Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Pure escroquerie scientifique: vraiment, M. Grappe?

On comprend un peu mieux ce matin les divers calculs de puissance effectués au cours des derniers jours et qui donnaient, à priori, des résultats très différents et difficilement réconciliables.

Cet article publié dans L’Équipe permet de mieux comprendre les 5,78 watts par kilo annoncés par l’équipe Sky, versus les 7,03 watts par kilo annoncés par le reportage de Stade 2.

Bilan?

La marge d’erreur après recalibrage du résultat par calcul indirect en prenant compte le poids réel de Chris Froome donné par la Sky est de 1,47%. 408 watts chez Sky versus 414 watts pour le calcul indirect.

Je répète: 1,47%. Close enough pour tout le monde?

Mieux, si on prend la marge d’erreur sans recalibrage du poids, elle est de 2,2%. 408 watts chez Sky versus 425 watts.

Je répète: 2,2%. Sans recalibrage !

Close enough tout le monde?

Alors, escroquerie scientifique M. Grappe?

Je ne crois pas.

Je crois au contraire, comme Vayer et Portoleau, que ces calculs indirects de puissance sont très précis et informatifs, et qu’ils doivent être utilisés pour nuancer le spectacle offert, et surtout pour mieux cibler les contrôles anti-dopage.

Allez, gardons-nous une marge d’erreur absolue de 10 à 15 watts, simplement pour être certain. Un coureur « flashé » à 470 watts sur une ascension restera ainsi, dans ce contexte, un coureur devant être ciblé par la patrouille.

Tout le monde se réconcilie toutefois dans la revendication de la mise sur pied d’un passeport physiologique permettant d’établir le profil de puissance des coureurs. L’idée est excellente et pas nouvelle, j’en parle notamment sur ce site depuis des années.

Enfin, je ne partage pas l’avis de Frédéric Grappe quant il affirme que seuls des experts peuvent interpréter les chiffres. Dois-je rappeler que les experts font eux aussi des erreurs, pour preuve Coyle a bien réussi à faire publier dans une revue scientifique un article portant sur les capacités physiques d’Armstrong, pour ensuite admettre « de petites erreurs dans ses calculs ». Sans affirmer que M. Tout le monde peut interpréter les chiffres, il y a de nombreux entraineurs et médecins qui sont assurément capables de le faire avec un minimum de compréhension du sport cycliste.

Partager

Précédent

Mystérieux point de côté!

Suivant

Transferts: ça s’active! Pan-Am: Houle en or!

11 Commentaires

  1. Charles

    Pour faire suite au lien de bigmouse, un article de Ross Tucker dans CT, qui est sceptique face aux données transmises par Sky sur la montée de la pierre st-martin.

    http://cyclingtips.com.au/2015/07/debate-after-sky-releases-froomes-data-tucker-argues-numbers-dont-add-up/

    Et effectivement, comme ç’a été mentionné sur ce site et ailleurs, la transparence, on l’a fait au complet, pas à moitié, sinon c’est juste un autre moyen de manipuler l’information.

    0
    0
  2. Dany 2

    Pinot et Sagan sont en train d’acquérir une popularité à la Poupou face à Froome-Anquetil…

    0
    0
  3. Claudio

    Ce qui m’embête dans tout ça, c’est qu’est-ce qu’on fait avec plus de chiffres? On a le passeport biologique qui donne plein de données mais ça demeure une mesure indirecte du soupçon. On n’attrape de moins en moins de coureurs et on a de plus en plus de données. J’imagine que l’AMA à des cartables pleins de noms de coureurs suspicieux mais sans détection de produit, on est pas vraiment avancé. On ne peut exclure que Froome soit vraiment un être d’exception et les données sur son wattage, bien qu’intéressantes ne prouvent rien sinon qu’il est costaud!

    0
    0
  4. Guillaume Lafleur

    Grappe est surtout déçu d’entendre parler de watts sans parler de durée. Je n’ai rien contre les calculs indirects de puissance. Je suis satisfait considérant une marge d’erreur suffisante pour la météo, etc. Mais utiliser la puissance moyenne développé par Froome sur 45 minutes pour dérivez sa Puissance Aérobique Moyenne (PAM) !?!? Vraiment !?!?

    0
    0
  5. maceo

    C’est clair qu’indirectement, on peut estimer assez précisément ce que Portoleau appelle la puissance « étalon », c’est à dire celle que devrait dépenser un coureur fictif de poids et SCx connus pour suivre le rythme, sans abri. Les diverses incertitudes sur le poids du coureur, de son vélo, poches, bidons et divers équipements, son SCx, font que la puissance réelle de celui-ci est un peu plus incertaine. De là à en déduire sa PMA… il y a trop de variables dépendantes des individus et de leur niveau d’entraînement.
    Personnellement je crois que la puissance étalon est un très bon outil pour comparer des performances alors que le cyclisme se pratique sur des terrains différents au contraire de l’athlétisme, la natation, où les chronos suffiraient. On peut en déduire que telle année les perfs sont globalement en hausse ou en baisse et on a vu par le passé que ces perfs globales sont en général bien corrélées avec la puissance des produits dopants utilisés.
    Ceci dit pour un individu seul ce n’est en aucun cas une preuve de dopage ou de propreté. Bourrez moi d’EPO et autres cocktails et je serai toujours largement en dessous des seuils de puissance dits suspects. Inversement on peut toujours tomber sur un athlète exceptionnel qui développera une puissance phénoménale sans dopage lourd. Petite parenthèse: si Froome était un tel athlète hors normes, ses premières saisons auraient certainement été un peu moins transparentes…
    Utilisons les calculs de puissance pour ce qu’ils sont capables de donner, c’est déjà très intéressant, mais ne tentons pas de les substituer aux contrôles antidopages.

    0
    0
  6. JNB

    Est-ce seulement moi qui trouve l’abandon de Tejay van Garderen louche? Le gars annonce lors de la journée de repos qu’il entend bien terminer sur le podium à Paris puis le lendemain il abandonne et le médecin de l’équipe affirme qu’il avait une infection des bronches ou quelque chose du genre depuis une semaine… J’ai plutôt l’impression que sa transfusion de la vieille ne lui a pas fait.

    0
    0
  7. besson

    Je suis votre blog avec beaucoup d’intérêt depuis des années, mais la pour la première fois je suis en complet désaccord avec vous.

    1/ Ce Sallet est connu pour son incompétence. Il a même été récusé comme expert par la justice française. La réponse de Sallet est atterrante. Il n’y a aucune rigueur.

    2/ Les incertitudes des estimations de puissance sont de l’ordre de 5-10%. consultez la littérature scientifique a ce sujet. 5% c’est énorme a ce niveau la. Ce n’est pas parce que le désaccord est de 2% sur une mesure que l’incertitude est de cet ordre. Consultez un livre sur les calculs d’incertitude pour ne pas tout mélanger.

    3/ Le problème c’est bien l’interprétation qu’il en fait qui montre qu’il n’y connait rien. Une PMA de 7 w/kg n’a rien d’exceptionnel. Des dizaines de coureurs atteignent ce chiffre.

    4/ Ma conclusion est opposée a la votre. Non, tous les avis ne se valent pas. Quand on donne la parole a des incompétents comme Sallet on véhicule des contre-vérités ce qui rend le débat complètement cacophonique. Cela ne fait que desservir la lutte anti-dopage.

    0
    0
  8. zenon

    @JNB c’est le seconde fois que TVG abandonne sur un TDF le lendemain de la seconde étape de repos. Bizarre, bizarre

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.