Tous les jours, la passion du cyclisme

 

SpiderTech 2012: une année de transition?

Le 2 décembre dernier était présentée à Toronto la version 2012 de l'équipe canadienne SpiderTech qui évolue, rappelons-le, sur le circuit UCI Continental pro

L'effectif 2012 comporte 16 coureurs, soit 13 qui étaient déjà présents en 2011 ainsi que trois nouvelles additions.

Six coureurs quittent donc l'équipe, soit Mark Batty, Zach Bell, Bruno Langlois (annoncé chez Louis Garneau en 2012), Andrew Randell (retraite), Svein Tuft (transfert chez GreenEdge) et Charly Vives (transfert chez Louis Garneau). Le départ de Tuft est évidemment ce qui porte le coup le plus dur à l'équipe SpiderTech cette année.

Treize coureurs restent: Ryan Anderson, David Boily, Guillaume Boivin, Flavio De Luna, Lucas Euser, Martin Gilbert, Hugo Houle, Kevin Lacombe, Simon Lambert-Lemay, Pat McCarty, François Parisien, Ryan Roth et Will Routley. Sept coureurs québécois sur les 16 coureurs de l'équipe, SpiderTech conserve donc un fort noyau de coureurs de La Belle Province.

Les trois coureurs qui s'ajoutent sont les Américains Bjorn Selander et Caleb Fairly ainsi que le Suisse Raymond Kunzli.

Le World Tour en 2013 ?

Que penser de l'équipe SpiderTech en 2012 et du récent recrutement ? 

Première chose, on peut penser que Steve Bauer, manager général, ne l'a pas eu très facile durant l'intersaison. Pour progresser vers le World Tour, ambition avouée de l'ex-maillot jaune canadien, l'argent est le nerf de la guerre. En l'absence, à ma connaissance, d'une annonce à ce sujet, le budget dont disposait Steve Bauer est probablement resté à peu près le même qu'en 2011. Bauer a donc dû composer avec les moyens qui étaient les siens pour 2012. 

On se rappellera que je m'étais pris à rêver de la venue d'un Mike Barry par exemple… dont on attend toujours qu'il annonce son équipe en 2012.

Deuxièmement, je pense que dans ce contexte, Bauer a su faire les bons choix et présente, en vue de 2012, une équipe qui lui permettra d'obtenir de bons résultats en attendant des jours meilleurs au niveau du budget. 

Avec les Boivin, Houle et Boily, 2e du Tour de l'Avenir en septembre dernier rappelons-le, Bauer sait qu'il dispose de grands talents en devenir au Canada et qu'il peut bâtir sur ces coureurs, pourvu de leur fournir un environnement et les chances de progresser au plus haut niveau. Il ne pouvait se permettre de perdre des coureurs de ce niveau. Simon Lambert-Lemay est peut-être un pari actuellement plus risqué, ce dernier n'ayant pas connu une grande saison 2011.

Avec les Parisien, Gilbert, Roth, Routley, Euser, De Luna et surtout Lacombe, Bauer possède des coureurs qui peuvent surprendre et faire de bonnes places dès le printemps prochain. Ces coureurs sont les piliers qui devront assurer une visibilité à l'équipe durant toute la saison 2012 en se montrant régulièrement bien placés. J'avoue un faible pour Kevin Lacombe, un coureur doté d'un énorme moteur et d'un mental de battant, pour preuve ses épreuves personnelles pour se reconstruire après de graves chutes en course, la dernière l'an dernier lors du critérium des Canadiens

Enfin, les trois nouvelles recrues me semblent des bons choix compte tenu de la marge de manoeuvre dont disposait Bauer. Selander, 24 ans en janvier prochain, est jeune et débarque après deux saisons chez RadioShack, sur le circuit World Tour. Si sa venue est, du point de vue de l'intéressé, probablement perçue comme une régression, il aura surement l'ambition et la motivation de s'illustrer afin de faire rebondir sa carrière. Son expérience du plus haut niveau pourra contribuer à tirer toute l'équipe dans le bon sens.

C'est un peu la même chose avec Caleb Fairly, 25 ans en février prochain, qui arrive après un an passé chez HTC et la saison 2010 chez Garmin. Espérons que ce coureur aura à coeur de bien faire, d'une part pour lui, d'autre part pour l'équipe SpiderTech.

Je connais moins Raymond Kunzli, un coureur suisse de 27 ans. 

Ne pas se louper à Québec et Montréal

Bref, je pense qu'on peut conclure que l'équipe SpiderTech 2012 demeure, de loin, la formation la plus forte sur la scène du cyclisme canadien. Ceci étant, Steve Bauer veut jouer dans d'autres ligues, européennes celles-là, et présente à cet égard un effectif équilibré avec de nombreux jeunes talents prometteurs. Ceci étant, on est encore loin d'une équipe pouvant prétendre au statut World Tour et à une éventuelle participation au Tour de France. Pour cela, Bauer devra internationaliser son équipe en recrutant des coureurs de premier plan en Europe, et donc disposer de budgets plus conséquents. 

C'est son défi en 2012: galvaniser ses troupes, dont certains ont beaucoup de potentiel, pour se faire remarquer le plus possible ici sur la scène canadienne (le Tour de Beauce, les GP de Québec et Montréal, les Canadiens, etc.) et sur la scène européenne afin de convaincre un grand sponsor canadien d'investir dans son équipe en 2013. En ce sens, l'équipe SpiderTech ne peut se permettre, selon moi, de se louper de nouveau sur les GP de Québec et Montréal en 2012. Il faut se montrer les boys !

Correction en date du 6 décembre

Kevin Field, directeur sportif, m'informe que Zach Bell demeure aussi avec l'équipe en 2012, portant le nombre de coureurs de la formation à 17. Merci pour cette précision.

Partager

Précédent

Le Tour de l’actualité

Suivant

100 000 euros pour Liège-Bastogne-Liège?

  1. Laurent, Zach Bell reste dans l’èquipe. Il etait a Cali Colombia pour le coupe du monde sur piste pendant le presentation de l’equipe a Toronto. Au cause de ca certain medias a dit que l’equipe est de 16 sauf que 17 coureurs.

    0
    0
  2. Mathieu Blain

    Laurent,d’après Cycling News Michael Barry reste avec Sky en 2012.

    http://www.cyclingnews.com/news/flecha-knees-barry-renew-contracts-with-sky

    0
    0
  3. Batrick P

    Et en plus il y a (encore) marché, et en plus il est un des tous meilleurs spécialistes de l’omnium. Que des medias qui écrivent sur le vélo ne portent à ce point aucun intérêt à la piste n’est pas très glorifiant…

    0
    0
  4. Batrick P

    C’est comme le Tour (enfin!) en Corse. Tout un plat que ces medias vont nous faire, et presque personne pour voir (regarder, d’abord) combien les étapes y esquivent quasiment tout ce qui fait sa saveur sur un vélo. Ils l’auront attendu longtemps, sauf miracle il ne laissera pour encore longtemps qu’un pâle spectacle sportif.

    0
    0
  5. Mathieu Lamothe

    Petite précision: le retour de Michael Barry avec Team Sky en 2012 a été confirmé il y a quelques semaines. J’ai lu un article à ce sujet sur le site de Cyclingnews.

    0
    0
  6. David

    Simon Lambert a un contrat de deux ans dans cette équipe.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.