Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Ronde: Sagan, enfin!

On l’attendait depuis un moment déjà, la course ne nous aura pas déçue: c’est un très beau Tour des Flandres qu’on aura vu hier, enlevant jusqu’à la fin.

Comme anticipé, les bonnes conditions météo ont généré une course très rapide, sans temps mort. Tous les coureurs étaient unanimes à l’arrivée: ça a roulé vite, très vite et ce, tout le temps. C’est ainsi qu’il aura fallu attendre 80 bornes avant que l’échappée matinale prenne le large, une échappée matinale qui incluait le québécois Hugo Houle et qui n’a jamais compté beaucoup plus de quatre minutes d’avance.

C’est à un peu plus de 32 bornes de l’arrivée que la course s’est jouée, entre le Taaienberg et le Kruisberg, sur une accélération de Michal Kwiatlowski, rapidement suivi de Peter Sagan puis, avec un petit temps de retard, de Sep VanMarcke. J’ai mal compris pourquoi Fabian Cancellara, alors bien placé, n’a pas accompagné à ce stade crucial de la course. Ce fut l’erreur fatale.

Par la suite, Peter Sagan nous a prouvé qu’il était, avec Cancellara, l’homme fort de ce Tour des Flandres. Il a décroché VanMarcke à la régulière, dans la dernière ascension du Patenberg, pour filer solo vers la victoire. Le rapproché de Cancellara, mal assisté d’un VanMarcke de tout façon complètement cuit, n’aura jamais mis en péril la victoire du slovaque.

Pour Cancellara sur ces 13 derniers kms, il lui aura manqué la présence d’un coureur Sky et/ou Etixx à ses côtés. La vérité, c’est que ces deux formations n’ont su répondre présentes dans les tous derniers kms, ne disposant tout simplement pas d’hommes à la puissance nécessaire pour faire jeu égal avec Cancellara ou Sagan.

Bref, une magnifique victoire (car solo) d’un bien beau champion du monde qui décroche enfin, après plusieurs saisons professionnelles (et 4 maillots verts à Paris!), son premier « monument » du cyclisme. Gageons que ce n’est pas fini, Sagan se posant logiquement comme le favori de Paris-Roubaix dimanche prochain, et un homme pouvant également gagner l’Amstel Gold Race le week-end suivant. Quant on a les jambes, rien n’est trop dur comme le dit l’adage en vélo…

Cancellara, le champion

Le Suisse était déçu à l’arrivée de ne pas avoir gagné, il était venu pour ça, et sa déception est selon moi la marque d’un grand champion. Gageons qu’il sera revanchard – et doublement dangereux – sur Paris-Roubaix la semaine prochaine. Cancellara a vraiment manqué de jugement lorsque Kwiatlowski et Sagan sont partis, il aurait pu suivre à ce moment.

VanMarcke, la classe

J’ai beaucoup aimé l’attitude de Sep VanMarcke dans les tous derniers hectomètres, décidant de ne pas disputer le sprint pour laisser la 2e place à Cancellara. C’était l’attitude à avoir selon le code d’honneur des coureurs, Cancellara ayant assumé 90% du travail sur les 13 derniers kms séparant le sommet du Patenberg et l’arrivée. Bravo au Belge pour ce geste.

Etixx

L’équipe belge a une fois encore été mouchée, et seul Terpstra et surtout Vandenberg auront assumé leurs responsabilités à mes yeux dans le final. Boonen a été inexistant sur la course, ne parvenant jamais à peser sur les événements.

Les deux Québécois

Les deux coureurs québécois au départ, Hugo Houle et Antoine Duchesne, qui partage leur logement dans le sud de la France, se seront distingués chacun à leur manière et c’est très bien. Houle s’est glissé dans la principale échappée du jour, et s’est fait décroché au km 200 environ, sur le Kwaremont. Rien à dire, à ce niveau. Duchesne, pour sa part, figurait encore parmi le groupe de tête dans le final, un exploit. Il n’aura cédé que sur le Taaienberg, après 218 kms de course, excusez-un-peu. Les commentaires d’après-course d’Antoine sont ici, et un sympathique petit vidéo tourné par l’équipe Direct Énergie est disponible à la fin de cet article, où on peut apprécier l’état d’esprit (avant) et l’état de fatigue (après) d’Antoine.

L’autre exploit du jour

Imanol Erviti, ou le coureur Movistar qui se fait tous les monts en tête, pour finalement terminer 7e du Ronde. Coureur peu connu, il faudra porter davantage attention à ce garçon dans l’avenir, bien qu’il ait déjà 32 ans.

Un beau reportage

Un très beau reportage sur l’histoire et le caractère « mythique » du Tour des Flandres est disponible ici, photos à l’appui et publié par le journal Le Monde.

Les mauvaises nouvelles

La chute de Greg Van Avermaet d’abord, qui s’est soldée par une fracture de la clavicule, un classique. Le coureur belge devrait être indisponible pour au moins 3 semaines.

LA grosse mauvaise nouvelle, c’est cette histoire d’un médecin anglais, Mark Bonar, qui, à la caméra cachée, affirme avoir dopé à l’EPO, aux hormones de croissance, aux stéroides et autres produits « lourds » des footballeurs et des cyclistes anglais, dont certains ont eu de bons résultats sur le Tour de France. Ce médecin anglais faisait l’objet de soupçons depuis deux ans déjà. Et si on venait d’expliquer le succès des Sky ces dernières années, en débusquant le « Michele Ferrari » anglais? Chose certaine, ça sent très mauvais… et la bonne nouvelle dans cette mauvaise nouvelle pour le vélo, c’est qu’une enquête indépendante a été déclenchée pour faire la lumière sur cette histoire. Stay tuned…

Matos

Intéressant photo-reportage du matos utilisé sur le Ronde ce week-end, question de voir comment les pros se préparent à affronter les pavés. Des boyaux de 28mm sont en usage, comme des freins à disque et des lubrifiants spéciaux pour les chaines.

Le Tour du pays basque

La semaine en cyclisme sera intéressante avec le début demain du toujours très difficile Tour du pays basque où une mauvaise météo est annoncée, de quoi durcir encore davantage l’épreuve. Très souvent, les coureurs se distinguant sur cette épreuve espagnole sont ceux qu’on retrouve devant sur les Ardennaises, donc ce sera primordial de s’intéresser à cette course. Pour les autres plus au Nord, on disputera ce mercredi la 104e édition du GP de l’Escaut (Scheldeprijs), avant de refaire du jus pour l’Enfer du Nord dimanche prochain.

Partager

Précédent

Ronde: la gran'(ker)messe du cyclisme!

Suivant

Quelques questions sur Peter Sagan

12 Commentaires

  1. LaVoitureCaPue

    Super course, super vainqueur.

    Autre chose qu’une course de côte ou un sprint… (MSR & mur de Huy au hasard…)

    Enfin Sagan gagne. Un coureur qui à la classe, le panache, le contador des classiques ! En le voyant trop en faire dés 35 bornes de l’arrivée, cancellara s’économisant derrière les équipers Sky, Katuha, Astana et le sien… Je me suis dit : « il va encore se faire griller c’t’abrutis d’sagan et finir 2° derrière le Cance ». Binh non.
    D’ailleurs je ne suis pas d’accord avec l’auteur. Ne pas suivre kiato-sagan-Sep n’était pas une erreur sur l’instant. Les 3 pouvaient très bien se griller à se fatiguer contre des équipiers. C’était un pari…perdu. Mais sur le moment va savoir….

    0
    0
  2. alain39

    Sagan a réussi son pari et seul. Ce ronde a démontré combien Sagan était esseulé mais il était tellement supérieur aux autres qu’il a pu gagner. Il a mûri et conscient de cette faiblesse il a attaqué de loin et ainsi anticipé le rôle des équipiers de Cancellara et autres protagonistes.
    Bravo car c’est tout une victoire avec la tête et les jambes. Et elle a été préparée car sur toutes les courses de préparation Sagan s’est astreint à des efforts en fin de course pour travailler son endurance et être fin prêt en avril.
    C’est la preuve d’une maîtrise de son art car il cible uniquement les grandes courses quitte à perdre des courses de préparation qui par le passé étaient aussi dans ses objectifs. Il est devenu sélectif car conscient d’être au sommet de son art.
    Malheureusement pour lui Paris Roubaix est une course où les équipes ont plus d’importance et il va avoir du mal à renouveler le même résultat sauf à être une jambe au dessus des autres. Cancellara va être dur à battre avec son équipe.
    Mauvaises nouvelles pour Demare, Van Avermaet et les Etixx qui sortent affaiblis ou out de ce ronde et pour lesquels Paris Roubaix risque d’être compliqué.
    Dommage pour Demare qui sur Paris Roubaix a les qualités pour gagner. Mais il ne faut pas rêver on ne se remet pas d’une telle chute en une semaine.
    Etant sur place et notamment dans le Paterberg. J’étais placé juste avant l’attaque de Sagan et 2 coureurs m’ont impressionnés: Sagan et Cancellara. Ils dégageaient une puissance incroyable sans se désunir et ça montait vite, très vite. Là j’ai tout de suite compris que ça allait se jouer entre les 2 tant la différence de style et puissance était flagrante. Les autres se battaient contre la pente alors qu’eux semblaient la dominer. Cancellara pensait revenir sur Sagan mais hier il était trop fort pour lui. Gageons qu’il saura en tirer les leçons pour monter une stratégie différente sur Paris Roubaix et surprendre Sagan car en plus au sprint il a peu de chances de le battre.
    Il va falloir l’isoler et l’obliger à faire des efforts bien avant les 30 derniers kilomètres.
    Super Ronde et très beau vainqueur avec en plus un soleil estival. Que demander de plus sinon la même chose sur Paris Roubaix.

    0
    0
  3. Zardoz

    Je suis le Ronde chaque année depuis 2004, et cette édition était certainement la plus belle de toutes. Comme l’analysait Sven Nys à la TV flamande, il aura fallu quatre éditions pour que les coureurs prennent complètement parti des potentialités offertes par le nouveau parcours, alors que la première « nouvelle » édition (en 2013 donc) avait été, souvenez-vous, une belle déception niveau spectacle.

    Très satisfait par la course et son résultat. J’ai juste un peu de déception pour mes compatriotes belges. Notez que Vanmarcke a eu pas mal de pépins un peu après la mi-course, et a dû gaspiller des forces précieuses pour rester avec les meilleurs. Une fois de plus, la chance n’était pas particulièrement de son côté. Dans des conditions optimales, peut-être aurait-il été capable de suivre Sagan dans le Paterberg. Puis tant qu’à faire, c’est pas pour être pointilleux ou de mauvaise foi, mais Sep a quand même pris plus que 10% des relais à Cancellara dans la partie finale, même s’il a attendu un peu avant de collaborer. Enfin voilà…

    Et alors que dire de nos deux malheureux du jour. Benoot, leader de la Lotto qui s’est malgré tout plus ou moins rachetée avec la jolie performance de Greipel à l’avant de la course. Et, surtout Van Avermaet. A son âge (33 ans cette année, plus de temps à perdre !), et avec la très bonne forme qu’il affichait jusque là, il y a de quoi avoir très, très dur. Ça faisait de la peine de le voir à terre et dépité comme ça.

    Pour ce qui est du cas Etixx, je n’ai pas envie d’être trop sévère. Autant dans les courses précédentes, ils ont pêché par un manque d’esprit d’offensive, autant là, ils ont fait ce qu’il y avait à faire et tant pis si ça n’a pas marché. Personnellement, à un moment donné, j’ai vraiment cru aux chances du duo Vandenbergh-Van Baarle. Pour le coup, c’était vraiment bien vu. L’inconvénient éventuel, c’est que ça a peut-être brimé la course de Stybar et Terpstra derrière, au moment où ils auraient pu tenté leur propre chance face à Sagan et Cancel’, mais il faut bien faire des choix…

    0
    0
  4. Tchmil

    très belle édition il est vrai et très beau vainqueur.

    Mais je m’ennuie quand même des duels Lotto-Quick Step (Mapei) d’antan qui faisaient la saveur de ces flandriennes.

    0
    0
  5. thierry (mtl) bécyk

    Chez Etixx il y a trop de leader et pas assez de soldats. Ca crée de la confusion en course où les DS doivent constamment réaménager les stratégies en fonction du déroulement immédiat.
    Qui étaient les leaders désignés et protégés chez Etixx dimanche ? Eux, comme moi, ne semblaient pas le savoir.
    Le cyclisme est un sport d’équipe, mais pas seulement un sport d’équipe. Parlez-en à Sagan.

    0
    0
  6. Patrick

    Impressionnant le Slovaque. Le Suisse aussi, mais peut-être un soupçon en-dessous. Son erreur fut à mon sens de surestimer le niveau de son équipier Devolder, bien loin de ses performances passées.

    0
    0
  7. mleg

    Pas mal du tout, pour Joelle Numainville; une 18ieme place à de 2 minutes d’Armitstead, la vainqueure du Tour des Flandres féminin.

    0
    0
  8. p'tit lucien

    Incontestablement le plus fort du jour, Peter Sagan. Bravo ! Dommage qu’il n’ait pas fait un petit wheeling à l’arrivée, comme une sorte de signature.

    Toutefois, je m’étonne en le voyant de profil lors des derniers kilomètres. Je trouve sa selle placée quand même assez bas, au point que ses jambes restent fort pliées même dans la position basse du spinning. Est-ce que ça n’enlèverait pas un peu de puissance, ça ?

    0
    0
  9. Thierry mtl

    Tu mélanges tout Laurent. Le bon Dr Bonar ne dope pas, il soigne les athlètes malades en échange de quelques livres sterling. Il est au dessus des intétêts de victoires et d’équité sportive. Il ne laisse pas sa mission curative se faire influencer par des détails aussi puérils. Il concentre toute son attention sur la science medicale curative et il n’a pas temps de s’attarder aux détails que le peuple considère, à tort, pertinents. Allez, continue ton travail et ne dérange pas le bon docteur.

    0
    0
  10. Chouchou

    @Zardoz, tu vieillis Greg Van Avermaet, il n’a que 30 ans et va avoir 31 ans le mois prochain.
    Il ma fait de la peine à le voir pleurer après sa chute dont il n’est même pas responsable, tous ces rêves de victoire envolés.
    Sep Vanmarque a été très fort pour avoir terminé sur le podium malgré une chute et des problèmes techniques qui l’ont obligé à faire une course poursuite plusieurs fois. La poisse le poursuit. Mais grande classe.
    Chez Etixx tu oublies Tony Martin qui a fait un super boulot d’équipier pour un débutant cette saison sur les courses pavées.

    @p’tit lucien, Sagan a bien fait son wheeling, mais juste après avoir franchi la ligne d’arrivée en levant les bras. Très beau vainqueur avec panache de ce Tour des Flandres. C’était son grand objectif, il a su concrétiser avec la manière.

    Malgré tout, un peu triste pour Cancellara qui aurait aimé écrire une belle page d’Histoire sur ce monument. Toutefois c’est quand même une jolie 2ème place pour un futur retraité. Beaucoup de coureurs derrière lui seraient ravis de finir en aussi grande forme à son âge.

    Perso je ne vais pas critiquer l’équipe Etixx. Ils roulent à l’avant, ils attaquent, ils finissent à plusieurs dans le groupe de tête derrière les 2 monstres, donc j’ai toujours du plaisir à les voir en courses puisqu’ils animent d’une façon ou d’une autre. Il y a tellement d’autres équipes qu’on ne voit quasiment jamais, qui profitent de leur travail, et qui terminent dans l’anonymat… J’ai un immense respect pour ceux qui bossent.

    Concernant le docteur Bonar, l’article du Monde mis en lien précise qu’il y a des sportifs étrangers aussi. Alors je préfère attendre d’avoir + d’information pour me prononcer à ce sujet… des fois qu’il s’y trouverait parmi eux quelques français ?

    0
    0
  11. Zardoz

    Au temps pour moi concernant l’âge de Greg, et tant mieux pour lui d’ailleurs. C’est drôle, mais ça fait des années que je crois me souvenir qu’il avait 25 ans à l’époque de sa révélation sur la Vuelta 2008. Mais non, c’était bien 23 ans (à l’époque).

    0
    0
  12. Eric Fruttero

    Antoine Duchesne, très attachant.
    Son « phrasé » qui s’adapte au micro, sa fraîcheur, un guerrier sur le vélo..
    Va faire un hit/tabac sur le Tour ! 🙂

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.