Que du Astana!

Outre les Deceuninck, on ne voit qu’une équipe gagner en ce moment, les Astana. C’est impressionnant, et le dernier week-end leur a encore apporté leur lot de victoires.

Astana en est désormais à 19 succès depuis le début de la saison, contre 17 pour Deceuninck. Astana, c’est l’équipe de l’heure.

Je ne me rappelle pas d’avoir vu une équipe pro à pareille fête en début de saison comme les Astana cette saison.

Hier, l’équipe s’est même payée un doublé: victoire de Jakob Fuglsang sur la 5e étape de Tirreno-Adriatico, après avoir terminé 2e des Strade Bianche le week-end dernier, et victoire de Ion Izaguirre dans la dernière étape de Paris-Nice, solo. Fuglsang a remporté plus tôt cette année le Tour d’Andalousie.

Pas mal!

La veille, Alexey Lutsenko avait lui aussi remporté une étape (la 4e) de Tirreno, après avoir remporté le Tour d’Oman plus tôt cette année, et terminé 4e du Het et 7e des Strade.

N’oublions pas Magnus Cort Nielsen, un peu sorti de nulle part cette semaine, qui a remporté la 4e étape de Paris-Nice.

Un autre Izaguirre, Gorka, remportait le Tour de la Provence il y a quelques semaines. Angel Lopez a quant à lui remporté le Tour de Colombie, et Luis Leon Sanchez, en vue sur ce Paris-Nice, a gagné le Tour de Murcie cette saison.

Ouf!

Même Hugo Houle, le Québécois de l’équipe, a été plutôt vu à son avantage sur ce Paris-Nice, frappant même à la porte du top-10 jusqu’à la dernière étape.

Y’a pas à dire, les coureurs de l’équipe ont vraiment la bonne patte ces temps-ci. Tiendront-ils ce régime encore longtemps? Personnellement j’en doute, on arrive sur les grandes Classiques et l’équipe ne présente pas une force de frappe importante sur les courses d’un jour, comme d’autres équipes peuvent l’avoir. On n’a cependant pas encore trop vu les Fraile et Cataldo devant.

Bernal gagne Paris-Nice

Si la victoire n’a pas échappé au Sky, c’est finalement le jeune Colombien de… 22 ans Egan Bernal qui s’est imposé au général de Paris-Nice, résistant le mieux aux deux dernières étapes accidentées. La longue montée du Turini a eu raison de Kwiatlowski samedi.

Je suis d’avis que l’adversaire le plus dangereux de Bernal aura été son compatriote Quintana chez Movistar. Ce dernier a probablement manqué d’équipiers hier sur la dernière étape pour tenter quelque chose contre les Sky, bien représentés dans le final. Quintana termine 2e à 39sec, de quoi nourrir quelques regrets, mais un résultat qui laisse peut-être présager une meilleure saison du Colombien.

Pour Bernal, fait intéressant, plusieurs grands champions cyclistes vainqueurs du Tour ont eux aussi remporté leur premier Paris-Nice, souvent surnommée le « petit » Tour de France. Un bon présage pour Bernal? Il a la classe, ca c’est évident en tout cas.

42 Commentaires

  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 18 mars 2019 à 2:17 | Permalien

    Samedi, si Miguel Angel Lopez n’a pu faire que 2ème au sommet du Turini , Lutsenko gagne l’étape de Tirreno en partant seul à 30 bornes de l’arrivée. Après s’être relevé instantanément de 2 chutes dans les 20 derniers kms, il bat au sprint Fuglsang, Yates et Roglic ! J’ai jamais vu ça. Il est élastique et insensible au mal. Je vous conseille le replay !
    Kudus, Astana encore, a aussi gagné le tour du Rwanda devant Taaramae, qui avait été ressuscité par Astana lors de son passage dans l’équipe en 2015. Kudus gagne 2 étapes et termine 2ème de la dernière derrière Contreras de chez …Astana.
    Fuglsang a déclaré hier que les Astana surfent sur la vague du moment, mais que cela pourrait bien durer toute l’année.
    On a déjà vu ça par le passé, dans les fameuses années 90.
    Vas-y Vino, continue de nous faire rire…jaune !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 7 votes)
  • Wolber
    Soumis le 18 mars 2019 à 2:33 | Permalien

    Pour les équipes françaises , on se contenterait bien d une vaguelette .😊

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • tylerkay
    Soumis le 18 mars 2019 à 3:43 | Permalien

    Kwiatkowski Laurent, avec 3K.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 4 votes)
  • rochdeto
    Soumis le 18 mars 2019 à 3:47 | Permalien

    Astana, tant que Vinokourov sera dans la structure cette équipe n’aura aucun crédit à mes yeux. Équipe à ignorer.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 9 votes)
  • p'tit lucien
    Soumis le 18 mars 2019 à 4:25 | Permalien

    Quel dommage que Philippe Gilbert n’ait jamais été un bon grimpeur sur les longs cols. Il avait Paris-Nice presqu’à sa portée samedi !
    Pourtant son gabarit relativement léger (69 kg d’après sa fiche officielle) le rapproche quand même de celui d’un grimpeur.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 4 votes)
  • LBA
    Soumis le 18 mars 2019 à 7:38 | Permalien

    Plus que celui de la Astana, c’est le niveau du cyclisme colombien qui m’apparaît remarquable. En passant, chouette numéro audacieux de Quintana hier.
    Autre chose, dans son escapade finale, l’affutage musclé de Ion Izaguirre était impressionnant. Peut-être un effet maillot?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 3 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 18 mars 2019 à 7:50 | Permalien

    Nasser, va chercher bonheur chez tonton Vino…Va !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 3 votes)
  • Christian
    Soumis le 18 mars 2019 à 7:58 | Permalien

    Mais qui peut croire à cette mascarade?!!

    Après l’affaire de dopage « autrichienne », nous avons maintenant ce « spectacle » avec 2 équipes (Astana et deceuninck) qui remportent tout et une nation inexistante il y a 5 ans qui n’en finit plus d’aligner les champions, la Colombie, alors que l’an passé ce sont 7 colombiens (ou plus) qui d’un coup ont été attrapés par la patrouille! Mais de qui se moque-t-on?

    Ce début de saison n’a aucune crédibilité avec ces Astana qui volent et ces colombiens qui gagnent tout… et la Sky qui cadenasse. Même Hugo Houle (désolé) me parait suspect avec sa 23ème place, c’est dire!

    Je n’ai vu que la fin de la dernière étape de Paris-Nice mais c’est prometteur. Quasiment jusqu’à la fin pratiquement tous les sky étaient là à tirer le peloton! Kwia et Bernal se sont fait plaisir chacun 2 minutes en faisant un relais, histoire de dire.

    Sans l’attaque de Quintana, les Sky faisaient 1 et 2.

    On voit déjà d’ici la suite : les classiques écrasées par deceuninck et Astana et le Tour cadenassé par les Sky. Il va y avoir du spectacle. S’ils ne font pas attention, les Sky pourraient bien terminer aux 5 premières places du Tour.

    Contrairement aux autres, les Sky sont tous des grimpeurs, doublés de super rouleurs. Les « équipiers » qui seraient leaders dans n’importe quelle autre équipe, peuvent rouler des heures en tête du peloton sans montrer le moindre signe de fatigue.

    Allons-y d’un petit pronostic :
    1 – Froome
    2 – Bernal
    3 – Thomas
    4 – Poels
    5 – kwiatkowski

    Seul point « positif » : Quintana qui attaque pour la 1ère fois de sa vie.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +7 (from 11 votes)
  • nick
    Soumis le 18 mars 2019 à 8:23 | Permalien

    oui, quintana a dû se dire : « perdu pour perdu, autant ajouter du contador à mon registre »,

    mais tiens, il est passé où valverde ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 3 votes)
  • Tchmil
    Soumis le 18 mars 2019 à 9:13 | Permalien

    Non Christian,
    les équipiers chez Sky ne sont pas forcément des leaders dans les autres équipes, ou des leaders déclassés : Porte, Landa et autres Kennaugh traînent leur misère ailleurs.

    Le cyclisme perd en crédibilité d’années en années ; l’affaire « aderlass » n’a pas livré toutes ses suites car il semble bien que d’autres cyclistes sont concernés par le réseau du docteur Schmidt.

    http://www.cyclisme-dopage.com/actualite/2019-03-15-lemonde-fr.htm

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • alano39
    Soumis le 18 mars 2019 à 11:01 | Permalien

    In Vino veritas.
    Les prestations de Astana et des colombiens sont tout bonnement exceptionnelles voire extravagantes.
    Cette génération spontanée de champions en Colombie devient clairement un phénomène hors normes et les précédents sont assez négatifs. Rarement une nation fabrique autant de champions en si peu de temps. Les derniers exemples ont trouvé leur explication dans un système de dopage plus ou moins généralisé.
    Malheureusement les derniers événements de 2018 ont démontré que le dopage est fort présent en Colombie avec 8 arrestations sur le tour de Colombie 2017. C’est énorme et atteste d’un vrai problème de fond.
    Astana: avec Vino à sa tête cette équipe attire par essence une vraie suspicion. Les numéros de Lutsenko et Fuglsang ce weekend sont irréels. Clairement ils sont au dessus du lot. Ils sont capables de tenir en respect des tops coureurs sur 30 km sur des parcours éprouvants. Ils semblent disposer d’une réserve de puissance sans limite et d’une endurance supérieure aux autres. L’histoire nous a donné des explications sur de telles facultés notamment lorsqu’elles frappent toute une équipe.
    Enfin je ne peux finir cet article sans parler de Bernal. Il incarne cette génération colombienne et semble être le plus doué. Ceci dit, Martinez qui est champion chrono de Colombie semble être dans le même registre et venir lui contester cette place. on a même pas le temps de suivre un champion qu’un nouveau arrive. Pensez, Lopez, Quintana, Uran, Bernal, Sosa, Martinez, Chaves, Henao, Gaviria, Betancur (qui semble avoir disparu mais s’annonçait comme un grand coureur). Des coureurs qui immédiatement sont au top niveau. Et surtout cette génération de moins de 25 ans qui d’emblée vient totalement perturber la hiérarchie au plus haut niveau. Avec un bémol ils semblent rapidement s’user et rentrer dans le rang. A chaque fois on a le sentiment d’avoir le futur Hinault et puis 3 ans plus tard force est de constater qu’ils stagnent voire ont même perdus leurs qualités. Henao, Betancur, Chaves, Uran n’ont pas les rendements escomptés à leurs débuts. Pourquoi?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
  • thierry
    Soumis le 18 mars 2019 à 11:22 | Permalien

    La question sur le développement des colombiens est d’actualité. Leur plafonnement aussi.

    Dans le Col de Turini, pour gagner l’étape, on a vu le retour de la cumulations des cours sprints en montée. La giclette répétitive … et le français Edet y a participé avantageusement. Même Simon Yates n’en pouvait plus.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 18 mars 2019 à 2:52 | Permalien

    Que Vinokourov devrait être suspendu à vie d’encadrement, il y a longtemps que je le préconisais. Mais prendre pour preuve de dopage le succès, c’est juste de la faiblesse argumentaire.
    D’ailleurs à géométrie variable, parce qu’au vu de ses résultats, je ne vois que sa nationalité pour expliquer qu’Alaphilippe ne soit pas ici dénoncé pour dopage.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +7 (from 9 votes)
  • noirvélo
    Soumis le 18 mars 2019 à 3:28 | Permalien

    @ EAP (1)

    Ok pour Astana (années 90) … et pour la « Quick » on dit quoi ? Je sais Julian est au moins aussi sympa que Peter en ce moment , mais il y a de quoi « penser » en ce qui concerne les « loups bleus », non ? C’est vrai qu’on s’enthousiasme facilement , mais lorsque tu visionnes l’étape 5 digne d’une « strade bianche » et que le lendemain tout le monde remet le couvert « gaiement »…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 18 mars 2019 à 3:35 | Permalien

    Thierry, Yates, comme à son habitude quand il est bien, a pêché par excès de confiance et de défiance ! Comme au Giro où il toisait ses adversaires en passant sur la plaque avant de les lâcher inexorablement en accélérant en tête du groupe.
    Samedi, il jouait au chat et à la souris, c’etait bien pour le spectacle, mais au final, quand il a fallu donner du gaz pour aller chercher Martinez et Lopez, il n’avait plus d’essence.
    S’il avait été plus pragmatique, il pouvait gagner.
    D’accord avec ton analyse, Alano, pour une fois !
    J’ai l’impression d’assister aux exploits démesurés de l’époque de Pantani, Riijs montant l’Alpe d’Huez, ou Leblanc à la plaque dans Hautacam. Ricco, plus près de nous. Très visuel, domination sans partage, très spectaculaire. On en connait les dessous.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Wolber
    Soumis le 18 mars 2019 à 3:45 | Permalien

    Mais tout le monde ici pense qu Alaphillippe marche trop fort. Évidemment.Personne ne t as attendu ici pour l admettre et soupçonner le coureur français de Quick step parce que
    Fuglsang super dopé de chez Astana a été battu par le français aux Strade Blanche , non?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 18 mars 2019 à 4:04 | Permalien

    Je ne sais pas ce que tout le monde pense, Wolber, mais parmi les certitudes de dopage que je lis, très peu concernent Alaphilippe. Sûr qu’il est plus facile de désigner de lointains étrangers…
    Pour Bernal, Lopez, Martinez et Sosa, dire qu’ils arrivent de nulle part signifie juste qu’on ne suit pas ce vélo. C’est avouable, pourtant. Quant à Uran et Quintana, ils ont un putain de beau palmarès et sur la durée! Regrouper tous ces gars dans un dopage d’état, je n’y crois pas. Où chacun d’eux vit-il, déjà?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • Wolber
    Soumis le 18 mars 2019 à 4:54 | Permalien

    Tu penses surtout que certains ici, ne voient que les  » méchants étrangers » dopés  » face aux  » gentils français  » à l eau claire..
    C est absolument réducteur et malvenu .
    Quand la Quick step est dénoncée à plusieurs reprises depuis le début de saison par certains contributeurs , doit on considérer que Alaphillipe est dans une autre équipe?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 4 votes)
  • Soumis le 18 mars 2019 à 5:07 | Permalien

    SKY va disparaître.
    Mais ajuster vos lunettes car INEOS va remplacer le nom d’équipe.
    Quant à l’équipe, tous maintenus pour budget de 40 millions de Livres.
    C’est plus que le poids du cycliste gagnant en équivalent sirop d’érable ça! (réf. Classique des Appalaches- pause en 2019).

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • missbecaneenfolie
    Soumis le 18 mars 2019 à 5:08 | Permalien

    https://www.theguardian.com/sport/2019/mar/18/team-sky-set-for-takeover-by-britains-richest-man-jim-ratcliffe

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Thierry
    Soumis le 18 mars 2019 à 9:41 | Permalien

    Quand même drôle pour ces gars que d’être sponsorisé par une entreprise chimique.

    C’est louche des cyclistes chimiques.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
  • Wolber
    Soumis le 19 mars 2019 à 12:56 | Permalien

    Les passionnés , ceux qui le suivent ou croient le suivre ( et d ailleurs ç est quoi suivre le velo? Les courses de jeunes , les amateurs,…combien de temps par jours…?) espèrent depuis très longtemps des résultats de courses disont  » convenables ».
    Le dopage sanguin généralisé depuis les années 90 a permis de modifier les palmarès de manière anormale en comparaison de celui généralisé des anneés 70 – 80 .
    les métamorphoses de coureurs, les disparitions de coureurs, les équipes surpuissantes, les lieux de stage, les pics de forme, l émergence de certains pays, les lois anti dopage , l action des polices et des justices ou leur laxisme , les conceptions mondialistes des équipes les plus riches, l inefficacité des contrôles pour diverses raisons ,et d autres facteurs ne permettent plus une lecture sereine des divers résultats.

    Et malheureusement les succès et surtout les faits de courses restent un argumentaire très valable. Il important ds comprendre ce qu on voit.
    Pour exemple , les équipes françaises ont été inexistantes sur Paris Nice. AUCUNE influence sur le déroulement de la course. À fond dans les roues , lors des phases décisives.
    Infériorités athlétiques réelles, absences de dopage, inefficacité des protocoles dopant, entraînement inefficaces , absence de motivation…contrairement a certaine autre équipes?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 5 votes)
  • Soumis le 19 mars 2019 à 4:01 | Permalien

    Pour commencer …

    Est ce à dire que des résultats de courses disont » convenables » des équipes Françaises seraient la preuve d’un progrès dans la lutte contre le dopage ?

    Pour exemple, est ce à dire avec certitude que les équipes françaises qui auraient été « inexistantes sur Paris Nice ». AUCUNE influence sur le déroulement de la course. » ne recourent pas au dopage ?

    Est ce à dire que les Français des anneés 70 – 80 pouvaient se permettre de gagner à l’eau claire là ou les champions des années 90 recouraient au dopage sanguin ?

    A partir de quel stade de réussite des équipes Françaises une lecture des divers résultats devient sereine ?

    Allons encore un peu plus loin …

    Après m’être bien entraîné, est ce à dire que tous ceux qui me doublent sont soient motorisés soient dopés ?

    Je reconnais qu’une réponse positive à cette dernière question viendrait me flatter dans mon ego 😉

    Mais le fait même de me poser la question n’est il pas déjà un aveux de manque de faiblesse et de manque confiance ?

    Car un Français ne se doit il pas d’avoir des résultats à minimum convenables ?

    « C’est vrai qu’ils sont plaisants tous ces petits villages
    Tous ces bourgs, ces hameaux, ces lieux-dits, ces cités
    Avec leurs châteaux forts, leurs églises, leurs plages
    Ils n’ont qu’un seul point faible et c’est être habités
    Et c’est être habités par des gens qui regardent
    Le reste avec mépris du haut de leurs remparts
    La race des chauvins, des porteurs de cocardes
    Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part
    Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part
    Maudits soient ces enfants de leur mère patrie
    Empalés une fois pour toutes sur leur clocher
    Qui vous montrent leurs tours leurs musées leur mairie
    Vous font voir du pays natal jusqu’à loucher
    Qu’ils sortent de Paris ou de Rome ou de Sète
    Ou du diable vauvert ou de Zanzibar
    Ou même de Montcuq il s’en flattent mazette
    Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part
    Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part
    Le sable dans lequel douillettes leurs autruches
    Enfouissent la tête on trouve pas plus fin
    Quand à l’air qu’ils emploient pour gonfler leurs baudruches
    Leurs bulles de savon c’est du souffle divin
    Et petit à petit les voilà qui se montent
    Le cou jusqu’à penser que le crottin fait par
    Les chevaux même en bois rend jaloux tout le monde
    Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part
    Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part
    C’est pas un lieu commun celui de leur connaissance
    Ils plaignent de tout coeur les malchanceux
    Les petits maladroits qui n’eurent pas la présence
    La présence d’esprit de voir le jour chez eux
    Quand sonne le tocsin sur leur bonheur précaire
    Contre les étrangers tous plus ou moins barbares
    Ils sortent de leur trou pour mourir à la guerre
    Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part
    Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part
    Mon Dieu qu’il ferait bon sur la terre des hommes
    Si on y rencontrait cette race incongrue
    Cette race importune et qui partout foisonne
    La race des gens du terroir des gens du cru
    Que la vie serait belle en toutes circonstances
    Si vous n’aviez tiré du néant tous ces jobards
    Preuve peut-être bien de votre inexistence
    Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part
    Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part »

    Georges Brassens

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Soumis le 19 mars 2019 à 4:06 | Permalien

    Pour commencer …

    Est-ce à dire que des résultats de courses disons » convenables » des équipes Françaises seraient la preuve d’un progrès dans la lutte contre le dopage ?

    Pour exemple, est-ce à dire avec certitude que les équipes françaises qui auraient été « inexistantes sur Paris Nice AUCUNE influence sur le déroulement de la course » ne recourent pas au dopage ?

    Est-ce à dire que les Français des années 70 – 80 pouvaient se permettre de gagner à l’eau claire là où les champions des années 90 ont recouru au dopage sanguin ?

    A partir de quel stade de réussite des équipes Françaises une lecture des divers résultats devient sereine ?

    Allons encore un peu plus loin …

    Après m’être bien entraîné, est-ce à dire que tous ceux qui me doublent sont soient motorisés soient dopés ?

    Je reconnais qu’une réponse positive à cette dernière question viendrait me flatter dans mon ego 😉

    Mais le fait même de me poser la question n’est-il pas déjà un aveu de faiblesse et de manque confiance ?

    Car un Français ne se doit-il pas d’avoir des résultats à minimum convenables ?

    « C’est vrai qu’ils sont plaisants tous ces petits villages
    Tous ces bourgs, ces hameaux, ces lieux-dits, ces cités
    Avec leurs châteaux forts, leurs églises, leurs plages
    Ils n’ont qu’un seul point faible et c’est être habités
    Et c’est être habités par des gens qui regardent
    Le reste avec mépris du haut de leurs remparts
    La race des chauvins, des porteurs de cocardes
    Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part
    Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part
    Maudits soient ces enfants de leur mère patrie
    Empalés une fois pour toutes sur leur clocher
    Qui vous montrent leurs tours leurs musées leur mairie
    Vous font voir du pays natal jusqu’à loucher
    Qu’ils sortent de Paris ou de Rome ou de Sète
    Ou du diable vauvert ou de Zanzibar
    Ou même de Montcuq il s’en flattent mazette
    Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part
    Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part
    Le sable dans lequel douillettes leurs autruches
    Enfouissent la tête on trouve pas plus fin
    Quand à l’air qu’ils emploient pour gonfler leurs baudruches
    Leurs bulles de savon c’est du souffle divin
    Et petit à petit les voilà qui se montent
    Le cou jusqu’à penser que le crottin fait par
    Les chevaux même en bois rend jaloux tout le monde
    Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part
    Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part
    C’est pas un lieu commun celui de leur connaissance
    Ils plaignent de tout coeur les malchanceux
    Les petits maladroits qui n’eurent pas la présence
    La présence d’esprit de voir le jour chez eux
    Quand sonne le tocsin sur leur bonheur précaire
    Contre les étrangers tous plus ou moins barbares
    Ils sortent de leur trou pour mourir à la guerre
    Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part
    Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part
    Mon Dieu qu’il ferait bon sur la terre des hommes
    Si on y rencontrait cette race incongrue
    Cette race importune et qui partout foisonne
    La race des gens du terroir des gens du cru
    Que la vie serait belle en toutes circonstances
    Si vous n’aviez tiré du néant tous ces jobards
    Preuve peut-être bien de votre inexistence
    Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part
    Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part »

    Georges Brassens

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
  • pijiu
    Soumis le 19 mars 2019 à 9:10 | Permalien

    Citer Brassens sur la flammerouge, c’est fort! Un pouce vers le haut!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • alano39
    Soumis le 19 mars 2019 à 10:03 | Permalien

    Comme dans toute situation les causes sont multiples. Certaines équipes dominent en raison d’une part de leur budget et d’autre part de leur capacité à jouer au plus fin avec les règlements.
    les budgets de SKy, Astana, DQS, Barhein, UAE et quelques autres équipes sont très supérieurs aux budgets des équipes françaises. 40 millions pour SKY alors que AG2R dispose de 15 millions. Ces équipes arrivent ainsi à former des équipes qui disposent d’un riche éventail de coureurs tous d’un niveau très élevé. Comme au foot on finit par avoir toujours les mêmes équipes qui monopolisent les victoires majeures. On a parlé de salary cap l’an passé mais rien n’a été fait. Or cette situation sclérose le peloton. Ca fait 10 ans que la SKy dispose d’un budget supérieur aux autres équipes et qu’elle domine.
    Autre élément, la faculté à interpréter les règlements de façon extensive et d’occuper une position hégémonique. Il faut également disposer d’un budget pour les protocoles de dopage mais aussi les actions judiciaires (ex: Froome qui a pu courir alors qu’il aurait dû être suspendu une bonne partie de la saison 2018). Quelle équipe peut consacrer 2 millions de $ dans un procès contre l’UCI? Pensez que le budget des petites équipes françaises est de 3,5 M €.
    Dans de telles conditions, l’équité et l’égalité des chances dans le peloton sont passées aux abonnés absents. Difficile de lutter contre des équipes qui de fait disposent d’une certaine protection. Faire tomber la SKY reviendrait à faire tomber le cyclisme anglais et se priver d’un média majeur à travers le monde. Qui oserait attaquer SKY qui en plus dispose d’un arsenal juridique digne de la puissance de feu d’une croiseur. Qui oserait attaquer Astana qui est une sorte d’équipe nationale avec derrière elle la puissance de tout un pays pétrolier majeur? Idem pour Barhein et UAE. L’UCI et même les organisateurs n’ont plus les moyens de lutter contre ces grandes équipes qui sont devenues hégémoniques et en quelque sorte les patrons du peloton.
    Les instances en place essayent tant bien que mal à trouver leur place dans ce grand cirque qu’est devenu le world tour et chacun essaye d’en tirer un avantage.
    Il n’y a plus d’intérêt commun et encore moins de projet commun pour le cyclisme pro. Le sport professionnel à l’image de nos sociétés est devenu un business avec des forts qui écrasent les petits et des instances de régulation qui armées de pansements essayent d’endiguer ce cancer.
    Alors dans ce marigot le dopage est devenu une sorte de tarte à la crème qui de temps à autres est sorti de sa boîte pour faire croire qu’il y a encore des règles d’équité. Mais qui peut encore croire à ces bobards? Pas moi et l’histoire nous a démontré que même un dopage généralisé dans le peloton était totalement toléré par les instances en place. Les années 90 et 2000 ont été prolixe et doivent rester dans nos mémoires car elles incarnent jusqu’où peut dériver un système corrompu.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  • Soumis le 19 mars 2019 à 11:30 | Permalien

    Oui, le capitalisme libéral menace la survie du sport comme il menace la survie des espèces animales, dont l’espèce humaine. Mais nous sommes en démocratie et n’avons que ce que nous méritons.

    Enfin… 15 millions au service du seul Bardet c’est déjà beaucoup.

    Avec les 30 millions de dollars empruntés à un certain Suhail Bahwan, Carlos Ghosn aurait pu monter une belle équipe de vélo 😉

    Pour les frais de justice, le vrai scandale n’est pas que l’Equipe SKY ai eu 2 millions de $ à consacrer à la défense de son coureur mais plutôt que celui qui n’a pas d’argent n’est pas en mesure de faire valoir ses droits, que ce soit pour des futilités sportives ou des choses plus graves.

    Bon… Il ne reste plus qu’à monter sur le vélo en espérant ne pas se faire renverser. Car, c’est bien connu, les cyclistes sont tous dopés et avec leurs maillots fluo, ils encombrent la route !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • noirvélo
    Soumis le 19 mars 2019 à 11:39 | Permalien

    Malheureusement (et je n’ai rien trouvé d’autre!) , si on veut équilibrer les chances de chacun , puisque les instances ne veulent pas équilibrer les budgets, puisqu’on sait maintenant (et j’en suis sûr!) que la différence se fait dans la chimie et la médecine , qu’à niveau égal , matos égal , mental et moral égal , les plus riches battent les plus pauvres , légalisons toutes les formes de dopage , « OPEN BAR » !!! on arrivera à équilibrer les chances de chacun et même si je l’admets, certains produits sont meilleurs que d’autres , plus dangereux aussi …Ce que j’écris est scandaleux ?
    Ce qui est scandaleux c’est surtout cette différence de budget acceptée par tout le monde , l’argent « roi », encore et encore … maintenant , il y a aussi l’insoutenable omerta , aucune équipe ne bronche , tout ce petit monde est d’accord …Où est la faille ?….

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Soumis le 19 mars 2019 à 1:34 | Permalien

    Niveau égal , matos égal , mental et moral égal, cela n’existe pas.

    L’inégalité et l’injustice se loge partout.

    Contre les inégalités découlant de la libéralisation à outrance tu proposes encore plus de libéralisation ?

    La jungle ?

    Dangereux, improductif, mauvais message envoyé à la base des pratiquants, à leurs familles, à leur futur progéniture, mais aussi à ceux qui ne pratiquent pas.

    l’argent « roi » dans le sport, encore et encore …

    Et alors ?

    Dans la plus part des autres domaines de la société, c’est pire encore.

    Le sport reste l’un des rares domaines où l’origine sociale ne dicte qu’assez peu la réussite. Il n’y a qu’à regarder de quels quartiers sont issus certains footballeurs.

    Après, quand l’on habite Neuilly, l’on peut choisir une discipline sportive autre que le foot 😉

    C’est les bases de la société et nos valeurs qui n’ont plus aucun sens.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Wolber
    Soumis le 19 mars 2019 à 1:46 | Permalien

    Eric , je me suis certainement mal exprimer. Citer Brassens est déplacé mais permet de ne rien vouloir comprendre.

    Pas plus de moralité chez un coureur français que chez un étranger, (je peux le répéter) seule la peur de la police et de la justice depuis 20 ans , en France …( et en Italie comme me le rappelait un ami transalpin) on fait bouger les choses. D où des résultats convenables. Je ne parle pas de résultats limpides mais convenables

    Apres moi, le « Ducon Lajoie » j ai aussi cette capacité à me poser les bonnes questions devant les perfs en clm d un Pinot, d unAlaphillipe aux Strade Blanche, ou d un Chavanel dans les Flandres. Et même celles d un Rolland chez Europcar.

    Le dopage des anneés 70 80 pemettaient aux meilleurs de gagner . Les hiérarchies etaient respectées d où une tolérance du dopage, contrairement aux anneés 90 et à celles que nous vivons.

    I

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • noirvélo
    Soumis le 19 mars 2019 à 2:52 | Permalien

    @ Eric ,
    l’argent et la dope c’est pareil , le même univers , d’ailleurs c’est avec l’argent qu’on achète la dope et c’est avec la dope qu’on va gagner l’argent …pour se la payer … Au départ tu sembles me donner tort , puis tu te remets à niveau pour atteindre un même niveau de fatalisme … En fait je m’en tape , j’ai pris libre demain et ce sera 100 bornes avec deux bananes , deux barres et deux bidons , point.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • Dany
    Soumis le 19 mars 2019 à 3:00 | Permalien

    L’équipe AG2R et son matériel, suite…
    CLM de 10 kilomètres sous forme d’aller retour en bord de mer. 
    J’ai fait un très bon aller puis arrivé au virage pour entamer le retour j’ai tourné mon guidon mais ma roue n’a pas suivi !! Je l’ai échappé belle pour ne pas chuter ! Je me suis arrêté, j’ai redressé mon guidon puis je suis reparti, mais je n’étais plus dedans et j’avais un peu peur que ça se reproduise…
    http://www.nanspeters.com/

    Je rejoins la comparaison avec le football. Un homme du foot avait dit bien avant l’arrivée de Sky « donnez-moi un budget de Ligue 1 pour une équipe de vélo et cette équipe dominera.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • Soumis le 19 mars 2019 à 4:11 | Permalien

    Citer Brassens n’est jamais déplacé. Ne rien y voir de personnel car ses vers sont intemporels.

    @noirvélo,
    Je suis fataliste sur l’évolution de la société en général mais la lutte contre le dopage est essentielle car elle limite certains usages et qu’elle envoie un message aux jeunes pratiquants. +

    Je ne te donne pas tort. Simplement, je ne partage pas ton avis sur ce point précis.

    Par ailleurs, le dopage ne fait pas tout… J’aime à rappeler le palmarès de Bassons sur route :

    1995
    MaillotMundialCrono.PNG Champion du monde du contre-la-montre militaires
    MaillotFra.PNG Champion de France du contre-la-montre espoirs
    2e étape du Loire-Atlantique espoirs (contre-la-montre)
    Tour de Tarn-et-Garonne
    Classement général
    1re étape
    1996
    Une étape de la Mi-août bretonne
    1998
    3e du championnat de France de contre-la-montre
    1999
    7e étape du Critérium du Dauphiné Libéré
    3e du Tour du Haut-Var
    2000
    3e du Grand Prix d’ouverture La Marseillaise
    Tour de France
    1999 : non-partant (12e étape)
    Tour d’Espagne
    2000 : abandon (11e étape)

    Evidemment, s’il avait salé la soupe, personne ne sait jusqu’où il aurait pu aller …

    @Dany,
    Merci pour le lien. Je me demande si la liberté de Parole de Nans va perdurer.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • LBA
    Soumis le 19 mars 2019 à 11:15 | Permalien

    Constat heureux : Eric tient la forme!
    Excellent (et effrayant) le récit du guidon qui tourne mais pas la roue par Nans Peters!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 20 mars 2019 à 3:48 | Permalien

    Ce problème de direction ressemble quand même avant tout à une erreur d’un mécano qui aurait mal serré la potence sur la fourche. Mais le pivot a aussi pu casser…Bref, l’amateurisme continue de primer.
    Je ne pense pas que ce jeune coureur continuera librement à communiquer. Il en est ainsi des temps modernes, et tout particulièrement dans le cyclisme où les grandes gueules façon Hinault, Fignon, ou même Lemond seraient systématiquement muselées par les chargés de relations publiques des équipes.
    Il y a une quinzaine d’années, un jeune coureur français avant crevé dans une classique d’automne, à un moment clé, alors qu’il était en tête. Il s’est avéré que les pneus qui avaient été montés sur son vélo étaient loin d’être neufs. usés. Son mécano, à la FDJ, vendaient les pneus neufs au black, et montaient des pneus usagés pour les coureurs.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 20 mars 2019 à 4:16 | Permalien

    Extrait du site l’équipe :
    Lors du Tour de France 2018, Sky arborait un orque sur son maillot, destiné à sensibiliser à la sauvegarde des océans – et notamment la réduction de l’usage des plastiques – à travers sa campagne «Sky Ocean Rescue». En 2019, Team Ineos sera aux couleurs d’un des plus gros producteurs de plastique mondial. Une activité, qui comme la fracturation hydraulique – dont Ineos est l’un des plus ardents promoteurs au Royaume-Uni – suscite critique et opposition de la part d’associations et représentants environnementaux. Lorsque le nom d’Ineos était apparu sur la coque du voilier de l’America, Greenpeace et les Amis de la Terre avaient notamment protesté contre la participation de l’entreprise, coupable selon eux de « détruire l’environnement ».
    Je le sens moyen ce nouveau sponsor.
    On peut être contre la venue de gens très riches dans le vélo. Globalement, je ne suis pas pour.
    Mais on ne peut pas reprocher à des équipes comme La Vie Claire dans les années 80, ou Sky aujourd’hui d’avoir fait bouger les rangs.
    Que devient l’ami Tinkov ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • nikko
    Soumis le 20 mars 2019 à 4:22 | Permalien

    Très intéressant entretien avec David Lappartient sur le site lemonde.fr, qui va beaucoup dans le sens de ce qui se dit à la flamme rouge :

    https://www.lemonde.fr/sport/article/2019/03/20/cyclisme-moins-le-scenario-de-course-sera-ecrit-a-l-avance-plus-des-gens-regarderont_5438554_3242.html

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • Wolber
    Soumis le 20 mars 2019 à 4:44 | Permalien

    Total , le pétrolier , devrait aussi faire son entrer avec Bernaudeau.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • nikko
    Soumis le 20 mars 2019 à 5:55 | Permalien

    Des images de la course Drentse Acht van Westerveld gagnée par la française Audrey Cordon-Ragot.

    https://www.rtvdrenthe.nl/nieuws/145134/Cordon-Ragot-wint-Drentse-Acht-van-Westerveld

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • LBA
    Soumis le 20 mars 2019 à 2:52 | Permalien

    Lappartient va devoir lire des ouvrages sur les Tours de France d’il y a 30 ans et plus…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • LBA
    Soumis le 21 mars 2019 à 1:01 | Permalien

    A Lappartient.
    En mai 1968 a eu lieu le championnat du France sur le parcours suivant: St Remèze – Caverne du Pont d’Arc – Vallon – le Pont d’Arc – Serre de Tourre – St Remèze. Sous la canicule avec ça. Sous la canicule du mois d’août, la course de 268 km avait été exceptionnelle avec Poulidor, Aimar, Anquetil, Pingeon, Périn, Bellone, Izier etc.
    Si le championnat du monde avait aujourd’hui lieu sur ce parcours, ce serait un succès télévisé mondial phénoménal.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 21 mars 2019 à 1:30 | Permalien

    En août 1968 (un réflexe que d’accoler mai à cette année-là!).
    Tiens, à l’époque, on ne s’interdisait pas non plus d’organiser un championnat sur un beau parcours!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!