Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Strade Bianche: une grande classique!

Dû à une charge de travail assez exceptionnelle au bureau, je n’ai pas pu mettre à jour La Flamme Rouge aussi régulièrement que je l’aurais souhaité au cours des derniers jours, mais on va se rattraper!

C’est assurément une des plus belles courses de la saison, notamment parce que disputée au coeur de la Toscane, cette belle région montagneuse du centre de l’Italie: la Strade Bianche.

Créée en 2007, la course de samedi est donc la 12e édition seulement, mais déjà cette course s’est hissée au rang des belles classiques de la saison.

Particularité? Les secteurs en terre battue, faites de graviers et poussières blanches, d’où le nom.

Ne manquez pas les images samedi, c’est toujours très beau et très spectaculaire: par temps sec, la poussière est l’ennemi des coureurs. Par temps pluvieux, c’est la boue, une boue blanche qui couvre tout.

Et samedi, on annonce plutôt frais et pluvieux, après une semaine très froide en Europe. Certains tronçons de la course ont été sous la neige une bonne partie de la semaine! Spectacle garanti.

Au menu de Messieurs les Coureurs, 184 kms entre Sienne et… Sienne, pour l’arrivée classique sur la Piazza del Compo. Durant la course, 11 secteurs de routes en graviers à affronter, pour un total de 63km de « routes blanches ».

Deux de ces tronçons comptent plus de 11km, et deux autres 8 et 9 kilomètres. Plusieurs comportent également de belles bosses, dont le tronçon le plus difficile entre le km 130 et 142, le Monte Sante Marie. Aie, ca va faire mal.

Les favoris

Très beau plateau de coureurs cette année sur cette belle course.

Parmi les épouvantails, on note Peter Sagan bien sûr, déjà deux fois 2e sur cette course. Il voudra assurément prendre sa revanche sur cette course, mais on sait bien peu de choses sur sa condition actuelle… si ce n’est qu’elle est toujours bonne!

Sa bête noire, Michal Kwiatlowski, est également un favori de la course, l’ayant déjà gagné deux fois (2014 et 2017). Il est en forme, on l’a vu devant déjà à plusieurs occasions, notamment au Tour de l’Algarve qu’il a remporté la semaine dernière. Pour moi, c’est le favori #1.

Il y a aussi Greg Van Avermaet (2e l’an dernier sur cette course) et Tom Dumoulin (5e l’an dernier sur cette course) qui sont à mettre dans la classe des favoris, car en forme et disposant des moyens physiques et techniques pour s’imposer sur une telle épreuve.

Ajoutons enfin à ces quelques favoris d’autres coureurs qui pourraient bien faire comme Vicenzo Nibali, qui court presque à domicile (il est de Messine mais s’est « construit » comme cycliste sur les routes toscanes), Moreno Moser (vainqueur en 2013), Zdenek Stybar (vainqueur en 2015), Sep Vanmarcke, Philippe Gilbert, Edvald Boasson Hagen, Daniel Oss, Alexey Lutsenko (récent vainqueur du Tour d’Oman) et Gianluca Brambilla.

Il sera aussi intéressant de suivre le triple champion du monde de cyclo-cross, Wout Van Aert, qui sera au départ lui aussi. Si c’était très boueux et humide, gageons que ce coureur habitué aux sentiers bien gras pourrait bien s’en sortir!

La météo

Pluvieux et frais. Devrait être intéressant pour les spectateurs, moins pour les coureurs.

Partager

Précédent

Majorque, paradis des cyclistes

Suivant

Rapide Tour de l’actualité

  1. Patrice

    …Une épreuve magnifique, sans doute dans les trio des plus belles classiques chaque année ; avec ce génie italien, qui tout comme au Giro, laisse par la complexité des tracés la possibilité à plusieurs profils de coureurs de se confronter.

    0
    0
  2. noirvélo

    La Toscane , c’est magnifique mais ce n’est pas le « plat pays », ça monte et descend tout le temps alors avec boue ou poussière ce n’est pas triste !!! une vraie « Classique » ; j’y ai passé 8 jours une année avec le vélo et le club au printemps , pour avoir du plat , il y avait le Tour d’un grand lac (de Trasimeno je crois)
    à coté de Perugia …et puis c’est tout !

    0
    0
  3. thierry mtl

    Astana est en feu ces temps ci, dans tous les sens du terme. Sinon la Sky est la mieux positionnée.

    Vous avez vue la panoplie de médicaments pour l’asthme qu’a amené la Norvège aux olympiques. Difficile de ne pas faire le lien avec leurs très nombreuses médailles en ski de fond. Qu’en dit Froome ?

    Ou cet article sur le dopage au Costa Rica sur VELONEWS.COM. On se croirait chez Festina en 1997. Rappelons que dans certains pays au sud des USA, plusieurs médicaments sont en vente sans prescription…

    0
    0
  4. Martin C

    Comment voir la course au Québec?

    0
    0
  5. Thierry mtl

    Martin
    Certaines courses sont direct sur you tube

    Parfois sur le site l’equipe .fr

    Sinon certains liens disponibles en passant par steephill.com

    0
    0
  6. lbi

    Perso, tant qu’il n’y aura de contrôles avec les rayons X, les résultats n’auront pas de valeurs.

    0
    0
  7. lbi

    Noirvélo, c’est quand pour toi le printemps?? 🙂

    0
    0
  8. lbi

    Ceux qui mettent des pouces rouges sont soit très c…, soit ils aiment le vélosolex

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.