Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Positif à l’eau claire?

Intéressant article publié dans le journal La Presse ce matin: de la drogue dans l’eau potable.

Les systèmes de traitement des eaux peuvent échouer à bien éliminer les drogues illicites, selon une étude de l’Université McGill.

Intéressant dans la perspective du cyclisme, où les contrôles sont capables aujourd’hui de retracer des doses infinitésimales de certains produits interdits dans votre organisme.

Est-il possible donc d’être positif en n’ayant bu dans vos bidons que de l’eau claire (du robinet bien entendu)?

Devrons-nous bientôt remplir nos bidons qu’avec de l’eau de source embouteillée?

Et cet article confirme également mes réflexions autour de l’histoire de l’eau de Malartic, publiée plus tôt cette année et qui avait suscité un bon débat sur ce site. C’est ici et ici.

Partager

Précédent

Calcul de puissance: la guerre des chiffres

Suivant

Activité très perturbée

16 Commentaires

  1. Vincent C

    Et si les micro-doses ne sont pas trop détectable dans le sang d’un corps d’humain qui compte 5 litres, on va être capable de trouver des doses dans des millions, des milliards de litres d’eau? Ben voyons Laurent. Come on.

    Du Clenbutérol, c’pas le genre de drogue qu’on retrouve a grande échelle, comme tout les autres types de drogues que les dopés utilisent.

    Peut-être les hormones de croissance, les stéroïdes qui sont présent jusque dans la viande mais le reste franchement, ça m’apparait grotesque.

    0
    0
  2. Ray Neuville

    Parfaitement d’accord avec Vincent C et arrêtons de s’acharner sur les cas de la ville de Malartic qui puisse son eau dans les eskers. Mon inquiétude est beaucoup plus sur une drogue maintenant homologuée à l’ensemble du peloton soit celle pour atténuer l’asthme à l’effort, le ventolin qui est un proche voisin du clenbuterol. La plupart des maillots jaunes l’ont utilisé et l’utilisent toujours et ce, sans être taxés de dopage.

    0
    0
  3. Thierry mtl

    Troisieme semaine plus difficile chez Sky. Porte sous antiobiotiques et a la traîne, Thomas qui craque de plusieurs minutes, Froome qui est à la limite et Poels qui donne des performances de soutien raisonnable.

    C’est contraire au profil d’une équipe chargée en troisième semaine.

    0
    0
  4. toutouille26

    Merci l’afld.
    Ne t’en fais pas pour eux, dès la vuelta ils auront retrouvé leurs « jambes » 😉

    0
    0
  5. bigmouse

    ou ca prouve que l’équipe chargée (volacn.com) en debut de tour commence a retrouver un niveau normal de performance du fait de l’impossibilité ou du danger à remettre un coup de boost

    ca peut expliquer que gerants retrouve un niveau plus proche de ce qu’il a fait avant, que froom parait un poil moins fort (ou est ce les adversaires qui sont plus fort)

    en tt cas lors des grands tours les sky semblent avoir du mal sur la 3 eme semaine

    0
    0
  6. Hermodore

    Réflexions hors sujet, c’est vrai!

    Mais l’Alpe a rendu son verdict: les Sky en déroute dès la Croix-de-Fer et Froome dans le dur (en apparence). L’hypothèse qui expliquerait cela: tout a été calculé pour faire un écart gigantesque dans les 5 derniers kms de l’étape de La Pierre-Saint Martin, grâce à de bonnes « préparations », et après on gère et on feint pour rendre crédible. Mais beaucoup ne croient plus aux miracles: Froome a été copieusement hué pendant tout le parcours (même sur France TV, ça s’entendait!).
    Et puis, un aspect psychologique tout à fait révélateur: Froome parle d’esprit du sport (après la polémique sur l’attaque de Nibali), mais oublie que son « esprit du sport » à lui dicte de continuer coûte que coûte dans le Mortirolo, en s’accrochant à une moto (Giro 2010), plutôt que de se résoudre à abandonner. Cocasse comme « esprit du sport ». TVG, lui, a mis pied à terre, bien que 3ème du TDF 2015 (alors que Froome, en 2010, était dans les profondeurs du classement). Je ne supporte pas la mauvaise foi, c’est à ça que l’on reconnait les tricheurs!

    0
    0
  7. Arnaud

    Un petit commentaire sur les Sky ( un de plus)…
    Je lis un peu partout dans les critiqiues la transformation par le team Sky de coureurs comme Wiggins, Froome, etc…
    Je tiens à preciser que pour moi, Wiggins et Froome sont des athletes totalement differents.
    Wiggins a remportè sur piste des medailles olympiques et des titres mondiaux, principalement en poursuite, epreuve qui est la plus « pure » pour montrer ses qualités et sa puissance.
    Sur route, Wiggins a eu une carriere un peu fantasque( un peu à son image) jsuqu’en 2009 ou il prends la 4° place du Tour. et réalise qu’en travaillant les montés de cols, il peut gagner le Tour. Il gagne en 2012.
    Pour moi, la progression est logique, un peu comme le coueur de demi fond qui monte en distance et fait des marathons.

    Pour Froome, je partage les differents commentaires de ce site.
    Une absence de resultats en amateurs et au debut de la carriere pro…
    Ceci rajoute de l’ombre et de la mefiance quand nous entendons comme arguments de defense, que Froome a des aptitudes physiques exceptionnelles…
    Il fut donc un champion discret et meconnu jusqu’à l’age de 27ans…?

    0
    0
  8. bernard

    Même Greg Lemond connaît la raison des performances extra-terrestres de froome:

    0
    0
  9. Vincent C

    Excellente vidéo Bernard… let’s going this viral.

    0
    0
  10. Hermodore

    La vidéo de bernard est intéressante, mais on aimerait des précisions: la batterie se trouve dans le bidon visiblement, mais la supercherie serait un peu visible, non?

    0
    0
  11. Hermodore

    Après une rapide recherche, j’ai trouvé ça: http://cyclingtips.com.au/2015/04/hidden-motors-for-road-bikes-exist-heres-how-they-work/
    Assez éloquent!

    0
    0
  12. Vincent C

    @Hermodore

    Sur le même site, tu as le reportage concernant le vélo de Lemond. Il y a des réponses à tes interrogations

    http://cyclingtips.com.au/2015/07/hidden-motor-demonstration-with-greg-lemond/

    0
    0
  13. Eric

    Quelques remarques sur le moteur électrique montré dans les articles:

    – Pour sortir 200w sur le pédalier, il faut alimenter le moteur avec au moins 250w électriques (21A sous 12v). Je doute fortement que les petits fils qu’on voit sur la photo puissent supporter 250w sans fondre.

    – Vu le diamètre du moteur, environ 2cms, le moteur ne peut fournir que très peu de couple. Il doit donc tourner très vite, probablement plusieurs milliers de tours/min. Pour sortir 90 trs/min, il faut donc une démultiplication d’un rapport entre 50 et 20 pour 1. Vu la place disponible, c’est forcément une démultiplication à plusieurs étages, où les engrenages font 5 et 15mm max, sur des axes de 3mm de diamètre. Et ces trucs miniatures doivent supporter plus de 200w de puissance mécanique. Ça me paraît juste pas possible, ou bien ils utilisent un alliage extra-terrestre.

    – Faire un moteur qui peut faire tourner un pédalier à vide, c’est tout à fait possible. C’est d’ailleurs la seule chose qu’on voit dans la démo. Même pas il serre le frein pour montrer que ça pousse….

    – Je pense que vous avez tous déjà vu un moteur de vélo à assistance électrique. Ces moteurs fournissent 250w et font presque 30cm de diamètre sur 6cm d’épaisseur.

    – Depuis le temps qu’on entend parler de ce truc, comment se fait-il qu’on n’ait jamais vu un vrai test: vélo sur home trainer avec frein à puissance régulée. Ou bien, une bosse de 1km sans le moteur, puis avec, et mesure de la différence. Tout ce qu’on a, c’est un gars qui témoigne avoir essayé et dit qu’il a senti que c’était plus facile, et un champion caution nous montre un pédalier tourner à vide. Un peu léger je trouve…

    Je pense que ce moteur existe bien, mais qu’il ne peut fournir que 20 ou 30 watts (et encore…), et je me demande ce qu’on veut faire croire avec toute cette communication…

    0
    0
  14. Patrick

    20 ou 30 watts qui seraient déjà une aide appréciable, avec un gain de l’ordre de 2 minutes sur la grimpée de l’Alpe si elle est apportée tout du long (soit une énergie rendue d’environ 15 watt*heure). 200 W sortis et exploités, sûr qu’on y est pas. Ce serait flagrant. Pensez-donc, ils feraient un grimpeur de Toutouille!

    0
    0
  15. bernard

    Je pense que le principe c’est de donner un boost au coureur, et non de le trimbaler du départ à l’arrivée sans aucun effort. En effet, les vélos électriques que nous voyons sur les routes sont plus gros et etc. Ils ont une autonomie plus longue. Mais il faut juste imaginer une situation de course où l’on doit produire les 20 Watts nécessaires à semer son adversaire sur une courte distance et hop, le tour est joué.

    C’est mon opinion

    @ Éric
    Va voir sur le net, il y a des exemples notamment sur des bosses en belgique où ils comparent les performances sur un vélo dopé mécaniquement et c’est flagrant… Vu le style atypique de Chris Froome bien vissé sur sa selle à attaquer à qui mieux mieux…

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.