette étape soit reine. Quant à l’étape de Pau, arrivée 60 km après l’Aubisque côté facile,…
    Quid des étapes du Jura et du Massif Central, de l’étape Chambéry – Gap? Secret!
    Les clm? Y’a plus! C’est pas du vélo, ça!
    Je remarque que comme chaque automne tout le monde trouve le parcours formidablement difficile. Espérons que contrairement à chaque été il y ait des évènements de courses « à la pédale » entre les favoris avant les quatre derniers jours!
    Les pavés? On se réfère à Zülle et le passage du Gois. Oh quel beau cyclisme celui qui faisait passer le peloton sur une bande glissante d’une dizaine de km, avec comme souhaité quelques belles chutes, le leader suisse bloqué et les équipe de Saiz et Bruyneel qui l’attaque et lui font perdre le Tour! C’est toujours plus palpitant qu’un contre-la-montre sur 80 bornes au coeur des Cévennes.
    Je m’étonne que personne ne pense à proposer d’oindre ces pavés.
    « Armstrong prend des produits, qu’on me donne les mêmes », qu’il disait l’empereur. Il l’a peut-être invité pour lui demander conseil.

    0
    0
  8. plasthmatic

    Et Prudhomme d’annoncer déjà, visionnaire : « Le Tourmalet sera le juge de Paix de cette 97ème édition. » Et ben, si il sait tout à l’avance tellement qu’il a tout prévu à l’avance, il ne lui reste qu’à rejoindre Laurent Jalabert sur la banquette du bus avec la video pour téléguider la course.
    Bon, en gros, ils veulent tout maîtriser, surtout le scénario : un scénario avec les rebondissements qu’on avait prévus quoi.
    Eh Patrick, je te trouve un poil sévère à propos des pavés. Du pain et des jeux, qu’il avait bien compris l’autre, concernant le peuple de Rome. Alors, tu vois, si on « commence à continuer » à manquer de pain ici, au moins on se satisfera des jeux du grand cirque. Mouais, avec de l’huile, y aurait moyen de faire encore plus d’audimat … On va retrouver un peu de cette surexcitation d’avril à l’approche de la Trouée, celle où on sait que dans les minutes qui suivent des gars vont être conduits aux urgences, pour une rotule, une hanche, une clavicule, un poignet, ou un petit peu de chaque … Et je ne sais pas si je vais oser regarder les images hélicos des kilomètres avant les secteurs, ceux qui sont déjà montés sur un clou peuvent comprendre ; on n’y prêtera d’ailleurs qu’aux riches, et Armstrong y sera mieux servi qu’un autre …
    Oui, l’étape reine de la Madeleine s’annonce bien pénible, le direct intégral avec rien d’autre à se mettre sous la dent que le monologue autosatisfait et suraigu de Thierry Adam, ça peut être long.

    0
    0
  9. Patrick B

    La Madeleine nord est un (long) col à paliers. Je l’ai grimpé cet été. On y perd le Tour et encore en cas de défaillance, n’est-ce pas Jaja, Jeff et Urs, il serait exceptionnel qu’il puisse s’y passer autre chose avec une arrivée trop lointaine.
    Les pavés dans une classique, oui mille fois oui je suis un adepte de Paris – Roubaix et du Ronde, dans un grand Tour ça ne me parait juste viser des évènements accidentels. Que beaucoup attendent…
    Mais je critiquais surtout le passage du Gois au moment où sa seigneurie rappelait avec fierté que Zülle y avait perdu le Tour 99 sur chutes, ce Tour dont le vainqueur avait été contrôlé positif et à qui l’UCI avait suggéré un certificat médical a posteriori.
    Et je souhaitais rappeler par l’exemple des Cévennes que la France propose tant de terrains propices et inexploités à une belle course.
    Mais tout cela est bien dérisoire…
    Les trois victoires successives de Philippe Gilbert mériteraient plus notre attention.

    0
    0
  10. regis

    très beau parcours pour le tour 2010, je le suivrait avec grand interet comme d’habitude.
    Quand aux pseudois commentaires sur les produits illicites, franchement quel interet ???
    Tous les sports de haut niveau sont gangrénés.
    Je suggère que le cyclisme fassent comme au tennis ou le resultat des controles positifs ne sont jamais divulgé au grand jour et on demande aux sportif controlés positif de se mettre en « repos » quelques temps en simulant une blessure ou un arret de carriere avant de faire un super come-back.

    0
    0
  11. Tiphaine

    Histoire de régler les petits problèmes rencontrés par Astana ces derniers jours… « Lance Armstrong et Johan Bruyneel ont déjeuné mercredi en compagnie du Président de la République, Nicolas Sarkozy (AFP).
    Alberto Contador était quant à lui invité pour le nettoyage de la vaisselle.
    […] Au menu, la tête de Pierre Bordry et celle du chef de l’Office central de lutte contre les atteintes à l’environnement et à la santé publique qui enquête sur les poubelles du Tour 2009. »
    http://www.cyclismag.com/article.php?sid=5368
    Avec en plus le rapprochement économique franco-kazakh opéré la semaine passée, nul doute que ça va à nouveau tourner en eau de boudin… Circulez ! y’a (plus) rien à voir.

    0
    0
  12. colt seevers

    Ce que j’ai du mal à comprendre, à intégrer dans mes circuits, c’est que la conscience doit se faire dans le grand public que le loup est dans la bergerie et que c’est fini, le dopage est institutionnalisé.

    La mort de VDB laisse tout le monde du cyclisme de marbre, pas une seule réaction valable,

    ASO se félicite de ne pas avoir eu de problèmes avec le dopage cette année,

    L’AFLD, la seule agence compétente est traînée dans la boue et même récusée puis démise de ses fonctions par excusez du peu, l’uci,

    Les équipes sont protégées afin de sortir des contrôles antidopage blanches comme neige,

    Les affaires qui ont le malheur d’éclater sont étouffées, tout simplement!

    Il faudrait que plusieurs coureurs d’une même équipe tombent raides morts comme des mouches après une transfusion foireuse pour réveiller les consciences?

    0
    0
  13. Bark

    Pourquoi faire un cadeau à Bordry?
    Celui-ci a organisé son coup pour flinguer la cérémonie de présentation du parcours. Un rapport gardé sous le coude et sorti deux semaines avant la présentation du parcours. « ASO aurait dû profiter du rapport de l’AFLD pour couper les ponts avec l’UCI ». C’est Mandard du Monde qui l’écrit. Et on comprend maintenant la stratégie qui avait été mise en place.

    0
    0
  14. legafmm

    Chaméry –> Gap

    départ de chambéry, direction grenoble par la D1090, puis première difficulté : la côte (ou rampe) de laffrey (km 75) 6 km à 10 %, cette route est tristement célèbre, de nbreux accidents s’y sont produits.

    ensuite directiion La Mure par la D1085, il y a une petite difficulté juste après normalement, Cordéac, Saint Disdier ou débute l’ascention du col du noyer, une ascension moyennement longue (14 km) mais sans difficulté, par contre la descente est vertigineuse.

    ensuite direction le col de manse, enfin c’est plus un faux-plat, et ensuite descente en direction de gap, c’est la même descente où beloki s’était fracassé la gueule en 2003 et où lance avait fait du mountain bike, souvenirs souvenirs

    0
    0
  15. legafmm

    pour l’étape ds le jura, il passe par le col de La Croix de la Serra par le versant sud, le plus facile, ensuite il doit y avoir une autre côte pour rejoindre le pied de l’ascension finale (morez) mais je ne la connais pas.

    0
    0
  16. Fruttero

    > cote de Laffrey, tristement..

    Pas que.
    1971.
    Un Soleil !

    🙂

    0
    0
  17. Tiphaine

    « Oh là là, le méchant Bordy !!! »

    0
    0
  18. Patrick B

    La recherche systématique des intentions (prétées) remplaçant le regard sur les faits est un mal de notre époque, Tiphaine. Je te suggère d’y être attentive, tu vas voir, c’est flagrant. Ca s’interprète…

    0
    0
  19. colt seevers

    Non la flamme rouge qui ne parle pas de dopage au moment où l’affaire puerto se débloque avec la publication des preuves qu’ullrich a fait la plus belle partie de sa carrière, celle où il ne put qu’être le poulidor d’armstrong chargé comme une mule… Ce serait vraiment nul!

    Qu’armstrong soit systématiquement le pape d’une mule chargée à bloc confirme qu’il est une grosse chaudière qui se branle des punitions insignifiantes qu’il risque. Et l’honneur pour lui ça n’existe même pas!

    « Hijo rudicio (ullrich selon les noms de code découverts lors de l’affaire puerto) a gagné entre 2003 et 2006 8,5 millions d’euros en salaires et autres contrats de partenariat. Il a reçu 250.000 euros d’indemnités de licenciement de T-Mobile qui s’est depuis désengagé du cyclisme professionnel. »

    Je me mets à la place de n’importe quel coureur de niveau international qui gagne des courses, qui n’a pas fait beaucoup d’études, a été mal élevé par ses parents pour en arriver là. La même sorte de gouffre moral que VDB, pantani ou jimenez. Dans une telle position de faiblesse,

    Si ça me coûte que 80 000 euros de traitements et 250 000 euros d’amende si je me fais prendre, je rigole et je me dope autant que je peux. Le bénéfice est 100% garanti.

    Il est à noter que les chaines allemandes ne diffusent plus ELLES, le tour de france à la télé. Le réalisme allemand?

    Accuser Bordry de chercher à flinguer la cérémonie de présentation du tour 2010 c’est vraiment chercher midi à quatorze heures. L’afld est financé à 100% par l’état français. Elle oeuvre pour le bien commun. Tous les cyclistes passionnés de vrai vélo la soutiennent.

    Pour les autres, il y a les directs de cyclisme à la télé!

    0
    0
  20. Tiphaine

    Mais oui, criez sus ! à P.Bordry, vautrez-vous devant votre télé le Tour de France venu, extasiez-vous encore sur le « panache » et les « démarrages » de tel ou tel – vivants & défunts – contribuez à faire engranger des millions à tous ceux qui vous prennent pour des c… et qui ont raison visiblement de vous prendre pour tel, allez, allez-y !

    0
    0
  21. toutouille26

    vandenbrouke est mort de mort naturelle, selon l’autopsie
    celui qui l’a examiné devait tremper dans une affaire de dopage, parce que la c’est risible

    0
    0
  22. toutouille26

    lfr a perdu son pari, mais c’est pas grave, lfr est un bon site qui parle de velo
    de toute façon, on parlera encore moitié vélo, moitié dopage pendant encore très longtemps, vu que le ménage, notamment dans les entourages, n’a pas été fait

    0
    0
  23. Roger13

    Comparé aux autres domaines de la vie sociale et politique je ne trouve pas que le vélo se distingue vraiment par plus de triche, de magouilles, ou d’injustices. Finalement même Armstrong pédale quand même.

    0
    0
  24. colt seevers

    « Quand tu es fort, que tu as une bonne équipe et que tu ne fais pas de faute, normalement tu gagnes… »

    bah voyons. hilarant ce gilbert…

    0
    0
  25. alain39

    Le tdf 2010 est déséquilibré pour 2 raisons.
    Le manque de chronos est évident. Un seul chrono est seulement de 50 km.
    Je ne me rappelle pas de tdf avec si peu de chronos.
    Enfin un gros déséquilibre entre les 2 1er semaines et la 3eme sur laquelle sont regroupées les plus grosses difficultés.
    Et puis les Alpes sans l’alpe d’huez le galibier et autres monuments sont escamotées.
    Comme le répète Fignon, il faut 3 étapes de montagne consécutives pour marquer les organismes et donc creuser les écarts qui plus est avec des cols longs.
    Enfin le nombre d’arrivées au sommet est ridicule.
    Un tdf taillé sur mesure pour Contador, A Shleck et Armstrong avec à la clef l’espoir d’une lutte serrée.
    Je suis déçu par ce parcours.
    Lors de la présentation il émanait d’Armstrong une suffisance manifeste et insupportable.
    Il faut dire qu’il a reçu un accueil de star avec à la clef un dej avec l’inévitable Sarkozy.
    Un autre show man qui comme Armstrong utilise à merveille les médias et manie le populisme avec brio.
    En effet, on ne sait pas si Sarko a déjeuner avec le champion, l’ex cancéreux, le Pdt se Livestrong etc…
    Une confusion des genres qui brouille totalement les cartes et évite de se poser les bonnes questions.
    Un peu comme F Mitterrand qui brandit son homosexualité pour se déroper à ses obligations et éviter de rendre compte sur ses frasques en Thaïlande.
    Le point commun entre tous ces hommes publiques est cette capacité (avec la bénédiction des médias) de multiplier les interventions et ce sous différentes casquettes pour ainsi ne jamais avoir à répondre des actes qui leurs sont reprochés.
    Ce phénomène utilise à merveille la versatilité des foules et consiste à occuper l’actualité de façon différentes au fil de l’évolution des tendances et autres modes éphémères.
    Une autre preuve manifeste de la collusion entre les instances dirigeantes et les sportifs, chacun ayant besoin à un moment ou à un autre de la popularité de l’autre pour se refaire une virginité.
    En effet, alors que Armstrong traîne une tonne de casseroles, qu’il a manifesté un comportement anti sportif lors du dernier tdf et que son ancienne équipe est encore mise en accusation, notre « souverain » a jugé bon de déjeuner avec lui.
    Pire encore par le passé il a même taxé de racisme le peuple français et justifié son impopularité par une sorte de jalousie nationale.
    Et pourtant cet « anti-français » a été reçu par Sarkozy.
    Une provocation qui ne peut que flatter et plaire à Armstrong et qui légitimise son retour en faisant abstraction du passé.
    Simple mais bougrement efficace et puis celà renvoie les contestataires au rang de passéistes, de has been, d’aigris. Enfin en résumé des ratés qui plus est jaloux.
    Armstrong pouvait donc arborer son sourire narquois et jeter sur les autres convives un regard de supériorité.
    Autant le parcours du tdf m’a déçu autant le marketing Armstrong m’a épaté. Cet homme est fort et sait jouer à merveille des complaisances et autres convergences temporaires d’intérêts.
    Définitivement Armstrong est le meilleur cycliste de tous les temps par son opportunisme et sa capacité de manipulation.

    0
    0
  26. colt seevers

    L’époque est à la confusion des genres. Y a t’il encore raisonnablement des passéistes qui confondent homosexualité et pédophilie? Qui reprochent à un ministre de gauche son ouverture à droite?

    On en est plus là voyons… Il faut grandir, évoluer, accepter la duplicité du système et lors de présentations du tour qui ne sont plus que des cérémonies ressemblant franchement à des rassemblements au grand jour d’une sorte d’ordre maçonnique hermétique au grand public, adouber les chevaliers du tout dopage sans limite et courber l’échine.

    Et pourquoi pas armstrong président des états unis? C’est bien d’être anti sportif pour un homme politique à succès qui n’a même pas été assidu sur les bancs de l’école…

    Excusez la complexité incompréhensible du propos elle est due à la complexité incompréhensible des rapports de force qui émanaient lors de la présentation du tour pour un oeil averti…

    0
    0
  27. alain39

    colt a l’art de la formule car rien de plus explicite que de parler de la duplicité du système.
    Avec les nouveaux canaux de communication (journaux en ligne, twitter, my space etc…) qui nous noient sous un déluge incessant d’informations, la forme a pris le pas sur le fond.
    Aujourd’hui ce qui compte est d’occuper l’actualité et ce en intervenant sur différents sujets.
    sachant qu’aucun sujet n’est traité sur le fond et que la société zappe d’un sujet à un autre avec une versatilité effarante.
    Le monde de l’éphémère et du paraître.
    Les hommes publiques d’aujourd’hui usent et abusent de ce système en multipliant les interventions pour ainsi évincer les questions de fond.
    Mitterrand se cachant derrière son homosexualité pour refuser de répondre aux questions légitimes sur les rapports entretenus avec des prostitués en Thaïlande, Sarkozy défendant son fils en considérant que ces attaques sont dirigées à son encontre et Armstrong utilisant son association pour s’acheter une virginité.
    Tous savent utiliser les médias avec brio et savent se mettre en scène sur des scénarios écrits par eux mêmes.
    La complaisance des médias et surtout leur manque de pugnacité fait le reste le tout bien aidé par le voyeurisme de la population qui se nourrit des scandales quotidiens sans discernement.
    Les 3 personnages cités ci-dessus vont ainsi éviter d’avoir à rendre des comptes et continuer leur petit bonhomme de chemin.
    Ce n’est pas une justice à 2 vitesses mais bien un monde à 2 vitesses entre ceux qui disposent d’outils de communication (médias inclus) et peuvent ainsi inonder le monde de messages en leur faveur et les masses silencieuses qui elles ne pouvant dresser des écrans de fumée doivent assumer la responsabilité de leurs actes sans aucun échappatoire.
    Pour ce faire il suffit aux 1er d’occuper le devant de la scène et de créer l’évènement le buzz comme on dit maintenant.
    L’art d’allumer des contre feux est devenu primordial.
    Cette manipulation des foules aurait très certainement fasciné Goebels et autres apprentis dictateurs qui ainsi n’ont pas à user de la censure mais au contraire utilisent de façon détournée la liberté d’expression et de la presse.
    dans les années 80 Coluche avait résumé le distinguo entre la démocratie et la dictature par cette formule
    « la dictature c’est ferme ta gueule, la démocratie c’est cause toujours. »
    En 2009 on peut considérer que la démocratie c’est « je cause tous les jours de tout et de rien car tout le monde oublie ce dont je parlais hier ».

    0
    0
  28. Vincent

    WTF Vandenbroucke mort d’une cause naturelle?! à 34 ans COME ONE!! Méchante médecine au Sénégal!! N’importe quoi.

    http://www.cyclingnews.com/news/vandenbroucke-died-of-natural-causes-says-senegalese-doctor

    0
    0
  29. toutouille26

    pas mal ton commentaire alain

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.