Riis s’expliquera vendredi

1 – Suite à toutes les révélations faites par d’anciens coureurs et membres de l’organisation de l’équipe T-Mobile, "Bjarne Riis a senti la nécéssité de tenir une conférence de presse demain vendredi":http://www.cyclingnews.com/news.php?id=news/2007/may07/may25news. La grande question est la suivante: que va-t-il y annoncer? À La Flamme Rouge, on a bien du mal à se faire une idée ce soir. Riis connaît les conséquences d’éventuels aveux, aussi la pression pour ne rien lâcher, comme Ullrich, est forte. D’un autre côté, s’il nie tout en bloc, sa crédibilité n’en sera que plus faible dans l’avenir et continuera de nuire à son équipe. Une chose est certaine cependant, on ne voudrait pas être dans les souliers de Riis ce soir. À lui d’assumer les conséquences de ses actes! 2 – "On aime beaucoup le discours de Christian Prudhomme actuellement":http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/sports/20070524.FAP4564/cyclisme_christian_prudhomme_veut_briser_lomerta_du_dop.html: Il ne peut y avoir la même sanction pour ceux qui avouent et ceux qui n’avouent jamais. Il faut tout faire pour que les gens parlent. On peut rester à deux ans de suspension pour ceux qui ont fauté et parlé, mais pour les autres qui n’ont jamais avoué et ont été confondus, ce doit être à vie, on doit leur dire ‘terminé’. D’autres propos réconfortants qui auraient dû venir bien avant, et de la bouche du président de l’UCI: Le cyclisme est souvent moins bien traité que les autres disciplines sportives, notamment le football. Mais il y a un domaine où le cyclisme est mieux traité que le football: si un entraîneur de football perd quatre matches d’affilée, il est dehors. Un manager dans le cyclisme, avec des casseroles et parfois sans victoire, il peut rester 20 ans. Là, il y a un problème. S’il y a du dopage dans leur équipe et qu’ils ne savent rien, c’est qu’ils sont incompétents. Et comme dans n’importe quelle entreprise la sanction immédiate doit être: ‘au revoir, monsieur’. Enfin, on ne saurait être davantage d’accord avec lui lorsqu’il affirme: Quand on voit le visage de Thomas Voeckler au Plateau de Beille il y a trois ans, tordu par la douleur, qui tout d’un coup s’irradie, s’illumine en un sourire magnifique, cela fait plus pour la légende du Tour que maintes victoires, l’index vengeur dressé sur la ligne d’arrivée sans la moindre goutte de sueur. Le contraste avec Jean-Marie Leblanc et sa naiveté déconcertante est saisissant. On sent chez Prudhomme le désir de faire le ménage, d’arrêter les frais et surtout d’assurer un leadership fort dans la lutte contre le dopage. Et quel meilleur véhicule que la plus prestigieuse des épreuves cyclistes, le Tour de France, pour le faire? Le cyclisme a tellement besoin d’homme comme lui. 3 – Giro d’Italia, puisqu’il faut bien parler du sport lui-même… C’est un excellent DiLuca qui s’est révélé aujourd’hui sur l’Izoard. "L’Italien a fait coup double, remportant l’étape et enfilant le maillot rose":http://grahamwatson.com/gw/imagedocs.nsf/updateframesetcall?openform&07giroSt12. Les autres belles prestations sont à mettre au compte d’Andy Schleck, surprenant d’aisance. Nous avons lu quelque part au cours des derniers mois que son médecin est Cecchini en Italie, comme beaucoup de coureurs chez CSC dont Cancellara. Les résultats suivent… Les autres bonnes opérations du jour sont du côté de Simoni, Cunego, Sella ainsi qu’Arroyo, tous encore à portée du maillot rose. Certains coureurs ont perdu le Giro aujourd’hui. On pense notamment à Savoldelli, à Garzelli et surtout à Popovytch. Les Discovery n’ont plus personne pour le général, ce qui n’aidera pas les affaires de Bruyneel et Armstrong pour retrouver un sponsor! "Demain, on attaque le clm en côte jusque Oropa":http://grahamwatson.com/2007/giro/profiles/T13_alt.jpg. D’autres écarts sont à prévoir car plus personne ne pourra se cacher et l’étape d’aujourd’hui aura laissé des traces.

6 Commentaires

  1. Soumis le 27 mai 2007 à 10:56 | Permalien

    ARMSTRONG, mêm chargé, a toujours été un FUORICLASSE , désolé…”
    tu donnes ferrarri en exclusivité à n’importe quel cycliste pro, et je te parie qu’il remporte au moins une fois le tdf!!
    il etait bien meilleur medecin que fuentes, c’est dire!!! LA a seulement eu l’intelligence de se le reserver…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  2. Bark
    Soumis le 27 mai 2007 à 11:14 | Permalien

    Testcarbone…
    On a compris que ton livre de chevet c’est “LA Confidential”. Il y’a une grande différence entre “a dit” et “aurait dit”. Son palmares se trouve sur Wikipedia. Pour un nul à ses débuts, c’est même mieux que nos champions.

    Patrick,
    la course d’aujourd’hui a été vraiment belle. Mais le grincheux ne retiendront que les éternelles supputations.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  3. patrick B
    Soumis le 27 mai 2007 à 11:23 | Permalien

    Ca y est, Toutouille commence à introduire les médecins dans les classements. Tout vient à point…

    Miguel Indurain : “Pour moi, les aveux de Riis ne changent rien parce que sur le Tour 1996, je n’ai pu être avec les meilleurs. Ni à la hauteur de Riis, ni malheureusement à celle de beaucoup d’autres, comme en atteste le classement”. Classement bien partiel…

    Eh Minos, l’histoire des gros pourcentages nécessite quand même une petite étude. Non, le Giro n’est pas fini, même si Di Luca semble difficile à battre. Rappelons-nous que de très nombreux giro d’un passé proche ont réservé du suspens jusque près de la fin. “Il n’y aura plus jamais de grimpeur comme Pantani”; d’abord, il a souvent été battu en montagne, et ensuite, le mot jamais… Je crois moi que potentiellement Jan Ullrich était encore meilleur grimpeur que lui. Et qu’en terme de résultats bruts, Lance Armstrong a fait bien mieux que lui en montagne.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  4. marten
    Soumis le 27 mai 2007 à 11:58 | Permalien

    Armstrong, un grand champion sur les classiques. Point final.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  5. Rolan de Gilead
    Soumis le 27 mai 2007 à 4:17 | Permalien

    Tout de même 4e de la Vuelta 1998,

    alors qu’il était encore amoindri par la maladie, mais il avait déjà changé sa façon de voir la vie et la discipline (parce qu’il faisait vraiment n’importe quoi en nutrition et en entraînement). Et bien sûr il a profité de la perte de ses muscles de déménageur pour aborder un nouveau style en montagne, et tout le reste… avec plus de sérieux que la plupart des autres pros.

    Le foncier et la hargne il l’a toujours eu. D’ailleurs Guimard l’avait fait signer chez Cofidis parce qu’il avait détecté que ce gars-là était hors norme.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  6. Thierry Lemaire
    Soumis le 27 mai 2007 à 6:17 | Permalien

    Rolan, n’oublie pas les tests en soufflerie !!!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Fouillez nos archives!