Quelle est la meilleure course de 2017?

C’est la fin de saison, et avec elle l’occasion de faire le bilan des courses cyclistes de l’année 2017.

Quelle course vous a passionné le plus?

Pour la part, aucun doute: le Giro!

Pour plusieurs raisons.

D’une part, la lutte indécise jusqu’au tout dernier jour et ce chrono de 30 bornes vers Milan, qui a permis à Tom Dumoulin de détrôner Nairo Quintana. Au départ de ce chrono, ils étaient trois (Dumoulin, Nibali et Pinot) à moins d’une minute du maillot rose!

Quelques jours avant, Dumoulin avait surpris tout le monde en s’arrêtant sur le bas-côté de la route pour satisfaire à une envie pressante. Du jamais vu, ou presque! Reparti après environ deux minutes, il avait réussi à rester dans la course, au prix d’un gros effort bien évidemment.

J’ai adoré ce Giro, qui a proposé des étapes variées, parfois courtes et montagneuses (celle vers Oropa ou vers Ortisei), parfois dantesque (celle vers Bormio, 220 bornes dont le Mortirolo, le Stelvio et l’Umbrail Pass), et deux chronos, de 40 et 20 bornes.

Le Tour? Moins intéressant.

La Vuelta? Mieux que le Tour, mais moins bien que le Giro cette année.

Les Classiques? Toujours des courses passionnantes, mais pas de grands crus cette année si vous voulez mon avis!

19 Commentaires

  1. mica
    Soumis le 25 octobre 2017 à 2:00 | Permalien

    Oui, le Giro certainement, le Tour de Lombardie peut étre. Certainement pas Paris Tour.(voir les 10 derniers Km).
    Mais, essayer d’ analyser des courses, compte tenu de ce qui à été dit dans le sujet précédent, devient difficile.
    Tout peut étre remis en question par une révélation, une découverte de fraude, une analyse médicale.
    Quand je pense que l’ exclusion de Pantani d’ un certain Giro découlerait d’ une action de la maffia, je crois réver ou plutot cauchemarder… mais là, quand même, je n’ y crois pas trop!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 4 votes)
  2. pijiu
    Soumis le 25 octobre 2017 à 3:30 | Permalien

    Pour les classiques, le Tour de Lombardie, et dans une moindre mesure le Tour des Flandres et Milan-San Remo. Souvent des belles courses, malgré tout.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  3. mica
    Soumis le 25 octobre 2017 à 4:32 | Permalien

    Mais enfin, c’ est évident: le Grand Prix de St Michel de double! (Dordogne, Périgord, France..) ses 15 engagés et son Mc Gayver des Dimanches..et son vidéo gag!
    Mérite largement la 1 ére place.
    Pour mémoire, la même course avait plus de 100 engagés en 1991 (dixit un dirigeant du club organisateur dans un blog « cyclisme Périgord » ou quelque chose comme ça.)
    1991, c’ était pourtant le début de la fin.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 9 votes)
  4. Edgar Allan Poe
    Soumis le 25 octobre 2017 à 5:06 | Permalien

    Pour 2017, je ne saurais me prononcer…les courses en Italie, semi-classiques du mois de septembre et d’octobre, étaient sympas aussi.
    Mais pour 2018, je dirais l’étape du Tour Annecy-Le Grand Bornand : 109€ si vous vous inscrivez avant le 17 décembre !
    J’envisage de créer un organisme de crédit pour financer les inscriptions aux épreuves de ce genre…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  5. mica
    Soumis le 25 octobre 2017 à 6:13 | Permalien

    EAP: tu as raison, ASO n’y vas pas avec le dos de la cuillére, mais tu sais bien, ce ne sont pas des philanthropes, il faut que « ça rapporte ».
    Idem pour les courses qu’ ils organisent: il faut du spectacle et non de l’ équité sportive, on supprime allégrement les clm et on met des pavés ou des routes non revétues , il faut faire de l’ audience et du fric, tout çà ne durera qu’ un temps.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 4 votes)
  6. Edgar Allan Poe
    Soumis le 25 octobre 2017 à 6:37 | Permalien

    Il y a quelques années, il y avait eu plus de 10 000 participants à l’étape du tour, mais seulement des ravitos pour les 500 premiers. Et le repas à l’arrivée intégrait seulement un mini paquet de chips, un fromage de type Babybel, et une bouteille de 25 cl de flotte.
    Ça n’empêche pas la ferveur populaire.
    « Finisher »… »j’y étais » diront certains!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  7. thierry mtl
    Soumis le 25 octobre 2017 à 7:56 | Permalien

    Oui, le Giro, mais aussi un Tour de France plus intéressant que les années précédentes.

    Très belle course en Lombardie.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  8. Soumis le 25 octobre 2017 à 8:26 | Permalien

    Vingt ans après, Christophe Bassons est toujours le «Monsieur Propre» du vélo..

    http://www.slate.fr/story/152594/bassons-monsieur-propre-cyclisme-dopage-moteur

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)
  9. mica
    Soumis le 25 octobre 2017 à 8:54 | Permalien

    Pour ce prix là, ils peuvent au moins mettre des motos aspirantes pour l’ étape cyclo sportive du Tour.
    Comme pour les pros!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 5 votes)
  10. Edgar Allan Poe
    Soumis le 25 octobre 2017 à 9:42 | Permalien

    Ou des bornes de recharge…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 5 votes)
  11. alano39
    Soumis le 25 octobre 2017 à 10:31 | Permalien

    Je vous trouve durs avec les classiques. MSR, le ronde et le tour de Lombardie ont été de très belles courses. Et la victoire de Gilbert après une chute sur l’Amstel? pas un bel exploit?
    belle campagne de classiques sauf les ardennaises qui une fois encore ont été très conventionnelles avec des arrivées formatées. Les ardennaises sont devenues du cyclisme à répétition. Dommage car pendant très longtemps elles furent le cadre de belles bagarres et d’audaces.
    Pour les grands tours, une légère préférence pour le giro en raison du suspens. Par contre la course en elle même a été assez peu excitante en raison de la baisse de rythme de Quintana qui contrairement à son habitude n’était pas explosif. Nous n’avons donc pas assisté à un exploit d’un des protagonistes tout comme sur le tdf. Le resserrement des valeurs donne un peu plus de suspens mais par contre ôte toute chance de voir un exploit.
    Le tdf a été décevant en raison de l’hégémonie de la SKy qui bien que privée de Thomas a réussi à étouffer la course. Qui plus est, Froome qui aurait pu profiter de cette supériorité pour mettre du panache s’est contenté de suivre les meilleurs et de les battre sur le chrono. Sur le tdf ce qui a manqué c’est le panache du maillot jaune.
    En ce qui concerne la vuelta je continue à penser que c’est plus devenu un show qu’un grand tour. Comme d’habitude Contador a retrouvé son coup de pédale. L’air du pays? Mais fini tout de même l’époque où les espagnols trustaient les podiums. C’est dire combien le cyclisme espagnol traverse une pénurie de grands talents. D’ailleurs finie aussi l’époque ou la moitié du peloton s’entraînait en Espagne. Pour Arsmtrong Girone était le saint Graal, pour Froome c’est le Mt Tiede. Arsmtrong luttait contre une armada de bons coureurs espagnols, Froome
    contre des colombiens. Autre époque autres moeurs.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 6 votes)
  12. Simon Julien
    Soumis le 25 octobre 2017 à 11:48 | Permalien

    Coup de cœur 2017:Giro
    Déception 2017: Chavez

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  13. Edgar Allan Poe
    Soumis le 25 octobre 2017 à 11:52 | Permalien

    Si je peux me permettre : le mont Teide, sur l’île de Tenerife, dans les Canaries, est un volcan d’Esoagne.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 1 vote)
  14. Wolber
    Soumis le 25 octobre 2017 à 12:28 | Permalien

    La Classic Drôme avec le mur d Allex…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  15. Wolber
    Soumis le 25 octobre 2017 à 12:32 | Permalien

    Pardon, là Royal Bernard Drôme Classic…quel nom!!! Mais une très belle course de vélo .

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  16. noirvélo
    Soumis le 25 octobre 2017 à 12:37 | Permalien

    En grands Tours, le Giro et en Classiques, le Tour des Flandres, incontestablement. L’apparition de Gilbert tout de noir vêtu avec le maillot de champion de Belgique, seul au bas du Koppenberg avec ce superbe rayon de soleil, et ce « cavalier seul » jusqu’au bout, c’est mon plus beau souvenir de 2017 et peut-être de toujours … et en direct en plus avec ma « vieille petite flamande sur sa chaise de camping » en prime …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +7 (from 7 votes)
  17. Djm
    Soumis le 25 octobre 2017 à 1:17 | Permalien

    La 1ère étape de Paris-Nice. Du vent, du froid, des bordures! Et pourtant un parcours pas hyper dur.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
  18. jaimequandsaroule
    Soumis le 26 octobre 2017 à 8:14 | Permalien

    incontestablement la french divide en tout terrain, pour les routards la transcontinental race et trans am race. toutes ces nouvelles courses d’ultra cyclisme sans drafting, moteurs, directeurs sportif et autres aides extérieur.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  19. Christian
    Soumis le 27 octobre 2017 à 3:46 | Permalien

    A Mica, ton post 5.

    « il faut du spectacle »

    Tu sembles le déplorer, mais oui il en faut.
    A une époque ou le cyclisme n’a quasiment jamais été aussi ennuyeux et qu’il n’intéresse absolument plus les jeunes, qui ont besoin d’action, oui le cyclisme a besoin de spectacle!

    Quel triste Tour de France encore une fois auquel nous avons eu droit! Vous parlez du Giro, il y a eu du suspense, mais comme d’habitude sur les 3 grands tours, que d’étapes monotones et sans intérêt!

    Peut on encore se permettre cela en 2017?

    Pour survivre et intéresser les nouvelles générations, le cyclisme va devoir radicalement changer. Je me répète mais pour moi c’est de sa survie que l’on parle.

    Si j’organisais une course cycliste aujourd’hui, j’ajouterai du vélo de montagne, du cyclo-cross, des pavés, etc. Bref, le meilleur devrait l’être sur tous les terrains, pas juste quelques kilomètres en montagne, quand enfin il n’a plus ses équipiers pour le tirer.

    La plus belle course des dernières années n’a-t-elle pas été celle des JO avec seulement 3 coureurs par équipe… et pas d’oreillette!!

    Mais bon, plus le temps passe et rien ne se passe. On a même l’impression qu’il y a toujours plus d’étapes de plat sans intérêt. Et les oreillettes sont toujours là.

    Notez bien que je ne suis pas non plus favorable à de la haute montagne à gogo : non, il faut en fait que presque n’importe quel type de courreur puisse gagner la course du jour. Cela veut dire un parcours valonné mais pas insurmontable (avec des variances bien sur pour profiter davantage tantôt aux sprinters, tantôt aux grimpeurs).

    Car remplacer le final d’une étape de plat par une grosse bosse, quand ca se multiplie comme sur la Vuelta, finalement cela revient un peu au même.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!