Pédales Time Xpro15

C’est passé sous le radar au mois de septembre alors que la saison des salons du cycle battait son plein.

Time Sport vient de renouveler sa gamme de pédales et propose désormais, en haut de gamme, voire très haut de gamme (450 euros tout de même…) la Xpro15.

Terminé donc les Xpresso, cette nouvelle pédale proposant une surface d’appui plus large, une protection de la lame de carbone faisant office de ressort pour un meilleur rendement aérodynamique,  et un enclenchement retravaillé.

Ce modèle conserve, comme les Xpresso 15 que j’utilise, les roulements Ceramic Speed, expliquant en partie le prix élevé.

Le poids total est un peu plus important que le modèle précédant Xpresso (88 grammes versus 68), et s’explique par la protection sous la pédale et la surface d’appui plus large. En comparaison, les Look Keo Blade Ti-Carbon sont annoncées à 110 grammes.

Du très beau matos!

Capture d’écran 2017-10-25 à 19.39.46

Capture d’écran 2017-10-25 à 19.39.56

15 Commentaires

  1. mica
    Soumis le 26 octobre 2017 à 10:35 | Permalien

    Le cyclisme devient un sport couteux, si l’ on se référe au post d’ EAP concernant les inscriptions à l’ étape du tour et à ton sujet, Laurent, concernant ces nouvelles pédales.
    Pour ma part, j’ en suis resté aux bons vieux « cales pieds » avec serrage par courroie, c’ est dire!
    Notez que mes modestes sorties n’ excédent que trés rarement les 50 bornes.
    Les pédales sont un accessoire important, mais selon moi pas primordial.
    Si je devais « investir » et pour le prix que tu cites, se serait plutôt sur des roues « aéro ».
    Je l’ ai déja dit, mais je le répéte, le passage au point haut des rayons se fait à une vitesse double de celle du cyclite. ( ex: pour 50 Km/h les rayons du haut « fendent l’ air à 100 Km/h.), Il est évident qu’ un véritable « brassage » de l’ air a lieu à ce niveau et sur les 2 roues, une partie non négligeable de l’ énergie absorbée du point de vue aérodynamique a lieu à ce niveau. (d’ autant plus que la puissance aéro. est proportionelle au cube de la vitesse; et 100 au cube, c’ est autre chose que 50 au cube; faites le calcul)
    Dés lors, il est certain qu’ une amélioration du matériel à ce niveau est importante et « productive » (jantes hautes, rayons plats ou à section aérodynamique? roues à batons… etc)
    l’amélioration primordiale de ces 35 derniéres années etant la roue « lenticulaire » ou à rayons sous une sorte de voile.
    Dailleurs,(en 1984 je crois) sur piste, le record de l’ heure de F. Moser vis a vis de celui de Merckx l’ a bien prouvé, gain de 4 secondes environ au Km. (c’ est du moins mon estimation)
    A mon avis, les roues sont donc les accessoires primordiaux et a améliorer (même en côte à 25 à l’ heure)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -8 (from 14 votes)
  2. noirvélo
    Soumis le 26 octobre 2017 à 11:10 | Permalien

    Les pédales TIME de l’avis de ceux qui les utilisent sont formidables et les utilisateurs ne changeraient peut-être pas pour rien au monde mais pas facilement en tous les cas … Par contre pourquoi n’en voit-on pas plus souvent ? Look, Shimano et Speedplay « tiennent » le marché … Pour moi, c’est Look depuis toujours et j’en suis très satisfait…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  3. Bruno T.
    Soumis le 27 octobre 2017 à 12:35 | Permalien

    Ayant à la maison 3 paires Time Xpresso sur 3 vélos différents, j’ai un avis mitigé, partagé par des amis qui ont la même opinion :
    – ces pédales sont très agréables pour l’enclenchement et la liberté angulaire ;
    – Mais les cales s’usent très vite, et surtout elles prennent un jeu très prononcé au niveau de l’axe (mes 3 paires, plus celles des amis…).
    J’hésite donc à conserver ce système…

    En cherchant sur le web, on arrive à trouver que ces problèmes sont connus. Autre sujet, j’aimerais bien trouver un site ou blog qui recense les bons *et mauvais* côtés du matériel. Sur les blogs, les tests ont toujours tendance à être un peu trop gentils (sinon, c’est le risque de ne plus recevoir de matériel à tester), et il n’y a que très rarement des articles sur les problèmes récurrents.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  4. Wolber
    Soumis le 27 octobre 2017 à 2:30 | Permalien

    Des roues aéro à ce prix là , il n y a pas grand choses, Mica.
    D autant que je n ai jamais vu quelqu un se faire larguer parce qu il etait muni de jantes plates …
    Donc autant passée aux pedales auto dont on imagine mal se passer aujourd’hui . Mais 450 euros , à part la passion du haut de gamme , c est trop.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  5. mica
    Soumis le 27 octobre 2017 à 4:14 | Permalien

    Mon post n’ était pas polémique du tout, mais comme il était question de matériel, je suis sorti un peu du sujet pour évoquer les accessoires essentiels d’ une bicyclette, comme son nom l’ indique: les roues.
    Et en effet, une aérodynamique soignée à ce niveau là est essentille, de même qu’ un poids assez réduit.
    Je ne reviendrai pas sur les arguments évoqués à mon post N° 1, de toute façon l’ évolution des temps réalisés ,sur piste en particulier, est édifiante.
    Je sais que 2 roues « lenticulaires » sur route sont difficilement envisageable pour des problémes de stabilité devant les vents latéraux, on pourrait réduire ce probléme, et même le supprimer en réduisant drastiquement le diamétre des roues, mais c’ est une autre histoire.
    Je sais aussi que le réglement ne les autorise que pour les CLM, idem pour les roues à baton.
    Mais, que pensez vous des roues à « jante haute » et des rayons « profilés »?
    Des avis et in dialogue seraient plus interessants que des pouces baissés.
    Pour ce qui est de l’ absorbtion d’ energie aérodynamique, je suis toujours surpris que des roues de roller de diamétre 100mm permettent de rouler sur un marathon (plat, certes) à 44 Km/h de moyenne., sur un plan aéro, ces roues sont bien mieux profilées, pourtant, là aussi, les points hauts « avancent » à 44×2= 88 Km/h !
    On peut noter aussi que ces roues de 100mm tournent 700/ 100 , soit 7 fois plus vite, comme quoi la perte d’ énergie ne se fait pas trop au niveau du roulement, donc les roulements céramique (ou autres) ne sont peut étre pas primordiaux.
    Je sais aussi que l’ on ne pourrait pas envisager de faire la moindre étape accidentée en roller, et encore moins Paris Roubaix ou autres…
    Mon propos était d’ ouvrir le débat et de tenter de faire des comparaisons et remarques que je souhaiterais constructives…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 5 votes)
  6. mica
    Soumis le 27 octobre 2017 à 4:17 | Permalien

    Je voulais dire qu’à vitesse égale, des roues de roller tournent 7 fois plus vite que des roues de vélo.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)
  7. Wolber
    Soumis le 27 octobre 2017 à 4:55 | Permalien

    Ni polémique, ni pouces rouges de ma part, écris ce que tu veux, Mica.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 3 votes)
  8. noirvélo
    Soumis le 27 octobre 2017 à 11:23 | Permalien

    En ce qui concerne « l’aéro » et notamment des roues, je rigole bien souvent … mettez vous tous devant vos vélos et regardez bien ce qui « affronte » le premier, le
    « mur d’air » lorsque vous pédalez … LE PNEU !!! Il s’ensuit derrière, certainement, un bon paquet de turbulences entre jante et rayons de la roue avant .De plus, je ne suis pas sûr qu’un nombre restreint de rayons soit tellement plus aérodynamique qu’un nombre conséquent puisqu’en tournant, les rayons nombreux offrent une surface plus plane, les turbulences ayant du mal à se créer entre deux écarts plus rapprochés …
    Par contre,le poids moyen d’une paire de roues polyvalentes « plat, montées et descentes » (aussi) se situe ,pour moi, autour de 1400g … j’ai bien dit polyvalentes, celle qu’on utilise le plus souvent et partout, parce que la paire de roues de « rêve » à 1000 voire 900g , oui, « ça envoie » dans les ascensions, mais pour la descente du Ventoux avec le « bon zef du jour », très peu pour moi en tous les cas … pareil pour le plat ,ce manque de rendement, cette absence d’inertie …
    Par contre, là où il y a du boulot , c’est dans les roulements , il y a de quoi faire et les différences sont notables entre la roue qui s’arrête de tourner après 30s de rotation et celle qui tourne encore maintenant !!! sur 100 bornes, ça chiffre sans qu’on le sache … du moment que le vélo ne « grince » pas , on oublie …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  9. Wolber
    Soumis le 27 octobre 2017 à 11:33 | Permalien

    Sans parler de la position du coureur …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  10. noirvélo
    Soumis le 27 octobre 2017 à 11:51 | Permalien

    @ wolber,

    Ce que j’essaye de faire comprendre, c’est avant tout la position (et la corpulence!!!) du coureur qui font « prendre de l’air » ! l’aéro, ok, ça fait vendre, mais perso, oui j’en rigole… En regardant ces « caissons carrés, profils larges » et ces roues de 50mm, je me dit que ces « bêtes » ne sont conçues que pour le vent de face , pas de côté,ni de 3/4 …Encore des fantasmes de pros qui peuvent « emmener du gros » …
    Mon cadre titane petit dia, rond de partout et les jantes plates ou au maxi mes ksyrium slr, çà le fait très bien et partout , je ne me sens vraiment pas « à la rue » …
    ps: Un qui avait le profil éfficace, c’était Coppi,étroit de partout mais le moteur à haut rendement,et super rapport « poids -puissance » …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  11. Thierry Mtl
    Soumis le 27 octobre 2017 à 5:00 | Permalien

    Ouais
    Pour l’aero, le corps est bcp plus un facteur que le cadre et les roues. Notre position sur le velo est aussi bien plus importante que les composantes aero. Si on ne fait pas du clm de compétition, on s’enerve pas trop avec les composantes aero.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  12. J-Man
    Soumis le 27 octobre 2017 à 9:00 | Permalien

    D’accord avec la position du pilote. Les études et simulations démontrent 50-60% de l’aéro dépend de ce dernier, incluant casque, etc. Les sensations sur le vélo le rende bien; seulement le fait d’avoir un maillot long ou moins « tight » sur le corps et on se sent plus lent. Où est-ce le fait que l’air froid est plus dense ?

    Dans le 40-50 restant, les roues sont l’élément le plus important comme le dit Mica et plusieurs autres.

    Il y a maintenant d’excellentes roues à profil aéro modernes légèrement plus pesantes mais à prix très abordable, avec jante de frainage en alu (pour ceux qui nont pas encore de disques), tubeless et solides. Je pense aux FLO à environ 1000US pour 2 roues dispo jusqu’à 100mm ou pleines.

    Je les ai depuis 1 an et jai fait courses, cyclotourisme, haute montagne, ville, plats / champs venteux, etc. Stabilité excellente sauf dans les cas les plus extrèmes, et le freinage A1 avec de bons pads. Pis pas peur de les briser. Je ne vois pas pourquoi je reviendrais aux roues traditionnelles avec un tel gain substentiel en vitesse au dessus de 30kmh.

    Évidemment, en contexte purement récréatif, l’expérience n’est pas bien meilleure, mais à prix pratiquement égal, pourquoi refusé de la vitesse gratuite 🙂

    Pour le reste, en dehors de la compétition sérieuse, investir dans un bon système câble et gaines, ou mieux des freins hydraulique et les vitesses électroniques (ok ça cest pas donné) va de loin améliorer l’expérience si cest ce que l’on cherche. Moins de fatigue lors de longues sorties, répétabilité, moins d’entretiens, etc. Puis évidemment, prendre le temps de trouver un bon guidon et une bonne selle… ce quon néglige tjrs trop.

    Les pédales ? Boff.. tant quelles ne déclipent pas quand je donne un coup !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  13. mica
    Soumis le 28 octobre 2017 à 12:46 | Permalien

    J-Man: merci pour ta contribution constructive et pleine de vérités, çà fait du bien au débat!
    Noirvélo: je vois que toi aussi tu convoques quelquefois les « anciens », en l’ occurrence F. Coppi.
    Tu évoques son buste pas trés haut, et peu large, en quelque sorte 2 poumons posés sur un bassin et des jambes interminables!
    Il est vrai qu’ il devait de ce coté donner peu de « prise » au vent, que les cyclistes créent eux même en roulant le plus vite possible.
    la surface frontale, le fameux S du SCx, de la formule de l’ aérodynamique ét

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 5 votes)
  14. mica
    Soumis le 28 octobre 2017 à 1:17 | Permalien

    Je reprends: le S, du SCx de la formule de l’ aérodynamisme devait étre particuliérement bas pour lui.
    Pour un cycliste « moyen », la surface S est d’ environ 0,36 métres carrés.
    Pour Coppi: 0.30 ? Nul ne peut le savoir désormais.
    Notez que c’ est un peu la morphologie de Froome, Bardet, ou Barguil et de plus, cette « gracilité » va de pair aussi avec les facultés de grimpeur.
    Les sports d’ endurance, quels qu’ ils soient, proposent tjs. ce genre de gabarit.
    (quelques exceptions: Indurain, Ulrich…mais là il y avait autre chose..années 90..
    On peut noter ,et la aussi exception, que François D’ Haéne vainqueur de l’ U. Trail du mont blanc pése 75 Kg pour 1,91 m)
    Pour en revenir au SCx de l’ aérodynamisme, le Cx est un coefficient de forme, c’ est à dire de profilage, de position la plus aéro. possible.
    Là aussi, on peut faire « appel aux anciens » pour ma part, je retiendrai J. Anquetil, toujours impeccablement posé sur sa machine!
    Ce Cx(ou coef de trainée) est de l’ ordre de 0,8 pour un cycliste moyen, machine incluse.( pour une voiture moyenne environ o,35)
    J’ avais oublié de préciser que si la surface frontale est de l’ ordre de 0, 35 métres carrés pour un cycliste, elle est de l’ ordre de 2 pour une voiture moyenne.
    Bon, une fois de plus, j’ ai sans doute été « un peu lourd ».

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 5 votes)
  15. mica
    Soumis le 28 octobre 2017 à 1:26 | Permalien

    Et pour en terminer, au moins provisoirement, et juger de l’ influence des roues « lenticulaires » revoyez l’ évolution du record de l’ heure qui a fluctué avec l’ autorisation ou non de ces roues (versus roues à rayons) approchant les 55 Km/h dans les cas roues lenticulaires et plafonnant à 50 Km/h dans les autres cas.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 4 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!