Sécurité routière: copie à revoir pour le Québec…

La récente agression dont ont été victimes les cyclistes québécois François Parisien et Éric Boily dans la région de Sutton m’interpelle ce soir car elle n’est pas isolée.

En effet, n’importe quel cycliste parcourant plus de 4000 kms par année aura vécu une ou des expériences similaires durant sa saison. Les cyclistes de l’Outaouais n’y échappent pas, certaines routes comme la 148 du côté de Luksville étant même soigneusement évitées de ceux-ci en raison des dangers que représentent ces chauffards au volant de leurs camions "pick-up" qui n’hésitent pas à vous frôler voire vous poursuivre, estimant que la route appartient aux automobilistes, pas aux cyclistes.

Il serait temps que le Ministère des transports cesse de ne porter son attention que sur la vitesse au volant et investisse un peu plus dans l’éducation des automobilistes québécois. Pas une semaine ne passe sans que notre confrère Guy Maguire de Véloptimum ne rapporte des accidents de cyclistes, parfois graves. Je n’oublie pas non plus l’accident qui coûta la vie, il y a environ 2 ans, à Robert Brisson, un père de famille… Y’en a marre! Surtout que n’importe quel cycliste en Outaouais reconnaîtra que si la situation n’est pas parfaite en Ontario, rouler dans cette province est nettement plus sécuritaire que du côté du Québec.

Bien sûr, les cyclistes sont parfois en tort. Bien sûr, les cyclistes ne sont pas exemplaires non plus. Certains violent les règles élémentaires de sécurité routière. Néanmoins, mon expérience me laisse croire que dans environ 75 à 85% des cas, ce sont les automobilistes qui sont fautifs à l’égard des cyclistes, pas l’inverse.

La faute la plus commune ? Les automobilistes d’ici ne savent pas comment doubler un ou des cyclistes. À quand une réelle campagne de sensibilisation des automobilistes à ce sujet ? C’est pourtant pas sorcier! En l’absence d’un véhicule venant en face, l’automobiliste n’a qu’à se déporter dans l’autre voie pour laisser un maximum de place au cycliste qu’il double. Lorsqu’un véhicule vient en face, il suffit de ralentir suffisamment derrière le cycliste pour d’abord laisser passer la voiture, puis de se déporter dans l’autre voie et doubler le cycliste. En Europe, la plupart des automobilistes n’hésiteront pas à rester 30 secondes derrière un cycliste, même à 20 à l’heure, afin d’attendre la chance de pouvoir le doubler en toute sécurité, une fois les voitures venant en face passées…

Que font les policiers témoins du doublement dangereux d’un cycliste par une voiture ? Rien. Combien de fois avons-nous vu la scène… Ne vous avisez cependant pas de rouler trop vite…

La bonne nouvelle dans tout ca ? C’est qu’à mesure que le sport cycliste et la randonnée cycliste se développent au Québec, de plus en plus d’automobilistes deviennent eux-aussi cyclistes d’occasion et seront donc plus attentifs au volant à l’égard des vélos. Mais il y a encore du chemin à faire… 

La Flamme Rouge reprendra le service normal le 2 septembre prochain, ayant une semaine intense d’activités professionnelles du côté de Québec la semaine prochaine.

27 Commentaires

  • didier
    Soumis le 21 août 2008 à 3:44 | Permalien

    en Europe….

    en France, la plupart des automobilistes considèrent aussi les cyclistes comme des gêneurs et le font savoir par des gestes ou des comportements agressifs voire violents et dangereux…

    et chaque année ,un certain nombre de tués…

    la presse se focalise actuellement sur les accidents de velib, mais sur nos belles départementales, ,la prudence est de rigueur,le plus stressant étant le chauffard qui dépasse un véhicule venant en face ,et considère qu’ il a le temps de passer, il vaut mieux ne pas garder la tête dans le guidon et ne pas hésiter a se déporter sur le bas coté,

    les cyclistes ne sont pas blancs-blancs, bien sur, mais ils n’ont pas grand chose pour se protéger: très peu de voies réservées et souvent dans un triste état: ordures (merci mac do ) et bouteilles cassées…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • le stéphanois
    Soumis le 21 août 2008 à 4:20 | Permalien

    conseil à un automobiliste: doublez un cycliste en mettant votre clignotant, cela permet d’attirer l’attention du chauffeur qui vous suit.
    conseil à un cycliste (en particulier le vélib’de Lyon): arrêtez vous aux feux.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Soumis le 21 août 2008 à 4:21 | Permalien

    il faut lire « vélov » pour Lyon

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Dan Simard
    Soumis le 21 août 2008 à 7:14 | Permalien

    C’est en quelque sorte « la loi du plus fort » sur les routes. Plus ton camion est gros, plus t’es le plus fort. Si les peines etaient plus severes les gens apprendraient (lentement) qu’ils sont responsables de leurs actes. Tout est une question d’attitude. Je propose de publier la condamnation d’un chauffard dans le depliant puclicitaire de « Canadian Tire » et les revues de chasse & peche.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Paul C.
    Soumis le 21 août 2008 à 7:56 | Permalien

    Oui, parfois ce sont les cyclistes qui exagèrent un peu. Rien ne justifie cependant les automobilistes qui veulent nous  »donner une leçon » ou nous  »passer un message » en nous frolant avec leur véhicule. On pourrait vouloir éviter un nid de poule (en avez-vous en Europe?) en se déportant de quelques centimètres au même moment avec des conséquences désastreuses. C’est bien drôle jusqu’à ce quelqu’un se fasse bien mal…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Soumis le 21 août 2008 à 9:58 | Permalien

    Je suis d’accord pour que le prix d’un litre de gasoline soit a $ 5.25 Comme je fait en moyenne 11,000 km par année sur mon vélo et 1,150 km en voiture, de cette façon, je me sentirai plus sécuritaire lors de mes sorties en vélo. Faut dire que des fous ils en existenT en vélo comme en voiture.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • plasthmatic
    Soumis le 21 août 2008 à 10:58 | Permalien

    Profanation

    On a pris un bout d’autoroute
    Bien large, fatiguée comme il faut
    On l’a inclinée coûte que coûte
    Pliée en vingt-deux morceaux.

    En résultent vingt-et-un virages
    Numérotés decrescendo
    Tant de cyclistes leur rendent hommage
    Plutôt l’été, parce qu’il fait chaud.

    On n’y va pas pour la balade
    On y déclenche son chronomètre
    Est-ce que dans l’art de l’escalade
    On serait des fois passé maître ?

    Monter n’est pas facile
    La pente exige qu’on cherche l’air
    Au milieu des gaz d’automobiles
    Et des camions réglementaires …

    Hormi le plaisir physique
    Y a pas grand chose à en tirer
    Le paysage n’est pas fantastique
    Avec ses glissières de sécurité.

    Au pied y a même un p’tit péage
    Et un parking aménagé !
    Mais sans essence use de courage
    Y a pas de station, faut pas exagérer.

    Si t’aimes le calme, pas de bol
    Qu’est-ce que c’est que ce sanctuaire
    En haut c’est même pas un col
    Mais une station de sports d’hiver !

    Même si c’est un peu balaise
    De grimper l’alpe d’Huez
    C’est pas non plus une mer à boire
    Encore moins un endroit à voir.

    Alors si tu préfères ta solitude
    Trouve la bretelle de sortie
    Y a plein de pentes tout aussi rudes
    Dans des coins bien plus jolis.

    Avec mes excuses les plus plates.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Faradeth
    Soumis le 21 août 2008 à 12:10 | Permalien

    Selon le code de la route du Québec, un automobiliste peut recevoir une contravention de 270$ s’il dépasse un cycliste de façon non sécuritaire. J’ai l’impression que les policiers ne connaissent pas l’existence de ce règlement. J’ai récemment été dépassé par une auto-patrouille alors que je circulais sur une petite route de la Montérégie et le conducteur, sûrement un policier, n’a pas dévié le moindrement de sa trajectoire même s’il n’y avait aucun véhicule qui circulait en sens inverse!!!!!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • alexandre_o
    Soumis le 21 août 2008 à 12:18 | Permalien

    Certains disent qu’il faut sensibiliser les futurs automobilistes et cyclistes dès leur jeune âge à l’école pour créer une culture de respect mutuel entre les deux et favoriser la sécurité routière. Par contre, c’est mal parti lorsqu’un chauffeur d’autobus scolaire transportant des jeunes à l’école tente de vous frôler à contresens. Bel exemple pour les jeunes ça!

    Une longue file de voitures étant immobilisées à une intersecton, mon ami et moi avons été contrains de circuler à gauche, entre les voitures et la ligne médiane. Nous roulions prudemment à environ 15km/h sans jamais dépasser la ligne sur une distance d’environ 100m pour nous rendre à l’intersection. C’est à ce moment qu’un autobus scolaire circulant à contresens décide d’accèlerer brusquement et filer droit sur nous! Le chauffeur a redonné un coup de volant à la dernière second pour nous éviter de justesse. Il est vrai que nous roulions à gauche des véhicules mais pourquoi risquer de nous tuer pour passer un message?! S’il sa main avait glissé avant qu’il puisse braquer à droite, il aurait tué au moins 2 personnes!

    On voit la même attitude entre les automobilistes qui se dépassent et freinent brusquement pour signaler à l’autre qu’il roule trop lentement etc… Ce qu’il y a d’alarmant c’est que ceux qui doivent donner l’exemple et sont eux-même soumis à des mesures striqctes de sécurité routière se permettent d’effectuer de telles maneuvres!

    Dans des cas semblables, il faudrait accoster des témoins de l’incident et de les rapporter à la police. Il arrive parfois que des agents viennent frapper à la porte de chauffards contre qui des pleintes ont été formulées. On sait jamais…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Vincent
    Soumis le 21 août 2008 à 10:12 | Permalien

    Perso je trouve qu’au Québec c’est le far-west pour le vélo. Le nombre de personne qui nous gueulent après parce que on ne roule pas à la file indienne, c’est immanquable à chaque sortie y’en a au moins un! C’est sûr que le code est à refaire mais la culture cycliste n’est pas là pantoute! Tenez j’ai trouvé ce blog justement hier : … le gars ironise, messemble ouais!

    http://www.montrealexpress.ca/article-241296-Pourquoi-les-cyclistes-menervent.html

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Soumis le 22 août 2008 à 3:20 | Permalien

    Paul C : oui nous avons des nids de poule, oui beaucoup de routes sont en mauvais état, ce qui implique que l’on doive faire des écarts quand on roule à vélo.
    Pareil avec ces grilles et ces plaques contre les trottoirs qui sont de véritables pièges.
    La distance règlementaire en France pour doubler un cycliste est de 1m en ville et de 1,50m hors agglomération.
    Laissez moi rire ! Combien de fois on m’a quasiment rasé ? Notamment hors agglomération où les voitures roulent plus vite. Il m’est arrivé de devoir rouler exprès sur un nid de poule parce qu’au même moment une voiture me doublait trop près…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Etienne
    Soumis le 22 août 2008 à 6:38 | Permalien

    Le pire c’est que le gars qui a fait ca aura rien.. Au Québec on peut tuer un cycliste ou un piétont saoul en voiutre avec déli de fuite et faire è peine 1 mois de prison (dans la communauté)..

    Prompt rétablissement M. Parisien!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Hubert
    Soumis le 22 août 2008 à 8:57 | Permalien

    Pour avoir fait du cyclotouriste en france; je n’ai rencontre que des conducteurs courtois. Ils ne vous depassent pas a grande vitesse en vous passant le retroviseur a 6 pouces de la tete comme on le fait ici. S’ils n’ont pas l’espace pour doubler, ils attendent, un point c’est tout.

    Ils ont meme un reglement qui interdit le doublage s’il n’y a pas un metre minimum entre le vehicule et le cycliste.

    A quand un tel reglement ici???

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • delirium89
    Soumis le 22 août 2008 à 3:04 | Permalien

    vous savez koi
    moi en bourgogne (france) avec mes potes on a des maillots assez fluots(bon d’accord c’est pas super) mais en plus y’en a toujours un ou deux qui roulent en plein milieu de la route, ce qui fait que les autos sont bien obligées de ralentirent et de faire attention avant de nous depasser. et ils ralentissent. quand je pense qu’au debut, lorsque je roulais avec eux. Je me disait putain ils sont fous ces gars ils vont se faire enlever. eh bien non. J’avais tort plus tu fout le bourdel mieux c’est pour ta securité et croyez moi j’ai 57 ans et je roule depuis l’age de 13 ans

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Louis
    Soumis le 22 août 2008 à 4:34 | Permalien

    À tous les collegues français qui croient avoir tout vu: pour avoir vécu en France et au Québec, j’admet que certaines routes sont dangereuses et en mauvaise état. Mais vous n’avez jamais connu la misère des route québecoise! Bien qu’elles soient plus large (des pistes d’avions aux dires de certaines français qui sont passé par ici) leurs état en est d’autant plus mauvais. J’ai vu des routes « pourrites » en France mais jamais de trous de plus d’1m de diamètre comme on en voit souvent au Québec. J’ai bien rencontré quelques chauffeurs mécontants en France, mais jamais je n’ai eu a expliquer ma façon de penser comme on a le faire à presque tous les longues sorties au Québec. Et des voitures qui fonce volontairement sur vous, vous en rencontré forcement à chaque fois.

    Je suggère qu’à l’avenir, nous devrions noter les immatriculations de tous ces chauffards et les signaler. Même si qu’une poignée d’entre eux ne receverait qu’un avertissement pour conduite dangereuse, le message serait peut-être mieux compris qu’un doigt d’honneur de la part d’un vilain et dangereux cycliste qui n’a absolument rien à faire sur la route…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • toutouille26
    Soumis le 23 août 2008 à 1:37 | Permalien

    vous foutez la flippe avec votre pays!!! ici la grande partie des voitures nous double en se mettant sur l’autre voie

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • le stéphanois
    Soumis le 23 août 2008 à 5:11 | Permalien

    les échanges sur la sécurité entre Québécois et Français sont trés intéressants. Je suis surpris du comportement des automobilistes au Québec. C’est marrant, je suis en train de lire Sous les vents de Neptune, un polar de Fred Vargas, ça se passe au Québec et les dialogues sont succulents. Y a pas de vélo dans le bouquin, mais je vous le recommande.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Marmalade
    Soumis le 23 août 2008 à 7:31 | Permalien

    Je suis bien d,accord avec tout le monde en ce qui concerne le respect mutuel sur la route. C est essentiel.
    je suis aussi d,accord avec le fait que de nombreux cyclistes ne respectent pas le code de sécurité routière (lumière rouge, arrêts obligatoires, rouler a 2 ou 3 de large sur la route ect ect ça enrage les automobilistes et ça fait surtout mauvaise presse aux cyclistes.
    Quant à moi le gros du problème c est la question du ‘no fault’ du Québec. C’ est pas grave je peux frapper un cycliste un piéton j ai aucune conséquence c est un accident sauf s il y a présence d’alcool ou d’intentions criminelles). C est la société qui prend en charge les dommages corporels. Je roule à l occasion aux Etats Unis et ds ce coin là les automobilistes changent de voie ou attendent que ce soit dégagé pour changer de voie. Pourquoi parce qu ils ont peur des poursuites civiles et criminelles. Ici, rien.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Vincent
    Soumis le 24 août 2008 à 2:35 | Permalien

    Salut, moi j’habite en Belgique et ça fait des mois que je lis ce site très bien fait sans jamais intervenir mais ici, le sujet me tient à coeur…
    Je me suis fait envoler il y a un an par une voiture arrivant par derrière (ébloui par le soleil, le con**** n’a pas freiné)alors que je roulais seul serré à droite… A 70 à l’heure, je suis passé par-dessus la voiture et suis retombé derrière, tel un pantin désarticulé. Par chance, les voitures derrière ont pu freiner et, grâce à mon casque (arraché), je n’ai rien eu comme blessure profonde à part des brûlures et une démarche de vieux pèpère voûté pdt une semaine. J’avais 28 ans et un petit gars de 2 ans et tout a failli s’arrêter là à cause d’un jeune pilote qui aurait pu tout m’enlever!!! Quand je tiens mon 2ème fils de 8 mois dans les bras, je repense svt à cet événement, nous ne sommes que des obstacles gênants pour certains conducteurs… Moi aussi dorénavant je roule davantage au « milieu » de la route et les conducteurs ralentissent, certains ralent mais je ne réponds pas et en même temps, je suis sain et sauf… Bonne route à tous et …. sortez casqués!!!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Mitch
    Soumis le 24 août 2008 à 7:21 | Permalien

    Je me suis déjà obstiné avec une collègue de travail qui ne voulait pas comprendre que le vélo de route est beaucoup plus dangereux que le vélo de montagne!!

    Cette histoire le confirme encore une fois!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Roger13
    Soumis le 25 août 2008 à 6:01 | Permalien

    D’accord avec Delirium, plus tu laisses de place moins les automobilistes t’en laissent. Rien de plus dangeureux que de rouler toujours bien à droite car alors il n’y a plus de marge de manoeuvre pour éviter un trou ou autres imprévus.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • alexandre charest
    Soumis le 25 août 2008 à 4:00 | Permalien

    c’est lan dernier pour robert brisson… pas ya 2 ans

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Pierre Dumais
    Soumis le 26 août 2008 à 2:26 | Permalien

    J’ai de la difficulté à comprendre pourquoi 2 gars en superbe forme et bien bâtis ne sont pas venus à bout de cet homme des tavernes.

    Dans une autre vie , j’ai déjà déjà lançé mon vélo à un gorille qui voulait me tuer parce que qu’il n’aimait pas me voir sur mon vélo.(Je me suis contenté et jouis en même temps)

    Est-ce qu’il faudra bientôt rouler avec un fusil comme les états-uniens pour défendre notre peau?

    J’y pense sérieusement.

    Pierre Dumais

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Kohler Charles
    Soumis le 28 août 2008 à 7:37 | Permalien

    Aujourd’hui,sur le Boulevard Saint-Jean,à la croisée de la transcanadienne,aux environs de 14.00 j’ai vu un crétin en vélo accompagné d’une petite fille de 7 ans à peu près qui roulait sur le trottoir en plein trafic;la petite fille,peureuse appelant le pignouf qui lui sert de père pour essayer de lui faire comprendre qu’elle avait peur,et lui souriait béatement;viens-t’en,viens t’en…
    Si la petite fille perdait l’équilibre et tombait du trottoir,cet imbécile qui lui sert de père aurait lui aussi été traité pour un violent choc nerveux.
    J’ai eu un moment envie de descendre de voiture et de l’engueuler…
    Tant qu’on aura des irresponsables de ce genre,la rubrique des faits divers ne chomera pas!
    Crétin,si tu lis ça,allume!!!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Marc
    Soumis le 29 août 2008 à 3:15 | Permalien

    Enfin! Un peu de justice!

    http://lcn.canoe.ca/lcn/infos/regional/archives/2008/08/20080829-141653.html

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • alain p
    Soumis le 30 août 2008 à 4:20 | Permalien

    C est enfin ce que ca prend comme sentence et aussi de l info sur quoi faire quand il faut depassé un cycliste ,plusieurs ne le savent meme pas

    C est quand meme surprenant que ce post ne declenche pas plus d intervenant c est quand meme de notre securité dont il est question ,mais c est vrai que ca importe moins que le dopage!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • alain39
    Soumis le 1 septembre 2008 à 4:41 | Permalien

    Tout oppose les cyclistes aux automobilistes. La taille des véhicules, les vitesses, les tracés des routes etc…
    Les routes actuelles sont pour la plupart pensées en priorité pour les automobilistes avec des tracés rectilignes et des intersections larges.
    Le cycliste n’en devient que plus vulnérable lui qui devient un petit point plus ou moins coloré sur une chaussée large et désespéremment rectiligne qui favorise la « somnolence » du conducteur. ajoutez à cela le cruise contrôle et vous avez tous les éléments pour que le cycliste se fonde au paysage au point de passer inaperçu.
    Il est intéressant de constater que les routes de montagne, les départementales tortueuses sont moins mortelles que les nationales at autres grands axes.
    On le voit sur Paris ou les vélibs sont un grand succès hospitalier.
    Voitures et vélos ne font pas bon ménage et il serait trop réducteur de blâmer les seuls automobilistes. Je sais que certains d’entre eux sont des fous dangereux.
    Ceci étant j’ai personnellement enterré des collègues d’entrainement qui pour la plupart n’ont pas été tués par des chauffards mais tout simplement par des gens qui ne les avaient pas vus. L’erreur, l’inattention sont souvent la cause de ces malheurs.
    Un vélo au milieu de la circulation c’est un peu comme une voiture sur les pistes d’un aéroport. Le risque d’accident est décuplé par la différence de taille entre les protagonistes.
    Nos pouvoirs publiques devraient plancher sur des solutions qui donneraient la part belle à la création de pistes cyclabes en périphérie des grandes agglomérations et le long de voies que les cyclistes se voient contraint d’emprunter.
    Il n’existe pas de solution miracle.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!