Tous les jours, la passion du cyclisme

 

ProTour à Québec: le parcours décortiqué

La Flamme Rouge poursuit sa présentation des deux épreuves ProTour du Québec avec une présentation détaillée du parcours de la course qui sera disputée le vendredi 10 septembre prochain dans les rues de la Vieille Capitale. 

La carte détaillée du parcours est disponible ici (format .pdf).

Un excellent reportage photo des points névralgiques du parcours a été monté par les collègues de SDVMag. C’est à découvrir.

Le site de la ville de Québec présente également une foule d’informations utiles, notamment quant à l’horaire de la fermeture des rues

En gros, le parcours passe sur les Plaines d’Abraham avant de plonger via la côte Gilmour, que les cyclistes descendent, vers le boul. Champlain le long du fleuve, direction le Vieux Québec. Sitôt leur entrée dans le Vieux, on tourne à gauche pour monter en haute ville par la côte de la Montagne, un bon raidard facile à négocier à une, deux ou trois reprises, mais qui laissera des traces après 10 ou 12 ascensions. En haut, on prend à droite sur la rue des Remparts pour replonger très brièvement en basse ville via la canoterie. On remonte sitôt en haute ville via les côtes de la potasse puis des Glacis pour déboucher Carré d’Youville. On prend à gauche, on descend St-Jean, on passe devant l’Hôtel de ville de Québec puis le Chateau Frontenac pour remonter St-Louis et Grande Allée avant le retour sur les Plaines. 

Le départ-arrivée est situé rue Grande Allée, à côté du Parlement du Québec. Pour ceux qui connaissent, il s’agit du même site que lors des Championnats canadiens il y a quelques années. 

Les estrades

Le comité organisateur a prévu quatre sites pour accueillir le grand public, soit le site "festif de la Grande Allée" (départ-arrivée), le site de la famille sur les plaines, le site "spectaculaire de laune" en haut de la côte Gilmour ainsi que le site "spectaculaire de la montagne", en haut de la côte de la montagne.

Les bons endroits

Si vous prévoyez vous rendre sur le parcours, le meilleur endroit pour vivre la course est sans contredit le haut de la côte de la Montagne puisque vous pourrez y voir les coureurs deux fois par tour, à la montée puis lorsqu’ils repasseront quelques minutes plus tard, en route vers le Chateau Frontenac et la ligne départ-arrivée. C’est aussi l’endroit où il risque d’y avoir le plus de monde, le site "spectaculaire de la montagne" des organisateurs y étant prévu. 

Personnellement, je serai plutôt du côté de la côte des Glacis, une sente étroite et pentue qui débouche sur le Carré d’Youville. Les cyclistes y seront à l’effort, la récupération étant courte après la côte de la montagne escaladée quelques instants plus tôt. C’est un bon endroit selon moi pour voir la course.

L’autre bon plan est probablement le coin du Chateau Frontenac où la petite côte juste devant l’Hôtel de ville et qui devrait réduire un peu la vitesse du peloton. 

Les endroits à éviter

Le site "spectaculaire de laune". Aucun intérêt, vous y verrez passer un peloton lancé à plus de 60 à l’heure dans une descente certes rapide et technique, mais la technique c’est surtout pour négocier le virage en bas… invisible du haut. Bref, un spectacle éphémère et anonyme voire frustrant. 

J’éviterais également le boul. Champlain où ca roulera probablement très vite par moment, le vent d’ouest étant le plus fréquent à Québec. Seul intérêt éventuel, le fait que c’est à peu près l’unique endroit de récupération véritable du parcours. C’est donc sur le boul. Champlain que les coureurs prendront l’habitude de se ravitailler et de descendre aux bagnoles. Si vous voulez ramener des bidons souvenirs, c’est peut-être un bon plan !

Enfin, les plaines d’Abraham seront également un secteur où ca roulera probablement très vite, limitant l’intérêt du site. 

Les horaires

Départ de la course à 11h45. Arrivée estimée autour de 16h45. Non, les cyclistes ne s’arrêtent pas pour boire du jus ou aller faire pipi. Moyenne horaire prévue : autour de 40 km/h. Oui, c’est très rapide et non, vous n’êtes pas capable d’une telle moyenne, surtout sur 200 bornes. 

Le petit plus

Si vous êtes un grand fan de la Red Bull Crash Ice l’hiver, l’épreuve "challenge-sprint" du jeudi 17h est pour vous. C’est assez original et pour le moins peu commun dans l’univers du cyclisme sur route: une vingtaine de coureurs se feront péter les varices dans un sprint d’un kilomètre. Je pense que c’est organisé par vague de quelques coureurs à la fois. Les deux premiers passent au tour suivant je suppose. Puis on dispute la demi-finale et la finale. 

Dominique Rollin y est annoncé. Peut-être pas la meilleure préparation en vue d’une course ProTour de 200 bornes et accidentée le lendemain, non ?

Par ailleurs, en Europe, on fait aussi courir les coureurs cyclistes contre des chevaux, des bagnoles ou autre chose. Pourquoi pas ?

Partager

Précédent

Ils feront le cyclisme de demain

Suivant

Je n’y suis pour rien !

  1. le stéphanois

    le sprint sur un km existait en France au niveau amateur et s’appelait le km rustine, éliminatoires par groupes de 4-5 coureurs. A la fin, la finale opposait…les deux meilleurs

    0
    0
  2. Michel

    Je soupçone Rollin d’ëtre de la carte des partants uniquement pour atirer les spectateurs. La veille d’une épreuve aussi relevée, je doute qu’il veuille s’émousser de la sorte… C’est un coup de pub des organisateurs.

    Dominique a mieux à faire pour se montrer que de participer à pareille épreuve. N’est-il pas le seul coureur inscrit à l’épreuve Pro Tour qui participe à ce dragster?

    0
    0
  3. Michel

    Je soupçone Rollin d’ëtre de la carte des partants pour ces sprints uniquement pour atirer les spectateurs. La veille d’une épreuve aussi relevée, je doute qu’il veuille s’émousser de la sorte… C’est un coup de pub des organisateurs.

    Dominique a mieux à faire pour se montrer que de participer à pareille épreuve. N’est-il pas le seul coureur inscrit à l’épreuve Pro Tour qui participe à ce dragster?

    0
    0
  4. Jeff

    Habitant au centre-ville de québec, j’emprunte les rues de se circuit presque tous les jours car j’aime bien m’entrainer dans les petites bosses pentus et faires du derrières voitures en descendant sur Grande-Allée…

    Cetains compare la côte de la montagne à une tuerie pour les coureurs. Cette monté est raide certe mais elle ne sera pas décisive selon moi.

    Je décortique la monté:

    Premièrement, les coureurs arriveront en bas de la monté avec un élant à 35-38 km/h dû a la relance après le virage menant sur cette rue une centaine de mètres auparavant. La première portion de la côte se monte très confortablement assis sans trop forcer car les coureurs bénéficieront de l’élan du bas jusqu’au pied du virage (se situant au tier de la côte) ainsi que du rétrogradage des braquets qui se fera en douceur sans donner trop de coups dans les jambes.

    Une fois dans le virage, la pente atteindra son inclinaison maximum. La ligne de course idéal se situe sur la ligne jaune au milieu de la rue car on économise 2-3% de dénivelé par rapport à l’intérieur de la courbe sans trop rallonger le parcours. À ce stade, il y aura une relance, la pluspart des coureurs se lèveront pour monter en danseuse (les coureurs en seront alors à une douzaine de secondes de monté). Après le virage, l’inclinaison de la pente commencera à diminuer graduellement jusqu’à arrivé sous la passerelle du parc Montmorency. De ce point, il restera le tier de la côte à parcourir, sur une inclinaison très régulière qui s’apparente à un bon faux-plat.

    Sur cette dernière partie, les plus costeaux en profiterons pour remettre la grosse plaque alors que les plus souples attendront le virage au sommet car cela recommence à redescendre dès que l’on tournera à droite.

    Au total, la monté ne durera pas plus qu’une trentaine de seconde tout au plus. Pour ma part, en montant cette côte à bloc, je commence à être essouflé que lorsque j’arrive au virage au sommet de la bosse.

    Cette monté est en réalité beaucoup plus dur lorsque l’on vire à gauche arrivé au sommet, car elle continue à monté jusqu’au chateau Frontenac (+100 mètres) et s’en suit un faut plat de 1.5 kilomètre jusqu’à la ligne (circuit du Tour de Beauce).

    Selon moi, l’addition de la côte de la potasse et la côte des Glacis sera l’endroit idéal pour attaquer, mais aussi pour exploser. La côte de la potasse se monte sur le gros plateau, virage a gauche sur des glacis et vous frapper un véritable mur tout en devant vous adapter aux changements brusque de braquets.

    Ce sera assez violent!!!

    0
    0
  5. Jeff

    À propos du concours de sprint du jeudi, il faut savoir que ce genre d’épreuve se jouera probablement de la même manière qu’un match sprint sur piste.

    Les gars s’observeront jusqu’à ce que l’un d’entre eux lance le sprint. Ça ne roulera pas en train à la manière d’un lead-out puisque qu’aucun des prédendants ne voudra «emmener» tout le monde!

    Et on s’entend qu’un gars comme Dominique, tout comme la majorité de ceux qui feront ce concours sont assez en forme pour récupérer très rapidement de ce genre d’épreuve!

    Ceux qui se rendront en final auront fait 3km au total je crois?

    3km, une heure de récup et c’est fini!

    N’oubliez pas que tous les autres qui prendront par à la course du vendredi iront certainement rouler un petit deux heures histoire d’activer le mécanisme pour le lendemain!

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.