Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Ronde: le Vieux Quaremont à l’honneur

Ca y est, la grand messe du cyclisme arrive avec le « Ronde Van Vlaanderen« , le Tour des Flandres, dimanche prochain.

Selon moi, la plus belle et la plus difficile course d’un jour de la saison. C’est toujours compliqué de gagner cette course: en plus de disposer d’une santé peu commune, il faut maitriser l’art du placement du premier au dernier kilomètre. Ne gagne pas qui veut cette course!

Cette année, le parcours a changé: exit l’enchainement Muur de Geraardsbergen – Bosberg dans le final, on lui préfère plutôt un final inédit dans lequel le Vieux Quaremont, cette étroite bosse pavée de 2,2 km, est à l’honneur.

Les coureurs auront en effet à le gravir trois fois dans les 80 derniers kms: km 177, km 218 et km 238. Pas de doute, ça sera noir de monde sur cette bosse puisque les spectateurs présents pourront voir passer les coureurs à trois reprises.

Alors, plus difficile le final du Ronde cette année?

Pas sûr, mais ce n’est en tout cas pas plus facile. Ma crainte est que la sélection se joue sur d’autres critères, notamment le placement et la chance, le Vieux Quaremont étant étroit. Dans ces conditions, on peut poser la question: verrons-nous émerger dimanche le coureur le plus costaud ou… le plus chanceux?

Chose certaine, la stratégie est claire. La course commence au km 90, avec l’arrivée sur plusieurs secteurs pavés. À ce stade, il faudra utiliser au maximum l’équipe pour rester en tête de course et pallier aux chutes et crevaisons afin de rester dans le coup.

La première série de monts, entre les km 90 et 150, ne devrait cependant pas être trop compliqué pour les favoris.

La deuxième phase de course surviendra entre les kms 170 et 200. Sur ces 30 kms, 4 monts à passer, dont la première ascension du Vieux Quaremont. Ce sera la première vraie grosse sélection en vue du final.

Ce final débutera avec la deuxième ascension du Vieux Quaremont, au km 218. À partir de ce moment, les favoris devront être en tête de course et ils pourraient être isolés. Ceux qui disposeront encore d’équipiers seront forcément avantagés.

Cette deuxième ascension du Vieux Quaremont pourrait être la plate-forme de lancement idéale pour les hommes voulant éviter un sprint à l’arrivée: je pense évidemment à Cancellara qui aurait alors devant lui 4 autres monts pour faire la différence avant d’amorcer un contre-la-montre de 15 bornes sur le plat pour rallier l’arrivée une fois le Vieux Quaremont franchi pour une 3e et dernière fois.

Des coureurs comme Sagan voire Boonen pourraient au contraire miser sur le regroupement sur ces derniers 15 kms de plat en vue d’une arrivée au sprint, surtout s’ils disposent encore d’équipiers avec eux. Il n’est pas exclu que des ententes entre équipes de sprinters (Sky, Liquigas voire Omega Pharma Lotto) s’opèrent à ce stade de la course afin de rentrer sur une échappée et ainsi permettre aux sprinters de s’expliquer sur la dernière ligne droite.

Chose certaine, ces derniers 15 kms de plat avant l’arrivée compliqueront la situation de certains car cette portion favorisera les regroupements. N’excluons donc pas une arrivée au sprint!

Partager

Précédent

Ha! Mario Cipollini…

Suivant

Le Tour de l’actualité

  1. vincent

    Bonjour
    Est-ce que c’est présenté à la télé ????

    0
    0
  2. schwartz patrick

    Je ne pense pas qu’il y aura trop de monde sur les 15 km du final,surtout s’il pleut ; il faudra en tout cas être le moins usé physiquement, autant nerveusement et moralement! pour l’avoir fait l’an dernier et le refaire en cyclo samedi,je peux afirmer que les petites routes qui n’arrêtent pas de tourner, les monts pavés où il faut rester constamment concentré, éviter les chutes et les crevaisons(toujours au mauvais moment),tous ces facteurs font que je resterais toujours fan de cette course et que c’est simplement la plus belle, la plus guerrière avec une ambiance de folie dans les monts! mais comme pour Paris Roubaix, le facteur chance est primordial avec le facteur « grande forme » et l’expérience obligatoire!

    0
    0
  3. schwartz patrick

    Je ne pense pas qu’il y aura trop de monde sur les 15 km du final,surtout s’il pleut ; il faudra en tout cas être le moins usé physiquement, autant nerveusement et moralement! pour l’avoir fait l’an dernier et le refaire en cyclo samedi,je peux afirmer que les petites routes qui n’arrêtent pas de tourner, les monts pavés où il faut rester constamment concentré, éviter les chutes et les crevaisons(toujours au mauvais moment),tous ces facteurs font que je resterais toujours fan de cette course et que c’est simplement la plus belle, la plus guerrière avec une ambiance de folie dans les monts! mais comme pour Paris Roubaix, le facteur chance est primordial avec le facteur « grande forme » et l’expérience obligatoire!

    0
    0
  4. marten

    Laurent, tu oublies qu’après chaque passage du « Oude Kwaremont » suit encore le Paterberg ou le placement est encore plus important puisqu’on le commence au ralenti à cause du virage qui le précède et le mont est encore plus étroit.
    Je ferais samedi le petit ronde(134km) au milieu des 20000 cyclotouristes(plus Patrick Schwartz) avec cinq camarades des Pays-Bas.

    0
    0
  5. schwartz patrick

    je ne sais pas encore où attaquer marten, ma stratégie est évidemment secrète; mais je ne sais pas comment je vais gérer l’après « Ronde », quand j’aurais « gagné » devant 19999 autres candidats ,les demandes,les télés, les contrats… Je rigole, d’autant plus qu’ils prévoient  » humide et friquet » ce samedi, alors profil bas … mais enthousiasme certain !

    0
    0
  6. schwartz patrick

    un temps à mettre tous les « flahutes » dehors !

    0
    0
  7. marten

    Si la méteo est capricieuse, cela diminuera le nombre de participants…..

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.