Pinot hospitalisé après l’étape: jusqu’où doivent-ils aller?

Thibault Pinot a été hospitalisé hier après l’étape, souffrant d’une sévère déshydratation ainsi que de fièvre.

Les images parlaient d’elles-mêmes à la télé: j’avais mal pour lui tant Pinot semblait souffrir sur son vélo, incapable d’avancer. Ça a dû non seulement être très dur physiquement, mais aussi mentalement. Lâcher un podium la veille de l’arrivée, imaginez…

On a beau dire que le dopage gangrène le cyclisme, ces athlètes méritent notre respect car ils vont au bout d’eux mêmes. Parfois trop même: je me demande aujourd’hui si c’était bien raisonnable d’un point de vue médical que Pinot poursuive ainsi l’étape. N’aurait-il pas dû abandonner pour préserver sa santé? Car c’est bien de ça ici qu’il s’agit: la santé des coureurs.

Pinot ne repartira toutefois pas ce matin: abandon. Dans les circonstances, très certainement la bonne décision.

On sait qu’il n’est jamais bon de pousser l’organisme alors que la fièvre sévit, notamment la pompe cardiaque… Pinot a-t-il hier hypothéqué le reste de sa saison? Son directeur sportif n’aurait-il pas dû l’arrêter hier, même de force?

La solidarité des Groupama-FDJ, regroupés autour de leur leader en perdition, était certes très belle à voir. Ils ne l’ont jamais abandonné. Mais était-ce encore une fois bien raisonnable de faire plus de 180 bornes de vélo par delà trois cols difficiles avec de la fièvre et une déshydratation qui avait dû commencer bien avant l’étape?

Il est dans la culture cycliste de ne jamais abandonner, peu importe le problème de santé. Cela fait aussi la beauté de ce sport de légende. On a même vu un Tom Simpson dire « put me back on my bike » alors qu’il agonisait sur les pentes du Ventoux surchauffées. D’autres ont complété un Tour de France avec une clavicule cassée, comme Tyler Hamilton. D’autres se relèvent de chutes complètement cassés et poursuivent l’étape, refusant d’abandonner durant des kilomètres devant le camion balai. Au courage. Ce courage est ancré au plus profond de la culture cycliste. For hard men only.

À côté de cela, les joueurs de foot… (soccer)… sans commentaires!

Respect aujourd’hui à M. Thibault Pinot… avec une once d’inquiétude pour sa simple santé. On lui souhaite un prompt et complet rétablissement, notamment en vue du Tour.

20 Commentaires

  • mica
    Soumis le 27 mai 2018 à 1:58 | Permalien

    Je n’ aime pas trop ces 3 emmes semaines (quasiment 4emmes d’ ailleurs) c’ est la porte ouverte à des quasi drames, à toutes les suspicions, toutes les exagérations.
    Le Bourrin Ardéchois: tu m’ interpellais gentiment à propos du retour de Reichembach dans l’ antépénultième étape… je n’ ai pas vu les images,(et pour cause,mais j’ ai déja dit aussi que je n’ aimais pas les motos qui se  » proménent » entre groupes, entre échappés et poursuivants, entre groupes de lachés…etc…etc, surtout quand , passager d’ une moto, on a des « amis » à qui l’ on peut donner un petit « coup de pouce » (pas les pouces levés ou baissés).
    Encore une fois,tout cela cela n’ est pas trés net, mais je vois le mal partout!
    LBA: tu m’ en fais dire plus que je n’ avais envie d’ en dire!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -7 (from 17 votes)
  • mica
    Soumis le 27 mai 2018 à 2:14 | Permalien

    Au fait, que devient Quintana; il me semble qu’ il n’ est même pas engagé au Critérium du Dauphiné.
    S’ il vient au TDF, il ne saura même plus rouler en peloton, d’ autant que les Colombiens sont souvent maladroits….et que les pavés, je vous dis pas!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 9 votes)
  • Ukiyo
    Soumis le 27 mai 2018 à 3:21 | Permalien

    Je m’intéresse au velo en tant que néophyte, mais il y a effectivement dans ce sport un rapport à la douleur proprement fascinant, c’est sûr qu’on est assez loin du comportement de diva de certains sportifs…Mais il faut vraiment qu’une réflexion globale s’engage autour du dopage, ça devient vraiment problématique.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 6 votes)
  • Ukiyo
    Soumis le 27 mai 2018 à 3:24 | Permalien

    Et pour le coup félicitations à la personne qui anime ce blog, c’est vraiment plaisant de découvrir cet univers sur ce site.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 6 votes)
  • mica
    Soumis le 27 mai 2018 à 5:15 | Permalien

    Ukiyo: c’ est bien de s’ intéresser au cyclisme.
    J’ ai cependant l’ impression que tu découvres l’ eau tiéde en remarquant:  » il faut vraiment qu’ une réflexion globale s’ engage autour du dopage, ça devient problématique »
    Tu m’ étonnes….ça fait plus de 50 ans qu’ils tentent de faire quelque chose à ce sujet. Enfin, du moins font ils semblant…
    Quoi qu’ il en soit, le sujet du dopage n’ est pas spécifique au cyclisme; on est maintenant à peu prés au niveau des autres sports (mais ayant été pionniers dans ce sujet, on a encore des longeurs d’ avance)
    Cependant, si tu deviens un observateur attentif, tu verra qu’ il y a encore plusieurs domaines ou le cyclisme évolue en eaux troubles…vraiment super troubles..et ça c’ est spécifique au vélo…je te laisse chercher, si tu lis LFR tu ne manquera pas d’ infos. Par contre si tu écoutes ou lis les journaleux….tu seras désinformé!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 14 votes)
  • Ukiyo
    Soumis le 27 mai 2018 à 5:28 | Permalien

    @ Mica
    Effectivement ma réflexion sur le dopage est assez naïve 🙂
    J’ai lu le bouquin de Ph.Brunel « rouler plus vite que la mort » mais je trouve que ca manque franchement d’infos fiables et avérées,.
    Enfin bref ce sport ne se résume pas au doping, évidemment.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  • mica
    Soumis le 27 mai 2018 à 5:54 | Permalien

    Ukiyo: c’ est un peu la spécialité de P. Brunel de lancer des théses sur certains coureurs et ne pas aller au bout de ses « enquétes » . Pour Armstrong et le moteur on n’ en sait pas plus à la fin qu’ au début du livre.
    Pareil pour Pantani… qui aurait été « assassiné » par la mafia, ou on ne sait quoi…. moi,je crois qu’ il a largement pesé seul sur son propre destin en ingurgitant pendant des decennies force produits, comme V D Broucke, Jimenez, Gaumon….
    Bruynel:  » un journaliste cycliste ».

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -2 (from 10 votes)
  • Marius
    Soumis le 27 mai 2018 à 6:54 | Permalien

    La crainte de Thibaut Pinot était de tombe malade. Coutumier du fait, il avait annoncé ce risque avant le départ du Giro. Ce vélo qu’il pratique à la limite, fragilise l’organisme. Et comme dit l’adage, il est impossible de récupérer en étant malade sur un grand tour.
    Son problème est que ce n’est pas la première fois, notamment par forte chaleur. Les nombreux transferts n’arrangent rien. Je ne suis pas à sa place ni à celle de son équipe, mais ils seraient intelligent d’en tenir compte pour la suite de sa carrière.
    Il a brillé sur une course d’une semaine comme Le tour des Alpes.
    Les commentateurs et autres observateurs qui disaient que sa contre-performance sur le clm était dû à un blocage psychologique, se trompaient. Il était déjà souffrant.
    Je lui souhaite le meilleur pour la suite.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  • Soumis le 27 mai 2018 à 6:56 | Permalien

    « Pinot hospitalisé après l’étape: jusqu’où doivent-ils aller? »

    La question mérite d’être posée et merci Laurent pour la rapidité de ta réaction.

    A partir de quand l’on peut considérer que le staff d’une équipe et son médecin ainsi que le médecin de l’épreuve commettent une faute grave en laissant un athlète continuer alors qu’il est dans un état manifeste de déshydratation sévère ?

    Une déshydratation sévère entraîne bien souvent une rhabdomyolyse (destruction du tissu musculaire) et même parfois une destruction des cellules au niveau hépatique et rénal.

    Il est possible qu’il ne soit pas entièrement remis pour le Tour de France.

    La décision de le laisser continuer aurait pu avoir des conséquences encore plus grave…

    Extraits du serment du Conseil de l’Ordre des médecins (2012)40 :

    «Mon premier souci sera de rétablir, de préserver ou de promouvoir la santé dans tous ses éléments, physiques et mentaux, individuels et sociaux.

    J’interviendrai pour protéger les personnes si elles sont affaiblies, vulnérables ou menacées dans leur intégrité ou leur dignité.

    Je ne me laisserai pas influencer par la soif du gain ou la recherche de la gloire.

    Je ferai tout pour soulager les souffrances. Je ne prolongerai pas abusivement les agonies.

    Je préserverai l’indépendance nécessaire à l’accomplissement de ma mission.

    Que les hommes et mes confrères m’accordent leur estime si je suis fidèle à mes promesses ; que je sois déshonoré et méprisé si j’y manque. »

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +10 (from 12 votes)
  • LaVoitureCaPue
    Soumis le 27 mai 2018 à 7:35 | Permalien

    C’est vrai qu’au foot (et autres sports co) il n’y a pas de dopage, pas d’arbitre payé, pas de vestiaire spécial « invité », de joueur payé pour casser la star adverse, de simulations pour avoir un péno, de triche dans le dos des arbitres, d’arrangements financier entre joueurs entre dirigeants, entre fédé…

    C’est vrai qu’au boulot il n’y a pas de cocaine, d’excitant, de neuroleptique, de clopes. On peut être copains avec le chef d’un service connexe. Pas de coup bas, de coup tordu du camp d’en face ou de son propre camp. Pas d’accident de travail, de surmenage, de fausses accusation d’harcelement sexuel, et de vrais accusations d’harcelement sexuel. Pas d’amiante, de mains broyés, d’yeux perdus a jamais.

    Nan, vraiment, le cyclisme est le seul endroit pourri jusqu’a la moele de notre société.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +21 (from 23 votes)
  • missbecaneenfolie
    Soumis le 27 mai 2018 à 7:48 | Permalien

    Vraiment très dommage que Thibaut Pinot ne puisse, enfin toucher à un podium au Giro. Lui qui attaque, persévère, souvent 4è et là se pointait un pont d’arc-en-ciel vers le succès. Je suis très très triste.
    Mais (est-ce coonsoltaion? Non!), n’y-a-t-il pas un certain Simon Yates, porteur de maillot rose depuis plusieurs étapes,  »invulnérable » qui lui aussi a connu la journée sans et si dramatiquement?
    Et Aru, pourtant aussi un prétendant sérieux à un podium?
    Serait-ce que certains organisateurs seraient des sadiques? Ce Giro comportait beaucoup trop d’étapes d’arrivée en montagnes (plusieurs jours de suite à la fin) et sur des 200 km et +. Et la météo n’était pas à 30C et +. Mais bon, que de belles images nous fumes témoin!
    Un équilibre doit être retrouvé sur les profils d’étapes et type (entre plat- CLM et arrivée en montagnes)
    Froome qui a fait toute une performance digne des grands (Coppi, Merckx, Hinaut, Pantani, etc), en solo, 80 km dans cette montée du col de Finistere (route d’une autre époque) tactiquement osé, panache assurément et dans la mise de poker, le gain total: 3 tours consécutifs. En entrevue, il disait que cette route de terre lui rappelait l’Afrique de sa jeunesse. Et l’UCI a contrôlé dans la tente avec ces nouveaux équipements, que le vélo était autorisé (bravo pas de suspicion sur cet aspect). Une autre victoire du pédalier français mais que de vibration à chaque coup de pédale! Avantage ou pas du Osymetric?
    https://www.velotech.fr/plateau-oval-velo-vtt/

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 5 votes)
  • missbecaneenfolie
    Soumis le 27 mai 2018 à 7:50 | Permalien

    Correction: 3 jours consécutifs d’arrivée en montagnes: trop!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Yvon
    Soumis le 27 mai 2018 à 9:30 | Permalien

    Fignon qui était un dur à cuire, disait que la différence entre un super coureurs était la possibilité de supporter la douleur. Il n’a jamais vouloir être directeur sportif car il ne voulait pas de demander ce qu’il était capable de supporter. D’accord avec vous il faut réorienter la carrière de Pinot il n’y a pas que le T.D.F. Sagan ou les coureurs de Lefevere s’en moquent et vivent bien

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +8 (from 8 votes)
  • mica
    Soumis le 27 mai 2018 à 10:11 | Permalien

    LaVoitureCaPue: Sur un ton exaspéré du dénonce, en particulier le Foot, d’ autres sports, la société, en disant que tout est pourri. Attention, je suis loin, et je pense que nous sommes loin de tout rejeter dans le cyclisme.
    La plupart des coureurs( pros ou autres) sont des « chics types », je n’ en doute pas, prenons un seul exemple: J. Roy, ce garçon porte la bonté sur son visage, je regardais il y a peu son interwiew au Giro, ce garçon ne peut pas être un « comploteur ».
    Cela est vrai pour l’ immense majorité. On peut même dire que la plupart sont victime du système ou les organisateurs laissent, à dessin, se produire une gigantesque pagaille qui conduit aux dérives que l’ on sait.
    Ce que l’ on peut, tout de même reprocher au pro labda (pas Landa) c’ est de se fondre dans le système et de parler une sacrée langue de bois; cette langue de bois, ils la prolongent ensuite quand ils deviennent consultants et là ils sont responsables car sachant ce qu’ ils savent, leur silence devient gênant, malsain, coupable.
    Si certains en activité ou pas pouvaient parler, les problèmes « spécifiques » au cyclisme seraient posés sur la table et finiraient par se résoudre.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 12 votes)
  • mica
    Soumis le 27 mai 2018 à 10:21 | Permalien

    Missbécanenfolie: je suis presque entierement d’ accord avec ton post; par contre sur la liste des 4 grands que tu avances, je rayerais un nom d’ office (le dernier).
    Cependant je ne suis pas naif, les autres n’ étaient pas des saints.
    Pour les pédaliers « ovales », je ne comprends pas que des études sytèmatiques « en situation » n’aient pas été réalisées pour trancher. Cependant le fait qu’ il n’ est pratiquement pas utilisé semble prouver qu’ il est inutile a voir quand même.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 10 votes)
  • Yann
    Soumis le 27 mai 2018 à 10:56 | Permalien

    J’espère que Thibaut Pinot n’est pas allé trop loin et que sa fin de saison ne sera pas compromise… C’est quand même un gros moteur et son palmarès de ces 3-4 dernières années le prouve. Peu de coureurs peuvent se vanter de faire un top 5 (au pire top 10) à quasiment toutes les courses par étapes disputées hors grands tours. Mais les Grands Tours, chez lui, c’est tout l’un ou tout l’autre. Il a un Tour de Catalogne, un Tour de Suisse ou un Dauphiné dans les jambes. Abandonner l’objectif des Grands Tours (sauf pour les victoires étapes) et viser des courses d’une semaine pourrait tout de même lui donner un très beau palmarès.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • LaVoitureCaPue
    Soumis le 27 mai 2018 à 1:01 | Permalien

    @ Yann

    MOué. Volé de pouce bas en perspective.

    Pinot comme Rolland sont des cyclo hyper sur évalué en france.
    Je juge face à un palmares. Pinot a gagné le tour de l’ain et le tour des alpes et c’est tout !!!
    Les victoires d’étapes, les podiums, les top 10 ce ne sont pas des victoires, ce sont des « accessits ». 3° du TDF c’est un bel accessit, mais c’est pas un palmares !

    Bref pour moi, il n’a toujours pas gagné une victoire World tour. Il est très très loin de beaucoup d’autres coureurs, comme son classement UCI.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 10 votes)
  • Marius
    Soumis le 28 mai 2018 à 12:11 | Permalien

    Il en manque, au hasard…Criterium international.
    Plusieurs éléments peuvent expliquer cette relative faiblesse de palmarès. Le sacro saint Tour de France ou autre grand Tour, demandent tellement d’energie, qu’ils obligent à courir les courses préparatoires pour s’entrainer et non pour gagner (combien de victoires avant le Giro pour Froome ?).
    Il a le morphotype du coureur à étapes et il l’a démontré sur ce Giro.
    Seulement voilà, ce cyclisme est trop exigeant. Viser la victoire ou un podium d’un grand Tour, c’est vouloir faire les 24h du Mans avec une Formule 1, en général ça casse, à moins de baisser la puissance. Sauf ceux qui changent le moteur en 3ieme semaine. Le fameux pic de forme. Sous l’ere L.A. Il était dû aux auto-transfusions, prouvé et documenté.
    Aujourd’hui, je ne sais pas.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +7 (from 7 votes)
  • Thierry mtl
    Soumis le 28 mai 2018 à 6:23 | Permalien

    http://www.cyclingnews.com/features/philippa-york-chris-froome-and-trying-to-understand-the-unbelievable/

    Voici un bon article sur le perfo.de Froome sur le Giro.
    Point de vue lucide d,un ex coureur.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • thierry mtl
    Soumis le 28 mai 2018 à 8:01 | Permalien

    Ce Giro était très exigeant à cause du fort potentiel des coureurs partant, d’une météo pluvieuse pendant une semaine, des longs transferts et d’une dernière semaine très montagneuse. Des favoris (Chavez, Yates, Pinot, Woods… )ont carrément implosé par défaillance, maladie et épuisement. Cela me rassure un peu à leur sujet pcq ça me paraît normal et humain.

    Dans ce contexte difficile, les deux meilleurs coureurs de grands tours des 13 dernier mois se sont affrontés et Froome à conserver son trône.

    Au sujet de vous savez quoi, concrètement, on n’est sait rien. Mais par pitié, ne me parler pas de moteur.

    Ce Giro n’avait rien d’un processus d’entrainement. Je ne vois pas comment un des coureurs impliqués dans cette guerre pourrait gagner le Tour en juillet. Movistar va s’y présenter avec un super trio beaucoup plus frais. Bardet, Nibali, Porte n’auront pas vécu un tel 3 semaines et cela ne pourra que les avantager.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 6 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!