Sagan se rate… et se rattrape!

Peter Sagan avait bien mal commencé sa campagne 2013 de courses au Québec.

Vendredi dernier en effet, dans le GP cycliste de Québec, il a probablement fait l’erreur de se dévoiler trop tôt, fournissant un gros effort dans la côte des Glacis lors du dernier tour mais se relevant juste après. Du coup, personne n’a plus voulu bouger de sa roue, trop heureux d’être toujours à son contact à 2 kilomètres de la ligne.

Privé d’équipiers, Sagan a dû jouer seul dans les derniers hectomètres et ses adversaires ont mieux manoeuvré que lui, lançant tous le sprint de très loin. C’est l’idéal pour priver un bon sprinter de sa « giclette » dans les derniers mètres.

Total, Sagan a explosé à 200 mètres de la ligne, exactement comme l’an dernier.

Avouons que c’était un peu gênant pour lui, la même erreur au même endroit, deux ans de suite!

Il était donc clair que Sagan voulait se rattraper hier lors du GP cycliste de Montréal. Il était probablement vexé, avec raison!

Chose certaine, il s’est rattrapé de bien belle façon, maitrisant la course de A à Z.

Après un premier test à trois tours de la fin, il a repris Gesink dans la dernière ascension de Camilien Houde puis a déposé un excellent Hesjedal dans la dernière ascension du jour, la côte Polytechnique.

Encore fallait-il résister cinq kilomètres de plus au retour du peloton. Pas un problème pour Sagan, qui a déjà remporté des prologues ou des chronos, rappelons-le.

Total, il gagne de la plus belle façon qui soit, solo. Magistral. Rien à dire, il nous a tous mis d’accord.

Et il s’inscrit comme LE favori des prochains Mondiaux de Florence. Il trouvera cependant sur sa route les coureurs qui sortent de la Vuelta, notamment Nibali, Valverde et Rodriguez.

Dernier point, mon favori des deux Grands Prix était… Filippo Pozzatto, qui me faisait une grosse impression à Québec. Il était dans le coup dans le final hier à Montréal, mais n’a pu concrétiser à la fin. Y’a des coureurs, comme lui ou comme Van Avermaet, qui semblent abonnés aux deuxièmes places!

Des nouvelles des Canadiens

En marge des GP cyclistes de Québec et Montréal, on apprenait que:

1 – Hugo Houle a signé pour deux années supplémentaires chez AG2R – La Mondiale et restera donc en World Tour. Une excellente nouvelle pour ce jeune coureur qui fêtera ses 23 ans à la fin du mois.

2 – David Veilleux descend de vélo. Le GP de Montréal était sa dernière course professionnelle. Le public l’a chaudement applaudi tant à Québec qu’à Montréal et les moments offerts étaient remplis d’émotion, y compris pour moi. Je sais pas vous, mais le cyclisme pro sans lui n’aura plus tout à fait la même saveur…

3 – François Parisien ne renouvellera probablement pas chez Argos-Shimano en 2014 et serait en pourparler avec d’autres équipes en vue de la saison prochaine.

4 – Zach Bell a fait honneur au maillot de champion canadien hier à Montréal, passant une partie de l’épreuve dans l’échappée matinale. Bravo!

5 – Malgré son excellente 3e place hier, Ryder Hesjedal met un terme à sa saison 2013 et ne devrait donc pas représenter le Canada aux prochains Mondiaux de Florence. Voilà qui prive le Canada de sa meilleure chance pour une belle place… Difficile de prédire actuellement la composition de l’équipe canadienne pour ces Mondiaux en Italie… mais Cyclisme Canada devrait rendre publique la liste très prochainement.

La Vuelta

Victoire finale du « vieux » Chris Horner, 41 ans, faisant de lui le plus âgé des vainqueurs de grands tours en cyclisme. Ce n’est pas banal. Comme il n’est pas banal de savoir qu’Horner est sans contrat pour 2014!

Alors, crédible Horner?

Certains émettent des réserves en se basant sur une analyse des watts qu’il a dû générer. Le principal intéressé, un vrai talent il est vrai, estime au contraire avoir toujours été à ce niveau, mais souvent handicapé par des blessures ou par des stratégies de course ne le favorisant pas.

Chose certaine, il est vrai que Chris Horner est un sacré talent sur un vélo, et depuis longtemps. Ceci étant, tout vainqueur de grand tour est suspect, surtout à ce niveau de performance (on annonce la zone des… 480 watts sur certaines étapes!).

Wait and see donc. Certains affirment qu’Horner aurait été plus maigre que jamais sur cette Vuelta, faisant exploser le rapport poids-puissance le plus avantageux connu à ce jour…

Quoi qu’il en soit, l’étape de samedi dernier sur l’Angliru a été tout simplement dantesque, avec le brouillard en haut. Pointé à seulement 3 secondes d’Horner au général, Nibali a tenté de multiples démarrages auxquels Horner répondait doucement, sans s’affoler, en gardant son rythme élevé mais régulier. Et sur la fin, c’est lui qui a fini par décrocher Nibali! Payez-vous les images, ca vaut vraiment la peine.

16 Commentaires

  • alain39
    Soumis le 16 septembre 2013 à 5:24 | Permalien

    Titre du prochain article de Laurent: « A la recherche du vainqueur de la vuelta ».
    A peine descendu de vélo que Horner disparait. Quand je parlais de champiosn éphémères j’avoue ne pas avoir pensé à ce cas de figure.
    Sitôt le ligne franchie Horner a disparu. Et pas joignable à l’heure du portable du tweet et autres médias de l’instantané. Non à priori personne ne pouvait le localiser. Je me doute que les vampires sont pourtant passés à l’hôtel à une heure décente et donc forcémeent que quelqu’un pouvait les renseigner sur sa localisation. Et ben non. Pire ils n’ont pas compris le nom de l’hôtel où il logeait et son allés à un Ibis. Fêter la vuelta à l’Ibis. Quel fêtard ce Kris.
    Incroyable. Alors je m’adresse aux Madrilènes; si vous voyez un homme vêtu de rouge sur un vélo merci d’appeler l’USADA car ce n’est pas le père noël mais Horner.
    C’est le problème avec des vainqueurs aussi vieux ils oublient où ils logent.
    Déjà que cette victoire était un gag mais alors là perdre le vainqueur c’est du vaudeville.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 17 votes)
  • Soumis le 16 septembre 2013 à 5:53 | Permalien

    @ alain39, faut quand meme pas entrer dans le genre commentaire de tabloid!!…Cette Vuelta etait super interessante, bien moins ennuyeuse que le Tour -qui, a mon avis, de sa hauteur ne se rend pas compte qu’il se fait depasser en interet pas les autres.
    Comme tout le monde, je reste dubitatif, sans vouloir condamner aveuglement, devant cette victoire d’un veteran.
    Ce qui complique encore plus la chose, ce sont les victoires d’etapes de gamins de 21, 22 ans au visage d’ados: deja des chaudieres? je ne veux pas le croire, resiste a cette idee.
    Bref, ca serait si bien de voir tout ca sans se poser de questions.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 6 votes)
  • Fredo
    Soumis le 16 septembre 2013 à 6:40 | Permalien

    Tiens, tiens on se pose des questions sur Papi Horner dont le palmarès aurait été celui déjà d’un GRAND COUREUR (voir entre autres commentaire 16 de X du 3 septembre).

    Voilà qui est intéressant : ce commentaire pris directement sur l’excellent site http://www.velo101.com qui, à moins d’être de mauvaise foi, ne souffre ni d’ignorance, ni d’arrogance et pose les bonnes questions ( comment expliquer par exemple qu’à 42 ans Papi fasse le deuxième meilleur temps de la montée de l’Angliru) tout en amenant en même temps des explications pouvant en partie expliquer cette performance pour le moins surprenante.
    Voici cet extrait -article du lundi 16 septembre 2013 :
    « …À 41 ans, papy Horner a fait plus encore que de la résistance. S’il était considéré comme un outsider au début de la ronde ibérique, l’Américain s’est mué en véritable favori à la sortie des Pyrénées, dominant tous ses adversaires en montagne et attirant les critiques. Car plusieurs choses dérangent dans cette victoire, à commencer par son âge, puisqu’il remporte son premier Grand Tour à l’âge où beaucoup ont déjà entamé leur reconversion. Mais aussi son absence de résultats notables sur les courses de trois semaines avec un seul Top 10 à son actif dans sa longue carrière ; les données qui sont communiquées (hier, il a signé le 2ème chrono de la montée de l’Angliru, derrière Roberto Heras) ; et l’identité des coureurs qu’il domine. L’histoire nous a appris à nous méfier de telles révélations soudaines, même si Horner était loin d’être un inconnu, bien avant le départ.

    Émettre des doutes ne veut pas dire accuser, bien évidemment. On notera, pour défendre l’Américain, qu’il a longtemps été considéré comme un lieutenant de luxe et que c’est la première fois qu’il se retrouve en position de leader de son équipe sur un Grand Tour. On évoquera aussi sa longue absence due à une vilaine blessure au genou qui l’a écarté des pelotons pendant plusieurs mois. Le principal atout d’Horner sur cette Vuelta, c’était peut-être sa fraîcheur. Voilà qui expliquera, du moins en partie, ses performances dans une dernière semaine où tous ses rivaux ont affiché leurs limites, eux qui avaient déjà un Grand Tour dans les pattes et une multitude d’épreuves, là où l’Américain s’était contenté du Tour de l’Utah après avoir coupé depuis le Tour de Catalogne en mars et n’avait participé qu’à Tirreno-Adriatico avant cela. »

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)
  • alain39
    Soumis le 16 septembre 2013 à 6:53 | Permalien

    Le tdf était moins spectaculaire car cette année un coureur avait un avantage énorme sur les autres. Sans Froome il y aurait eu une vraie bagarre, il suffit de prendre les écarts.
    Et puis cette vuelta s’est jouée sur une course de côte. Désolé mais l’angliru avec ses pourcentages ubuesque est plus un show TV qu’une étape de haute montagne.
    Il est intéressant de constater que malgré le nombre d’arrivées au sommet les écarts sont faibles ce qui atteste de la difficulté athlétique. Plus c’est dur plus les écarts sont importants.
    Avec Horner je pense que nous en sommes arrivés au niveau des tabloïds. Il faut arrêter de déconner, un gars de 42 ans qui tous les jours bat des gars comme Nibali et Valverde en montagne et ce sur 3 semaines c’est de la pure inéptie.
    Car ce qu’il faut retenir c’est que tous les jours il a dominé ses concurrents et ce de façon constante. C’est pas un exploit mais une succession d’exploits.
    D’ailleurs personne n’est arrivé à le faire avant lui. Et quand on consulte la liste des vieux vainqueurs ils ont plus de 8 ans de moins que lui et ce ne sont pas des seconds couteaux. Si on prend le CM de Zoetmelk à 39 ans c’est plus la victoire de la science de la coyurse que le fruit d’une totale domination.
    Horner c’est Disney.
    Pas la peine d’essayer de défendre l’indéfendable comme on a pu le faire pour les Arsmtrong, Virenque, Landis, Riis etc…
    A chaque fois nous avons eu la même explication.
    Il faut savoir tirer des enseignements du passé et les exploits de Horner dépassant l’entendement l’explication est forcément médicale.
    C’est comme quelqu’un qui gagnerait 5 fois de suite le gros lot au loto. Ca ne serait pas la chance.
    Il ne faut pas condamner aveuglément mais pas non plus tomber dans un angélisme aveugle.
    Horner c’est pas le père noël même avec son maillot rouge.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +11 (from 15 votes)
  • bigmouse
    Soumis le 16 septembre 2013 à 7:11 | Permalien

    sinon vu dans l’équipe hier (la version papier) 4 ou 5 lignes faissant la publicité de la flamme rouge!

    Pas réussi à scanner la page mais c’est la gloire lol

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Soumis le 16 septembre 2013 à 8:07 | Permalien

    Restons positifs! Que demande -t-on du cyclisme pro? Du show TV, et l’Angliru etait parfait pour ca!
    Un mec de 42 balais qui gagne: eh bien ca va peut-etre donner envie a d’autres quadras de monter sur un velo…ils vont rever un peu.
    De toutes facons, on est dans l’image, le spectacle, le marketing, alors autant y aller a fond! Les lecteurs de LFR savent eux ce qu’ils font avec un velo.

    Ce qui est une rumeur qui serait vraiment alarmante , c’ est la vente d’ASO , donc la vente de l’organisation des classiques et Tours qui font la legende du cyclisme, et on parle meme du Qatar…ca, ca pourrait etre Qatarstrophique.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • thierry mtl
    Soumis le 16 septembre 2013 à 9:34 | Permalien

    Le cas Horner

    Son absence à l’hôtel est à prendre avec une certaine réserve compte tenu du courriel qu’a transmis son équipe aux médias et à l’USADA (et la réponse de l’USADA) à propos de ses déplacements.

    La probabilité qu’il doive se cacher pour couvrir un test positif 48 hrs après la dernière étape de montagne est sacrément faible. On sait très bien que les chances de tester positifs sont presque nul une dizaines d’heures après avoir reçu une micro-dose et il ne s’est surement pas doper après son arrivée à Madrid.

    Souvent cibler par l’USADA comme une passoire à dopage, l’Espagne ne manquera pas d’écorcher un coureur américain, surtout s’il vient de gagner la Vuelta.

    Cela ne veut pas dire pour autant qu’il est propre. A 42 ans, un athlète récupère moins bien qu’à 28 ans et il lui est plus difficile de performer quotidiennement en maintenant le même niveau d’excellence. Les athlètes le sentent et la science le confirme. En ce sens, Horner va à l’encontre des connaissances scientifiques.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • Soumis le 16 septembre 2013 à 9:37 | Permalien

    @Bigmouse,
    Que veux-tu dire? Quelle publicité? Là, tu piques ma curiosité!! Quelqu’un d’autre?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • bigmouse
    Soumis le 16 septembre 2013 à 10:49 | Permalien

    =>laurent

    sur la derniere page de l’équipe version papier il ya une rubrique intitulée sur le web:

    et dans cette rubrique il patrle de la flamme roige: en resumé site sans floriture venant du canada ou on retourves article sans effet graphique ni technologie mais intéréssant dans le fond et bien tourné!

    Assez élogieux dans son ensemble

    Appel aux lecteur! qui a la version electronique ou encore l’édition du dimanche pr le scanner ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • schwartz patrick
    Soumis le 16 septembre 2013 à 12:09 | Permalien

    Encore et toujours ok avec Alain 39,
    je veux bien qu’un pro de bon niveau puisse à son âge
    être un bon rouleur et faire un honorable travail
    d’équipier pour peu qu’il ait toujours eu un gros moteur bien entretenu ,gagner une étape en surprenant tout le monde « au métier »,(à la Voigt) oui,à la rigueur,mais deux étapes de montagne (!) et le classement final,là, non…Nous nous sommes laissé piéger (en fait très peu), depuis des lustres avec toutes sortes de coureurs de tous les profils,
    je ne vois donc vraiment pas pourquoi je devrais applaudir les yeux fermés et la conscience tranquille!!
    Si une blessure au genou l’a éloigné du peloton pendant plusieurs mois, comment peut on expliquer qu’il revienne aussi rapidement dans le « rythme » ? ; avec ses facultés de récupération « stupéfiantes » en montagne, çà fait beaucoup!…
    Est-il le seul coureur encore « frais » et très bien préparé pour la Vuelta ? Alors à partir du 2e, tous des
    coureurs fatigués,trop jeunes,trop démotivés ou forcés
    à participer à la course, des charlots ?
    Ne passent-ils pas(les vainqueurs d’étape ou leaders au général) directement après l’étape au contrôle ? Perso, je pense aussi que la « section antidopage du comité espagnol » soit du coup éfficace,consciencieuse et motivée après la victoire d’un non ibérique…
    et puis un « mot » (maux) pour les « pseudo-supporters » aussi cons dans l’Angliru que dans l’Alpes d’Huez…
    savent-ils vraiment ce que c’est que de souffrir sur un vélo dans un col en étant constamment gêné?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 4 votes)
  • Regis78
    Soumis le 16 septembre 2013 à 1:25 | Permalien

    Je confirme dans l’équipe de dimanche il y a un encart qui parle de la flamme rouge, je l’ai en version pdf, je l’envoi a celui qui est intéressé !!!

    Pour Horner c’est beau un quarantenaire qui gagne !!! surtout que j’ai 45 ans et je ne me sens pas fatigué ça m’arrive souvent de « griller » des petits jeunes, mais je pense que le vainqueur du TdF lui à filé son traitement.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Zenou
    Soumis le 16 septembre 2013 à 2:03 | Permalien

    Saunier duval
    Astana
    Radioshack

    Que des équipes au dessus de tout soupçons.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Soumis le 16 septembre 2013 à 4:58 | Permalien

    l’Agence antidopage américaine blanchit Horner, pas de « test manqué » :

    http://www.la-croix.com/Actualite/Sport/Tour-d-Espagne-l-Agence-antidopage-americaine-blanchit-Horner-pas-de-test-manque-2013-09-16-1017432

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Nelson
    Soumis le 16 septembre 2013 à 5:53 | Permalien

    En fin de semaine pendant que je remplissais ma gourde à la fontaine, j’entendais des cyclistes disons aguerris à mes côtés qui discutaient et ils encensaient la performance de Hoerner et comment c’était incroyable, c’était une super performance etc. ……… c’est en entendant cela qu’on réalise que peu de gens comprennent vraiment ce qui se passe dans ces courses ou que finalement le dopage est un problème qui leur passe 10 pieds par-dessus la tête.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • alain39
    Soumis le 17 septembre 2013 à 2:40 | Permalien

    Ils disaient quoi dans l’équipe? Ca nous intéresse. Pour Laurent aussi c’est la consécration et ce à plus de 30 ans.
    Je veux savoir car je pense que ça nous tient tous à coeur. Et puis l’actualité est tellement déprimante que nous sommes friands de ce type d’info.
    Qui va gagner les mondiaux?
    Je ne sais pas, je ne sais plus.
    Si on voit revenir les anciennes stars des années 90 ce serait un beau parcours pour Bugno ou encore Bartoli.
    Trève de plaisanterie on se demande où nous allons et l’allongement des carrières prend une telle proportion que cela risque de mettre en péril toute la filière jeunes.
    C’est pas anodin.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • Fredo
    Soumis le 17 septembre 2013 à 9:29 | Permalien

    Dans l’édition numérique du dimanche 15 septembre 2013, page 21, voici retranscrit intégralement ce que l’on trouve dans le quotidien l’ÉQUIPE concernant le site laflammerouge (Bravo Laurent : une belle reconnaissance de ce quotidien très connu dans plusieurs pays).

    À suivre sur le WEB
    http://www.laflammerouge.com
    Ce site consacré au cyclisme depuis déjà plus de 10 ans nous vient du Québec et attire près de 3000 visiteurs par jour. La Flamme Rouge se penche avec passion sur l’actualité du vélo, comme la Vuelta, le Grand Prix de Montréal aujourd’hui ou les prochaines élections à l’UCI.
    Le site se caractérise par une mise en page sobre, sans fioritures ni gadgets technologiques,
    mais est surtout riche de textes intéressants et bien tournés.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 6 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!